Nous avons le plaisir de vous annoncer que votre forum a été remis à jour dans la nuit du 23 au 24 septembre 2018.
L'habillage visuel doit être recréé de toutes pièces, nous vous remercions par avance de votre patience.
Nous vous laissons découvrir les nouvelles fonctionnalités mises en place.
Bien à vous.


Toute demande d'inscription doit être envoyée par mail à cette adresse : forum@maman-blues.fr, en précisant le pseudonyme sous lequel vous désirez être identifiée sur le forum (afin de protéger votre anonymat).

grossesse difficile

Grossesse, accouchement, naissance, adoption, hypermédicalisation ...
Maman Biche
Messages : 85
Enregistré le : 04 nov. 2017, 10:24

Re: grossesse difficile

Message par Maman Biche » 11 nov. 2017, 17:29

Voila, le mot est lâché, il s'agit bien d'une dépression réactionnelle vis à vis de mon histoire et déclenchée par la grossesse. Je m'y attendais mais j'avais besoin de l'entendre d'un médecin.

guérir
Messages : 4677
Enregistré le : 04 févr. 2010, 19:29

Re: grossesse difficile

Message par guérir » 11 nov. 2017, 19:07

:coeur:

Maman Biche
Messages : 85
Enregistré le : 04 nov. 2017, 10:24

Re: grossesse difficile

Message par Maman Biche » 11 nov. 2017, 19:20

Merci. Malgré que je le savais plus ou moins, je n'ai rien pu avaler. Et ce soir j'ai fini par me forcer à manger.
Je ne me sens pas très bien. J'ai l'impression que je ne vais jms m'en sortir. Je me sens vide de force.
On a aussi évoqué la possibilité d'une hospitalisation. On verra cmt les choses évoluent. Pour le moment mm si le boulot est lourd, ça m'aide à tenir malgré tout.

guérir
Messages : 4677
Enregistré le : 04 févr. 2010, 19:29

Re: grossesse difficile

Message par guérir » 11 nov. 2017, 20:15

Tu vas trouver les pistes pour te re-poser; re-sourcer. L'important est de partager et d'échanger avec ceux (professionnels ou non) qui sauront te faire du bien, te guider. ;)

Maman Biche
Messages : 85
Enregistré le : 04 nov. 2017, 10:24

Re: grossesse difficile

Message par Maman Biche » 11 nov. 2017, 20:47

Mon histoire est un tel chao, je ne sais pas si j'y arriverai un jour. Mon père m'a renié et le reste est mort

guérir
Messages : 4677
Enregistré le : 04 févr. 2010, 19:29

Re: grossesse difficile

Message par guérir » 12 nov. 2017, 10:40

On peut guérir du pire. Sois la plus douce possible avec toi-même. :coeur: :coeur: :coeur:

Maman Biche
Messages : 85
Enregistré le : 04 nov. 2017, 10:24

Re: grossesse difficile

Message par Maman Biche » 12 nov. 2017, 13:22

Pr le moment j'ai plutôt l'impression d'une descente aux enfers. Après un coucher hier à 19h30, j'ai passé ma matinée au lit. Je tiens malgré la fatigue grâce aux nerfs, et là j'ai l'impression d'être totalement vidée de mon énergie.

Maman Biche
Messages : 85
Enregistré le : 04 nov. 2017, 10:24

Re: grossesse difficile

Message par Maman Biche » 14 nov. 2017, 04:24

Je n'en peux plus. Encore une nuit difficile. 4h que je tourne en rond. L angoisse me donne des douleurs partout.
Cb de tps je peux tenir à dormir 3h?

hirondelle
Messages : 5350
Enregistré le : 05 févr. 2014, 23:55

Re: grossesse difficile

Message par hirondelle » 14 nov. 2017, 18:53

parfois une béquille médicamenteuse est nécessaire pour pouvoir profiter pleinement du travail avec le psy...
Quand la douleur psychique est trop forte, le cerveau n’envoie que des messages de peurs.... Quand les angoisses sont trop hautes, impossible d'accéder à un raisonnement.
C'est difficile d'accepter cette béquille médicamenteuse mais l'insupportable n'est pas la solution non plus... Des molécules, autant d’anxiolytiques que d'antidépresseurs sont compatibles avec la grossesse... ton médecin peut se référer au site de référence de pharmacovigilance: LE CRAT.
Cela te permettrait d'avoir les idées plus claires en thérapie et d'accueillir ce bébé dans de meilleurs conditions psychologiques.
Qu'en penses tu?

Maman Biche
Messages : 85
Enregistré le : 04 nov. 2017, 10:24

Re: grossesse difficile

Message par Maman Biche » 14 nov. 2017, 20:39

m****, j'avais fait une réponse, elle est partie, grrr.

non je ne suis pas contre, mais mon médecin est contre et je lui fait confiance. on a envisagé d'autres solutions comme partir ds ma famille, mais ça n'a pas été possible, et puis une possibilité d'hospitalisation qui a été évoquée la dernière fois. l'éloignement du quotidien pourrait suffire.
de toute façon tous les médocs passent la barrière placentaire donc je doute que ce soit totalement sans effet, malgré ce que les labos peuvent dire. et je ne doute pas que le CRAT soit indépendant, mais je pense aussi que c'est ce qui freine mon médecin.

il va falloir qu'on fasse le point de toute façon, car je ne peux pas continuer ainsi, je ne supporte plus mes angoisses, et avec les idées noires qui me parasitent je ne voudrais pas en arriver à faire un geste que je pourrais regretter.

l'avantage c'est que j'ai vraiment confiance en lui et là, je suis au pied du mur. il faut que je vienne à bout de 40 ans de souffrance. je ne savais pas que les hormones pouvaient créer un tel cataclysme.

Répondre