Toute demande d'inscription doit être envoyée par mail à cette adresse : forum@maman-blues.fr, en précisant le pseudonyme sous lequel vous désirez être identifiée sur le forum (afin de protéger votre anonymat).
Bien à vous.

Ma présentation : Bref, les joies de la maternité...

Michal
Messages : 40
Enregistré le : 21 mars 2019, 04:58

Ma présentation : Bref, les joies de la maternité...

Message par Michal » 25 mars 2019, 16:31

Bonjour à toutes,

Je vais essayer de résumer pourquoi je viens sur ce forum, mais à vrai dire c'est difficile car si je devais tout dire cela prendrait tout un livre à écrire je crois !

Je me présente, j'ai 35 ans, je vis avec mon mari au Canada depuis 4 ans, après avoir quitté notre pays la France pour des raisons d'emploi. J'ai un garçon de 2 ans et demi, et je viens d'avoir une petite fille de 1 mois. Ils sont tous les deux nés ici au Canada. Nous ne prévoyons pas de retour en France pour l'instant car mon mari et moi avons de bonnes situations professionnelles.

A la naissance de mon fils, j'avais eu un gros baby blues, mais j'avais réussi à remonter la pente. Je ne me sentais pas du tout préparée pour mon rôle de maman. A vrai dire, j'avais décidé de faire un enfant un peu sur un coup de tête, mon mari en avait très envie, moi j'hésitais pas mal. Je quittais une longue période de femme libre et independante, sans enfant, car j'ai eu mon garçon à 32 ans. J'avais mené des projets artistiques, qui m'ont pris de nombreuses années et beaucoup d'énergie, cela me plaisait beaucoup, mais l'accueil critique a été assez difficile et j'avais envie de passer à autre chose... Donc nous sommes partis à l'étranger, et j'ai eu mon garçon. J'ai eu le coup de foudre pour lui tout de suite, mais je doutais (et doute encore) beaucoup sur ma capacité de mère. Je suis très anxieuse de nature et j'ai pleuré tous les jours pendant son premier mois de vie (doutes, fatigue, disputes avec mon mari...). Mon fils dormait peu et l'accouchement avait été difficile. J'ai essayé d'allaiter, ça a été une catastrophe, j'ai donc utilisé un tire-lait pendant 3 mois pour ne pas me sentir trop coupable...

Par la suite, nous avons trouvé notre rythme de croisière en petite famille à 3 et je l'ai toujours beaucoup beaucoup aimé. Le mettre en crèche a été difficile pour moi, il avait 12 mois alors et je me suis sentie très coupable. J'en ai beaucoup pleuré, mais je ne me voyais pas rester à la maison, les journées étaient longues, je me sentais très seule, et j'avais envie de retrouver une vie professionnelle (laquelle n'a aucun rapport avec l'art, c'est un emploi de bureau). Finalement mon fils s'est merveilleusement adapté à la crèche, il y a eu des hauts et des bas par la suite, mais là encore c'est rentré dans l'ordre. Je me sens malgré tout toujours coupable de ne pas le garder à la maison, je me débrouille pour qu'il reste à la crèche le moins longtemps possible...

Nous avions envie d'un deuxième enfant, car je ne voulais pas que mon fils soit fils unique. Ma fille a donc été très désirée, la grossesse s'est bien passée malgré une fatigue intense, au long des 9 mois, que je n'avais pas connue pour mon fils. L'accouchement s'est merveilleusement bien passé. Ma mère est venue chez nous pendant cinq semaines, une semaine avant la naissance, puis 4 semaines après. Elle s'est beaucoup occupée de mon fils pendant que je me consacrais à ma fille.
Pendant ces 4 semaines, je traversais de grandes périodes de doutes, mais comme ma mère était chez nous je faisais un effort, je crois, pour tenir le cap. Ce qui m'a le plus perturbée c'est que l'affection que je ressens pour ma fille a été très différente de ce que j'ai vécue avec mon fils. Il y a eu des jours ou j'avais le sentiment de ne rien ressentir pour elle, d'autres où je l'adorais. Avec mon fils, j'ai tout de suite eu un rapport très intense et fusionnel, presque animal, je sentais son odeur à plusieurs mètres de distance... Cette fois, ça a été beaucoup plus calme et moins intense. Il faut dire que c'est une enfant très calme, elle dort beaucoup, elle fait presque ses nuits déjà... J'ai ressenti et je ressens encore beaucoup de peine sur mon attachement à elle, j'ai l'impression de la négliger, de moins l'aimer...
Elle demande beaucoup les bras, à vrai dire on doit la porter tout le temps, ne s'endort que sur moi ou à côté de moi. Je ne peux pas m'empêcher de penser que c'est parce qu'elle a senti que je la négligeais et qu'elle réclame son dû...
Encore une fois, l'allaitement a été un échec. C'est un sujet douloureux et ça me fait beaucoup pleurer... Je ne me suis pas accrochée, je ne m'en sentais pas capable, donc j'ai été au biberon très vite, et j'ai loué un tire-lait. Je tire beaucoup moins souvent que je ne l'ai fait pour mon fils, je ne lui donne qu'un boire de lait maternel par jour, je m'en veux beaucoup...
Par ailleurs, je me sens hyper coupable par rapport à mon fils. D'avoir moins de temps pour m'en occuper. Il continue à aller à la crèche alors que mon mari et moi sommes à la maison (les 2 parents ont un congé parental au Canada), chaque matin quand mon mari l'emmène je me sens affreusement mal. D,un autre côté l'avoir à la maison nous demande beaucoup de temps, il nous sollicite beaucoup, et nous ne voulons pas perdre sa place en crèche... Je précise que c'est un enfant très sociable qui aime les autres, sa crèche est super, il y va de 8h30 (au plus tôt) à 15h30 (16h au plus tard).
Je me sens tellement mal de ne pas le garder ! J'en pleure beaucoup...
Il a très mal réagi au départ de ma mère (elle est repartie en France il y a 3 jours), il est vrai qu'elle dormait dans sa chambre et qu'elle jouait beaucoup avec lui. Je me sens tellement mal qu'il ait de la peine qu'elle soit repartie... Je me dis tout est ma faute, nous avons décidé de vivre à l'étranger et mon fils doit en payer le prix...
Depuis le départ de ma mère je pleure sans arrêt, d'une elle me manque, de deux j'ai l'impression que je ne serai jamais capable de m'occuper de deux enfants et d'une maison sans elle (pourtant mon mari reste en congé avec moi jusqu'au mois de novembre!!!). Pourtant je sais que nous devons maintenant trouver notre propre rythme à 4...
Hier ça a été une journée horrible, mon fils a été insupportable, mon mari n'est pas patient comme moi et l'a grondé, ma fille a pleuré toute la journée, j'étais complètement dépassée par les évènements...
Je vais sûrement devoir arrêter de tirer mon lait, depuis le départ de ma mère je n'ai plus le temps pour le faire, et encore une fois je me sens coupable de priver ma fille de mon lait...
Bref je me sens nulle et incompétente comme mère, c'est terrible. Je suis écrasée par la culpabilité, par rapport à mon fils que nous ne le gardions pas à la maison, par rapport à ma fille car je ne m'occupe pas d'elle tout le temps, ou pas assez bien. En fait j'ai sans cesse l'impression de ne pas donner le meilleur à mes enfants, que je n'en suis pas capable et que c'est de ma faute.

J'ai perdu beaucoup d'appétit depuis quelques jours, je dois un peu me forcer pour manger et cuisiner. Hier j'ai vu une amie et j'ai pleuré pendant presque toute ma visite, à lui raconter mes malheurs... Je devais être bien ennuyante... Mes amis très proches sont en France, j'ai des connaissances ici mais ce n'est pas encore très approfondi...
Parfois je me sens très seule dans ce pays, c'est bien dur d'être loin de chez soi...
Dans les jours qui ont suivi la naissance de ma fille, j'ai repensé à la vie que j'avais avant : quand je n'avais pas d'enfants, que j'étais en France, que j'avais une activité artistique qui m'occupait à plein temps... Et j'ai regretté cette période, j'ai regretté d'avoir eu des enfants... c'est horrible à dire mais c'est vrai... je n'ai plus le temps pour créer, je ne sais pas si je pourrais de nouveau le faire un jour...
Pourtant j'adore mes enfants, je veux qu'ils soient heureux plus que tout au monde...

J'ai essayé de résumer.... Comme j'ai dit hier à mon amie en pleurant : Bref, les joies de la maternité!
Maman d'un loulou né en novembre 2016 et d'une puce née début mars 2019

Héra
Messages : 1170
Enregistré le : 30 oct. 2016, 11:05

Re: Ma présentation : Bref, les joies de la maternité...

Message par Héra » 25 mars 2019, 19:43

Bienvenue par ici,

Tu es au bon endroit pour échanger :-) tu y trouveras écoute et bienveillance.
Aurais tu possibilité de te faire aider par un psy? Cette aide est souvent efficace pour tracer son chemin de mère...
Pour ce qui est de l'allaitement, ne te mets pas trop la rate au cours bouillon l'allaitement n'est pas signe d'une bonne ou mauvaise mère! et heureusement sinon que dire des milliers de bébés au biberon?? Les enfants sont différents c'est normal et tu as besoin de temps pour découvrir ta fille normal aussi...
En tous les cas encore bienvenue
Héra

Michal
Messages : 40
Enregistré le : 21 mars 2019, 04:58

Re: Ma présentation : Bref, les joies de la maternité...

Message par Michal » 26 mars 2019, 14:03

Bonjour Héra et merci pour ton message!

J'avais consulté un genre d'assistant social lorsque mon fils était entré en crèche, mon médecin avait vu que j'étais très mal et il m'avait envoyée voir cet assistant social (ici on parle de travailleur social). On avait beaucoup échangé et on en était venus à la conclusion que j'avais de l'anxiété, on avait travaillé un peu là dessus et ça allait mieux ensuite.
Il est plus difficile d'avoir accès à un psy au Canada, ce n'est généralement pas remboursé ou très peu. C'est possible mais moins facile qu'en France.
Cela peut rester une option en effet.
Je me suis inscrite à un service offert par une association, pour avoir la visite d'une autre maman et parler de mon mal être, c'est un service d'entraide entre mamans si je puis dire, cela me fera du bien j'espère.

Pour l'allaitement je le vis mal du fait que, dans mon entourage, je suis la seule maman qui nourrit son enfant au biberon. L'allaitement est pratiqué massivement au Québec, les femmes y sont très très encouragées, je dois avouer que la pression qu'on nous met à ce sujet est très presante.
J'essaie de m'en détacher, de faire fi de ce que font les autres, mais c'est un sujet qui me fait très mal sur lequel je suis sensible.
Le pire c,est que je suis consciente que le biberon est aussi très bien comme tu le fais remarquer, j'ai moi même été nourrie au biberon et ça ne m'a pas empêchée de grandir, mon fils a été nourri au biberon et c'est devenu un beau petit garçon en pleine santé...

Je ne dois pas avoir beaucoup de force de caractère car je ne peux pas m,empêcher de me culpabiliser à ce sujet!
Je ne sais pas comment c'est en France, mais dès qu'on va chez le médecin ou à l'équivalent de la PMI, ou à la maternité, il y a des affiches partout vantant les bienfaits de l'allaitement, qui disent que c'est le mieux pour l'enfant.
Les gens ici demandent très librement si tu allaites ou pas, c'est très intrusif, l'autre jour j'étais à une petite fête et une dame que je ne connais pas est venue me poser la question quand elle m'a vue avec ma fille ! QUand des dames viennent me voir au supermarché pour regarder mon bébé, elles me posent aussi la question... C'est comme un genre de religion on dirait!
Pour mon fils c'était déjà comme ça, à l'époque je répondais la vérité et en généra ces personnes me faisaient un peu la morale du genre "oh c'est dommage le mieux pour l'enfant c'est le sein..."
Aujourd'hui quand des personnes que je ne recroiserai jamais de ma vie me posent la question, je mens et dis que j'allaite pour qu'on me fiche la paix!
Maman d'un loulou né en novembre 2016 et d'une puce née début mars 2019

Ocean
Messages : 76
Enregistré le : 05 janv. 2019, 14:25

Re: Ma présentation : Bref, les joies de la maternité...

Message par Ocean » 28 mars 2019, 23:25

A la naissance de mon fils jai voulu allaiter comme tu dis on prone le "le sein c'est le mieux" blablabla moi je voyais ça comme quelque chose de très facile on m'avait pas parlé du fait que le lait mettre du temps a venir, que ton bébé meurt de faim en attendant le St graal la montée de lait ! J'ai essayé d'allaiter 4 jours, certaine infirmière me disait de persévère d'autre qu'il fallait essayer de tirer le lait pour stimuler le seins... Au bout de 4 jours aucune montée de lait même pas une vague douleur de sein gonfle rien de rien ! Mon bébé hurlait de faim et teter dans le vide des heures entières ! Au bout du 4eme jour j'ai craqué et pleurait toute les larme de mon corps ! On me dit de continuer ça peut venir au bout de 5 jour parfois 7!

J'ai craqué et j'ai arrêté c'était trop dur psychologiquement pour moi ! J'ai donné le biberon... Tu aurais vu le regarde de certaine infirmière... D'autre me disait de ne pas inquiéter On peut échouer au 1er et réussir au 2eme ! Bref je trouve qu'en France aussi il y a cette question permanente "tu allaites" quand tu dis non c'est un enchaînement "mais pouruqoi ? C'est un super lien mère bébé ! Le lait maternel c'est le mieux" blablablabla bref vive la culpabilité ! Mon fils se porte très bien malgré les biberons il va avoir 1 an ! Mais c'est pour te dire je culpabilise tellement de pas lui avoir donner mon sein enfin de pas avoir réussi (la volonté était la) que je cuisine tout moi même ! Je suis épuise en rentrant le soir mais tous les soir je cuisine pour lui et parfois le midi ! La aussi c'est un sujet où l'on te juge "quoi tu cuisine pas ? Les petits pot c'est pas top rempli de cochonnerie"! Bref du coup bah la pression social est constante pour être la mère parfaite ! C'est très dur et voilà pouruqoi on se retrouve en difficulté maternel ! On nous demande de tout savoir faire mère femme épouse et compagnie ! Bref ne culpabilise pas tu as fait ce que tu as pu ! Et tu as bien raison, ment si ça aide à ce qu'on te laisse Tranquille ! Je pense qu'à notre niveau on donne le meilleur possible à nos enfants !

Héra
Messages : 1170
Enregistré le : 30 oct. 2016, 11:05

Re: Ma présentation : Bref, les joies de la maternité...

Message par Héra » 31 mars 2019, 18:32

Comment vas tu Michal?
Héra

Michal
Messages : 40
Enregistré le : 21 mars 2019, 04:58

Re: Ma présentation : Bref, les joies de la maternité...

Message par Michal » 31 mars 2019, 20:58

Bonjour Héra et Océan, merci Océan pour ton témoignage cela fait du bien...

J'ai demandé à mon mari de rendre mon tire-lait que j'avais loué ce vendredi... Il fallait tourner la page... Depuis que nous n'avons plus ma mère à la maison c'était devenu très contraignant, même que trois fois par jour...
Ca m'a attristée mais je dois passer à autre chose à présent... Ma puce a eu 5 semaines. Je passais quand même 45minutes par jour sur cette machine... J'ai envie de consacrer ce temps à mes enfants.
Je suis désolée de voir qu'en France aussi il y a autant de pression sur l'allaitement...
Sérieusement cela me rend malade...
Il est très difficile au Québec d'avoir accès à de l'information sur le biberon. Autant l"allaitement tu as plein d'associations pour t'aider, autant le biberon il n'y a rien ! Quand on a eu notre premier enfant, on ne comprenait rien aux marques qu'il fallait acheter, quel modèle prendre, quel lait choisir (même s'il n'y a que 2 ou 3 sortes de laits en pharmacie ici!)... On était totalement perdus, surtout que mes amis en France ne pouvaient même pas nous aider à distance car il n'y a pas forcément les mêmes produits ici.
Je pensais que ce serait une bonne idée de fonder un réseau de soutien pour les mamans au biberon, pour parler ou se donner des conseils. On se sent vraiment seules et tout est fait pour nous culpabiliser... Le but ne serait pas de dire que le biberon est mieux que le sein, ce serait juste de se soutenir quand on a choisi ou qu'on a dû se rabattre sur ce moyen de nourrir notre bébé...

La semaine a été pas mal, j'ai reçu la visite de la maman du service de soutien et j'ai pu parler de ce que je ressentais. Cela fait du bien, surtout quand on est loin de chez soi. J'ai des amis mais je ne les connais pas assez pour m'ouvrir, et surtout quand je le fais je me dis que je dois les saouler grave...

Les dimanches sont difficiles, mon grand de 2 ans et demi est très excité, ma fille nous sollicite beaucoup aussi... Elle est dans la période des pleurs...

Elle aime être portée et parfois je suis fatiguée de toujours devoir la garder sur moi ! Mais elle est encore toute petite, et j'avoue que je trouve cela aussi agréable... Quand je suis seule avec elle!!!

Des fois je regrette d'avoir eu un 2eme enfant, on avait trouvé notre rythme avec mon grand, on arrivait à se dégager un peu de temps libre mon mari et moi...
Je l'ai beaucoup pensé ces jours ci, ce matin je regardais ma fille et j'avais le sentiment de ne rien éprouver pour elle. En général ça passe... Je déteste penser ça... Elle est si différente de son frère, qui était beaucoup dans la communication dès ses premières semaines.

Demain mon grand retourne à la crèche,on va souffler un peu, mais je me sens tellement coupable de ne pas le garder à la maison!!!
Maman d'un loulou né en novembre 2016 et d'une puce née début mars 2019

guérir
Messages : 4883
Enregistré le : 04 févr. 2010, 19:29

Re: Ma présentation : Bref, les joies de la maternité...

Message par guérir » 01 avr. 2019, 20:03

Bonjour Michal,
On allaite son bébé. Au sein ou au biberon, on l'allaite.
On peut faire passer autant d'attention et d'amour avec l'un ou l'autre.
Le principal, ce sont les choix assumés des parents.
De la maman notamment.
Et parfois, les mamans sont si fébriles qu'elles culpabilisent. Elles voudraient tellement donner le meilleur.
or elles font de leur mieux. :coeur: :coeur: :coeur:

gama67
Messages : 877
Enregistré le : 16 avr. 2017, 14:48

Re: Ma présentation : Bref, les joies de la maternité...

Message par gama67 » 18 avr. 2019, 12:20

Bienvenue Michal,
Oh là là que de culpabilité :(
Autorise toi à ressentir, penser, dire des choses.
Laisse toi le temps de rencontrer ta fille et de trouver un nouvel équilibre familial.
Courage

Héra
Messages : 1170
Enregistré le : 30 oct. 2016, 11:05

Re: Ma présentation : Bref, les joies de la maternité...

Message par Héra » 28 avr. 2019, 19:25

Bonsoir,

Quelles nouvelles par chez toi?
On penses à toi
A bientot de te lire
Héra

Michal
Messages : 40
Enregistré le : 21 mars 2019, 04:58

Re: Ma présentation : Bref, les joies de la maternité...

Message par Michal » 30 avr. 2019, 18:52

Bonjour,

ça va mieux ici, même s'il est souvent difficile de trouver du temps pour venir sur le forum et partager avec vous. Le forum me fait beaucoup de bien et brise un peu de mon isolement dû à l'immigration.
Beaucoup de questionnements sur la future entrée en garderie de ma fille, je me rends compte que ce qui me pourrit le plus la vie c'est la culpabilité.
En ce moment j'ai la sensation d,avoir fait le deuil de mon allaitement, mais c'est fluctuant comme sentiment ai je remarqué...
Je réfléchis beaucoup à lafemme que je suis devenue depuis que je suis mère, au féminisme, et à l'influence de ma mère dans mes réactions de maman.

Je suis aussi dans une réflexion sur comment trouver le temps de retrouver mon activité artistique. Je me rends compte que je regrette parfois d'avoir des enfants : non pas parce que je regrette mes enfants en tant que tels, mais le temps que j'avais avant pour faire de l'art.

Mais vraiment ça va beaucoup mieux. Je suis désormais très liée à ma fille et je ne sens plus la distance des premières semaines. Je la connais bien mieux!

J'ai aussi décidé de prendre ''soin de moi", je me suis achetée du maquillage, je ne me maquillais plus depuis des années faute de temps. Ce n'est pas très féministe, mais ça me fait du bien et me donne une meilleure image de moi.
Maman d'un loulou né en novembre 2016 et d'une puce née début mars 2019

Répondre