Toute demande d'inscription doit être envoyée par mail à cette adresse : forum@maman-blues.fr, en précisant le pseudonyme sous lequel vous désirez être identifiée sur le forum (afin de protéger votre anonymat).
Bien à vous.

"écrire pour ne pas mourir" Anne Sylvestre

Autres regards, autres mots sur la difficulté maternelle ...
Répondre
weshallovercome
Messages : 14789
Enregistré le : 10 janv. 2010, 23:24

"écrire pour ne pas mourir" Anne Sylvestre

Message par weshallovercome » 14 sept. 2015, 13:21

Que je sois née d'hier ou d'avant le déluge,
j'ai souvent l'impression de tout recommencer.
Quand j'ai pris ma revanche ou bien trouvé refuge,
dans mes chansons, toujours, j'ai voulu exister.

Que vous sachiez de moi ce que j'en veux bien dire,
que vous soyez fidèles ou bien simples passants
et que nous en soyons justes au premier sourire,
sachez ce qui, pour moi, est le plus important,
est le plus important.

Ecrire pour ne pas mourir,
écrire, sagesse ou délire,
écrire pour tenter de dire,
dire tout ce qui m'a blessée,
dire tout ce qui m'a sauvée,
écrire et me débarrasser.
Ecrire pour ne pas sombrer,
écrire, au lieu de tournoyer,
écrire et ne jamais pleurer,
rien que des larmes de stylo
qui viennent se changer en mots
pour me tenir le coeur au chaud.

Que je vive cent ans ou bien quelques décades,
je ne supporte pas de voir le temps passer.
On arpente sa vie au pas de promenade
et puis on s'aperçoit qu'il faudra se presser.

Que vous soyez tranquilles ou bien plein d'inquiétude,
ce que je vais vous dire, vous le comprendrez :
En mettant bout à bout toutes nos solitudes,
on pourrait se sentir un peu moins effrayés,
un peu moins effrayés.

Ecrire pour ne pas mourir,
écrire, tendresse ou plaisir,
écrire pour tenter de dire,
dire tout ce que j'ai compris,

dire l'amour et le mépris,
écrire, me sauver de l'oubli.
Ecrire pour tout raconter,
écrire au lieu de regretter,
écrire et ne rien oublier,
et même inventer quelques rêves
de ceux qui empêchent qu'on crève
lorsque l'écriture, un jour, s'achève...

En m'écoutant, passant, d'une oreille distraite,
qu'on ait l'impression de trop me ressembler,
je voudrais que ces mots qui me sont une fête,
on ne se dépêche pas d'aller les oublier.

Et que vous soyez critiques ou plein de bienveillance,
je ne recherche pas toujours ce qui vous plait.
Quand je soigne mes mots, c'est à moi que je pense.
Je me regardais sans honte et sans regrets,
sans honte et sans regrets.

Ecrire pour ne pas mourir,
écrire, grimacer, sourire,
écrire et ne pas me dédire,
écrire ce que je n'ai su faire,
dire pour ne pas me défaire,
écrire, habiller ma colère.
Ecrire pour être égoïste,
écrire ce qui me résiste,
écrire et ne pas vivre triste
et me dissoudre dans les mots
qui soient ma joie et mon repos.
Ecrire et ne pas me foutre à l'eau.

Et me dissoudre dans les mots
qui soient ma joie et mon repos.
Ecrire et pas me foutre à l'eau.

Ecrire pour ne pas mourir,
pour ne pas mourir.
"une maman qui te ressemblerait" William Sheller

Petit Feu
Messages : 235
Enregistré le : 10 juil. 2016, 15:15
Localisation : 14 - Calvados

Re: "écrire pour ne pas mourir" Anne Sylvestre

Message par Petit Feu » 24 juil. 2016, 11:32

magnifique...
c'est juste magnifique. :coeur:

weshallovercome
Messages : 14789
Enregistré le : 10 janv. 2010, 23:24

Re: "écrire pour ne pas mourir" Anne Sylvestre

Message par weshallovercome » 16 août 2016, 13:50

As-tu pu aussi l'écouter ? on trouve facilement des enregistrements sur youtube :)
"une maman qui te ressemblerait" William Sheller

Avatar du membre
Lisette
Messages : 9201
Enregistré le : 25 mars 2011, 07:18

Re: "écrire pour ne pas mourir" Anne Sylvestre

Message par Lisette » 16 août 2016, 14:45

Cela me touche ma Wesh cette magnifique chanson...
Je vais aller l'écouter :)
La perfection n'existe pas. S'accepter telle que l'on est, voilà le douloureux chemin à parcourir pour enfin devenir mère...

weshallovercome
Messages : 14789
Enregistré le : 10 janv. 2010, 23:24

Re: "écrire pour ne pas mourir" Anne Sylvestre

Message par weshallovercome » 19 août 2016, 14:21

Irremplaçable hein la voix d'Anne Sylvestre :coeur:
"une maman qui te ressemblerait" William Sheller

Répondre