Toute demande d'inscription doit être envoyée par mail à cette adresse : forum@maman-blues.fr, en précisant le pseudonyme sous lequel vous désirez être identifiée sur le forum (afin de protéger votre anonymat).
Bien à vous.

Et le couple dans tout ça ? betty_blue

Difficulté paternelle, la vie à deux, à trois et la famille ...quand la difficulté maternelle surgit.
Répondre
Avatar du membre
betty_blue
Messages : 2843
Enregistré le : 10 janv. 2010, 22:14

Et le couple dans tout ça ? betty_blue

Message par betty_blue » 26 janv. 2010, 08:57

Auteur Message


betty_blue




Enregistré le 29/01/2004
Messages: 10473
Connecté
Sujet : Et le couple dans tout ça ?
Ajouté le : 22/11/2006 08:57
--------------------------------------------------------------------------------
Message :

Vous étiez deux , vous ne faisiez qu'un ( enfin peut être ...) et puis bébé est né, vous vous êtes retrouvés à 3.
Et trés vite à 4 avec cette difficulté maternelle .

Votre couple en a été ébranlé... Quelques fois s'en est retrouvé renforcé ....
Que reste-il de votre amour ? comme le dit la chanson ....

Quel bilan pour vous deux ?




*** Message édité par betty_blue le 22/11/2006 09:02 ***




*** Message édité par betty_blue le 28/05/2007 18:31 ***



--------------------------------------------------------------------------------
"C'est ce qui échappe aux mots que les mots doivent dire" Nathalie Sarraute
Céder sur les mots , c'est céder sur les idées .



flo-du-pont



"Maman": ce mot qui dans toutes les langues exprime le mystère du monde.

Enregistré le 01/07/2006
Messages: 1889
Non connecté
Ajouté le : 23/11/2006 09:55
--------------------------------------------------------------------------------
Message :
non, nous ne faisions pas qu'un avant....tant mieux parce que en général ça finit pas bien
Le bilan??Pas facile de mettre des mots sur ce que nous avons traversé....pdt toute la durée de cet enfer, je suis passé par les plus forts extêmes: un jour je me disais que je ne pourrais jamais vivre ss mon mari, il était presque devenu mon père et ma mère en même tps, j'avais besoin qu'il me pardonne, qu'il me dise qu'il m'aimait qd même malgré le monstre que j'étais devenue....et puis le lendemain, je voulais le quitter parce que je trouvais qu'il ne comprenais rien, que de toute façon, maintenant ce qui comptait le plus pour lui, c'était mon fils, le sien surtout.
Maintenant, et bien c'est pas facile tous les jours, parce que je vais bien à ses yeux et que dc tout est fini, oublié balayé comme le dit une autre chanson.Mais moi je sais que même si ma relation avec mon fils est effectivement installée et qu'il n'y a plus de nuage, je me sens en convalescence, mon corps me le dit tous les jours, je traîne une énorme fatigue, je sais que j'ai mis tellement d'energie pour simplement rester en vie pdt presque 2 ans que maintenant je suis lessivée....et ce qui est difficile c'est que pour mon mari ( mais les hommes en général je pense) comme plus rien ne se "voit", ça n'existe pas
Il faut que je passe par des moments de "craquage" trés durs pour qu'il ressente le fait que je suis encore en train de récupérer, c'est comme si je n'avais plus de réserve d'energie, je ne suis pas encore arrivée à refaire le plein..
Mais nous sommes tjs là, tous les 2, parfois je pense que vraiment il a été trés fort, parce que pour lui aussi, cela a été comme la découverte d'une mystification, c'était pas du tout ce qu'on lui avait raconté de la maternité, je crois qu'il m'en a voulu de ne pas être à la hauteur, lui me jure que non, qu'il ne pourra jamais m'en vouloir d'avoir traversé toute cette horreur.
Nous nous aimons tjs....mais il est certain que ça nous a beaucoup ébranlé et que notre couple n'a pas encore trouvé ses marques ds la vie de parents



--------------------------------------------------------------------------------
Florence
Maman de Thomas, né en Juillet 2004
"Ni avec toi, ni sans toi".La Femme D'à Côté. F.Truffaut.

2008:
"Pouvoir encore te parler, pouvoir encore t'embrasser, te le dire et le chanter, que c'est beau la Vie" Jean Ferrat




betty_blue




Enregistré le 29/01/2004
Messages: 10473
Connecté
Ajouté le : 23/11/2006 11:04
--------------------------------------------------------------------------------
Message :
[quote]

c'est comme si je n'avais plus de réserve d'energie, je ne suis pas encore arrivée à refaire le plein..


come je me retrouve dans cette phrase Flo ... c'est tout à fait ce que j'ai ressenti longtemps aprés mon tremblement de mère , comme une pompe à eau s'épuisant ds le sable et commençant à se "griller", comme cela m'arrive encore parfois .

et c'est parfois avec violence que je rappelle que je suis à bout, que j'ai des limites ...

depuis 7 ans , il m'est viscéralement impossible de me forcer à faire ou dire quoi que se soit qui soit à l'opposé de ce que je ressens ou désire .
je peux toujours faire semblant ou mentir ... mais cela ne doit pas me coûter .

Notre couple a résité à la tempête, aussi bien grâce au travail que j'ai continué et que je continue à faire sur moi que grâce à l'énergie et la capacité de compréhension , de soutenance etde contenance de mon mari .

grâce aussi au "toujours regard d'amour "qu'il n' a jamais cessé de poser sur moi, même au plus profond de mon désarroi , même quand j'ai du lui faire trés peur ....


--------------------------------------------------------------------------------
"C'est ce qui échappe aux mots que les mots doivent dire" Nathalie Sarraute
Céder sur les mots , c'est céder sur les idées .



sanat351
Enfin libre comme l'air, libre enfin d'exister !
Enregistré le 07/01/2006
Messages: 3611
Non connecté
Ajouté le : 23/11/2006 11:39
--------------------------------------------------------------------------------
Message :
Pour moi, ça a été un bouleversement complet, en moi-même et dans mon couple !

Mon mari a lui aussi traversé une phase de déprime, environ un an après ma "psychose perpérale", et entre les deux je ne faisais plus rien à la maison en dehors de m'occuper de ma fille.... Très déstabilisant pour lui, qui avait vraiment l'impression d'être Cendrillon.

En plus, on s'en est voulu mutuellement (au moins on a partagé.. les reproches !).

Donc le couple est toujours ensemble, mais a été égratigné, voire même arraché par endroits. On raccomode !!!

Maintenant, on tient l'un à l'autre, on a encore des moments de remise en question, mais au moins c'est constructif et on fait des projets d'avenir (pas d'enfant, tout de même, laissons le temps passer).





nénon
Invité Ajouté le : 23/11/2006 11:57
--------------------------------------------------------------------------------
Message :
bah moi on était ensemble depuis 6 mois, on se connaissait que peu mais ej crois qu'on s'aimait très fort déjà. alors cette expérience nous a embranlé complètement mais elle nous a permis de construire qqch, c'est le début de notre histoire. parfois j'ai l'impression qu'il ne me connait que déprimée mon homme parec que dès l'annonce de la grossesse ça a commencé. parfois je lui dis qu'il avait aps "signé" pour ça, qu'il devait aps s'attendre à ça de moi. et puis il me dit qu'avant j'étais fragile, que j'avais des moments de spleen intenses, d'angoisse, que je m'isolais... bizarrement j'ai tellement idéalisé la période avant que je me souvenais pas de tout ça. comme si Pierre était l'unique responsable de mmon mal être.. et non maintenat enfin ça fait qqs temps que je sais que j'étais déjà comme ça, que la naissance de mon fils a juste intensifié cette tristesse et cette incapacité à m'adapter à la réalité, surtout mon incapacité à m'aimer.
bref ça a été dur, douloureux mais en même temps maintenant je sais et lui aussi qu'on est l'un pour l'autre la personne sur qui on peut compter, tout le temps n'importe quand. en plus c'est le père dont j'aurai rêvé et e suis si heureuse que mon fils ait un tel père.
et puis parois je lui en veux un peu mais je crois que c'ets les moments où je me supporte plus, je reporte tout sur lui.
et puis comme toi Flo il a été mon père ma mère mon frère mais aussi qqs fois mon fils. il est un peu plus agé que moi amis il est surtout plus installé, je dépends matériellemnt de lui ça m'a bcp gêné et puis maintenat je n'y pense pas. je sais qu'il m'est redevable de m'occuper autantd e pierre surtout en ce moment depuis la rentrée.

*** Message édité par nénon le 23/11/2006 15:43 ***






illa

Enregistré le 04/11/2006
Messages: 11
Non connecté
Ajouté le : 23/11/2006 21:59
--------------------------------------------------------------------------------
Message :
nous nous sommes entre deux eaux...il y a 15 jours encore il me retrouvait prostrée dans la baignoir ,la m'entourant de tout son amour,il m'encourageait a me soigner,à entreprendre cette dure demarche de raconter mon mal-etre à une inconnue(la psy),face à face ,malgrès la honte.Et aujourd'hui que j'ai identifié ce qui me ronge comme une phobie d'inpulsion et que du coup je remonte la pente avec beaucoup de rage(il est hors de question que je laisse quoi que ce soit se mettre entre moi et ma fille),il minimise mon probleme sous pretexe que j'ai le sourire,et que je peux sans probleme m'occuper de ma fille,il fait des pied et des main pour que je diminue le traitement et denigre totalement ma demarche de soutien psychologique.Quoi,il faut que je sois plus bas que terre pour qu'il m'apporte un peu de son soutien,parfois je me dis que les hommes sont bien egoiste,ça leur est insupportable qu'on aille mal et qu'on puisse plus s'occuper d'eux...Moi,je sais que je ne suis pas encore guérie,j'ai toujours ces pensées intrusives,simplement je sais que ce ne sont pas les miennes mais tout ne sera pas comme avant tant qu'elles n'auront pas totalement disparues.Et après tout c'est moi que ça regarde si j'ai envie de passer une demi journée dans le train par semaine pour me rendre à st cyr.J'aimerais tellement qu'il continu de me soutenir au lieu de vouloir oublier si vite et de me balancer:"si tu prend le traitement tu sera un legume,on aura plus de vie sexuelle..." ou "c'es des conneries les psy,ils ne servent à rien à part à t'ecouté raconter ta vie " Ha je vous jure,heuresement qu'il a d'autres qualitées...





betty_blue




Enregistré le 29/01/2004
Messages: 10473
Connecté
Ajouté le : 24/11/2006 18:44
--------------------------------------------------------------------------------
Message :
ça me rapelle illa ( toutes proportions gardées , la réflexion de mon père , lorsque j'étais à saint cyr : je préfèrerais des psys qui te donnent des médicaments que ceux là qui te font parler ...)
continue ton suivi illa, c'est à ce prix que tu te retrouveras, t'en sortiras toi et ta fille et que ton couple aura une chance de continuer ... Bien sur que ton mari rechigne à t'encourager, parler c'est le début de certaines prises de conscience



--------------------------------------------------------------------------------
"C'est ce qui échappe aux mots que les mots doivent dire" Nathalie Sarraute
Céder sur les mots , c'est céder sur les idées .



tzar

Enregistré le 17/11/2006
Messages: 2
Non connecté
Ajouté le : 19/12/2006 11:39
--------------------------------------------------------------------------------
Message :
comme le fait remarquer sanat351 il est vraie que c'est un boulversement totale pour le couple
avant nous ne pensions pas au lendemain juste a nous deux
notre bebe a completement boulverse ma vie je n'ai plus la meme joie je me sens triste j'avais une telle complicite avec mon mari que je n'ai plus maintenant je me lasse.





krine

Enregistré le 25/01/2007
Messages: 21
Non connecté
Ajouté le : 25/01/2007 13:47
--------------------------------------------------------------------------------
Message :
tout s'est envolé .. éparpillé a jamais devoré par la depression ..





am
à coeur vaillant rien d'impossible
Enregistré le 10/02/2007
Messages: 68
Non connecté
Ajouté le : 14/02/2007 14:47
--------------------------------------------------------------------------------
Message :
mon chéri est sans doute en partie responsable de ma dpp, mais une chose est certaine, il m'a bien soutenu, il n'a jamais flippé avec les AD et pourtant, il aurait pu car mon frère est schizophrène, on aurait pu croire quand j'ai pété les plombs que je prenais le même chemin. J'ai eu très peur qu'il m'abandonne et non, au contraire il était là confiant. Bon pas emballé quand je lui ai dit de venir voir mon psy avec moi mais il l'a fait quand même et c'est à partir de ce moment là que j'ai compris qu'il m'aimait encore malgré la traversée du désert qu'il était même fier de mon énergie à sauver la petite famille.
sur les conseils du psy nous nous reparlons, on allume moins la télé et s'il fuit le soir pour jouer sur son portable et ben moi, j'ai maintenant trouvé mon site préféré, vous en d'autres termes...et là il comprend ce que j'ai ressenti tous ces mois pendant la grossesse alors qu'on n' avait plus de dialogue (un peu comme si on stressait tous les deux pour l'après naissance, moi aussi je l'ai "sentit" venir) et qu'il préférait aller parler sur internet avec des inconnus !!!
'l'heure de la rebellion maternel a sonné !!!!!!!
maintenant que j'ai repris confiance en moi, il semble même avoir un peu peur que je parte voir ailleurs car je me force à lui laisser les enfants pour aller au resto avec mes amies, faire du shopping m'acheter des jupes (j'en avais presque jamais acheté de ma vie, je me trouvais moche et grosse et puis j'avais pas envie de plaire car je voulais plus qu'on me remarque pour mon moi intérieur que pour mon fessier !!
ma mère m'a même trainé en thalasso, un miracle et je suis même pas tombée que sur des bimbos !!! je crois comme m'a dit le psy que je suis pleine d'a priori au sujet des femmes...je précise que ma maman est ultra sophistiquée. à la mater les employées sont toutes venues me demander qui était cette superbe femme. Très fin quand nous, on a le bide qui tombe surle pubis et qu'on a la tête minée.
bref tout cas pour dire quon a retrouvé notre complicité, qu'on est confiant quant à notre avenir et qu'on a compris que le plus important c'est d'entourer d'amour ses enfants sans condition . exit les" tu es un vilain garçon si tu ne manges pas ton assiette, maman ne va plus t'aimer", finis les chantages affectifs. on est ferme et on sait que les interdits sont nécessaires à un enfant pour s'épanouir. parfois on voit des copains tout excités par la vie quotidiene, n'arrivant plus à prendre du recul, gueulant sans arrêt sur les gosses. Nous , on se regarde d'un air entendu comme pour dire " ça nous a fait grandir tous les deux cette maladie", j'arrive même à penser que cette remise en question a été une aubaine sinon j'aurai continuer à" errer dans mon corps", à faire semblant...vous qui vous en êtes sortie, avez vous ce sentiment que ça a été terrible mais positif en fin de compte????

je me pose une question, hier soir j'ai interdit à mon homme de lire mon témoignage . je me sentais mal à l'aise comme si il venait avec moi voir le psy. qu'en pensez vous? est ce que ça peut encore faire avancer le scmilblick qu'il lise tout ce que j'ai ressenti même à son égard?
voilà, nous ça nous a clairement rapproché, je pensais pas qu'il était aussi mature, je l'ai découvert, il est bien plus fort que moi. j'espère que vous aussi vos conjoints arriveront à en sortir du positif , il ne faut surtout pas avoir peur de dire ce qu'on leur reproche mais je suis consciente que tout aurait pu éxploser. c'est le risque à prendre mais il faut d'abord penser à nous, tant pis si le couple n'y résiste pas ...voilà ma pensée: notre bien-être avant tout pour nos petits bouts...





sanat351
Enfin libre comme l'air, libre enfin d'exister !
Enregistré le 07/01/2006
Messages: 3611
Non connecté
Ajouté le : 15/02/2007 22:59
--------------------------------------------------------------------------------
Message :
Am,

Moi aussi, j'ai le sentiment que cela a été terrible mais également terriblement positif !

Le fait que ton mari lise ou pas tes témoignages, toi seule peut en saisir la portée... Cela peut être positif avec du recul, et si tous les deux vous souhaitez partager cela. Ceci dit, c'est très intime, c'est comme s'il venait lire dans ta tête, en quelque sorte... Je n'aurais pas forcément voulu partager ce genre de choses, avant d'aller beaucoup mieux...





am
à coeur vaillant rien d'impossible
Enregistré le 10/02/2007
Messages: 68
Non connecté
Ajouté le : 16/02/2007 15:02
--------------------------------------------------------------------------------
Message :
sanat 351,
tu as raison, c'est trop intime, et puis je lui ai déjà expliqué beaucoup de mon ressenti et on a beaucoup dialogué...
après faut passer à autre chose bien qu'en ce moment je n'ai que cette maladie en tête...pourquoi moi, pourquoi nous, combien de temps....
je lui ai redemandé pourquoi il avait fallu insister pour qu'il vienne me chercher à la maternité; il m'a répondu que dans son métier si tu réponds pas présent tout de suite, ils ont vite fait de te remplacer et de trouver un autre formateur plus disponible....que répondre à cela? moi, je suis sûre qu'un employeur peut comprendre si un de ses employés à besoin d'une journée pour sortir sa femme de la clinique, lui pas. à quoi bon en discuter cent_sept ans? ça fait mal et puis voilà, mais je comprends aussi qu'après une période de chomage, il stresse pour son avenir professionnel. Que c'est douloureux de passer au second plan !!!
bises
am





Lyne01

Enregistré le 22/06/2005
Messages: 194
Non connecté
Ajouté le : 19/02/2007 12:26
--------------------------------------------------------------------------------
Message :
Nous on navigue encore à vue. je me suis retrouvée ds chacun de vos posts pr être passée par ts les stades: celui où mon mari a été tt pr moi, celui où je lui en voulais à mort, celui où j'ai cru le detester, celui où j'ai voulu lui faire comprendre en vain ce que je vis....
je ne peux pas faire 1 bilan auj ms je pense que l'arrivée de ma fille ns a fait sortir de notre p't nuage ros idéaliste ds lequel on vivait: voyage à 2, des p'ts câlins en plein salon... j'ai l'impression q'on a muri ms.... mal. c'est vrai qu'auj je n'envisage pas de le quitter ms je me demande s'il faudrait pas q j'ai une vie à moi ds laquelle j'arrêtrais de jouer les bonnes mamans, les bonnes épouses...
cette année, j'ai decidé d ne me concentrer q sur une chose: être bien avec moi même dc psy à outrance même si ça doit me conduire à la faillite et qd je pourrai dire q je sors la tête du tunnel enfin, je verrai l'avenir d mon couple. une chose est sûre il m'a souténue matériellement, il a été là, il est même allé voir ma psy sans q je ne le sache pr essayer d comprendre. ms il est tellement pragmatiq q'il a du mal à saisir q'on déprime, q'on soit angoissée "pr rien" ou du moins sans savoir pq, q je ne sache pas pq je suis pas si heureuse d'être mère auj. je crois q je suis boufée de l'intérieur par cette maladie q je ne pense pas "couple". je pense "moi". libido zéro, envie d'évasion, de partir........ et oui Am moi aussi je pense souvent au 2nd voire au 3è plan après boulot et bb.
suis complètement lessivée et ne sait pas où trouver la force d continuer. je sais en ts cas q c'est pas ds mon couple pcq'il peut donner de l'argent mon mari, m'accompagner ms peut pas comprendre "ma faiblesse". je crois pas q'il m'en veuille, il est trop correct pr ça ms il est un peu désarmé et notre couple s'en ressent.
bises






natqua

Enregistré le 26/05/2007
Messages: 8
Non connecté
Ajouté le : 27/05/2007 02:30
--------------------------------------------------------------------------------
Message :
Bonjour à toutes !! je sais que vos messages datent un peu et j'espère de tout coeu que tout va mieux pour bcp d'entre vous . Je traverse la même chose que vous, et vos témoignages m'ont réconforté. Je consulte une psy et suis sous AD depuis 3 mois. Résultat : de l'énergie pour gérer le quotidien mais très peu pour le reste, y compris ma vie de couple et notre intimité. Nous nous entendions si bien avant la naissance de notre fils et aujuord'hui j'en arrive à me forcer pour lui faire plaisir. j'ai honte de l'avouer mais c'est ainsi et je ne lui cache pas par contre !! Mon compagnon siat que je consulte une psy mais estime qu'il faut que je prenne sur moi et que j'arrête de lui parler sans cesse de mon mal être, que c'est en pensant à autre chose que cela passera. il n'a pas compris que mes crises d'angoisse, mes sautes d'humeur venaient de l'intérieur, sans contrôle...Moi qui contrôlait si bien ma vie avant, je me sens perdue...



--------------------------------------------------------------------------------
Nathalie , maman d'un pti Thomas né en septembre 2006



betty_blue




Enregistré le 29/01/2004
Messages: 10473
Connecté
Ajouté le : 27/05/2007 10:01
--------------------------------------------------------------------------------
Message :
Bonjour Natqua
Connais-tu le proverbe :
"à chaque jour suffit sa peine ? "
Celui là prend tout son sens ds le cas d'une difficulté maternelle , cela remet tout à plat, te retourne ta vie à l'envers et t'oblige malgré toi - mais je pense que c'est pour ton bien au final - à revoir tes priorités ...

Dans mes premières années post-difficulté, j'ai été quasi ds l'impossibilité de me forcer à faire quoi que se soit qui soit contraire à ce que j'éprouvais comme vrai ou quand je n'avais pas la force , c'etait quasi physique.
Aujourd'hui je peux non pas faire semblant , mais relativiser lorsque je me sens contrainte à faire quelque chose , j'ai plus d'énergie pour cela et j'ai pas mal "travaillé" aussi mon entourage .
Mais longtemps je me suis sentie telle une pompe à eau fonctionnant ds un puit sec , grattant le sable ...
Aprés tout est-ce si dommageable que ça de ne plus avoir le contrôle total de sa vie , il y a de bonnes choses qui du coup peuvent passer
C'est toi qui a émergé de tout ça, qui émerge encore à travers tes angoisses, tes sautes d'humeur : ton vrai toi comme diraient les enfants

*** Message édité par betty_blue le 27/05/2007 11:02 ***




--------------------------------------------------------------------------------
"C'est ce qui échappe aux mots que les mots doivent dire" Nathalie Sarraute
Céder sur les mots , c'est céder sur les idées .



sabo

Enregistré le 18/09/2007
Messages: 11
Non connecté
Ajouté le : 18/09/2007 16:23
--------------------------------------------------------------------------------
Message :
Bonjour à toutes,
Je suis maman d'une petite fille de 15 mois et j'ai fait une crise puerpérale à sa naissance. Cela a été très long et très dur. J'ai été hospitalisée 6 mois et je recommence à peine à y voir un peu plus clair...
Sanat351, tu dis que tu as fait une "psychose puerpérale", veux tu en parler avec moi ? Savoir si nous avons traversé la même chose, enfin ce n'est jamais la même chose mais j'ai besoin de comprendre car je n'ai rien maîtrisé, en rentrant de la maternité je me suis retrouvée à faire une crise bizarre et mon mari a dû m'emmener aux urgences puis je me suis retrouvée en hôpital psychiatrique. Au bout de 3 semaines, j'étais sortie et j'ai eu une hospitalisation à domicile. La psy qui me suivait était nulle et elle m'a arrêté les médicaments (anti-dépresseurs, anxyolitiques) en 3 jours => résultat : j'ai rechuté et de nouveau, je me suis retrouvée à l'hosto ! Mais cette fois ci pendant plus de 3 mois puis je suis allée en unité mère-enfant pendant 2 mois.
Pourquoi cela a été si violent ?
Je suis maintenant très souvent triste, je n'ai envie de rien. J'ai du mal à parler de moi alors je vais voir vos réponses et j'y répondrai...
Merci d'avance





sabo

Enregistré le 18/09/2007
Messages: 11
Non connecté
Ajouté le : 18/09/2007 16:44
--------------------------------------------------------------------------------
Message :
J'ajoute à mon message, qu'une fois sortie du trou noir dans lequel je ne contrôlais plus rien (je n'ai même plus aucun souvenir du mois d'août!), mon mari m'a fait part de l'attitude de mes parents qui s'en sont pris à lui (du style: toi tu n'es bon qu'à mettre ta femme en hôpital psychiatrique). Nous habitons Paris mais toute la famille est à Marseille. Ils m'ont dit qu'ils se sont sentis exclus mais ils m'ont raconté plein de choses qui se révèlent être fausses, mon mari et les copains sont là pour le confirmer. Maintenant, je ne les vois plus, je n'ai plus de nouvelles depuis une dispute avec ma mère qui a giflé mon mari. Bref, après avoir été séparée de ma fille et de mon mari, je perds en plus ma famille qui reste plantée sur ses positions et ne veux rien savoir.
Je me sens souvent seule et ne sais plus trop vers qui me tourner...





sanat351
Enfin libre comme l'air, libre enfin d'exister !
Enregistré le 07/01/2006
Messages: 3611
Non connecté
Ajouté le : 18/09/2007 21:25
--------------------------------------------------------------------------------
Message :
Bonjour Sabo

Bienvenue sur ce forum ....
Je serais heureuse de pouvoir échanger avec toi sur la psychose puerpérale, aussi je te propose d'échanger dans la rubrique "Se présenter", où Zoee2000 a déplacé ton message afin que plus de monde puisse le lire. Je vais reprendre quelques éléments de tes messages ci-dessus pour te répondre...







zoee2000

Enregistré le 07/02/2005
Messages: 2254
Non connecté
Ajouté le : 18/09/2007 21:32
--------------------------------------------------------------------------------
Message :
rebonjour Sabo
tu sais, tu trouveras ici d'autres mamans qui ont fait des psychoses puerperales.
tu peux aussi faire une recherche sur le forum.
la maman surnommée Jingy a elle aussi fait une psychose et je suis sure qu'elle sera disposée, comme Sanat351, à t'en parler.

à bientôt!





sabo

Enregistré le 18/09/2007
Messages: 11
Non connecté
Ajouté le : 19/09/2007 15:00
--------------------------------------------------------------------------------
Message :
Merci pour vos réponses mais je suis un peu perdue sur le site, où dois je aller dans la rubrique "se présenter"?
Merci et à bientôt
---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------



sanat351
Enfin libre comme l'air, libre enfin d'exister !
Enregistré le 07/01/2006
Messages: 3611
Non connecté
Ajouté le : 19/09/2007 17:08
--------------------------------------------------------------------------------
Message :
Oui, ce site est un peu touffu ...

Donc dans l'"Espace usagers du site" (repérable par son titre sur fond orange), tu te trouves actuellement dans la rubrique "Difficulté maternelle et vie de couple".
Cet espace usagers comporte d'autres rubriques, dont "Se présenter" qui est la deuxième (juste avant "messages urgents").

Une fois que tu es dans la rubrique "Se présenter", le message s'intitule "message de Sabo déplacé" et tu pourras y lire ma réponse.

A bientôt, n'hésite pas à nous resolliciter si je n'ai pas été assez claire là....





athalie




Enregistré le 04/11/2007
Messages: 18
Non connecté
Ajouté le : 04/11/2007 15:21
--------------------------------------------------------------------------------
Message :
Pour nous le diagnostic du post- partum est tout nouveau. Après une grosse crise il y a quelques semaines qui m'a poussé à aller consulter mon doc pour la première fois, nous, enfin je surtout, ai parlé pour lui faire comprendre mon mal être.
Il m'a écouté et a été présent les premiers jours mais depuis quelques jours il est redevenu comme avant: comme certaines d'entre vous le disent, il me voit rire, avancer et pour lui tout va bien.
Bref je ne sais pas ce que tout ça va donner pour notre couple mais en ce moment je ne le supporte plus. Je sais que c'est MOI qui ferait en sorte que ça aille mieux mais ne pas se sentir aimée et soutenue c'est difficile et ça n'arrange rien.



--------------------------------------------------------------------------------
Dure la vie en ce moment



sanat351
Enfin libre comme l'air, libre enfin d'exister !
Enregistré le 07/01/2006
Messages: 3611
Non connecté
Ajouté le : 04/11/2007 15:43
--------------------------------------------------------------------------------
Message :
Oui, c'est sûr, l'idéal serait d'être soutenue tout le temps, ce qui est rarement le cas...

Ton mari a bien entendu ton mal-être, par contre le délai qu'il t'a donné pour aller mieux était un peu court... Comme il te voit avancer, pour lui peut-être que c'est ok, tout est réglé et il peut baisser sa garde. Alors, que pas du tout, mais cela il ne le sait peut-être tout simplement pas.
Tu pourrais lui reparler en lui disant que oui, tu avances, et que justement pour pouvoir avancer encore plus, tu as encore et plus que jamais besoin de son soutien, de sa présence. Cela sera peut-être assez incompréhensible pour lui, car il n'est pas dans ton cas. En ce cas, tu peux redire ce que tu attends de lui, expliquer tout simplement que tu vas un peu mieux et que tu as encore besoin de lui.
Qu'en penses-tu ?







athalie




Enregistré le 04/11/2007
Messages: 18
Non connecté
Ajouté le : 05/11/2007 12:01
--------------------------------------------------------------------------------
Message :
Le problème c'est que moralement il a toujours été peu présent.
Il est absent la semaine et donc j'ai l'habitude de tout gérer tout le temps, donc en surface ça se voit pas.
Je me dis que parfois je devrais tout laisser en plan pour qu'il voit que je ne vais pas bien mais si je fais ça j'ai peur de vraiment m'écrouler et de ne plus me relever.
Le quotidien et les enfants m'aident à tenir le coup.
Dans mon malheur j'ai la chance de ne pas avoir l'envie, le sentiment que je ne m'occupe pas bien de mes puces, qu'ils sont un poids pour moi. Bien au contraire, sans eux je ne sais pas où je serais.
Ce matin il est parti, peut-être qu'il rentrera dans la semaine (on sait jamais à l'avance) mais je me suis levée tôt avant le réveil des enfants et je lui ai écrit une lettre, en reprenant certains passage du site (là où est expliqué la DPP) pour expliquer ce qu'on ressent quand on va mal.
Je lui ai demandé son aide, son amour, sa compréhension quand je ne vais pas bien pour les semaines et les mois à venir.
J'espère que ça le fera réagir plus que quelques jours sinon je ne pense pas que notre couple sur le long terme survivra.



--------------------------------------------------------------------------------
Dure la vie en ce moment



sanat351
Enfin libre comme l'air, libre enfin d'exister !
Enregistré le 07/01/2006
Messages: 3611
Non connecté
Ajouté le : 06/11/2007 23:31
--------------------------------------------------------------------------------
Message :
Je pense que ta démarche est très lucide et très constructive, tu pourras nous dire comment cela s'est passé, lorsqu'il sera rentré...

Bises,






athalie




Enregistré le 04/11/2007
Messages: 18
Non connecté
Ajouté le : 09/11/2007 18:13
--------------------------------------------------------------------------------
Message :
Et ben au départ il n'a pas vu la lettre et donc il l'a lu en se levant la nuit donc aucune réaction sur le coup.
Le lendemain idem.
Il a fallut que la nuit d'après je lui demande ce qu'il en pensait pour qu'il en parle.
J'ai eu droit à un massage (chose que je réclame depuis plus d'un mois ..... mon pauvre dos me fait souffrir) et puis ben plus grand chose.
Je le secoue de temps en temps, il me chambre (comme d'hab') et finit par se bouger pour m'aider...
On va dire que pour l'instant le bilan est plutôt négatif puisqu'il réagit pas de lui -même comme à son habitude

Ai-je dit que mon homme était irrécupérable?



--------------------------------------------------------------------------------
Dure la vie en ce moment



sanat351
Enfin libre comme l'air, libre enfin d'exister !
Enregistré le 07/01/2006
Messages: 3611
Non connecté
Ajouté le : 09/11/2007 22:48
--------------------------------------------------------------------------------
Message :
Peut-être qu'il a été touché au fond de lui mais qu'il ne veut pas trop se l'avouer ou l'avouer.... Alors il te chambre, et finit tout de même par t'aider.
Je pense qu'il n'est pas irrécupérable , il a peut-être du mal avec les émotions que provoquent en lui ce que tu lui dis ou écrit...
Cela va faire son petit bonhomme de chemin dans sa tête, surtout si tu lui adresses une piqure de rappel de temps en temps. Cela te permettra aussi d'avoir un massage en prime, c'est bien agréable....
C'est une démarche de longue haleine, qui te permet de parler avec ton homme, rien que ça c'est constructif...







natqua

Enregistré le 26/05/2007
Messages: 8
Non connecté
Ajouté le : 07/12/2007 09:06
--------------------------------------------------------------------------------
Message :
Pour nous, les difficultés ne sont pas applanies ...J'ai décidé d'arréter mon traitement il y a 1 mois, après plus d'un an de suivi. Il le fallait, pour retrouver une intimité, une confiance et une complicité qui ne tournerait pas autour de ces pilules. Mais c'est dur, très dur, car rien n'est plus comme avant, l'envie est là mais la fatigue aussi, avec des nuits sans sommeil, et le manque d'entrain. Mon homme est patient mais je sens qu'il l'est de moins en moins, qu'il aimerait retrouver sa femme aimante et passionnée et pas un morceau de bois dans son lit !!
J'ai pensé repartir en thérapie, mais sans traitement médicamenteux. J'ai vraiment peur de perdre mon compagnon. Il pense que tout va bien car j'ai passé un cap avec notre fils, et il est donc plus exigeant qu'avant avec moi ; mais je ne vais pas si bien que ça, et je me sens perdue à nouveau...J'aimerais tellement ne pas tout gâcher!!!!



--------------------------------------------------------------------------------
Nathalie , maman d'un pti Thomas né en septembre 2006



Ka

Enregistré le 11/05/2007
Messages: 1538
Non connecté
Ajouté le : 07/12/2007 14:57
--------------------------------------------------------------------------------
Message :
Chère Natqua,

Je crois que ça serait vraiment une bonne idée si tu retournais voir un thérapeute. As-tu décidé d'arrêter ton traitement toute seule ou l'as-tu fais avec l'aide de ton médecin? Est-ce le même thérapeuthe que tu voudrais voir? Es-tu certaine que c'était le bon moment pour arrêter ta médicaiton?

Tu sais, il n'est jamais trop tard pour une thérapie. Si tu sens que ce serait bon pour toi, et pour ta famille, et bien vas-y sans te poser de questions

Tu ne vas pas tout gâcher, Natqua Tu fais de ton mieux, tous les jours, et c'est ça le principal. Est-ce que tu peux discuter de tout ça avec ton mari? C'est souvent difficile pour eux de comprendre ce qui se passe en nous, mais si on les laisse dans le flou le plus total, ils ne peuvent pas lire dans nos pensées.

Quand on se sent perdue et qu'on sait ce qui nous ferait du bien, je crois qu'il faut y aller. Je t'encourage à consulter à nouveau.

Ka





galaxie56

Enregistré le 10/01/2008
Messages: 21
Non connecté
Ajouté le : 04/02/2008 17:28
--------------------------------------------------------------------------------
Message :
moi je suis resté tous seul 5mois aprés l'accouchement , elle a voulu partir , et je l'ai laissé partir , j'ai tous laisser par amour car je l'aimer vraiment , avec du recule , je sais que c'etait une dépression , qui a était fatale et pourttent , jétait la mes je nai pas compris, et personne ne ma compris , il a falut qu'un homme , joue au psci pour metre un mur entre nous il en a profité que six mois,et par amour j'ai perdu mes deux enfants , ma femme ,ext . JE NE COMPREND PAS POURQUOI avec tous les professionnel , qui son a coté de la plaque , surtous avant et aprés l'accouchement , que les femme ne son pas informais , la science , a beaucoup , a faire sur ce sujet qui et encore tabout car personne en parle , tout le monde ferme sa gueule , comme ci c'etait la peste ? il ne faut rien dire pas aidée car on dirais que sa fait plaisire de voir des couples ce séparés , on dit que la séparation et normal on n'a pas chercher le pourquoi , on eté heureux on a manquer de rien , juste de l'imformation et du soutien , car pour un homme c'est très dure de comprendre , on trouvent toujour des excuses , que le couple n'allé pas si bien , je vous dit que non , car je sais qu'un jour , les profetionnel ce reiveilleront et petit a petit la population connaitra ce mauvais passage , et que les personnes auront pas peur d'en parlé ouvertement , et la on ne baisseras pas les bras pour rien.





betty_blue




Enregistré le 29/01/2004
Messages: 10473
Connecté
Ajouté le : 04/02/2008 18:21
--------------------------------------------------------------------------------
Message :
Tu vois Galaxie c'est pour ça aussi que nous nous battons sur MB, pour que cessent toutes ces conséquences, sur le couple, la famille...Parce que ds nos souffrances nous pouvons aussi blesser nos proches, être injuste envers eux.
Nous nous battons aussi pour que les pères se sentent moins seuls avec cette catastrophe, pour que eux aussi puissent avoir du soutien et pourquoi pas, puissent dire aussi que pour eux c'est pas facile cette naissance, que ce bb eux aussi ils ne savent pas s'ils l'aiment, s'ils seront un jour proche de lui ... il y a tant à faire .

je ne sais pas si tu reçois nos mailings galaxie, mais j'ai demandé aux membres du forum s'ils voulaient raconter leur histoire, alors peut être que toi aussi tu aimerai écrire ce qui vous est arrivé ds ta famille.
Tu serai le premier papa à dénoncer ce qui peut se passer aussi pour le couple, les dangers que cela représentent aussi pour une famille . Il y a une rubrique sur le site qui s'intitule : "les mots pour le dire"
ces témoignages aident à meieux faire connaitre ce problème de santé et cet évènement dqs la vie d'une femme, d'un couple, d'une famille .



--------------------------------------------------------------------------------
"C'est ce qui échappe aux mots que les mots doivent dire" Nathalie Sarraute
Céder sur les mots , c'est céder sur les idées .



weshallovercome
"une maman qui te ressemblerait" William Sheller
Enregistré le 31/12/2007
Messages: 3547
Non connecté
Ajouté le : 05/02/2008 15:50
--------------------------------------------------------------------------------
Message :
Ce forum "couple" est toujours d'actualité ? Si oui ça m'évitera d^'être hors sujet ailleurs (mais en fait je suis tjrs hors sujet et encore plus dans la réalité que sur le site, snifff).





JULIETTE

Enregistré le 07/03/2008
Messages: 8955
Non connecté
Ajouté le : 05/12/2008 17:38
--------------------------------------------------------------------------------
Message :

WHES , tout fonctionne toujours chez maman blues ,, allez on t'ecoute ,





bleuciel

Enregistré le 16/08/2009
Messages: 63
Non connecté
Ajouté le : 18/08/2009 22:31
--------------------------------------------------------------------------------
Message :
Allo,
moi j'ai beaucoup de difficulté avec le fait qu'il n'y a plus de place pour nous 2. Nous avons des jumeaux et les bras toujours occupés. Je n'ai plus de temps pour me coller avec mon chum et il m'arrive de regretter notre vie d'avant assez souvent et je m'en veux pour ça. J'aimerais me retrouver seule avec lui.






mamounette

Enregistré le 07/02/2007
Messages: 3148
Non connecté
Ajouté le : 19/08/2009 10:20
--------------------------------------------------------------------------------
Message :
Tes enfsnts sont peut-etre encore petits, quoique....: arriverais-tu a accepter l'idee de les confier pour vous retrouver avec ton mari? Perso je n'y arrivais pas, je culpabilisais de les laisser, cela m'inquietait trop, mais la demande est venue de mon mari, il en avait vraiment besoin, j'ai saute le pas et cela nous a fait un bien fou (surtout que mes enfants ont tres bien survecu a notre absence d'une nuit finalement!).



--------------------------------------------------------------------------------
Magali, maman d'une cocotte de 6 ans et d'un coco de 3 ans



saracolas

Enregistré le 30/07/2009
Messages: 77
Non connecté
Ajouté le : 28/10/2009 11:50
--------------------------------------------------------------------------------
Message :
jeviens de lire vos message et me retrouve dans chacun d'entre.
Moi et mon chéri on se connait depuis bébé et cela fait 6 ans que l 'on est ensemble et on a un p'tit gars thomas qui a trois ans.Moi ma grossesse a pas été top nausées vomissement faillit accouché a sept mois mais j'ai toujours garder le moral.Mon chéri été pas trop present mais me soutenait.Accouchement a terme sans complication .un peu de peur de l'inconnu mais gerable.Puis perte de libido plus les mois passer et rien de mieux.
J'ai decidé d'aller voir un psychologue pour m'aider mais rien n'avance.C'est dur pour moi mais heureusement mon chéri est patient il ne me juge pas et essaye de m'aider.c'est dur de vivre cela j'ai l'impression de ne plus etre femme.
j'entame une nouvelle psychanalyse avec un psychiatre on verra bisous sarah





JULIETTE

Enregistré le 07/03/2008
Messages: 8955
Non connecté
Ajouté le : 02/12/2009 15:47
--------------------------------------------------------------------------------
Message :

bravo pour cette décision , je te souhaite de trouver tes réponses , courage ,
"C'est ce qui échappe aux mots que les mots doivent dire" Nathalie Sarraute
Céder sur les mots , c'est céder sur les idées.

SIS
Messages : 3
Enregistré le : 20 janv. 2011, 09:56

Re: Et le couple dans tout ça ? betty_blue

Message par SIS » 20 janv. 2011, 10:15

bonjour
nouvelle sur le site
tans de choses a dire je ne sais pas si dépression car avec bébé ca va c 'est avec le mari
il est vrai que j ai l impression de péter les plombs
maman de 2 filles et le dernier 1 garçon que j allaite
mon mari depuis 9 mois me demande d arrêter l allaitement et les jours s enchaine...mon fils ne mange pas spécialement mais son poids OK car toujours le sein
le cododo c 'est installer entre 8 et 14 mois j ai dormis soit dans ma chambre soit dans la la chambre enfants
nous avons déménager depuis décembre car 1 chambre pour les 3 enfants donc maintenant ok
mais cododo toujours la
hier j ai décider de prendre un lit parapluie et de commencer a le mètre dedans car clach avec mon mari la il a dormit de 22 h30 a presque 24 h et puis je n ai pas réessayer car maintenant depuis 3 jours mon mari dort sur le canape
enfin pour faire court mon mari me dit ce que j entends en ce moment c 'est
- écoute les conseil qu' on te donne sèvre le ......personne ne tiendrais le coup...tu est fatiguée....tu n écoute rien.....je ne sais plus quoi ni comment te dire....tu t en fout de nous ...il n y a que ton fils qui compte.....mais le dans le lit et laisse le pleurer...n 'écoute pas ta mère et dits n importe quoi...
enfin maintenant que j écris ca va je vais faire le ménage et puis aller chercher mes filles a l école le manger
.....je reviens plus tard.cordialement

guérir
Messages : 4707
Enregistré le : 04 févr. 2010, 19:29

Re: Et le couple dans tout ça ? betty_blue

Message par guérir » 20 janv. 2011, 13:24

coucou, je t'ai répondu sur ton autre post. :hello:

Céline
Messages : 3
Enregistré le : 18 janv. 2011, 09:49

Re: Et le couple dans tout ça ? betty_blue

Message par Céline » 31 janv. 2011, 15:40

Je vais témoigner de mon vécu qui est pitoyable. Ma fille a 18 mois. Durant la grossesse j'ai dû faire une amio et depuis je crois que tout s'est disloqué dans ma tête... à la naissance, je n'ai pas réussi à allaiter ma fille et je m'en suis voulu... bref à ses 8 mois j'ai complétement pété un cable. Depuis la naissance, je n'arrivais pas vraiment à m'occuper d ema fille, j'avais peur, je ne me sentais pas à l'aise... je ne savais jamais comment gérer la situation...le papa a pris le relai de façon incroyable, il s'est super bien occupé d'Elle et moi je me sentais de plus en plus inutile, je pensais que ma fille et lui n'avaient pas besoin de moi pour vivre qu'ils étaient dans leur monde.

A la période des 8 mois de ma fille, j'ai pété un cable complet... je me suis mise à me prendre pour une grande dame, je me suis habillée de façon légere pour aller au boulot... j'avais un point en tête : savoir si j'étais encore séduisante... J'ai trompé mon mari 1 fois , je lui ai menti et cela à duré 2 mois avant qu'il s'en aperçoive... depuis la vie est difficile il souffre tellement de tout le mal que j'ai fait...
J'ai tellement de regrets tellement de choses que je regrette.

Aujourd'hui je me dis que j'aurai dû parler à mon mari de ce mal être, de cette souffrance qui me rongeaient de l'intérieur.
Je pense que le mieux est la communication, la discussion même si c dur de parler. Je vois une psy depuis 6 mois et je suis sous traitement pour le trouble de l'humeur. J'aurai dû essayé de me confier. Je suis encore rongée par tant de regrets.
L'arrivée de ma fille a bouleversé ma vie mais aujourd'hui j'ai quitté mon job pour m'occuper d'elle à temps plein.

guérir
Messages : 4707
Enregistré le : 04 févr. 2010, 19:29

Re: Et le couple dans tout ça ? betty_blue

Message par guérir » 31 janv. 2011, 18:15

Bonsoir Céline,
Sois la bienvenue sur le site de mamanblues. Tu as trouvé les clés pour aller mieux, un suivi avec un professionnel, la volonté de communiquer avec ton homme. N'hésite pas à ouvrir ton propre post pour discuter avec d'autres mamans. Ce que tu as vécu est difficile mais doit être respecté. C'est ton histoire, votre histoire. Je te souhaite de belles choses à venir.
Si ton mari souffre, a-t-il eu envie d'aller consulter de son côté pour avancer et tourner la page ? peut-être ne sait-il pas qu'une maman peut être dans un tel état après la naissance d'un enfant qu'elle perd pieds. peut-être a-t-il besoin d'un entretien avec un professionnel pour comprendre ce qui t'est tombé dessus.
tu dis que tu regrettes de ne pas lui avoir parlé de ton mal-être. tu as fait ce que tu pouvais à ce moment-là. peut-être peux-tu le faire maintenant que tu sors du gouffre et que tu es davantage capable de comprendre ce dont tu souffrais?

Céline
Messages : 3
Enregistré le : 18 janv. 2011, 09:49

Re: Et le couple dans tout ça ? betty_blue

Message par Céline » 01 févr. 2011, 13:28

Merci de ta réponse.
Cela me fait du bien de parler sur le forum maman blues.
Mon mari a vu ma psy qui lui a expliqué ma situation. Je souffre en fait de troubles de l'humeur qui ont été déployés de façon incroyables au moment de la naissance de ma fille. Il ccomprend mais a encore un peu de mal à le vivre. Je peux le comprendre ce n'est pas évident.

Je commence en effet à sortir du gouffre avec ma fille mais je pense que je serai de nombreuses années sous traitement.

Ma fille est heureuse avec moi maintenant on s'amuse, je m'occupe d'elle on prend le bain. Des choses que je ne savais pas faire avant.

La maternité, la naissance sont un vrai seisme dans la vie d'une femme. Vraiment !
Je regrette qu'à la maternité il n'y ait pas eu un suivi pour m'aider. Ne sachant pas allaiter j'étais déjà mal dans ma tête et personne ne m'a aidé c'est dommage.

Le plus important pour moi et de penser à l'avenir avec ma fille et mon mari. Il y a encore du travail.

guérir
Messages : 4707
Enregistré le : 04 févr. 2010, 19:29

Re: Et le couple dans tout ça ? betty_blue

Message par guérir » 02 févr. 2011, 10:08

:super: ;)
vraiment c'est bien ce qui t'arrive.
que ton mari et toi arrivez à mettre ensemble des mots sur ce que tu traverses est essentiel.
n'hésite pas à venir discuter de cette nouvelle vie qui s'offre à toi. à bientôt sur ce forum. :hello:

Avatar du membre
Emmafrost
Messages : 53
Enregistré le : 02 août 2011, 19:52

Re: Et le couple dans tout ça ? betty_blue

Message par Emmafrost » 30 mars 2012, 16:17

:diable: Le couple :
En salle de naissance, mon mari a été comme moi, ni émotions, pas de réactions rien. J'ai encore l'impression qu'il m'a juste dit "merci" dans le genre "passe moi le sel".
J'ai allaité, je tirais mon lait, pour que le soir quand il rentrait du boulot il puisse me soulager et lui donner en bib, ou si je voulais dormir un peu le we. Mais Zhomme avait un sommeil de plomb. Pendant près de 6 mois, il s'est jamais levé, et pendant 6 mois avant que le petit ne fasse ses nuits, je me levais toutes les nuits, et tous les matins.
Puis la descente aux enfers pour moi, je ne supporte plus rien, je suis fatiguée physiquement et moralement. Nous restons 2 mois au chu avec le bébé car il ne mange plus, ne grossis plus en plein été.
A la sortie du CHU je commence à être suivie par la psy, il y a du mieux mais ce n'est pas encore l'extase. Il y a quelques semaines, bébé m'a enfin appelé MAMAN. Le mot magique, peut être le signe que j'attendais. En plus il devient très affectueux, il se blottit contre moi, fait beaucoup de câlins. Je sais que mon fils m'aime. Je ne culpabilise plus de ne pas avoir ressenti quelque chose pour mon fils à sa naissance.
Je regarde le documentaire sur M6 dimanche dernier, je vois que zhomme rôde, je lui demande pourquoi, il me dit que ce que je vais voir, va surement me rappeler de mauvais souvenirs, et qu'il ne veut pas me revoir ainsi.
Je lui dis que pour moi, cette période est finie, passée, je ne pourrais pas l'oublier, juste apprendre à vivre avec. Et là arrivent les rares moments, où il prend le temps de parler avec moi (son pc et ses jeux ne sont pas là pour une fois). Il me dit qu'au moment de cette période, il ne me comprenait pas, il se disait que je ne devais pas être si débordée que ça, qu'il en avait marre que je lui dise sans cesse qu'il n'en avait rien à faire que le petit ne mange rien, il partait bosser juste après, il avait une coupure, il pouvait s'évader, alors que moi je restais avec un enfant affamé donc irritable qui pleurait tout le temps.
Il me révèle que ce sont les semaines de congés de la nounou (bébé va en nounou 20h la semaine), où il a du s'occuper du petit non stop, moi j'étais en grêve :diable: , je en faisais qu'un peu de ménage et de la paperasse pour que lui voit ce que c'est de se lever jour après jour, même fatigué pour aller nourrir le petit, faire face à ses pleurs incessants, à voir qu'il ne mangera à 11 mois, que 300ml de lait sur la journée, et quelques cuillères de purée et 1 petit suisse, qu'il ne voudra jamais dormir car il n'est pas assez calé niveau estomac mais il ne veut pas manger.
Ces 2 semaines ont fait que Zhomme a réalisé l'enfer dans lequelle je vivais. Après ces 2 semaines, mon fils a commencé à manger, même avec la nounou il refusait avant, il m'a appelé maman, fait des câlins.
Zhomme se sent un peu exclu car il voit que le petit ne veut plus que moi.
Au niveau intimité, trop de fatigue, nous sommes bien loin de notre endurance passée :diable: et de sa fréquence, hi hi. J'ai surtout envie de dormir, de tendresse. Sauf que zhomme continu de me dire que lui pour s'évader un peu après s'être occupé du petit, c'est le pc et les jeux. Oui OK, sauf que ça fait plusieurs mois qu'il ne se couche plus avec moi. Il se couche après 1-2h du mate. Je le vois juste le temps de diner après il s'en va sur le pc et je ne le vois plus.
De mon côté je fais tout de même attention à mon apparence, ok en journée je m'en tape carrement mais quand il est là, je m'habille un peu, je me mets en valeur. Je rentre même à nouveau dans ma lingerie d'avant grossesse (la lingerie des urgences^^). Mais son pc le passionne plus que moi. Et je reste seule.
je ne sais pas ce que je donnerai pour me coucher avec lui pour un bon gros câlin dans ses bras, contre n'importe laquelle des parties de jambes en l'air :langue2:

Répondre