Toute demande d'inscription doit être envoyée par mail à cette adresse : forum@maman-blues.fr, en précisant le pseudonyme sous lequel vous désirez être identifiée sur le forum (afin de protéger votre anonymat).
Bien à vous.

Et si ?

Lise
Messages : 744
Enregistré le : 31 mars 2013, 23:59

Et si ?

Message par Lise » 06 nov. 2015, 22:33

Et si la dépression post partum, l'effondrement maternel n'était qu'un symptôme de quelque chose qui nous dépasse au moment m ?

Nous sommes en 2015, je me suis sentie mieux en mars 2012. Du temps a passé et de nombreuses choses ont changé.

J'étais malheureuse à n'en plus finir après la naissance de mon grand.
J'ai eu un mieux-être passager après la naissance du second, pas de dépression post partum, un amour inconditionnel qui allait de soi.

Mais j'ai fini par être de nouveau mal... et j'ai aussi fini par arrêter de me cacher la vérité. Je suis allée au fond des choses et j'ai pris la décision la plus importante mais aussi la plus difficile de ma vie.
J'ai quitté le père de mes enfants en juillet dernier.

J'en avais déjà parlé, j'aime les femmes... et mon âme était prisonnière de cette situation qui me dépassait.
Avec le recul, je sais que ma dépression post partum était une destruction pour cheminer vers une reconstruction de qui je suis vraiment... Avoir surmonté ça, avoir eu le loisir de me regarder en face et plutôt à poil... ça a tout changé.

Je me suis relevée, je me suis affirmée.
Ma deuxième maternité m'a permis de savoir que j'étais capable d'être une bonne mère sans être chaperonné par mon ex compagnon.

Tout ça m'a donné les ailes de la liberté.

MAIS...

Je peux vous dire que d'élever deux enfants en bas âge (5 et 2 ans) sans pouvoir compter sur le relais du papa (on est en garde alternée rapide, mais toujours est-il que quand je les ai, c'est parfois éreintant)...
En plus Lulu est en période du deuzan, donc je souffre +++.

Aujourd'hui, si je viens ici c'est que j'ai besoin d'un peu de soutien... parce que la violence que j'ai contenue longtemps émerge à nouveau tellement je suis crevée, poussée à bout par Lulu qui aime bien chercher mes limites.
J'ai des grosses phases dépressives parce que ce n'est pas si simple de changer de vie, d'imposer autre chose à ses enfants et d'avoir à du mal à se projeter dans l'avenir...
"Je t'offrirai des fleurs et des nappes en couleurs pour ne pas qu'octobre nous prenne"

Sandie
Messages : 583
Enregistré le : 04 sept. 2015, 18:12
Localisation : région Rhône-Alpes

Re: Et si ?

Message par Sandie » 07 nov. 2015, 08:26

et si ?
oui tu vois juste et tu réponds à cette question :
Lise a écrit :ma dépression post partum était une destruction pour cheminer vers une reconstruction de qui je suis vraiment
L'enfant naissant, devenir maman nous révèle à notre véritable être, parfois avec brutalité. Tu en as fait l'expérience.
Et même si les chemins ont été très très caillouteux il t'ont permis d'accéder à ton toi profond, à tes besoins émotionnels fondamentaux, à ton existence libre.
Aujourd'hui tu es une maman de 2 enfants en bas âge, en garde alternée, ce doit être une vie éprouvante car les enfants demandent énormément à cet âge entre la recherche des limites, l'affirmation de leur personnalité, l'énergie déployée pour grandir...
Les enfants ont un sensibilité extrême face aux besoins de leurs parents. Si tu es en colère, si tu as de la violence en toi liée à ton enfance, à ce que tu as vécu auparavant, ils t'accompagneront pour la délivrer. Et pour cela il font le don d'eux-mêmes. En prendre conscience c'est déjà les protéger. C'est une approche différente des relations parents-enfants, est ce qu'elle te parle ?
Dans cette vie à toute vitesse, as tu du temps pour toi quand tes enfants sont gardés par papa pour faire des activités que tu aimes ?
Lise a écrit :J'ai des grosses phases dépressives
es tu en contact avec un professionnel pour te soutenir dans ces périodes difficiles ?
Tu trouveras ici du soutien, merci de ta confiance et de tes mots si justes.
A bientôt,
Sandie.

weshallovercome
Messages : 14791
Enregistré le : 10 janv. 2010, 23:24

Re: Et si ?

Message par weshallovercome » 09 nov. 2015, 14:31

LISE !!!!!! :ghee: j'ai dû relire plusieurs fois pour être sûre que c'était bien toi !!!
Merci de nous donner des nouvelles; merci de nous faire confiance pour tenter de te soutenir un peu, dans ta nouvelle condition de maman séparée - si libératrice qu'ait pu être cette séparation, seule avec la marmaille, c'est duraille, personne ici ne te dira le contraire (rime riche à part).
Pour te dire tout de suite ce qui me vient, certaines lectures sont connues pour être aidantes lorsqu'on a besoin de pacifier le quotidien avec les tout-petits : Filliozat, Halmos, Catherine Dolto... il existe aussi des ateliers, notamment de CNV (communication non violente), proposés par des EPE ou des associations. Et nombre de sites et de pages FB (pour en citer une que je consulte souvent : "vous avez dit petite enfance" ... mais il y en a bien d'autres)
Et si la dépression post partum, l'effondrement maternel n'était qu'un symptôme de quelque chose qui nous dépasse au moment m ?
ma dépression post partum était une destruction pour cheminer vers une reconstruction de qui je suis vraiment
Comme Sandie, je relève ton coeur de message, et je crois pouvoir te l'affirmer, ce n'est pas un "et si" mais une réalité. Betty blue, la fondatrice, a souvent parlé d'épreuve initiatique et existentielle ; Adélie, l'actuelle présidente, évoque volontiers un entonnoir qui concentre en un point tous nos mal-êtres. Oui, la difficulté maternelle c'est une mise à nu de notre être et de notre histoire, qui nous éprouve, qui peut nous détruire, qui peut aussi nous donner la chance de nous accomplir en nous débarrassant des apparences.
Certaines disent qu'une fois cela franchi on ne craint plus rien ... sans aller jusque là, tu t'es reconstruite, fortifiée, reconnectée à toi-même, donc tu vas t'en sortir. Et on est là :)
"une maman qui te ressemblerait" William Sheller

Avatar du membre
Lolalilou
Messages : 1232
Enregistré le : 11 août 2013, 12:34

Re: Et si ?

Message par Lolalilou » 10 nov. 2015, 17:12

Tout comme Wesh, je me suis dit mais c'est LISE ? ? :|
Ça fait bizarre de retrouver ces mamans que j'ai connu ici lorsque je suis arrivée il y a un peu plus de 2 ans maintenant...

En te lisant, tes mots m'ont fait penser au fait que tu vivais une 3ème naissance : celle du toi qui ose s'affirmer. Comme les autres naissances elle est faite de bouleversements, de questionnements, mais comme les autres, tu vas y arriver :coeur:
Maman j'ai besoin de toi Maman amour aime-moi Maman prends-moi dans tes bras Maman amie aide-moi. » Gérard Lenorman

Lise
Messages : 744
Enregistré le : 31 mars 2013, 23:59

Re: Et si ?

Message par Lise » 10 nov. 2015, 22:19

Bonjour les filles,

Merci pour votre chaleureux accueil.
Vui c'est moa, Lise débordée qui a bien bien démarré son activité en libéral et qui vient tout juste d'avoir le temps de passer.
A chaque fois que je pense que j'atteins ma vitesse de croisière, il y a toujours un imprévu pour me remettre dans le rush (oui oui, ça dure depuis mai 2013). J'ai frôlé le burn out il y a quelques mois...

Sandie, je te remercie pour cette réponse tellement profonde et qui me parle.
Je suis suivie par une psychiatre depuis 2013 (ma deuxième grossesse) tous les 15 jours, mais en ce moment, elle me trouve souvent une place entre midi et deux parce que je suis un peu sensible. Pour ma DPP, j'ai eu la chance de rencontre un généraliste qui m'a vraiment accompagnée, mais le suivi avait vu ses limites arriver.
J'ai passé aussi quelques temps sur ce forum. J'avoue l'avoir quitté parce que je me suis installée en libéral et que mine de rien, ce n'est pas un passage où on a du temps... et que j'avais besoin de penser à autre chose, je le reconnais.
Ma psy m'aide beaucoup quant à ce que tu évoques de la relation parent / enfant. Elle m'a dit mercredi dernier : "de toute façon, si je pensais que vos enfants étaient en danger, je suis désolée, mais je ferai un signalement"... cette phrase m'a un peu décomplexée, permis d'avoir un regard moins dur sur moi même.

En fait, j'ai organisé mon emploi du temps en fonction de mes enfants. Les lundis et mardis soirs, comme je les ai, je termine à 16H. Cela va avec la compensation que les mercredis, jeudis et vendredis soirs (même si le vendredi je les récupère une fois sur deux), je termine à 19H. Aussi, il est bien difficile d'envisager faire quelque chose une fois que tu as fini de consulter à 19H. Mais, cela dit, j'ai pris une carte cinéma et je songe sérieusement à aller faire du sport le matin (oui je ne travaille pas les matins des jours où je finis à 19H, je ne suis pas wonder woman). La vie m'a aussi donné la chance de me refaire des amis (j'ai déménagé dans une ville paumée, je m'étais refait des amis, ils sont tous partis... et là, j'ai de nouveau des amis dont une très très proche donc ça aide)... La solitude est acceptable quand tu sais que tu peux la rompre quasi quand tu veux. Donc disons que ça pourrait être mieux, mais que ça pourrait aussi être pire.

Wesh et Tristan, je vous embrasse fort toutes les deux.. Oui, c'est bien moi...
Pour vous expliquer l'histoire de ma revenue ici... j'ai déjà voulu revenir, mais je ne me souvenais plus, ni de mon pseudo, ni de mon mot de passe... Et la semaine dernière, j'ai rêvé des deux !!!!
8/
Le besoin semblait donc nécessaire. Merci mon cerveau !

Wesh, j'ai du mal avec Fillozat et co.
Ca a tendance à me gonfler, car je le vois certainement de manière caricaturale... Car je suis dans l'ensemble dans la CNV, mais que quand tu pètes un cable, bah Fillozat elle est loin !!
:diable: :diable: :diable:

Tu sais, pour le coup... quitter mon ex compagnon, affirmer qui j'étais et briser la convenance et l'apparente loyauté... c'est plutôt ça qui me fait dire que maintenant que ça c'est fait, je peux tout faire ! Plus que la DPP, je crois que c'est le combo DPP / maternité heureuse qui m'a permis d'avancer, de me voir forte et bien dans ma peau. Assez bien pour refuser d'être si mal à cause de cette situation.
En fait, je finissais pas dépressionner de nouveau tellement j'étais dans une vie qui ne me ressemblais pas...

WooooW, on pourrait croire que je vais bien et tout... mais vos messages me font écrire tout ça... et ça m'apaise vraiment...
Merci beaucoup pour vos réponses.

Tristan !!! Je ne sais pas à combien de naissance j'en suis, mais tu as raison !
Il y a eu la naissance professionnelle avec la démission du CMPP pour le libé qui m'a permis aussi de cheminer vers cette décision... car j'étais libre au boulot, mais pas chez moi : le comble !
Et cette séparation, en effet, c'est une très très belle naissance... car c'est arrêter de nier son identité... Donc ouais, ça fait du bien tintin (pour accompagner Wesh la poète) !

Sinon ce soir, comme demain y'a pas école...
Avec Lulu on a beaucoup lu (il adore les livres ce gamin, un truc de fou). A un moment, il a eu envie de faire une grosse com', alors il s'est levé, a posé sa couche, fait sur son pot, vidé dans les wc et tiré la chasse ! J'étais hallucinée !
On a repris nos lectures et il s'est endormi alors que je lui chantais "j'envoie valser" de Zazie. Par contre, comme tous les soirs, bah il faut que je reste avec lui jusqu'à ce qu'il s'endorme quoi... Des fois je gère pas (c'est même surtout ça qui me fait péter un câble)...
Et là, Thomas est à côté de moi, on regarde Robots !

J'ai envie de dire : un enfant de 5 ans, c'est quand même plus simple à gérer !!!
"Je t'offrirai des fleurs et des nappes en couleurs pour ne pas qu'octobre nous prenne"

weshallovercome
Messages : 14791
Enregistré le : 10 janv. 2010, 23:24

Re: Et si ?

Message par weshallovercome » 13 nov. 2015, 12:12

Pour vous expliquer l'histoire de ma revenue ici... j'ai déjà voulu revenir, mais je ne me souvenais plus, ni de mon pseudo, ni de mon mot de passe... Et la semaine dernière, j'ai rêvé des deux !!!!
Si c'est pas un signe du destin ça ! :ange:
Des fois je gère pas (c'est même surtout ça qui me fait péter un câble)...
J'ai envie de dire : un enfant de 5 ans, c'est quand même plus simple à gérer !!!
Alors, révision des fondamentaux :mrgreen: : les enfants ça se gère pô ! ça s'accompagne, s'entoure, se structure, se vit quoi ....
Qu'est-ce qu'ils sont débrouillards d'ailleurs tes schtroumpfs ! mais y a pas de hasard ...
Ah et j'aime beauuuucoup "j'envoie valser" (Olivia Ruiz en a même fait une reprise réussie) :coeur:
Wesh et Tristan, je vous embrasse fort toutes les deux.. Oui, c'est bien moi...
Bisouuus tout plein ! :hello:
"une maman qui te ressemblerait" William Sheller

Lise
Messages : 744
Enregistré le : 31 mars 2013, 23:59

Re: Et si ?

Message par Lise » 15 nov. 2015, 01:23

Hello Wesh,

Pour moi, y'a des moments où ça se gère.
Et d'autant plus quand tu es seule... car ne pas pouvoir passer le relais, et gérer (oui oui) des moments comme le coucher où les deux requièrent de l'attention au même moment, c'est de la gestion.
Quand je passe des plombes à coucher Lulu qui ne peut que s'endormir dans mes bras, et que quand enfin il dort, je trouve Thomas endormi dans son lit la lumière allumée, je ne suis pas dans la vie, l'accompagnement, la structure... je suis dans une putain de gestion loupée...

Alors... je couche Thomas en premier, mais Lulu est jaloux, il pleure, lance les choses, vient entre moi et Thomas (quand je lui lis un livre) le pousse.
Lulu est fusionnel +++ avec moi (et ce avant la séparation) et il est jaloux comme pas permis...

Voilà pourquoi je parle de gérer...

Le we, Thomas ne fait pas la sieste, donc on passe un bout d'apm ensemble, il se couche plus tard, donc on se fait un plateau télé ou on joue ensemble, mais c'est pas évident de voir les efforts que l'on peut demander au grand, juste parce qu'on n'a pas les moyens physiques de répondre à ses attentes, et que c'est très compliqué de faire autrement...

M'enfin, depuis deux trois semaines, ça va mieux.
"Je t'offrirai des fleurs et des nappes en couleurs pour ne pas qu'octobre nous prenne"

Sandie
Messages : 583
Enregistré le : 04 sept. 2015, 18:12
Localisation : région Rhône-Alpes

Re: Et si ?

Message par Sandie » 15 nov. 2015, 18:50

Lise a écrit :juste parce qu'on n'a pas les moyens physiques de répondre à ses attentes, et que c'est très compliqué de faire autrement...
pourtant quand je lis dans tes messages la manière dont tu t'organises avec tes enfants, dont tu te soucies de leur bien-être, de la manière dont tu passes du temps avec eux, je trouve que tu "gères" super bien...je vais me faire taper sur les doigts par Wesh :langue2:
Il y a certainement une différence entre ce que tu fais avec tes enfants et la manière dont tu perçois/ressens ces moments en toi. Tu te mets la barre haute et tu ne peux pas être et donner parfaitement la même attention à tes 2 enfants à chaque moment où ils sont avec toi.
Lise a écrit :Par contre, comme tous les soirs, bah il faut que je reste avec lui jusqu'à ce qu'il s'endorme quoi... Des fois je gère pas (c'est même surtout ça qui me fait péter un câble)...
et comment "analyses tu" cette fusion entre vous ? Il ne s'endort que dans tes bras. c'est une situation compliquée pour toi car : ça te met en colère et en plus c'est du temps que tu ne peux pas passer avec ton grand. Quel regard portes tu sur ces émotions ?
bien à toi,
Sandie.

weshallovercome
Messages : 14791
Enregistré le : 10 janv. 2010, 23:24

Re: Et si ?

Message par weshallovercome » 16 nov. 2015, 15:39

.. je suis dans une putain de gestion loupée...
Ben voilà c'est pour ça que j'insiste avec mes gros sabots :mrgreen: du moment que tu penses "gérer", le sentiment d'échec est en embuscade. Tu peux faire face à la même chose, avec d'autres mots, et du coup moins de pression, moins de dévalorisation quand quelque chose va de travers. La barre moins haut, comme dit Sandie ...
"une maman qui te ressemblerait" William Sheller

Lise
Messages : 744
Enregistré le : 31 mars 2013, 23:59

Re: Et si ?

Message par Lise » 17 nov. 2015, 00:23

Sandie,

Je pense qu'il n'y a pas un décalage... Juste un problème de focus.
Je vais en effet focaliser mon regard sur les moments où je ne gère pas... :diable:
Je sais par ailleurs que je passe des super moments avec mes enfants et qu'ils le ressentent aussi.
Je passe mes journées à m'occuper d'enfants (mon choix perso est de ne pas avoir de patients adultes) et j'ai encore de l'énergie et de la créativité pour les miens, beaucoup de plaisir même... Le grand prend des jeux ou des livres au cab et ça me dérange pas du tout.

Je suis une maman très calme... la plupart du temps.
Par contre, si je pète un cable, c'est l'extrême inverse et ça me fait flipper. Je suis une furie, une lionne... Un jour Lulu m'a tellement agacée que je me suis mise à grogner... C'est risible, mais franchement, j'ai encore honte d'en parler...
Il y a aussi toute la violence que j'ai dans les mains, que je contiens tellement, qui me rappelle celle de mon père à mon encontre... que je comprends d'ailleurs aujourd'hui.

Y'a des moments où je ressens des choses, et où j'ai des flash de mon père, et je suis quasi persuadée qu'il ressentait la même chose, c'est impressionnant.
Je sens sa violence en moi... Au détail près que je la contiens, la plupart du temps... mais ça me met en vrac.

Quant à la fusion avec Lulu...
Il est arrivée après Thomas une psychose puerpérale puis une dpp qui a duré 15 mois. Lulu m'a réconcilié avec la maternité.
J'ai débordé d'amour dès le début, ça a été une renaissance pour moi.
A sa naissance, il ne régulait pas sa température (max. 35), il était en couveuse, ou contre moi dans l'écharpe (et donc surtout contre moi).
Il n'a rien pris physiquement de mon côté espagnol (il est blond aux yeux bleus, très blanc) mais il a ce caractère très famille, farouche, rebelle mais très câlin. Et sa maman, c'est sa maman, on n'y touche pas (je vous raconte pas les crises de jalousie).

Dès qu'il commence à faire nuit, même dans la voiture, il dit qu'il a peur alors que j'allume la lumière du plafonnier.

Je pense qu'il y a de tout ça... Je pense aussi que moi non plus je ne veux pas me défusionner de mon bébé... Quand je le récupère chez la nounou, tant que je l'ai pas embrassé, tant que j'ai pas caressée sa tête avec mes lèvres (il est blond mais plutôt crâne d'oeuf et moi je suis une vraie maman fauve hein), tant que je l'ai pas pris dans mes bras, je ressens le manque physique de son corps. J'imagine qu'il en va de même pour lui... il doit avoir un besoin de contact très important, tout comme moi. Ce soir il était tout contrarié que je le prenne pas dans mes bras alors que d'habitude il y reste 30 sec. mais je suis tombée, et j'ai le dos algique.

8| 8| 8|

J'en reviens pas de ce que je viens d'écrire, je ne m'en étais jamais rendu compte.

Je précise qu'avec Thomas le contact est différent entre nous, car nous avons une histoire différente, que c'est un petit garçon "haut potentiel" plus cérébral que physique... on parle énormément, et on a une passion commune pour l'art, la danse et les activités manuelles.

Wesh,

Il s'agit peut être d'un pb de lexique.
Même si j'accompagne, que je vis les choses, le sentiment d'échec quand je pète un cable est là... Je ne suis pas du genre à m'auto-flageler, à me dire, si j'avais fait ça, j'aurais dû...
Seulement, je suis aussi très lucide, et quand je "gère pas", bah je le sais... je ne vais pas y penser des jours et des jours (sauf gros pétage de plomb) mais ça me bouleverse à chaque fois, notamment avec les craintes que j'ai de ne plus réussir à contenir cette putain de violence en moi.
T'inquiète pas pour la barre, elle n'est pas haute...
"Je t'offrirai des fleurs et des nappes en couleurs pour ne pas qu'octobre nous prenne"

Répondre