Toute demande d'inscription doit être envoyée par mail à cette adresse : forum@maman-blues.fr, en précisant le pseudonyme sous lequel vous désirez être identifiée sur le forum (afin de protéger votre anonymat).
Bien à vous.

Mieux nous comprendre...

Difficulté paternelle, la vie à deux, à trois et la famille ...quand la difficulté maternelle surgit.
weshallovercome
Messages : 14789
Enregistré le : 10 janv. 2010, 23:24

Re: Mieux nous comprendre...

Message par weshallovercome » 06 sept. 2013, 14:52

Ne reste pas seule Loupiette. Essaie de revoir ce psychologue que tu as déjà vu, ou de ten faire conseiller un autre (par la sage-femme, l'hôpital, la PMI, ton médecin, quiconque t'inspire confiance ...) Il te faut du soutien, une aide professionnelle pour t'y retrouver et retrouver le goût de vivre.
Pour ton couple, peut-être aussi qu'un professionnel - un conseiller conjugal ou un thérapeute de couple - vous aiderait à désamorcer les malentendus.
Tu regrettes "tes choix" ? lesquels ? avoir voulu un bébé, ou d'autres ?
"une maman qui te ressemblerait" William Sheller

Loupiette
Messages : 17
Enregistré le : 07 août 2013, 11:32

Re: Mieux nous comprendre...

Message par Loupiette » 08 sept. 2013, 17:17

Bonjour wesh et tout le monde,

Je pense que tôt ou tard j'irais retourner voir quelqu'un, à la PMI peut être, je sais qu'ils sont gratuit là bas, enfin il me semble ? si j'y ai droit ?

Mon mari est ok pour qu'on voit un psychothérapeute ensemble, car par moment je souffre de notre manque de communication, ça devient obsédant ce besoin de partager avec lui. Et ça m'exaspère quand je me vois le comparer à des hommes qui savent s'exprimer très facilement eux.
Je lui fais du mal, on se fait du mal avec ces conneries.
J'aimerais pouvoir accueillir notre bébé sur de bonnes bases, j'ai déjà assez d'inquiétudes comme ça.
Le petit aura besoin d'un couple uni et solide, c'est tellement important pour son équilibre.

weshallovercome
Messages : 14789
Enregistré le : 10 janv. 2010, 23:24

Re: Mieux nous comprendre...

Message par weshallovercome » 09 sept. 2013, 15:28

Plutôt tôt que tard ma petite Loupiette ... il n'y a aucune raison de continuer à en baver !
C'est bien que M. Loupiette soit d'accord pour consulter ensemble (c'est rare !!! :ghee: ) Vous allez vous en sortir. Une naissance peut mettre un couple à l'épreuve, le transformer, mais aussi le refonder, le renforcer :coeur:
"une maman qui te ressemblerait" William Sheller

Loupiette
Messages : 17
Enregistré le : 07 août 2013, 11:32

Re: Mieux nous comprendre...

Message par Loupiette » 10 sept. 2013, 12:01

Tu penses qu'ils m'accepteront à la PMI ? quelles sont les conditions ?

ça me fait quand même flipper d'aller voir un ou une inconnue, j'ai peur d'être bloqué, tremblante, de ne pas savoir quoi dire...
Je pense qu'avec mon mari on ira voir la psychothérapeute ensemble, il est en confiance avec elle.
Et de mon côté j'irais voir seule une psychologue, en espérant que le contact passe bien...

weshallovercome
Messages : 14789
Enregistré le : 10 janv. 2010, 23:24

Re: Mieux nous comprendre...

Message par weshallovercome » 10 sept. 2013, 13:29

Aucune ! même pas besoin d'être à la Sécu !
Tous les centres de PMI n'ont pas de psy attitré, si c'est le cas ça se peut qu'on te propose de t'orienter vers un CMP ou un autre lieu de consultation.
En revanche les professionnelles que tu trouveras à coup sûr, et qui peuvent aussi t'aider, ce sont les infirmières puéricultrices, souvent sensibilisées à la santé périnatale (y compris la santé psychique).
Si jamais ta visite à la PMI ne donnait rien pour voir un psy, essaie aussi par la maternité où ta grossesse est suivie.
ça me fait quand même flipper d'aller voir un ou une inconnue, j'ai peur d'être bloqué, tremblante, de ne pas savoir quoi dire...
ça commence presque toujours comme ça ! mais les professionnels sont formés à l'écoute; ils savent mettre en confiance, libérer la parole. Vas-y confiante. De toute façon ça ne te fera pas plus souffrir que ce que tu endures maintenant, non ?

Et j'espère que la thérapeute de couple va vite vous aider :coeur:
"une maman qui te ressemblerait" William Sheller

Loupiette
Messages : 17
Enregistré le : 07 août 2013, 11:32

Re: Mieux nous comprendre...

Message par Loupiette » 11 sept. 2013, 12:52

L'hopital où j'accoucherai est à environ 50km de chez moi, ça me ferait faire trop de route. Lorsque j'avais exposé mes difficultés maritales à la psy de la maternité, j'ai cru comprendre (mais je peux me tromper) qu'elle me suggéré d'entrevoir aussi la possibilité de divorcer... :ghee: c'est une jeune psychologue je ne sais pas si elle peut déjà avoir de l'expérience ou si elle est spécialisé dans les couples. En tous les cas c'était le première fois que je voyais une professionnelle et ça m'avait bien refroidie pour la suite.

Je n'ai pas encore parlé de la santé de mon mari, par peur ou par honte je ne sais pas. Dans notre société où il faut toujours être fort, ne montrer aucune faiblesses.
Mon mari a été hospitalisé en psychiatrie l'année dernière parce qu'il était en crise, il se sentait persécuté et ne dormait pratiquement plus les nuits.
Je ne comprenais pas ce qui lui arrivait, il n'avait plus de discours cohérent, je me suis mise en colère contre lui par incompréhension.


Il est allé chercher de l'aide lui même dans une gendarmerie, il pensait avoir pris de la drogue et m'avoir frappé, il s'est donc "rendu" ! Le pauvre il ne me ferait jamais de mal, des tests sanguins ont quand même du être fait, évidemment ils n'ont rien trouvé. Puis il a été hospitalisé un mois, pour trouver le bon traitement.
Les psys n'ont pas de nom à poser sur sa "pathologie". Il prend chaque jour un traitement.
Je crois que je n'arrive pas à accepter qu'il peut être "malade" ? Toutes ses attitudes depuis je les passe à la loupe, et me demande à chaque fois si c'est sa personnalité ou sa pathologie qui s'exprime...et souvent je pense à voix haute et l'exprime ouvertement devant lui, ça le blesse de se sentir ainsi remis en cause systématiquement et comparé à d'autres... Niveau soutien j'ai zéro pointé par moment.
Voilà un peu ce qui me turlupine aussi...je n'arrive pas à m'en détacher, à en faire abstraction :(

weshallovercome
Messages : 14789
Enregistré le : 10 janv. 2010, 23:24

Re: Mieux nous comprendre...

Message par weshallovercome » 11 sept. 2013, 14:14

Quelle épreuve terrible pour vous deux ! :(
Les épisodes de confusion ou de décompensation isolés, sans psychose ou autre maladie psychique chronique, existent, et sont mal expliqués à l'heure actuelle ... Ils justifient un suivi parce qu'ils peuvent dénoter une fragilité, mais rien ne permet d'affirmer qu'ils vont forcément se répéter.
Quel est son traitement, si ça ne t'embête pas trop de nous le dire ? est-ce qu'il a une thérapie par ailleurs ?
J'ai l'impression que vous avez encore tous les deux besoin de soutien par rapport à ce moment dramatique et aux incertitudes qu'il génère. Une thérapie de couple est une bonne idée; une thérapie personnelle pour chacun d'entre vous pourrait aussi vous aider à achever de surmonter l'épreuve et prendre un nouveau départ. Et peut-être aussi des groupes de parole ou de soutien entre proches de personnes ayant été soignées en psychiatrie ?
Comme tu dis, la pression de la société est forte (inhumaine même), et la psychiatrie reste entourée d'un tabou, d'une odeur de soufre et d'infamie totalement injustifiée :rougefaché: Gardez voptre liberté d'esprit, tous les deux ! avoir souffert ou souffrir de ceci ou de cela, avoir été soigné ici ou là, ça ne définit pas une personne, ça ne détermine pas sa valeur.
Ne te dévalorise pas trop ... ta présence, ton engagement avec lui, l'engagement suprême de porter un bébé, sont des soutiens d'une immense valeur. Les conseils d'un pro t'aideraient sans doute à mieux l'aider, à éviter de projeter tes craintes (légitimes), de faire des comparaisons qu'il perçoit dévalorisantes ...
je n'arrive pas à m'en détacher, à en faire abstraction
C'est naturel ! un vécu pareil n'est pas anodin, il te faut vraiment de l'aide pour le digérer et le dépasser.
Dommage que la mater soit trop loin :/ essaie la PMI, éventuellement le CMP, ou alors un psy libéral que t'indiquerait ton médecin ou un professionnel de santé qui a ta confiance. Si rien de tout ça n'aboutit, tu peux indiquer à l'une de nosu par MP où tu habites, pour qu'on cherche dans le carnet de l'association si on connaît un professionnel proche de chez toi (mais ce n'est pas garanti :-/ )
Cette psychologue n'a pas complètement ort, dans l'absolu, de te dire que la séparation n'est pas un tabou, seulement elle aurait dû sentir que tu l'excluais ou que tu voulais tout tenter pour rester avec celui que tu aimes; pas très fin de sa part, mais ils ne sont pas tous comme ça !
"une maman qui te ressemblerait" William Sheller

Loupiette
Messages : 17
Enregistré le : 07 août 2013, 11:32

Re: Mieux nous comprendre...

Message par Loupiette » 11 sept. 2013, 14:47

Merci wesh, j'en pleure de te lire...oui c'est douloureux encore, je pense avoir refoulé au max mes émotions pour rester forte.
Nous n'avons pas reçu beaucoup de soutien de nos proches mais c'est aussi parce que nous ne l'avons dis qu'à très peu de personnes, tjs cette peur d'être jugé, rejeté.
Je voulais le protéger. Juste nos parents, un ou deux couples d'amis et une cousine sont aux courant. Ce n'est pas le genre de chose qu'on aime étaler.

Mon mari prend de l'Abilify c'est un anti-psychotique. Il est suivi par un psy mais pas de manière régulière, je ne sais même pas combien de fois il devrait aller le voir ? mon mari fait beaucoup d'heure de travail. Souvent il n'a plus la force ni l'énergie de courir les médecins. Je me demande s'il ne faudrait pas revoir son traitement, car il est facilement irritable ces derniers temps et se met en retrait lorsqu'il y a du monde à la maison ou à l'extérieur. L'entourage se pose des questions. Mon Dieu qu'est ce que ça me fait du mal quand je le vois comme ça, j'aimerais tellement qu'il participe à nos conversations, qu'il ait une humeur stable. On en parle et il est conscient d'être par moment pénible, alors il me demande pardon et regrette son attitude.
Mais il n'y peut rien le pauvre...que faire !? ça me fend le cœur, j'aimerais l'aider.

Son psy que j'avais vu m'avait donné le nom d'une association qui soutient les proches de personnes malades, peux tu me rappeler le nom ?
Comment faire pour son suivi psy ? en plus j'ai peur qu'il s'exprime mal quand il verra son psy et que du coup son psy ne puisse l'aider correctement...

J'édite mon message pour ajouter que le divorce est pour nous une solution de facilité. Lorsqu'on s'est marié, nous avons pris l'engagement devant Dieu et devant les hommes de nous soutenir dans les bons comme dans les mauvais moments. Nous en avons déjà traversé et en traverserons encore.
Mon mari au delà de sa faiblesse est un homme rempli de qualités humaines, il a en son cœur de vraies valeurs, je sais qu'il se battra toujours aux côtés de sa famille malgré sa faiblesse, il a toute ma confiance. Je souhaite juste que notre couple et bientôt notre petite famille soit solide car je sais que nous traverserons encore de nombreuses tempêtes, je suis lucide sur le monde dans lequel nous vivons, ce n'est pas le monde des bisounours hélas.. je veux pouvoir apporter soutien, joie de vivre et valeurs à nos futurs enfants, la vie ici bas est aussi parsemée de mille et une couleur que je veux pouvoir encore contempler avec ceux que j'aime.
J'avais encore à cœur de partager cela avec vous :)

weshallovercome
Messages : 14789
Enregistré le : 10 janv. 2010, 23:24

Re: Mieux nous comprendre...

Message par weshallovercome » 12 sept. 2013, 14:26

Abilify, effectivement anti-psychotique ... une de mes copines en a pris un temps parce que les psys qui l'avaient soignée lors de sa difficulté maternelle supposaient qu'elle souffrait de maniaco-dépression (ou bipolarité), ce qui finalement s'avère faux.
Je ne crois pas qu'il y ait de normes bien définies pour la fréquence du suivi après ce genre d'épisode, mais le manque de régularité n'est pas très propice à une thérapie satisfaisante :/ Les femmes que j'ai connues dans de telles situations avaient plutôt des consultations hebdomadaires.
Tu crains que ton conjoint n'explique pas assez en détail ses difficultés à son psy, ou qu'il les sous-estime ? le risque existe en effet ! le psy accepterait-il de vous recevoir une fois tous les deux ? ton point de vue peut lui être utile pour aider ton mari.
D'ailleurs c'est un peu préoccupant (vu de l'extérieur) qu'il te semble que son comportement change, qu'il devient solitaire ou irritable. Le suivi psy sert aussi à ça : détecter d'éventuelles alertes (et faire la part des choses et rassurer quand il y a lieu), ajuster le traitement si nécessaire, travailler en consultation sur les sources de mal-être.
Son psy que j'avais vu m'avait donné le nom d'une association qui soutient les proches de personnes malades, peux tu me rappeler le nom ?
Y en a beaucoup ! je n'ai qu'un seul nom en tête, Argos, qui s'adresse plus spécifiquement à l'entourage des maniaco-dépressifs; mais il en existe d'autres, fais ta petite enquête (Internet ou le manuel "Vidal de la santé psy" très utile à titre général).
Ton passage sur l'engagement conjugal, il me rappelle une phrase dite par un prêtre : "un mariage où on ne se redit pas oui tous les jours est un mariage de divorcés" :coeur: Aie confiance Loupiette, votre couple vivra et connaîtra de grands et petits bonheurs :)
"une maman qui te ressemblerait" William Sheller

Répondre