Toute demande d'inscription doit être envoyée par mail à cette adresse : forum@maman-blues.fr, en précisant le pseudonyme sous lequel vous désirez être identifiée sur le forum (afin de protéger votre anonymat).
Bien à vous.

Epuisée, à bout

JULIETTE
Messages : 10091
Enregistré le : 10 janv. 2010, 22:21

Re: Epuisée, à bout

Message par JULIETTE » 11 nov. 2012, 10:18

si tu en as deja parlé excuse moi,, de reposer la question,,
as tu envisagé de faire garder ton fils quelques heures par semaine ?

peut etre que çà lui permettrait de voir qu'il peut faire des choses meme si tu n'es pas la , et toi de souffler un peu ,,

Teophania
Messages : 25
Enregistré le : 11 août 2010, 14:14

Re: Epuisée, à bout

Message par Teophania » 11 nov. 2012, 17:54

Bonjour,

Je reprends demain le travail. Je me garde le vendredi soir/samedi matin pour moi/mon couple. C'est ma belle mère qui garde le petit, même si au début, j'ai ressenti beaucoup de difficultés à lui "passer le bébé", aujourd'hui, je sais que la seule maman de mon fils, c'est moi et que le confier à sa grand mère, c'est aussi l'ouvrir sur autre chose et ça me soulage!
Le reste du temps, je travaille... Le mercredi, je le confie aussi de temps en temps à ma belle mère en cas de rendez vous chez le médecin ou autres. J'essaie tout de même de l'avoir un peu avec moi car je veux profiter de mes mercredis en partageant des moments de complicité avec lui... Je suis un peu partagée entre deux sentiments, vous l'aurez compris : souffler vs m'occuper de mon fils.

Je reviens tout juste de vacances (chez mes parents), et je me rends compte que mon mari ne s'investit pas tant que ça. Il faut toujours que je réclame son aide et c'est pesant parfois... A suivre...

Merci à vous les filles!

JULIETTE
Messages : 10091
Enregistré le : 10 janv. 2010, 22:21

Re: Epuisée, à bout

Message par JULIETTE » 11 nov. 2012, 18:14

Oui , pardon,, tu l'as dit , toutes mes excuses ,,

je crois qu'on est souvent partagées entre confié nos enfants , et etre avec eux ,
en tout cas je trouve bien que tu le fasses ,, et tu as raison pour lui aussi c'est précieux d'etre avec ses grands meres ,

tu as parlé avec le papa de çà ,, lui dire que tu as besoin qu'il prenne des intitiatives ,sans que tu lui demande?

Teophania
Messages : 25
Enregistré le : 11 août 2010, 14:14

Re: Epuisée, à bout

Message par Teophania » 11 nov. 2012, 18:54

Oui, je parle souvent avec lui de ça, mais rien à y faire, ça s'améliore un temps puis ça retombe. Du coup, comme le petit est toujours "collé" à moi pour que je joue avec lui (il pose ses légos sur mon bureau, veut squater ma chaise...), au bout d'un moment, je craque, je le dis bien fort pour que mon mari l'entende mais cela n'est pas très cool pour le petit car je clame mon exaspération très fort et il doit se sentir rejeté... C'est seulement là que mon mari prend les choses en mains...
Je fais des mises au point. Je m'y suis faite.

weshallovercome
Messages : 14789
Enregistré le : 10 janv. 2010, 23:24

Re: Epuisée, à bout

Message par weshallovercome » 12 nov. 2012, 13:43

Si ça peut te consoler, j'ai aussi un conjoint qui en fait pas des tonnes pour chercher des occupations au fiston... :/ Que faire sinon leur apprendre et les inciter à s'occuper par eux-mêmes par moments ? (les fils, pas les conjoints :diable: ) Le tien est encore bien petit pour ça, mais à petits pas de fourmis ça va finir par entrer. Et autant qu'il s'y mettre avant la venue du bébé !
"une maman qui te ressemblerait" William Sheller

Avatar du membre
chienchien
Messages : 723
Enregistré le : 28 janv. 2010, 16:53

Re: Epuisée, à bout

Message par chienchien » 12 nov. 2012, 18:19

Teophania, insiste calmement auprés de ton conjoint pour le sensibiliser sur ton ressenti.Et le besoin qu'il s'interpose et prenne l'initiative d'occuper ton fils poru que tu puisses souffler.
C'est important que le papa , de lui même, s'octroie des moments de jeu avec son fils.Et que toi tu puisses te détendre aussi.
Et c'est bien normal que tu étouffes on est toutes pareils quand un enfant est non stop collé à nous.
Je viens de récupérer ma fille aprés une semaine de séparation et elle m'as fais vivre un enfer de caprices et de hurlements toute l'aprés-midi, seul moment de calme chez l'ortophoniste.Je ne l'ai pas vue pendant une semaine elle m'as trop manqué et pourtant tu vois là j'en ai déjà marre de ce ptit monstre lol :] ;)
le jour où mon coeur s'est remis à battre pour de vrai, c'est le jour où elle as commencé à me manqué, c'est ma "victoire" à moi, 2010

anouk12
Messages : 1143
Enregistré le : 25 avr. 2012, 12:43

Re: Epuisée, à bout

Message par anouk12 » 13 nov. 2012, 12:08

chienchien a écrit :Teophania, insiste calmement auprés de ton conjoint pour le sensibiliser sur ton ressenti.Et le besoin qu'il s'interpose et prenne l'initiative d'occuper ton fils poru que tu puisses souffler.
C'est important que le papa , de lui même, s'octroie des moments de jeu avec son fils.Et que toi tu puisses te détendre aussi.
Et c'est bien normal que tu étouffes on est toutes pareils quand un enfant est non stop collé à nous.
Je viens de récupérer ma fille aprés une semaine de séparation et elle m'as fais vivre un enfer de caprices et de hurlements toute l'aprés-midi, seul moment de calme chez l'ortophoniste.Je ne l'ai pas vue pendant une semaine elle m'as trop manqué et pourtant tu vois là j'en ai déjà marre de ce ptit monstre lol :] ;)
Salut toephania,
Juste un petit message pour t'encourager... Je comprend tes peurs, mais ça peut aussi très bien se passer. Raccroches-toi à cette idée et fais toi suivre pour être prise en charge très rapidement si nécessaire.
Je viens de la même région que toi, j'ai été hospitalisé pendant 6 mois (2 à temps complet, 4 en hopital de jour). Aujourd'hui je suis juste en consultation externe pour suivi médicamenteux et tout va pour le mieux. N'empêche que je stresse déjà pour quand on décidera de faire une deuxième. Mais j'essaierai de me raccrocher à l'idée que tout va bien se passer, tout en reprenant contact avec l'ume dés le début de grossesse.
A bientôt

anouk12
Messages : 1143
Enregistré le : 25 avr. 2012, 12:43

Re: Epuisée, à bout

Message par anouk12 » 17 déc. 2012, 17:41

anouk12 a écrit :
chienchien a écrit :Teophania, insiste calmement auprés de ton conjoint pour le sensibiliser sur ton ressenti.Et le besoin qu'il s'interpose et prenne l'initiative d'occuper ton fils poru que tu puisses souffler.
C'est important que le papa , de lui même, s'octroie des moments de jeu avec son fils.Et que toi tu puisses te détendre aussi.
Et c'est bien normal que tu étouffes on est toutes pareils quand un enfant est non stop collé à nous.
Je viens de récupérer ma fille aprés une semaine de séparation et elle m'as fais vivre un enfer de caprices et de hurlements toute l'aprés-midi, seul moment de calme chez l'ortophoniste.Je ne l'ai pas vue pendant une semaine elle m'as trop manqué et pourtant tu vois là j'en ai déjà marre de ce ptit monstre lol :] ;)
Salut toephania,
Juste un petit message pour t'encourager... Je comprend tes peurs, mais ça peut aussi très bien se passer. Raccroches-toi à cette idée et fais toi suivre pour être prise en charge très rapidement si nécessaire.
Je viens de la même région que toi, j'ai été hospitalisé pendant 6 mois (2 à temps complet, 4 en hopital de jour). Aujourd'hui je suis juste en consultation externe pour suivi médicamenteux et tout va pour le mieux. N'empêche que je stresse déjà pour quand on décidera de faire une deuxième. Mais j'essaierai de me raccrocher à l'idée que tout va bien se passer, tout en reprenant contact avec l'ume dés le début de grossesse.
A bientôt
Coucou
Comment vas-tu? Mieux? J'espère en tout cas...

Teophania
Messages : 25
Enregistré le : 11 août 2010, 14:14

Re: Epuisée, à bout

Message par Teophania » 15 janv. 2013, 21:32

Hello,

Merci pour tous vos messages de soutien... Je vous donne quelques nouvelles... J'ai fait une "rechute" lors des dernières vacances de Toussaint, j'ai usé de violence verbale et ai empoigné fermement mon fils car je ne supportais pas de l'entendre gémir SANS ARRËT "maman" dans son lit alors qu'il ne retrouvait pas sa tétine... Pour faire court, j'ai allumé une lumière très vive et fait irruption comme une furie en pleine nuit dans sa chambre pour lui crier dessus, lui dire que j'en avais mare de l'entendre chercher sa tétine, etc... Après, je m'en suis voulue comme une folle, il ne s'attendait vraiment pas à une telle réaction... Ca m'a gâché les vacances et c'est à partir de là que j'ai décidé de prendre contact avec l'UME. J'ai eu un rdv. La psy m'a demandé à voir aussi mon mari... On doit la revoir la semaine prochaine...
Et puis là, je suis en congé pathologique, seule depuis lundi soir (mon mari est en déplacement jusqu'à demain soir très tard), j'en suis à 7 mois 1/2 de grossesse... Le petit va à la crèche tous les jours sauf le mercredi. Je commence vraiment à fatiguer. Lundi, la crèche m'appelle pour me dire que le petit a l'air de faire de la conjonctivite à un oeil, qu'il n'arrête pas de dire que ça le gratte. Résultat des courses, je le récupère vers midi, il est en pleine forme, il avait juste fait un sketch actor studio et les animatrices sont tombées dans le panneau. Je l'ai donc ramené à la maison et j'ai du m'en occuper alors que j'étais fatiguée physiquement et moralement (ma grand mère et mon père sont hospitalisés). Ma marraine m'a appelée le soir pour me souhaiter la bonne année et mon fils, en plus de me retourner sa chambre ne peut pas s'empêcher de me suivre et de tripoter le radio réveil de ma chambre (je me suis isolée pour pouvoir suivre une conversation avec mon interlocutrice), il m'escalade, parle fort... Je finis par imploser, lui donne une gifle puis le laisse dans le noir... Je reviens une minute après car il pleure, forcément... Je lui explique, après avoir raccroché, que je ne supporte pas d'être dérangée quand je suis au téléphone (et le problème, c'est que c'est systématique), qu'il peut jouer ou même rester à côté de moi s'il est calme... Il a l'air de comprendre... Je lui dis aussi que s'il a fini de jouer avec un jouet, il le range car sinon, c'est encore maman qui doit s'y coller et que ça ne m'amuse pas du tout, surtout en ce moment avec le bébé dans mon ventre... Résultat, depuis hier, il range ses jouets... Ouf.
Mais je m'en veux forcément de lui avoir donné une gifle pour créer un "électro choc"... Il a le don de me mettre à bout... Il est tout le temps dans mes pattes, quand je passe une journée ou une demi journée avec lui, je sais que je ne vais pas réussir à avoir un moment pour moi (sauf pendant la sieste, et encore, il dort moins longtemps que moi!!!) car il veut tout le temps que je joue avec lui... Difficile de lui faire comprendre que ce n'est pas possible même quand je lui explique. Il me parasite, essaie d'attirer mon attention.

Et puis aujourd'hui, j'ai commencé à préparer ma valise de maternité, j'ai nettoyé et bougé des meubles car envie que ça avance pour pouvoir enfin souffler et me reposer... J'ai tout de même dormi le matin après avoir déposé le petit à la crèche. Ce soir, je vais chercher mon fils, ça se passe plutôt bien. J'essaie d'utiliser le "soup master" que mon mari m'a offert à Noël et il bip sans arrêt. Je m'énerve. Le petit cherche à m'aider, c'est gentil. Il me dit "T'en fais pas maman"...
La purée que je lui avais promise n'est pas possible. Je sans qu'il va me faire des histoires. Il en fait un peu mais comprend que je ne vais pas pouvoir le supporter. Ce sera donc lentilles en conserve et poisson pané... A la fin du repas, il joue à renverser son verre d'eau sur la table et s'amuse à étaler le liquide. Je lui dis "Tu viens de faire une bêtise, je me trompe?", il me répond que non. Je ne m'énerve pas, je prends sur moi mais lui dis "C'est pas sympa, tu sais que je vais devoir réparer cette bêtise et ça ne m'amuse pas.". Puis, il me dit qu'il veut faire "pipi" et il s'avère qu'il n'a pas réussi à aller jusqu'au pot, il y en a partout (il ne fait pas ce genre de choses à la crèche et lui signale). Je dois nettoyer par terre, lui retirer ses vêtements, faire tremper ses chaussons... Je commence à être à bout. Je lui dis que je ne veux plus le voir pour le moment, qu'il aille jouer plus loin. De lui même, après avoir un petit peu chouiner, il monte finalement dans sa chambre. Je fais la vaisselle, nettoie la table, le pot, etc...
Puis, vient l'heure du bain. Je lui explique qu'aujourd'hui, c'est particulier car sa petite baignoire est prise par les couches lavables neuves de sa petite sœur que je fais tremper et qu'aujourd'hui ce sera donc toilette au gant dans la baignoire. Là, il se met dans un état pas possible, me dit qu'il ne veut pas, qu'il a peur, etc... Je lui demande pourquoi, il ne sait pas quoi me répondre. Je lui dis que ça va bien se passer, qu'on va juste utiliser un gant avec un peu d'eau. Je ne cède pas et lui dit qu'il n'y aura pas d'histoires si on continue à parlementer. Il finit par céder. Il ne veut pas du tuyau de douche, je prends donc une boule de lavage que je remplis d'eau au robinet... Oui, mais l'eau est trop chaude, il me dit que "ça pique" et commence à se mettre dans un état de nerfs pas possible... Plus il monte crescendo, plus j'ai envie de le frapper... C'est horrible. Je lui mouille les cheveux avec la boule et lui shampouine la tête, il pleure. Je lui dis que ça va aller vite, qu'il doit garder la tête en arrière, sauf qu'il ne le fait pas, bien évidemment. Du coup il hurle "ça pique!Ca pique", et là je perds le contrôle, je me mets à lui hurler dessus : "mais écoute ce que je te dis, mets la tête en arrière!!!", je lui tire violemment les cheveux vers l'arrière à plusieurs reprises pour qu'il mette bien sa tête, ou lui tient relève fermement le menton, sans le ménager, j'explose, mon coeur bat à 100 à l'heure, j'hurle aussi "Mais pourquoi c'est toujours compliqué avec toi, je n'y arrive pas, tu m'épuises, il faut que tu soies plus cool, que tu écoutes,j'aurai encore moins de temps pour toi quand sa sœur sera là"... Je suis vidée, terrassée, je m'en veux. Je le sors du bain, il me dit qu'il n'arrive plus à respirer, il est dans un état pas possible. Je le mouche et lui dis de se calmer, de venir contre moi, on se sert fort pendant quelques minutes... J'ai les larmes aux yeux, je lui dis que je n'aime vraiment pas quand ça se passe comme ça (il me dit que lui non plus), mais que je suis fatiguée, qu'on a deux tempéraments forts, et que c'est dur, qu'il faut un peu m'aider pour que ça se passe bien... Il me dit "Ne pleure plus maman... Je suis calmé" j'ai le cœur qui se brise... Je suis une horrible mère, je vais sombrer avec deux enfants... Voilà... J'ai vraiment toujours autant de mal à montrer une image douce, constante de la maman qui, de fait, s'avère rassurante... Je me cherche encore. L'amour pour mon fils est là mais il n'est pas simple. Ma mère gardait son calme avec moi et ma soeur malgré notre faible écart (11 mois), j'ai le souvenir d'une ou deux gifles et d'une course poursuite qui s'est mal terminée mais c'est tout... Je n'arrive pas à rester zen, comme si j'avais envie que ça sorte et de m'en prendre à mon fils... J'appréhende la journée de demain car je suis crevée, je n'ai pas envie de m'en prendre à lui mais j'ai aussi envie de lui montrer que je m'occupe de lui, que l'on peut faire des choses ensemble...

guérir
Messages : 4884
Enregistré le : 04 févr. 2010, 19:29

Re: Epuisée, à bout

Message par guérir » 16 janv. 2013, 13:09

Bonjour Teophania,
Merci pour ta confiance. ;)
Comment se passe ton mercredi ?
C'est super ce rendez-vous que tu as pris à l'UME.
Tu n'es pas horrible. Rassure-toi. :coeur:
Ces emportements ne doivent pas te faire perdre pieds. Tu ne te résumes pas à ces petits moments où tu t'énerves. Tu es bien d'autres choses. ;)
Tu peux dire à ton fils que ce n'est pas sa faute, pour qu'il ne culpabilise pas.
Tu peux dire que tu vas rencontrer une personne qui va t'accompagner pour comprendre pourquoi tu réagis comme ça.
Tu parles de ta maman. Tu sembles avoir une image idéalisée. Penses-tu qu'elle a été une maman parfaite ?
Et pour toi ? Est-ce que tu te mets la pression pour offrir le meilleur à ton fils, à tes enfants ?
Je n'en sais rien. Je te propose des pistes de réflexion.
Ce qui est sûr c'est que tu peux être douce avec toi-même car tu fais ce que tu peux, tu offres de toute façon ce qu'il faut à tes enfants. :coeur:
Est-ce que ta grossesse se passe bien physiquement ?

Répondre