Toute demande d'inscription doit être envoyée par mail à cette adresse : forum@maman-blues.fr, en précisant le pseudonyme sous lequel vous désirez être identifiée sur le forum (afin de protéger votre anonymat).
Bien à vous.

Quand on va mieux mais qu'il y a encore des petites périodes d'angoisses et de peur

Répondre
mana
Messages : 68
Enregistré le : 03 juin 2019, 11:33

Quand on va mieux mais qu'il y a encore des petites périodes d'angoisses et de peur

Message par mana » 08 nov. 2019, 11:05

Bonjour à toutes,

Pour celles qui ne connaissent pas mon histoire je sors d'une dépression post-partum qui aura durée 7 mois en tout, je vais mieux depuis 2 mois avec des moments de moins bien encore par moment qui, comme on me l'a dit à l'unité mère enfant ou j'étais suivi 2 jours par semaine en hospitalisation à la journée font partie du processus de guérison.

J'y suis allée pendant 5 mois et j'ai arrêté le 22 octobre . Car le médecin qui me suivait la bas a estimer que l'état dépressif était passé et que ma fille et moi allons mieux ce qui est une très bonne chose. Le fait que le suivi la bas s'arrête m'a vraiment boosté dans le sens où je me suis dis ayez je suis guéris je vais mieux et cela m'a mit encore plus dans une dynamique positive, j'étais bien avec ma fille, plus de peurs irrationnelles, de ruminations et d'angoisses par rapport à elle pendant ce temps, je me suis habitué à sa présence et au fait qu'elle fasse ma vie en ayant plus peur puisque le lien d'amour et de complicité ce sont installés entre nous.

J'ai voulu entamé une thérapie depuis 15 jours avec la psy qui me suit pour mon traitement médicamenteux ( ATD+anxio) mais je n'étais pas à l'aise à la base, et depuis 15 jours je me sent de nouveau mal angoisses et peurs irrationnelles ruminations etc enfin pareil que pendant la dépression en moins intense quand même. Je pense que j'ai voulu faire cette thérapie pour me rassurer en voyant la psy une fois par semaine mais je réalise que je suis encore trop fragile pour replonger dans mon passé lourd et douloureux et que les Angoisses proviennent probablement en majorité de ce que j'ai remué lors des 2 premières séances.

J'ai donc décidé de m'accorder un répit pour le moment car je ne voudrais pas revenir en arrière après avoir réussi à remonter la pente et avoir enfin du mieux et du bien être avec ma fille au quotidien.
J'ai constamment besoin d'être rassuré sur le fait que ce n'est pas grave, que ça va forcément passé etc


J'ai très peur dès que je ressent ces angoisses et ces peurs familière de rechuter dans la dépression, peur de ne jamais m'habituer à mon nouveau statut de maman, peur de ne jamais m'habituer à ma nouvelle vie, peur de ne pas arriver a trouver un équilibre entre ma vie de femme et de ma maman etc..
même si les infirmières et le médecin du Home l'on affirmé que même si il y avait des petits moments de creux je ne redescendrais pas aussi bas que j'ai pu l'être pendant ma dépression.

Pour celle qui s'en sont sorties, avez vous eu aussi cette peur que tout recommence et avez vous aussi eu ces périodes de moins bien même après avoir été mieux ? Comment avez-vous fait pour gérer ces périodes sans dramatiser ? Aviez-vous des "astuces" pour rester confiantes et positives pour évacuer ces peurs et angoisses ?

Pour ma part j'essaie de me rappeler ce que m'ont dit les soignants au home qui ont l'habitude et qui ont accompagnés beaucoup de maman en dépression post-partum et qui connaissent donc par cœur les étapes du processus de guérison et le fonctionnement de tout ça mais malgré tout je n'arrive pas à redevenir totalement secure alors que je l'étais encore il y a 15 jours.

Merci pour vos réponses !

Mana

Héra
Messages : 1364
Enregistré le : 30 oct. 2016, 11:05

Re: Quand on va mieux mais qu'il y a encore des petites périodes d'angoisses et de peur

Message par Héra » 08 nov. 2019, 13:43

coucou mana,
Oui ces hauts et ces bas sont très souvent le lot des mamans qui ont été en difficulté maternelle. Ma sophrologue me disait madame vous avez monté 3 marches d'un coup vu que c'était possible mais en fait vous n'aviez qu'un pieds posé, la posture était intenable à long terme alors vous avez du le reposer 2 marches plus bas. du coup vous ne pouvez pas gravir les 2 marches en une seule fois donc vous devez redescendre le pieds du haut d'une marche pour la franchir totalement. c'est un processus normal mais au final vous aurez grimpé une marche de plus en sachant que celle du dessus est encore plus confortable. je ne sais pas si l'image te parleras mais moi elle m'avait aidée. si tu lis les histoires des unes et des autres tu verras que c'est tres fréquent et qu'au final on ne redescend jamais aussi bas et que globalement on continu de progresser vers le mieux. Alors oui les thérapies remues et donnent parfois l'impression de redescendre mais c'est toujours pour remonter plus haut ensuite et vers plus de stabilité. Avoir peur de retomber fais partie du processus effectivement ...
en espérant que cette image te redonne un peu de confiance je sais que c'est extrêmement difficile quand on a le nez dans le guidon!
plein de courage
tu es une super maman et tu as plus de ressources que tu ne le penses!
héra

mana
Messages : 68
Enregistré le : 03 juin 2019, 11:33

Re: Quand on va mieux mais qu'il y a encore des petites périodes d'angoisses et de peur

Message par mana » 08 nov. 2019, 18:22

Merci Héra pour ton message de soutien :coeur:

Oui c'est sur que quand on est la tête dans le guidon en plein de les angoisses et les peurs à nouveau on a du mal à faire un pas de côté pour prendre du recul et voir les choses comme ça.on est tellement dans l'inquiétude qu'on est pas très objectif. Et puis je suis assez fatiguée en ce moment donc cela n'aide pas du tout pour les angoisses et le reste.

Je sais qu'il faut être douce et indulgente avec soi même mais des fois j'ai envie de me prendre moi-même par le col et de me secouer en me disant : " mais bon sang ! Tu as réussi à continuer de t'occuper de ta fille en dépression post-partum sévère pendant 7 mois, et là tu doutes encore de tes capacités et de l'avenir après avoir accompli tout ça ! "


Oui ça me parle par rapport à ce que ta sophrologue te disait ! C'est tout à fait ça !

Concernant la thérapie effectivement je suis d'accord sur les bénéfices après les remoues mais néanmoins je ne suis pas à l'aise et le courant ne passe pas avec la psychiatre que je vois donc je ne vais pas poursuivre. Pour le moment je pense que je vais faire une pause étant donné que je vais mieux depuis 2 mois et je dirais réellement mieux de manière plus continu depuis 1 mois, je pense que j'ai besoin d'un temps de répit pour me concentrer sur l'instant présent et l'avenir avec ma fille et quand je me sentirais moins fragile je verrais quelle type de thérapie j'entreprends.

Lobabar
Messages : 2
Enregistré le : 02 sept. 2018, 19:38

Re: Quand on va mieux mais qu'il y a encore des petites périodes d'angoisses et de peur

Message par Lobabar » 10 nov. 2019, 21:30

Bonjour Mana,

Je vais commencer par te raconter brièvement mon histoire.
J'ai eu mon bébé en avril 2018 en même temps nous avons souhaité déménager de Paris pour la banlieue parisienne.
La grossesse s'est bien passée, l'accouchement aussi, on déménage 2 mois après la naissance. A ce moment là alors que tout aurait du aller bien j'ai commencé à sentir que quelque chose n'allait pas. Je pense que ça va passer mais je passe un été très difficile avec un état qui se dégrade et des crises d'angoisse qui apparaissent. En septembre 2018, alors que je devais reprendre le travail, je décide de consulter une psychologue en périnatalité et une pyschiatre de ville car cela ne va vraiment pas (angoisse, pleurs et fatigue). Je suis tombée sur 2 professionnelles formidables, très à l'écoute, disponibles et qui ont su m'expliquer cette maladie qu'est la dépression. La psychiatre m'a prescris des antidepresseurs (et des anxio juste les premières semaines) et m'a arrêtée jusqu'à mi décembre. J'ai aussi consulté en cmp quelques fois pour le lien mère enfant. J'ai eu 4-5 mois très difficile mais ça va mieux depuis fin décembre 2018 date à laquelle j'ai pu reprendre le travail. Ma psychiatre souhaite faire un arrêt des antidépresseurs en janvier 2020.
De mon expérience voici ce que je peux te dire :
- Oui même quand ça va mieux, il y a encore quelques creux /bas qui sont moins intenses, moins longs mais qui sont très déstabilisants. Pourquoi ? car quand ça va mieux on a encore besoin de reprendre confiance en soi et les creux n'aident pas du tout ! mais ça va passer car le moral, la forme continuent de s'améliorer petit à petit pendant encore plusieurs mois. Ma psychiatre considère que quand ça va mieux (plus trop de symptômes), il faut compter 1 an pour considérer que l'épisode dépressif est complètement clos. Ce qui veut dire poursuite des antidépresseurs (mais pas des anxio qui normalement sont à diminuer rapidement), soutien psychologique et faire attention à la fatigue pendant 1 an.
- J'en viens donc à la question de la thérapie. Je comprends le besoin d'arrêter les consultations quand ça va mieux car ça fait du bien de reprendre une vie plus normale surtout si ça ne passe pas avec ton psychiatre (peux-tu en trouver un autre ?). Je pense aussi qu'une thérapie lourde (genre psychanalyse) pendant laquelle tu vas tout remuer n'est peut-être adaptée. Par contre il serait bien que tu vois quelqu'un (un autre psychiatre, un psychologue ou pourquoi pas une puéricultrice ...) tous les 15 jours (ou 1 fréquence qui te convient) pour discuter du présent, de tes interrogations de jeune maman. C'est rassurant de savoir que l'on peut consulter si ça va moins bien. Un soutien psychologique est important mais c'est à toi de choisir la forme qui te convient avec la bonne personne.
Tout ça pour te dire que tu as fait le plus dur c'est certain mais tu dois encore prendre soin de toi (te reposer un maximum, ne pas te mettre la pression, continuer à être suivie médicalement et psychologiquement) pendant encore plusieurs mois. Ca va aller de mieux en mieux au fur et à mesure jusqu'à retrouver une situation normale. Moi aussi j'ai douté de mes capacités à m'occuper de mon bébé mais ça aussi ça passe ! :).

Voilà j'espère que ce témoignage pourra t'aider et ne pas avoir été maladroite dans mon message.
Donne nous des nouvelles.
Loba

hirondelle
Messages : 6220
Enregistré le : 05 févr. 2014, 23:55

Re: Quand on va mieux mais qu'il y a encore des petites périodes d'angoisses et de peur

Message par hirondelle » 10 nov. 2019, 23:22

Bonsoir Lobabar
Bienvenue parmi nous.
Nous te remercions pour ton témoignage . Le partage d'expérience est un précieux soutien aux mamans.
Tu peux également ouvrir ton propre post pour te raconter et le mamans viendront échanger par rapport à ton histoire et la façon dont elle s'y reconnaissent.
Oui il faut du temps pour en quelques sortes rééduquer le cerveau à ne plus nous envoyer de messages non adaptés aux situations. Reprendre confiance en soi est un travail de tous les jours.
Dans l'attente de te relire :hello:
Toutes ces pierres sur lesquelles on se hisse … Et qui font de nous un édifice
On a tous au fond du mental ...Toutes ces choses fondamentales
Qui nous poussent et qui nous font pousser
Cachées là au fond du mental ...Ce sont les choses fondamentales

mana
Messages : 68
Enregistré le : 03 juin 2019, 11:33

Re: Quand on va mieux mais qu'il y a encore des petites périodes d'angoisses et de peur

Message par mana » 11 nov. 2019, 17:39

Merci Lobobar pour ton message et ton échange d'expérience ainsi que ton soutien!

Oui comme tu dis les périodes de creux sont déstabilisantes quand on va mieux car elles viennent re-semer le doute alors que nous sommes encore en construction en tant que mère si je peux dire, et aussi encore en train de reprendre confiance en nous (sachant que pour ma part même avant de devenir maman, j'étais quelqu'un qui n'avais pas vraiment confiance en moi)

Et puis étant donné que le lien et la relation d'amour avec ma fille a commencé à vraiment s'installer à partir de ses 7 mois, et bien j'ai toujours cette peur de ne jamais l'aimer autant que je le voulais ou que je le pensais. Mais je pense que quand mon amour pour elle va grandir au fil des mois en même temps qu'elle, cette crainte disparaîtra aussi.

Concernant la psy je continue de toute façon le suivi avec elle tout les 15 jours pour le traitement puisque je dois continuer à le prendre pendant au moins 6 mois et peut être plus en fonction de mon état et de mes besoins. Mais j'ai pris rendez-vous avec un psychiatre pour le suivi médicamenteux qui déjà est plus proche de mon domicile et avec qui je me sentirais peut-être plus a l'aise et en confiance ( mais les délais hyper long j'ai rendez vous en février ! :triste1:) j'ai pris quand même le rendez-vous mais je vais en contacter un autre qui est pas loin non plus voir si il a plus tôt.

De toute façon je ne compte pas continuer la thérapie classique même par la suite car j'avais déjà fait un travail pendant plusieurs années avec une psychiatre bien avant d'avoir ma fille et j'avais arrêté car j'estimais avoir fait le tour des choses et avoir suffisamment avancer. Donc je pense plus partir sur une thérapie brève de type hypnose ou TCC si besoin mais je me laisse le temps de réfléchir et de voir ça, en me laissant un temps pour souffler après ces derniers mois difficiles. Et puis je sais que si vraiment j'avais besoin je peux toujours appeler le home car comme il m'ont dit même si le suivi s'arrête la porte n'est pas fermé pour autant. Aujourd'hui je sais vers qui me tourner.

Pour ce qui est du repos, j'essaie de me ménager un max dans la mesure du possible et de bien me reposer , dans le sens où je me couche tôt sachant que ma fille se lève tôt le matin pour l'instant (après les nuits sont en train de redevenir complètes et normal depuis peu car il y a eu les dents, le virus en même temps et les nuits ont été coupées par les réveils pendant un mois et demi)
Après j'ai les 3 après midi de garderie par semaine pour souffler, et j'en profite en général pour faire une sieste en début d'aprem après l'avoir déposer mais je reste très fatiguée malgré tout. Mais bon en tant que jeune parent ce n'est pas étonnant non plus, car s'occuper d'un enfant pompe énormément d'énergie, plus la saison qui n'aide pas donc malgré les compléments alimentaires que je cumule pour me booster magnésium, vitamines etc ça reste dur a ce niveau là. Et je pense que même pour les parents qui n'ont pas de difficultés en particulier la fatigue fait partie du quotidien de toute façon.

Et puis plus globalement vu le chamboulement psychique que provoque l'arrivé d'un enfant ( pour moi le mot chamboulement est encore trop faible pour moi ça a été un tsunami !) Je pense qu'il faut du temps pour retrouver un état d'esprit "normal" après ça et qui plus après avoir traversé une dépression post-partum et toutes les difficultés qui vont avec.

Lobabar
Messages : 2
Enregistré le : 02 sept. 2018, 19:38

Re: Quand on va mieux mais qu'il y a encore des petites périodes d'angoisses et de peur

Message par Lobabar » 18 nov. 2019, 14:59

Bonjour,
Comment vas-tu Mana depuis ton dernier message ?
Je vois tu as tout mis en place pour que la suite se passe bien :)
Concernant la fatigue, je pense aussi que c'est le lot de tous les jeunes parents ! Cependant la dépression fatigue énormément aussi. La fatigue va diminuer petit à petit avec le temps et les réveils noctures de ta petite seront de plus en plus faciles à gérer. C'est super les 3 créneaux de garderies tu peux te reposer et ta fille voir d'autres enfants.
Le lien avec son enfant se crée de jour en jour. Il ne faut rien regretter ou s'en vouloir pour de ses premiers mois car chaque maman fait ce qu'elle peut et on ne choisit pas de faire une dépression. Cela fait pas partie de votre histoire c'est tout...

Continue de prendre soin toi.

A bientôt

mana
Messages : 68
Enregistré le : 03 juin 2019, 11:33

Re: Quand on va mieux mais qu'il y a encore des petites périodes d'angoisses et de peur

Message par mana » 01 déc. 2019, 16:26

Coucou Lolobar!

Merci de prendre des nouvelles :) c'est gentil de ta part. Et bien moi ça va bien globalement depuis mon dernier post. J'ai commencer des séances d'hypnose j'en suis à ma deuxième séance. La première séance m'a aidé au bout de quelques jours, j'ai commencé à me sentir moins dans l'insécurité et l'angoisse vis à vis de ma fille, je me sent plus positive globalement grace a des exercices qu'elle m'a donné à faire à savoir écrire 3 choses positives sur moi chaque jour en fin de journée.
Je le fais tout les soirs depuis.

J'ai aussi eu un bon échange avec ma psychiatre que je continue à voir, et même si on a arrêté la thérapie proprement dis elle me demande comment je vais quand je l'a vois pour le traitement et on échange un peu et je ne sais plus comment on est venu à parlé de ça, je lui ai dis que ce que je voulais c'est être enfin sereine et épanouie en tant que mère avec ma fille, et elle m'a dit que les mamans même sans difficultées n'étaient jamais sereine et épanouie tout le temps avec leurs enfants.

Elle m'a fait prendre conscience que je me suis construit une image de la maternité beaucoup trop idyllique et parfaite, mais surtout irréaliste et de l'ordre du fantasme. Peut être par rapport à mon vécu... et sûrement par rapport à ce qu'on essai de nous faire croire. Ce qui explique la pression que je me met et l'énorme culpabilité que je ressens. car forcément il est impossible que je puisse être cette mère parfaite que j'ai fantasmé, et du coup je culpabilise et m'en veux de ne pas être à son niveau.

Cette prise de conscience m'a beaucoup aidée à déculpabiliser les jours ou je suis moins motivé ou que j'ai moins envie de m'occuper de ma fille, quand j'en ai marre ou que je m'énerve plus facilement, et aussi par rapport à nos liens et l'amour qui est en train de se construire entre nous. Ça m'a aidé à me dire que cela ne servait à rien de vouloir forcer les choses et de vouloir éprouver cet amour intense et inconditionnel que je pensais ressentir des le départ pour ma fille, et de me sentir frustrer. Je laisse mon amour pour elle et nos liens évoluer jours après jour sans essayer de forcer les choses et de ce fait je le vis beaucoup mieux forcément.

Encore beaucoup de fatigue car je suis retombé malade et ma fille se lève tôt tout les jours parfois avant 7h donc pas facile de s'habituer à ces horaires, je ne sais même pas si j'y arriverais un jour ! :hehe:
Mais bon il faut faire avec il n'y a pas le choix.

Bien sûr il y a encore des coups de mous, des moments de doutes et de moins bien comme ces 2 derniers jours. J'ai encore du mal à relativiser ces moments là desfois j'y arrive mieux que d'autres.
Mais bon je ne me laisse pas abattre c'est l'essentiel je pense.

Voilà voilà pour les news! Et toi alors comment vas-tu ?

Bon courage à vous toutes les mamans blues ! :coeur:

Mana.

Répondre