Toute demande d'inscription doit être envoyée par mail à cette adresse : forum@maman-blues.fr, en précisant le pseudonyme sous lequel vous désirez être identifiée sur le forum (afin de protéger votre anonymat).
Bien à vous.

Dépression quand tu nous tiens...help

Difficulté paternelle, la vie à deux, à trois et la famille ...quand la difficulté maternelle surgit.
caco
Messages : 16
Enregistré le : 26 nov. 2011, 21:01

Re: Dépression quand tu nous tiens...help

Message par caco » 04 déc. 2011, 20:50

Mag il très important que tu en parle à ton médecin traitant ou la PMI qui peuvent te soutenir en ces moments difficiles et ils t'orienteront vers des personnes compétentes si besoin. Sur le forum il y a un endroit qui t'indique aussi les lieux spécialisés où tu peux te rendre en fonction de ton département.
Moi la PMI m'a orienté vers celui indiqué dans mon département, ma puce y est suivi par un pédopsychiatre et moi par un psychiatre libéral en dehors du centre.
Peut être existe t'il des associations près de chez toi qui soutiennent les parents de jumeaux car je comprends que çà ne doit pas être simple d'avoir 2 bébés à gérer.
Sur le forum aussi j'ai vu qu'il donnait des n° de tel où appeler si besoin.
Chaque situation est différente mais je comprends vraiment ce que tu ressens car ce que tu décris je le vis aussi. Surtout ne restes pas comme çà et parles en.

Avatar du membre
Adelie
Messages : 2970
Enregistré le : 17 févr. 2010, 23:56

Re: Dépression quand tu nous tiens...help

Message par Adelie » 05 déc. 2011, 08:05

Bonjour à toi,
JE crois que Caco a raison. Tu es dans une situation très particulière avec l'arrivée de ces deux bébés. Tu me rappelles cette maman qui a écrit le livre "Mère épuisée" (que je te recommande). Elle était éducatrice et après la naissance de sa fille ainée, elle a enchaîné une deuxième grossesse qui lui a amené... des jumeaux. Elle a vécu ce "burn out" que tu décris. Il ne fat pas rester seule avec ces difficultés qui sont LEGITIMES ! C'est normal de ne plus en pouvoir... c'est tellement de boulot, d'énergie, de concentration... il existe beaucoup d'association qui aide les parents dans votre situation (Ecole des parents, maison vertes, association de parents de jumeaux..). Est-ce que tu t'es déjà renseigné ? Habites-tu une région rurale ou au contraire un endroit où ce genre de structure pourraient exister. Dis nous en plus si tu veux !... A bientôt.
Adélie, une mère, maintenant en paix, de deux garçons nés en 2003 et 2007

mag
Messages : 4
Enregistré le : 04 déc. 2011, 00:13

Re: Dépression quand tu nous tiens...help

Message par mag » 05 déc. 2011, 09:54

bonjour les filles , caco , oui je vais aller consulter , tu as completement raison, en esperant trouver de suite la bonne personne, je ne suis pas fan de ce genre de methode sans apriori aucun s'est juste que jusque la démarche d'aller parler à quelqu 'un n 'ai pas toujours simple ... mais je vais le faire, d'abord pour mes enfants , ma vie de famille , et puis pour moi aussi biensur
adélie,merci , je prend note , pour le livre, il y a bien une association mais moi je suis sur la region centre et les seules qu il y ait sont au mans ou orleans je ne peux pas me deplacer jusque la .... alors j aimerais bien mais je sais pas si ça vaut le coup quand on peut pas se déplacer régulièrement....
S' est vrai que s'est pas simple tous les jours, il y a heureusement quand même de tres beaux moments , comme lorsqu ils paraissent communiquer ensemble ou petite anecdote: l autre jour je faisais ma vaisselle , quand tout a coup j' entend ma fille "nina" rire aux eclats ( ils etaient tous les deux dans leur lit), alors je me suis approché tout doucement pour voir derriere la porte ce qu il y a avait de si drole.... mon fils "lorenzo" cachait sa tête derriere le lit et la ressortait comme quand nous on leur fait et qu on rajoute "coucou"!!! et quand il montrait sa tête nina touchait du bout des doigts les cheveux de son frere, ce qui l amusait terriblement!!! à ce moment la j 'ai esperer que ce moment dure dure ....
voila ce matin s'est plutot calme alors je vous fait partager aussi les moments sympa...
merci pour l attention que vous apportez a ma situation , bonne journée a toutes

mag
Messages : 4
Enregistré le : 04 déc. 2011, 00:13

Re: Dépression quand tu nous tiens...help

Message par mag » 06 déc. 2011, 08:53

bonjour, s'est encore moi, et oui je crois que j'éprouve maintenant le besoin de venir ecrire sur le forum ... je voulais vous faire savoir un peu la suite des évènements, hier, j 'ai fondu en larmes toute la journée , je n 'arrivait même plus a dialoguer avec mon homme.alors le soir venu , il est venu vers moi m 'a pris dans ses bras et m 'a dit je sais que s'est pas facile, mais il faut que tu saches que ça ne l 'ait pas pour moi non plus. j' ai pris une décision, je vais faire en sorte de mettre fin a ma mission intérim(entre nous il est payé une misère), et comme ça puisque j 'ai le droit au chommage, je vais rester deux ou trois mois avec toi.Comme ça quand je reprendrais le boulot ils auront un peu grandit(les jumeaux), et ça sera moins difficile pour toi... je t'aiderai et tu pourras t'inscrire a une activitée un jour j'irai a la piscine , un jour t'ira...

Sachez qu 'a ce moment là .... comment dire s'est un peu comme ci tout a coup une lumière venait de m 'éblouir le visage....je ne sais pas pourquoi je me suis remise a pleurer de plus belle mais ça m 'a fait beaucoup de bien parce que s'est dans ses bras que j 'ai pleurer.

il m 'a aussi dit que je cèdai trop à mon fils , s'est vrai si il est par terre et qu'il joue et que je viens m 'assoire a coté d'eux pour partager un moment avec eux, il faut qu'il vienne sur moi et si je le repose en lui disant non lorenzo maman joue avec vous deux tu restes par terre comme ta soeur... si je craque et que je le prend parce qu'il me regarde avec son petit air d'enfant delaisse , nina veut aussi sa part et du coup me grimpe dessus aussi . Ce qui fait que effectivement d'un moment agreable ça passe à pffff j aurai dut les laisser jouer tranquillement ....

Pour lui j 'aurai dut le reposer me relever et partir faire autre chose... revenir apres et ainsi de suite... je crois qu'il n 'a pas tord... en tout cas je voulais faire partager ce moment parce que peut être ça peut encourager les mamans qui comme moi ne comprennent pas leurs hommes ... tout peut arriver...

j 'ai chercher aussi sur internet les psy chologue, chiatre, et du coup je me suis demander lequel choisir??? quel est le medecin le mieux adapté a ma situation un psychologue? ou un psychiatre? il me semble qu'un des deux n 'ai pas remboursé... mais si je dois y aller qu 'une fois par mois par exemple je prefere payer et me sentir avec la bonne personne plutot qu 'être rembourser mais ne pas avoir le bon interlocuteur...

voilà, aujourd'hui je vais contacter l 'association jumeaux et plus il semblerait qu'il se passe des choses sympas quand même par labas je verrais bien ce qu'on me dira sur ces belles paroles je vous souhaites une bonne journee et plein de courages a celles qui n' en n'ont plus....

caco
Messages : 16
Enregistré le : 26 nov. 2011, 21:01

Re: Dépression quand tu nous tiens...help

Message par caco » 06 déc. 2011, 11:21

Bonjour Mag,

Tu as bien raison écrire çà fait du bien.
mag a écrit :j 'ai chercher aussi sur internet les psy chologue, chiatre, et du coup je me suis demander lequel choisir??? quel est le medecin le mieux adapté a ma situation un psychologue? ou un psychiatre? il me semble qu'un des deux n 'ai pas remboursé... mais si je dois y aller qu 'une fois par mois par exemple je prefere payer et me sentir avec la bonne personne plutot qu 'être rembourser mais ne pas avoir le bon interlocuteur...
Effectivenet, le psychiatre est un médecin spécialiste rembousé par la sécu, en secteur I c'est 41€ la séance (en secteur II les tarifs sont libres avec base remboursement 41€). Il peut prescrire des médicaments et faire des arrêts de travail si besoin contrairement au psychologue qui lui n'est par remboursé. Tu as raison c'est très important de te sentir bien avec, tu le sauras dès le premier contact.
mag a écrit :j 'ai fondu en larmes toute la journée , je n 'arrivait même plus a dialoguer avec mon homme.alors le soir venu , il est venu vers moi m 'a pris dans ses bras et m 'a dit je sais que s'est pas facile, mais il faut que tu saches que ça ne l 'ait pas pour moi non plus. j' ai pris une décision, je vais faire en sorte de mettre fin a ma mission intérim(entre nous il est payé une misère), et comme ça puisque j 'ai le droit au chommage, je vais rester deux ou trois mois avec toi.Comme ça quand je reprendrais le boulot ils auront un peu grandit(les jumeaux), et ça sera moins difficile pour toi... je t'aiderai et tu pourras t'inscrire a une activitée un jour j'irai a la piscine , un jour t'ira...

Sachez qu 'a ce moment là .... comment dire s'est un peu comme ci tout a coup une lumière venait de m 'éblouir le visage....je ne sais pas pourquoi je me suis remise a pleurer de plus belle mais ça m 'a fait beaucoup de bien parce que s'est dans ses bras que j 'ai pleurer.
Merci pour ces mots c'est très touchant, voilà quelque chose que j'aimerais mais je commence à perdre espoir.
Depuis samedi matin mon mari et moi nous ne nous sommes quasiment pas parlé (une dizaine de mots par jour). Je suis à bout, cette situation me met dans un tel état que j'ai vraiment l'impression que tous mes efforts fait avant sont réduit à néant. Je recommence à faire que de pleurer (seule dans mon coin car je déteste que l'on me voit dans cet état), à être énervé (et là c'est les enfants qui trinquent, ma fille qui ne pleurait quasiment plus et bien c'est reparti) et je me sens si seule. Pas de mari à qui parlé, éloigné de tout dans ma maison et une famille indifférente à mon mal être car d'après ma psy, reconnaître que je vais mal c'est reconnaitre leur part de responsabilité par rapport à mon enfance et personne n'est prêt à çà, une belle famille qui me voit comme une chieuse qui les empêche de voir leurs petits enfants et qui fait vivre un enfer à leur fils (la seule chose qui les interresse tous c'est savoir quand j'irais mieux pour pouvoir prendre ma fille et mon fils en garde, quand est ce que je serais "prête"), pas d'amis sincères avec qui partager çà.
Je vis dans l'infifférence de tous et mon mari lui aussi me lache et çà c'est dur, très dur à vivre. Je sais à quel point la vie n'est pas facile avec moi, mes sautes d'humeur sont fréquentes, je m'en veux de faire vivre çà à mon mari, mes enfants et nos familles. Je n'ai peut être bien que ce que je mérite.
J'aimerais aussi comme toi mag ressentir cette sensation qui doit être fort agréable quand on vous tend la main pour vous aider à escalader ce gouffre...

Bonne journée

Avatar du membre
Lisette
Messages : 9345
Enregistré le : 25 mars 2011, 07:18

Re: Dépression quand tu nous tiens...help

Message par Lisette » 06 déc. 2011, 13:54

Coucou Caco,
Ce sentiment d'isolement, de solitude est totalement fondé. Tu n'as pas d'écoute de tes proches et cela peut être réellement difficile à vivre. Je ne sais pas si tu nous l'as déjà dit mais peux tu parler avec ton mari? Vous est il possible de vous asseoir autour d'une table et de vous écouter mutuellement pour comprendre ce que chacun traverse, pour trouver des solutions ensemble. Une discussion posée vous serait bénéfique. Ce n'est peut être pas simple à faire ni à dire mais cela serait idéal. Pouvoir se confier est un vrai soulagement. Tu peux le faire aussi ici en sachant que tu ne seras pas jugée mais bien écoutée. Prend le temps d'ecrire pour pouvoir mettre en mots comme tu le fais lors de tes séances psys.
Ne crois pas que ce que tu vis, tu l'as mérité. Tu traverses une épreuve compliquée et être épaulée est essentiel.
Appuie toi sur le suivi psy que tu as mis en place pour toi! Tente d'être plus douce à ton égard...
La perfection n'existe pas. S'accepter telle que l'on est, voilà le douloureux chemin à parcourir pour enfin devenir mère...

caco
Messages : 16
Enregistré le : 26 nov. 2011, 21:01

Re: Dépression quand tu nous tiens...help

Message par caco » 07 déc. 2011, 11:05

Bonjour Lisette,

Merci pour ton message, il m'a bcp ému.

J'ai vu la psy hier, çà faisait 3 semaines (elle était partie en congés). C'est pas évident car il faut toujours attendre au mini 1/2 heure en salle d'attente voir jusqu'à 1 heure et la consultation ne dure pas plus de 15 minutes à 20 minutes, c'est très frustrant car souvent c'est un sujet à la fois que l'on aborde et encore on le survole. Hier 15 minutes et il a été question de ma relation de couple et elle m'a dit qu'elle souhaitait voir mon mari pour évaluer l'impact de ma dépression sur lui et qu'il fallait envisager de voir un thérapeuthe de couple. Je ne sais même pas comment lui dire car on ne se parle tjrs pas. Je n'arrive pas à aller vers lui car je lui en veux de cette indifférence qu'il a à mon égard et je n'arrive à passer outre (ce qui seait qui serait surement le mieux à faire) et je n'ai pas envie de m'ouvrir à lui dans ces conditions. Le brouillard s'épaissit de plus en plus autour de moi, je ne sais plus comment aller mieux, c'est compliqué...

Il est vrai que pouvoir me confier ici est déjà un soulagement pour moi et ces mots d'encouragement sont de vrais bouffées d'oxygène, merci à celles qui ont pris le temps de me répondre.

Avatar du membre
Lisette
Messages : 9345
Enregistré le : 25 mars 2011, 07:18

Re: Dépression quand tu nous tiens...help

Message par Lisette » 07 déc. 2011, 12:17

Coucou Caco,
Ce n'est pas simple lorsque les rendez-vous sont si espacés.
Tu vois un psychiatre ou psychologue qui a son propre cabinet ou tu consultes en cmp? Est ce que les séances te permettent de te sentir bien, de pouvoir déposer ton fardeau...
Je sais que cela peut être frustrant de ne pas pouvoir parler autant qu'on le voudrait mais le thérapeute doit pouvoir canaliser notre flux de paroles et prendre les choses tranquillement les unes après les autres. On ne peut pas tout régler en une seule fois.
Pour ton mari, une thérapie de couple peut vous aider à vous comprendre. Lorsque le dialogue est rompu, une personne extérieure peut vraiment apporter de nouvelles bases...Tu sais, peut-être que lui aussi est en difficulté et qu'il n'arrive pas à l'expliquer, à l'exprimer même tout simplement. Tu ressens peut-être de la colère à son égard mais il faut parfois dépasser ce ressenti pour avancer, faire de sa colère quelque chose de positif!
Reviens quand tu le souhaites...
La perfection n'existe pas. S'accepter telle que l'on est, voilà le douloureux chemin à parcourir pour enfin devenir mère...

caco
Messages : 16
Enregistré le : 26 nov. 2011, 21:01

Re: Dépression quand tu nous tiens...help

Message par caco » 07 déc. 2011, 13:41

J'ai normalement RDV toutes les semaines avec une psychiatre en libéral. Au CMP juste ma fille y est suivi par une pédopsychiatre. Le CMP m'a proposé de me faire suivre ailleurs car les délais d'attente pour un premier RDV avec la psychologue était de 2 mois et j'avais besoin de commencer un suivi rapidement. Le contact passe très bien avec ma psy mais je ne supporte plus ces rdv éclairs surtout dans des moments comme çà.

D'autres personnes ont elle connu çà? Je me pose la question si cette psy me correspond bien finalement. Qu'en pensez vous?

J'aimerais effectivement dépasser cette colère envers mon mari, mais pour l'instant je n'y arrive pas, je reste figée dans ma douleur et çà m'enpêche d'avancer et d'en faire quelque chose de positif. Oh que je me déteste quand je suis comme çà...

mlilie
Messages : 99
Enregistré le : 06 oct. 2011, 13:09

Re: Dépression quand tu nous tiens...help

Message par mlilie » 07 déc. 2011, 15:36

Moi aussi, mes rdv ne durent que 15 à 20 min et ça me faisait bizarre aussi. Mais je crois qu'en fait c'est voulu, pour ne pas se dispercer. Le travail se fait aussi chez soi. Si tu apprécie ta psy, pt être vaut-il mieux rester avec elle et lui demander pourquoi c'est si court , si ça te pose question. Aussi, si tu sais qu'elle est systématiquement en retard peut-être peux-tu appeler avant pour savoir si elle a du retard, mais c'est un peu délicat s'il n'y a pas de standard. Ou alors, prévois toi des courses à faire: tu y vas, tu demandes aux gens présents à quelle heure ils ont rdv et tu va faire un tour. Bon, c'est sur , il faut que ce soit près d'un centre. Moi je faisais ça avec le gynéco quand j'étais enceinte qui avait parfois plus d'1h de retard.
Mais je comprends que ce n'est pas agréable quand on est déjà pas bien.

Répondre