Toute demande d'inscription doit être envoyée par mail à cette adresse : forum@maman-blues.fr, en précisant le pseudonyme sous lequel vous désirez être identifiée sur le forum (afin de protéger votre anonymat).
Bien à vous.

Ma mère et moi mère

Difficulté paternelle, la vie à deux, à trois et la famille ...quand la difficulté maternelle surgit.
Petit Feu
Messages : 235
Enregistré le : 10 juil. 2016, 15:15
Localisation : 14 - Calvados

Ma mère et moi mère

Message par Petit Feu » 14 sept. 2016, 11:20

Ha.

Par où commencer?

Quand devenir mère fait remonter puissance 1000 les problématiques que l'on a avec sa mère. Ca vous parle? X(

:nono: situation insupportable, que de se sentir en lutte constante pour sa sécurité psychique et celle de son petit.

Après 3 semaines sans la voir, j'ai vu ma mère hier et avant-hier.

Avant-hier, j'étais dans une colère intenable.
Je l'ai appelée parce que j'étais en peine de voiture (ça aussi ça me rend dingue), pour aller faire deux trois courses (la supérette du coin est fermée le lundi, pas de bol). Le lundi, les proches qui me connaissent bien et m'aiment, savent que je suis mal embouchée, et que c'est la journée "noire" de ma semaine (ce n'est pas une histoire de boulot, c'est une histoire de Gros Bobo... :( )... Quand ma mère débarque donc lundi à la maison, je m'excuse quand même de l'accueillir en pyjama et dans le bazar.
Il s'agit de ma mère ... En tant que mère, vous auriez répondu quoi, vous?
Moi perso, après avoir répondu un "mais on s'en fiche!", j'aurais soit proposé un coup de main pour servir le café, le temps que ma fille, fraichement maman et dont je sais que les nuits sont périlleuses et le moral fragile le lundi, s’assoit avec son baby-boy à table, et puis j'aurais certainement enchainé par un regard aimant et bienveillant pour évaluer la situation: est ce qu'elle a besoin de parler de la pluie ou du beau temps ou est ce qu'elle a besoin de Parler?
Ma mère, elle, m'a sorti un merveilleux "bah alors? pourquoi c'est tout le temps le bazar?", sans même me regarder, juste en se préoccupant d'avoir sa "dose de bébé".
( je ne peux même pas écrire cette scène comme elle l'était vraiment, tellement ses mots sont pesants et font suite à 30 ans de ... -excusez moi- merde. :rougefaché:. Pour que tout prenne du sens, et paraisse tel que c'était vraiment: blessant, sans empathie, sans compassion, sans réelle inquiétude hormis celle du paraitre, il faudrait que j'écrive ici toute ma vie. Ce serait long. )

Bref, j'ai répondu, mais le mal était fait et j'ai ruminé toute la journée jusqu'au soir.

Hier, rebelotte car toujours en peine de voiture :pascontent2:, et personne d'autre pour me conduire jusqu'au garage afin de récupérer ma Liberté à 4 roues!
Cette fois, ça a mieux commencé. J'avais rechargé mes batteries avant qu'elle n'arrive, je me sentais solide.
Il lui a fallu 30 min pour me pomper tout mon jus. :nono:
Quand je suis rentrée chez moi le soir, je me sentais vidée de toute mon énergie vitale. Vampirisée. :pasdrole:
J'ai lutté pour manger, puis je suis allée coucher mon fils...et je me suis endormie en même temps que lui.
Ce matin, je ne suis pas plus en forme. L'énergie n'est pas revenue, je vois flou, et je me sens vraiment sur les nerfs.
J'avais réussi à me protéger de tout ça (= elle et toute sa personnalité) depuis quelques années, et nous arrivions à entretenir une relation plutôt pas trop mal. Mais là, mes défenses sont encore fragilisées, elle ne se préoccupe pas de savoir ce qui se passe pour moi (hormis de me dire juste après l'accouchement "ah ben fais gaffe hein! faudrait pas que tu fasses une dépression!" :aille: 8| :( :aille: ), et je n'ai pas forcément envie de couper les ponts avec elle, mais... :taistoi:
Est ce que ça vaut vraiment le coup que je me fatigue à ce point pour... pour quoi d'ailleurs?

Bon...
Pour celles qui ont ou ont eu ce genre de difficultés avec leur maternelle (ah ah...), vous avez fait quoi?

weshallovercome
Messages : 14785
Enregistré le : 10 janv. 2010, 23:24

Re: Ma mère et moi mère

Message par weshallovercome » 14 sept. 2016, 12:08

Ahlàlà oui ça nous parle !!!! à beaucoup, à énormément d'entre nous ... :ghee:
Devenir mère c'est aussi parfois devoir supplanter la sienne, la remettre à sa place, instaurer la distance psychique dont on a besoin depuis longtemps et qui n'existe pas parce que Madame Mère refuse de lâcher son contrôle sur Fifille, que ce soit sur un mode autoritaire, fusionnel, ou jemenfoutiste, ou un peu de tout ça.
Pas forcément besoin pour cela de couper les ponts (encore qu'on ait vu des cas où c'était une mesure de sauvegarde indispensable). Il existe des voies pour se protéger, ne pas se faire pomper son énergie vitale. Tu vas trouver les tiennes. (Déjà, ne pas t'excuser :mrgreen: )
Vive la révolution des filles ! à l'assaut! :orc1:
"une maman qui te ressemblerait" William Sheller

ritalea
Messages : 392
Enregistré le : 20 avr. 2016, 16:43

Re: Ma mère et moi mère

Message par ritalea » 14 sept. 2016, 16:49

Salut Petit Feu,

je me retrouve dans ton écrit...et ce qui me saute aux yeux quand je te lis mais aussi à chaque fois que je vis la même chose avec ma mère c'est à quel point ce qu'elles peuvent nous dire, nous faire, agir, se positionner peut nous blesser : même à 30 ans, même lorsqu'on se blinde, même lorsqu'on en a l'habitude!

Ben oui...C'est tout le PUISSANT pouvoir (bienveillant ou destructeur) qu'à une mère sur son enfant (quel que soit son âge). Car On en a qu'une. et c'est notre mère. ca ne s'explique pas c'est comme ça pour beaucoup d'entre nous. Sinon ce serait plus facile: on s'enficherait de ce qu'elles disent/pensent. Mais non bordel le pire dans tout ça c'est que ça nous touche tjr autant!

On aimerait (j'aimerais en tout cas) la détester, pouvoir lui dire, lui reprocher, qu'elle change, que ce soit différent, qu'elle me comprenne etc. J'aimerais en fait avoir une bonne relation avec ma mère. Celle a laquelle j'aspirais depuis enfant. Celle a laquelle j'aurais besoin.
Je crois qu'il y a peut etre un deuil a faire de ce coté? Une sorte de pardon? une acceptation de ce que notre mère est, de ce qu'elle ne sera jamais aussi. Et puis aussi pourquoi les préservons-nous (en tout cas pour ma part) de tous ces ressentis que nous avons? peut être que parfois lui dire ce que l'on ressent lorsqu'elles agissent comme ça ou comme ça peut aider...

En tout cas c'est tout un travail a faire mais je crois de plus en plus que pour bien le vivre c'est a nous d'évoluer pour changer notre facon de vivre cette relation et surtout ne pas etre dans cet espoir destructeur que nos mères changent.

Je constate aussi que la plupart d'entre nous qui sommes en DM ont une relation problématique avec leur maman et la naissance de l'enfant fait tout ressurgir: une opportunité peut être de faire évoluer notre relation avec notre mère de facon a ne plus en souffrir...

Bien à toi :coeur:

Petit Feu
Messages : 235
Enregistré le : 10 juil. 2016, 15:15
Localisation : 14 - Calvados

Re: Ma mère et moi mère

Message par Petit Feu » 15 sept. 2016, 10:10

ritalea a écrit : Je crois qu'il y a peut etre un deuil a faire de ce coté? Une sorte de pardon? une acceptation de ce que notre mère est, de ce qu'elle ne sera jamais aussi. Et puis aussi pourquoi les préservons-nous (en tout cas pour ma part) de tous ces ressentis que nous avons? peut être que parfois lui dire ce que l'on ressent lorsqu'elles agissent comme ça ou comme ça peut aider...

En tout cas c'est tout un travail a faire mais je crois de plus en plus que pour bien le vivre c'est a nous d'évoluer pour changer notre facon de vivre cette relation et surtout ne pas etre dans cet espoir destructeur que nos mères changent.
Merci Ritalea de ta réponse :]
Je suis tout à fait d'accord avec toi sur le fait de ne pas espérer que les choses changent d'elles-même. Les évolutions de notre vie commencent par nos évolutions personnelles, c'est vrai. D'ailleurs, quand on entame n'importe quelle démarche pour notre bien-être, on observe illico des changements autour de nous, qu'ils soient positifs ou non.

Le deuil est à faire, en effet. La mère parfaite n'existe pas, ce n'est plus la peine de l'attendre.
Par contre, pardonner... :triste2: ça fait un paquet de temps que j'essaie. Il en résulte que plus je tente de pardonner, plus je cherche des excuses et accorde de la protection à ma mère. Sauf que non, c'est moi sa fille, et non pas sa mère. Et puis plus je tente de lui pardonner, plus je passe mes blessures et souffrances sous silence, plus je m'efface, moins j'existe.
:nonon: ce n'est pas comme ça que je veux que ça fonctionne.

Pour le moment, je prends donc un peu de distance et je tache de remettre les choses à leur place sur papier, pour moi, avant d'envisager ce que je ferai ou ne ferai pas ensuite.
Madame Mère refuse de lâcher son contrôle sur Fifille, [...]

(Déjà, ne pas t'excuser :mrgreen: ) [...]

Vive la révolution des filles ! à l'assaut! :orc1:
:malin1: :malin2: :orc1: :hurt3: :frime1:
J'adore et j'adhère!
(surtout pour le viking, qui est notre marque de fabrique Mère-Fils ici! ::d )

Avatar du membre
Lolalilou
Messages : 1232
Enregistré le : 11 août 2013, 12:34

Re: Ma mère et moi mère

Message par Lolalilou » 15 sept. 2016, 10:31

Ho que oui ça me parle !

Cependant les choses ont été un peu différente avec la mienne puique j'ai pu lui dire ce que j'avais sur le coeur avant d'être enceinte...

En résumé pour décrire ma mère : je l'ai toujours connu dépressive à prendre des médocs,surprotectrice mais dans le côté étouffante (genre vous êtes à moi vous m'appartenez mais si je suis comme ça c'est parce ce que je vous aime). Centrée sur elle même, elle n'y a qu'elle, sa vie et ses petits problèmes qui comptent. Tout est toujours de la faute des autres, de ce qu'elle a vécu sans jamais endosser la moindre responsabilité. Et évidemment si tu as le malheur de ne pas être d'accord, ben elle sort le grand jeu de la victime malheureuse incomprise et te fait culpabiliser à fond toi la méchante fille indigne. Une mère qui est "contente" quand ces filles vont mal car elle ne vit que si elles sont besoin d'elle ( pas pour nous remonter le moral du tout, mais pour se sentir exister). Elle parle encore d'elle à la 3ème personne comme quand on fait avec son enfant en bas âge : "maman est là", "maman t'aime" : elle fait ça avec nous. ( çà m'insupporte au plus haut point). Il faut mettre notre vie entre parenthèse et être là pour elle chaque fois qu'elle en a besoin, en gros : tout le temps ! ! lol

Voilà pour le portrait !

J'ai passé des années à l'écouter (ben oui c'est ma mère, mon devoir). Lorsque mes parents ont divorcé (j'avais 25 ans) ça a été la descente aux enfers pour ma mère ( bien que le divorce soit à son initiative). Alors je ne sais pas trop si ça a été la descente ou du fait que je ne vivais plus chez mes parents c'est là que je me suis rendue compte de la mère qu'elle était vraiment. Peut être que durant des années je me suis voilée la face en la voyant autrement, comme je voulais certainement qu'elle soit. Et le divorce, le fait que je ne sois plus sous son toit, j'ai eu comme une prise de conscience... : elle me gonflait et non je n'avais plus envie d'être la petite fille bien sage qui dit "amen" à tout parce que je considère que c'est mon devoir : "non non non je ne lui doit rien du tout" .
Sauf qu'entre le penser.... et oser le dire / faire ben y'avait encore du boulot...

Elle me bouffait mon énergie constamment, quand elle m'appelait c'était monologue pendant au minimum 45 min où je ne pouvais pas en placer une et faire des "hum, oui" . Pour en plus entendre encore et encore la même chose depuis des années.
Sans toujours osé l'affronter je me suis mis des barrières : je l'appelais quand j'avais pas plus de 10 min devant moi comme ça je ne me sentais pas "horrible" de devoir raccrocher". Quand elle m'appelait et que je ne voulais pas je ne décrochais pas. Mais au final le problème ne se réglait qu'en apparence...

Et puis je me suis rendue compte que ça me bouffait mes relations tant je lui accordais de mon temps et que le fait qu'elle aille mal me déprimait et finalement elle était là en permanence.

Nous n'habitions plus la même région donc on ne se voyait pas beaucoup et ça m'allait bien car je ne supportais pas sa présence plus de 48h ! 8|

Une fois de trop au téléphone je lui ai dit : "stop, je ne suis ni ta psy, ni ta copine, ni ta confidente. Je suis ta fille et il y a des choses que je n'ai pas à entendre et que je ne veux pas entendre".
Gros choc pour elle qui n'a pas compris ce qui lui arrivais... La fois d'après elle a bien tenté de recommencé mais je lui ai a nouveau dit "non" . Et chaque fois qu'elle rappelait si elle partait sur des "moi je " " ça cause de " je coupais court à la conversation. De ce fait j'appelais moins. Elle a mis du temps mais elle a du comprendre que si elle voulait garder contact avec moi il allait bien falloir que ça change. Je pense qu'elle a pris beaucoup sur elle pour ne plus parler que d'elle.

A la naissance de mon fils, ça a été très dur car je luttais pour ne pas être la mère qu'elle était elle, du coup j'angoissais pour tout, tout le temps en ayant peur de le "traumatiser psychologiquement". J'ai eu besoin d'elle quand il avait un mois : elle est venue ça a été l'horreur ! Elle ne m'a en rien aidé, comme je le disais elle était juste contente de se sentir utile parce que j'allais mal et elle a passé son temps à me parler d'elle et de ses 3 maternités... :(

A la naissance de ma fille ( qui a 3 mois et demie) elle est venue 3 semaines. Première fois que je peux rester autant de temps avec elle. Elle n'a pas été toujours aidante mais sa présence m'a fait du bien et ça faisait fort longtemps que ça ne m'étais pas arriver.

Dans le fond je ne sais pas si elle a réellement changé, car elle peut très vite repartir dans ces travers mais disons que moi j'ai changé et le regard que j'avais sur elle aussi. Ça m'a permis d'avancer, car j'ai pensé à ce dont moi j'avais envie et besoin et surtout ce dont je ne voulais plus.
Maman j'ai besoin de toi Maman amour aime-moi Maman prends-moi dans tes bras Maman amie aide-moi. » Gérard Lenorman

guérir
Messages : 4707
Enregistré le : 04 févr. 2010, 19:29

Re: Ma mère et moi mère

Message par guérir » 17 sept. 2016, 17:51

Bonjour Petit Feu !

J'ai mis du temps à comprendre comment m'en sortir !
Une de mes clés : me protéger ! (Eloignement psychique et/ou physique)
Travail en thérapie pour digérer tout ça !
Laisser ma mère là où elle est; avec ce qu'elle est.
J'peux rien faire pour elle ! :coeur: :coeur: :coeur:

Je pense fort à toi. Prends soin de toi. ;)

Petit Feu
Messages : 235
Enregistré le : 10 juil. 2016, 15:15
Localisation : 14 - Calvados

Re: Ma mère et moi mère

Message par Petit Feu » 18 sept. 2016, 09:42

En résumé pour décrire ma mère : je l'ai toujours connu dépressive à prendre des médocs,surprotectrice mais dans le côté étouffante (genre vous êtes à moi vous m'appartenez mais si je suis comme ça c'est parce ce que je vous aime). Centrée sur elle même, elle n'y a qu'elle, sa vie et ses petits problèmes qui comptent. Tout est toujours de la faute des autres, de ce qu'elle a vécu sans jamais endosser la moindre responsabilité.
Oh lala, je partage oui. Nos mères s'entendraient peut être bien Lolalilou :mrgreen:

Merci de ton témoignage et bravo à toi d'avoir réussi à te distancer.
C'est vrai que j'avais moi aussi appris des ruses de sioux il y a quelques années pour la garder à distance et à sa place. C'était plutôt efficace... jusqu'à ce que je tombe enceinte.
En début de grossesse, j'étais plutôt contente qu'on se rapproche. Plus on avançait vers l'accouchement, plus elle devenait envahissante, reprenant une place d'Ogresse.
Je ne supporte pas que ma mère me touche, et ce depuis toujours: j'ai peur qu'elle m'engloutisse pour me garder prisonnière :0
Et c'est en quelque sorte ce qu'elle a recommencé à faire alors que mon bidon grossissait et que mon fils prenait sa place.
Quand j'ai été hospitalisée pour MAP au 8è mois, puis alitée, clairement, tout s'est effondré pour moi, et n'ayant plus aucune barrière pour me protéger, elle a investi le territoire que je lui interdisais depuis 5 ou 6 ans. Mon libre arbitre, mon droit à Etre, a disparu dans ses yeux à ce moment là, j'étais de nouveau sa chose :(
Oh bien sur, d'un point de vue extérieur, rien ne pouvait laisser croire à quel point ses attitudes me faisaient mal: elle était "maternante"!

Bref, voilà à quel moment ça a recommencé.
Pendant des mois, j'ai demandé, j'ai même supplié qu'elle ne vienne pas nous voir à la maternité avant 24h après l'accouchement. On a demandé à tous nos proches de respecter notre intimité. Eh bien elle n'a jamais répondu à mes demandes, et elle s'est pointé dans la journée, quelques heures après la naissance de notre fils. :rougefaché:
Et après ça, tous les jours, sans faute, même quand elle voyait bien, et que mon mari lui disait que j'étais crevée, qu'il fallait absolument que je dorme. Non, ELLE était grand mère. :faché:

Comme vous le voyez, je suis encore "un brin" sur les nerfs ... :perv:
Mais ça y est, je suis en train de réinstaller une muraille de protection depuis quelques jours.

Les pratiques que j'ai mis en place depuis quelques mois portent leurs fruits, j'ai même pu commencer à lui écrire une lettre (que je ne lui ferai pas forcément lire), comme me l'avait conseillé une psycho-énergéticienne.
Ca me permet de mettre les choses à plat, quand c'est écrit, ça devient concret, réel, et légitimé à mes yeux. Ca révèle aussi d'autres liens que je n'avais pas fait.

Et puis oui, je remets une distance physique aussi
(la dernière fois, elle s'est trouvée devant ma porte fermée à clefs. Ca lui a fait tout drôle de ne pas pouvoir entrer librement, sans avoir à attendre que je vienne lui ouvrir :] - pendant que j'étais alitée, enceinte, la porte d'entrée était toujours ouverte, en cas de pépin, et puis je pouvais recevoir de la visite sans avoir à me stresser pour aller ouvrir. j'ai gardé cette habitude après, notamment pour ne pas avoir à interrompre une tétée pour aller ouvrir. Mais now, it's over! - ),
je réinstaure les mesures de protection habituelles en version renforcée.
C'est épuisant pour l'instant, mais ça va finir par redevenir efficace sans consommer toute mon énergie :mort:

Que de boulot.... :perv: 8|

weshallovercome
Messages : 14785
Enregistré le : 10 janv. 2010, 23:24

Re: Ma mère et moi mère

Message par weshallovercome » 19 sept. 2016, 13:15

Tiens ferme Petit Feu !!! :super: ta lucidité et ta résolution sont tes meilleures alliées. Ne retombe plus dans ce foutu piège de la complicité autour de la maternité (ahlàlà comme je le connais ...); avec certaines mères de filles il n'y a pas de rapprochement gratuit possible, le désir de contrôler et de dominer est toujours là dans tous les gants de velours.
"une maman qui te ressemblerait" William Sheller

Petit Feu
Messages : 235
Enregistré le : 10 juil. 2016, 15:15
Localisation : 14 - Calvados

Re: Ma mère et moi mère

Message par Petit Feu » 03 oct. 2016, 04:58

weshallovercome a écrit :Tiens ferme Petit Feu !!! :super: ta lucidité et ta résolution sont tes meilleures alliées. Ne retombe plus dans ce foutu piège de la complicité autour de la maternité (ahlàlà comme je le connais ...); avec certaines mères de filles il n'y a pas de rapprochement gratuit possible, le désir de contrôler et de dominer est toujours là dans tous les gants de velours.
Exactement, tu écris tout pile ;)

Depuis mes derniers posts, je n'ai pas vu beaucoup ma mère. La dernière fois remonte à hier...où finalement, nous n'avons parlé ni de moi, ni d'elle!
La fois précédente, j'ai eu le malheur de me "confier" à elle, et elle est allée en "discuter" avec mon mari peu après, pendant que je changeais mon Choo. Pas de bol, ils ne m'ont pas entendue rappliquer, et donc je les ai entendus. Rien de gravissime, mais suffisamment symbolique pour me mettre dans une colère noire.
Eh bien... je me suis défendue!!! :super: :malin2: :| :] :frime: Et j'ai fait durer tout pendant que ma mère a été présente. Oeil pour oeil... je n'ai RIEN laissé passer.

Depuis, elle reste dans ses pénates. Je crois qu'elle commence à comprendre que si elle veut avoir et conserver une relation avec son petit fils (avec qui ça se passe très bien par ailleurs), elle a plutôt intérêt à se tenir à carreaux...

Avatar du membre
Lisette
Messages : 8821
Enregistré le : 25 mars 2011, 07:18

Re: Ma mère et moi mère

Message par Lisette » 03 oct. 2016, 14:34

Faudrait pas énerver Petit Feu! Attention inflammable :mrgreen:
Tiens bons! Tenir tête et s'affirmer permettent de retrouver confiance en soi :)
La perfection n'existe pas. S'accepter telle que l'on est, voilà le douloureux chemin à parcourir pour enfin devenir mère...

Répondre