Toute demande d'inscription doit être envoyée par mail à cette adresse : forum@maman-blues.fr, en précisant le pseudonyme sous lequel vous désirez être identifiée sur le forum (afin de protéger votre anonymat).
Bien à vous.

Afin de faire connaissance

Répondre
Avatar du membre
betty_blue
Messages : 2843
Enregistré le : 10 janv. 2010, 22:14

Afin de faire connaissance

Message par betty_blue » 28 janv. 2010, 17:42

Peut-être un jour serons nous si nombreuses et nombreux à venir sur Maman-blues que cette rubrique sera incontournable pour s'y retrouver
Je vous invite donc si vous le désirez à venir vous présenter ici.


Betty_blue (prénom Nadège)

âge : 39 ans

mariée, 3 enfants (2 garçons une fille)

suite à la naissance de mon 3eme enfant j'ai du être hospitalisée à l'unité mère-enfant de ST Cyr ds les Yvelines : la MATERNOLOGIE:pour difficulté maternelle .

Aprés deux ans d'une rude traversée sur une mère agitée, il m'a semblé indipsensable de faire quelque chose à mon niveau pour prévenir les femmes (et les hommes) de ce qui peut se passer aprés une naissance.
Prévenir, alerter, témoigner et aider dans la mesure du possible sans prendre la place de qui que se soit c'est ce que je tente de faire depuis 3 ans et ce site je l'espère en sera le prolongement.
En 2005 je participerai à une formation organisée par la Maternologie .



*** Message édité par betty_blue le 12/02/2005 10:31 ***




*** Message ?dit? par betty_blue le 17/03/2005 14:13 ***

--------------------------------------------------------------------------------
Sujet : SUIS JE TROP CURIEUSE ? - Ajouté le : 14/12/2004 13:43 - Auteur : betty_blue
--------------------------------------------------------------------------------
JE VOIS QUE 20 PERSONNES ONT LU CETTE DISCUSSION SANS RIEN METTRE DESSUS
JE M'INTERROGE C'EST TOUT, JE NE JUGE PAS
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 15/12/2004 13:59 - Auteur : pitchoon
--------------------------------------------------------------------------------
Super idée que ce site car en effet il n'est pas tjs facile d'etre maman... Je suis pitchoon et j'ai un petit garcon de 5 mois et demi (né le 29/06/2004). Les premiers temps ont été très difficles pour moi. Mon séjour à la maternité a été le pire moment de ma vie: incompréhension du personnel, volonté de sa part que tout soit facile, grosse difficulté df'allaitement et aucun soutine psychologique, trop de visites d'amis ou de membres de la famille qui donnent leur avis (un de plus!!!)
Je voulais absolument allaité et je n'ai pas réussi... je dis réussi car je culpabilise encore. Cela va quand meme mieux depuis que nathan est passé à la nourriture diversifiée car il n'a plus le meme rapport avec le lait...
Bon, je ne vais pas m'étendre mais cela fait du bien de parler!
merci encore
--------------------------------------------------------------------------------
Sujet : bonjour Pitchoon - Ajouté le : 15/12/2004 15:46 - Auteur : betty_blue
--------------------------------------------------------------------------------
et bienvenue sur ce site et forum.
merci aussi d'inaugurer cette discussion...
je voulais juste vous dire que cette présentation peut être la plus succinte possible bien sur, disons qu'il y a actuellement 26 personnes inscrites sur ce site et que je souhaitais simplement faire un peu connaissance

Comment cela se passe-t-il aujourd'hui avec ton petit garçon Pitchoon ?

je reconnais que tout ce qui touche à la maternité est souvent idéalisé, l'allaitement au sein aussi ...idéalisé d'ailleurs au détriment d'une réelle information ce qui mène tout droit à l'échec et à la culpabilisation : il est bien connu qu'on rate souvent ce que l'on désire à tout prix réussir .

je crois que si l'on plaçait l'allaitement au sein à sa juste place, c'est à dire comme le prolongement naturel et physique de la grossesse nous aurions moins de déconvenues à ce propos .

un allaitement qui échoue c'est souvent une brèche où l'eau va s'engouffrer, il sera ensuite difficile d'investir positivement le biberon qui suivra ... au détriment de ce moment d'échanges si importants que constitue le temps du repas .

je me suis aperçue que quelque chose clochait avec mon enfant parce que mon allaitement au sein n'était pas celui que je désirais, disons que cette difficulté s'est exprimée par le biais de cet allaitement (un simple engorgement) et comme la maternité où j'étais revenue pour me faire examiner n'a pas su me soutenir et me conseiller sur ce point j'ai commencé à douter de la valeur de cet échange avec mon enfant : au bout d'un mois j'ai renoncé ...

et puis aprés tout m'est tombé dessus, ce qui fait que devant l'énormité de mes problèmes , je n'ai jamais regretté d'avoir arrêté, je regrette juste le manque d'information et de soutien que j'aurai pu avoir, que j'étais en devoir d'attendre de la part de professionnels
si on m'avait soutenue et surtout conseillée à ce niveau, la difficulté maternelle naissante aurait été vite colmatée, j'en suis sure ...

je sais aussi que j'ai eu avec un de mes fils le bonheur d'allaiter plusieurs mois, ce qui explique sans doute aussi pourquoi je n'ai pas eu ce manque là avec mon 3eme enfant .

aussi ne me permettrasi-je jamais de dire à une maman qui regrette de ne pas avoir allaité que ces regrets ne sont pas bien graves
--------------------------------------------------------------------------------
Sujet : présentation - Ajouté le : 22/12/2004 15:59 - Auteur : jingy
--------------------------------------------------------------------------------
Je me présente !

J'ai 32 ans .
Un enfant.
Vie maritale.

Je vis un épisode difficile depuis l'accouchement ...
Donc je suis bien contente d'avoir trouvé ce forum !

--------------------------------------------------------------------------------
Sujet : merci - Ajouté le : 05/01/2005 15:50 - Auteur : betty_blue
--------------------------------------------------------------------------------
pour cette présentation jingy.
aujourd'hui 5 janvier 2005 nous sommes 30 personnes inscrites sur ce forum.
Qui a dit que ceux sont les petits ruisseaux qui font les grandes rivières ?
--------------------------------------------------------------------------------
Sujet : Coucou!! - Ajouté le : 05/01/2005 17:10 - Auteur : pyrus
--------------------------------------------------------------------------------
J'ai 30 ans, je suis mariée depuis bientôt 10 ans et j'ai deux enfants, mathieu qui aura 9 ans le 14 janvier et élise qui aura bientôt 20 mois, elle est née le 19 mai 2003 et c'est à sa naissance que ma vie a basculé, mon mari n'a pas eu d'autre choix que de me faire interner 3 jours après sa naissance, j'ai donc été séparée de ma fille et internée dans un hôpital psychiatrique pendant une semaine ensuite j'ai réussi par le biais d'une psy à avoir une chambre dans une unité de mère-enfant (où il n'y a que trois lits!!) et puis et puis, les semaines passent, les mois passent et je suis encore là avec mes états d'âmes, mon mal de vivre, en novembre 2004 j'ai enfin réussi à pousser la porte d'une psychiatre, je n'en pouvais plus et puis pour l'instant encore des angoisses très fortes, des envies de partir mais une seule chose positive j'ai découvert ce site!!! Enfin, nous sommes entre nous, nous nous comprenons pour avoir vécu les mêmes choses alors j'espère que 2005 apportera son lot de mieux vivre ou pourquoi pas la guérison soit sur une plaie mais puissions nous enfin revivre!!!
Longue vie à ce site et espérons que peut-être celui-ci pourra ouvrir les yeux à nos politiques qui ont le pouvoir de nous aider dans cette difficulté à mieux former le personnel de santé et surtout à banir à jamais des internements dans des hôpitaux psy qui sont une deuxième épreuve à surmonter et encore plus insupportable quand c'est un proche qui a du faire cette démarche!!
Et bien voilà bisous à toutes et peut-être tous (pourquoi pas des papas ou futurs papas sont-ils parmi nous!!!!!)
Anne-Sophie
--------------------------------------------------------------------------------
Sujet : Bonjour à toutes - Ajouté le : 08/01/2005 18:42 - Auteur : iki
--------------------------------------------------------------------------------
Derrière iki se "cache" Cécile, 33 ans, mariée, et trois enfants... L'arrivée du premier a été un chamboulement terrible et dramatique.
Heureusement, j'ai réussi à sortir d'une spirale infernale de "non-amour" avec mon fils en partie grâce à la naissance de mon deuxième fils.

Je viens d'accoucher de mon troisème enfant qui est une fille et ce troisième enfant est un cadeau de la Vie, comme une touche d'amour et de sérénité sur notre famille.
Voilà, je sais enfin ce qu'est le bonheur d'être mère, après avoir vécu les angoisses et les doutes.

J'aimerais être plus présente auprès de Betty pour vous soutenir, malheureusement je manque de disponibilité, je ferai au mieux, je vous le promets... Merci encore une fois à Betty-Blue pour cet espace où l'on peut s'exprimer sans gêne, sans peur d'être jugée, merci pour toute cette énergie que tu offres
--------------------------------------------------------------------------------
Sujet : merci iki - Ajouté le : 10/01/2005 16:33 - Auteur : betty_blue
--------------------------------------------------------------------------------
merci pour ces bons voeux et heureuse d'avoir de tes nouvelles
je crois que tu as déjà fait beaucoup pour la difficulté maternelle : on te doit quand même ce site, sa conception , sa création ...
à chacune son rôle, sa disponibilité ...
à bientôt sur ce site ou ailleurs

*** Message ?dit? par betty_blue le 10/01/2005 16:34 ***

--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 11/01/2005 17:25 - Auteur : Mickey99
--------------------------------------------------------------------------------
Bonjour Iki,

Comme le dit Betty, merci pour ce site. ! Normal que tu n'aies plus le temps de venir, profite de ta petite, çà grandit tellement vite....
bisous à tes garçons et bonne année à vous 5 !

Mickey
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 26/01/2005 19:07 - Auteur : rom22
--------------------------------------------------------------------------------
bonjour,


moi c'est sophie. J'ai 32 ans et j'ai une petite fille de 3 mois.

J'ai des difficultés à vivre cette maternité depuis que je suis sortie de l'hôpital.
Parait il que c'est une dépression du post partum.


Meci pour l'existence de ce forum; on se sent ainsi moins seule dans cette épreuve.
--------------------------------------------------------------------------------
Sujet : Instinct maternel et "abandon"... - Ajouté le : 26/01/2005 21:32 - Auteur : Michèle
--------------------------------------------------------------------------------
Bonjour,

... et, avant toute chose, un immense merci à Nadège pour toute la merveilleuse documentation qu'elle vient de m'envoyer !

Je me présente, très, très, rapidement (par manque de temps, mais je reviendrai sûrement !) :

Michèle, 56 ans, de Bruxelles, mais ayant vécu 20 ans en Italie.
Enfin un site où je me sens vraiment chez moi, ayant toute ma vie été confrontée à un total désintéressement vis-à-vis des enfants en général.
A 33 ans, je me suis retrouvée enceinte "par accident" : je n'avais pour famille que ma mère qui vivait à 1300 km de moi, j'étais donc seule, des dettes sur le dos, rien que des petits boulots pour tenter de survivre, habitant isolée (et sans plus de voiture) dans un petit patelin de campagne, aucun avenir devant moi...
Et pourtant, allez comprendre pourquoi, ma fille je l'ai désirée, j'ai décidé de la garder envers et contre tout... Mais pour, après 4 ans de luttes infernales (et le décès de ma mère entretemps) devoir me résigner à la donner en adoption...
Je n'ai pas connu de dépression post-partum, et j'ai fait de mon mieux pour assumer mon devoir de mère... mais quelle désillusion !!
Où était donc tout ce merveilleux bonheur de l'accouchement (dont je garde un souvenir atroce !), quel stress et quelle fatigue insoutenable que ces 3 premiers mois de vie où il faut se lever toutes les 3-4 heures pour donner le biberon, quelle corvée que passer mes journées à faire le lessive de bébé, quel énervement tous ces pleurs continus dont on ne comprend pas la raison, et j'en passe...
Les soucis, seule, sans argent... c'était donc ça les joies de la maternité ? !
Ai-je réellement aimé ma fille ?? ou me suis-je battue pour elle par simple instinct de protection d'un être sans défense?? Je me pose encore toujours la question... Oui, j'ai pleuré, oui j'ai souffert quand j'ai décidé de me séparer d'elle à tout jamais... Mais ça n'a pas duré longtemps : l'adoption était pour moi un tel soulagement, une délivrance... J'ai vite tourné la page...
Aujourd'hui, je la recherche, indirectement, via le net, car j'ai pris conscience de la souffrance des enfants adoptés, même si heureux dans la vie, et j'aimerais avoir de ses nouvelles, savoir si elle est bien ou si je l'ai rendue profondément malheureuse... Je me bats au côté des mères de l'ombre pour le droit aux origines... mais en tant que "défenseure".. et non pas en tant que "mère"... que je ne me sens toujours pas être vraiment...
Et si je la retrouvais ?? Que lui dire ?? Que je ne l'ai jamais vraiment "aimée", que pour moi, "les liens du sang" ça compte peu ?? Qu'elle était pour moi un fardeau et non "la lumière de ma vie" ??
Voilà pourquoi ce site m'interpelle très fort : je trouve enfin d'autres femmes qui ont, ou ont eu, des difficultés à être mères...
Les années ont passé, et je suis toujours aussi seule et paumée qu'avant, depuis la naissance de ma fille, ma vie n'a plus été que problèmes...
Je vous embrasse....

--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 30/01/2005 15:28 - Auteur : LIANE
--------------------------------------------------------------------------------
bonjour MIchèle,
Moi je crois que dans difficulté maternelle, il y a quelque part "dépression" possible, mêem si elle est bien cachée ; il y a longtemps, on en parlait encore moins que maintenant... j'en sais qquchose par ma propre mère.
Je suis touchée de cette histoire, de cette impasse à devenir mère, à trouver un petit qquechose auquel se raccrocher... seule parfois on ne peut rien... aurais-tu été aidée, peut-être aurais-tu trouvé l'accès à cette enfant?
Moi je t'entends.. que peut-on bien faire d'autre, mis à part indifférence ou maltraitance, que finalement prendre la décision de confier son enfant à d'autres?
Voilà, tout cela pour dire que je t'entends.. et que je compatis.
--------------------------------------------------------------------------------
Sujet : Présentation - Ajouté le : 30/01/2005 21:35 - Auteur : disaro
--------------------------------------------------------------------------------
Bonjour à toutes,

Je viens de découvrir ce site aujourd'hui et cela me fait beaucoup de bien car je crois être en dépression post partum. Je me présente, Isabelle, 33 ans, j'habite en Suisse, à Genève, mariée, un petit garçon Diego de 5 mois aujourd'hui!

C'est un enfant tout à fait désiré mais ma grossesse a été difficile surtout moralement. A 16 semaines très mauvais résultats au test sanguin qui dépiste les risques de trisomie, donc amniocentese et 3 semaines d'angoisses, pour finalement une bonne nouvelle, puis hypertension diagnostiquée à 30 semaines donc repos forcé, avec contrôles médicaux toutes les semaines, et cette obsession, tenir le plus longtemps possible. Le 30 août 2004, ènième échographie le matin qui me confirme que tout va bien, oui mais moi je me sens bizarre. A 20h00, je n'arrête pas de pleurer et je sens un liquide chaud qui s'écoule...mon dieu, les eaux, sauf que ce ne sont pas les eaux mais du sang, bien rouge...panique totale, départ à la clinique. Verdict: décollement du placenta, il faut césariser d'urgence, pas le temps de réaliser ce qui m'arrive, 20mn après j'entends mon bébé qui crie, apparemment tout va bien, je le vois 10 secondes puis ne le retrouve qu'une heure après, tout propre tout lavé, et j'entends voilà votre fils. Ma réaction: il a un gros nez.....

Je suis restée 10 jours en clinique, pour ma tension qui met quelques jours à baisser. L'allaitement ne se passe pas bien, Diego même si il est en pleine santé n'a pas la force de téter et s'endort. commence donc la joie du tire lait qui m'accompagnera 2 mois comme les 3 mois de crevasses. Pas tout à fait la vision idyllique que je m'étais faite de l'allaitement. La culpabilité est partout, je n'ai pas réussi à le garder dans mon ventre, je n'ai pas accouché, je n'arrive pas à allaiter. Heureusement très vite je dis que ça ne va pas, je vais voir un psy, au bout de 3 séances j'ai l'impression que ça va mieux et arrête, je joue la forte encore une fois. Mais depuis un mois, tout s'est déchaîné à nouveau, je suis à bout de nerfs alors que Diego est un bébé adorable, qui ne pleure presque jamais, qui fait ses nutis, qui est supermignon, mais je continue de culpabiliser pour tout, je suis super irritable, je sais que je m'en occupe bien mais il y a quelque chose que je n'arrive pas à saisir je ne sais pas si je l'aime, même si je ne le repousse pas du tout.Est-ce une dépression post partum? je crois oui. En tous cas, je vais retourner voir un psy, je sens que j'ai besoin de parler. Ah, et pour couronner le tout, nous avons déménagé pendant que j'étais à la clinque donc retour dans une maison pleine de cartons, sans repères, avec mon nouveau-né dans les bras et une surcharge de stress et de fatigue les 1ers mois.

Désolée pour cette présentation un peu longue mais j'ai mis les mots dépression post partum sur ce que je ressens seulement hier, je suis encore un peu déboussolée.

Betty et toutes celles qui ont créé ce site: merci!

A bientôt
Isabelle
--------------------------------------------------------------------------------
Sujet : bonjour Rom 22 - Ajouté le : 31/01/2005 16:47 - Auteur : betty_blue
--------------------------------------------------------------------------------
est-ce que tu bénéficies d'un quelconque suivi ?
que t-as -ton dit de plus que le simple constat d'une dépression ?
Comment cela se passe-t-il avec ta petite fille ?
tu reviens quand tu le désires sur ce forum
--------------------------------------------------------------------------------
Sujet : bonjour michèle - Ajouté le : 31/01/2005 17:05 - Auteur : betty_blue
--------------------------------------------------------------------------------
je suis heureuse de ta venue sur ce forum,
Nos histoires bien sur sont toutes différentes et absoluement incomparables, mais pourtant en lisant ton récit je me suis retrouvée 5 ans en arrière si désemparée que j'ai du à un moment donné téléphoner à une assistante sociale pour trouver une famille d'accueil...
j'ai désiré trés fort cette petite fille, pour ensuite me retrouver paralysée de peur devant elle ...
comme je te l'ai dit, j'ignore vraiment ce que j'aurai fait seule ...mais bon on ne refait pas l'histoire à l'envers surtout face à quelqu'un comme toi qui a vécu ce drame intime et violent d'avoir du se séparer de son enfant ...
je tenais juste à te dire Michèle que je peux comprendre ce que tu as vécu...
--------------------------------------------------------------------------------
Sujet : bonjour disaro - Ajouté le : 01/02/2005 12:34 - Auteur : betty_blue
--------------------------------------------------------------------------------
merci pour cette longue présentation
Pouvoir mettre un mot sur ce que l'on vit, fusse-t- il celui un peu fourre tout de dépression, constitue toujours une avancée.
Ensuite il convient avec son psy d'aller un peu au delà.
le suivi trés médical de nos grossesses ne comporte pas à priori que des avantages, il peut être un facteur d'angoisses suplémentaires, lorsque par exemple trés tôt il conviendra de prescrire des examens supplémentaires.
quelque chose d'intime entre soi et son bébé se retrouve comme suspendu.
j'ai rencontré pas mal de mamans dont l'attente de résultats avait mis entre parenthèses leur maternité , parenthèses qui ne s'étaient pas rouvertes aprés l'annonce (pourtant) rassurante de ces derniers ...
ce n'est pas rien ce que tu as vécu avant la naissance de ton enfant , tout comme le déroulement de ton accouchement...
le physique de ma petite fille m'avait un peu déstablisée , je m'attendais à retrouver une copie conforme du bébé que j'avais été ...il m'avait fallu beaucoup de paroles et de mise en confiance pour que je puisse le reconnaitre à haute voix .
quant aux démangements autour de la naissance ils sont eux aussi un facteur supplémentaire de stress et de...difficulté maternelle.
--------------------------------------------------------------------------------
Sujet : merci Betty - Ajouté le : 02/02/2005 20:39 - Auteur : disaro
--------------------------------------------------------------------------------
pour ton accueil, et ta compréhension.

Je suis surprise en lisant les différents posts à quel point nous avons des parcours différents et qui aboutissent toutes à cette souffrance même si elle présente des degrés divrs et peut conduire à des solutions aussi extrêmes que la famille d'accueil ou l'adoption.

Michèle, ton histoire m'a bouleversée, c'est très fort ce que tu as vécu, je te remercie d'avoir bien voulu le partager avec nous. Etre seule avec son enfant dans les conditions que tu as décrites doit être très dur. Je dois dire que ça me révolte toujours d'entendre des gens qui jugent les mamans qui doivent se résoudre à faire ce que tu as fait, ou celles qui accouchent sous X ou autre. Personne n'a le droit de porter un jugement, il faut le vivre je pense. Je ne peux pas comme Betty dire que je comprends ce que tu ressens car mon histoire est bien différente mais en tous cas, je compatis à ta douleur.

Betty, une chose qui me surprend beaucoup c'est que ces sentiments puissent arriver avec un 3ème enfant, j'ai toujours pensé que cela n'arrivait qu'aux mamans primipares (c'est comme ça que l'on dit non? ) J'ai bien compris que dans ton cas le fait que ce soit une fille a été un des détonateurs mais c'est d'autant plus déroutant de voir à quel point le psychisme peut être complexe et le phénomène de la maternité bouleversant.

Je suis d'accord concernant la médicalisation des grossesses, cela laisse pensive parfois, est-ce vraiment toujours un progrès? J'ai clairement mis ma grossesse entre parenthèses lors de l'attente des résultats de l'amniocentese puis pendant les 5 semaines où j'ai été au repos forcé aussi, j'avais du mal à me réjouir vraiment. J'ai oublié de préciser que Diego est né à 35 semaines finalement.

A bientôt
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 05/02/2005 14:31 - Auteur : Marion
--------------------------------------------------------------------------------
Moi c'est marion, 28 ans
Maman de Maxence 14 mois dont l'arrivée a tout fait exploser : mes défenses, mes fantasmes, mes fantômes, mon être "façon puzzle".
14 mois d'un petit homme qui grandit bien façe à 14 mois d'une mère qui souffre encore psychiquement et physiquement....

Merci et bravo pour ce site.
--------------------------------------------------------------------------------
Sujet : présentation - Ajouté le : 07/02/2005 15:39 - Auteur : zoee2000
--------------------------------------------------------------------------------
Bonjour et merci d'exister!
je vous lis et suis "soulagée" de voir que je ne suis pas la seule à vovre ce que je vis...
Je me présente donc :
31 ans
1 enfant de 27 mois
vis en concubinage

Merci encore pour ce site!
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 16/02/2005 10:19 - Auteur : antigone
--------------------------------------------------------------------------------
bonjour Betty et bonjour à toutes

Félicitation pour ce très beau et indispensable site.

Moi c'est Juliette, 31 ans et une petite fille de 5 ans qui me parle encore de sa copine Eva


--------------------------------------------------------------------------------
Sujet : bonjour - Ajouté le : 17/02/2005 09:31 - Auteur : betty_blue
--------------------------------------------------------------------------------
ma douce juliette
éva me parle encore aussi d'une certaine lou ....
et moi je repnese au bon temps sur MM
bisous à toute la famille
--------------------------------------------------------------------------------
Sujet : Afin de faire connaissance ..... - Ajouté le : 11/03/2005 10:57 - Auteur : sysiphe
--------------------------------------------------------------------------------


bonjour,


j'ai plus de 40 ans, trois enfants, une fille et deux garçons.

je suis une "vieille" maman, avec une "vieille" souffrance qui a maintenant un nom - merci Betty ... - et une très grande fille de plus de 20 ans dont j'essaie de me rapprocher - enfin ....

pendant plus de 20 ans, j'ai tout enterré, tout enfermé, prenant sur moi sans fin pour tenter de taire, juguler, maîtriser cette violence que faisait naître ma fille, tenter sans y parvenir de détourner d'elle une violence dont je ne connaissais pas l'origine ni le sens ....

grâce à Betty, grâce à d'autres personnes qui m'ont écoutée sans me juger j'ai commencé à marcher doucement sur le chemin de l'apaisement, de la compréhension et de la reconstruction ... avec plus de 20 ans de retard.

il y a souvent un passage de quelques jours qui peuvent être difficiles après l'accouchement,, mais ce n'est pas de cela dont je parle ... mais d'un lien qui ne se noue pas, de regards qui se fuient, d'un malaise croissant, de pleurs qui ne tarissent pas, d'une violence qui gronde et se réveille d'un rien ... parfois pire ...
je n'ai qu'une et une seule chose à dire aux mamans qui viennent d'accoucher ... si cela ne va pas, parlez, criez, hurlez, faites vous aider ... ne croyez pas que cela va s'arranger avec le temps, que c'est un "cap" à passer, que vous vous en sortirez seule .... ...
je peux vous dire que c'est faux : on ne s'en sort pas seule ...
je peux vous dire que vous entrez en cauchemar et que ce cauchemar ne s'arrêtera pas d'un coup de baguette magique ...
je peux vous dire que vous pleurerez toutes les larmes de votre corps durant des années, et que peut être comme moi vous ne saurez pas empêcher cette violence qui vous saisit de faire du mal à votre enfant et à vous ...




--------------------------------------------------------------------------------
Sujet : Bonjour à toutes ! - Ajouté le : 11/03/2005 16:09 - Auteur : Themma
--------------------------------------------------------------------------------
Bonjour,
Je suis Themma, 36 ans, maman d'une petite fille de 3 ans et demi.
Ma fille est adorable, un vrai "fantasme de maman" : jolie, curieuse, espiègle, rieuse....
et ça ne fait que quelques mois que je m'en rends compte. Les 2 premières années ont été vraiment très dures. Je ne sais pas ce qui relevait d'un passage à la maternté et ce qui relevait du passage à la "vie de famille", avec un compagnon qui devient père (ben oui, eux ont parfois du mal à nous voir devenir mère, alors pourquoi pas l'inverse ?)...
Aujourd'hui, je suis enceinte du second (de 2 mois seulement) et évidemment, le spectre des premiers mois de vie à trois telle que je l'ai vecu remonte à la surface. Je n'ai pas de crise d'angoisse, ne vais pas particulièrement mal mais ne me réjouis pas plus que ça non plus. C'est juste bof. J'ai pourtant voulu ce second bébé, ça n'est pas un accident.
Pour l'instant, je laisse venir, j'essaie juste d'être attentive...

--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 11/03/2005 17:09 - Auteur : pyrus
--------------------------------------------------------------------------------
Salut Themma, bienvenue!! C'est vrai que parfois la vie nous réserve bien des surprises, je te comprends d'être un peu inquiète mais bon tu sais une grossesse n'est pas l'autre alors mais tu as raison d'être vigilante!!
Bisous
--------------------------------------------------------------------------------
Sujet : bienvenue themma - Ajouté le : 11/03/2005 17:17 - Auteur : betty_blue
--------------------------------------------------------------------------------
comme le dit pyrus, chaque grossesse et naissance sont différentes, on ne peut rien prévoir mais on peut rester vigilante ..
si tu souhaites nos en dire plus sur ces deux années trés dures ...

je suis à la recherche de témoignages pour mettre sur la page " les mots pour le dire"

merci à sysiphe dont le "cri de douleur" vieux de plus de 20 ans vient enfin d'être lancé...
merci pour ce trés beau témoignage, que je vous invite toutes à découvrir ds les mots pour le dire
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 14/03/2005 13:12 - Auteur : Themma
--------------------------------------------------------------------------------
Merci pour votre accueil !
Raconter ce par quoi on est passée n'a rien d'évident, mais il y a une chose qui me frappe surtout quand je regarde en arrière, c'est à quel point JE NE REALISAIS PAS QUE CA N'ALLAIT PAS ! C'est dingue comme j'ai pu être mal, avec mon bébé, avec mon compagnon, pendant longtemps, sans que m'effleure l'idée que c'était pas normal.
Ca me fait penser à un témoignage sur le site, de quelqu'un qui parle de "nos systèmes de défense bancales, genre je maîtrise tout et je me contente d'un rien". Je ne sais plus qui le disait mais ça résonne très fort en moi, cette idée de "faire tourner la boutique coûte que coûte", sans heurts mais sans émotions non plus. L'anésthésie émotionnelle généralisée.
Je ne sais pas comment ça a pu finalement s'aténuer, reculer, ni pourquoi et ni si c'est vraiment "réglé" d'ailleurs. J'ai un compagnon très aimant, ça m'a sans doute beaucoup aidée.
Et d'ailleurs, c'est quand ça a commencé à aller mieux, je ne sais par quel miracle, que j'ai réalisé que je venais de traverser une vraiment sale période. Je ne risquais donc pas d'entreprendre quoi que ce soit pendant ! Je vais tacher de réfléchir un peu mieux pour pouvoir "témoigner" de mon expérience et peutêtre en aider un peu certaines...
Bises
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 02/04/2005 13:21 - Auteur : NoirDelire
--------------------------------------------------------------------------------
Bonjour,

Je suis papa, pas maman. Je participe au forum Doctissimo en ce moment où betty_blue vient de lancer une discussion pour parler de son action ici sur le forum.

http://forum.doctissimo.fr/psychologie/ ... htm#t41308

Je me permet de citer moi même...

Selon moi, comme le propose Dolto, les rôles paternel et maternel sont des rôles sociaux.

C'est à dire que tout les êtres humains, qu'ils soit homme ou femmes peuvent être père ou mère indépendament de leur sexe.

Je pense qu'il n'est pas physiologiquement plus difficile à un homme qu'à une femme d'être mère, et idem pour ce qui est d'être père.

Je pense que ce dont nous souffront, c'est du poid de notre culture.

Notre culture donne aux femmes un rôle inné, et les culpabilse au point qu'elles vivent souvent mal le début de leurs parentés.

De même, notre culture ejecte les père au point qu'ils tremblent devant les bébés.

Je trouve ça particulièrent dingue. Les hommes sont entrainés à résister à tout. Affronter une arme à la main les pires horreurs de l'histoire...

...et un simple bébé suffit et les faire fuir.

C'est abérant.

Les hommes ne se plaignent pas de cette situation. Elle a quelque chose d'honteux.

Les difficultés paternelles sont franches et fréquentes. Mais il faut ouvrir les yeux et réfléchir.

Beaucoup de comportements dit "masculins" ne sont rien d'autres que ces difficultés.

Ces 50 dernières années notre civilisation c'est focalisée sur les problèmes féminins. C'était nécessaire.

Mais il n'est pas étonnant que les problèmes masculins soit aujourd'hui plus difficile à trouver et résoudre.

Comment un homme pourrait-il, aujourd'hui, se déclarer "peace" et apprendre à ses enfants les jeux de la guerre, par exemple ?

Comment un homme peut-il parler de loyauté, de fidélité, de résistance ???

Ces notions même sont plongée dans la boue.

Il faut collaborer, il faut entre autre que les femmes redécouvrent les valeurs dites masculines, mais bien plus simplement humaines.

Tout comme les hommes ont été obligés d'apprendre la patience, la tolérance, la douceur...

Ce qui fut une bonne idée. - forum Doctissimo

J'espère trouver des informations, passer du bon temps et aider des gens en participant à ce forum ci.

NoirDélire
"C'est ce qui échappe aux mots que les mots doivent dire" Nathalie Sarraute
Céder sur les mots , c'est céder sur les idées.

Avatar du membre
betty_blue
Messages : 2843
Enregistré le : 10 janv. 2010, 22:14

Re: Afin de faire connaissance

Message par betty_blue » 28 janv. 2010, 17:43

à noir délire - Ajouté le : 03/04/2005 12:36 - Auteur : ondelinat
--------------------------------------------------------------------------------
oooo noir délire! les paroles si justes d'un homme sur ce site, c'est vraiment bien.
le père de mon fils (3 mois) : il a vu son bébé trois fois en tout, et n'était pas à l'aise du tout avec lui. Il a peur des bébés... D'ailleurs, il n'appelle même pas pour prendre de
Avant (bien avant), il a eu deux autres enfants, qu'il a autant négligé pendant leur petite enfance, ne s'intéressant vraiment à eux qu'à l'adolescence - à l'âge des reproches-.
Deux enfants qui (surtout sa fille) pratiquent avec lui une espèce d'amour haine difficile à vivre.
Pour le mien, il a raconté dans son entourage que je lui avait fait "un enfant dans le dos" (ce qui est faux, est-il besoin de le préciser), ce qui lui donne toutes les excuses pour ne pas s'en occuper, ni matériellement, ni moralement.
tous ces papas que la société nous a fabriqué pour la lutte et l'argent, nous font souvent des mamans pas très heureuses, voire très malheureuses, qui doivent lutter pour avancer, pour tout assumer...

le papa de mon fils vit depuis toujours dans une île très machiste, et il n'a pas eu le courage de changer son image publique. Il a gagné beaucoup d'argent, réussi sa vie sociale, mais sa vie privée est à la fois un mensonge et un désastre.

on devrait apprendre au collège, au lycée, à la fac deux choses :
que CE N'EST NI FACILE, NI EVIDENT D'ETRE MAMAN (çà peut l'être, comme pour moi lors de ma première maternité, mais c'est loin d'être toujours le cas) alors que tout le monde attends d'une jeune maman qu'elle soit heureuse et comblée.
que C'EST VALORISANT d'être un VRAI PAPA (même si (à mon avis) ce n'est pas plus facile que d'être maman).

et puis, pour celles qui ont suivis les cours de préparation à l'accouchement, vous parle-t-on de celà? Non... Toutes les mamans affichent plus ou moins un sourire de complétude et de bonheur de circonstance. On les prévient de choses difficiles physiologiquement, on glisse en trois minutes sur le baby blues, et c'est tout...
déjà, on félicite les papas qui sont présents (2 sur 11 mamans dans mon cours...), et on ne s'inquiète pas de ce que font les autres. (D'accord, ils n'ont pas de congé avant la naissance, mais instaurer des cours du soir ne me semblent pas un luxe)

CA DEVRAIT ETRE LA PRIORITE DES PMI (avec la formation adaptée), la préparation à la parentalité. Il y a du chômage ? Voilà des gens qui seraient bien employés!





--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 06/04/2005 08:29 - Auteur : NoirDelire
--------------------------------------------------------------------------------
Bonjour Ondelinat,

Je suis triste de lire ta description de ta situation. Triste pour toi ET pour ton homme.
Mon expérience à moi, c'est qu'une vie de famille heureuse c'est la plus belle chose que la terre ne m'ai jamais apporté.

J'ai fait l'inverse de beaucoup d'hommes. J'ai toujours fait passer ma "carrière" après ma femme et mes enfants. J'ai eu la chance de lire des livres intéressants pendant mon adoléscence, et... celà m'avait sembler une grande erreur de faire autrement.

Mais...

Le fait est que, pour un homme, c'est extrêment difficile d'être un parent au plein sens du terme. Participer à l'éducation de ses enfants, ça c'est facile... et tous devraient le faire, à mon sens. Mais être un parent, c'est plus que participer, c'est être pleinement responsable.

Malgré la nette évolution que représente le phénomène "papa poule", et la conscience de plus en plus grande que l'homme a un rôle important à jouer dans l'éducation des enfants, et le bien être familiale, il me semble qu'il reste de furieux problèmes de fond à étudier.

Notre héritage culturel, les milliers d'années qui viennent de s'écouler, font que... malgré tout nos efforts, parfois... les hommes aprennent dés la tendre enfance des comportement appropriés aux situations de types militaires alors que les femmes aprennent des comportements adaptés à la prise en charge des enfants.

Ces comportements n'ont rien de biologique. Ils sont purement sociaux-culuturels. Mais, vu qu'il nous sont aprit des le berceau, il nous est impossible de ne pas les trouver "naturel".

Un homme aurra parfois l'impression que conduire une voiture sportivement à quelque chose de masculin. Un femme aurra parfois l'impression que faire des bisous à un enfant qui pleure à quelque chose de féminin. C'est faux. Radicalement faux.

Un homme peut tout aussi bien qu'un femme, être tendre, sensible, et consolant. Une femme peut tout aussi bien qu'un homme, se sentir physiquement apte et l'exprimer à travers des comportement maîtrisés.

Pour moi... une femme n'est jamais aussi jolie que conduisant une moto, escaladant une falaise, ou faisant du karaté.

Et, j'ai l'impression que, pour une femme, un homme est particulièrement séduisant lorsqu'il s'occupe d'un bébé, joue et fait des calins avec un enfant, ou se comporte gentiment avec un ado.

Je croit que les hommes ont beaucoup, vraiment beaucoup à apporter aux cellules familiales. Je pense que les familles perdent énormément à cette exclusion casi totale du rôle guerrier, traditionelement confié aux hommes.

Et... je pense que le récent phénomène "papa poule" ne résout en rien ce problème. C'est une évolution majeure, mais pas suffisante.

NoirDélire
--------------------------------------------------------------------------------
Sujet : papa poule - Ajouté le : 06/04/2005 11:15 - Auteur : zoee2000
--------------------------------------------------------------------------------
Bonjour,

je lis avec beaucoup d'attention vos propos sur les papa poule et les maman un peu moins "sentimentales" et j'ai le sentiment qu'il y a encore beaucoup de freins à ces comportements. le papa de mon fils est très "papa poule" : il s'occupe de lui aussi bien dans les tâches quotidiennes que dans le jeu et l'autorité. Mais parfois, du coup, j'ai l'impression que je perds mon rôle de maman, qu'ils peuvent très bien s'en sortir tous les deux sans moi (ce qui est une bonne chose à priori!) et que je ne suis donc pas utile. C'est assez difficile à expliquer mais il m'arrive de me sentir plus à l'aise en tête à tête avec mon fils avec qui j'arrive alors à assumer plusieurs rôles à la fois (autorité, calins, jeux, etc) plutot que lorsque nous sommes tous les trois et que la présence du papa prendra le dessus et que je ne saurais plus comment et quand intervenir... j'ai parfois l'impression que mon fils a deux "mamans" et que il ne sait plus très bien vers qui s'adresser alors... Et d'ailleurs j'ai remarqué que parfois il appelle "papa" "maman" et vis et versa.
je pense vraiment que le fait que le père et le fils soient aussi proches soit un plus et pour le père et pour le fils mais j'avoue que cela perturbe effectivement mes représentations "inconscientes" des "rôles" respectifs... Qu'en pensez-vous?
Est-ce que cela provient de la difficulté à éduquer un enfant à 2?
Est-ce que tous les parents sont confrontés à cette "concurence" dans l'éducation de leurs enfants ? Ou est-ce que cela résulte d'un problème de couple?
bises à toutes et à tous!!



--------------------------------------------------------------------------------
Sujet : pour noirdelire (quel pseudo!) - Ajouté le : 06/04/2005 14:30 - Auteur : ondelinat
--------------------------------------------------------------------------------
merci pour ta réponse!
je partage entièrement ton point de vue.
effectivement, les rôles sociaux qu'on nous imposent sont pesants (surtout dans la région où vit le père de mon petit...)
mais je pense qu'il est suffisamment intelligent pour pouvoir le comprendre avec un peu d'amour, et c'est l'amour qui lui manque (l'amour pour les autres, car il éprouve pour sa petite personne une admiration éperdue, grâce à sa réussite sociale). Alors, je n'ai pas encore le recul pour être triste pour lui, je lui en veux d'avoir fait de ma grossesse et des premiers mois de maternité un paquet de vase noire dont nous essayons, mon petit Natale et moi, de nous décoller.
Ne sois pas triste pour nous, parce que nous nous battons.
D'abord, d'avoir trouvé ce site a été une bouffée d'oxygène, les interventions de betty blue un rayon de soleil, et puis mon rv pour vendredi en maternologie, c'est encore une branche où s'accrocher fort (j'espère...) et retrouver la joie de vivre, et surtout que Natale ait une maman gaie et qui se sente moins coupable de l'avoir mis au monde.
Parce que nous deux, nous avons de toute façon le plus important : NOUS NOUS AIMONS.
--------------------------------------------------------------------------------
Sujet : qqes questions techniques - Ajouté le : 06/04/2005 14:35 - Auteur : béa
--------------------------------------------------------------------------------
Bonjour a tous et toutes

je viens juste de m'inscrire et après avoir consulter votre site sur plusieurs jours ,je m'arme de mes dix doigts (dont 2 a peu près compétents sur le clavier!)pour pauser mes questions de débutante:
1-je n'arrive pas a entrer dans la fenêtre profil. quoi faire?
2- la partie "papa blues"est elle opérationnelle ? si non sur quels sujets de forum
peuvent ils aller?
3-comment faites vous pour vous faire connaitre ?
Je pense capital qu'un site comme celui ci se répande comme une nuées de poudre
dans tous les lieux ou l'on peut trouver une mère en souffrance et ce, a n'importe quelle periode de la vie d'une mère<je commence a m'apercevoir que certaines font,des années plus tard après leur acouchement, une dépression cataloguée dans une raison X ou Y mais liée , en fait,a cette naissance.
Je suis vraiment interessée par la façons dont les informations circulent car je trouve que cet accès a l'info (quequ'elle soit) permet a des moments données d'ouvrir d'autres portes que celle de Madame Dépression!

Voila pour l'instant j'aurarais surement d'autres questions mais mon kiki vient de se r?veiller et 2 doigts et un bébé sur les genoux ca le fait pas pour taper au clavier !!!!

a bientot béa
--------------------------------------------------------------------------------
Sujet : felicitations - Ajouté le : 20/04/2005 12:35 - Auteur : adina
--------------------------------------------------------------------------------
A la place d'une presentation, quelque smots pour felicitet les deux energies-creatrices de ce site, Betty et Iki, pour leur enthousiasme et leurs talents.
adina

*** Message ?dit? par adina le 20/04/2005 13:35 ***

--------------------------------------------------------------------------------
Sujet : merci adina - Ajouté le : 22/04/2005 08:44 - Auteur : betty_blue
--------------------------------------------------------------------------------
pour ces encouragements
Comme tu le vois , je suis toujours dedans c'est comme pour la potion magique d'obélix : suis tombée dedans et les effets sont permanents depuis ...
--------------------------------------------------------------------------------
Sujet : présentation - Ajouté le : 29/04/2005 10:11 - Auteur : héloïs
--------------------------------------------------------------------------------
Bonjour,

Je m'appelle Hélène, 25 ans, un mari formidable et un petit garçon génial de 3 ans 1/2 (ils ont également tous les deux d'énormes défauts ! )

Je tiens d'abord à vous remercier pour ce site qui participe à la diffusion du message : "Nous ne sommes pas des superwomen".

Je pensais que c'était facile d'être enceinte, d'accoucher et d'avoir des enfants...

Quelle déception !

Je commence (il est temps) à comprendre que je ne suis pas seule à avoir fait une dépression, à être fatiguée, à douter, à me remettre en cause perpétuellement.

J'ai fait une dépression post-partum mais je n'ai accepté de mettre des mots dessus et à prendre les choses en main qu'au mois de janvier dernier quand j'ai fait une dépression d'épuisement. Je suis depuis suivie par une psychiatre et psychothérapeute avec laquelle le contact est bien passé tout de suite (quelle chance !) et je suis sous AD.

Depuis un mois et demi je me sens revivre. J'accepte enfin de ne pas être une mère parfaite et je me rends compte que ce n'est pas pour ça que je suis la dernière des idiotes.

Mon fils ne dort plus tout seul depuis le mois de septembre 2004 (il n'a jamais très bien dormi) et c'était pour moi un échec (parmi beaucoup d'autres). On a tout essayé et c'est comme ça que je me suis retrouvée à le recoucher dans sa chambre 5 fois par nuit, après avoir mis une à deux heures à l'endormir le soir. Du fait de la fatigue, je me disputais sans cesse avec mon mari au sujet de notre fils, et notre fils était en perpétuelle opposition.

Depuis janvier, j'ai accepté le fait de ne pouvoir faire autrement que de le laisser venir dans notre chambre dormir la fin de la nuit et ça va beaucoup mieux. On reste avec lui pour l'endormir dans sa chambre et il vient nous rejoindre toutes les nuits dans notre chambre sur un lit d'appoint.

Vous ne trouverez pas ce type de conseil dans un livre d'éducation mais depuis on est zen et c'est tout ce qui compte pour le moment.

Je suis suivie par ma psy, nous allons voir une psychothérapeute pour mon fils et nous envisageons enfin d'avoir un deuxième petit bout...


J'ai longtemps pensé que mon entourage aurait dû voir que j'étais en pleine dépression mais je crois maintenant que ce n'est pas si facile que ça. Je pense que c'est à nous de trouver au plus profond ce qui ne va pas et de demander de l'aide. Il faut un DECLIC mais ça ne se fait pas en un jour.

Je souhaite bon courage à toutes celles qui sont au fond du goufre et j'espère que mon témoignage pourra leur redonner un peu d'espoir.

Hélène


PS : Le site est très bien fait mais je trouve le marron un peu triste comme fond, ça me fiche le bourdon ("la critique est facile, l'art est difficile", je sais !!!)[/font]
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 06/05/2005 19:43 - Auteur : stecile
--------------------------------------------------------------------------------

Bonsoir,

Je viens de poster pour la 1ère fois. Je me présente :

J'ai 29 ans, je vis près de Lyon. Je m'appelle Cécile.
J'ai un fils de 4 mois (né le 06/01/2005) par césarienne.
J'ai bcp de difficultés à être maman (voir mon post).
Ravie d'avoir trouvé ce site. Espère enfin un peu de compréhension.


A bientôt.

--------------------------------------------------------------------------------
Sujet : bonjour stecile - Ajouté le : 07/05/2005 08:16 - Auteur : betty_blue
--------------------------------------------------------------------------------
et bienvenue à notre 80 eme membre sur maman-blues

puis- je te demander si tu es suvie en particulier ?

il existe sur Lyon une unité mère-enfant qui reçoit en journée les mamans qui ont quelques difficultés ...à le devenir!

je te donne leur adresse :

Unité Mère-Bébé
CHS le Vinatier
95 Bd Pinel
69677 Bron Cedex

04 37 91 55 84

PH : Dr Elbaz-Cuoq

c'est une maman qui est suivie par eux qui me l'a recommandée, elle s'y sent bien soutenue, écoutée et surtout comprise
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 13/05/2005 21:58 - Auteur : Ahou
--------------------------------------------------------------------------------
Bonjour, c'est mon 1er message ds ce forum,j'ai été plus touchée par untémoignage de Disaro car, moi aussi, ayant déménagé 6jours avt l'accouchmt,j'ai passé ma 1ère nuit ds les cartons à ma sortie de maternité!
Je suis maman seule, de jumelles de 6mois, que j'allaite tjrs, et j'ai connu la galère! Tres mauvais souvenirs de l'hopital, pas la force d'en parler maintenant car trop fatiguée à cette heure, mais je reviendrai sur le site pour parler de tout ce qui me reste sur le coeur.Je n'ai pas trouvé les personnes à qui en parler, je pensais ecrire une lettree à l'hopital au moins.Mais en plus de cela il y a les pbs familiaux...sinon, grossesse par accident,survenue 1mois apres rencontre...On ne peut pas tt raconter en qq mn,à bientot j'espère
merci pr ce site!
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 14/05/2005 20:39 - Auteur : stecile
--------------------------------------------------------------------------------

Message original: betty_blue
et bienvenue à notre 80 eme membre sur maman-blues

puis- je te demander si tu es suvie en particulier ?

il existe sur Lyon une unité mère-enfant qui reçoit en journée les mamans qui ont quelques difficultés ...à le devenir!

je te donne leur adresse :

Unité Mère-Bébé
CHS le Vinatier
95 Bd Pinel
69677 Bron Cedex

04 37 91 55 84

PH : Dr Elbaz-Cuoq

Merci Bettyblue.
oui je suis suivie. Je suis retournée voir mon psycholoque habituel.
Je vais voir ce que ça donne. Si vraiment je ne remonte pas, je prendrai contact avec les gens de Bron.


c'est une maman qui est suivie par eux qui me l'a recommandée, elle s'y sent bien soutenue, écoutée et surtout comprise

--------------------------------------------------------------------------------
Sujet : Une nouvelle.... - Ajouté le : 18/05/2005 19:31 - Auteur : babouba
--------------------------------------------------------------------------------
Bonjour!
Je suis un peu perdue ici...je ne sais pas si je seme mon message au bon endroit....
Je viens de vous lire...certaines d'entre vous ont cecu de choses tres proches de mon histoire..et les vvent encore a l'instant present pour certaines....le choc de l'accouchement qui n'est pas celui dont on avait rêvé..la culpabilité face a un allaitement qui echoue....
J'ai 31 ans et je suis maman de deux petits garcons de 3 ans et demi et de 8 mois. Je viens surtout ici pour temoigner qu'on s'en sortait....
Apres la naissance de mon 1er j'ai fait 6 mois de depression du post partum...je me trouvais nulle..mauvaise mere..j'avais sans cesse l'impression de tout faire mal et de ne pas etre a la hauteur...j'avais un bb adorable..devant lequel tout le monde s'extasiasi...jovial sociable en avance pour bq de choses....tout pour etre heureuse a priori..sauf que moi je pleurais des qu'il dormait....je me suis refermée sur moi meme.....j'ai faillit mener mon couple au desastre...on a reagit ensemble avec mon homme...j'ai ete voir un psy pendant 6 mois...j'ai decouvert bq bq de choses sur moi...Bizarrement alors que je ne pensais pas faire un autre enfant de si tot j'ia eu tres rapidement envie du 2eme...4 mois apres le debut de ma grossesse j'ai eu a nouveau d'enormes bouffées d'angoisse..je vivais non pas dans l'attente d'un bb mais dans la crainte de tout voir recommencer..l'accouchement desatreux... l'allaitement cata et tout ce qui avait suivi...j'ai demande de l'aide a mon gyneco et j'ai ete suivi deux fois par mois par une conseillere matrimoniale a la mater..j'ai termine avec elle de chasser mes vieux demons...la naissance de ce 2nd bb a ete le plus beau jour de ma vie..un vraie reve..j'en revenais pas...apres l'enfer vecu pour le 2nd..celui la a ete "mien" de suite ... et le reste a continue sur la meme lancée...
Alors meme si encore aujourd'hui je regarde parfois mon ainé en me demandant ce qui nous est arrivé..meme si je m'interroge sur les repercussions que cela a eu ou a encore sur notre relation...je sais que c'est derriere moi....que le bonheur d'etre mere est la.....sans ombre au tableau
C'etait ca que je voulais vous dire....que l'on s'en sort..que l'on n'est pas condamné a vivre la meme chose avec chaque enfant.....


--------------------------------------------------------------------------------
Sujet : merci pour ce site - Ajouté le : 18/05/2005 20:16 - Auteur : lilas74
--------------------------------------------------------------------------------
c'est vrai qu'on se sent moins seule

je suis mariee j'ai tout juste 30 ans un un superbe petit bout de 9 mois et demie


merci merci merci

--------------------------------------------------------------------------------
Sujet : bonjour à toutes les deux - Ajouté le : 19/05/2005 07:25 - Auteur : betty_blue
--------------------------------------------------------------------------------
merci à lilas74 et à babouba d'avoir choisi maman -blues.

ici nous savons toutes combien un enfant peut nous bouleverser au delà des émotions prévisibles de la naissance : ce n'est pas que l'on ne s'attend pas à frémir au vu de son enfant mais c'est que l'on ignore tout de nous même et de ce que cela va réveiller en nous... et parfois déceptions, peurs, rejet ou trop plein d'amour peuvent se cristalliser autour de notre petit bébé et faire que cette maternité se vive mal ...

toutes savons combien il est parfois préférable de se taire lorsque son entourage ( y compris médical ) ne peuvent ni ne veulent nous comprendre:

comme vous le répétez ds tous vos messages : on doit être heureuse ! c'est obligatoire puisque nous avons tout pour l'être : oui mais voilà le bonheur est indéfinissable et la venue au monde d'un autre être humain est bien plus complexe qu'une simple réduction au "bonheur"

lilas est-ce que tu es suivie par un psy ou quelqu'un d'autre ?

babouba merci de nous rappeller que la difficulté maternelle n'est ps systématique, qu'elle n'est en rien prévisible ni sa présence, ni son absence ...


je vous souhaite un bon formu à toutes les deux
--------------------------------------------------------------------------------
Sujet : oui je suis suivie - Ajouté le : 19/05/2005 15:53 - Auteur : lilas74
--------------------------------------------------------------------------------
c'est grace à la doctoresse d'aurelien
j'ai craque lors d'une de ses visites mensuelles et elle m'a dit de consulter un ami a elle
voilà


--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 19/05/2005 20:34 - Auteur : babouba
--------------------------------------------------------------------------------
et oui Betty c'est exactement ca...la quasi "obligation" d'etre heureuse...le refus de l'entourage de voir et de comprendre quelle douleur ca peut etre....apres la naissance de mon ainé je ne pensais pas faire un autre enfant..trop peur de recommencer ...et la ma foi un petit 3eme me dirait bien...malgré tout j'aurai tjs une relation particuliere avec mon grand..a la fois tres tendre parce que j'ai le sentiment qu'il a ete lésé..et en meme temps conflictuelle parce que parfois je l'associe a la souffrance que j'ai ressenti apres sa venu au monde...je ne sais plus qui a ecrit ca mais c'est vrai que la naissance de mon 2nd m'a rapproché de mon grand...que bq bq de choses ce sont apaisées en meme temps que mon boutchou me faisait decouvrir le sjoies d'une "maternité" sans souffrance...chose que je n'aurais pas cru possible....
bisous
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 22/05/2005 14:45 - Auteur : barbabulle
--------------------------------------------------------------------------------
merci pour ce site

je suis une maman de 24 ans
j'ai 2 garçons
un grand de 20 mois demain et un petit de 5 mois 1/2


mon grand a été désiré, attendu, espéré
mais pourtant après une grossesse horriblement difficile et un accouchement des plus horrible
rien ne va plus
je l'aime oui je le sais
mais j'ai parfois des moments de vide total vis à vis de lui
je crie trop avec
il y a même eu une période ou je le frappais (je m'en suis voulut, je ne l'ai plus fait) alors qu'il était petit, trop petit pour vivre ça
je m'en veux
comment ais je pu lui faire du mal comme ça
heureusement je ne l'ai plus jamais fait
mais comme on dit même si notre cerveau ne s'en souvient pas notre corps lui s'en souvient

je ne sais pas comment faire pour lui donner une vie meilleure
sans cris
sans crise de nerfs de ma part (jamais sur lui, je m'isole)

mon fils à cause de tout ça est bloqué vis à vis de la parole
il nous a déjà montrer qu'il savait même faire des phrases
mais il bloque


mon petit minipouce va bien lui
il est épanouie, heureux, ça se voit
mais à un moment j'ai faillit aussi le délaisser
mais heureusement comme avec lui le lien est très fort tout c'est vite remis en ordre
je l'aime, je le caline sans cesse etc...


mon grand est aussi heureux, mais on voit qu'il manque un truc
il m'aime, je l'aime c'est sur
mais un lien nous a été volé
encore ce matin c'est moi qu'il a reclamé pas son papa
on a caliner un long moment pendant qu'il mangeait son biberon

mais il y a des moments ou je le rejette
j'envoi son papa s'en occupé
il le sent
il ne comprend pas pourquoi
je m'en veux d'etre comme ça avec lui

par moments tout va super bien et parfois un rien et tout bascule, je m'en occupe mais le minimum vital
ou alors je me force

pourtant je l'aime

je ne sais pas vers qui me dirigé

j'ai pensée aller voir un psy

je suis certaine en ayant lu certains de vos témoignages que le problème est lié à mon enfance
à ma mère
trop possessive
d'ailleurs elle a voulut me volée mon fils et ça dès la maternité
elle est horrible
elle prend mon fils pour le sien
je suis obligée de me battre pour avoir ma place unique de mère
déjà que par moments c'est pas facile pour moi, j'ai beau avoir un fort caractère (heureusement sinon elle m'aurait déjà volée mon fils) c'est pas évident en plus de devoir la remettre sans arret à sa place

elle m'a purrit la vie quand j'étais petite et ado et là elle continue et essaye d'etre pareille avec mon fils

je ne la laisserais pas faire
je veux qu'il soit heureux cet enfant


excusez moi
j'ai trop parlée

en tous cas MERCI MERCI pour ce site



--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 22/05/2005 14:50 - Auteur : barbabulle
--------------------------------------------------------------------------------

Message original: babouba
...(...)...malgré tout j'aurai tjs une relation particuliere avec mon grand..a la fois tres tendre parce que j'ai le sentiment qu'il a ete lésé..et en meme temps conflictuelle parce que parfois je l'associe a la souffrance que j'ai ressenti apres sa venu au monde...je ne sais plus qui a ecrit ca mais c'est vrai que la naissance de mon 2nd m'a rapproché de mon grand...que bq bq de choses ce sont apaisées en meme temps que mon boutchou me faisait decouvrir les joies d'une "maternité" sans souffrance...chose que je n'aurais pas cru possible....
bisous


c'est exactement ce que je ressens

mon 2ème fils est notre rayon de soleil, mon bébé Bonheur

avant de commencer à avoir ces problèmes de santé, dès ma grossesse il m'a énormément rapproché de mon grand

de plus c'est affolant mais mon grand voue un amour sans faille à son petit frère
il y est attaché s'en est affolant, idem pour le petit
mon grand est sans arret à faire des bisous et des calins au petit
--------------------------------------------------------------------------------
Sujet : oh barbabulle... - Ajouté le : 23/05/2005 13:20 - Auteur : babouba
--------------------------------------------------------------------------------
j'en ai les larmes aux yeux a te lire.....l'impression d'etre si proche de toi...je n'ai pas autant de difficultés que toi dans ma relation avec mon ainé...mais je sens a quel point ca doit etre dur pour toi...moi mon gd probleme est que j'ai toujours peur qu'avec mon grand ca ne recommence....je n'ai jms eu de reaction de rejet avec lui mais toujours le sentiment que je ne lui donnais pas assez..toujours une immense culpabilité...bébé je lui ai parfois dit quand je n'en pouvais plus que j'aurai mieux fait de ne pas le mettre au monde...que j'etais malheureuse et qu'il serait mieux sans moi...depuis ces sentiments se sont envolés mais la peur qu'ils ne reviennent est qd meme presente parfois...qd il est difficile qu'il nous pousse a bout et que je craque j'ai a nouveau peur de ca.....
je vois que tu es encore en plein dans la "rencontre" avec ton grand...que ta relation avec ta mere est compliquée....as tu discuté de tout cela avec un professionnel? moi j'ai pu etre bien avec mon gd qd j'ai accepé que mon image de mere ne corresponde pas aux ideaux de ma propre mere....j'ai du m'accepter avant d'accepter d'etre heureuse avec mon fils...j'ai eu la chance pour cela de tomber sur un therapeuthe genial qui a tres vite su faire sauter mes bloquages....
tu sais on dit que ce sont nos enfants qui font de nous des mamans..moi mon ainé a fait de moi une mere ....seulement la "maman" qui s'est révélée a moi sa naissance m'a completement deboussolée..je ne m'attendais pas a etre comme ca..j'avais tellement tout idealisé (a cause de ma propre mere "parfaite" sic!) que je ne me pardonnais rien ....ca m'a conduit a etre tres dure avec moi meme et ca a pourri ma relation avec mon enfant...la naissance du 2nd est arrivé apres que bq de choses aient ete digérée..apres que j'ai accepter d'etre la mere que j'etais..et du coup avec lui j'ai appris a profiter de mon statut de mere...;et j'apprends encore
puis je te demander comment l'envie d'un 2eme enfant est arrivé si vite? ils ont finalement peu d'ecart tes petits bouts.....
bon courage et j'espere te lire bientot!
"C'est ce qui échappe aux mots que les mots doivent dire" Nathalie Sarraute
Céder sur les mots , c'est céder sur les idées.

Avatar du membre
betty_blue
Messages : 2843
Enregistré le : 10 janv. 2010, 22:14

Re: Afin de faire connaissance

Message par betty_blue » 28 janv. 2010, 17:44

Auteur : barbabulle
--------------------------------------------------------------------------------
excuses moi babouba de ne pas etre revenue plus tot

je te remercie pour ton message

moi aussi je me reconnais beaucoup dans beaucoup des choses que tu dis eprouver

parfois moi aussi il m'arrive de me dire et de dire aux enfants qu'ils seraient plus heureux sans moi

moi aussi je lui ai parfois dit quand je n'en pouvais plus que j'aurai mieux fait de ne pas le mettre au monde
même au petit à une période ou ça commençais à ne plus aller
mais comme j'ai dit plus haut les liens avec le petit sont si grands que tout est vite redevenu fusionnel

depuis jeudi dernier ça va bien mieux
j'ai commencé à aller à la piscine avec mon grand
un moment, 2 petites heures rien qu'à nous
j'ai encore été ce midi, ça nous rapproche enormément
c'est dingue mais quand je suis seule avec lui et hors de cet appart beh ma patience revient
le plaisir de m'occupée de lui, le lien revient, même étonnament vite
c'est un réel bonheur, ça me fait en quelque sorte revivre quand je suis en osmose avec mes 2 fils et pas seulement avec le petit

j'ai essayer d'en parler à une amie à moi et à mon mari
ils me disent que c'est simplement parce que pour le moment le petit occupe tout mon temps
devant leur incompréhension j'ai laissée tombée
je ne leur en ai plus parler

le problème est que oui j'aimerais etre suivit par un bon thérapeuthe mais je ne sais pas ou aller, vers qui me dirigé
quelqu'un qui ne me juge pas mais qui m'aide à comprendre à lever mes blocages, mes barrages

je sais que ma grossesse alitée, mon accouchement nul complètement traumatisant, la suite à l'hopital mon bébé en déshydratation, ma mère horrible possessive qui dès le jour même nous a fait son cinéma parce que ce n'atait pas elle au centre des attentions, le fait qu'elle veuille me volée mon fils, le fait qu'elle m'ait volée mon enfance et mon adolescence tout ça c'est un tout qui a fait que ça ne va pas trop aujourd'hui
mais le savoir est une chose, réussir à s'en defaire, à oublier en est une autre, bien difficile d'ailleurs

en plus, le jour de mon accouchement, une fois en chambre, ma mère a eu le culot de me dire que même si je ne voulais pas qu'elle touche mon fils, elle le ferait, que je n'avais rien à lui dire, que de toutes façons mon fils etait à elle, car si elle ne m'avait pas faite, je n'aurais pas pu faire théo

si il n'y avait pas eu mon mari, les ponts auraient été coupés le soir même avec elle
enfin bref
tout ça pour dire qu'en sortant d'un accouchement traumatisant alors que je n'etais déjà pas bien avec ma nouvelle vie de maman, je n'avais pas en plus besoin de ça
pour mon minipouce, beh c'est un bébé voulut mais à la fois accident
c'est à dire
on a eu tellement de mal à avoir notre premier bout de choux, que du coup beh avant même que notre ainé naisse on parlait déjà du deuxième
donc en fait quand mon grand est né, beh on c'est dit le deuxième viendra quand il voudra
et en fait j'ai sevré mon grand à 5 mois 1/2 et à ses six mois
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 29/05/2005 15:46 - Auteur : barbabulle
--------------------------------------------------------------------------------
j'ai donc sevré mon grand et 15 jours plus tard j'étais enceinte
sauf que l'ayant sentit trop tot beh les tests sanguins se sont révélés positifs
génial d'ailleurs car du coup quand on a vraiment appris ma grossesse, beh j'en etait à 3 mois de grossesse
donc beh plus de soucis quand au 3 premiers mois etc
j'en ais eu que le positif et j'ai changée d'hopital
tout c'est passé à merveille cette fois
et bien entendu ma mère déjà mise à l'écart là aussi pas de problèmes

je dois filer mon piti minipouce pleure

je reviendrais plus tard

je ne le repeterais jamais asser
merci à toutes
et merci betty blue pour ce site

--------------------------------------------------------------------------------
Sujet : merci barbabulle - Ajouté le : 29/05/2005 17:26 - Auteur : betty_blue
--------------------------------------------------------------------------------
et bonne fête des mamans.

Tu as bien raison de profiter de ces beaux jours pour sortir avec ton petit garçon, l'enfer c'est les autres mais aussi parfois sa maison !

chaque petite avancée est une grande victoire sur nos difficultés et la meilleure façon d'avancer n'est pas de regarder ce qu'il nous reste à faire mais de regarder ce que l'on a déjà fait et de s'en remercier

JE VOIS que tu as une mère pas seulement possessive mais d'une grande imaturité, qui n'est pas sans me rappeller la mienne,
cette femme qui demande de l'attention à sa fille qui vient d'accoucher est en réalité une mère qui demande de la maternité à sa fille et ne l'obtenant pas lui rappelle sa dette de vie en s'emparant de son enfant : c'est épouvantable cette confusion des places, des rôles ...comment se construire mère avec un tel modèle ?

il te faut absoluement un soutien neutre mais chaleureux ...as tu des adresses ?
--------------------------------------------------------------------------------
Sujet : Faire connaissance - Ajouté le : 09/06/2005 14:30 - Auteur : nounette
--------------------------------------------------------------------------------
Bonjour à toutes,
J'ai déjà envoyé qqes messages mais là j'ai décidé, pour qu'on me situe un peu mieux et peut-être pour pour parler tout simplement, de décrire mon histoire. Peut-être que vous y retrouverez un peu de votre histoire, peut-être au moins des sentiments vécus. Voilà, j'ai 29 ans, un bébé de 19 mois. Je suis restée 48 heures à l'hôpital après mon accouchement, parce que "tout allait bien". Les premiers mois de ma fille ont été terribles. Elle pleurait à chaque moment d'éveil et comme elle ne dormait pas beaucoup, c'était l'enfer. J'ai demandé leur avis à plusieurs pédiatres, assistantes-maternelles, personnel des PMI, aucune réponse. J'ai cru que j'allais devenir folle. Angoissée parce que tout allait bien (aucun pbm de santé : on me répondait qu'elle avait des coliques, sauf que rien ne la soulageait). J'ai tout essayé, médicaments, bercements, chansons... rien rien rien. Rien que moi qui pleurait parce que je n'y arrivais pas et pourtant dans les livres on dit qu'une mère sait pourquoi pleure un enfant. Donc si je n'y arrivais pas (et même jamais, puisqu'elle pleurait sans cesse), c'est que j'étais une mauvaise mère. Et depuis, l'escalade... Pourtant les pleurs de ma fille ont cessé au bout de 3 mois (ce sont les coliques paraît-il qui s'arrêtent systématiquement au bout de 3 mois) et moi j 'ai continué à pleurer. Le fossé était creusé, et je sais maintenant que les coliques, c'était de ma faute, qu'elle ressentait toutes mes angoisses, ma peur de mal faire, de ne pas être parfaite. C'est un exemple je pense de bébé symptôme.Je me suis sentie abandonnée, incomprise, pas soutenue par mon entourage, mais je devais assumer, je l'avais voulu ce bébé !!!! Pendant les mois qui ont suivi, il y a eu d'autres problèmes. Quand je parlais des symptômes de ma fille, on me disait que c'était les dents, mais moi je savais que non, et pourtant je n'avais pas de réponse, et je ne savais pas que je n'allais pas bien. Il y a donc eu les dents, puis d'autres épisodes assez douloureux. Puis un jour, aux environs des 15 mois de ma fille, je suis tombée par hasard sur ce site, cherchant toujours des réponses aux "bobos de ma fille", et là, le déclic, c'était moi le "bobo". Je le savais, mais je n'avais pas voulu me l'avouer. Toutes ces angoisses, ces irritabilités, ces sautes d'humeur, c'était moi le "bobo". Plusieurs semaines ont passé, et j'ai pris le courage de consulter. J'ai eu la chance de tomber sur un psy (toujours par hasard, décidemment parfois il fait bien les choses) spécialiste de la maternité. (Betty Blue je crois que tu la connais tu l'as déjà citée dans tes posts). Depuis, je m'accroche à ces rendez-vous hebdomadaires et à ma visite quotidienne sur maman-blues. ça ne va pas mieux mais je suis optimiste et je sais qu'un jour, sans m'en rendre compte, je dirais un matin en me levant, tiens je n'ai plus cette boule dans la gorge. voilà mon message et la raison pour laquelle je suis là. En espérant ne pas avoir trop écrit, je vous embrasse
--------------------------------------------------------------------------------
Sujet : Bravo et merci!! - Ajouté le : 09/06/2005 14:51 - Auteur : pyrus
--------------------------------------------------------------------------------
Oui d'abord bravo à toi d'avoir réussi à nous raconter ton histoire et puis merci pour nous l'avoir fait partager!!! Je remarque à chaque lecture de nouveaux posts, cette souffrance, cette solitude par lesquelles nous passons toutes, c'est dingue!!! C'est vrai aussi que toutes nous sommes conscientes que nous avons énormément de chance que ce site existe et çà c'est clair!!! Les magazines, les médias, les professionnels ne nous montrent que les bons côtés d'une grossesse, sans parler de ce fameux instinct maternel!!!! Et oui alors comment pourrions nous savoir que nous ne sommes pas seules dans ce désespoir, dans cette course effrénée à la recherche de la maman parfaite et alors quand comme nous toutes nous nous ramassons alors là quelle chute et quelle imcompréhension de la part de notre entourage!! Ce sentiment de honte d'oser dire qu'on est mal lorsque la norme veut que nous soyons heureuse de cette naissance!!! Ma psy m'a encore demandé d'écrire mon histoire et surtout mon hospitalisation parce qu'elle trouve également qu'interner des mamans qui viennent d'accoucher n'est pas la bonne solution et quand en plus tout le système que l'on rencontre fait défaut!!! Enfin, c'est vrai que je ne souhaiterai pas que ma petite élise passe par la même chose que moi et d'un autre côté j'angoisse aussi de lui raconter sa naissance qui a été ma perte, ma descente aux enfers!! PLus j'y pense et plus je me dis que de sa naissance je ne garde pas le beau souvenir de son cri mais cette violence, cette souffrance qui fait que j'ai l'impression que sa naissance a été gâchée!! Je partage également le même souvenir que toi, élise est mon deuxième enfant et pour math mon premier il n'y a jamais eu aucun souci, rien de rien nada!! Moi aussi, j'ai connu ces nuits agitées où élise hurlait et se tordait de douleur!! Ses cris résonnaient dans ma tête, j'étais perdue seule, mon mari travaillait souvent ces nuits-là (quel hasard!!). C'était impossible de la calmer, je me baladais avec elle dans la maison, la coller contre moi lui parlais doucement!! Et rien n'y faisait alors moi aussi je pleurais en me disant que non seulement sa première semaine de vie je l'avais abandonné et qu'en plus maintenant j'étais incapable de m'en occuper!!! J'étais une mère indigne, indigne et je ne méritais pas mes enfants!!! Et puis je me suis renfermée dans cette souffrance, cette honte et ce mal de vivre et puis je suis devenue dépressive!! Coupée du monde, à rester à la maison, à avoir peur des autres et de la vie en général!! Alors c'est vrai que lorsque certaines nous font partager des moments joyeux, des +++ et bien je me dis que nous aussi notre tour viendra!!
Bisous nounette et à vous toutes aussi!!
--------------------------------------------------------------------------------
Sujet : toutes différentes mais on se ressemble - Ajouté le : 09/06/2005 18:52 - Auteur : héloïs
--------------------------------------------------------------------------------
Merci pour ce témoignage,

Je retiens des expressions-clefs qui reviennent et qui résonnent en moi :
- cette impression d'être une mauvaise mère parce qu'il est écrit dans les livres qu'on doit savoir pourquoi bibou pleure,
- la résonnance de notre mal-être chez l'enfant qui fait que nous croyons longtemps que c'est lui qui va mal alors qu'il s'agit en fait de nous,
- l'impression qu'il ou elle "subit", "par notre faute".

Sur cette dernière impression, je pense maintenant qu'il ne faut pas que tu crois, Nounette, que tout ça est "de ta faute". On pourrait peut-être dire que c'est "à cause de toi" dans le sens où tu es à l'origine de ces problèmes mais ce n'est pas "de ta faute" parce que tu ne l'as pas voulu. Il faut que nous arrêtions de culpabiliser parce que seul notre psychisme est en cause, tout cela est inconscient et involontaire, la plupart du temps.

J'ai l'impression que nous sommes plutôt victimes que coupables, mais des victimes qui doivent garder l'espérance d'un jour meilleur, j'y crois de tout mon coeur.

Biz à toutes
--------------------------------------------------------------------------------
Sujet : présentation - Ajouté le : 09/06/2005 21:47 - Auteur : elo72
--------------------------------------------------------------------------------
Bonjour,

Je m'appelle Elodie, j'ai 29 ans, un mari formidable et un fils de 2 ans 1/2.

Mon bébé est un enfant désiré à deux. Cependant il a mis deux ans a arriver. C'est pas énorme mais ça a contrarié ma carrière. résultat il est né et c'était un enfant pas facile. Il pleurait tout le temps, pas de sieste, il mangait peu, et je n'ai pas réussi à l'allaiter plus d'1mois. Et comme beaucoup je voulais tout faire. Dans les messages lu j'ai retrouvé ce sentiment de s'en occuper par devoir et non par amour et c'est très dur à vivre. Vers ses 1 ans s'est ajouté le fait que je ne trouvait pas d'emploi car il me prennait trop de temps. Et puis voilà j'en ai eu marre. Les anti deprsseurs, des cours d'anglais qui m'ont permis de sortir de chez moi m'ont donné le courage de partir. Je l'ai confié à son père pendant 7 mois pour aller travailler à 700 km. Je rentrais 3 week end sur 4. Au bout de 6 mois mon mari a été muté au mans à 150 km de mon boulot.
Aujourd'hui je suis de nouveau sans emploi mais mon fils est à la crêche dans la journée et je l'aime. Nous avons enfin la complicité mère fils. Ces 7 mois nous ont sauvés. Ce fut très dur pour mon bébé et mon mari mais ils ne m'en veulent plus car je suis revenue guérie enfin presque car quand je parle de toute cette époque j'ai les larmes aux yeux et c'est décidé je vais me faire soigner avant d'avoir le deuxième.



--------------------------------------------------------------------------------
Sujet : bonjour et bienvenue - Ajouté le : 10/06/2005 16:22 - Auteur : betty_blue
--------------------------------------------------------------------------------
à nounette et à elo 72

nounette : de quel psy parles tu ? ( si tu veux bien me le dire ...)

je confirme que certains livres qui se veulent rassurants, peuvent nous bercer de douces illusions : la mère sait toujours pourquoi son bébé pleure, elle n'a qu'à faire confiance à son instinct ou mieux encore ! le bébé fait la mère , il suffit de l'écouter, le regarder et on saura tout de suite s'accorder ... comme dit delassus : on fait miroiter un bébé tout droit sorti du meilleur magasin
ou alors vous avez la petite phrase fétiche : faites vous confiance et hop le tour est joué !!!

je ne dis pas que ces petites phrases sont totalement fausses et inutiles , elles peuvent justement relancer la confiance en soi si on est un peu déroutée mais bon on ne devrait pas en abuser, car beaucoup de mamans du coup qui ne ressentent pas toutes ces évidences naturelles risquent de se sentir différentes voire anormales et dégringoler un peu plus vite en cas de doutes...

les colliques c'es comme les hormones cela justifie tout et surtout le fait qu'on ne s'inquiète pas pour la mère et l'enfant ...
c'est vrai nounette que je parle du bébé symptôme ( parce qu'il fallait bien un titre pour cet aspect de la difficulté maternelle masquée et souvent inconsciente ) mais bon il ne faut pas en conclure que la maman c'est le bobo, la maladie à erradiquer : sommes nous responsables de ce que l'on ressent, de ce que l'on ne peut pas vivre ?

c'est trés courageux de reconnaitre que le problème vient de soi mais comme dit hélois il ne faut pas se culpabiliser avec ça : il ne faut pas retourner cette prise de conscience contre soi comme on le ferait d'une arme ...

défense donc de se nuire avec mes écrits

élo : je cherche désespéremment une adresse sur le mans : je suis d e l'orne enfin originaire de là bas, je vais essayer de contacter quelqu'un là bas

--------------------------------------------------------------------------------
Sujet : Bébé symptômes + psy pour Betty - Ajouté le : 13/06/2005 12:38 - Auteur : nounette
--------------------------------------------------------------------------------
Bonjour à vous toutes et merci de me faire partager votre point de vue. Promis je ne me nuirais pas "avec tes écrits" Betty. C'est vrai que ça pourrait parfois rassurer de se dire, comme le préconise le Dr Winnicot de se faire confiance et que cela fait de nous une mère "suffisamment bonne", mais quand le manque de confiance est profondément ancré et bien antérieur à la maternité, c'est bien pire car c'est comme si de toutes manières, quoi qu'on fasse on y arrivera pas et on est bien pire que les autres mamans. Ce n'est pas du tout pessimiste ce que je dis, c'est ce que je ressentais à l'époque. Maintenant depuis que je suis suivie j'arrive à faire la part des choses, mais j'imagine la souffrance des ces mamans encore plus isolées que moi, qui n'ont pas de psy pour leur dire : "mais toutes les mamans se remettent en question, la naissance en soi est une remise en question". Je me sens moins "nulle", moins seule alors que j'avais vraiment l'impression d'être la pire des mamans au monde. Donc oui, cela peut rassurer certaines mamans et d'autres les enfoncer de faire confiance à sa capacité d'être mère. Nous sommes tellement semblables et tellement différentes à la fois... En tous cas j'aime beaucoup "partager" sur ce site, tout, nos souffrances, nos expériences... et j'aimerais bien parler avec des mamans qui, comme moi, se sont trouvées démunies face à un bébé très "demandeur" (d'amour, de sentir sa maman plus proche de lui et plus solide ou autre chose qui le rendait malheureux).
Betty, pour ce qui est du psy il s'agit de Catherine Garnier Petit. C'est un hasard si je suis tombée sur elle. J'ai pris les pages jaunes et j'ai passé trois coups de fil. C'est elle qui m'a semblée la plus gentille, j'ai laissé un message, elle m'a rappelée et elle est formidable (enfin pour moi). Elle a l'expérience des mamans en difficulté (consulte aussi à l'hôpital) mais ne parle pas de "difficulté maternelle". C'est un sujet qui l'intéresse beaucoup et c'est certainement cela qui fait que je me sens écoutée et comprise. Voilà. Sinon pour l'association, je suis en train de réfléchir, je me sens à la fois attirée par ce projet et à la fois encore trop fragile pour m'investir, peur de ne pas être à la hauteur une fois de plus et un peu timide de rencontrer toutes ces femmes (j'ai du mal à parler, c'est beaucoup plus facile d'écrire, et à fortiori derrière son écran). Mais j'y pense... Bon courage à toi.
--------------------------------------------------------------------------------
Sujet : bonjour nounette - Ajouté le : 13/06/2005 14:25 - Auteur : betty_blue
--------------------------------------------------------------------------------
oh oui catherine garnier petit est l'un des premiers auteurs que j'ai lue
je lui ai même une fois laissé un message sur son répondeur..mais je crois avoir été si peu claire qu'elle ne m'a jamais répondue ( à moins qu'il s'agisse d'un homonyme )

Souhaiterais tu me donner par message privé les coordonnées de cette psy et peut être lui parler de notre site : peut être qu'elle se souviendra d'un vague message confus l'année dernière
nounette participer seulement c'est suffisant, juste être là et dire moi je suis d'accord avec vous ... c'est important aussi

*** Message ?dit? par betty_blue le 13/06/2005 15:25 ***

--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 20/06/2005 22:57 - Auteur : klarys
--------------------------------------------------------------------------------
bonjour

je suis klarys, j ai 26 ans, je suis maman d une petite marie née le 23/11/2004.

j ai accouché par cesarienne a 36 sa suite a une pre eclampsie.

voila c est tout pour la presentation!!!
--------------------------------------------------------------------------------
Sujet : Bienvenue!! - Ajouté le : 21/06/2005 07:53 - Auteur : pyrus
--------------------------------------------------------------------------------
Bienvenue Klarys, comment çà se passe pour toi??
--------------------------------------------------------------------------------
Sujet : Nouvelle... - Ajouté le : 23/06/2005 07:35 - Auteur : Belnea
--------------------------------------------------------------------------------
Bonjour à toutes,
Je me décide enfin à m'inscrire sur ce site...
J'ai 30 ans, un magnifique petit garçon de 7 mois 1/2 ( je ne dis pas ça parce que je suis sa maman, bien entendu ! que j'allaite encore .
J'ai découvert ce site par Magicmaman et au début, je ne pensais pas ne pas être la seule à souffrir de malaises post accouchement...
Je remercie Betty Blue et sa cop's pour ce site, et surtout pour tout ce temps qu'elles nous consacrent. J'espère y trouver des réponses, du réconfort, et peut-être aussi essayer d'en apporter modestement.
--------------------------------------------------------------------------------
Sujet : Bienvenue Belnea - Ajouté le : 23/06/2005 09:15 - Auteur : zoee2000
--------------------------------------------------------------------------------
Bonjour et bienvenue Belnea!

qu'entends tu par malaises post accouchements? Tu veux bien nous en dire quelques mots?

Bonne journée!
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 23/06/2005 11:01 - Auteur : Belnea
--------------------------------------------------------------------------------
Disons que le moral n'est pas top suite à des tas de changements dans ma vie, intervenus en relation directe avec la naissance de mon enfant. J'ai déjà eu l'occasion d'en parler un peu avec Betty en pv grâce au site de magicmaman...;) : déménagement, arrêt du travail, relations avec la belle-famille, mon mari...
Je ne me sens pas encore prête à consulter, et comme le dit Betty, on sait ce que c'est que de négocier avec soi-même. Mais je ne veux pas entreprendre ce genre de choses sans y être tout à fait prête.
Alors pour le moment, j'essaie de comprendre, de lire un peu aussi ce qui est arrivé à d'autres mamans comme moi.
--------------------------------------------------------------------------------
Sujet : bon courage - Ajouté le : 23/06/2005 11:49 - Auteur : zoee2000
--------------------------------------------------------------------------------
Et bien je te souhaite bonne lecture donc et puis un jour, quand tu en auras envie, racontes nous ton histoire ou tes états d'âme : nous ici sur Maman Blues on ne les connait pas encore mais peut-être as-tu lu que nous essayons de nous soutenir du mieux possible! Alors, en espérant te lire bientôt
--------------------------------------------------------------------------------
Sujet : bonsoir - Ajouté le : 23/06/2005 20:47 - Auteur : betty_blue
--------------------------------------------------------------------------------


Bienvenue sur ce forum à :

BELNEA
LYNE 01
TIANA
GIGI
KLARYS
PASSISIMPLE
SIOS
ZIRGMUD


je ne fais pas d'habitude de message groupé à ce propos mais cette semaine est un peu spéciale puisque je suis en formation maternologique et donc je n'ai pas pu venir avant .
Merci d'avoir choisi maman blues et j'espère que vous aurez plaisir à venir sur ce site

--------------------------------------------------------------------------------
Sujet : Merci Zoe - Ajouté le : 30/06/2005 16:10 - Auteur : Belnea
--------------------------------------------------------------------------------
...et merci Betty.
Merci d'être là, aussi présentes pour celles qui en ont tant besoin.

--------------------------------------------------------------------------------
Sujet : Mon histoire avec Jeanne - Ajouté le : 08/07/2005 14:32 - Auteur : cendrine
--------------------------------------------------------------------------------
Bonjour,

J'ai besoin de parler sur ce forum si compréhensif...enfin !

Je suis maman de 3 enfants 10, 7 et 2 1/2, ma dernière Jeanne est arrivée par surprise mais nous voulions ce 3eme petit bout mais durant ma grossesse je m'interrogeais sur ce désir et puis autour de moi on ne peut pas dire que beaucoup de monde trouvait ça bien un 3eme

Jeanne est née à terme, je m'occupais d'elle à la mater mais ne voulais pas de visite, j'étais même mal à l'aise le jour de la visite de son frere et sa soeur, le retour à la maison 3 jours après et avec l'allaitement commençaient bien et puis Jeanne s'est mise à pleurer, à régurgiter et à ne plus boire !! Hospitalisation 3 jours : allergie au lait arrêt imposé de l'allaitement par l'hosto me laissant seule avec mon tire-lait et les seins gonflés, j'ai commencé à sombrer qd Jeanne est rentrée espérant un renouveau et bien non : ce fut pleurs ++++++ pendant de longs mois j'ai courru de médecins en médecins pour elle mais rien si ce n'est des problemes digestifs !! moi ma généraliste m'a donné des AD et somniferes mais je ne dormais plus et le matin ne voulait plus m'occuper d'elle et pourtant pas le choix : pas de famille proche et les 2 grands a emmené à l'école. Bref je me suis remise à fumer, j'ai même essayer de prendre RV chez un psy mais par chez moi ils sont saturés et me renvoyaient sur des collègues. A presque 4 mois je me suis confiée au gastro-entérologue qui suivait ma fille, il m'a proposé d'hospitaliser Jeanne pour la mettre en observation comme elle pleurait et j'ai accepté mais je sais aujourd'hui que c'est moi qui aurait du être hospitalisé d'ailleurs j'allais souvent la voir à contre coeur. Elle y est restée 2 semaines 1/2 sans résultat. Bref les mois ont passé je m'occupais d'elle que pour le minimum ne pensaant qu'à la mettre dans son lit pour m'éloigner...

Aujourd'hui c'est une petite fille craintive et refusant souvent le monde extérieur et pour ça je me culpabilise beaucoup, j'ai toujours de nmbreuses douleurs autant physiques que psychiques et je n'ai pas beaucoup de patience avec mes 3 enfants d'autant que je ne travaille plus et suis tout le temps avec eux, je rêve souvent d'éloignement...

Ma fille est suivie depuis ses 18 mois par une psychiatre de ville car à cette époque elle était terrorisée et hurlait dès que qq venait à la maison ou s'approchait d'elle, la psy connait notre histoire, on se voit depuis + d'un an et je dois la rencontrer lundi seule mais je n'ai jamais pu être suivie moi seule avec mes difficultés en fait je dois me cacher derrière ma fille !!!

Je dois dire que j'ai un mari TRES compréhensif, qui a toujours tout fait pour m'aider à son niveau et qui souffre de me voir ainsi et nous sommes une famille soudée malgré toute cette douleur. Je vais m'arrêter car je suis au bord des larmes...à force de remuer tout cela...

A bientôt et courage...

Sandrine
--------------------------------------------------------------------------------
Sujet : bonjour cendrine - Ajouté le : 08/07/2005 15:33 - Auteur : héloïs
--------------------------------------------------------------------------------
Bonjour Cendrine,

Ton histoire me fait penser à la mienne... Comme sans doute beaucoup d'autres mamans.
Les enfants sont des "éponges". Si maman va mal, je vais mal et du coup maman crois que je suis seul à aller mal... Inconsciemment c'est tellement plus simple pour les mamans d'extérioriser le problème. On ne veut pas voir qu'on va mal en se disant qu'aucune raison ne permet de croire que nous sommes à l'origine (inconsciemment et involontairement) de tout ça puisqu'avant cette naissance tout semblait se passer très bien.

J'ai mis 3 ans 1/2 à comprendre que tout les "problèmes" de mon fils étaient en réalité les miens. J'ai donc mis 3 ans 1/2 à consulter.

Aujourd'hui, après 6 mois de thérapie (avec une psychiatre formidable), je diminue les ad et me rend compte (enfin!) que mon petit garçon est en pleine forme et ne demande qu'à être heureux.

C'est "presque" le paradis...

Courage Cendrine et bienvenue, tu semble sur la bonne voie en décidant de consulter pour toi.
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 08/07/2005 17:08 - Auteur : cendrine
--------------------------------------------------------------------------------
Merci Helois !!

Mon probleme en ce moment c'est plutôt consulter OUI mais qui ???

Trouver un psy disponible et un minimum concerné par ces difficultés !!
--------------------------------------------------------------------------------
Sujet : Bonjour - Ajouté le : 09/07/2005 18:39 - Auteur : Ursula
--------------------------------------------------------------------------------
Bonjour,
Je viens me présenter, Ursula 34 ans maman de deux enfants.
La naissance de ma fille Elena a boulversé beaucoup de choses. Un baby blues qui se prolonge et l'impression que je ne serais jamais une bonne mère pour ce bébé qui se tourne spontanement vers son papa. Je suis à la maison avec ce bout de chou et je me sens mal mais pourquoi ? J'ai tout pour être heureuse !!! Pourtant je n'arrive pas à m'en séparer de ma belle, même pas une ou deux heures pour respirer et si il lui arrivait quelque chose.
C'est allé en s'améliorant, doucement, puis nous retentons l'aventure ... 4 ans après nait Nicolas, un rayon de soleil !!! Il me répare, il me fait mère et j'arrive enfin à être une bonne mère pour ma Linou, ma princesse ...
Une grande décption de ne pas avoir trouvé de jalon, d'aide avant ...
et un grand merci pour le travail de Betty Blue


Ursula
--------------------------------------------------------------------------------
Sujet : merci Ursula - Ajouté le : 11/07/2005 09:43 - Auteur : betty_blue
--------------------------------------------------------------------------------
et bienvenue sur ce site
On dit que les voies du Seigneur sont impénétrables, je me demande si celles qui nous mènent à la parentalité ne le sont pas moins
Pourquoi cela tombe-t-il sur nous ? pourquoi avec cet enfant et pas un autre ? pourquoi alors qu'on l'a désiré si fort ?

En voilà des questions et des réflexions pour de longues années...

--------------------------------------------------------------------------------
Sujet : raconte nous - Ajouté le : 11/07/2005 13:21 - Auteur : ondelinat
--------------------------------------------------------------------------------
comment l'arrivée de bb2 t'a aidée et transformée, même pour bb1.
Cà pourrait nous aider à trouver notre chemin.
--------------------------------------------------------------------------------
Sujet : de bb1 à bb2 - Ajouté le : 11/07/2005 16:11 - Auteur : Ursula
--------------------------------------------------------------------------------
Bonsoir,
En fait moi je vois assez bien pour quelles raisons mon malaise est tombé sur bb1. J'ai été adoptée, c'est plutôt ce que l'on appelle une adoption "réussie". Je n'ai pas une histoire difficile en tant qu'adoptée. Mais de porter ce premier enfant m'a fait prendre conscience de tout un tas de tas de choses que je me cachais avant. Par exemple que pour avoir été adoptée il a fallut que je soit abandonnée. C'est tout con mais c'est qq chose que je savais sans l'avoir réellement compris. Il a fallut aussi que je vive cette grossesse sous le regard de ma mère qui n'a jamais pu porter d'enfant. Et dans le même temps mais parents se sont séparés, au moment où moi je construisait mon foyer.
Je voudrais remercier les mamans de l'ombre pour leur témoignage car je crois que pour moi c'est très important de pouvoir vous lire.
Je suppose que mon histoire n'explique pas tout mais une bonne partie de mon malaise.
Quand j'étais enceinte de bb2 maman m'a donné mon dossier d'adoption. Dedans j'ai découvert beaucoup de chose sur mon identité et surtout une lettre de ma mère bio qui expliquait la raison de son geste. Subitement j'avais des tas de réponses et des tas de pistes pour retrouver mon identité. Et là j'ai fait le choix de ne pas chercher ma maman bio. Je n'en ressentais pas le besoin.
Mais beaucoup de choses se sont apaisé en moi à ce moment là. Par contre il m'a fallut du temps pour réapprendre à voir ma fille et d'une certaine l'adopter moi aussi.
ça a été long et parfois difficile mais je me sens sorti de là ...Je ne suis pas sûre de vous aider en vous racontant tout ça ...

Ursula
--------------------------------------------------------------------------------
Sujet : si tu nous aides - Ajouté le : 11/07/2005 16:26 - Auteur : betty_blue
--------------------------------------------------------------------------------
en te racontant ainsi Ursula :
en mettant des mots derrière ta propre difficulté, c'est nous rappeller que derrière toute difficulté maternelle il y un fil conducteur, une logique, une(des) explication (s)...un fil d'Ariane...
rien de pire que de souffrir et de ne pas savoir pourquoi, de se vivre dépressive, mauvaise mère , incapable de donner à son enfant ou d'avoir le moindre élan ..

au delà de ton histoire tu ouvres des pistes de rélfexions pour les autres, c'est trés important de savoir que ce que nous vivons c'est aussi l'histoire de toute une famille qui se met en branle à l'annonce d'une naissance ...

--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 11/07/2005 17:34 - Auteur : Ursula
--------------------------------------------------------------------------------
Merci Betty,
Oui bien difficile à deméler parfois la pelote d'Ariane ...
Je vous retrouverais volontier dans quelques semaines, je part en vacances ...
@ bienôt
--------------------------------------------------------------------------------
Sujet : BONNES VACANCES - Ajouté le : 12/07/2005 08:02 - Auteur : betty_blue
--------------------------------------------------------------------------------
Ursula et reviens nous vite
enfin pas trop vite quand même...c'est les vacances tout de même
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 13/07/2005 13:29 - Auteur : cendrine
--------------------------------------------------------------------------------
Bonjour à toutes et à tous !

Lundi j'avais RV avec la psy de ma fille pour faire le point. J'en ai rpofité pour parler demoi, de mon ressenti et de ma culpabilité par rapport à mes enfants.

Cela m'a libéré et la psy va me suivre séparément de Jeanne dès fin août ! j'ai dèjà pu me libérer d'une certaine culpabilité/à Jeanne qui en creusant viendrait plus de mon enfance que de mon comportement d'aujourd'hui ou putôt du comportement que j'ai eu lors de ses 1ers mois de vie !

Cela me permet de prendre du recul / àJeanne et de la vision que j'ai d'elle et de moi aussi et de notre relation fusionnelle.

Ce n'est pas très clair à écrire mais je ressens fortement cette séance !!

Je ne pourrais qu'inciter les mamans en difficulté de consulter et le plus tôt est le mieux.

Bon courage à toutes !!
--------------------------------------------------------------------------------
Sujet : yep - Ajouté le : 13/07/2005 19:53 - Auteur : ondelinat
--------------------------------------------------------------------------------
c'est une super nouvelle, çà!!!
je suis vraiment contente, super contente de ce post, pour toi et Jeanne.
continue, c'est pas toujours facile, mais on s'en sort, çà fait un bien fou d'en parler à un psy valable!
bonne continuation, et dans quelques temps, tu pourrais mesurer le chemin parcouru.
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 22/07/2005 14:13 - Auteur : klarys
--------------------------------------------------------------------------------
bof bof, merci qd meme papyrus!

plus ca va pire c est!
mais je tiens le coup...
--------------------------------------------------------------------------------
Sujet : coucou - Ajouté le : 24/08/2005 14:27 - Auteur : anonyme
--------------------------------------------------------------------------------
je me pose 5mn sur cette rubrique pour me presenter

maman seule 25 ans ,une petite fille de 1 an .
tout sest deroule parfaitement depuis la naissance et tout dun coup
un boulversement total pour moi et ma puce dont jai pu me rendre compte petit a petit

il y a quatre mois que je nai plus voulu quelle dorme avec moi tout dun coup,pis ensuite le fait quelle me suivre partout ma exapere,pis ces pleures que je subissais avec violence...
puis le fait de lui donner a teter
jai fini par lui hurler dessus et lui donner des fessees.

et je continue a creer un fossee avec ma fille dont je narive pas a me sortir ,je narrive meme plus a jouer avec elle...je me force
et les` professionels` que jai rencontre ne voient rien pour eux cest un plus,on arrive plus a se separer

jai limpression de perdre ma fille petit et cest atroce
cest une description ,enfin mon histoire du moment qui me fait horriblement mal dont jai peur

merci a betty pour avoir creer ce site ,en plus de nous permettre de communiquer et de se sentir compris , ca me donne par par moment une lueur despoir


--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 24/08/2005 20:59 - Auteur : tiby3
--------------------------------------------------------------------------------
Bonsoir,

Je n'avais pas vu cette rubrique avant, je viens donc me présenter à vous
J'ai 34 ans et je suis maman d'une petite fille de 22 mois.
En traitement pour dépression depuis 4 ans. Mon mari est parti depuis bientôt 1 an, avec lui son fils de 7 ans et la déchirure de ne plus voir cet enfant que je considérais comme le mien.

Une pensée pour toutes celles qui on perdu un enfant.

--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 27/08/2005 17:34 - Auteur : Babaetsonbebe
--------------------------------------------------------------------------------
Bonjour je suis Baba, j'ai 30 ans, j'habite Paris et ma petite fille a 1 mois.

Je suis en thérapie depuis 2 ans déjà, et l'arrivée de ma fille il y a un mois a raviva.é mes angoisses. Tout est lié à ma mère, alors devenir mère d'une fille à mon tour, c'est pas évident.

Ce site me fait un peu peur pour tout vous dire, je n'ai pas envie qu'on me dise que je souffre d'une dépression du post partum. Ca fait 2 ans que je travaille déjà sur la relation mère-fille (côté "fille", mais bon), alors non non et non ! Et pourtant je suis "attirée" vers vous, j'ai envie d'en savoir plus, de lire ces témoignages qui pourtant me glacent le sang (je crains d'y retrouver un peu trop de moi-même) ...

Merci de m'avoir lue. Baba.
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 01/10/2005 09:19 - Auteur : lea
--------------------------------------------------------------------------------

je suis nouvelle depuis aujourd'hui

léa
29ans
Un magnifque petit alexandre de 3semaines
Célibataire
Bruxelles


merci pour le forum ouf je suis pas la seule
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 13/11/2005 19:40 - Auteur : Mongane
--------------------------------------------------------------------------------
Marie Camille
25 ans
Marcou presque 4 ans et Sacha 18 mois hier
En couple depuis 98

Je me remet tout doucement d'un "soucis" avec mon Sacha

Merci, je ne suis pas la seule à passer par là.
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 26/12/2005 23:42 - Auteur : lolilune
--------------------------------------------------------------------------------
Bonsoir à toutes les mamans,

J'ai découvert ce site il y a quelques jours et je regrette de ne pas l'avoir connu plus tôt.
Je m'appelle Laurence, j'ai 29 ans, et suis la maman de Plume (août 2001), Timéo (juin 2003) et Lucie-Nell (octobre 2005).
Comme je l'ai déjà raconté dans le sujet "gardez espoir", j'ai très mal vécu ma première grossesse et la première année de vie de ma fille aînée. La descente aux enfers était autant physique que psychique, j'étais devenue un zombie décharné et inexpressif, m'obligeant à mettre un pied devant l'autre, minute après minute, pour ne pas sombrer dans la folie totale, souvent tentée par un sommeil éternel, pour ne plus souffrir à chaque seconde ...
Petit pas après petit pas, j'ai remonté la pente, grâce à mon mari, ma psy, mon traitement anti-depresseur... et ma fille !!
Malgré beaucoup d'appréhension, j'ai décidé d'avoir d'autres enfants et je suis aujourd'hui une maman comblée !!
Seul me reste le profond regret de ne pas avoir été entendue à temps par le corps médical et d'être passée à côté de tant de bonheur avec ma première puce.
J'envisage d'ailleurs d'aller consulter prochainement avec elle car je ressens le besoin viscéral de lui en parler, mais j'ai tellement peur de la blesser.
Bon courage à toutes celles qui sont encore dans la tempête, et surtout accrochez-vous à toutes les mains tendues, car la vie de maman c'est aussi du bonheur !
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 12/01/2006 17:30 - Auteur : sandy-loup
--------------------------------------------------------------------------------
Ma fille ne veut pas que je me présente! Elle m'a éteint l'ordi et maintenant elle choine alors vite fait : sandrine 30ans une fille donc, de 18 mois. a+
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 12/01/2006 17:32 - Auteur : betty_blue
--------------------------------------------------------------------------------
quelle coquine ta puce
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 13/01/2006 14:26 - Auteur : Séverine31
--------------------------------------------------------------------------------
Bonjour à toutes ! Quelle bonne idée ce site ! en fait, je l'ai découvert hier (profitant d'un petit congé maladie sans aucune gravité), et depuis, je lis, je lis, je lis, et je n'arrive plus à vous quitter, mais sans oser écrire à mon tour.
Et voilà ce qu'il me fallait pour le premier petit mot : un endroit pour se présenter! Merci ! J'ai 31 ans, je suis mariée depuis 2 ans et demi mais avec mon mari depuis 1998 et nous avons ensemble des jumelles de 5 ans et demi, Julie et Vicky (nées en juin 2000)
Nous avons connu beaucoup de soucis à leur naissance (que je prendrai le temps de vous raconter un peu plus tard) et nous avons eu la chance d'être acceuillies toutes les 3 au centre de Maternologie de Saint Cyr l'Ecole (après 3 mois d'hospitalisation d'une de mes petite au service Gastro de l'hopital pour enfants de Toulouse) du 20 novembre 2000 (jour des 30 ans de leur papa) au 21 février 2001. Ce séjour restera gravé à vie dans notre mémoire. Même si c'était un peu différent pour nous. En effet, en habitant Toulouse, nous ne pouvions pas rentrer à la maison le week, nous sommes donc restées hospitalisées les 2 mois complets, et c'est le papa qui venait plutot nous rejoindre environ toutes les 3 semaines. Quand nous sommes arrivés à St Cyr,il me semblait que j'allais bien (à part la fatigue), et vous vous doutez bien que je me suis trompée. Je venais en fait pour sauver une de mes fille qui est née anorexique . Je n'allais pas bien du tout (c'est même en fait moi qui lui ai transmis toutes mes angoisses pendant la grossesse et qui ai provoqué son mal être) mais je ne pouvais pas l'entendre tant que ma fille n'allait pas bien. Et nous étions dans un cercle vicieux : elle avait besoin que j'aille bien pour aller mieux, et je ne pouvais pas aller mieux tant qu'elle n'allait pas bien ! Tout est rentré dans l'ordre aujourd'hui au niveau de l'anorexie, mais nous avons mis 2 ans et demi à nous en sortir, et il reste encore aujourd'hui des séquelles de cette difficile période (elle présente un retard physique, et a besoin de l'aide d'un psy et d'une psycho motricienne, et nous ne savons pas encore si elle pourra aller en CP l'année prochaine). Elle progresse plutot bien.Sa soeur l'aide aussi beaucoup pour ça.
Par peur de devenir dépendante de ceux qui m'avaient tant aidée, j'ai laissé passé du temps après notre retour à Toulouse, et je n'ai jamais donné de nouvelles à qui que ce soit. Depuis quelque temps, je le regrette, et je pense profiter de la nouvelle année et du fait de vous avoir "trouvés" pour donner des nouvelles aux personnes qui se sont occupés de nous il y a 5 ans et qui sont toujours en contact avec le service de maternologie.
Quel soulagement de vous avoir raconté tout ça. Peut être d'autres mamans ont rencontré des problèmes similaires. on peut peut-être partager nos expériences (même malheureuses).
Merci vraiment pour tout, pour vos témoignages, votre soutien et vos conseils. Long vie au forum de maman-blues. A très bientôt. Séverine
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 13/01/2006 14:46 - Auteur : betty_blue
--------------------------------------------------------------------------------
bonjour séverine et bienvenue sur notre site maman blues

COMME TOI JE SUIS UNE MAMAN MATERNO, hospitalisée de janvier à mars 2000 ( deux mois semblent être une moyennne ) et comme toi ce séjour reste ( mais de manière positive) gravé ds ma mémoire et mon histoire...
un peu comme si là bas celà avait été notre terre natale à toutes les deux ( j'ai une petite fille de 6 ans ) ...

Prends ton temps pour naviguer sur ce forum, te familiariser avec son fonctionnement, comme tu le sais nous avons besoin de témoignages ( surtout chez des mamans qui ont du recul et qui peuvent sans se fragiliser témoigner du pire...)
Alors si tu en ressens le besoin, nous accueillerons ton témoignage ds la rubrique "les mots pour le dire" ...

en attendant bonne navigation et surtout si tu as envie de soutenir , conseillier ou seulement échanger avec quelqu'un , n'hésite pas , certaines mamans ici sont en plein dedans...
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 13/01/2006 16:42 - Auteur : Séverine31
--------------------------------------------------------------------------------
Merci Betty Blue de m'avoir répondu aussi rapidement. ca fait une heure que je suis devant l'écran, et je n'arrive pas à mettre les mots dans l'ordre. En fait, je parlais beaucoup de mon histoire à la psy du centre de maternologie, mais depuis presque 5 ans que je suis rentrée à Toulouse, je n'ai quasiment jamais parlé de tout ça (peu de gens autour de moi ont la patience et l'envie de m'entendre parler de mes problèmes, et pour d'autres, "il ne suffit pas de parler, il faut surtout se secouer !") C'est donc un peu difficile pour moi et je crois bien, il faut que je l'avoue, que j'ai plutot peur de me rappeler tous les détails... Je vais me déconnectée un peu pour aujourd'hui et aller chercher les filles à l'école. Par contre, je reviendrai pendant le week end, pour vous raconter notre histoire, parce que je sais qu'elle peut réconforter les mamans qui souffrent en ce moment. Même s'il reste encore, 5 ans après, des difficultés à gérer, nous sommes sorties d'affaires. Le seul point noir aujourd'hui : aurons nous un jour la force d'avoir un troisième enfant ou bien notre histoire (comme c'est encore le cas aujourd'hui) va nous convraincre à rester tous les 4, biens ensemble, de peur qu'un bébé ne vienne nous replonger dans la tourmente (surtout pour Vicky)!
Merci encore pour ce site exceptionnel (même si certains témoignages bousculent un peu tout ce que je cachais en moi depuis 5 ans). au plaisir de vous lire. a très bientôt. Séverine.
"C'est ce qui échappe aux mots que les mots doivent dire" Nathalie Sarraute
Céder sur les mots , c'est céder sur les idées.

Avatar du membre
betty_blue
Messages : 2843
Enregistré le : 10 janv. 2010, 22:14

Re: Afin de faire connaissance

Message par betty_blue » 28 janv. 2010, 17:44

Ajouté le : 13/01/2006 17:04 - Auteur : nénon
--------------------------------------------------------------------------------
Je viens de tomber sur cette rubrique alors que depuis hier je farfouille dans votre site. Je m'appelle Hélène et j'ai 27 ans. Je suis maman d'un très beau garçon de deux ans qui s'appelle Pierre. Depuis la nouvelle de sa future venue il y a tout juste trois ans je n'arrive pas à sortir la tête de l'eau complètement même si je sens que je suis aujourd'hui sur le chemin.
Je ne parviens pas à vous écrire la suite. Je le ferai plus tard. En tous cas merci pour votre site.
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 13/01/2006 17:37 - Auteur : LIANE7969
--------------------------------------------------------------------------------
J'ai moi aussi connu une période "amnésique" après mon séjour à St Cyr ; je pense que la cicatrisation est nécessaire avant de pouvoir en parler ; bienvenue en tout cas à vous deux
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 13/01/2006 18:02 - Auteur : Séverine31
--------------------------------------------------------------------------------
Merci Liane, mais les filles ont déjà 5 ans et demi. et je parle de la maternologie très librement. Par contre, il est vrai que je découvre depuis hier soir qu'il est particulièrement difficile de remonter au début de l'histoire, avec son analyse. Dans mon quotidien, je parle surtout de Vicky et de ses progrès, des bienfaits de notre séjour à Saint Cyr, du fait que ce séjour lui a sauvé la vie, mais jamais des bases de notre problème. Je muris mon texte dans ma tête depuis ce matin, et je reviendrai plus longuement dés demain pour raconter notre histoire complète. Je suis certaine que ça peut donner de l'espoir à certaines familles. J'aimerai bien aussi avec des nouvelles des mamans qui étaient au centre en même temps que moi. Nous étions toutes dans la tourmente à l'époque, et je n'ai gardé aucun contacts alors qu'aujourd'hui, je pense souvent à elle et me demande comment elles ont évolué.
Mon séjour a eu lieu de novembre 2000 à février 2001. A très bientôt. Séverine
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 13/01/2006 18:07 - Auteur : Séverine31
--------------------------------------------------------------------------------
En relisant les messages, je m'aperçois que je fais une erreur de calcul (révélateur?) car nous ne sommes pas restées 2 mois mais 3 mois complets au centre de maternologie. Là bas, toute la notion de temps est bousculée. mais quels bénéfices quand on fait le bilan quelques temps après!!!. Merci encore à tous pour votre aide et à vous aujourd'hui de nous lire.

--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 26/01/2006 13:28 - Auteur : mymikayak
--------------------------------------------------------------------------------
bonjour
je navigue un peu sur le forum depuis plus d'un mois et ai laissé un petit message et quelques reponses

je suis Myriam, ai 33 ans et suis maman d'une petite fille Aude qui est née fin septembre 2005 ( quatre mois aujourd'hui)
une grossesse angoissée, un accouchement mal vecu et un geste malencontreux d'une puer et voilà, une grande difficulté a voir ce petit etre comme ma fille au debut et un lien rompu!!!! il est en cours de construction et ma fille est entrain de naitre!!!!!
et myriam est entrain de naitre mère!!!!
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 30/01/2006 11:33 - Auteur : betina
--------------------------------------------------------------------------------
bonjour, je suis heureuse qu'un tel site puisse exister, par la suite, je pense creer une assocaition pour arretter les clichés, de mere seul avec son enfant = enfant a la derive, j'aimerais faire bouger les lois, les mentalités, aussi par rapport aux peres(qui ont desirés un enfant), et qui n'assument en rien, pour le momment j'essaie de remonter la pente, car g beaucoup de coups de blues depuis la naissance de mon fils

g 31ans, 1 enfant de 3ans

longue vie a ce site!
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 30/01/2006 11:34 - Auteur : betina
--------------------------------------------------------------------------------
navrée pour les fautes de frappes
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 30/01/2006 15:43 - Auteur : Candy9
--------------------------------------------------------------------------------
Bonjour,

Je m'appelle Céline, j'ai 33 ans, j'habite en Suisse (région lémanique) et je suis enceinte de mon deuxième enfant.

Ma première grossesse, en 2002, a été horrible à tous points de vue (du moins c'est ainsi que je l'ai perçue), ce qui explique que j'aie mis si longtemps avant de remettre ça; cette fois-ci c'est un peu moins épouvantable, mais il n'empêche que c'est la dernière!!!!

Je suis heureuse que ce site existe (je vais donner les références à ma gynéco, car je sais maintenant que les mères qui souffrent de la dictature de la maternité heureuse obligatoire sont nombreuses), et je regrette de ne pas l'avoir connu avant, car si les forums dédiés à la maternité comme MM ou, en Suisse, procreation.ch, m'ont énormément aidée, il est tout de même difficile d'y poster des sujets tabous comme la difficulté d'être mère...

J'en écrirai plus dans les témoignages.

Merci encore et à bientôt!
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 30/01/2006 19:24 - Auteur : mymikayak
--------------------------------------------------------------------------------
bienvenue a toi candy et j'espere que tu pourras parler librement ici
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 30/01/2006 19:56 - Auteur : Ananas
--------------------------------------------------------------------------------
Bonjour à toutes,

jme présente j'ai 22 ans, jsuis maman d'une petite fille de 2mois et demi. J'ai eu du mal avec ma grossesse, jai eu accouchement formidablee t des difficultés de relation avec mon bb depuis sa naissance. J'ai l impression que ca s'arrange êtit à petit. Pourvu que ca dure car c'est trop dur
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 30/01/2006 19:57 - Auteur : Ananas
--------------------------------------------------------------------------------
pardon, jmi ferai jamais, jvien davoir 23!
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 31/01/2006 14:08 - Auteur : tysha
--------------------------------------------------------------------------------
BONJOUR!!

et bien je suis nouvelle, je me présente!!!

je m'appelle aleth, j'ai 21 ans et suis maman de gabriel, deux mois et demi!

en fait je ne sais pas trop comment décrire mon état et je cherche de l'aide!

durant ma grossesse j'étais heureuse, cet état était génial! j'étaid tres angoissée à l'idée de l'accouchement, douleur, pas envi qu'on me mette ce bébé tout gluan contre ma peau...

enfin, il est né sans pb, péri, épisio, et c'est là que ca n'a plu été, la péri m'a fatiguée, mes jambes n'ont pas suivi durant deux jours, épisio douloureuse...

bb qui pleurait, sauf qund son père était là, c'est lui qui lui a donné les premiers bain, je voulais le nourrir au sein, et tous ce passait tres bien!! le seul moment ou il était bien contre moi! en fait les seul moments ou il etait contre moi! mon mari pensant bien faire ne me l'apportait que pour les tt! puis j'ai eu une infection et plus de tt a cause des antibios!

depuis mi janvier, mon homme a repris le boulo, et en tant que pompier il travail par garde et durant des fois trois jours je m'occupe de bb toute seule, pas de famille dans la région!

enfin, je n'arrive pas a exprimer ce que je ressens! je ne sais meme pas si j'aime mon bb! surement que si!!!

j'étais déjà sujette a la dépression avant, ts a répétitions.. tout allait mieu depui deux ans, mais je sens que ca recommence, mon mari ne me comprend, ne me soutient pas, il voulait un bb, il l'a et je n'existe plus!! il refuse que je consulte quelqu'un! ca coute cher... dit il!!! on se dispute tous le tps, a cause de moi, et toujours pour rien!

je sens que je vais craquer, je ne peux pas en parler a mes parents, ils pensent que je suis " guérie!!" comme si on guerissait de la dépression!!!

je ne sais plus quoi faire
j'ai besoin d'aide!

l'hospitalisation? j'ai deja essayé il y a deux ans et demi, ca n'a pas marché!

j'en ai marre de faire comme si tout allait bien! si aumoins j'avais une personne a qui me confier dans la région, avec qui je puisse sortir, me changer les idées, meme pas, puisque je ne travail pas!

aidez moi!!!
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 31/01/2006 14:32 - Auteur : betty_blue
--------------------------------------------------------------------------------
bonjour tysha, sois la bienvenue sur notre forum.

De quelle région es-tu ? Nous avons peut être une adresse prés de chez toi où tu pourrais consulter et parler un petit peu de tout ce qui ne va pas depuis la naissance de ton petit bout...

Que tu aies fait de la dépression avant est une chose, là ce que tu vis et ressens en est une autre : la naissance d'un enfant peut être bouleversante au point de ne plus savoir où on en est,et si on aime vraiment son bébé ...On peut être malheureuse et se sentir sur le point de craquer...
il serait bien que tu te fasses aider, c'est important aussi pour ton petit bébé; tous les deux pouvaient souffrir de ce rendez vous manqué ou qui ne s'est pas passé si bien que ça.

Il n'y a rien d'irrémédiable à ce que tu vis tysha, beaucoup de mamans sur ce site ont vécu aussi des moments douloureux et elles s'en sont sorties parce qu'on les a aidées...

Comme c'est ce que tu nous demandes, on peut déjà voir ce que nous avons ds nos adresses et puis si tu désires nous en confier un peu plus , je t'invite à ouvrir une discussion .
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 31/01/2006 14:50 - Auteur : LIANE7969
--------------------------------------------------------------------------------
bonjour Tysha,
Oui, de quelle région es-tu? nous nous trouvons toutes ou presque à un moment dans ce grave ressenti que quelqu'un ne "comprend pas" ; moi je dirais, "n'entends pas". Courage, ici tu peux parler.
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 31/01/2006 15:37 - Auteur : tysha
--------------------------------------------------------------------------------
merci pour ta réponse,
je suis sur orly, région parisienne, 94!
Comment faire pour se faire entendre s'il ne veut pas?
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 31/01/2006 17:53 - Auteur : betty_blue
--------------------------------------------------------------------------------
tysha je suis sur savigny, cela n'est donc pas trés loin de l'essonne , je vais te donner par message privé plusieurs adresses où tu peux t'adresser
IL FAUT PARFOIS pour être entendue avoir les mots qu'il faut et ces mots là on les trouve d'abord chez une tierce personne...ici aussi tysha tu vas pouvoir au fil des discussions les trouver ...
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 31/01/2006 18:03 - Auteur : betty_blue
--------------------------------------------------------------------------------
voila tu as un message privé
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 31/01/2006 18:41 - Auteur : nénon
--------------------------------------------------------------------------------
Bonjour Tysha

je suis de l'Essonne pas très loin de chez toi Savigny/orge. Si tu as besoin de te confier je suis à ta disposition. Je t'envoie un message privé pour te donner mon adresse mail et mon tel. N'hésites pas. Je suis passée par ces mêmes sentiments. J'ai un petit garçon de deux ans.
Vraiment n'hésites pas

Hélène
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 31/01/2006 19:32 - Auteur : tysha
--------------------------------------------------------------------------------
bonjour hélène

merci pour ton message, ca rassure de savoir qu'on est pas seule, ou mauvaise mère!!
j'ai pas recu ton message, je vais essayer de t'en envoyer un!

merci à toutes!!
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 31/01/2006 19:39 - Auteur : nénon
--------------------------------------------------------------------------------
je t'ai envoyé un mail sur ton adresse que tu as sur profil
non tu n'es pas une mauvaise mère, bien sûr que non!!!!
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 31/01/2006 19:41 - Auteur : nénon
--------------------------------------------------------------------------------
Je n'ai pas reçu ton mp. Ecris moi sur mon mail Hhnenon@aol.com
N'hésites pas. Je répondrai à ton message avec grand plaisir
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 03/02/2006 15:45 - Auteur : laly
--------------------------------------------------------------------------------
Je m'appelle Magali, j'ai 24 ans, mariée, 2 enfants (20 mois et 6 mois). J'ai longtemps hésité avant de m'inscrire sur le forum. Aujourd'hui je saute le pas car j'ai besoin d'exploser. Je sais que je ne vais pas bien et que j'ai besoin de soutient car je suis au bord de l'effondrement. J'ai écrit mon histoire sur papier avant de vous la raconter. Je vais faire un post spécial car c'est un peu long.
Merci pour ce site
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 03/02/2006 16:38 - Auteur : betty_blue
--------------------------------------------------------------------------------
bienvenue sur notre site laly
l'effondrement c'est la pire des douleurs et surtout la pire des craintes...on est toujours au bord de cet état , dans ces moments là ...
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 05/02/2006 01:16 - Auteur : Marselline
--------------------------------------------------------------------------------
Bonjour À toutes!

Je m'appelle Marselline et j'habite en Suède. Mariée, deux enfants, une garcon et une fille de deux ans et demi, des jumeaux (y a t'il d'autres parents de jumeaux en difficultés sur le forum?).
Rien ne me parait naturel dans mon rôle de mère bein que les enfants semblent être bien ajusté dans leur vie. Il y a dans notre relation beaucoup de tendresse, une communication ouverte mais également beaucoup de colère et le sentiment de ne pas y arriver est quasi-permanent. En bref, cela ne va pas très fort.
En Suède, tous les forums de parents, et toutes les associations, semblent avoir un club de vacances pour sponsor et tous donnent une image idyllique de la maternité. Même combat pour les associations de parents de jumeaux.
C'est vraimenet important de pouvoir lire des témoignages qui me sont proches.
Merci à vous
Marselline
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 07/02/2006 11:46 - Auteur : sophclem
--------------------------------------------------------------------------------
bonjour, je m'appelle sophie, 34 ans et une petite fille de 4 mois que j'adore. son papa et moi avons mis beacoup de temps à pour faire un bébé. Aprés des années d'attente, plusieurs inséminations artificielles, une grossesse qui finie par un avortement thérapeutique en 2004, clémentine est enfin arrivée le 30 sept 05. Beaucoup de bonheur, sauf que depuis que j'ai repris mon travail, je ne vais plus bien du tout.Je n'arrive pas à concilier les 2.Je suis angoissée, je ne dors pas. Quand je suis au boulot je pense à ma puce, et quand je suis avec elle, je culpabilise de n'etre plus aussi efficace au travail. Durant ces années de combat pour faire un bébé, j'avais oublié de préparer l'aprés bébé, et je n'arrive pas à trouver une solution à mon probleme. Mon medecin m'a arreté pour me reposer et prendre du recul par rapport à ma situation, alors, c'est ce que je fais. J'aimerais tant etre la femme active que j'etais avant, et aussi la meilleur des mamans pour ma petite fille, et aussi la meilleur des femmes pour mon homme.
soph
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 07/02/2006 17:52 - Auteur : betty_blue
--------------------------------------------------------------------------------
bonjour sophclem
tu es terriblement exigeante avec toi mêmetu me fais penser à quelqu'un que je connais bien !

devenir mère est de l'ordre du changement radical d'identité, on ne devient pas une autre , on devient autre et parfois cela déconcerte et même affole ...
pourquoi ne pas t'accorder un peu de temps , pour te trouver ? pour trouver la femme que tu vas devenir et qui forcement sera différente de celle d'avant ? celle d'avant qui était active mais pas maman ..

pourquoi ce besoin d'être la meilleure ? être maman, être femme, être épouse, être toi ...n'est-ce pas suffisant...c'est déjà si dur de concillier tout ça
est-ce que tu ne ressens pas à travers ton mari et ta fille cette confirmation que tu es pour eux la meilleure des mamans et des compagnes ?

et concrètement est-ce qu'un arrêt et un soutien psychologique transitoire i t'aideraient à prendre conscience de ta propre valeur , du fait juste déjà que tu existes?
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 08/02/2006 08:11 - Auteur : ticox
--------------------------------------------------------------------------------
bonjour je suis une maman d'un peti garcon de 6 moi qui est adorable mais mon probleme vient d'avec le papa , il me délaisse , il ne fait rien a la maison et me dit qu'il ne changera pa ! pettre que j'en demande tro , je sui paumée ....
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 08/02/2006 11:11 - Auteur : sophclem
--------------------------------------------------------------------------------
bonjour betty blue et merci pour ce petit message de soutien
je suis egalement sur le forum " vos temoignages, vos histoires..." à " concilier travail et bébé"
tu as tout à fait raison, je dois prendre du recul par rapport à ma situation...mais c'est pas facile
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 08/02/2006 13:54 - Auteur : LIANE7969
--------------------------------------------------------------------------------
bonjour Sophclem, Ticox,
je trouve que vos deux présentations parlent de la même chose ou presque :
le poids que nous avons injustement à supporter dans cette société là en tant que mère ;
Non, on ne peut être partout, ni être parfaitement en adéquation avec les désirs de tout le monde, et oui on a besoin d'aide.
Je refuse fermement maintenant (ce qui n'était pas le cas avant) la culpabilisation, même distillée par d'autres femmes, du style, "t'as qu'à repasser quand il est couché, moi je le faisais à deux heures du matin ; comment ça se fait que tu n'y arrives pas avec un seul, etc..."
Jamais les femmes n'ont été aussi seules, aussi peu soutenues dans leur maternité.
Image véhiculée par ces magazines et ces articles style "comment concilier travail, bb .. /.. renouez avec votre couple, ne délaissez pas votre homme, etc.."
parce que nous savons bien en devenant mère que la réalité est bien bien différente, que nous devons finalement faire des choix et laisser qque chose de côté, parce que sinon on peut aller à la cata...
C'est pour cela que nous avons chacune notre chemin à faire, quel que soit le choix que nous fassions, il sera difficile et dans cette société là aussi, il est très difficile d'être femme ET mère, sauf si on a des moyens financiers élevés, et encore.
--------------------------------------------------------------------------------
Sujet : Je me présente - Ajouté le : 15/02/2006 10:42 - Auteur : mimi23ans
--------------------------------------------------------------------------------
Bonjour à toutes,

Je m'appelle Emilie, j'ai 23 ans et je viens d'avoir un bb, le 4 janvier 2006 Pauline.
Je suis mariée depuis le 17 decembre 2005 et je vis en moselle.

J'ai bcp de mal à accepter ce bébé qui a été -paradoxalement -énormément désiré de la part de son papa et de la mienne. Je souffre bcp, je pleure souvent et j'ai du mal à regarder ma fille.

Je suis peut-etre trop jeune pour avoir un bébé, mais je me rends compte en lisant la plaquette que vous etes en trrain de construire que c 'est exactement ce que je ressens ( regret de ma grossesse, peur, angoisse, peur de faire du mal au bébé....)

J'espère que ce forum m'aidera à aire des démarches car pour l'instant, je n'ai pas envie de bouger et j'ai peur qu'on me prenne le bébé.


--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 15/02/2006 13:29 - Auteur : Anso228
--------------------------------------------------------------------------------
Bonjour Emilie !

Bienvenue sur Maman-blues ! Tu n'es plus toute seule, nous sommes là pour t'écouter et t'épauler Toutes les mamans qui sont ici connaissent ou ont connu ce que tu traverses. Je suis sûre que Betty a dans son sac quelques adresses de pros formés à la maternologie, qui pourront répondre précisément à ton problème. Peux-tu nous dire où tu es précisément, pour qu'on puisse cibler au niveau des adresses ?

A tout vite !
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 15/02/2006 15:19 - Auteur : betty_blue
--------------------------------------------------------------------------------

bonjour émilie, je connais un peu ton département, je viens d'aller voir si j'ai une adresse ds le 57: j'ai trouvé une psychologue clinicienne formée à la clinique maternologie. je viens de téléphoner à l'hopital où elle travaille, mais elle n'était pas là aujourd'hui.
je te laisse en message privé sur ce site ses coordonnées, il me semble important que tu puisses consulter qelqu'un trés rapidement...
un coup de fil c'est discret et même si c'est trop loin de chez toi, je pense qu'elle n'hésitera pas te donner quelques conseils

ne te mets pas martel en tête à propos de ton âge, hélas ce type de difficulté peut arriver à tout âge et même à celles qui ont déjà eu des enfants.
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 18/02/2006 18:13 - Auteur : LIANE7969
--------------------------------------------------------------------------------
bonjour Emilie,
Je me rends compte que c'est finalement très souvent que nous tombons de très haut alors même que notre enfant a été très désiré!
c'est pas une question d'âge.. j'avais 38 ans.
Tu vas sortir de la culpabilité et de cette épreuve en te faisant aider (si tu le souhaite).

--------------------------------------------------------------------------------
Sujet : Désespérante et désespérée !!! - Ajouté le : 24/02/2006 19:18 - Auteur : PtiteMiss
--------------------------------------------------------------------------------
Je suis la maman d'une petite fille de bientôt 2 ans et cela correspond à la durée de mon calvaire. Plus goût à rien, je détruis tout. Je suis un psychothérapie mais je crois vraiment que la délivrance viendra d'autre part.
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 25/02/2006 00:13 - Auteur : annadele
--------------------------------------------------------------------------------
Bonjour PtiteMiss,
Et bienvenue sur Maman blues ! Si tu as envie de nous parler de ce que tu traverses depuis 2 ans, et bien nous avons toutes ici connu cette difficulté à devenir mère. On est là pour s'écoute, partager et se soutenir.
Et le fait de parler entre mamans qui partagent cette douloureuse expérience, çà permet de se sentir enfin comprise et d'être épaulée à trouver son chemin vers cette délivrance.
Tu dis que tu suis une psychothérapie. C'est déjà une super démarche, un pont pas toujours facile à franchir. Est ce que çà fait longtemps ? T'apporte t-elle malgré tout un peu de soulagement ?
Je suis curieuse...
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 25/02/2006 14:43 - Auteur : PtiteMiss
--------------------------------------------------------------------------------

Message original: annadele
Bonjour PtiteMiss,
Et bienvenue sur Maman blues ! Si tu as envie de nous parler de ce que tu traverses depuis 2 ans, et bien nous avons toutes ici connu cette difficulté à devenir mère. On est là pour s'écoute, partager et se soutenir.
Et le fait de parler entre mamans qui partagent cette douloureuse expérience, çà permet de se sentir enfin comprise et d'être épaulée à trouver son chemin vers cette délivrance.
Tu dis que tu suis une psychothérapie. C'est déjà une super démarche, un pont pas toujours facile à franchir. Est ce que çà fait longtemps ? T'apporte t-elle malgré tout un peu de soulagement ?
Je suis curieuse...


Eh bien je suis une psychothérapie depuis 6 mois environ, à raison d'une séance de 45 minutes par semaine. Il y a vraiment des fois où ça me fait du bien mais le reste du temps les effets peuvent être l'inverse et le moral devient encore + mauvais. Ce n'est pas évident à gérer parce que cela me fait ressortir des choses très lointaines et c'est très dur. Ca avance tout de même très lentement et ça en est désespérant ! Parfois je me demande si un jour je vais enfin sortir de ce trou noir. Ca fait donc 2 ans que je suis une autre personne. Totalement déprimée, plus goût à rien, je suis contente et 2 secondes après je suis triste sans savoir pourquoi. Je m'énerve à l'extrème pour des broutilles...etc... Et le pire dans tout ça, c'est que je me rends compte de ce que je fait ! C'est déconcertant et la culpabilité reprend sa place et la déprime avec. J'en ai vraiment marre ! Je ne vit plus ! Merci en tout cas Annadele pour ta réponse. ça fait plaisir de voir qu'il y a qq d'autre en face. A bientôt.

--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 25/02/2006 20:35 - Auteur : LIANE7969
--------------------------------------------------------------------------------
bonjour PtiteMiss,
Et oui, on aimerait tellement que le plus difficile à faire nous paraisse plus léger, que la thérapie aille vite.
On ne peut jamais défaire à toute vitesse ce qui a mis tant de temps à se nouer.
Et devoir mener sa vie de front quand tout "remonte" à la surface, c'est dur.
Quand tu seras bien engagée sur ce chemin, tu auras des moments de grande joie parce que ça avancera, et ensuite tu auras l'impression de patauger.
Il ne faut pas te décourager.
Tout ce que tu "sors" de toi, c'est qque chose que ta fille ne portera pas à ta place.
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 09/03/2006 21:57 - Auteur : Pourquoi
--------------------------------------------------------------------------------
Bonsoir, je viens de m'inscrire, mon pseudo c'est Pourquoi et effectivement, je me pose plein de questions ! Je suis maman d'une grande fille de 6 ans, j'ai toujours eu conscience des difficultés que je rencontrais dans mon entrée dans la maternité si on peut dire ainsi les choses... et finalement, 6 ans ont passé et voilà. Je n'ai pas consulté, j'ai tenté de mettre des mots sur tout ça mais bon... c'était et ça reste plus facile de fermer les yeux quand tout est supportable. Avec le temps j'ai réalisé que la frustration me rendait affreusement mauvaise envers ma fille. Tout cela ne mérite même pas un smiley triste... Je remercie les personnes qui ont témoigné sur le site, ça m'a permis de réaliser encore plein d'autres choses que j'avais occultées.
A bientôt,
Pourquoi.
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 10/03/2006 08:54 - Auteur : betty_blue
--------------------------------------------------------------------------------
et pourquoi ne pas toi aussi témoigner de cette histoire, de ce qui s'est passé à cette naissance ? mettre les mots que l'on peut sur ce que l'on a éprouvé...? c'est la seule façon qui nous reste de revenir en arrière .
--------------------------------------------------------------------------------
Sujet : bonjour - Ajouté le : 10/03/2006 12:53 - Auteur : tristana
--------------------------------------------------------------------------------
C'est après avoir lancé un appel à l'aide que j'ai vu que j'aurai pu me présenter d'abord icci

1000 excuses

je vais sur mes 28 ans et je suis la maman d'une adorable crevette de 20 mois.

Mais seulement c'est moi qui suis pas !!!!

J'attends beaucoup de vos expériences

Merci également à ce site de nous permettre de sortir tout ce que l'on a e soi!
--------------------------------------------------------------------------------
Sujet : nouvelle venue - Ajouté le : 04/04/2006 13:46 - Auteur : Méla
--------------------------------------------------------------------------------
Bonjour. Je m'appelle Mélanie et suis la maman d'un petit garçon qui se prénomme Lucas depuis le 05 janvier 2006. J'ai 25 ans. Les semaines suivant la naissance de mon fils ont été très très dures......je ne m'attendais pas à un tel " tremblement de mère". Je commence à aller un peu mieux mais je sens que je suis encore fragile.
Je suis très heureuse d'avoir trouvé ce site, il est si rassurant pour moi de lire tout cela.....
Merci!
"C'est ce qui échappe aux mots que les mots doivent dire" Nathalie Sarraute
Céder sur les mots , c'est céder sur les idées.

Avatar du membre
betty_blue
Messages : 2843
Enregistré le : 10 janv. 2010, 22:14

Re: Afin de faire connaissance

Message par betty_blue » 28 janv. 2010, 17:45

une de plus ! - Ajouté le : 06/04/2006 12:08 - Auteur : ninielabelette
--------------------------------------------------------------------------------
Bonjour,

je m appel Virginie 28 ans,
en DPP (je présume, car l avancer avec le psy m en dira plus, mais je me retrouve dans toutes les infos conseil de ce site (sentiments, comportements...))

meme sentiment que melanie (ci dessus)

j ai accouché le 29.09.06 d une maginfique alicia, que j aime a la folie et
qui evolue bien.

betty ma tendue la main sur un autre forum.

apres avoir fais une petite analyse sur moi meme afin de savoir ce qui me bloquait, me stressait, je me suis rendue compte (mot clé de ce site) que j ai tout idéalisé (accouchement, allaitement, garde de bb...) et que rien ne sais passé comme prévu...

je remonte doucement,
avec ma fille ca va de mieux en mieux,
et pour dans l immediat garder le morale et ne pas m enfoncer : je me repete la chanson de corneille (chaque jour comme le dernier), ca me permet de me dire que oui, profites arretes de te prendre la tete, bb va bien, toi aussi, papa aussi, alors vit et bouffe chaque seconde de cette vie.

mais c pas evident pour moi de repousser ces angoisses, ces craintes, ces regrets (mes echecs)...


voila vous en savez un peu plus sur moi,
je repasserai ce soir si le sommeil me gagne pas trop tot !


merci de m accueilir

*** Message ?dit? par ninielabelette le 06/04/2006 13:11 ***

--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 06/04/2006 12:47 - Auteur : betty_blue
--------------------------------------------------------------------------------
bienvenue sur Maman Blues ninilabeltte

oui ton psy te confirmera s'il s'agit d'un état qui t'a menée jusqu'à la dépression ou pas, en attendant le fait d'avoir des symptômes d'angoisse, de stress, de craintes... t'indiquent déjà que le fait d'être mère n'est pas sans te déstabiliser .

Tu sais la difficulté maternelle bien avant d'être une question de dépression est surtout un question de déception , puis à sa suite une question d'affliction .

tu as déjà saisi cette déception ressentie en t'apercevant que tu avais idéalisé tout de qui tournait autour de ton bébé : on idéalise parce qu'on exige de soi même la perfection c'est à dire l'impossible ...
et son bébé ne veut pas de mère parfaite, il veut juste sa mère, avoir accés à elle, avec ce qu'elle peut donner et ce qu'elle ne peut pas donner , j'emploie le verbe donner dans son sens le plus large, je en parle pas forcement de choses concrètes

il faut bien savoir que devenir mère nous renvoie aussi de manière plus ou moins sensible , plus ou moins consciente à l'enfant que nous avons été, au bébé démuni et dépendant que nous avons été et donc à nos propres relations avec notre mère et notre père ...

tout ça peut parasiter notre rencontre avec notre enfant , faire que l'on va exiger de soi même d'être parfaite, parfaite pour compenser aussi ce que l'on n'a pas su apporter à nos parents, parfaite pour compenser aussi le fait que 'lon a été obligée de se séparer enfant de sa mère, parfaite pour oublier que cette naissance au moins sur un plan symbolique nous a aussi séparé de notre mère : nous ne sommes plus totalement la fille de , nous sommes devenues aussi la mère de ...

tout ça peut se bousculer en nous et faire que l'on craque un peu ... mais craquer ce n'est pas grave, ce n'est pas se prendre la tête pour rien, c'est s'interroger à juste titre sur soi, sa vie, ce qui nous constitue ou nous a constitué... au fond c'est trés sain de craquer même si c'est douloureux, ça permet de remttre les choses à plat, ça permet d'accéder réeelement à sa maternité, son enfant... ça permet aussi à notre enfant d'avoir SA mère, celle dont il a besoin et pas de continuer à avoir celle que l'on voudrait être et qui LUI ne lui correspond pas ....

au fond c'est presque "bien" ce qui t'arrive ninilabellette... du moins c'est important et ce n'est pas juste de la dépréssion .
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 14/04/2006 05:13 - Auteur : lolo
--------------------------------------------------------------------------------
bonjour je viens de passer un apel à l'aide j'avais pas vu cette rubrique. j'ai pas dormi de la nuit donc je suis crevé et oui lol

ba je suis lolo mais pour le moment je veux pas me présenter plus. et oui trop honte trop peur que qlq1 qui me connaisse passe par là (parano? oui peut-être).

je vais redire un peu ce que j'ai dit dans mon apel à l'aide. j'ai lu que la première page des présentation parce que ça fait beaucoup et que je vais peut-être aller me coucher.

en fait je me reconnais pas dans vos témoignages mais je sais pas à qui en parler.

moi tout roule j'ai eu "l'instinct" et "l'amour" qu'on attend toute de suite. mais voilà je pense suicide et abandon de ma famille! je sais pas ce qui cloche chez moi.

bref merci pour ce site
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 07/05/2006 13:52 - Auteur : laure
--------------------------------------------------------------------------------
quelques mots de présentation... je vous la fait courte aujourd'hui.

Laure, 38 ans (déjà !) 3 enfants (enfin !)

un petit garçon né en 2000 puis de grosses difficultés pour avoir les jumeaux (garçon/fille)nés en 2004 après un parcours difficile.

entretemps, j'ai monté une association d'aide aux couples infertiles, l'association MAIA qui compte environ 650 membres aujourd'hui.
j'ai aussi entamé des études de psycho (je suis en maitrise) et je m'interesse + particulièrement à la .... maternité bien sur.

lors de mon parcours, je me suis rendue compte des difficultés rencontrées par les couples infertiles, puis par les "nouvelles" mamans ; perso, sans avoir rencontré de graves difficultés maternelles, je me suis aperçue comme bcp que pour etre maman, il ne suffisait pas d'une grossesse.

il faut parfois un peu d'aide, de soutien, pendant et après la grossesse.

je m'aperçois en suivant les mamans de l'asso maia que l'image d'épinal "la grossesse sereine" est encore trop présente et crée des pbmes inutiles aux futures/nouvelles mamans.

c'est pour ça que j'ai rejoint maman blues, pour essayer de profiter de son savoir et apporter un peu de mon temps et de mes connaissances ; j'espère participer au développement de MB sur toulouse, où j'habite.

merci de m'avoir lu
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 07/05/2006 14:18 - Auteur : betty_blue
--------------------------------------------------------------------------------
merci à toi laure et bienvenue sur ce forum, si tu désires nous présenter ton association , tu peux le faire sans problème ds la rubrique : "actualités autour de la difficulté maternelle "
merci
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 08/05/2006 11:09 - Auteur : ondelinat
--------------------------------------------------------------------------------

--------------------------------------------------------------------------------
Sujet : En DPP depuis 6 mois, j'en ai marre...! - Ajouté le : 17/05/2006 21:25 - Auteur : alias
--------------------------------------------------------------------------------
Bonsoir

Autour de moi plein de copines, collègues... : nouvelles mamans comme moi , elles ont l'air si bien dans leur peau et moi qui me sent si mal, comme en survie tous les jours...! c'est encore plus déprimant! Alors, merci pour ce site qui permet enfin de se dire que l'on n'est pas seule à se sentir très mal après son accouchement et qui nous "renormalise" un peu dans un monde où l'on a l'air d'une bête étrange si l'on dit qu'on a un bb et qu'on est en dépression...!

Je suis maman d'un petit Aurélien né le 9/10/2005, j'ai 31 ans, et ai commencé une DPP 1 mois après l'accouchement.

C'est bizarre car j'avais très peur de la grossesse et de l'accouchement et étais persuadée que je serai à nouveau en pleine form physique et morale une fois l'accouchement passé...!
Or j'ai vécu une grossesse extra, un accouchement nickel mais la suite fut horrible et ça me donne franchement pas envie de refaire un bb même si j'adore le mien. J'avais très peur de rejeter mon bb car je ne désirais pas vraiment cette grossesse à ce moment là de ma vie (priorités professionnelles...) et je fus moi même étonnée d'aimer autant cet enfant dès les premiers instants après sa naissance, qu'est-ce que j'ai pu le trouver beau....!

Pour moi la DPP a commencé un matin où j'ai eu de forts vertiges (la pièce tournait autour de moi) : pas pu me lever pour nourrir bb ! les médecins m'ont dit c'est l'anémie, d'autres m'ont dit c'est peut-être un problème d'oreille interne... bref... j'en sais rien, ce que je sais c'est que cet épisode m'a traumatisée et que du coup je me suis inconsciemment interdit de dormir.... les insomnies ont commencé à ne dormir que 2 à 3 h la nuit et a ne pas pouvoir faire la sieste le jour, trop obsédée par le fait d'être capable de nourrir absolument mon bb.
Alors à force de ne pas dormir : angoisse, déprime, pas faim, peur constante d'être seule avec bb ....
Heureusement j'ai des copines de mon ancien boulot qui travaillent à 5 minutes de chez moi qui se sont relayées pendant presque 1 mois pour venir manger avec moi tous les midis. Je dois dire que ça a beaucoup contribué à me faire remonter la pente pendant le creux énorme de la vague...

Du coup psy (j'ai arrêté il y a 1 mois ça 'a donné qqs explications surtout gros pb relationnel avec ma mère...) , lexomil, stilnox depuis 6 mois, je prends aussi de l'homeopathie et phytothérapie , j'ai repris le boulot dans un sacré sale état il y a 3 mois espérant que le fait de retrouver mmon statut social me remonterait le moral et que la fatigue physique me ferait dormir, malgré cela, les nuits ne sont pas forcément plus récupératrices, je dors plus (heureusement) mais sommeil très fractionné...
mon médecin m'avait prescrit du déroxat, j'ai pris un comprimé, jai cru que mon mari allait devoir appeler les urgences tellement j'ai eu les effets secondaires et je n'ai pas pu continuer car je prends la voiture pour aller bosser (20 km de bouchons tous les matins et tous les soirs : de l'angoisse qui se rajoute...!)

Je sens que je remonte tout de même un peu la pente mais trop lentement à mon goût et je ne sais pas si c'est normal d'etre toujours aussi épuisée, vidée d'énergie, obsédée par mon sommeil (et toujours en DPP selon mon médecin) 7 mois après un accouchement...!
Je ne sens toujours pas avoir repris la maîtrise de moi même...En + de ça je me jette sur la "bouffe", j'ai 10 kg à perdre car j'ai repris des kg ces derniers mois... moi qui ai fait un régime avec une diéttéticienne il y a 2 ans : moins 15 kg et poids stabilisé, la pilule aujourd'hui est dure à avaler...!
J'aimerais partager avec des mamans qui vivent où ont vécu la même chose, comment se sortir de cette torpeur...?! Celles qui font des insomnies : avez-vous trouvé qqch d'efficace ?

Désolée d'avoir été si longue mais c'est si bon de pouvoir confier tout ça à des personnes qui vont COMPRENDRE !!!

merci d'avance pour votre aide et votre soutien.
@ bientôt.
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 21/05/2006 12:30 - Auteur : sanat351
--------------------------------------------------------------------------------
Bonjour !

Je vais enfin oser me présenter, certaines d'entre vous me connaissent déjà car je vais aux réunions mais je veux sauter le pas et raconter (un peu) mon histoire. Je vais résumer.

C'est l'histoire triste d'une maman qui a sombré totalement à la naissance de son premier enfant.

Ma fille est née il y a deux ans, et trois semaines après sa naissance j'ai fait en 3 jours une descente aux enfers. Je ne dormais plus, je ne mangeais plus, j'étais incapable des gestes les plus simples, donc mon mari m'aidait à m'occuper de ma fille, j'en étais incapable. Et le pire était ce qui se passait dans ma tête : impression de devenir folle, d'être une autre, pensées suicidaires (mais jamais envie de tuer mon bb contrairement à ce que qu'on peut imaginer dans ce genre de maladie), délire de persécution, pensées complètement incohérentes. Mon mari et mon père m'ont amené aux urgences où j'ai été prise en charge immédiatement en psychiatrie. Diagnostic : psychose puerpérale.

Le pire pour moi a été l'enfermement forcé en hôpital psychiatrique. En effet, le lendemain (ou le surlendemain je ne me souviens pas) de ma venue aux urgences, le psychiatre a expliqué à mon mari et à ma mère qui étaient venus me voir qu'il fallait que je reste pour me faire soigner, et qu'une personne de ma famille devait signer un papier pour m'interner de force. Sinon je repartais dans la nature car lui n'avait pas le pouvoir de me garder. C'était sûrement vrai, mais j'ai très mal vécu cet enfermement. En effet, mon mari a refusé de signer car il ne s'en sentait pas la force (et je l'en remercie), mais ma mère a signé parce qu'elle n'avait pas le choix sinon je ne me faisais pas soigner. Je me souviendrai toute ma vie des instants qui ont suivi sa signature : trois infirmiers m'ont conduit de force dans une chambre devant mon mari et ma mère. J'hurlais de toutes mes forces pour me défendre. J'ai hurlé le prénom de ma fille jusqu'à l'épuisement, car le psy m'a fait une piqûre pour dormir. Je tremble en y repensant, mes yeux se brouillent, c'est vraiment très dur à écrire, encore deux ans après, mais désolée il fallait que ça sorte. Est-ce vraiment une manière humaine de traiter une jeune maman qui vient d'accoucher ? La séparer de force de son enfant ? La seule chose que j'aurais voulu, c'est être hospitalisée avec elle. Ca a été un coup de poignard dans le coeur et je ne l'oublierai jamais.

La suite est banale : hospitalisation pendant 3 semaines et demie seulement car le traitement a fait un très bon effet sur moi. Retour enfin à la maison et plus d'un an d'arrêt maladie pour reprendre des forces.

Happy end car aujourd'hui je vais bien même si j'aimerais pouvoir être suivie par un psy compétent sur le sujet de la difficulté maternelle pour comprendre et mettre des mots sur ce qui s'est passé. Je n'ai pas pu le faire jusqu'alors car j'ai été suivie par un psychiatre et brièvement par une psychologue. Par contre, j'ai la chance d'être remarquablement bien soutenue dans ma relation avec ma fille par une unité mère-enfant de la ville où j'ai été hospitalisée.

Vous n'allez pas le croire mais c'est bien un résumé.... En tout cas ça me fait beaucoup de bien d'avoir écrit ces quelques lignes.

Bises à toutes (et tous ?).

--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 21/05/2006 18:20 - Auteur : betty_blue
--------------------------------------------------------------------------------
merci à alias et à sanat pour ces deux témoignages qui sont avant tout deux histoires de maternité , bien plus que de dépression ou troubles de psychose puerpérale
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 30/05/2006 21:11 - Auteur : alias
--------------------------------------------------------------------------------
Bonsoir Betty blue,
Merci pour ce site qui permet de se sentir moins" étrange "et moins "marginale"...
Ce sujet est vraiment très tabou dans notre entourage qu'il soit familial, professionnel ou amical... En même temps j'ai envie de leur crier à tous parfois "eh oui je suis en dépression post partum et alors ça existe!" et" je me soigne pour m'en sortir...! j'ai plus besoin d'être écoutée que d'être regardée comme une bête étrange"!!!!
quand je dis simplement, au travail par exemple, que je suis encore très fatiguée et que j'ai du mal à prendre le rythme de ma nouvelle vie.... : je lis dans les yeux effarés de mes interlocutrices (et mamans, notamment), qui n'osent pas relever, : "comment ça ?! au bout de 7 mois elle s'est encore pas remise de son accouchement..?!!, elle est bizarre celle là !!...."
Alors voilà, merci pour ce défouloir et ce site faiseur d'échanges entre mamans qui se comprennent et se soutiennent !
Je t'avoue que j'étais venue sur le site lors des premiers temps de ma DPP après avoir vu une émission sur Les Maternelles en novembre ou décembre je crois... je n'étais pas prête à lire tout ça, j'ai fait appel plutôt à la psychothérapie.. auourd'hui j'ai arrêté, je viens disucter avec vous car j'en éprouve l'envie, ça remue aussi des choses, ça fait pleurer parfois mais ça fait du bien... Je ne lis pas volontairement certains sujets car je ne me sens pas encore prête, un peu trop fragile encore... mais je sens que je franchis des étapes, les bonnes j'espère ...
Penses tu que je devrais continuer le psy ? j'ai arrêté il ya 2 mois, avec le boulot pas facile de le caser dans le planning... mais je recommence à avoir pas mal de crises de larmes, me^me si j'ai le sentiment que ça contribue à me vider, ça me fait un peu peur.. je suis suivie par ma généraliste tous les mois : lexomil, stilnox... je prends aussi des plantes...
En fait le gros noeud à défaire est un pb relationnel avec ma mère : en gros elle a toujours été très dominatrice avec moi et mon père, elle nous a toujours imposé sa loi...., j'ai toujours l'impression d'être la petite fille qui n'ose pas dire non à maman et s'affirmer vis à vis d'elle...maintenant que je suis maman et m'évertue à donner à mon fils à peu près tout l'inverse de ce qu'elle m'a donné, je la rejette de plus en plus sans oser lui parler, je repousse le pb...j'avais commencé à m'améliorer avec le psy, mais là j'ai pas envie de voir ma mère ni de l'avoir au tél...

bon j'arrête le roman, la suite au prochain épisode comme on dit...!!

Bon vent à cette merveilleuse association maman blues, surtout que ça ne s'arrête pas et que 'lon se fasse entendre de plus en plus !

à bientôt
alias

--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 31/05/2006 08:31 - Auteur : nénon
--------------------------------------------------------------------------------
je comprends ton envie de crier que tu es en dépression. il y a qqs temps je le disais à qui voulait bien l'entendre parce que j'en avais besoin et je n'avais plus envie de me cacher. les yeux interloqués des autres mamans et ben franchemnt faut s'en balancer!! elles comprennent pas tant pis mais oui Alias ça existe. ce que tu ressens des milliers de femmes le ressentent aussi. Quand je me suis inscrite sur ce site je pleurais en lisant les témoignages des autres mamans. Ca fesait appel à tant de choses enfouies en moi que je ne sortais pas. Alors je comprends ta réaction face à certains témoignages. Pour moi trouver ce site a correspondu au début de ma prise en charge. J'ai consulté en octobre 200( et j'ai trouvé les mamans blues en janvier 2006. Combiner les deux m'a vachemnt fait du bien, pour moi c'était deux formes de thérapies.
Alors pour ta question d'aller revoir ou non ,un psy moi je te conseillerai de continuer. mais bien sûr il faut en avoir envie et prendre conscience qu'on en a besoin. amis ta question je crois le laisse sous-entendre.

je t'embrasse
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 31/05/2006 11:47 - Auteur : betty_blue
--------------------------------------------------------------------------------
bonjour Alias merci de ce que tu dis sur notre forum si riche d'émotions et d'histoires partagées ( hé oui ça change du discours médical qui ne sait que nous parler de dépression ) ici on parle bien sur de dépression , mais surtout de maternité qui nous rend malheureuse ou heureuse , qui n'est pas évidente , on parle d'émotions, on se découvre nombreuses à être ainsi ballotées sur les flots ...
Devenir maman , même quand cela se passe bien nécessite toujours du temps ( il faut environ 2 ans pour avoir investi sa toute jeune maternité ) .
Pourquoi en serait-il autrement quand justement on a des difficultés à ce niveau ? je conseille toujours aux mamans d'être accompagnées le plus lontemps possible, il n'y a pas de raison de se priver de ce soutien sous prétextequeles symptômes dépressifs ont disparu .
Bien sur cela demande de la disponibilité, de l'énergie et de l'argent ( aussi ) mais c'est un trés bon investissement à long terme
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 31/05/2006 13:35 - Auteur : souli
--------------------------------------------------------------------------------
Salut Betty,

Je vois que tu es connecté en même temps que moi, alors j'en profite pour t'envoyer un p'tit coucou, et puis bien sûr encore merci !! (je sais tu dois l'entendre à tout bout de champs, peut-être même que ca te saoule à force?) mais tant pis, on dit jamais assez merci alors: merci, merci, merci, merci...x 1 000 000 000 merci

J'aurais voulu savoir comment tu as réagi à tes 2 premières grossesses? comment analyses-tu que ton"tremblement" à toi n'est arrivé qu'à la naissance de ta fille?

d'autre part, comment puis-je me procurer le bouquin de Delassus "devenir mère" ?

A bientôt betty

Souli
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 31/05/2006 13:52 - Auteur : betty_blue
--------------------------------------------------------------------------------
mais merci à vous toutes de venir sur ce forum , c'est vous qui en faites la richesse, regardez ,j'interviens de moins en moins car j'ai constaté que même au pire de son tremblement de mère , on a toujours les mots pour en parler ou pour soutenir une autre maman .
et C'est ça que je trouve formidable, c'est cette possibilité de confidences via ce site , alors que naturellement la difficulté maternelle fait de nous des muettes .

mes deux grossesses se sont bien passéesSouli , ce qui a jouté à ma sidération quand je me suis aperçue que cela n'allait pas à la naissance de ma fille :
je crois justement que c'est la réalité de ma fille , ce à quoi elle me renvoyait de mon état de bébé fille qui m'a boulversée jusqu'au rejet de sa présence ....Aujourd'hui j'en suis à faire de la micro chirurgie quant à la cicatrisation de cet évènement : je suis heureuse qu'il n'y ait pas eu de cause unique et précise à ce qui m'est arrivé car cela m'a permis de faire tout un travail sur moi .
Pour le livre de jean marie delassus, il est en réimpression pour le moment
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 31/05/2006 15:10 - Auteur : souli
--------------------------------------------------------------------------------
C'est vrai que le travail sur soi ne peut que être que bon, et l'on envisage souvent une thérapie que lorsque ca ne va pas, alors qu'il faudrait presque le faire en prévention !!
c'est bien sûr idéaliste ce que je dis, mais ca rejoint ce que tu disais: ne pas arrêter la thérapie même si ca va, car si on ne "règle" pas, les noeuds finissent toujours par revenir à un moment donné !!
BIZ
Souli
--------------------------------------------------------------------------------
Sujet : Merci - Ajouté le : 30/06/2006 15:04 - Auteur : anais
--------------------------------------------------------------------------------
pour ton nrj, ta volonté...voilà, je t'offre mon premier message sur ce grand Web. Anaïs
--------------------------------------------------------------------------------
Sujet : Dépression post-partum;J,ai gagné!!! - Ajouté le : 01/07/2006 21:21 - Auteur : flo-du-pont
--------------------------------------------------------------------------------
t=arial][/font][/bold]

Bonjour,
Je suis nouvelle sur ce forum et je viens pour dire que OUI on s'en sort de cette souffrance!!
Aprés 2 ans de souffrance indescriptible,de médicaments,1 hospitalisation je peux dire que oui la vie est belle, mon enfant est ma plus belle chance et mon couple s'en est sorti plus fort encore;Alors courage à toutes celles qui galèrent et je vous dis à bientôt!!!
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 01/07/2006 21:41 - Auteur : flo-du-pont
--------------------------------------------------------------------------------
Je voudrais rajouter que même si cette dépression est plus une difficulté à devenir mère, cela m'a énormément aidé pourtant d'être considérée comme "dépressive" car cela a donné une légitimité à ma souffrance;et je voudrais dire qu'il existe beaucoup de trés bons professionnels de la santé ,on peut aussi leur faire confiance!!
--------------------------------------------------------------------------------
Sujet : Merci pour ce site - Ajouté le : 06/07/2006 15:32 - Auteur : Thalyca
--------------------------------------------------------------------------------
Bonjour,

Je m'appelle Cathy, j'ai 38 ans et j'ai un bébé de 15 mois, Romain. Tous vos témoignages me font énormément de bien. Enfin, je ne me sens plus seule dans cette épreuve. Mon conjoint me soutient beaucoup mais c'est difficile de lui expliquer toutes ces idées que j'ai pu avoir.
J'ai l'impression de mieux aller maintenant. Je vais voir une thérapeute depuis Septembre 2005. Elle m'aide énormément. D'ailleurs, je vais lui donner les coordonnées de ce site car apparemment certaines de ses patientes souffriraient de ce type de dépression.
J'ai du couper les ponts avec ma mère, mes frères et mes soeurs qui au lieu de m'aider quand mon bébé pleurait m'ont donné l'impression que j'étais une mauvaise mère. Je devais lui donner un biberon en complément alors que mon docteur le déconseillait puisque je l'allaitais et que niveau poids il allait bien bref une intrusion insupportable dans ma vie intime qui n'a fait qu'accroître le gros état de fatigue dans lequel j'étais. Et surtout, je le prenais trop dans les bras. Et, ensuite, je n'ai pas compris tout de suite ce qui m'arrivait. La longue descente aux enfers et tous les mauvais souvenirs qui remontent de mon enfance douloureuse. Je croyais en avoir déjà vécu des épreuves (attouchements sexuels + viol). Cette souffrance jamais, comme une personne l'a dit, cela a été une lame de fond lente mais interminable. Maintenant, je sais ce que c'est. Cette envie de mourir, de se demander pourquoi je n'arrive pas à le consoler (il pleurait 1h00 à 2h00 par jour ) mais c'étaient des pleurs très forts, épuisants. Et, moi aussi toute seule dans la maison ne connaissant peu de personnes dans la région et puis j'ai essayé d'expliquer à ma soeur aîné mais l'incompréhension totale, le mur.. La solitude je la cherchais comme je la redoutais, je n'arrivais pas à m'accepter telle que j'étais, j'avais l'impression de ne plus être la même, dépersonnalisation, envie d'être internée tant la confusion a été grande à un moment. Ma psy me disait que j'avais fait preuve de résilience dans mon enfance pour supporter le manque d'amour maternel, les attouchements, la violence... Et, moi, je me disais, mais ça devait pas être moi car maintenant, je suis une loque, comment je n'arrive pas à retrouver cette force ? Tant de doutes, de culpabilité, d'angoisses, de manque de sommeil. A propos, j'ai fait un malaise vagal il y a 4 mois et mon docteur m'a donné un médicament homéopathique Vagostabyl. Ca m'a bcp aidé à retrouver le sommeil.
Voilà, je vous remercie encore de m'avoir donné la possibilité de dire enfin mes difficultés d'être mère.
Plein de courage et de chaleur à toutes.
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 06/07/2006 18:39 - Auteur : Anso228
--------------------------------------------------------------------------------
Bonjour Cathy, bienvenue sur MMB

Je suis heureuse de voir que ta thérapeute t'a aidée efficacement à surmonter la difficulté qui est survenue après la naissance de Romain. La naissance d'un enfant fait souvent ressortir la partie de l'iceberg que l'on avait soigneusement immergée, ce qui est un mal pour un grand bien, car cela permet, comme tu l'a fait, de se mettre au clair avec son passé, sa famille... Famille qui a fâcheusement tedance à nous noyer sous de bons conseils qu'on le lui a pas demandés, nous enfonçant encore d'avantage dans ce sentiment de médiocrité qui nous submerge

Nous sommes heureuses de t'accueillir sur le forum et de partager ton expérience

J'espère te lire très bientôt !

--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 06/07/2006 19:09 - Auteur : nénon
--------------------------------------------------------------------------------
bonjour Cathy
bievenue sur maman-blues.
c'est vrai que la naissance d'un enfat fait remonter des tas de trucs qu'on aurait aimer garder au fond de soi mais avec le recul on se construit réellement après un tel chamboulement, on fait le vide.
ta famille ressemble un peu à la mienne et j'ai trouvé le même genre de remèdes que toi. ça fait un peu mal mais c'est bénéfique einh! sinon moi je devenais dingue!!
tu peux pas savoir comme ce que tu dis sur la solitude (recherchée et subie) me parle.


--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 07/07/2006 10:15 - Auteur : Thalyca
--------------------------------------------------------------------------------
Bonjour,
Merci de votre accueil.
Ma psy m'a dit la première fois "je sais que ce que vous vivez est difficile, croyez moi je le sais".
A cette époque, même moi je ne comprenais pas ce qu'elle voulait dire. Mais, juste cette phrase a été rassurante pour moi. J'avais déjà essayé des années auparavant d'aller voir des psys et essayer d'expliquer le malaise que j'avais avec ma mère. Ca n'avait pas collé. J'ai essayé d'en parler avec ma mère mais elle refuse de parler du passé. Et, là, comme tout le monde me le dit, il y a qque chose qui l'empêche de parler: secret, sentiments non avouables... je sais que c'est dur pour elle, en plus elle fait partie d'une génération qui ne parle pas de ça (elle a 75 ans). Et, mon père n'est plus là, sinon, je n'aurais pas subi ce harcèlement moral qu'elles m'ont fait pour que je donne le biberon en complément contre l'avis de mon médecin qui est chouette et qui en a 4 enfants. Je la trouve géniale mon docteur car à l'époque, elle m'a dit "faut se positionner comme mère". Et, je l'ai fait et je les ai remballé. Elles n'ont pas compris car je ne l'avais jamais fait et moi, j'ai coulé. Voilà, et maintenant, je remonte petit à petit. Mon compagnon a beaucoup pris le relais. J'allaitais, il donnait le bain et le couchait. Et, même maintenant, il continue. Ma belle famille a été sympa, ma belle mère ne m'a jamais fait d'allusions quand il pleurait. Et, je sais que s'ils étaient à côté, je leur laisserai pour la garde.
Je remercie une sage femme avec qui je fesais les cours de rééducation du périné qui m'a donné l'adresse de cette psy. Car, elle a vu mon état de détresse et elle a assisté aux pleurs de mon bébé. Elle m'a réconcilié avec le personnel soignant car je n'avais pas gardé un bon souvenir de certains commentaires que j'ai eu à la maternité.
Voilà, maintenant, je me dis que je peux reprendre un job à mi-temps, j'ai retrouvé une partie de mes cheveux, j'ai cru devenir chauve (j'ai fait une dermite séborrhéique). Je ne savais même pas que ça existait. J'ai essayé d'en parlé à une super amie de 25 ans. Elle m'a dit que je ne devais pas surprotéger mon fils, qu'il risquait de devenir psychotique. Son compagnon, médecin, m'a dit qu'une analyse c'était bien pour le diagnostic mais pas pour la reconstruction. Sur le moment, j'étais tellement sidérée, je me suis défendue mais je n'ai pas mesuré l'angoisse supplémentaire que ces propos ont engendré. Mais, voilà, c'était il y a 8 mois. Maintenant, je le prendrais mieux car je sens, que même si je suis plus fragille, ce n'est plus le tourbillon d'émotions comme avant. Je me suis achetée un vélo d'appart et ça m'a fait du bien de faire du sport. J'ai dégagé un peu le stress et la forme revient. Mais, ce n'est pas comme avant et je crois que ce ne sera plus. Mon bébé commence à marcher en se tenant, nous avons eu des soucis de hanche qui nous ont empêché de le mettre debout lusqu'à ses 1 an.
Voilà, tout ça pour vous dire que c'est dur mais que les envies de voyage, de vacances reviennent. Le bout du tunnel approche et je voulais vous le faire partager car vous ne pouvez pas savoir combien je me sens proche de tous vos témoignages.
Je vous souhaite plein de courage, de force. d'amour. Merci de votre soutien et merci encore pour ce site.
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 07/07/2006 10:54 - Auteur : ondelinat
--------------------------------------------------------------------------------
je vois thalyca que tu as fait la plus grande et la plus dure partie du chemin

peut être que ta psy a connu personnellement l'effondrement maternel ? rien de tel pour comprendre vraiment ce que c'est...

je vois aussi que tu es bien entourée, et tant mieux. Nos biboux n'ont pas grande différence, le mien a 18 mois

pour la marche, t(inkit pa, il va rattraper bien vite, et à 18 mois, tu ne verras plus aucune différence. sans parler du fait que les bébés ne marchent pas tous tout seul à un an ! J'ai eu des neveux qui courraient à quatre pattes juslà 16 mois ... et tu sais à quel âge j'ai marché moa ? 18 mois. Faut dire que je suis née un dimanche, alors j'aime pas me fatiguer

je te souhaite aussi plein de courage, d'énergie et d'amour, le bout du tunnel arrive thalyca
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 07/07/2006 14:28 - Auteur : ZOUZOU
--------------------------------------------------------------------------------
bonjour, moi c'est Virginie, petite maman d'un petit Lilian de 2 mois et demi, je suis heureuse de découvrir ce site!! enfin je m'aperçois que je ne suis pas la seule!!! c'est si dur d'expliquer à son entourage ce que l'on ressent, cette sensation d'etre une mauvaise mere, de mal s'en occuper, d'avoir l'impression d'etre jugée, envie de tout plaquer ce que l'on attendait depuis si longtemps...pourquoi est ce si dur de devenir maman??? pourquoi ne ressemblons nous pas aux supers mamans des magasines??? je viens de prendre rdv avec ma psy qui me suivait depuis quelques temps ( je croyais en avoir fini...) et à cette idée je me sens mieux, je vais pouvoir mettre des mots sur mes sentiments sans faire de la peine à quiconque....
je souhaite beaucoup de courage à toutes!!! c'est si difficile!!!! serrons nous les coudes!!
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 07/07/2006 14:55 - Auteur : nénon
--------------------------------------------------------------------------------
bonjour Zouzou
bienvenue sur ce site. je suis bien heureuse pour toi, tu viens de faire une étape importante pour ta reconstruction : téléphoner à un psy c'est vraiment difficile mais c'est surement la clé pour aller vers le bonheur de la maternité et de la vie en général.
c'est vrai que comme toi j'étais étonnée que ec soit si dur d'être maman, que ça chamboule et fasse aussi mal. ça ne ressemble pas toujours à l'image dorée des magazines comme tu dis. c'est presque tabou de dire "je suis une jeune maman, mon bébé va bien mais moi ça va pas". tout le monde nous regarde effaré et demande de quoi on parle. c'est pour cela que lorsque j'ai "rencontré" ce site et je sais que je suis loin d'être la seule et ben je me suis sentie "normale". faut pas avoir honte de ce qu'on ressent, on est humaine. mon fils a bientôt trois ans et quand je le baladais j'avais peur de ce que pensaient els autres femmes, ou les gens autour de moi "regardez celle la elle sait pas s'occuper de son fils" j'entendais ça mais je crois bien que c'était dans ma tête. et ben aujourd'hui je vais te dire que mon fils est vraiment un phénomène mais je n'ai plus honte de la mère que je suis, il est pas un enfant parfait moi pas une mère parfaite non plus mais je suis sa mère et il est mon fils et c'est si bon cette évidence.

j'espère te lire bientôt zouzou. courage pour ton rendez-vous, je suis sûre que c'est la première étape vers le bonheur.

Hélène
"C'est ce qui échappe aux mots que les mots doivent dire" Nathalie Sarraute
Céder sur les mots , c'est céder sur les idées.

Avatar du membre
betty_blue
Messages : 2843
Enregistré le : 10 janv. 2010, 22:14

Re: Afin de faire connaissance

Message par betty_blue » 28 janv. 2010, 17:47

Ajouté le : 08/07/2006 22:56 - Auteur : ticoeur
--------------------------------------------------------------------------------
Bonsoir

je découvre ce site et ça me fait du bien meme si je pense que je vais mieux.
Je suis maman d'une petite fille de 3 ans et demi et d'un petit gars de 14mois né en avril 2005 que j'aime si fort tous les deux. A la naissance de ma fille, je suis tombée d'amour pour elle. Je l'ai calinée, maternée, j'ai eu une patience d'ange avec elle et pourtant c'était un bébé qui pleurait bcp. Quand mon 2ème enfant est né, je l'ai trouvé beau, il était très cool, livré avec les nuits, peu pleureur. A la maternité, je disais c'est un superbébé. Je tenais à l'allaiter car à ma 1ère j'avais très mal vécu l'allaitement, là je m'étais très préparée, et apparemment il tétait bien. Sauf qu'à la montée de lait plus rien ne sort et malgré les efforts du personnel soignant, rien n'y fait, je dois passer au bib de lait maternisé. 1er deuil à faire, très lourd je crois que je ne m'en remets réellement à peine que depuis qq semaines. Là desus qd mon bb est né j'ai eu une déchirure du périnée complet, je n'ai pas pu porter mon 1er enfant pendant 6 semaines. Je vous explique le contexte pcq je ne peux pas m'empecher de penser que tout est lié. J'ai eu peu de visites à la mater, tant mieux je préérais ainsi sauf que ma soeur ne m'a pas appelé ni ma meilleure amie. Pour ma soeur j'ai su par après qu'en réalité ma mère lui avit dit que j'étais fatiguée. Sauf que pour moi ça a été dur à vivre.
De retour à la maison, ma mèer vient tous les jours pour m'aider car je ne peux pas porter et je ne veux pas que ma fille en souffre. En réalité je souffre de la présence pesante de ma mère.
Qd il a eu 2 mois j'ai fait un ulcère du duodénum.J'avais contacté ma DRH pour retravailler à 4/5ème et elle a refusé. Evidemment personne dans mon entourage ne m'a comprise et je n'ai eu droit qu'à des remarques du genre "elle n'a pas le droit c'est pas légal" ça je le sais je bosse dans les ressources humaines mais j'ai préféré reprendre à temps plein plutot que de subir une pression psychologique.
J'ai repris le travail en aout 2005 et pendant des mois j'ai terriblement souffert : impression de ne pas assez m'occuper de mes enfants, impression de ne pas aimer mon fils, je ne suis pas tombé d'amour pour lui comme pour ma fille, impression de manquer de tendresse, toujours courir, envie que tout finisse, envie de partir. Je me suis fait peur vraiment pcq un jour j'ai eu une terrible crise d'angoisse, j'avais envie de me suicider et en meme temps je regardais mes enfants je les aime mais ce jour là j'ai meme dit à mon mari ils me bousillent la vie. Je me suis haie, je suis psy de formation, et je m'en voulais de ressentir des choses si violentes alors que j'ai tout pour être heureuse. Et surtout j'ai peur d'avoir mis en lui des sentiments dont il n'avait pas besoin mon tiloup mon amour.
Aujourd'hui je vais mieux je ne sais pas pq le moral en tout cas . Pour le reste j'ai tjs l'impression de "bacler" mon fils de ne pas faire comme il fut, de ne pas profiter de lui.
Je suis tjs dans le dilemme coment concilier ma vie professionnelle et ma vie privée mais au moins je n'ai plus d'idées suicidaires. Mais j'ai peur de rechuter.
J'aime mes enfant plus que tout au monde mais que c'est dur d'etre maman.
Merci de m'avoir lue
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 09/07/2006 08:16 - Auteur : nénon
--------------------------------------------------------------------------------
bonjour Ticoeur
oh oui c'est dur d'être maman et àla lecture de ton expérience de l'allaitement, de la déchirure et de ton ulcère on ne peut que comprendre comment il a été difficile pour toi de vivre pleinement et séreinement ta deuxième maternité. cela bien sûr doit être perturbant de ne pas vivre intérieurement les mêmes choses àc haque maternité mais les naissances de tes enfants sont arrivés dans un contexte socila, de santé complètement difféents. je ne crois aps que tu aimes moins ton garçon, votre histoire demande plus de construction amsi elle est aussi belle que l'histoire que tu as avec ta fille. le fait de n'avoir pu le porter pendant toutes ces semaines est évidenement u évènement difficile à vivre et qui ne favorise pas l'amorec de la relation.
jai un seul enfant qui va bientôt avoir trois ans, il m'a fallu plue de deux ans pour installer réellement une relation mère-enfant avec lui. moi aussi jeme suis dit que ej serai mieux sans lui. je ne m'en veux pas aujourd'hui (ce qui n'était pas le cas à l'époque). ces mots que l'on pense montrent nos difficultéés à aimer notre enfant, à penser que l'on estcapable et digne de cet amour. il n'y a aps de honte ni de culpabilité à avoir.
pkoi dis tu que tu penses "bacler" ton fils? est-ce que c'ests eulement du à la difficulté de concilier vie pro et personnelle? ou bien tu penses que votre relation n'est pas encore satisfaisante pour toi? si je te demande cela c'est parce que'il ne faut pas hésiter à aller consulter qqn, pour livrer ces setiments et comprendre de quoi ile st question entre lui et toi.

j'espère te relire bientôt.

Hélène

--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 12/07/2006 12:46 - Auteur : kati mini
--------------------------------------------------------------------------------
bonjour à tous!, j'ai 23 ans tout juste et j'ai un fils de 7 mois nommé Chris et je vis avec le papa mais je ne suis pas mariée.
je vien de finir mes études alors j'ai enfin un peu de temps pour m'occuper de moi et de mon pti bout car j'ai repris les activités très tot après l'accouchement.
je suis heureuse de connaitre l'existence de ce genre de site, cela brise la solitude et l'isolement, mais malgré tout j'ai un peu honte d'y venir: c'est la première fois que je vais sur un forum(internet c'était pas trop mon truc à la base...),et je ne parle jamais à d'autres maman vu mon soit disant jeune age

je salut donc tout le monde et félicite l'action d'voir créer ce site sachant ce qu'il représente pour chacune d'entre nous...

--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 12/07/2006 13:04 - Auteur : flo-du-pont
--------------------------------------------------------------------------------
Bienvenue Kati mini,
Moi non plus je ne m'interressais pas trop à internet avant et c'est également mon premier forum.Tu verras,c'est trés chouette et vraiment enrichissant de pouvoir ajouter sa petite pierre à l'édifice!
A trés bientôt
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 16/07/2006 10:56 - Auteur : ticoeur
--------------------------------------------------------------------------------
Bonjour,
merci Nénon.
En ce moment ça va superbien avec mon fils, j'ai l'impression que ça y est je suis mère.
En fait j'ai l'impression de l'avoir "baclé" pcq moins joué avec lui qu'avec ma fille, moins stimulé, peut être aussi moins patiente qd il pleure, cet hiver un bain un soir sur 2 pcq j'étais fatiguée. C'est fou comme on peut etre maman différemment pour 2 enfants. J'ai compris qu'ils sont différents, que j'ai voulu protéger ma 1ère de l'arrivée de ce second, en fait elle je l'ai très préparée à l'arrivée du petit frère mais moi je ne me suis pas préparée.
Là je suis en vacances et je compte bien en profiter à fond pcq effectivement qd je travaille je suis bcp moins dispo pour eux et ce meme le soir pcq qd j'ai une grosse journée je reviens stressée et ils le sentent et c'est un cercle vicieux.
Bon courage, bisous, je pars en vacances mais je reviendrai donner des nouvelles.
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 16/07/2006 11:19 - Auteur : nénon
--------------------------------------------------------------------------------
bonnes vacances Ticoeur profites bien de ta famille et prends soin de toi
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 19/07/2006 16:03 - Auteur : sophrologie2a
--------------------------------------------------------------------------------
Bonjour

Je m appelle julya j ai 23 ans
Je suis maman d un Gabriel que j élève seule.
Mon fils a été une très belle surprise à mes yeux et seulement au mien le père n en ne voulant pas
J ai donc décide de le garder seule ... j ai eu une magnifique grossesse.... un petit temps d adaptation a été nécessaire vis a vis de mon poids mais rien de plus, j ai allaité avec une immense joie et une grosse fatigue car c est un bon mangeur depuis la naissance mais rien de tout se que vous avez pu écrire ici.

Mon fils ma donné envie de me battre au contraire et de réussir les choses j a donc suivis des cours pour être sophrologue et quand j ai vu comment certaines sage femmes ou autre professionnel qui entoure et accompagne la femme enceinte et bien j ai été choqué voir déçu.
Donc j ai pris une spécialisation maternité, enfance, grossesse.
Parce qu il est important que la femme à cette période la soit accompagnée des l humanité et le c?ur !!
J ai eu mon diplôme en 2005 et je penses que si je n avais pas eu mon fils j en serais pas la.
Je ne dis surtout pas sa pour vous blesser ou autre mais simplement pour vous dire que moi c se fut l inverse.
Avant mon fils je n étais pas très stable dans mes boulot, je passais énormément de temps en boite pour finir y travailler, enfin plutôt une vie de patachon?.. Et lorsque j ai appris que j étais enceinte j ai voulu lui donner une autre vie que sa et un futur le plus sain possible alors je me suis prise en main ?.
Chaque jours qui passe est du bonheur je dis pas que c est tout le temps facile mais c est magique.
Et j aimerais que toute les mamans soient bien et heureuse d ou mon métier?




--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 20/07/2006 11:46 - Auteur : ondelinat
--------------------------------------------------------------------------------


ce que tu décris là, c'est ce que j'ai vécu avec ma fille ... un immense bonheur, et le choix de changer de vie pour elle ...

finalement, avec mon tit bout, je retrouve petit à petit les mêmes choses... mais que les débuts furent douloureux !!! et c'est cette douleur qui m'a fait à nouveau changer pour lui, pour nous, et pour, finalement, que cette difficulté soit transformée en un grand plus, tant au niveau personnel, que pour les autres mamans...
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 26/07/2006 12:46 - Auteur : mamandésir
--------------------------------------------------------------------------------
Bonjour
je viens de découvrir ce forum grace à un lien présent dans la signature de Betty sur Docti...
j'ai 25 ans et j'ai accouché il y a 2 mois de ma fille Camille et depuis je traverse une période difficile avec des hauts et des bas mais on va dire beaucoup de bas...
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 26/07/2006 20:32 - Auteur : flo-du-pont
--------------------------------------------------------------------------------
Bienvenue,mamandésir;tu vas découvrir en lisant nos psts que nous aussi nous avons toutes connu ces "bas", avec plus ou moins d'intensité.
2 mois c'est trés peu pour se faire à cette nouvelle vie et c'est normal de se sentir mal parfois ou dépassée.N'hésite pas à venir en parler, nous sommes là pour toi!!
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 27/07/2006 09:54 - Auteur : mamandésir
--------------------------------------------------------------------------------
merci pour ton accueil Flo
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 28/07/2006 13:10 - Auteur : lnetmarsu
--------------------------------------------------------------------------------
j'ai posté un message sans m'etre presentée auparavant; je vais donc rattraper cela....
helene, 26 ans , maman de Axelle née le 18 fevrier 2006 avec 1mois et une semaine d'avance...
je vis actuellement dans les sud, a 800 km de ma famille mais je prépare mon demenagement pour retrouver mes proches
je me suis faite opérer de la thyroide un mois avant de " concevoir" Axelle; j'ai eu une grossesse difficile faite d'angoisse d'un manque ou d'un surplus d'hormones thyroidiennes
mon allaitement s'est mal passé , debut difficile,( toute petite elle ne parvenait pas a téter) puis mal de ventre (coliques selon les medecins), puis baisse de lactation que j'ai essayé veinement de relancer pendant 2 mois.... les maux de ventre de ma petite puce n'ont pas cessé et on a fini par me croire et voir qu'elle était allergique aux protéines de lait
j'ai commencé a ne plus dormir, passer des nuits éveillées, allongée, a vouloir me taper la tete contre les murs
j'ai demandé de l'aide a des medecins qui ont commencé par de l'homéopathie ( ce qui n'a fait que repousser et empirer ma fatigue) mon cerveau fonctionne nuit et jour ; si je me couche la journée, je pleure; je me releve donc pour faire n'importe quoi qui m'occupe l'esprit mais je sens bien que mon corps ne suis plus!!!!
enfin, je prend des anti depresseur anxiolitiques et somnifere depuis 3 semaines
je commencais a me detendre mais mon demenagement se passe mal ( pas de logement comme prevu) je fais les cartons sans savoir ou je vais atterir, ce que je dois garder ou ce qui va etre stoqué dans un garage........
je cherche un soutien de personne ayant vécu ces moments difficiles pour me "rassuer" sur une issue proche de ce cauchemard; j'aimerai tant profiter de ma fille
merci
LN

--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 30/07/2006 21:01 - Auteur : loyala
--------------------------------------------------------------------------------
bonjour
une petite présentation moi aussi
j'ai 2 enfants, un né fin 2003 et le dexième fin 2005
je suis tombé de haut à la naissance de mon premier, j'étais persuadée qu'en voyant son bébé on "tombait amoureuse de lui au premier regard", pourtant déjà je n'étais pas emerveillée de ma grossesse, je n'ai pas trouvé ça super d'être enceinte, tout me semblait irréel et ce sentiment d'irréalité a continué après la naissance...
je dois préciser que la naissance s'est très mal passé, 30h de contractions, césa en urgence, bébé entre la vie et la mort que j'ai découvert seulement 2h après sa naissance en salle de réveil avant son tranfert ailleurs.. séparation près de 3 jours et retrouvaille très difficile, indifférence de ma part et descente aux enfers, culpabilité de ne pas me sentir maman, de ne pas être folle de mon bébé, d'être mal, de ne pas savoir ou j'en étais, quels étaient mes sentiments... bref j'ai été mal physqiuement et moralement mias personne ne comprend ce qu'on resent alors, personne ne veut écouter notre mal être, j'ai essayé de parler et on me regardait comme une folle ! comment, tu ne penses pas aimer ton bébé ? tu n'es pas heureuse ? heureusement une première amie qui elle m'a écouté 4h au tél m'a tiré un peu vers la lumière, puis j'ai eu le témoignage d'une relation et là je me suis dit, mais je ne suis pas la seule alors ?
et de lire les récits sur ce forum ça montre bien qu'on est pas seule loiin de là...
bon, j'ai beaucoup à raconter alors j'en garde pour plus tard mais je doit dire qu'on en sort et qu'on arrive à beaucoup de sérénité mais que ça m'énerve quand je lis encore très, trop souvent : un bébé ce n'est que du bonheur ! je hais cette phrase et je redis cette autre phrase ! on ne nait pas mère on le devient...
à bientôt
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 31/07/2006 11:48 - Auteur : betty_blue
--------------------------------------------------------------------------------
Merci loyala et bienvenue sur ce forum

comme tu le dis on s'en sort, mais seulement en se confrontant à sa réalité maternelle : non un bb peut ne pas être que du bonheur, enfin je veux dire sa venue au monde .

C'est par commodité que l'on affirme systématiquement le contraire, nous privant du coup , à coup de déceptions et de désillusions , de celui que peut nous apporter cette naissance ...

le monde ne veut rien en savoir de ce qu'est vraiment la maternité, un retour aux sources, vers nos origines...
cela dérangerait son fonctionnement qui va toujours vers l'avant , vers plus de ... un monde qui va à l'opposé de ce que vient nous rappeller le bb ... alors pour ne pas troubler ce monde, celui ci a trouvé plus commode de parler de "désordre émotionnels de la maternité ", de folie, de dépression, de manque d'instinct et de dérèglement hormonal .
..c'est la mère qui va mal, qui est mal ... ce n'est pas ce qui nous entoure ... selon eux bien sur .

Ici sur maman blues, on part du principe que c'est d'abord ce qu'une femme dit de sa maternité ou de ses sentiements vis à vis du bb qui est à prendre en compte , et qui éclaire le sens de la maternité humaine.

*** Message ?dit? par betty_blue le 31/07/2006 12:49 ***

--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 13/08/2006 17:53 - Auteur : Falagar
--------------------------------------------------------------------------------
bonjour,

Magali, Maman de 2 enfants.

j'ai eu mon premier enfants à 30 ans. Mon conjoint revait d'un enfant, moi j'etais moins sûre de moi, mais je pensais qu'il etait temps. Trois années pour me retrouver enceinte. Ma grossesse se passait tres bien, je ne resentais rien de particulier , je me disais que cela viendrais bien à la naissance. Vers 8-9 mois de grossesse , j'ai été stresse par la deformation insensée de mon corps, mais ce fût tout.

LA naissance fût difficile, je n'ai pas eu de cesarienne car je l'ai refusée, mais la tete est mal disposée, il a fallu les forceps pour l'aider à venir. Et là , avec cet enfant que l'on m'avait placé deux secondes sur le ventre .. et bien rien rien rien n'est venu. gros bay blues à la maternité.
Allaitemant hasardeux. Je ne supportais pas le milieu hospitalier. Le bebe etait sous antibiotique, il avait un streptocoque. nous sommes rentrés au bout d'une semaine.( de calvaire ).
Le bébé pleurait beaucoup, je me vois encore à ces cotés, en larmes, lui demander pourquoi il pleurait temps. je n'aimais pas le prendre dans me bras, j'avais peur de le rendre capricieux.
j'avais peur de le prendre dans notre lit , j'avais peur de l'aimer tout simplement. j'evais la sensation de n'etre bonne à rien ( surtout pas à s'occuper de ce bébé ), j'avais envie de fuir loin loin loin et des idées morbibdes me traversaenit l'esprit.

Il a fallu 7 mois pour reconstitier un lien . Un matin je me suis levée, en me disant c'est mon fils, je l'aime et tout est partie. pourquoi et comment je n'en sais rien

pour mon second, tout a été different.

Helas 5 mois apres la naissance, des desirs morbides m'ont agressés.
j'ai debuté une psychotherapie, que je suis toujours.



--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 13/08/2006 18:20 - Auteur : flo-du-pont
--------------------------------------------------------------------------------
Bonjour Falagar,

bienvenue sur ce site où, tu le verras, beaucoup de mamans vivent ou ont vécu de grosses difficultés à se sentir "mère" de leur petits bouts.
D'aprés ce que tu dis de ta première maternité, je trouve normal qu'aprés une telle experience à la clinique ss tu aies eu du mal à lier connaissance avec ton enfant.Pourtant tu y es arrivée, même si comme tu le dis on ne sait pas tjs pourquoi ni comment.Souvent la naissance d'un enfant nous renvoie à des choses anciennes de notre enfance et peut-être ce second BB te ramène t-il à certains aspects que tu n'as pas eu le temps "d'évacuer" la première fois?
En tout cas, la thérapir est un excellent moyen de se faire aider
Et il y a ce site, où nous sommes toutes prêtes à t'épauler!!!
A bientôt
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 16/08/2006 18:21 - Auteur : tristana
--------------------------------------------------------------------------------
Bonsoir Kati mini,

J'ai eu ma fille a 26 ans et j'ai eu moi aussi droit "a ce soit disant jeune age" cette réflexion me mettait hors de moi, aujourd'hui 2 ans + tard ça me passe par dessus et j'estime qu'en matière de maternité être maman à 20 ans c'est pas non plus être trop jeune

on peut être bien plus vieux en age et jeune dans sa tête

il n'y a pas de honte à aller chercher de l'écoute et de la compréhension, un soutien de la part de gens qui te comprennent et surtout ne te jugent pas!!!

en venant ici, j'ai compris beaucoup de choses et aussi certaines mamans m'ont soutenus et aidé dans les difficultés que je rencontre, et je me suis promise que lorsque je serai bien + forte d'aider à mon tour d'autres maman...

Ce site est vraiment formidable en celà
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 05/10/2006 14:16 - Auteur : cocopapaye
--------------------------------------------------------------------------------
Bonjour :)

angélique 26 ans lyon

Je suis nouvelle ici aussi et suite à une dure lutte avec mon âme je me décide à faire un premier pas afin de me soulager et surtout de partager avec d'autres mamans ce moment douloureux. Je profite d'une sieste de mon fils pour vous ecrire et j'espere vous faire parvenir mes angoisses ainsi que mes doutes... voila je me lance... J'ai accouché d'un petit battisteo qui a depuis hier 3 mois et j'ai beaucoup de mal avec cette nouvelle experience... Au depart j'ai commencé a l'allaiter et faute de soutien j'ai du abandonner car on me repettait (cf le pere et la famille) que je n'avais pas assez de lait ce qui etait totalement faux... ce que j'ai su bien trop tard... deja mon fils avait pris pres d'un kiloen 15 jours... Mais le fait qu'il pleurait tt le temps avait mis le doute. Donc sevrage a contre coeur et grosse deprime suite a cela... J'ai eu l'impression que mon fils se detachait de moi et ce rappor fusionnel si intense et reconfortant envolé... Et commence la depression que je redoutais tant... vite debordee, image de moi negative, c'est certain je suis une mauvaise mere malgres les compliments et les phrases rassurantes du papa... Je ne supporte plus les pleurs de mon enfant et bien souvent je joue a contre coeur et qd il pleure j'ai de tels acces de colere que j'ai peur de ce qui pourrait se passer... Je l'aime si fort et en meme temps je voudrais qu'il ne soit pas la...Cette contradiction m'est un calvaire et je n'ose pas en parler autour de moi...J'ai besoin de trouver une maman qui ai ressenti cela...Je sais que les psys ne me seront d'aucunes aides...J'ai assez de mal a expliquer tt cela c'est assez confus...Tout ce que je sais c'est que ma mere a ete une mere assez absente et je crois que le mieux a faire c'est de lui en parler, je crois qu'elle n'en a pas eu conscience et que pour elle le fait de laisser une jeune fille de 16 ans dans un appart c'est ce que j'attendais... Bon je vais m'aretter la :) ya -t-il une maman qui ressente un petit peu ce que je ressens ou qui a senti et qui pourrait m'aider à échanger avec elle? Merci d'avance

Et merci pour ce site, ca fait du bien de savoir qu'on est pas seule :)

--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 05/10/2006 14:43 - Auteur : Dule
--------------------------------------------------------------------------------
Bienvenue

Ne t'inquiete pas, tu n'es pas toute seule!
On est beaucoup ici a ressentir ou avoir ressentis ce que tu resens en ce moment!
Moi la 1ere(l'allaitement en moins!)!J'ai l'impression de me voir dans ton histoire...

Ecris autant que tu voudras ce site est fait pour ça.

Parcours un peu les sujets des uns et des autres,ça t'aidera dans un 1er temps.
Moi je suis pas tres douée pour les 1er contacts!
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 05/10/2006 15:15 - Auteur : cocopapaye
--------------------------------------------------------------------------------
merci dule

J'ai lu un peu ton histoire et c'est vrai que bien malheureusement ca aide de se dire qu'il y a d'autres femmes qui sont concernées :)

Je ne suis pas non plus tres douée pour les premiers contacts mais j'espere pouvoir relever le defi :)

--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 05/10/2006 20:12 - Auteur : mélanie
--------------------------------------------------------------------------------
Bonsoir,

Je me présente, je m'appelle Mélanie, j'ai 29 ans et je suis l'heureuse maman d'une petite Lou âgée de 9 mois.

J'ai mis 2 ans à tomber enceinte et je sais, avec du recul, quel était le problème, le décès de ma cousine de 16 ans atteinte d'une tumeur au cerveau, je me disais qu'il était impossible que je donne la vie alors qu'on allait lui prendre la sienne car je savais depuis toujours qu'elle était condamnée. Et puis un beau jour, le miracle se présenta, j'étais enfin enceinte.... De plus d'une petite fille ( souhait de nos 2). Au cours du 6 mois de grossesse, accident de la route en allant travailler, je me suis vue mourir, l'accident a causé plus de dégâts matériels que physiques mais j'aurais dû être plus attentive au côté psychologique car j'avais été traumatisée mais il fallait que je règle tous les papiers administratifs. Déclenchement de mon accouchement à 8 mois à cause d'une hypertension grave et là le cauchemar commence. J'ai accouché comme les femmes auparavant, au lieu de draguer les infirmières, il aurait été sympathique que je tombe sur un vrai anesthésiste.... conclusion la péridurale n'a fonctionné que d'un côté, 9 heures de supplice à crier comme une bête et pour une seconde fois je me suis vue mourir, comme je dis souvent, et c'est une image forte, si quelqu'un m'avait mis un pistolet sur la tempe à ce moment précis, j'aurais tiré.....Lorsque la petite est sortie, je n'ai rien ressenti, j'avais juste envie qu'on me foute la paix et qu'on me laisse dormir. Je me suis enfoncée petit à petit au cours des semaines qui ont suvi. Ma fille pleurait toute la journée, parfois des heures sans s'arrêter. Le matin, quand je me levais, j'avais qu'une seule envie qu'elle soit morte dans son lit. Quand j'ai fait le constat qu'elle ne voulait pas mourir, je me suis dit que c'était à moi de partir. Le 21 mars 2006, jour de mon anniversaire, j'ai voulu mettre fin à cette souffrance indescriptible, j'ai fait gardé ma fille et j'ai réfléchit toute la sainte journée à orchestrer mon suicide mais je n'ai rien fait.... Le lendemain matin, j'étais incapable de me lever tellement mon corps me faisait mal, comme une façon de me dire que j'étais au bout de mes limiltes, j'ai regardé mon ami et lui ai dit froidement " si tu ne m'aides pas, je me fous en l'air". Un médecin est venu à mon domicile et m'a faite hospitalisée d'urgence en psychiatrie. J'y suis restée 15 jours et par chance j'ai pu obtenir, grâce à mon ami, une place avec Lou à la maternologie de St Cyr l'Ecole où nous avons passé 2 mois et demi de galère.
Aujourd'hui tout va bien et comme je le dis, je suis la preuve vivante qu'on sort de cet enfer.

Mélanie, une maman qui aime la vie....
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 06/10/2006 07:25 - Auteur : choupette3116
--------------------------------------------------------------------------------
Melanie,bienvenue,
ton témoignage m as bcp touchée et m as fait penser a moi..Sauf pour moi c est different...Je n ai pas pu m en sortir en allant en unite de maternologie car c ma belle mere qui s occupait de l enfant,moi je voulais pas m en occupé.Enfin je veux pas te raconter ma vie,je la raconte d ailleurs sur un post,TT ca pour te dire que tu a ete tres courageuse malgre les moment difficile,Bravo Mélanie tu peux etre fiere de toi!!
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 06/10/2006 08:36 - Auteur : mélanie
--------------------------------------------------------------------------------
Merci Choupette pour ce message. J'espère juste faire passer un message d'espoir à toutes celles qui souffrent en silence et leurs dire que la guérison est possible.

Bon courage à toutes.

Mélanie
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 18/10/2006 20:21 - Auteur : ramoon
--------------------------------------------------------------------------------
Bonjour,
Après plusieurs passages ici, je me décide à me présenter
Voilà, je suis ramoon, j'ai 31 ans, un petit garçon né le 27 juin 2006, et je passe depuis par tous les moments imaginables et difficiles qui résultent de ma naissance en tant que mère...
Je suis suivie depuis 9 ans, j'ai eu une maman dépressive, alcoolique et qui nous a svt menacés de mort sur nous. Bcp de viloence psychologique, un père tiède ds ses décissions, s'évadant au travail, mais surtout battu par sa femme (j'ai fait ce constat il y a peu au fianl)
je traverse des momenst d'angoisse très forts, avec idèe récurrente que je suis toxique pour mon fils, qu'il ne m'aime pas,que je dervai partir, me foutre en l'air,avec quelques flashs sur sa mort à lui, comme c'est douloureux!!! Mais j'avance, c'est tout ce qui compte pour moi...jamais je n'aurai pu attendre un enfant si je n'avais aps fait tout ça, il y a tant de choses qui m'ont manquées et surtout, j'ai vécu tout le tps ds la crainte de cette mère dévorante, passant de la rebellion, quand je traquais les bouteiiles et que je la ramassais ivre, qu"elle me malmenait, à un rôle se super confidente réparatice, qui m'a bouffé littéralement, et à 22 ans, j'étaius sèche ds mon coeur, pas d'avenir, trop fatiguée...J'ai fait 2 TS , avec pour la dernière une hospitalisation de 3 jours, mais pas en psy. Personne ne l'a su ds ma famille, et derrière j'ai eu la chance formidable de rencontrer mon époux, qui m'a et m'aide toujours.

Bref, si je suis ici, c'est que c'est encore bien difficile, mais ce site m'aide bcp, merci et merci!

J'ai confiance je crois, on peut en sortir, pour ma part, c'est une épreuve supplémentaire que je compte bien dépasser, car oui, un jour, je serai en paix avec moi et les miens.
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 18/10/2006 20:27 - Auteur : flo-du-pont
--------------------------------------------------------------------------------
Tu peux être trés fière de toi, ramoon, vraiment trés fière.....
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 19/10/2006 10:01 - Auteur : ramoon
--------------------------------------------------------------------------------
Fière...oui, peut être, mais j'ai encore du mal à voir le chemin parcouru, c'est le syndrome du verre à moitié vide / plein...
je souhaitais rajouter à cette présentatton, que moi aussi, dès la maternité, j'ai senti que ça allait être difficile. je ne pouvais pas me lever de suite (3 jours) car la péridurale m'a rendue malade (en plus n'a fonctionné que très partiellement) et du coup, pas de soin à BB, toute une galère pour réussir ne serait ce que me relever et le prendre pour la mise au sien...Mais au fonds de moi, j'étais "contenet" car dès le début, m'occuper de lui a été source d'angoisse profonde, d'ailleurs dès que mon mari partait c'était la panqiue et les pleurs.... Mon BB c'était un étranger, je me demandais qu'est ce que je foutais là, c'était irréel. Encore aujourd'hui, ça l'est un peu, et chose assez surprenante, bien que je l'allaite, je n'arrive à ressentir la chaleur de son corps, que très rarement, et quands je sens vriament son corps contre moi, je susi tjrs surprise par ce contact vraiment tendre...C'est bizarre non, cette sensation d'être cplt coupée de lui? J'arrive mieux à m'occuper de lui qd je susi moins fatiguée, je me force moins à sourire, jouer ...Car tout était forcé au début...Combien de fois ai je pleuré, en me disant que je ne l'aimais pas, puisque je ne prenais aps plaisir à le câliner, le bercer...
Mais je sais que ce plaisir là existe,il est seulement parasité par mes défenses et ma défiance, donc je me dis que je ne suis aps une mère sans coeur!!
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 24/10/2006 17:59 - Auteur : mylo80
--------------------------------------------------------------------------------
voilà, je me decide.... je me lance car c'est la première fois et je suis une timide du net!!!! je me présente : j'ai 33 ans et je suis maman de 4 enfants: un fils de 15 ans,une fille de 10 ans d'un 1er mariage et d'un garçon de 5 ans et d'un petit bout de 2 mois de mon 2ème mariage qui lui est beaucoup plus heureux que le 1er mais bref!! ce n'est pas ce sujet qui m'intérresse!! voilà,je me sens térriblement seule et perdue depuis la naissance de mon dernier enfant.............. Aussi bizarre que celà puisse paraître et malgré l'expérience de maman avec mes autres enfants je suis déprimée depuis la maternité peut être même un peu avant en y réfléchissant d'avantage.... Bon, courage.... je me lance...... Mon bébé me fait peur quand je suis seule avec lui, je pleure sans arrêt car je me sens une mauvaise mère et j'ai même la sensation que ce bébé ne m'aime pas et celà me fait mal,me torture au point où je n'ai plus de repères ,je délaisse tout le monde d'où un nouveau sentiment de culpabilité,je suis en train de me refermer comme une huître dans sa coquille sauf que la mienne et pleine de ce vide immense.... je ressens au fond de moi une solitude intense qui pourrait être déccrite comme: une explosion nucléaire dont je serai la seule survivante et autour de moi le Néant ..... plus rien... ni personne.... ni vie..... et plus rien sous mes pieds pour me tenir, m'accrocher..... à qui? A quoi ? je me sens perdue et j'ai de très mauvaises idées.......... Mourrir pour moi serait la seule issue tellement j'ai mal!!!!!!! je souffre et là je vois que je ne suis pas seule à souffrir grâce au cite que j'ai reçu via france 5 sur leur forum on parle de vous.... toutes.... qui a force de vous lire ,me font me raccrocher à un petit quelque chose qui comme je crois au destin pourrait peut être m'aider à ne plus vouloir mettre fin à mes jours car malgré tout celà, j'aime profondément mon mari et Tous mes enfants et je ne comprends pas ce qui se passe en moi d'aussi autodestructeur et d'aussi terrorisant....... pour l'instant je suis tombée au fond d'un gouffre énorme qui j'espère à un fond pour que je puisse taper du pied comme au fond de la piscine et que je puisse enfin remonter pour respirer la VIE et redevenir la fille joyeuse,rieuse,un peu farceuse avec toujours un petit mot pour rire et remonter le mrale des autres ..... chose que je faisais avant et qui m'ai pénible aujourd'hui, dans l'état dans lequel je me trouve mais ça dans mon entourage tout le monde s'en fout et continue a venir chez moi pour déverser leurs flots de misères à eux sans même voir que Moi, je vais MAL!!!! Personne ne me demande:" Alors comment ça va? " c'est toujours : "Oh!! il m'arrive encore une tuile ,j'ai pas de chance ,tu peux m'aider............." j'aurai envie de leur crier " AIDER MOI !!!!!JE VAIS PAS BIEN DU TOUT ET J'ai PEUR DE TOUT MêME DE MON PRORE ENFANT !!!!!!" mais j'y arrive pas. j'espère que je ne ferai peur à personne et que quelqu'un me répondra. Je vous demande une seule chose : Aidez moi à faire face. Aidez moi à comprendre ce qui m'arrive!!!! je me sens seule,si seule.... je déprime a en devenir folle
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 24/10/2006 18:12 - Auteur : betty_blue
--------------------------------------------------------------------------------
bonjour mylo
bien sur que non tu ne fais peur à personne et surtout pas sur ce site, toutes plus ou moins sommes passées par de tels moments , de tels gouffres de solitude et de désespoir.
Nous avons souhaité un enfant et puis il est arrivé et trés vite quelque chose s'est installé entre lui et nous : peur, angoisse, mal être et même pour certaines un rejet de ce bébé.
de quelle région es-tu mylo ? nous avons peut être une adresse à te proposer; tu ne dois absoluement pas rester comme ça , c'est important que tu soies aidée ... tu traverses un moment difficle mais pas irrémédiable, il te faut un accompagnement psychologique pour éviter de t'enfermer par déception ds une dépression .
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 24/10/2006 18:23 - Auteur : mylo80
--------------------------------------------------------------------------------
je suis de la Somme a coté d'Amiens, je ne m'attendai pas a une réponse aussi rapide car là je suis vraiment très mal et je me fais même très peur mais je pense quand même a mes petits anges pour ne pas moi même aller vers quelque chose qui me fait vachement peur : la MORT j'ose pas en parler a mon médecin traitant mais je crois que la puéricultrice a décellé qq chose parce qu'elle veut me revoir jeudi chez moi pour le petit ;elle m'a dit !mais....????? En plus,je comprends pas parce que tout le monde me dit que mon Bastien est un beau Bébé en bonne santé mais j'ai peur............ MERCI Betty_blue pour ce que tu fais pour les pauvres femmes comme moi car le pire c'est que je n'ai plus d'estime de moi et mon mari en souffre aussi
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 24/10/2006 18:50 - Auteur : nénon
--------------------------------------------------------------------------------
bonjour mylo

bienvenue sur ce forum qui nous a toutes aidé à un moment ou à un autre.
en lisant ton post je voulais te dire tout d'abord que tu es "normale" que tu ne fais peur à personne parce que nous toutes nous avons connu ce par quoi tu passes aujourd'hui. tes mots j'aurai pu les écrire à ta place mylo. ce que je veux te dire c'est de ne pas culpabiliser, de ne pas croire que tu es folle.
Mylo tu es une maman qui a besoin d'aide c'est tout. il n'y pas de honte à avoir à demander de l'aide à son médecin, une amie ou bien ici comme tu le fais aujourd'hui.
ne te cache pas il n'y a pas de quoi. je comprends j'ai voulu faire de même mais non stop Mylo accepte ta souffrance et mets la en mots comme tu l'as si bien fait ici. je vais regarder dans nos coordonnées afin de voir si une adresse pourrait te convenir je te l'enverrai par message personnel(en bas de la page d'accueil). tu sais si une puéricultrice a décélé ton mal être c'est que cette professionelle est d'une bonne écoute et peut-être que tu pourrais lui faire confiance. tu ne seras pas catalogué "mère indigne ou mauvaise mère" parce que tu ne trouves pas ta place de mère dans cette nouvelle histoire. non il y a bcp de professionnels qui sont aptes à nous aider et il faut à tout prix leur faire confiance.
bon je vais regarder pour les adresses et je reviendrai te lire

Hélène
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 24/10/2006 19:18 - Auteur : nénon
--------------------------------------------------------------------------------
voilà je t'ai envoyé un message personnel
je reviens plus tard
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 24/10/2006 19:48 - Auteur : nénon
--------------------------------------------------------------------------------
as tu reçu mon mp?

--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 24/10/2006 20:03 - Auteur : nénon
--------------------------------------------------------------------------------
encore mp ma belle à plus tard raconte nous ton histoire ici si tu veux. nous sommes à tes côtés.
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 24/10/2006 20:07 - Auteur : mylo80
--------------------------------------------------------------------------------
oui nénon j'ai bien reçu ton mp et je t'ai répondu. j'espère que celà a fonctionné car je n'ai pas encore bien mes marque sur le forum je te remercie énormément A bientôt. dis moi si tu l'as reçu puis je vais me reposer car je suis épuisée comme la plupart des gens en ce moment je me permet de te faire une bise
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 24/10/2006 20:12 - Auteur : nénon
--------------------------------------------------------------------------------
oui j'ai reçu ton mp en retour mais je t'airépondu de nouveau

tu as raison repose toi à bientôt
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 25/10/2006 09:11 - Auteur : flo-du-pont
--------------------------------------------------------------------------------
Bonjour Mylo,
Moi aussi, comme bcp de mamans de ce site, j'ai connu cette souffrance atroce lorsque mon fils est né...il était pourtant trés attendu, nous avons du faire une FIV + ICSI car mon mari souffre de gros pbs d'infertilité, ajoute à ça notre âge (+ de40), tu comprendras que lorsque je suis tombée enceinte au bout du 1er essai, cela était un miracle!! Alors, la dégringolade a été à la mesure de tout cet espoir: crises d'angoisse non-stop, impression d'étouffement, d'un trou qui m'engloutissait, je voyais les gens autour de moi, mais c'estcomme si je n'étais plus là, mon corps oui, mais le reste était perdu comme ds une autre dimension, et je cherchais désespérement la sortie....Je l'ai trouvé, il y en a une pour chacune de nous je te l'assure, j'ai eu besoin de l'aide d'une psy et c'est vrai d'un soutien médicamenteux car la souffrance et les pleurs continuels m'empêchaient de me tenir debout; je croyais moi aussi que je n'aimais pas cet enfant, qu'il ne m'aimait pas et je m'en voulais tellement, je voulais quitter mon mari et mon fils et puis le lendemain je voulais "disparaître".Quand je regardais mon bb, j'avais souvent l'impression de voir un autre bb, ça me terrorisait, la psychanalyse m'a aidée à comprendre tout ce qui me hantait et à trouver ma place de maman; maintenant, tout va bien, je sais que ça peut sembler impossible à croire qd on est "dedans" mais c'est vrai Mylo, toi aussi tu vas t'en sortir.
Reviens nous voir
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 25/10/2006 12:10 - Auteur : ondelinat
--------------------------------------------------------------------------------
oui, Mylo, nous sommes passées EXACTEMENT par là, donc, nous te comprenons très bien. C'est pourquoi je me permets d'insister pour que tu te fasse AIDER, car tu pourras ainsi sortir de ce trou noir.
Ta souffrance me rappelle la mienne, parce que je suis ainsi venue sur le forum, en plein désespoir, et je croyais que je n'allais pas me sortir de çà.
Et finalement, maintenant, je suis encore là, comme bien d'autres, pour aider les mamans qui vont mal, pour leur indiquer comment se faire aider, et surtout te dire de ne pas perdre espoir, car cette maternité si douloureuse, tu vas la soigner, la guérir.
L'entourage, qui n'arrive pas à comprendre, n'est pas souvent d'un grand secours, car je pense qu'il faut être passé par là, ou être un professionnel formé à ce problème pour arriver à percevoir l'intensité de la souffrance de la maman, et aider à trouver les pistes qui permettent d'en sortir.

Pour ton entourage, essaie quand même de leur dire que tu es fatiguée, démoralisée, et que tu ne peux pas écouter tous leurs soucis. Tant pis pour les égoïstes à qui çà ne plaira pas. Il faut que en ce moment, tu penses à toi et ton bébé d'abord et avant tout.

Ce que tu lis dans les yeux de ton bébé, qui te fait peur, dis toi bien que ce n'est pas en lui, ce n'est pas ce que lui pense, mais ce que toi, tu penses à travers lui... c'est dur à expliquer, mais ton bébé t'aime très fort, c'est certain, et il ne te juge pas. Il est le miroir de ton âme en désarroi, en souffrance...

Comment çà va aujourd'hui ?
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 25/10/2006 14:08 - Auteur : betty_blue
--------------------------------------------------------------------------------
bonjour Mylo comment avs-tu aujourd'hui, j'essaie de trouver quelque chose sur Amiens, j'ai une adresse mais il faut que je vérifie ...
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 30/10/2006 20:12 - Auteur : mylo80
--------------------------------------------------------------------------------
flo du pont,ondelinat et betty Merci pour vos messages!! je souhaite vous faire mes excuses de ne pas vous avoir répondu + to car je n'étais vraiment pas bien moralement. J'ai enfin expliqué a mon mari ce que je ressentais et il ne m'a pas jugé comme je le redoutai mais cela fait plusieurs jours qu'il reste près de moi pour le bain de mon BB et qu'il m'encourage et me rassure quand mon tit bout après le bain qq fois il se met a hurler comme ci je lui faisais du mal et je me frustre ,je me tétanise et tremble de tout mon être et je pleure de terreur ,de culpabilité et de honte car je crois sincèrement que je lui fais qq chose de mal et mon mari m'a obligée a le garder dans les bras tout en me rassurant et en me faisant me calmer en nous carressant mon BB et moi en même temps et je me suis calmée mais celà a été une expérience douloureuse pour moi et je suis contente car aujourd'hui j'ai baigné mon petit seule ,je lui ai chanté n'importe quoi et il m'a souri car il ne sourit qu'aux autres d'habitude mais là, c'était que pour moi et il n'a pas hurlé après le bain, j'ai même enchaîné avec le biberon et il s'est endormi dans mes bras. Pour la 1ère fois depuis longtemps je me suis occupé seule de lui mais demain je ne sais pas si j'y arriverai ,voilà le problème, j'angoisse déjà pour le lendemain car je sais que je serai seule de 6h du mat à 18h45 au moins avec mes 4 enfants et je ne me donne pas droit a l'erreur. je sens l'angoisse monter en moi comme la lave d'un volcan et ce qui me fait peur c'est que je ne sais pas ce qui va sortir. Je me fais peur tant j'ai le sentiment de ne plus rien controler en moi et tant je ne me reconnais plus . Je suis perdue et j'ai l'impression de ne plus avoir d'identité. Je n'arrive même pas à m'occuper de moi , des fois je me dis que je n'existe pas, du moins j'en ai la sensation et d'avoir basculer dans la 3ème dimension en cherchant le moyen de rentrer chez moi mais sans trouver la sortie et des fois je crois que je l'ai trouvé et puis hop!!! d'un seul coup je me rend compte que ce n'était pas encore pour cette fois. Pourquoi je me fais tant de mal et de violence??????? Pourquoi quand vient le soir ,je psychotte un max. et que je veux disparaître par n'importe quel moyen pour échaper au lendemain( qui je le sais sera éprouvant)????j'ai décidée de consulter une psychologue et de me soigner car je suis malade et je ne voulais pas forcément l'admettre ,on m'a tellement répété que le fait d'être enceinte n'était pas une maladie et que le baby blues ça passe tout seul, que c'est naturel !!!!!! que l'accouchement c'est tout naturel et simple !!!! mais en fait c'est simple et naturel pour une majorité de femmes mais grâce a vous je sais que je fais partie des 20% (si j'ai bien lu qq part) des femmes pour qui c'est pas du tout cuit et pour qui la relation Mère -Enfant n'est pas une évidence mais en latence,si j'ai bien compris. Si ce n'ai pas le cas, dites le moi !!!!!! Pour que je réfléchisse encore .... J'ai le cerveau qui bouillonne non-stop depuis que j'ai mis mon Bébé au monde.
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 30/10/2006 20:37 - Auteur : flo-du-pont
--------------------------------------------------------------------------------
Chère Mylo, oui tu as raison de vouloir consulter une psy, car elle pourra t'aider à comprendre pourquoi cette nouvelle maternité te bouscule à ce point et donc à aller mieux,mais ce n'est pas parce que tu es malade que tu ressens cette difficulté avec ton bébé, c'est plutôt cette difficulté et toutes les angoisses qu'elle génère qui te "rendent malade". En fait, toutes ici nous nous sommes rendues "malade" de ne pas pouvoir ou savoir donner de l'amour à nos petits bouts....on pensait tellement que c'était "évident" d'entrer en relation avec son enfant, que qd ça n'arrive pas aussi vite, et bien on panique, on se pose un tas de questions, on se dit qu'on est folle ...etc, et tout ça nous rend bel et bien malade d'angoisse, de honte, de desespoir...
Mais tu verras, tu vas réussir à débrouiller tout ça et je vois que ton mari (qui te connaît bien ,lui en tant que maman!!) a compris que tu avais besoin de son soutien, c'est trés précieux
Je connais trés bien aussi cette angoisse du lendemain et cette sensation de ne plus être ds mon corps, c'est vrai que c'est terriffiant, mais je t'assure que ça s'arrête un jour!!
A trés bientôt!!
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 31/10/2006 08:34 - Auteur : betty_blue
--------------------------------------------------------------------------------
Bonjour MYLO et merci de venir nous redonner des nouvelles.

est-ce que tu vas consulter le service que j'ai pu trouver et que t'a transmis hélène ? il ne faut pas tarder, le psychiatre cyrille guillaumont travaille aujourd'hui , dis lui simplement que tu es la personne du site maman blues .
je te remets son message

-----------------------------------------------------------------------

Mme Nine Glangeaud m'a fait part de votre courriel concernant une mère en difficulté dans la période postnatale.

Nous sommes bien entendu à sa disposition pour la recevoir, et une de mes infirmière Mme Vermunt est prête à la recevoir dans un premier temps, le plus rapidement possible si cela est nécessaire. En fonction de l'évaluation nous l'orienterons au mieux dans la mesure ou nous avons sur Amiens différentes structures de soins extra hospitaliers allant d'une prise en charge de la mère à une prise en charge de la dyade mère enfant dans le cadre de consultations pédopsychiatriques.

Si vous pouvez joindre cette mère dites lui de contacter au 0322454679 Mme Vermunt qui est au courant ou qu'elle me demande je serai en consultation à ce numéro de téléphone mardi am et jeudi de la semaine du 30/11.

Bien cordialement

Dr Cyrille Guillaumont
Centre Hospitalier P. Pinel
Secteur 80G01
route de Paris
80044 Amiens
tel 0322534634

--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 31/10/2006 16:12 - Auteur : mylo80
--------------------------------------------------------------------------------
Merci beaucoup nadège, pour ton aide , je vais essayer d'appeler aujourd'hui,je dis essayer car comme c'est les vacances avec les enfants c'est pas evident de parler tranquillement sans être dérangée ou sans qu'il y ait des petites oreilles qui traînent, où,c'est toujours a ce moment là où ils me font les + grosses bêtises. Mais j'ai tout noté en + je connais connait ce centre a Amiens. bon,je vais m'occuper de mes deux plus petits bises a toutes.
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 31/10/2006 16:51 - Auteur : betty_blue
--------------------------------------------------------------------------------
Ce monsieur connait ta détresse, cela n'en sera que plus facile pour prendre contact avec lui .
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 01/11/2006 10:52 - Auteur : betty_blue
--------------------------------------------------------------------------------
Alors Mylo, as-tu téléphoné à ce monsieur ?
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 01/11/2006 18:01 - Auteur : nénon
--------------------------------------------------------------------------------
Petite Mylo j'attends moi zaussi de tes nouvelles. ne t'en fais pas si tu n'as pas appelé on t'en voudra pas il sera jrs le temps de le faire demain mais fais nous signe on pense toutes à toi
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 01/11/2006 19:19 - Auteur : ondelinat
--------------------------------------------------------------------------------
Mylo, stp, que tu aies appelé ou pas, donne nous desnouvelles stp.
Nous sommes là pour t'aider, et je sais combien il est dur de prendre son téléphone ... çà peut ne pas se faire tout de suite. Personne ici ne va te faire de reproches...
Et si tu as appelé, quel accueil as tu eu ?

allez courage Mylo, je sais que c'est dur, mais on s'en sort
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 02/11/2006 22:09 - Auteur : mylo80
--------------------------------------------------------------------------------
bonsoir a toutes !! merci pour votre soutien.................. oui ,j'ai appelé,ce matin, ce fut très difficile Mardi ça été impossible pour moi de le faire, mais à chaque jour suffit sa peine et aujourd'hui un petit pas de plus vers ma délivrance a moi!!!!!! je l'espère si fort .............. j'avoue que rien n'ai simple mais ça vous le savez toutes déjà alors................. mais j'ai eu un accueil auquel je ne m'attendai pas et qui fût très prometteur d'espoir !! oui,il y a longtemps que ce mot ne faisait plus parti de mon vocabulaire.......... mais demain, vendredi j'ai RDV avec Me Vermunt l'infirmière et mon mari m'y emmènera avec son soutien j'espère franchir la porte d'entrée car j'avoue que j'ai peine a mettre le nez dehors par angoisse !!! comme si qq un pouvait le lire sur mon visage ce genre de pblme , depuis dimanche je n'ai pas mis le nez dehors même pas jusqu'a ma boîte au lettre ou ma poubelle et ça je sais que c'est pas bon !! pas bon du tout !!!!!!! mais demain sera un autre jour avec son lot de tristesse qui est de toute façon en moi mais pour une fois j'ai un lot qui s'appelle Espoir .Je reviendrai dès que possible vous raconter car mon Médecin Hélène me persécute* pour que je me repose ,alors bise a elle mais aussi a vous toutes et je vais au lit!!!!! Essayé de dormir BYE
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 03/11/2006 10:08 - Auteur : betty_blue
--------------------------------------------------------------------------------
bonjour Mylo
je suppose que tu es déjà en rendez vous au moment où j'écris ce message : j'espère qu'il se passera bien et que l'on te proposera un suvi adapté. Tu as fait un grand pas en téléphonant maintenant laisse toi accompagner par ton mari et aidée par cette professionnelle.
j'espère que là bas ils ont assez de moyens pour te venir en aide : la difficulté maternelle n'est pas gratifiée de moyens en mesure avec les besoins réels des mères.
c'est pour cela qu'en général les médecins se contentent de prescrire des AD, car un véritable suivi coûte cher ...
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 03/11/2006 10:10 - Auteur : ondelinat
--------------------------------------------------------------------------------

oui, l'angoisse de sortir de sa maison ... ah la la, quelle dure période çà me rappelle

mais tu vois, je suis là ainsi que d'autres pour te le dire et te le re-dire : on s'en sort

et hélène a bien raison de te dire de te reposer : c'est essentiel pour remonter la pente.

courage, Mylo, et donne nous des nouvelles dès que tu peux. Dis nous comment çà s'est passé, ton rendez vous, ok ?
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 03/11/2006 10:20 - Auteur : ondelinat
--------------------------------------------------------------------------------
j'oubliais, bravo, super bravo pour avoir passé ce coup de fil : tu verras dans quelques temps que tu as fait ainsi la démarche la plus difficile à faire... c'est un vrai cap que tu as passé là
--------------------------------------------------------------------------------
"C'est ce qui échappe aux mots que les mots doivent dire" Nathalie Sarraute
Céder sur les mots , c'est céder sur les idées.

Avatar du membre
betty_blue
Messages : 2843
Enregistré le : 10 janv. 2010, 22:14

Re: Afin de faire connaissance

Message par betty_blue » 28 janv. 2010, 17:47

Ajouté le : 05/11/2006 04:59 - Auteur : Aniko
--------------------------------------------------------------------------------
Bonjour,

Je voudrais moi aussi vous dire un GRAND MERCI pour ce site !!!

Je me présente donc, je suis Aniko, j'ai 36 ans et je suis la maman d'un petit garçon de 20 mois né le 8 mars 2005.
J'ai très mal vécu ma grossesse car j'ai été opéré d'un kyste ovarien alors que j'étais dans mon 3ème mois.
L'accouchement a été difficile. Aujourd'hui je sens que je n'ai pas récupéré de tout ce stress...Et puis j'ai des difficultés parfois à être avec mon fils...ça vient de ce que j'ai vécu pendant mon enfance. Alors j'essaye de tenir bon...Mais je me sens seule face à ces problèmes. Heureusement pour moi, j'ai un mari adorable, et je vois une psychologue. Je suis aussi membre d'une association "l'arbre à bébé". Mais ça ne suffit pas.
C'est pour ça que je suis ravie de faire votre connaissance !!!

Comptez sur moi pour faire vivre votre site !!! Je suis une vraie pipelette, lol

Lorsque je serais sortie de mon stress, j''ai aussi très envie de créer une association comme la vôtre dans ma ville...

Voilà pour ma ptite histoire,

Encore milles mercis, vous êtes une bouffée d'oxygène dans ma vie...

Aniko



--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 06/11/2006 19:24 - Auteur : mylo80
--------------------------------------------------------------------------------
hélène je t'ai loupée de peu ce soir ,excuse moi!!! j'ai rencontré me vermunt et j'avoue me sentir encore un peu plus perdue surment parce que c'est le 1er RDV et que j'ai la sensation d'avoir pris des douches froides successives. j'ai mis plusieurs jours a m'en remettre mais vendredi prochain elle veut me revoir.... ????? pourtant je n'ai pas ressenti que j'étais comprise mais on verra........... Déjà,j'ai réussi a sortir de chez moi, pas sans avoir vomi avant et autre chose que vous devez vous douter mais la psy m'a dit " et bien vous êtes là quand même!!!" et quand j'ai parlé de mais difficultées avec mon tit Bastien et que je lui ai dit que depuis une semaine je recommencée avec l'aide de mon mari a lui donner son bain, elle m'a dit " vous y êtes arrivée quand même!!!" alors pour moi ?????? ai -je vraiment un problème de difficultés maternelle????? je me pose des questions ou suis je plutôt vraiment folledingue?????????????????? bon bise a toutes
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 06/11/2006 19:33 - Auteur : betty_blue
--------------------------------------------------------------------------------
bonjour mylo : heureuse de relire un peu de tes nouvelles
en quoi penses-tu ne pas avoir été comprise ?

tu sais la difficulté maternelle n'est pas tout d'un bloc, pour chaque personne elle est différente.

Nous avons essayé d'en donner une définition sur ce site , mais cela reste trés complexe ... même pour celle qui le vit .
le problème n'est pas de savoir si oui ou non tu es en difficulté maternelle, comme tu aurais une angine ( avec des symptômes bien précis et une durée de maladie connue à l'avance )
le problème est d'avancer chaque jour et de souffrir de moins en moins ...

cette infirmière a juste voulu te dire ( je pense, ne la connaissant pas ) que malgré toutes tes difficultés et éprouvés de peur et d'angoisse , tu as quand même réussi à sortir de chez toi, à aller la voir et à donner un bain à ton fils ...
ne cherche pas plus loin ds ses paroles , je ne pense pas que ses propos aient voulu "contredire" le fait que toi , tu te sentes toi en difficulté .

c'est le rôle d'un psy de te montrer aussi ce que tu as réussi à faire
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 07/11/2006 15:56 - Auteur : mylo80
--------------------------------------------------------------------------------
merci betty, j'ai fais un sacré travail dans ma tête depuis ce dernier vendredi et crois moi ce n'est pas une mince affaire mais je pense avoir bien avancé car j'ai été mise en relation avec le "centre Cristal" qui est un CMP et j'ai eu chez moi une infirmière psy, une psychiatre Me finet et une psychologue qui on été mis toutes en relation après ce vendredi et aujourd'hui, j'ai un traitement ADP et j'ai un premier contact téléphonique avec une assos. qui s'appelle "ARABESQUE", je n'ai pas encore de RDV mais l'infirmière qui s'appelle me Dercourt doit me recontacter jeudi pour faire accélérer les choses car l'assos est publique et débordée commme quoi nous ne sommes pas seules et je vous tiendrai toute au courant de l'évolution et de mais progrès car les professionnelles que j'ai rencontré ont décelées chez moi une grande capacités à rebondir dans les situations difficiles parce que j'ai un peu raconté mon vécu et que je me suit déjà sortie de situations différentes mais difficiles quand même . Celà fait du bien d'être entendu même si je dois encore passer par des bas qui me sembleront sur le moment insurmontable. Bon, je dois vous quitter car mon Bastien a faim et je suis seule avec lui.J'avoue que rien n'est gagné car j'ai pas envie de lui donner son biberon et ça me fait vachement honte de le pensér et même de vous l'écrire mais j'ai pris la résolution de ne plus garder tout en moi et de dire les choses telles que je les ressens car ça fait Mal de garder de tels montruosité en soi Alors oui , je suis en difficulté maternelle MAIS je me soigne !!!!!!!!!!!
merci a toutes celle qui me soutiennent car je sens que le chemin va être long avec son lot d'ambûche mais si je tombe je ous sens là,pour m'aider à me relever. BISES a toutes les mamans blues
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 07/11/2006 18:15 - Auteur : ramoon
--------------------------------------------------------------------------------
Bravo Mylo!!
J'ai lu ce que tu racontes, et je suis heureuse que tu ais trouvé la force de franchir ce premeir cap, c'est vrai que c'est bien éprouvant, mais tu peux être fière de toi. Tu n'es plus seule désormais, c'est très important.
je ne te donnerai aucun conseil, car je ne suis pas suffisamment forte moi même, masi je voulais saluer ta démarche.
A plus tard de te lire
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 09/11/2006 10:11 - Auteur : flo-du-pont
--------------------------------------------------------------------------------
Bravo mylo, je vois que tu es pleine d'energie pour rebondir et que tu as fait le bon choix de t'entourer de personnes compétentes!!
tu peux être fière de toi
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 09/11/2006 16:13 - Auteur : ondelinat
--------------------------------------------------------------------------------
Mylo, tu es courageuse, et tu vas t'en sortir, je t'assure.
Biz à toi et Bastien
"C'est ce qui échappe aux mots que les mots doivent dire" Nathalie Sarraute
Céder sur les mots , c'est céder sur les idées.

Avatar du membre
betty_blue
Messages : 2843
Enregistré le : 10 janv. 2010, 22:14

Re: Afin de faire connaissance

Message par betty_blue » 28 janv. 2010, 17:48

Ajouté le : 10/11/2006 20:33 - Auteur : mylo80
--------------------------------------------------------------------------------
merci pour vos encouragements, je n'ai pas pu répondre avant car j'ai eu un gros problème à gérer et j'ai du rencontrer d'urgence la psychologue,l'infirmière psy( que j'ai déjà vu plusieurs fois en peu de temps) d'où un sérieux chamboulement dans ma pauvre tête,et l'assistante sociale (que je connaissai dèjà) car en emmenant mon Bastien a la PMI pour son vaccin j'étais pas très bien (un jour sans..... on va dire) puis en parlant avec la pédiatre( qui me sent déprimée pourtant ),elle me fait la réflexion que je dois donner de la farine a mon bout de chou parce qu'il se porte bien, je lui assure que non ,que je pense que son lait lui profite bien(il pèse 6.080kg pour 59 cm) je trouve ça pas mal moi!!!! elle me dit que si.... je n'allai pas lui dire oui pour lui faire plaisir alors j'insiste en lui disant non!!!! Bastien qui venait d'être piqué pleurait énormément et ayant peine à le calmer j'ai senti une de mes grosses angoisses monter en moi et je me suis mise a pleurer............... elle me parle de ma dépression et commence a me dire qu'elle me trouve dangereuse pour Bastien et qu'elle ne peut pas laisser ça sans suite car elle se doit de le protéger??????? Alors je lui assure que j'étais consciente de mon problème,que je me soigne et que jamais je ne ferai de mal a mon petit car en plus en ce moment avec lui je sens qu'il y a quelque chose qui a changé car je me sens comme les 1er jours où on est a la mater. et que l'on se met a avoir du mal a se défaire de ce petit regard qui vous dit je t'aime, je pense que j'ai déjà du inconsciemment faire un bon travail dans ma tête depuis que j'ai enfin pu parler de mon problème et que je me suis senti comprise par vous dans un 1er temps puis par les Psy et que je sais que je ne suis pas folle mais en difficulté et que je sais que même si ça va être long je m'en sortirai surement comme certaines d'entre vous ,il me faut juste être guidée, entourée , aidée et du temps, déjà,j'accepte mon problème aujourd'hui ,(chose qui n'était pas le cas il y a 15 jours par exemple) Bref!!! j'ai pris peur et je lui ai lancée "je ne ferai pas de mal à Bastien,je l'aime je préfèrerai m'en faire a moi" Chose que je n'aurai jamais dû laisser s'échaper de ma bouche................ Puis nous en sommes restées là, elle m'a juste dit" j'ai peur pour Bastien et pour vous". Aille!!!! Ce matin, coup de téléphone de l'infirmière psy, puis de ma psy qui me disent que la pmi venait de les informer que j'étais dangereuse et que la pédiatre voulait placer Bastien pour le protéger de moi et qu'il fallait m'hospitalisée assez vite.............. HORREUR !!! Moi, qui me sens déjà assez coupable d'être dans cet état dépressif alors là, j'ai vraiment senti cette boule dans ma gorge se serrer, et j'étais au bord du malaise. Heureusement, mon mari était là ,ce jour, et ma psy m'a assurée qu'elle avait pris les choses en main ,que je n'étais pas violente avec mes enfants, que j'étais qq'un qui vivait mal le problème de la dépression post partum car je suis sans arrêt dans un état de Culpabilité et que j'avais demandé de l'aide et que dans cette optique c'était que je souhaite vraiment m'en sortir et que j'ai déjà fait bcp de choses concrètes pour le prouver en prenant des rendez vous avec des professionnels (dont elles) et qu'elles se sont engagées a m'aider et à instaurer un super suivi car elles viennent chez moi, je vais le lundi voir la psychologue et que je suis sous traitement AD ,une assistante sociale vient me parler, la puéricultrice aussi(qui apparemment a elle aussi défendu ma cause pour pas qu'on me retire Bastien) en plus j'ai rendez vous ce mardi matin avec un pédopsychiatre à l'assos ARABESQUE pour évaluer ce qui sera le mieux pour notre intérêt à tous les deux et comment on pourrait m'aider........... Maintenant j'angoisse en plus qu'on me retire mes enfants, mais l'assistante sociale m'a assurée que Non, car elles ont compris que celà ne ferai qu'amplifier le problème et que celà irait à ma perte... parce que franchement, on m'enlève mes petits: je croule ,c'est sûr!!! j'essai de faire tout ce que je peux mais apparemment ça n'a pas l'air d'être assez???? il me faut du temps............. Apparemment, au dernier coup de téléphone que j'ai eu, l'assistante sociale a demandé une réunion avec les différentes intervenantes qui s'occupent de mon cas, après mon RDV avec le Dr Mauroy du centre ARABESQUE, pour faire le point sur ce qui sera le mieux pour mon bout de chou et moi dans notre intérêt mais aussi celui de toute ma petite famille car elle me dit qu'avec la psy et l'infirmière, elles veulent tout prendre en considération et souhaite rencontrer mon mari la semaine prochaine pour lui parler aussi( mais de quoi???? ça m'inquiète !!!)Je suis super fatiguée et là ,ce soir , j'ai l'impression que je me suis pris un sacré coup de pied au c.. !!! Mais je vais me battre !!!! Il faut que j'en trouve la force . Avec Bastien on a besoin de votre soutien moral, plus que jamais car là j'ai vraiment peur pour l'équilibre de toute ma petite famille............ Aujourd'hui a été une journée très éprouvante(,je crois que ce soir je ne trouverai pas le sommeil ), je suis passée par tellement d'état d'esprit en 24 h que heureusement que je n'était pas seule à la maison car je ne sais pas ce que j'aurai fait .Et en même temps , je ne peux pas en vouloir au médecin de PMI qui a peut être cru bien faireBises a toutes les mamans-blues et merci pour ce forum de réconfort et d'aide ,c'est important pour moi. A bientôt j'espère que ce que j'ai écris est compréhensible car je suis fatiguée !!!
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 11/11/2006 10:41 - Auteur : ondelinat
--------------------------------------------------------------------------------

mais c'est une vraie grrrrrrrrrrrr schrpfffff cette pédiatre !!!

heureusement justement que tu es suivie par d'autres personnes !!!

je reviendrai te répondre plus tard, bibou me dispute le clavier


--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 11/11/2006 10:49 - Auteur : flo-du-pont
--------------------------------------------------------------------------------
Je pense effectivement qu'elle a CRU bien faire, ça prouve à quel point il est important que les professionnels de la santé qui sont ds l'ignorance soient mis au courant de ce qu'est la difficulté maternelle et puissent la regarder d'un oeil trés différent.
Il est vrai qu'avec l'actualité et les drames dt nous entendons parler en ce moment autour de la maternité, qqun de pas du tout informé au sujet de ce que nous vivons, nous les mamans -blues, va tt de suite paniqué et prendre des décisions débiles qui vont à l'encontre de notre interêt et de celui du bb.
Chère Mylo, tu t'es entourées de personnes compétentes qui vont se rencontrer et dc je pense sincèrement que tout va s'arranger, mais je comprends tte l'angoisse que tu ressens
je pense fort à toi, tiens nous au courant....
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 11/11/2006 12:10 - Auteur : nénon
--------------------------------------------------------------------------------
coucou Mylo

tu m'avais parlé d'un pb qui venait de tomber dessus je ne pensais pas du tout qu'il s'agissait de cela. je suis vraiment effarée de ce genre de débilités que ta pédiatre t'a sorti. on se demande ce que c'est que cette pmi. en général il tente de faire en sorte de comprendre la maman. mais bon pas de panique il n'y a rien contre toi. Etre déprimée c'est pas un crime surtout quand on a fait autant de démarches que toi pour t'en sortir. donc c'est son avis mais tous els pros qui sont autour de toi te soutiennent. je suis désolée pour toi C. car je sais que cela toi ajouter à ton mal être, à ta culpabilité... tu sais si nous on avait rencontré cette femme je crois qu'elle aurait vu le même genre de détresse chez moi et vu ses capacités limitées de compréhension elle aurait fait le même genre d'avis. ne te laisse pas démonter ma belle. tu es une maman aimante, incroyable. comme tu le dis tu as accepté tes difficultés et cela montre que tu es sur le chemin de la guérison et de la création de lien avec ton petit père. je commence à te connaitre Mylo et je sais que tu vas t'en sortir, tout ce que tu m'as dit est censé et va dans le sens de ta guérison.
si tu as besoin de qqch fais moi signe.
de plus venir ici sur un site consacrée à la difficulté maternelle c'est déjà accepter être en difficulté ds son rôle de mamn et rien que cela alors que tu as fait tellement plus montre combien tu es engagée dans le chemin que tu dois faire. moi je te trouve hyper courageuse et comme je te l'ai tjrs dit je suis pleine d'admiration.

tu sais l'entretien avec ton mari va aller dans le bon sens j'en suis sûre. je sais que ton couple est solide et que ton mari t'aide de toutes ces forces et et comprends alors n'aies crainte il en resortira que du bon.

je t'embrasse fort
n'hésites pas à me faire signe si tu as besoin par téléphone ou mail ou msn.
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 11/11/2006 13:33 - Auteur : betty_blue
--------------------------------------------------------------------------------
mylo je suis consternée par ce que je lis et personellement je ne trouve pas de circonstances atténuantes à la médecin de PMI : non elle ne croit pas bien faire , elle fait mal et elle te maltraite ... il faut qu'elle prenne du recul par rappport aux actualités du moment ;
c'est plus que son rôle, c'est son devoir
heureusement que je vois que tu es bien entourée par d'autres professionnels
nous on est là et on te soutient au delà de notre écran
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 11/11/2006 15:07 - Auteur : ondelinat
--------------------------------------------------------------------------------
Mylo, cette - - en a rajouté à ton angoisse déjà immense.

Ne te laisse pas bouffer, et surtout, ne retourne plus la voir, cette toxique (et c'est un doux euphémisme par rapport à ce que je pense d'une pro de la petie enfance qui se comporte ainsi !!!)
je t'assure, elle a eu un comportement indigne ... tout çà parce que tu as osé t'opposer à elle ! c'est une forcenée de l'autorité médicale, une de ces pros qui croient encore tout savoir, et mieux que leur patient... une de celles-ceux qui baignent dans la toute puissance du savoir médical, devant qui, nous, pauvres humains ignorants, devont nous incliner, et en attendre la ligne de conduite en toute humilité... si si y'en a encore plein des comme çà !!! çà me fout les boules !!! une frustrée, une méchante, qui quand elle tombe sur quelqu'un en état de faiblesse, fragile comme toi en ce moment, en rajoute une couche...

bon, j'arrête, je suis intarrissable sur ce genre de personnages ... y'en a partout, on est cerné, mais heureusement, il y a les autres !!!

mais n'excuse pas cette personne, sors au contraire la colère et la peur que sa méchanceté et son incompétence a pû mettre en toi.

je te souhaite de tout mon coeur l'aide que j'ai pû avoir, et je pense que c'est bien parti avec les gens qui te suivent.

on voit bien dans tes posts que tu es une super maman... comme nous, exactement comme nous, tu passes par un chemin incroyablement dur, et comme nous, tu en sortiras renforcée, transformée, apaisée ...
nous sommes là, mylo !

il faudra leur envoyer notre tablette, à cette pmi ... çà pourrait la rendre intelligente, cette pédiatre...
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 11/11/2006 15:18 - Auteur : betty_blue
--------------------------------------------------------------------------------
ondelinat
et même encore plus ...
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 11/11/2006 15:18 - Auteur : betty_blue
--------------------------------------------------------------------------------
ondelinat
et même encore plus ...
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 11/11/2006 15:34 - Auteur : ondelinat
--------------------------------------------------------------------------------
mais de rien, Betty, c'est écrit comme je le pense, et en plus, j'ose penser que j'ai raison

Mylo a mal, et cette blatte qui lui enfonce un poignard dans le ventre ...

bon, j'arrête ... on en aura en face de nous, des gens comme çà Betty, comme toi tu en as déjà eu quand tu présentes l'assoc et la difficulté maternelle... mais nous, on en est sorties, on est donc beaucoup, beaucoup moins vulnérables ...

ce genre de nuisible me fait pousser les crocs et les griffes ...




--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 12/11/2006 10:22 - Auteur : ondelinat
--------------------------------------------------------------------------------
mylo, çà va comment aujourd'hui ???

parmi les admin du forum, certaines trouvent que j'ai eu une réaction sauvage vis à vis de la pédiatre de la pmi.
Alors, j'espère ne pas t'avoir choquée.
Mais vraiment, je trouve son attitude si nuisible et inappropriée que voilà, j'ai sorti ce que j'avais sur le coeur...

j'éprouve une reconnaissance immense et éternelle pour Betty, qui m'a répondue la première ici, m'a téléphoné, m'a encouragée, comme nénon avec toi, j'éprouve la même reconnaissance pour les soignantes qui m'ont accompagnée et guidée sur ce chemin.
Je ressens une grande tendresse pour nénon qui t'a encouragée si fort et si bien, pour toi qui te bat comme une lionne;
Alors, évidemment, quand une méchante arrive, une pro en plus, et casse tous ces efforts de tout le monde, çà me
--------------------------------------------------------------------------------
Sujet : 3 ans après - Ajouté le : 21/11/2006 23:22 - Auteur : castelnau12
--------------------------------------------------------------------------------
J'ai 34 ans, je m'appelle Cécile.

Il y a 3 ans, cadre sup à Paris, psychologue clinicienne de formation (!!) bien dans mes pompes, excellente image sociale, bien sous tout rapport, intelligente, fidèle au même homme depuis 7 ans, mariée, sympa.... tout pour plaire... je me suis effondrée à la naissance de mon fils. Heureusement 5 ans de psychnalyse en amont m'ont permis de toucher le fond sans être obligée d'aller jusqu'à l'hospitalisation mais quelle solitude, quelle souffrance... pour trouver la force de donner le coup de talon qui fait remonter à la surface. Grac à une psyvchothérapeute humaine et chaleureuse j'ai pu devenir mère... finalement une pas trop mauvaise mère !!
Aujourd'hui j'attends le deuxième (un autre garçon)... j'apréhende un peu même si je sens bien que je ne vis pas du tout la même grossesse et que les enjeux ne sont pas les mêmes...
Mon aîné va bien même s'il a, depuis sa naissances des troubles du sommeil et de l'endormissement qui sont un peu lourds et culpabilsants à porter mais nous faisons, en couple tout notre possible.
Merci pour ce forum, les difficultés à devenir mère sont encore un sujet tabou que je n'ai pu aborder que rarement.
J'aurai, moi aussi, à moyen terme envie de faire bouger les choses....
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 22/11/2006 08:34 - Auteur : betty_blue
--------------------------------------------------------------------------------
bonjour cécile et sois la bienvenue sur ce forum.

Tu as raison de souligner ds ta présentation ton profil social, histoire de rappeller à tous ( et surtout à certains - pas sure d'ailleurs qu'ils viendraient nous lire sur le forum ) que la difficulté materenlle peut toucher tout le monde, qu'il n'y a pas de profil social ou psychologique à risque comme on aimerait nous le faire croire et comme on aimerait que cela soit : hé oui comme ça il suffirait de surveiller certaines mères !!

Cela peut toucher tout le monde et il n'y a pas besoin pour ça d'avoir vécu des traumatismes lourds ou d'avoir une certaine fragilité psychologique ( ou psychiatrique ) au préalable : l'accés à la maternité réveille en chacune de nous des zones de l'inconscient jusque là non sollicitées : dés le temps de la grossesse pour certaines ...

merci pour ce témoignage
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 30/11/2006 08:34 - Auteur : mylo80
--------------------------------------------------------------------------------
salut a toutes !! me revoilà, et oui j'étais sur un gros coup!!!!!! de blues............... j'ai été hospitalisée du 13/11 au 20 en unité psy pour adulte . Dur,Dur moment a passer( comme si c'était un chatiment donné car ma faute est d'être en difficulté maternelle) donc sans mes enfants et surtout sans Bastien, quelles souffrances !!!! mais après coup je me suis posée et j'ai réfléchi et je me refuse de subir sans agir........... Tri dans mon entourage proche,(comme ça c'est fait !!! )qui avait prie ma maison comme le nouveau bureau des pleurs et des plaintes et autres complaintes.... Maison définitivement fermée a ce genre de personne car Mylo en a raz le bol d'écouter les autres qui ne voyaient même pas sa détresse tant ils sont axés sur leur petite personne et qui viennent déversser chez moi leurs ondes négatives que j'absorbe telle une éponge.........; Sauf que là, a force d'absorber au bout d'un moment l'éponge est tellement engorgée de négativité qu'elle dégouline elle même de pleurs et de souffrance ce qui se rajoute à ce que l'on vit déjà et qui est très difficile à porter sur nos épaules fragilisaient par l'état de grossesse puis le travail d'accouchement (c'est pas pour rien que l'on appelle celà " Travail", le corp physique mais aussi moral en pernd un sacré coup.... )mais après ce n'est pas fini ,il y a se petit être dont on avait révé ou pas qui est là, et que l'on croyait connaitre par ses coups de pieds et sa petite vie que l'on sentait en soi (et qui pour moi me convenais assez bien), et soudain ,le vide avec un petit être fragile qu'on ne connait pas ................... et tous les démonts, de notre histoire passée ,qui refont surface et que l'on prend en pleine figure tant et si bien que l'on a l'impression de devenir folle et la sale culpabilité qui nous envahit car nous sommes toujours en quête de perfection avec nos enfants( vive les médias et les super magasines de super femmes belles, au Top professionnellement, qui gèrent leur intérieur ,leurs enfants et qui sont super épanouies en tant que Femme avec leur époux et Comblées en tant que Mère avec des super témoignages à la clef !!! mais ce qu'ils nous disent pas, c'est combien de temps Elles tiennent dans cet état sur une année entière!!!! ????????, c'était mon coup de gueule!!!)mais on nous fait oublier l'essentiel................. L'AMOUR !!! L'AMOUR que l'on a en soit et qui est présent en chacune de nous mais qui est tellement recouvert de cendres dépressives et qui semble étouffer ce que de quoi nous sommes faites...., de sensibilité, d'Amour, de qualités humaines .Ce qui fait ,que l'on ne voit plus que nos défauts ,que l'on se perd soi même dans une spirale infernale dépressive où quelque fois on est près du bord et on se dit c'est bon ",on va sortir" et où d'autres fois on est de nouveau aspiré vers le centre de cette spirale et là dans notre esprit on se dit "on est fichu" mais si on balayait ces cendres ,on trouverai peut être encore un peu de Braises pour ranimer nos vies !!!! Pas facile, hein,les filles de faire çà dans notre état...........????? pour l'instant c'est ce que je ressens mais je me bat comme je peux avec encore des bas mais maintenant avec le soutien que j'ai, ,je commence a avoir de Bons moments...........Mais il y a encore du boulots... bon, a bientôt mon Bastien se réveille pour le BIBI........ Je redonnerai de mes nouvelles et Merci pour votre soutien Bises a toutes les mamans blues en espérant qu'on deviendra des mamans Rock, solide comme le roc:
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 30/11/2006 08:51 - Auteur : Dule
--------------------------------------------------------------------------------

--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 30/11/2006 09:06 - Auteur : nénon
--------------------------------------------------------------------------------
je trouve mylo que ton message est d'une force incroyable. tu vas y arriver, c'est sûr avec cette envie et cet amour il ne peut en être autrement.
je t'embrasse super fort
Hélène
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 30/11/2006 09:06 - Auteur : flo-du-pont
--------------------------------------------------------------------------------
Bravo Mylo pour ton courage et ta ténacité, nul doute que tu vas voir arriver des "hauts" de plus en plus souvent
à trés bientôt
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 30/11/2006 12:32 - Auteur : lau
--------------------------------------------------------------------------------
j'ai été très touchée par ton message que je trouve très joliment écrit et qui fait écho en moi. C'est vrai que l'image idyllique de la grossesse et de la maternité est insupportable à certains moments car ce sont des clichés complètement aseptisés, d'ailleurs ça m'énervait tellement quand j'étais enceinte que j'ai du en lire deux en tout tellement c'était vide émotionnellement.

Je te comprends quand tu parles d'une éponge trop imbibée du mal-être des autres...car tu ressens ça par rapport à ton entourage proche et moi, j'ai plein de frustrations qui ressortent en ce moment d'avoir fait l'éponge comme toi avec mes parents toute mon enfance ! Et ça me ressort par tous les pores de la peau en ce moment car au lieu de profiter des bons moments avec ma fille (il y en a quand même heureusement) la plupart du temps je me sens aigrie et je projette trop de choses sur elle.

Alors voilà c'est juste pour te dire que je comprends ton mal être mais je vois que tu es sur le bon chemin et que tu as déjà identifié ce qui te "pollue" et ça c'est l'essentiel vers la sérénité je pense.

Je te fais de grosses bises et espère avoir de tes nouvelles bientôt.
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 01/12/2006 11:00 - Auteur : floral771
--------------------------------------------------------------------------------
Je me présente :

Surnom : Floral
Age : 27 ans
1 garçon de 5 ans et une fille de 2 ans.

Je connais, aucun medecin me l'a dit mais c'est ce que je pense) une dépression post-partum depuis ma 2ème grossesse. Ce sont des difficultés que je ne connaissais pas avant de les vivre. Ce sont des sentiments trés difficiles à vivre et trés mal perçus par l'entourage.
Avec ma fille, ça va mieux mais par période, je me force encore et elle, elle a un caractère difficile ce qui me fait penser qu'elle a souffert et que je ne lui ai pas donné toute la sécurité nécessaire.
Que j'aimerais revivire sa 1ère année car je n'en ai aucun souvenir bizarrement et ça, ça fait beaucoup de mal.
Bon courage à toutes. Nous ne sommes plus seule.
Merci à l'association
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 01/12/2006 11:32 - Auteur : nénon
--------------------------------------------------------------------------------
bonjour Floral

non tun'es plus seule je sais comme cela fait tat de bien de lire tous ces témoignages. comme toi je suis arrivée mon fils avait deux ans. il était lui aussi difficile pas caparicieux mais il était limite incontrolable. je ne savais pas que faire de ce petit gars hyper tonique qui me poussait à bout à longueur de journées.e t puis j'ai avancé, j'ai pris confiance en moi en tant que mère et même si la chemin est pas encore fini je vois que mo fils va mieux, que je sais le comprendre, le "controler" parce que j'ai plus peur de lui, de ses réactions, des miennes, j'ai plus peur d'être un mmauvaise mère. Pierre (mon petit garçon) a qqs pbs à l'école pour se sentir bien, je sais que c'est parce que j'étais si peu sure de moi que je ne l'ai jamais mis en collectivité et donc c'est dur pour lui. je lui paralis peu du coup il avait un retard de langage assez important. on s'est fait aidé, on continue aujourd'hui et petit à petit mon garçon va mieux, est plus calme, posé et supporte mieux la vie à l'école. je lui parle, tente de mettre des mots sur ses émotions même si lui ne sait aps encore le faire mais je ne le laisse plus dans la solitude de son ressenti, j'accompagne ses colères, sa tristesse, ses bonheurs.. je sias pas si mon expérience peut un peu éclairer qqch dans la tienne mais ce que je peux te dire c'est que souvent un enfant insupportable (plus que la moyenne car ils le sont tous) vgeut nous dire qqch, nous pousse à ouvrir les yeux sur ce qui sepasse en ous. enfin moi je le vis comme ça, mon fils me disait par ses colères, ses cris.. que ça n'allait pas et que surtout moi je n'allais pas. ce n'est aps encore parfait (est-ce que ce le sra un jour?) mais aujourd'hui on a trouvé un équilibre : je suis là pour lui mais quand il abuse je lui dis et j'agis en csq mais fii la culpabilisation, l'incompréhension.. l'éducation se fait tous les jours et rien n'est définitif, l'amour si on le reçoit tous les jours il s'inscrit dans leur petit coeur et les fait aller mieux, être plus zen. attention je dis pas que ta fille pense que tu ne l'aimes pas non je veux dire qu'elle ressent peut-être ta difficulté et te le dit par ce biais.

je t'embrasse
Hélène
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 04/12/2006 13:42 - Auteur : Moeke
--------------------------------------------------------------------------------
Bonjour,

J'ai 30 ans, mariée et un petit bout adorable d'un peu plus de 4 mois.

J'ai eu beaucoup de diffiucltés pendant ma grossesse mais surtout morale, ce qui est très difficle à expliquer et très peu compris. Ma belle-soeur a eu des risque de perdre son bébé et j'ai eu l'impression que dans ma belle-famille ne comprenait pas que je n'allais pas bien alors que mon petit bout se portait à merveille et que ma grossesse se passait bien. Une psy et des séances d'haptonomie m'ont bien aidée et m'ont permis de vraiment profiter de mon dernier trimestre de grossesse.

La naissance s'est bien passée et j'allaite toujours à plein temps même si l'on doit bientot commencer l'allaitement mixte car en janvier je reprends le boulot. Mais depuis un mois j'ai l'impression de replonger. Envie de rien, surtout pas de bouger et d'aller à la rencontre des gens. J'avais prévu de prendre des cours de conduite (et oui, je n'ai pas encore le permis) mais j'ai été à deux cours, le premier s'est relativement bien passé et je suis revenue en pleure du deuxième et j'ai vraiment peur d'y retourner. J'ai toujours envie d'annuler mes rendez-vous avec mes amies, je ne lis plus alors qu'en période de vacances je peux facilement lire un livre par jour! Vraiment plus envie de rien et la honte aussi toujours présente... De quoi je me pleinds, mon fils est adorable tout gentil, mon mari est adorable avec moi et fait tous ce qu'il peut pour m'aider.

Enfin, voilà, je vous fais des bisous à toutes,

Moeke
"C'est ce qui échappe aux mots que les mots doivent dire" Nathalie Sarraute
Céder sur les mots , c'est céder sur les idées.

Avatar du membre
betty_blue
Messages : 2843
Enregistré le : 10 janv. 2010, 22:14

Re: Afin de faire connaissance

Message par betty_blue » 28 janv. 2010, 17:49

Ajouté le : 04/12/2006 14:16 - Auteur : flo-du-pont
--------------------------------------------------------------------------------
Bonjour moeke,
N'aie aucune honte à ressentir tout ça, tu sais on nous montre une image de la maternité pleine de "clichés", de couleurs layettes et de gazouillis enchanteurs......la réalité est trés loin de tout cela au début, c'est trés difficile de passer de "femme" à "maman", c'est angoissant et même paralysant, cela nous met devant une situation qui est "imprévisible".
Pour toutes les femmes cela demande un temps d'adaptation, plus ou moins long et plus ou moins difficile suivant notre propre histoire, parce que la maternité nous renvoie à notre passé, nous enfant , voire même qd nous étions bb, et aussi à la relation avec nos parents.....Alors c'est normal de ne pas forcément ressentir du bonheuraprés avoir mis au monde un bb, il nous faut "apprendre" ce nouvel état....
oui, tu as un bb adorable, un mari à l'écoute ET tu as le DROIT de dire que tu ne te sens pas bien...
As tu pu parler de tout ça avec qqun, une amie, un medecin, un pédiatre??
Ici en tout cas nous sommes là!!
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 06/01/2007 15:49 - Auteur : gg
--------------------------------------------------------------------------------
Bonjour,
Je me présente:Géraldine,28 ans,mariée à un homme formidable, 2 beaux enfants,1 garçon et une fille,5 ans de thérapie derrière moi et une grosse dépression que je n'ai pas vu venir après la naissance de ma fille (elle a 3 mois).
J'ai des journées très difficiles,remplies d'angoisses,de stress.Je dors très mal et j'ai baucoup de difficultés à m'endormir,à me poser,à être "cool"!
J'ai laissé tomber ma thérapie ces derniers mois,ce que je n'aurais pas du faire je pense,j'ai du mal à parler de mon mal être et je n'arrête pas de me dire que je n'ai pas à me plaindre!!
En tous cas,merci pour l'existence de ce forum:je me sens moins seule!!!
Bisous à toutes
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 15/01/2007 20:30 - Auteur : Steph18
--------------------------------------------------------------------------------
Bonjour,


Je vous lis depuis des mois et voilà, je me présente enfin.
D'abord, merci à ce site, c'st vraiment réconfortant de sentir qu'on est pas seule!!
J'ai 32 ans
Mon fils a 8 mois.
J'essaye d'arrêter les antidépresseurs et de commencer une thérapie, pour moi mais surtout pour mon fils. Je veux rompre cette chaîne de névroses (c'est un peu de famille), je veux absolument que mon fils n'ait pas à souffrir à cause de mes névroses.
J'ai un maris que j'aime et qui m'aime. Un fils que j'aime et qui m'aime. Un boulot. Un entourage.....
Alors pourquoi ?????
Les femmes qui n'ont pas connu ça ne mesurent pas la chance infinie qu'elles ont.

Bises

--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 16/01/2007 09:46 - Auteur : flo-du-pont
--------------------------------------------------------------------------------
Ce que je vais te dire va peut-être te paraître "insultant" Veux y croire,car tu es encore ds ce gouffre, mais tu peux me croire sur parole: un jour viendra où tu te diras que la naissance de ton fils et toute cette souffrance ont été une grde chance, celle de trouver en toi une grde force et la volonté de comprendre ce raz de marée qui t'envahit......et tout ce chemin que tu entreprends en ce moment va te conduire à un endroit tout au fond de toi, où tu vas trouver la sérénité, la plénitude et tout l'amour que tu peux donner
je n'y croyais pas, je me trompais
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 16/01/2007 10:18 - Auteur : Steph18
--------------------------------------------------------------------------------

Merci beaucoup Flo pour ton message
(j'ai lu aussi celui que tu as écrit siur l'autre post)

Ce que tu me dit ne me paraît pas du tout insultant, au contraire. Tout ce qui peut être message positif, j'essaie de m'y accrocher.
Je ne suis plus dans le gouffre heureusement. Ce que j'éprouve en ce moment c'est surtout la peur d'y retomber et comme une sorte de découragement face à la lutte qui m'attend.
En même temps je suis motivée. Comme je l'ai dit sur l'autre post, je vais commencer à voir un psy spécialiste en périnatalité. Je veux faire un travail avec lui qui m'apporte enfin cette sérénité pour moi mais surtout pour mon fils. Je veux qu'il soit le plus équilibré possible. Je ne veux pas qu'il porte sur ses petites épaules le poids d'une maman qui l'aime mais qui est névrosée.

PS : J'aime bien ta citation "Ni avec toi, ni sans toi" : c'est exactement ce que je ressentais pendant ma phase aigue de dépression : je ne pouvais pas vivre avec mon fils mais je ne pouvais pas vivre sans non plus... Bref, il n'y avait pas de solution.

Bisoux
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 16/01/2007 11:49 - Auteur : LIANE7969
--------------------------------------------------------------------------------
bonjour, je pense que nous ne sommes absolument pas responsables de toute cette chaîne de souffrance qui descend les générations.
Toi, tu es en train de la casser,et ton bb va te donner cette force.
Je pense comme Flo, que ce voyage te conduira vers toi-même, car tu regardes cette vérité, ce mal etre en face, et tu réagis.
Bienvenue alors à toi.
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 16/01/2007 13:45 - Auteur : Steph18
--------------------------------------------------------------------------------

Merci Liane pour ton message,

"Ton bébé va te donner cette force" : je le ressens effectivement. Sa présence me stimule, me pousse à vivre vraiment. En fait j'ai l'impression que jusqu'à sa naissance, je ne vivais pas vraiment, je vivotais, je regardais la vie, je l'éffleurais. C'est comme si sa naissance m'avait confronté d'un coup à la vie, jeté dedans, plus possible de faire semblant, obligation de vivre pour de vrai ! C'est peut être cela qui est dur car vivre vraiment c'est aussi accepter de souffir. Je me dis aussi que vivre vraiment c'est également ressentir des moments de vrais bonheurs, c'est agir, être là et que ça apporte donc forcément des gratifications.
J'ai beaucoup d'espoir donc (et même d'ambitions!!). Là question est "vais je y arriver?"

Bises


--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 17/01/2007 13:08 - Auteur : LIANE7969
--------------------------------------------------------------------------------
j'ai l'impression que tu y arrives déjà, sinon tu n'en parlerais pas si bien.
Merci pour ce partage
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 02/05/2007 11:55 - Auteur : mikamnico
--------------------------------------------------------------------------------
Hello

Je lis je lis mais je ne presente pas... encore!

Je suis un peu bouleversé en dedans et rien que de vous lire me fait du bien, énormément! :-)

Y a pas eut de message depuis janvier, combien sommes nous aujourd'hui? Combien on passé/surmonté leur cap de leur arrivée?!

je reviendrais...

@++
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 02/05/2007 12:21 - Auteur : oxana
--------------------------------------------------------------------------------
bonjour mikamnico ,

en fait, les internautes se présentent souvent en créant leur propre sujet (cliquer en bas à droite "nouveau sujet", dont tu vois les titres : "me voici enfin", "je me présente" ... tu verras qu'il y a eu bcp passage depuis janvier !

à bientôt,

Oxana
--------------------------------------------------------------------------------
Sujet : Je me lance ! - Ajouté le : 03/05/2007 18:12 - Auteur : jae
--------------------------------------------------------------------------------
Voilà, je rentre du boulot, ce soir, un peu déprimée et me disant surtout que les mois passent et que je sens toujours cette tristesse au fond de moi depuis l'arrivée de bébé il y a 5 mois ... alors je surfe à la recherche d'une lecture à propos du baby-blues et je tombe sur vous !

J'ai eu ma fille il y a donc 5 mois. J'ai vécu l'enfer "baby-blues"pendant 2 mois: 17 kgs perdus en 3 semaines, un allaitement échoué, un mari qui m'a enfoncé, des visiteurs mal gérés, un entourage complètement aveugle ... Je me sens aujourd'hui super bien dans ma relation avec ma fille mais je sens que je ne suis toujours pas rétablie (une grippe, 2 angines, 1 gastro en 1 mois et demi confirment un peu ce constat ...) notamment dans ma relation avec mon mari. Je l'aime, c'est une certitude, mais en fait je lui en veux terriblement de n'avoir jamais été à mon écoute durant cette période, d'avoir toujours évité de voir la vérité en face, de m'avoir "bousculée" (verbalement) lorsque je pleurais à ne plus en pouvoir... Je sens que cette rancoeur grandit avec le temps et je note surtout que ces reproches resurgissent dès qu'on a une petite engueulade. J'ai peur que tout cela ne s'empire avec le temps et je ne sais pas quoi faire pour changer le cours des choses (j'ai terriblement peur de ce qui pourrait surgir d'un accompagnement thérapeutique).

Voilà en gros ma situation. Je comprends donc maintenant celles qui souffrent, je suis devenue beaucoup plus attentives avec les jeunes mamans et je confirme que les suites d'un accouchement peuvent être dévastratrices. Je serai donc avec vous à partir de maintenant et vais de ce pas faire le lien avec les copines qui elles aussi subissent cette douloureuse épreuve.
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 06/05/2007 20:28 - Auteur : mikamnico
--------------------------------------------------------------------------------
kikou!

Ton histoire, on va dire que c'est comme arréter de fumer sans patch (sans psy) et que par moment tu as les mains qui trembles...

Bienvenue et à bientot sur plein de post de toi et/ou avec toi!


--------------------------------------------------------------------------------
Sujet : Une belle rencontre - Ajouté le : 11/05/2007 15:39 - Auteur : Ka
--------------------------------------------------------------------------------
Bonjour à toutes, Je suis contente de faire enfin la connaissance de mamans qui ont vécu ou qui vivent la même chose que moi j'ai vécue. Nous toutes, à travers la ville, à travers la vie, nous affichons habituellement un sourire de façade quand les gens nous regardent avec notre bébé et nous disent: "ah, quel beau bébé, comme vous devez être heureuse!". Et nous ne nous reconnaissons pas entre nous, car le discours d'usage ne doit pas dévier, nous ne pouvons pas répondre ce qui nous dévore à l'intérieur: "c'est un beau bébé en santé, mais je suis malheureuse comme les pierres et j'hésite entre lancer mon bébé par la fenêtre ou me défenestrer moi-même, ou disparaître à l'autre bout du monde car il n'y a pas de place pour nous deux... mais à par ça ca va et vous?"Mais pas de tout ça avec vous, les mamans du forum, ici il y a enfin la place pour la vérité.
J'ai 30 ans, je suis maman d'un petit garçon de 2 ans qui s'appelle Gabriel. J'ai fait une dépression du post-partum diagnostiquée par mon gynéco quand mon bébé avait 4 mois et demi. Il voulait que je prenne des anti-dépresseurs, je n'ai pas voulu mais j'ai vu une pédopsychiatre quelques fois. J'aurais dû faire les deux car ma guérison serait intervenue beaucoup plus vite: je me suis remise quand mon fils a eu 15 mois.Que dire?... Quand je suis tombée enceinte, j'étais jeune, belle, pleine de vie et d'espoirs, de rêves pour notre vie future à trois. J'étais déterminée, je savais ce que je voulais, je ne m'en laissais jamais imposer. A la naissance de Gabriel, tout était parfait, il était comme je l'avais voulu, je l'aimais tellement que je croyais que mon coeur allait exploser.Mais tout a commencé à déraper le deuxième jour à la maternité. Pendant 6 jours, j'ai pratiquement été seule, mon mari travaillait et ne venait qu'une heure le soir, je n'ai pas de famille ici, donc seuls mes beaux-parents et une tante de mon mari sont venus. Le reste du temps, j'ai été à la merci du personnel de la clinique qui m'a fait perdre tous mes moyens, qui m'a infantilisée, qui m'a rabaissée. Je prenais des conseils de l'équipe de jour et l'équipe du soir m'en donnais d'autres et me reprochant bien sûr d'avoir écouté les premiers. Je vous passe la suite mais mes bases solides ont été complètement déstabilisées et j'ai perdu pied. Je ne le savais pas encore, mais le retour à la maison allait accélérer ma chute. Avant d'avoir Gabriel, je croyais que je pourrais tout gérer comme j'avais géré le reste de ma vie. Mais voilà, je me suis retrouvée toute seule avec les doutes que le personnel de la clinique avaient insinués en moi. Et quand je dis toute seule, c'est vraiment toute seule. Mon mari était absent de la maison de 8h du matin jusqu'à 20h ou 21h le soir, et personne n'était là pour m'aider. Pour la première fois depuis des années, j'aurais eu besoin de ma mère, mais elle n'était pas venu pour la naissance de Gabriel (mes parents ne viendront que 9 mois plus tard). Ma belle-mère qui habite tout près ne venait que lorsque mon mari le lui demandait. En plus, comme je croyais tout pouvoir gérer sans aide, j'allaitais sans réveiller mon mari, je me disais qu'il avait besoin de dormir pour faire une nouvelle journée de travail. Et puis je revenant de la maternité je me suis découverte avec 10 kilos en trop, et ça a été la chute vertigineuse vers les abîmes de la dépression post-natale. Je vous passe la suite, vous la connaissez trop bien chacune avec votre parcours. Malgré quelques séances chez le psy, qui n'ont fait que m'empêcher de me noyer, je ne me suis vraiment sentie guérie qu'après un séjour de 3 mois dans ma famille, loin de mon mari avec qui ça ne marchait plus, loin de ma belle-famille qui ne s'était jamais impliquée. Entre les 15e et 18e mois de mon bébé, j'ai vécu chez mes parents, ils se sont occupé de lui et en même temps de moi. JE pouvais dire MAMAN à ma mère: ce mot si doux était en même temps purificateur. Quand je suis rentrée en France, j'étais enfin une maman heureuse. Et l'éloignement d'avec mon mari a fait rennaître l'amour que j'avais cru perdu pour lui à cause de toutes mes souffrances. Enfin, malgré mes peurs pour le futur, nous essayons d'avoir un second enfant car nous nous aimons infiniment. Voilà, je suis encore vivante, moi qui ai tant voulu mourir, disparraître, être libre. Mon souhait le plus cher maintenant est de pouvoir aider d'autre mamans en difficulté maternelle. Il n'est pas juste que nous les mamans ou les futures mamans ne soyons pas prévenues de tous les chamboulements que peut engendrer le fait de devenir mère, il est injuste que nous ayons à taire notre souffrance parce que nous ne rentrons pas dans l'idée que nous nous faisons de la maternité. Partout autour de mois, quand je rencontre des nouvelles mamans, je ne me contente plus de demander "comment ça va?", mais j'essaie avec délicatesse de creuser un peu plus profondément, derrière le discours de façade, et je trouve très souvent la souffrance cachée. J'aurais tant voulu que quelqu'un cherche un peu plus profondément en moi. Enfin, j'espère que je pourrai en aider quelques-unes d'entre vous, et je souhaite aussi que vous pourrez exorciser ma culpabilité à l'égard de mon fils à qui j'aurais tant voulu épargner cet épisode douloureux.Ka




*** Message édité par Ka le 11/05/2007 16:43 ***






*** Message édité par Ka le 11/05/2007 16:47 ***




*** Message édité par Ka le 11/05/2007 16:49 ***

--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 11/05/2007 17:43 - Auteur : flo
--------------------------------------------------------------------------------
Salut Ka,

J'ai retrouvé dans ton histoire beaucoup de similitudes avec la mienne, à commencer par le prénom de nos fils; mon bébé qui a 9 mois s'appelle aussi Gabriel. Tout comme toi, j'ai très vite plongé dans la DPP; comme toi également, j'étais isolée de ma famille et de ma belle-famille, en proie à des doutes incessants sur la façon dont je m'occupais de mon bébé, qui pour corser le tout n'arrêtait pas de pleurer... Bref, le désespoir total, avec envie de me/ou de le "flinguer". Par contre, j'ai été hospitalisée en Unité Mère-Bébé rapidement, avec traitement médicamenteux et rendez-vous réguliers avec la pédopsychiatre responsable de l'unité, ce qui a été très bénéfique, voire salvateur pour moi. A ce jour, j'ai l'impression d'aller mieux, même si je ne suis pas encore totalement sortie d'affaires...

Dans ton message, tu parles d'exorciser la culpabilité que tu éprouves vis-à-vis de ton fils; moi aussi, jusqu'à il y a peu, je me sentais extrèmement coupable de ce que j'avais imposé à mon petit bonhomme... Mais maintenant, j'ai décidé d'arrêter de battre ma coulpe et de me sentir moins coupable, dans la mesure où je n'ai pas choisi d'être malade, ni de "déconner" au début de la vie de mon fils... C'est peut-être bébête, ou simplet, mais je pense que, comme je n'ai pas fait les choses exprès ou sciemment, je ne dois pas m'accabler moi-même de reproches...

J'espère te lire bientôt, Ka, surtout que tu as une façon fun de raconter les choses (bien vu le discours de façade, et le dialogue intérieur, de la jeune maman en difficulté maternelle !!!).

Florence
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 11/05/2007 19:39 - Auteur : sanat351
--------------------------------------------------------------------------------
Ka, merci beaucoup pour ton témoignage.
Tu es la bienvenue

Flo, tout à fait d'accord : s'enferrer dans la culpabilité est inutile et sortir de cette spirale permet d'avancer. Si cela est bébète, alors on est deux !
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 11/05/2007 20:04 - Auteur : Ariane
--------------------------------------------------------------------------------
Coucou Ka,

Il est vrai que ton témoignage reflète largement le vécu de bcp de mamans ici... Il illustre parfaitement l'importance de ne pas se retrouver complètement isolée lorsqu'on est en DPP. Je sais de quoi je parle, moi la maman dépassée et attaquée sans cesse par sa belle-mère!! Tu as été très courageuse en tout cas, et tu es visiblement sur la bonne voie.
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 12/05/2007 13:03 - Auteur : Ka
--------------------------------------------------------------------------------
Merci à vous trois pour vos messages d'encouragement!

C'est vrai qu'on ne le fait pas exprès de tomber dans la dépression, et peut-être que s'il y avait eu quelqu'un autour de moi pour me voir plonger, je n'aurais pas coulé jusqu'au fond. Mais j'ai toujours l'impression d'essayer de rattrapper le temps perdu avec mon fils, je lui dis que je l'aime, que je serai toujours là pour lui, comme pour me racheter, car pendant les premiers mois de sa vie, j'étais incapable de lui dire et de lui promettre ces choses si importantes. Est-ce que j'essaie de me racheter à ses yeux, à mes yeux? je ne sais pas.

Quoi qu'il en soit, je ressens un terrible sentiment d'injustice pour ce que j'ai vécu, pour ce que vous avez vécu, et pour ce que d'autres vivent et vivront après nous. N'y aurait-il pas moyen de faire de la prévention auprès des futures mamans, leur faire COMPRENDRE qu'il y a une différence entre donner la vie et devenir parent, qu'elle vont avoir besoin d'aide à l'arrivée de bébé, que c'est dûr de devenir mère et d'ETRE mère?

Quand j'étais au plus mal de ma dépression, je pensais réellement que j'étais toute seule à ne pas y arriver, à avoir peur d'être avec mon bébé, que tout était de ma faute car c'est moi qui ne savais pas m'en occuper puisque j'étais nulle. Je voyais les gens me dire: "Dis-donc, ce n'est pas si dûr de donner le sein et de changer une couche". Et les mères avec trois enfants, je les imaginais me dire, si je me plaignais: "Quoi, tu n'y arrives pas avec un seul bébé, regarde, moi, j'ai trois enfants et je me porte comme un charme!".

Voilà, peut-être qu'au fond, plus que de la culpabilité pour quelque chose que je n'ai pas voulu, je ressens une injustice profonde envers ce qui aurait peut-être pu être évité. Mais le passé est le passé, l'important maintenant est d'aider les autres mamans qui en ont besoin.

Merci de votre accueil et j'espère vous relire bientôt vous aussi.

Ka
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 12/05/2007 21:58 - Auteur : sanat351
--------------------------------------------------------------------------------
Ka, juste une piste, si tu me le permets...


je ressens une injustice profonde envers ce qui aurait peut-être pu être évité

Ce qui t'es arrivé t'a permis de rencontrer enfin ta maman à toi, c'est un cadeau inestimable... Désolée si je te choques en disant cela...
Pour ma part, l'épreuve par laquelle je suis passée a été ma plus grande chance. Je suis tellement plus heureuse maintenant qu'avant !


N'y aurait-il pas moyen de faire de la prévention auprès des futures mamans, leur faire COMPRENDRE qu'il y a une différence entre donner la vie et devenir parent, qu'elle vont avoir besoin d'aide à l'arrivée de bébé, que c'est dûr de devenir mère et d'ETRE mère?

Si, je pense qu'il y a moyen... Il y a toujours moyen... Le tout est de savoir entre autres si toutes les futures mamans sont en mesure d'entendre le message. Et puis heureusement toutes les mamans n'ont pas forcément besoin d'aide de manière explicite, je pense, enfin j'espère, que dans bien des cas l'entourage proche, s'il est aimant, suffit... Je trouve que l'idée de faire passer un message de prévention auprès des futures mamans est excellente, car cela les sensibiliserait, en douceur si j'ose dire, à ce qui parfois peut se produire... Et du coup, agir en conséquence dès qu'elles sentent que "ça" dérape. Donc gagner du temps, et peut-être économiser de la souffrance...




--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 13/05/2007 14:29 - Auteur : Ka
--------------------------------------------------------------------------------
Merci Sanat, ton message me touche énormément.

Ce que tu écris ne me choque pas du tout, bien au contraire, c'est vraiment très beau. C'est TOI maintenant qui me fait un cadeau inestimable, j'ai les larmes aux yeux tant je viens de me rendre compte que ce tu écris est vrai.

Parfois, il suffit de mots tout simples pour nous remémorer combien la vie est belle.

Ka




--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 13/05/2007 16:07 - Auteur : Steph18
--------------------------------------------------------------------------------
Bonjour Ka

Merci pour ton récit. L'image que tu évoques me parle : on croit toujours que l'herbe est plus verte chez le voisin mais.... je n'ai pas de mal à imaginer des jeunes mamans se croisant au supermarché et affichant un sourire de crconstance alors qu'elles sont malheureuses en fait...et on rentre alors chez soi persuadée que toutes les autres mamans nagent dans le bonheur et qu'on est la seule à ne pas y arriver et c'est aussi dans ces moments là que l'injustice paraît criante, insupportable.
[quote]
Le tout est de savoir entre autres si toutes les futures mamans sont en mesure d'entendre le message.
Tout à fait juste, mon cas est flagrant : alors que j'ai passé toute ma grossesse à dévorer toutes sortes de bouquains de préparation j'ai SYSTEMATIQUEMENT évité de lire tous les articles ou chapitres sur le baby blues et les rares sur la DDP !!???!! J'avais peur je crois que de lire cela me donne des mauvaises idées et que cela m'arrive! Je crois que mon inconscient savait ce qui allait se passer et que moi je le niais, le refoulais au maximum. Je me rappelle quelques fois, une question me traversait l'esprit "c'est bizarre toute de même que j'évite de lire sur ce sujet, pourquoi?" mais à chaque fois je la chassais très loin!!
Je ne sais pas si quelqu'un m'en avait parlé de vive voix, peut être cela aurait été plus efficace mais peut être que j'aurai continé à refouler...mais bon une fois la DDP déclarée, ces paroles seraient revenu en mémoire et m'auraient certainement aidé.
Donc la prévention est importante oui ; encore plus ce que tu fais, Ka, l'écoute attentive, toutes antennes dehors, de la jeune maman pour essayer de percevoir derrière le discours de façade ce qui se joue. Je dirai même que pour ce genre d'écoute, l'expérience d'une maman ayant vécu une DDP est indispensable!! Car beaucoup de gens ne mesurent pas ce qui arrive parmi les professionnels. Moi j'ai senti que je sombrais très rapidement. Bon à la maternité j'ai alerté une sage femme mais lorsqu'on m'a envoyé un pédopsy j'ai ressorti le discours de façade de peur qu'on m'enlève mon bébé.
Par contre, une fois au fond du trou, je me suis très largement confiée à mon généraliste et à ma sage femme, à mon mari ainsi qu'à ma belle mère mais aucun n'a vu que c'était autre chose qu'un simple baby blues.

Donc, comme toi j'ai envie d'aider à mon tour les jeunes mamans et que mon expérience leur soit utile... mais vois pas trop comment faire... Des visites à a maternité à travers une association réunissant d'autres mamans comme moi??
A réfléchir en tout cas

--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 13/05/2007 16:35 - Auteur : betty_blue
--------------------------------------------------------------------------------
Pour toutes celles qui veulent faire quelque chose, ne serait-ce que déjà témoigner pour informer les futures mamans , je vous rapelle que MAMAN BLUES est aussi une association et que nous avons besoin de volontaires pour nous aider
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 13/05/2007 18:26 - Auteur : Steph18
--------------------------------------------------------------------------------
ça m'intéresse Betty blue.
Je veux bien témoigner, voire plus.... dis moi ce dont l'association aurait besoin

Leticia
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 13/05/2007 22:04 - Auteur : flo
--------------------------------------------------------------------------------
Moi aussi, ça m'intéresse; quelle peut être mon aide dans l'association, Betty ?

Florence
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 14/05/2007 15:34 - Auteur : betty_blue
--------------------------------------------------------------------------------
merci les filles , j'ai mis un petit message partout , je vais ouvrir une discusion à ce sujet
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 16/05/2007 09:06 - Auteur : Ka
--------------------------------------------------------------------------------
Je veux m'impliquer moi aussi, car je ne peux pas rester chez moi sans bouger quand je sais que tant de jeunes mamans souffrent à vouloir en mourir.

J'ai reçu le courriel, qu'est-ce que je peux faire en plus de devenir membre de l'association? Est-ce que vous prévoyez une rencontre? Comment peut-on concrétiser les projets de l'association? J'ai quelques idées également et je voudrais vous en parler pour avoir votre avis sur leur faisabilité.

Je reporte ce message sur la discussion nouvellement ouverte.

Ka

--------------------------------------------------------------------------------
Sujet : MES DEPRESSIONS - Ajouté le : 31/05/2007 10:17 - Auteur : claireblues
--------------------------------------------------------------------------------
Bonjour,

Maman pour la deuxiemme fois, j'ai à nouveau comme pour ma fille qui a 4 ans ressenti des angoisses terribles, je suis actuellement sous traitement et suivie par un psy.
Isolée, je ne peux pas me confier à mes parents eux meme trés deprimés, je cherche des liens à créer et notamment sur le gard .
Merci de me soutenir
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 31/05/2007 11:13 - Auteur : flo-du-pont
--------------------------------------------------------------------------------
Bonjour claireblues, et bienvenue

D'où es-tu exactement ds le gard???
à plus tard, je repasserai

*** Message édité par flo-du-pont le 31/05/2007 12:14 ***

--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 03/08/2007 23:11 - Auteur : Lohar
--------------------------------------------------------------------------------
Bonsoir,

je découvre ce site par hasard... enfin presque : j'ai tapé "maman blues" sur gooogle et me voilà à vous lire toutes et à me sentir un peu moins seule.
Je suis allée voir le médecin aujourd'hui parce que je n'arrive plus à respirer. Mes muscles sont si tendus qu'ils m'empêchent de me mouvoir correctement... alors il va falloir que je prenne des anxiolitiqes. Pas envie bien sûr.
J'ai 33 ans et le suis "l'heureuse maman" de 2 jumelles de 22 mois. Le hic, c'est que, tous les jours, je me dis que je veux une autre vie, que l'a maternité est un "piège à conne". Me voilà usée, vieillie et diforme. En à peine 2 ans, j'ai vécu un accouchement, un déménagement et une hernie discale qui a failli me laisser en fauteuil roulant.
J'ai terriblement changé. Plus de vie, plus d'étincelle.
Dire que j'étais si heureuse enceinte. La perpective de rencontrer mes filles était une réelle joie. Je savais que ça ne serait pas facile mais je ne pensais pas que je me sentirais si vide et si seule.
Et la seule réponse que l'on me donne c'est "prenez donc des pillules rose, madame". Est-ce que ça marche?

Merci pour ce site.
Joanna
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 04/08/2007 09:03 - Auteur : flo-du-pont
--------------------------------------------------------------------------------
bonjour Lohar

Oui, ça marche les "petites pilules roses", ds mon cas, elles ont même été indispensables, pour me permettre de respirer un peu moins mal, pour que l'étau qui me serrait la poitrine 24h sur 24 soit un peu moins asphyxiant, pour que l"angoisse qui me broyait les entrailles soit un peu plus supportable.......mais surtout pour que je puisse avoir la force de regarder ma souffrance en face et me poser les "bonnes" questions, pour avoir le courage de demander de l'aide à un professionnel de la difficulté maternelle...
Sois la bienvenue sur ce site, où tu le verras, nous sommes nombreuse à souffrir ou avoir souffert de ne pas savoir/pouvoir être la maman que nous rêvions d'être....
Pour ma part, j'ai réussi à me réconcilier avec cette maman là, que je n'ai pas été, et cela m'a permis de rencontrer celle que je suis devenue et qui n'est pas si mal je crois, mais cela m'a demandé du temps, cette maternité m'a obligée à fouiller ds mon enfance, ds mes relations avec mes parents, quel bb étais-je?....
Es-tu entourée par ta famille, des amis??
tu parles d'un déménagement, ds quelle région vis-tu maintenant
Parler de ce qui nous ronge et déposer sa souffrance est déja un grand pas vers le "mieux" , reveins nous parler qd tu veux lohar
"C'est ce qui échappe aux mots que les mots doivent dire" Nathalie Sarraute
Céder sur les mots , c'est céder sur les idées.

Avatar du membre
betty_blue
Messages : 2843
Enregistré le : 10 janv. 2010, 22:14

Re: Afin de faire connaissance

Message par betty_blue » 28 janv. 2010, 17:51

04/08/2007 10:33 - Auteur : betty_blue
--------------------------------------------------------------------------------
Bonjour lohar

Sois la bienvenue sur ce forum , ici la vérité intérieure des mamans est toujours respectée ...

Se sentir vieille et usée aprés une naissance , aprés un tel bouleversement , se sentir triste et comme finie ... voilà des sentiments qui me sont assez familliers et encore aujourd'hui , même si ma difficulté est depuis longtemps passée ... et l'âge et les apparences n'ont rien à voir avec cela .

Certaine naissance passe sur votre vie avec la force d'une tempête... que dis-je d'une tornade . tout est à reconstruire parfois et c'est vrai que l'on peut se sentir bien usée et vieillie aprés celà ...

Il y a cependant des petits aménagements que l'on peut faire avec cet état d'esprit ,
tout d'abord il faut ménager son corps ... même si on lui en veut, même s'il nous a trahit quelque part en nous lâchant un peu ....

Si ton corps souffre, s'il se manifeste violement , tu peux peut être essayer ces pillules roses , cela soulage bien souvent et permet de libérer un peu d'énergie psychique , car comme l'a dit si justement Flo, il y a une vérité ds ce vécu qui doit être regardée en face , qui doit être prise en compte ...

Ces tempêtes maternelles ne viennent jamais sans raison .... on nous serine à longueur de journée sur le bonheur d'être mère - qui existe bien sur - mais on oublie de nous dire que c'est d'abord une véritable révolution de notre être et notre corps quand on le devient .

Et cela peut être si dur, si décourageant qu'on peut se refermer complètement sur soi , et se sentir viellir, usée, .... presque morte à l'intérieur .

Est-ce que lohar , on t'a proposé aussi une aide psychologique ?
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 04/08/2007 13:25 - Auteur : Lohar
--------------------------------------------------------------------------------
Merci Flo et Betty Blue pour vos réponses.

Je ne pensais pas que votre lecture me ferait pleurer. Je pense que je suis venue me confier ici bien à temps.
Pour développer un peu : avant je vivais à Paris, heureuse et choyée par une grand-mère et une grand-tante magiques. Maintenant j'habite dans un pavillon de banlieue dans une petite ville de Charente Maritime.
Vous avez remarqué bien sûr : pas de maman. Ma mère est toxicomane, alcoolique et, je pense, maniaco-dépressive bien que cela n'ai jamais été diagnostiqué. Impossible de l'appeler à l'aide.
Ma grand-mère et ma grand-tante ont plus de 80 ans et je n'ose pas leur parler de ma souffrance. j'ai peur qu'elles en souffrent aussi, qu'elles ne comprennent pas... ou qu'elles ne veuillent pas m'entendre.
J'ai toujours été la super-héroïne de la famille : celle qui malgré des parents déficients a réussi à avoir des diplômes, un travail, un mari et maintenant des enfants.
Mon mari... est dépassé je crois.
Et puis je me vois mal lui balancer mon malheur à la figure. Pas comme ça. Il faut d'abord que je me reprenne un peu pour pouvoir lui en parler.

Pour te répondre Flo, j'étais un bébé extraordinairement gentil et rieur, une petite fille joyeuse... et une ado _horrible_. Tout s'est écroulé quand mes parents se sont séparés. Ils sont descendus aux enfers et m'ont entraînée dans leur chute. Mon père s'en est sorti, ma mère galère encore.

Je sors de presque 8 ans d'analyse si j'aditionne tous les praticiens que j'ai vu. Tous sauf une (que j'ai gardée tant que je vivais sur Paris) m'ont proposé des calmants. Dans mon nouvel environnement, l'aide psy n'a pas l'air d'être une option et je ne sais même pas s'il y a un praticien sur place.
Betty Blue tu as raison, peut-être que je devrais recommencer à travailler sur tout cela, voir ce que la maternité a fait remonter. Je vais me renseigner.

Merci encore à toutes et à ce forum.
Je crois que mon travail a commencé avec ce mail.

--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 04/08/2007 13:47 - Auteur : ondelinat
--------------------------------------------------------------------------------
oui, ca fait du bien de parler et de se rendre que compte que
- tu n'es pas seule
- il y a des gens pour te comprendre.

d'ailleurs, a ce propos, nous avons peut etre une adresse d'un pro forme a la difficulte maternelle dans ton coin, ou pas trop loin ?

et puis oui tu as sur les epaules un sacre poids : celle qui reussit malgre toutes les embuches... alors si tu craques, personne ne comprend ... helas

et il se trouve qu' a un moment de la vie, tout ca devient bien trop lourd ... alors se confier a quelqu'un, comprendre ce qui se passe, reparer, se reconstruite en douceur s'impose ...

et puis, a ton heure, te confier a ton mari aussi
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 04/08/2007 16:29 - Auteur : betty_blue
--------------------------------------------------------------------------------
tu sais lohar les calmants peuvent être nos amis ... si on les prend simpplement pour ce qu'ils peuvent nous offrir : un moyen d'apaiser les tensions et les angoisses sur un plan physiologique , qui nous permettent de pourvoir entre prendre un travail sur soi ...

je suis comme toi plus de 8 ans d'analyse et c'est devenu un accompagnement indispensable pour mon bien être et tant pis pur ceux qui y verraient une forme d' accoutumance ... moi c'est ma façon de m'aider ....

il y a une maman sur le site du nom de miroir qui est de la même région que toi , pour elle aussi maternité ne se conjugue pas avec bonheur

*** Message édité par betty_blue le 04/08/2007 17:31 ***

--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 04/08/2007 19:07 - Auteur : flo-du-pont
--------------------------------------------------------------------------------
Si tu souhaites rencontrer une psy qui est trés sensibilisée par la difficulté maternelle, nous avons les coordonnées de qqun à Rochefort....est-ce que c'est loin de chez toi??, sinon, peut-être pourrait elle te diriger vers qqub de sa connaissance
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 04/08/2007 19:36 - Auteur : Lohar
--------------------------------------------------------------------------------
Bonsoir Flo,

Rochefort est à 1/2 heure de chez moi.
Je suis très intéressée. Je pensais pouvoir m'en sortir "toute seule comme une grande "mais là je crois que je ne vais pas réussir. Et je m'en voudrais toute ma vie si c'est à mes filles d'en payer le prix.


--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 04/08/2007 19:52 - Auteur : flo-du-pont
--------------------------------------------------------------------------------
Je t'envoie ça par MP
Tu sais, je crois qu'être "grande" c'est aussi connaître ses limites, et accepter de ne pas savoir/pouvoir tout pour soi ....et puis qd tu as mal aux dents, te viendrait-il à l'idée de te soigner toi-même???
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 15/08/2007 18:58 - Auteur : jhfera
--------------------------------------------------------------------------------
bonjour je m'appelle fera j'ai 32 ans. j'ai laissé un message sur le forum, je n'avais pas vu qu'il fallait se présenter ici. j'ai un petit garçon de trois ans yannis.
je suis suivie en thérapie mère-enfant en cmpp.
j'ai besoin de vous.

fera
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 15/08/2007 19:37 - Auteur : sanat351
--------------------------------------------------------------------------------
Bonsoir Fera,

Bienvenue sur ce forum

Au plaisir de te lire,


--------------------------------------------------------------------------------
Sujet : bonjour - Ajouté le : 27/08/2007 09:47 - Auteur : orore
--------------------------------------------------------------------------------
bonjour, j'ai 36 ans et je suis maman d'un petit garcon depuis un peu plus de 2 mois et demi.
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 27/08/2007 12:36 - Auteur : Ka
--------------------------------------------------------------------------------
Bonjour Orore,

Comment vas-tu? Veux-tu nous en dire un peu plus sur ton histoire, afin que nous puissions t'aider?

Ka
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 27/08/2007 12:38 - Auteur : Ka
--------------------------------------------------------------------------------
Je viens de voir que tu as laissé un message dans la rubrique "messages urgents". Je vais te lire tout de suite.
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 13/09/2007 22:14 - Auteur : Airelle
--------------------------------------------------------------------------------
Bonjour,

A mon tour de pousser un soupir de soulagement en prenant connaissance de ce forum ! (et merci à Bettyblue de le faire connaître par le biais de sa signature dans des forums très "grand public" )

J'ai 25 ans, je suis mariée depuis 2 ans, maman d'un merveilleux bonhomme de 16 mois et sur le point d'accoucher d'une petite puce (déclanchement prévu le 25/09).
Suite à la naissance de mon fils, j'ai fait une grosse dépression, qui a duré environ 9 mois (jusqu'à ce que je sois enceinte de BB2, environ... Hasard ?)
Il faut dire que mon père m'a renié à ce moment là pour une raison qui m'est encore inconnue... Il n'a croisé son petit-fils qu'une fois en 16 mois. Et encore, par obligation...
Dès le jour de la naissance de mon fils, j'ai eu l'impression de tout vivre de l'extérieur, de tout voir derrière un écran de brume grisâtre. Le retour à la maison a été terrible: crises d'angoisse, peur de faire mal à mon enfant dans une crise de folie, envie de sauter par la fenêtre, d'ouvrir le gaz...
Je ne me voyais AUCUN avenir.

Mon mari a pris peur. Il a téléphoné à mon gynéco, qui ne savait pas quoi faire.
Notre médecin de famille, lui, ne faisait que me rabaisser.
Mes amis, ma famille, ma belle-mère, tous ne me parlaient que de mes kilos en trop et trouvaient toujours à redire sur la façon dont je m'occupais de mon enfant (pourtant, je m'en occupais bien. Sans gestes tendres, mais bien.)

Je suis descendue très très bas, ai perdu mes amis, me suis cassée en morceaux...
Je suis remontée seule, avec l'amour de mon fils et de mon mari. Et depuis, je culpabilise beaucoup de ne pas avoir offert un début de vie plus tendre à mon petit garçon. Il est très nerveux. Je me dis que c'est parce qu'il a du manquer d'affection au début... J'essaye de rattraper. Je l'aime tant !

Ma plus grosse frayeur, à l'heure actuelle, c'est que le schéma se reproduise dans un peu plus de deux semaines. Ca a été un cauchemar terrible. Je ne veux pas le revivre. Je ne veux pas l'imposer de nouveau à mon mari, à mon fils, à ma fille...
J'ai peur. Mais grâce à ce site, je saurais un peu plus vers qui me tourner. Et ça, ça fait du bien, de savoir que l'on n'est pas toute seule.

MERCI.
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 13/09/2007 22:28 - Auteur : Airelle
--------------------------------------------------------------------------------
Et je vois que vous parlez "analyse" et "calmants" au dessus...
J'aimerais rajouter un petit mot dessus, à mon sujet.

J'ai commencé une analyse il y a quelques temps. Juste avant mon mariage, en fait.
Je voulais être "bien" (je me fais - en dehors des grossesses - des épisodes de dépression chroniques) avant d'avoir des enfants.
J'ai donc vu une psy. Elle ne m'allait pas trop. Je trouve qu'elle n'allait pas du tout du tout dans le bon sens.
Elle m'a mise sous anxyolitiques... Ces médicaments m'ont rendue... folle. Littéralement.
Bref. Sans rentrer dans les détails, cette psy, ce traitement, m'ont fait plus de mal que de bien. Et depuis, j'en ai peur. Peur des psys, peur des médicaments.
Voila. J'ai peur d'aller creuser dans le fond des choses que je maîtrise "à peu près" dans ma vie de tous les jours...
Mais peut-être que c'est ces "choses" justement, qui font que je suis fragile après une naissance.

Voilà. Je crois que c'est clair: je l'ai assez répété: le mot du jour est "j'ai PEUR !"

*** Message édité par Airelle le 13/09/2007 23:29 ***

--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 14/09/2007 05:47 - Auteur : oxana
--------------------------------------------------------------------------------
Bonjour Airelle,

Je voudrais tout d'abord te dire combien je compatis à tant de souffrance. Une maman en souffrance peut provoquer énormément d'agressivité dans l'entourage, j'en ai fait la triste expérience et je crois que c'est assez courant.
Moi aussi j'ai commencé une analyse juste avant mon mariage dans l'espoir de remettre les choses à plat et de digérer mon passé ... et ça ne m'a pas aidée du tout ! Quand j'ai fait une dépression à la naissance de mon fils, je suis allée voir quelqu'un qui a mieux compris les choses et qui m'a permis au moins de verbaliser ce que je ressentais. Donc je crois qu'il faut trouver la bonne personne !

Enfin, il existe des personnes formées à la maternologie qui travaillent plus spécifiquement sur la difficulté maternelle. Je t'en parle aussi parce qu'un numéro des Cahiers de maternologie traite des relations entre la mère et son propre père :

N° 3. Le père de la mère (épuisé)
"S'il faut un père pour le bébé, on ne doit pas oublier que la maternité de la mère est fortement marquée par la nature de son attachement à son propre père ; père absent ou trop présent, père vivant ou mort, père délaissé ou toujours recherché. Études théoriques et cas cliniques."

Ce numéro est épuisé, et je suis allée le consulter en bibliothèque, je l'ai trouvé très intéressant. J'imagine bien sûr que tu n'as pas le temps d'aller le consulter en ce moment mais il en ressort que tous les pères n'ont pas la capacité de donner à leur fille le droit d'être mère. C'est une impossibilité qui se trouve en eux et dont leur fille n'est pas responsable.

Ce qui est trés bon signe, c'est que maintenant tu es bien avec ton fils. Il est peut-être nerveux parce qu'il ne s'est pas senti aimé, commme tu le suggères, mais peut-être aussi parce qu'il a souffert de ta souffrance. Est-ce que tu lui en as parlé ? Même à 16 mois et même s'il a l'air de ne pas écouter, les enfants comprennent ce genre de choses. Je crois que ça a fait du bien à mon fils quand je lui ai expliqué que je n'allais pas bien mais que ce n'était pas de sa faute et que j'allais tout faire pour qu'on soit heureux ensemble.

Comment se passe ta grossesse ? Toytes les maternités sont différentes et il est possible que cette fois, ça se passe mieux. Si tu le souhaites, tu peux aussi nous indiquer ton département et n'ont pouvons t'envoyer des adresses de psychologues formés à la maternologie.

Je ne saurais aussi trop te conseiller de te protéger si tu ne te sens pas soutenue par ton entourage.

Donne-nous des nouvelles

O
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 14/09/2007 09:42 - Auteur : Airelle
--------------------------------------------------------------------------------
Merci Oxana pour ta réponse

Je vais essayer de mettre la main sur l'ouvrage dont tu me parles. C'est très intéressant.
Pour ce qui est de ma grossesse, elle se passe très très bien. Quasiment aucun inconfort, et j'arrive déja à la fin !

Et pour ce qui est de mon fils, je lui parle beaucoup. De tout. Il a l'air très attentif, la plupart du temps. Je suis sûre qu'il comprend bien ce que je lui dis et il n'a pas l'air de souffrir. Il y a juste ce côté un peu nerveux, qui si ça se trouve, n'a rien à voir avec ce que nous avons vécu... ? Comment savoir !?

Hier, après vous avoir écrit, j'ai fondu en larmes (de soulagement !) et cela a entraîné une très longue discussion avec mon mari.
Il s'en veut de ne pas avoir compris ce qu'il m'arrivait. Nous savons maintenant que si ça se reproduit, il y a des solutions. Nous ne sommes plus seuls.
Nous sommes dans les Yvelines et avons vu qu'il existait une unité mère-enfant à St-Cyr.
D'avoir vu ça m'a énormément soulagée, parce que je ne pense pas pouvoir venir à bout "seule" d'une deuxième crise comme celle que j'ai vécu. En fait, cela représente exactement ce dont j'avais besoin au moment de la naissance de mon fils.

Merci pour le soulagement que vous me procurez.
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 14/09/2007 09:56 - Auteur : nénon
--------------------------------------------------------------------------------
bonjour airelle

la maternologie dont te parle oxana c'est l'unité mère-enfant de saint syr. ils consultent en interne et en externe. il est clair que d'avoir cette solution à proximité "sous le coude" peut t'aider.

quand je suis attérie sur ce site moi aussi cela m'a fait un gros choc et mon ami a mieux compris ce qu'il se passait. cette compréhension de ma part et de la sienne a été un énorme soulagement. c'est si bon se se sentir comprise.

pour la nervosité de ton fils je ne sais pas si on peut imputer cela a qqch de précis. mon fils a qqs soucis. j'ai longtemps cherché le pkoi du comment. puis je crois que l'important c'est le ici et la maintenant, l'aider à surmonter cette nervosité avec tout l'amour que tu lui portes. et puis cq enfant est différent. mon fils était un vrai père tranquille petit puis vers deux ans il était déchainé. comme quoi on ne peut rien prévoir. en tous cas ce que je pense savoir c'est que rien ne sert de se draper dans la culpabilité. l'important est de construire votre histoire votre lien. cela ne veut pas direqu'il ne serait aps intéressant de "travailler sur toi" en analyse au contrair maisque le plus important c'est ce qui se passe aujourd'hui entre vous.

courage airelle
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 14/09/2007 19:19 - Auteur : Airelle
--------------------------------------------------------------------------------
Merci Nénon

Je tiens à redire (je vois que vous me souhaitez du courage, Oxana et toi) qu'aujourd'hui, je suis totalement sortie de cette dépression. Je me sens forte. Vraiment forte.
J'ai juste peur d'y replonger bientôt. Mais je saurais que quoi qu'il arrive ON EN SORT !

Pour mon fils... nous avons encore passé une journée merveilleuse ensemble. J'ai vraiment ressenti aujourd'hui encore une réelle complicité entre nous.

Alors non seulement, je sais maintenant qu'on en sort, de ces dépressions, mais je constate aussi que le lien mère-enfant n'est pas abîmé. Ou alors, qu'il se reconstruit. Très, très, très fort.

Merci à vous de m'encourager. C'est grâce à votre aide que j'arrive à m'exprimer de manière si optimiste aujourd'hui.
Si j'ai un coup de pompe dans quelques temps, ça me fera certainement un bien fou de lire tout ça.

Bonne soirée !

Airelle.
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 15/09/2007 13:02 - Auteur : oxana
--------------------------------------------------------------------------------
Je t'envoie plein de pensées positives pour la dernière ligne droite.
Tu as réussi qqch de magnifique avec ton fils (et je parle en connaissance de cause) donc tu peux avoir confiance en toi.
N'hésite pas à nous faire signe quand tu en auras envie/besoin

O
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 16/09/2007 08:34 - Auteur : ulyza
--------------------------------------------------------------------------------
bonjour ,

je me présente je m appelle virginie g 27 ans et je suis maman d un petit lucas qui a 5 mois et demi !!et je suis actuellement en dépression post partum !! voila pour la présentation merci a vous d étre la !
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 16/09/2007 08:44 - Auteur : ulyza
--------------------------------------------------------------------------------
excuser g pas raconter mon histoire alors g accoucher il y a 5 mois et demi donc en céarienne d urgence enfin bref pour moi un grd soulagment apré qq heure de travail !! le retour a la maison baby blues comme la plupard des femmes mais rien de spéciale ! mé depuis 3 semaines le gouffre totale !! j ai eu des idées noires sur mon fils peur de l étouffer de lui faire du mal j avé peur d avoir un couteau dans les main car je voyai le tuer maintenant ca ca va mieu je suis aller en clinique psychiatrique pendant une semaine et tout c bien passer !! je suis rentrer a la maison mon homme étant la pendant une semaine tout c tré bien passer mais ca yé il reprend le boulot et la j ai peur !! peur de m occuper de mon fils...seule.. !pourquoi?? jai toujours était une bonne mére peut etre méme trop envaissante !! mais pourtan je c que je l aime mais j arrive encore a me poser la question !! qu est ce qui se passe en moi?? pourquoi perdre cette confiance !?? je ne c plus trop quoi faire pour retrouver confiance en moi !! je suis sous anti dépresseur depuis 3 semaine et sous xanax pour calmer mes angoisses !! et en plus je suis suivie par une psychologue mé je la vois pas avant octobre!! mais je c plus trop quoi faire je veux reprendre confiance en moi !! aidez moi svp!! merci pour vos réponse
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 16/09/2007 10:19 - Auteur : Steph18
--------------------------------------------------------------------------------
Bonjour Virginie,

Les sentiments que tu éprouves, comme tu as pu le voir sur ce site, beaucoup d'entre nous l'ont aussi vécu.
Moi aussi j'ai souffert de phobies d'impulsion. Comme toi, je ne pouvais pas être en présence en même temps de couteaux et de mon bébé sans me sentir mal à l'aise.
Ma psy m'a dit qu'il n'y avait jamais de passage à l'acte, ce sont des phobies que tout le monde connait mais selon l'angoisse qu'elle provoque, elles s'amplifient. C'est une pensée ; lorsqu'elle vient il faut se dire "bon, voilà une pensée galère mais je sais que ce n'est qu'une pensée venue matérialiser une angoisse mais qui ne traduit pas un désir de ma part".
Comme toi, je me suis également demandé si j'aimais mon fils. Avec le recul, aujourd'hui, je me demande comment j'ai pu avoir un tel doute car je l'aimais déjà très fort mais je n'en étais pas consciente. Un amas de pensées, angoisses, souvenirs, souffrances passées, doutes sur mes capacités à être une bonne mère et à aimer, sont venus parasiter la relation que j'avais avec mon fils.

Tu aimes ton fils, c'est pour ça que tu souffres, c'est aussi pour ça que tu te bats pour aller mieux.

La prise en charge par les médicaments est une bonne aide. Les AD doivent commencer à agir maintenant (de 15 jours à 3 semaines avant de sentir les effets). Par contre, il faut que tu comprennes en gros pourquoi il t'arrive un truc pareil. Que s'est il passé il y a 3 semaines pour que ça se déclenche?
Je trouve que c'est un peu juste de ne pas voir de psy jusqu'à octobre.
Moi, les premières semaines c'était psy 2 fois par semaine, puis 1 fois par semaine au bout d'un mois puis 1 fois par mois au bout de 4 mois. Pourquoi ne le vois tu pas avant?
Si c'est une question de disponibilité de la part du psy, peut être pourrait il te conseiller un confrère qui pourrait te voir avant?

Courage
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 16/09/2007 10:45 - Auteur : ulyza
--------------------------------------------------------------------------------
merci bcp pour ta réponse je ne peu pas voire de psy avant car elle est en congé c elle qui ma suivi a la clinique ou je suis parti !! qu est ce qui c passait ya 3 semaines je c pas trop!! peut etre le fait que mon homme reprenner le boulot apré 3 semaines de congé et que j allai encore une fois me retrouver seule avec mon fils les journées se ressemble tellement c toujours la méme chose c pour ca que je me sen pas bien g l impression que ma vie et toujours pareille !! je me léve donne a manger a lucas déjeune bain dodo et apré on remange et je le remet au lit et ca tte la journée je me suis refermer sur moi méme je n avai plus envi de sortir !! pourtan j aime mon fils et pourtan me sens impuissante qd je le regarde qq fois je me dis qu il serai mieu ailleurs avec une meilleur mére que moi car perso il est super sage !! alors de quoi je me plain g un garcon adorable et un homme merveilleu mé au fond de moi c le néant je suis malheureuse !! alalala je voudrai tellement trouver la réponse a la question et me reveiller de nouvo heureuse !! enfin vla ce que je ressent !! bizou
--------------------------------------------------------------------------------
Sujet : bonjour a toutes - Ajouté le : 06/11/2007 14:13 - Auteur : framby
--------------------------------------------------------------------------------
j'ai 29 ans, je suis en couple depuis 10 ans, mariée depuis 5
j'ai un petit garcon de 4 ans et une petite fille de 1 mois
par ou commencer...........a la naissance de mon fils j'ai deja traversé une periode tres difficile, je ne connaissais rien des bébés, je n'avais personne pour m'aider(ma mere venait de demenager a 800 km, mon mari travaillait toute la journée, mes beaux parents n'étaient pas disponibles..........); je me suis donc sentie totalement desamparée, ce bébé pleurait beaucoup, je ne le comprenait pas, pourtant je l'aimais mais je lui en voulais d'etre tellement demandeur d'attention; j'ai raté mon allaitement, je pense maintenant que je n'étais pas prete a etre aussi disponible pour mon bébé; mais j'ai beaucoup culpabilisé, l'allaitement pour moi est quelque chose qui devrait etre si naturel,on est faites pour ca non? et ben pas moi.d'ou le sentiment d'etre une "mauvaise mere", une maman qui n'est pas prete a tout pour son enfant.........puis il a grandi, et petit a petit ca allait mieux
parallelement je suis en analyse depuis mon mariage donc cela m'a beaucoup aidé a surmonter les difficultés
quand on a decidé de faire un deuxieme enfant, j'ai eu tres peur que tout recommence mais je voulais cet enfant, j'ai donc "pris mon courage a deux mains" et on s'est relancés dans l'aventure, je pensais que tout allait mieux se passer puisque j'avais muri, j'avais appris ce qu'est un bébé, je savais que les mauvais moments ne sont toujours qu'un mauvais moment a passer etc...........mais voila, ca recommence.rien de bien grave en réalité mais je vis tres mal la vie au foyer; je suis quelqu'un de tres independant, j'ai besoin de bouger, d'etre une femme avant d'etre une mere et une epouse, vous me direz rien de bien grave a cela.si dans le sens ou je culpabilise enormement, j'aurais tellement aimé etre une "mere poule", je dirais aussi que j'aurais tellement aimé etre 1000 fois mieux que ma maman qui elle aussi est une femme liberée, active independante.mais je me rends bien compte que ca n'est pas le cas
j'aime mes enfants mais ils sont tellement "mamanphage", j'ai l'impression qu'ils me mangent!!! je prends sur moi mais j'ai beaucoup de mal; je n'ai qu'une hate : reprendre le travail, retrouver une vie sociale, reprendre une place ou tout est maitrisé connu.....retrouver une vie sociale, faire autre chose que donner des bibs et changer des couches........
je crois que le fond de mon mal etre est la culpabilité,j'ai tellement honte d'etre comme je suis, je sais bien qu'on ne lutte pas contre ce que l'on est...mais c'est ainsi,j'aimerais etre autrement

je me sens tres nulle aussi par rapport a mon mari; lui il est patient, adore passer des heures a jouer avec notre fils, pour lui c'est un plaisir, pour moi une corvée, j'ai honte, j'aimerais tellement etre a la hauteur
c'est lui qui va prendre un congé parental, j'en serais incapable et lui le fait avec plaisir tant mieux me direz vous; ben non,j'ai honte de ne pas etre capable de le faire pour mes propres enfants..........
heureusement mon mari est une perle, il ne me blame pas et me soutient, il m'incite a sortir pour me changer les idées, mais ca ne suffit pas,la culpabilité et la honte sont toujours la accrochées a ma poitrine comme une pieuvre.......
je suis ravie d'avoir trouvé ce site; c'est vrai qu'aujourd'hui on fait l'apologie de ce que j'appelle la "maternité triomphante" c'est a dire que partout on voit et on entend des femmes qui vous jurent qu'etre maman c'est "que du bonheur", qu'etre mere est la chose la plus merveilleuse du monde, qu'avoir des enfants suffit a combler une femme etc.........je suis une des victimes de ce discours: NON ca n'est pas aussi idyllique et simple que ca, non etre une femme epanouie ne se resume pas a etre une mere accomplie; non ca n'est pas si naturel que ca!!!! NON ca n'est pas que du bonheur loin de la..........

voila mon histoire; merci a maman -blues d'exister pour soutenir les mamans en difficultés et j'espere pouvoir un jour a mon tour aider d'autres maman en detresse!
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 06/11/2007 14:45 - Auteur : nénon
--------------------------------------------------------------------------------
bonjour Framby

le décalage avec la mère qu'on s'est construite dans la tête et celle qu'on est véritablement est parfois dur à vivre. je crois qu'on est bcp ici à avoir ressenti ce décalage là et à en culpabiliser. et c'est vrai que le règne de "la maternité triomphante" comme tu dis ne fait rien pour nous aider à dépasser ce cap.
j'imagine que durant ton analyse tu dois fouiller ce qui te pousse à vouloir une mère "poule", tu donnes qqs éléments de réponse lorsque tu parles de ta mère mais il te faut vraiment fouiller pour trouver le sens de cette quête de la mère poule. j'ai du faire ce travail moi aussi je ne pense pas qu'il soit complètement terminé du reste mais aujourd'hui je peux dire que j'accepte mieux la mère que je suis réellement parec que ej comprends mieux ce qui me poussait à vouloir être parfaite et donc à me sentir coupable de ne pas l'être.

en tous cas tout ec que tu dis sur ton couple et ta famille est très encourageant. il faut croire qu'avec ton mari vous vous complètez merveilleusement. c'est pas si fréquent.

hélène
"C'est ce qui échappe aux mots que les mots doivent dire" Nathalie Sarraute
Céder sur les mots , c'est céder sur les idées.

Répondre