Maman Blues a 10 ans !

Liste TV, radio et cinéma

"Savoir, c'est se voir en soi" Joseph Joubert

Documentaires, films passés à la télévision et au cinéma, émissions radiophoniques, qui peuvent éclairer sur la difficulté maternelle.

  • Film "Un bébé tout neuf" de Isabelle Czajka (2007)

    On peut tout oublier, ses clefs, son sac, son imperméable, un rendez-vous, le lait sur le feu, mais on n'oublie pas son bébé. Parce qu'une mère qui oublie son bébé, ça n'existe pas. Personne n'y croit.
    Pour en savoir plus : 12ème festival du film court francophone / page Wikipedia d'isabelle Czajka
  • Documentaire "Les Nourritures Célestes" de Mélanie Couraud (2002)

    Le docteur Jean-Marie Delassus, chef de la clinique de maternologie de Saint-Cyr l'École (Yvelines), analyse, le temps d'une interview, un document vidéo tiré des archives du centre de recherche de maternologie : un plan séquence d'une mère qui donne le biberon à son enfant.
    Le docteur Jean-Marie Delassus nous fait partager les enjeux de la relation mère-nourrisson notamment dans la construction psychique du nourrisson.
    Ce documentaire nous évoque cette diade mère-enfant ou, comment ils se nourrissent l'un l'autre.
    (non consultable sur internet, voir cette page)
  • LCM (La Chaîne Marseille) le 09/11/2011


    Vous pouvez regarder cette émission en podcast sur le site de LCM, cliquez ici

    Sur LCM, Vanina Caitucoli accompagnante en périnatalité évoquera la difficulté maternelle, notre association Maman Blues et le livre "Tremblements de Mères"
  • Emission radio sur VivreFM (93,9 FM)


    Vous pouvez écouter ou réécouter cette émission sur le site de VivreFM, cliquez ici

    Maman Blues et ses coprésidentes : Juliette Urbain Michel/Liane et Nadège Beauvois Temple/betty_blue s'exprimeront sur la difficulté maternelle. Vous pourrez également écouter le témoignage d'une Maman Blues de notre forum...

    Présentation : "Le blues des jeunes mamans : le vivre, s’en sortir
    Cela ne se dit pas et pourtant existe. Des mamans ne ressentent pas le bonheur qu’elle devrait ressentir quand leur enfant nait. La tâche paraît insurmontable, les pleurs sont difficiles à supporter, les sentiments se font attendre. Comment aider ces mamans ? L’instinct maternel existe-t-il ? Le bébé peut-il comprendre que sa maman va mal ?
    Les spécialistes du jour : Nadège Beauvois-Temple, maman d’Eva,, et Juliette Urbain Michel, maman de Mathéo, co-présidentes de l’association Maman Blue.
    La témoin du jour : Elise, 31 ans, maman d’Ombeline, 21 mois.
    Les idées reçues, dont « Etre mère, c’est inné »
    Séquence « Un autre regard » : L’accouchement raconté par Florence Foresti
    Et en fin d’émission, les questions des internautes."

  • Documentaire "Mères indignes" d’Yvonne De Beaumarche (France 4)

    Image du documentaire
    Cliquer pour en savoir plus....

    Face caméra, des femmes racontent sans tabou leur rôle de mère. Avec distance, humour et émotion, ce documentaire original et inédit fait voler en éclats l’idéal de la « mère parfaite ». Alors... toutes des mères indignes ?
  • Film "Naissance d’une mère" d’Isabelle Bonnet (2010)

    Affiche du film
    Cliquer pour en savoir plus...

    Elles attendent un enfant. Une maternité heureuse. À l’arrivée de leur bébé, tout bascule. Ces femmes sans antécédents psychiatriques éprouvent des difficultés maternelles qui peuvent parfois aller jusqu’à la violence physique. L’unité de maternologie de St Cyr l’Ecole en région parisienne prend en charge ces mères et leur bébé, le temps d’un séjour allant de 1 à 5 mois. L’équipe médicale leur apprend à créer un lien avec leur enfant. Ce documentaire raconte l’histoire de ces mères, ces pères et leurs bébés qui ont besoin d’aide pour apprendre à vivre ensemble. Devenir mère ne serait qu’une disposition de la nature ?
    Pas seulement.
  • Film "L'étranger en moi" d'Emily Atef (2010)

    Affiche du film
    Cliquer pour en savoir plus....

    Rebecca, 32 ans, et son ami Julian, 34 ans, attendent leur premier enfant et en sont ravis. Lorsque Rebecca donne naissance à un petit garçon en parfaite santé, leur bonheur semble complet. Mais Rebecca ne ressent pas l'amour maternel inconditionnel qu'elle était censée éprouver et elle ne sait plus du tout où elle en est. Ne sachant pas vers qui se tourner, elle désespère d'autant plus que son propre bébé est pour elle un parfait étranger. Chaque jour qui passe, son incapacité à s'occuper de son enfant devient de plus en plus évidente. Ne pouvant en parler à quiconque, même pas à Julian, elle sombre dans le désespoir, au point de réaliser qu'elle constitue une menace pour son enfant.
    Après une crise, elle est hospitalisée. Petit à petit, elle remarque que le contact physique, l'odeur et le rire de son enfant lui manquent. Un éveil peut-être de la mère en elle... Finalement, la gravité de l'état de Rebecca est découverte et elle est internée dans une clinique. Elle commence alors à aller mieux et le fait de pouvoir toucher, sentir et aussi entendre rire son bébé commence à lui manquer...
  • Reportage "Mère à vif" dans l'émission "Interception" de France Inter, le 17 avril 2011

    Reportage : Hélène Chevalier Présentation : Pascal Dervieux 

    Plus d'infos et possibilité d'écouter l'émission : "Interception" dimanche 17 avril 2011 : Mère à vif

    "Dans le langage médical, on l'appelle « la dépression post-partum ». Il  s'agit de cet abattement profond qui frappe, après l'accouchement, environ une mère sur 10. La dépression post-partum n’a rien à voir avec ce qu'on appelle communément le « baby-blues », ce coup de déprime qui apparaît plusieurs jours après l’accouchement et disparaît en moins de deux  semaines. La dépression post-partum se caractérise par un sentiment de  profonde culpabilité chez la jeune mère, face à un bébé pour lequel elle ne  ressent rien, devant auquel elle se sent totalement dépourvue, désorientée,  voire paniquée. Ces mères ignorent tout du bonheur intense que représente « normalement » l'accouchement. Et le problème ne se limite pas à la mère,  puisque l’enfant ressent très vite le malaise. Les conséquences à long  terme peuvent en être dramatiques. Depuis des années, la médecine a pris en  compte le phénomène. Il existe aujourd’hui quelques structures d’accueil,  complétées par des interventions à domicile. Les équipes sont composées de  spécialistes de puériculture, de psychiatrie, de personnels soignants. Les  résultats sont souvent spectaculaires."

    Avec la participation de Michel Dugnat, Laurence Carlier, Jean Marie  Delassus, ... des témoignages de mamans + celui de betty_blue et de sa fille Eva 11 ans.

  • "Le lait de la tendresse humaine" de Dominique Cabrera (2001)

    Avec : Maryline Canto, Patrick Bruel, Dominique Blanc, Sergi Lopez.

    Affiche le Lait de la Tendresse Humaine
    Sujet : une mère déstabilisée par et à la naissance de sa fille s'enfuit de chez elle : son mari part à sa recherche...

    L'histoire : Christelle maman de 3 enfants, vient de donner naissance à une fille : Sandrine. Incapable de faire face aux remaniements psychiques que suppose cet évènement, elle s'enfuit de chez elle, le jour où après avoir "oublié" son bébé dans la baignoire, elle s'imagine l'avoir noyée.
    Paniquée, en pleine crise d'angoisse, s'en prendre le temps de vérifier ce qu'il en est, elle se précipite au dehors et tombe évanouie devant le palier de l'appartement de sa voisine : Claire.
    Celle-ci inquiète et compatissante, l'hébergera pendant 3 jours : 3 jours durant lesquels sous sa "protection", dans le cocon douillet de cet appartement, Christelle régressera tout doucement, allant jusqu'à oublier le prénom de sa fille.
    Comme "en dehors" de la réalité et pour aller en dedans d'elle même, Christelle se vivra comme si "le bébé" n'existait pas. Ce retour en enfance, jusqu'à adopter sur le divan de sa voisine la position foetale, lui permettra de retrouver à la fois la mémoire et le chemin qui la mènera vers sa fille.
    Claire en lui offrant un toit et surtout un toi (Patrick Bensoussan : "le baby-blues" n'existe pas) l'aidera à se reconstruire.
    Le mari de Christelle, en partant à la recherche de sa femme, provoquera de son côté un véritable raz de marée émotionnel dans toute sa famille et auprès de ses amis : alors qu'elle se cherche et se perd à travers cette maternité douloureuse, sa femme remettra chacun et chacune sur son propre chemin de vie, en les amenant à s'interroger sur les liens d'amour qui les unissent entre eux.
    Pendant que son mari la cherchera en pleine lumière, Christelle finira par se retrouver dans l'ombre d'un appartement...

    Notre avis : à l'origine ce film devait s'appelait : "Quelqu'un d'autre". L'auteur a préféré s'inspirer de cette phrase que prononce Lady Macbeth en parlant de son mari : "il est trop plein du lait de la tendresse humaine". L'idée du scénario lui est venue suite à la lecture d'un article de Linda Morisseau (psychiatre /psychanalyste qui à l'époque travaillait dans l'unité mère-enfant de Montesson dans le 78) sur la psychose puerpérale.
    Dans ce film, il s'agit moins d'une approche éclairante et sensible de la difficulté maternelle, que d'une revisite à la lumière de ce tremblement de mère, des liens d'amour et d'affection qui relient les hommes entre eux.
    Chacun des proches de Christelle, tout en tentant de comprendre son comportement subit, sera amené à faire le point sur ses propres sentiments et comportements vis à vis des autres membres de la famille.
    Ce film ne nous permettra sans doute pas de comprendre ce qui peut se passer et se jouer dans la tête et le coeur d'une femme déstabilisée par la naissance de son enfant, mais il nous soufflera peut-être, nous l'espérons, que tout ne se passe pas aussi instinctivement et automatiquement que nous le croyions dans le fait de devenir mère.
    CABRERA lève là un pan du voile qui recouvre encore les non-dits de la maternité.
    À voir.
  • Cassette vidéo et DVD sur l'unité mère-enfant de Montesson (Naître et se reconnaître, ou L'unité d'hospitalisation mère-bébé de l'Institut Théophile Roussel, à Montesson 78)

    Cette unité, qui fait partie du département de psychiatrie de l'enfant, est l'une des plus anciennes et la plus importante en France. Elle peut accueillir 8 mères avec leur bébé. Elle est conçue pour traiter les problèmes qui surviennent dans les interactions mère-bébé, ainsi que leurs effets sur le bébé, lorsqu'ils sont liés à des pathologies aiguës comme une dépression du post-partum, une psychose ou une décompensation schizophrénique grave.
    L'unité traite à la fois la désorganisation psychiatrique de la mère, qui l'empêche d'être une « bonne mère », et les premiers stades du développement psycho affectif du bébé. Les pères sont évidemment inclus dans ce processus de guérison.
    L'hospitalisation dure plusieurs mois - en moyenne trois - de façon à éviter toute rechute.

    Langue originale : Français
    Versions disponibles : Sous-titrée en anglais
    Réalisation : Alain CASANOVA et Monique SALADIN.
    Direction : Docteurs C. Da Mota Mattonet et Dr P. Chardeau
    Commanditaire : Institut Théophile Roussel, à Montesson.

    Publication : 2002, Durée : 27', Prix : 39 € TTC.
    Dépôt légal : Octobre 2002. Tous droits réservés.
    Commander : Did - 30 rue de Paradis, 75010 Paris - Tél. 01 48 01 09 44, fax 01 42 47 03 77

  • Les Vidéos de l'AFREE*

    * L'AFREE : Association de Formation et de Recherche sur l'Enfant et son Environnement

    Adresse : BP 64164, 34092 Montpellier Cedex 5. France Tél. : 04 67 33 99 12, Fax : 04 67 33 99 12.
    Email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
    Bon de commande à imprimer et envoyer sur le portail d'accueil (vers la fin) du site : http://www.afree.asso.fr/
    Prix entre 75 et 100 euros

    Ces vidéos s'adressent d'abord à des professionnels ou des étudiants, mais peuvent être vendues aux particuliers sur demande faite auprès de Madame Molénat Françoise présidente de l'AFREE .

    Titres des vidéos :

    • Enceinte et toxicomane
    • Rose et sa mère
    • Pourquoi je fais tant d'enfants
    • Les lignes de la main, ou la révélation de la trisomie 21 : interruption tardive de grossesse pour malformation foetale, une histoire d'amour
    • Un bébé sans ombilic : l'accueil anténatal d'un enfant porteur d'une malformation
    • Compétences du nouveau-né, compétences des parents
    • Un enfant qui n'a pas pu vivre
    • L'enfant et son handicap : des parents témoignent
    • Révélation anténatale d'une malformation : une solitude à partager
    • Devenir mère
    • La mère aussi est une personne
  • Emissions télévisées et radiophoniques passées sur la difficulté maternelle et l'unité de maternologie

      • Juin 2007 (télé) :
        5 reportages sur l'unité de Maternologie de Saint Cyr

        Émission : "Journal de la santé" sur France 5.
        Visible sur le site de YouTube
        Lien pour visionner

      • Court métrage d'Isabelle Czajka
        Titre du film : "TOUT A INVENTER"

        Durée du film : 18 mn
        Réalisation : Isabelle Czajka
        Synopsis : Marie-France a mis au monde Auriane le 02 Août mais il lui a fallu un peu de temps avant de se sentir mère. L'Institut de Maternologie de Saint-Cyr-l'Ecole l'a accompagné pendant quelques semaines.
        Nationalité : France
        Générique : Montage: Anita Fernandez; Son: Y.Pezet; V.Lalubie; B.Chauvin; A.Morin
        Stage : Automne 1998
        Format de stage : Vidéo Numérique (dv)
        Lieu de tournage : Saint-Cyr-l'Ecole
        Thèmes : Grossesse - Naissance - Crêche
        Lien : http://www.ateliersvaran.com/index.htm


      • Juin 2004 (télé) :
        "Ca se discute" de Jean-Luc Delarue sur France2 : comment les mamans aiment-elles leurs enfants.

      • Juin 2004 (télé) :
        "Mal de mère" sur Arte, un reportage de Valérie Denesle (coproduction : Agat Films & Cie), sur l'unité parents-enfants de l'Institut Théophile Roussel à Montesson dans les Yvelines.

      • Octobre 2003 (télé) :
        Envoyé spécial : reportage d'Elsa Margout sur la Maternologie
      • Mai 2002 (tournage en mars 2000) :
        "De mères en filles" de Serge Moati, reportage sur les mères avec une partie consacrée à la maternologie

      • Février 2002 (télé) :
        Les Maternelles : "l'instinct maternel" de Maïtena Biraben, reportage dans le service de Maternologie

      • Février 2001 (télé) :
        Tokyo Broadcasting System : tournage d'une semaine dans le service de maternologie par une équipe de télévision japonaise dirigée par Mari Tokumitsu

    • Septembre 2000 (télé) :
      France2, Journal de 20 heures (reportage sur la maternologie, 5mn)

NOUVEAU !
Nouvel ouvrage auquel Maman Blues a participé :

Soutenez Maman Blues

Pour rester informé des actions à mener, pour partager nos informations et nous soutenir, adhérez à l'association Maman Blues.

Désormais, vous pouvez régler votre adhésion en ligne et en toute sécurité avec Paypal.

Logo Paypal

Vous pouvez également nous soutenir en vous rendant sur notre profil HelloAsso (lié à MailForGood)

ha-logo

Logo du label 'Droit des usagers de la santé'Label de la Commission sur les Droits des Usagers accordé à notre plaquette d'information sur la difficulté maternelle

 

Regarder, rire, s'émouvoir... Acheter !

Nos partenaires

MagicMaman, partenaire de Maman Blues

 

Allo Parents Bébé, partenaire de Maman Blues

Design et mise en place par ikicrea.com, création de sites web Marne-la-Vallée, 77