Toute demande d'inscription doit être envoyée par mail à cette adresse : forum@maman-blues.fr, en précisant le pseudonyme sous lequel vous désirez être identifiée sur le forum (afin de protéger votre anonymat).
Bien à vous.

A DECOUVRIR - A SAVOIR - A LIRE ....

Maman Blues, Les relais Maman Blues par région, Maman Blues 35, Actualités sur la difficulté maternelle, la parentalité...
Avatar du membre
betty_blue
Messages : 2842
Enregistré le : 10 janv. 2010, 22:14

Re: A DECOUVRIR - A SAVOIR - A LIRE ....

Message par betty_blue » 29 janv. 2010, 22:41

Sujet : SOS les mamans - Ajouté le : 06/03/2009 10:30 - Auteur : betty_blue
--------------------------------------------------------------------------------
un lien , une association :

http://www.soslesmamans.com/topic1/index.html
Défendre et promouvoir la cause des mères et des enfants, et être force de proposition face aux institutions, sera le postulat de cette association, tant il nous apparaît qu'aujourd'hui la voix des mères porte très peu. Pour en être convaincu il suffit de savoir qu'à la table de l'UNAF aucune association de défense des droits des mères n'est représentée alors que les associations de pères le sont.

Les uns auraient des droits a être défendus et les autres non ? La voix des uns serait légitime et pas celle des autres ?

Sur Internet une simple recherche via le mot clé " mère " démontre l'absence cruelle de structures qui leurs sont dédiées. A contrario le mot clef "père", propose un déluge d'associations défendant les droits des pères...

Nous pointons ici une réalité qui confirme que les mères sont une majorité trop silencieuse, alors qu'elles sont plus de 17 millions en France, confrontées à des choix politiques auxquels elles ont très peu participées, des décisions judiciaires parfois incompréhensibles, et face à la violence conjugale ou la pédo-criminalité …


Le sort des mères concerne toutes les femmes. Les problèmes des mères font partie intégrante du combat des femmes. A toutes les femmes qui sont la fois mères, guides, confidentes, enseignantes, soignantes...

--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 13/03/2009 10:51 - Auteur : betty_blue
--------------------------------------------------------------------------------


XIXème Rencontres Nationales de Périnatalité de Béziers

23 et 24 avril

PARENTALITÉ : Vous avez dit fragile ?




Plus de renseignements sur le site de :

http://www.beziers-perinatalite.fr/comi ... fique.html



Argument :



Fragilité, vulnérabilité, précarité sont des vocables devenus récurrents dans les discours médicaux, sociaux, éducatifs et psychologiques.



Ils prennent une acuité particulière lorsqu’il s’agit de la période périnatale. Celle-ci est faite de remaniements psychologiques importants qui déstabilisent et fragilisent les équilibres préétablis. L’environnement devient alors capital : il peut amoindrir ou aggraver la vulnérabilité.



Or, la façon dont une société accueille et traite la fragilité des bébés et de leurs parents reflète la manière dont plus tard elle prendra soin de ses citoyens..



Depuis que les avancées médicales ont rendu de plus en plus certaine la survie des bébés, le « futur citoyen » a pris un grand intérêt pour l’ensemble de la société. Ainsi son devenir mais aussi sa place, son profil et la façon dont on doit « gérer » ses interactions font l’objet d’une mise en forme « normée ». Cette norme est parfois définie par des instances dont le souci ou le fantasme est celui de l’épanouissement du sujet, mais parfois elle est définie par des instances dont le souci est tout autre, économique voire marchand.



Or ces normes finissent par proposer un idéal d’enfant auquel les parents sont priés de se référer dans leurs actes éducatifs et plus généralement dans leur vie relationnelle avec eux.



La fragilité apparaît alors comme la difficulté ou l’impossibilité à se conformer à ces normes. Elle peut devenir un facteur d’angoisse puissant pour les familles au point de déclencher l’apparition de troubles particuliers : la normopathie : la certitude que tout va mal alors qu’apparemment tout va pour le mieux.



Que se joue-t-il donc maintenant autour des bébés et de leurs parents ?

Comment les différents pouvoirs médicaux, sociaux, éducatifs, psychologiques…. économiques et politiques influencent-ils ou fragilisent-t-ils le devenir de la maternité ?

Comment définissent-ils des pratiques où le respect du sujet n’est pas nécessairement le premier souci ?

De qui le bébé et ses parents sont-ils « l’obscur objet du désir » ?

Comme à l’accoutumée nous proposerons au cours des XIXe RENCONTRES NATIONALES DE PERINATALITE de confronter les diverses disciplines pour réfléchir en trois temps :



- faire un état des lieux des pratiques autour de la naissance,

- tenter une analyse de ces pratiques : leurs origines, leurs conséquences,

- envisager des axes de réponses possibles.


--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 10/04/2009 07:53 - Auteur : betty_blue
--------------------------------------------------------------------------------
Actes du colloque de Maternologie : « Grossesse du désir au déni »
Les dossiers de l'obstétrique.(n° 381, avril 2009 ).Pour commander la revue : www.elpea.fr, ou envoyez votre demande, accompagnée de votre règlement de 7,50 euros : à l'ordre des dossiers de l'obstétrique,aux éditions Elpea : 62, rue du faubourg poissonnière 75010 Paris. contact@elpea.fr




Anzieu-Premmereur Christine : « Les pratiques psychanalytiques auprès des bébés »
La psychanalyse du bébé désigne la prise en charge des troubles infantiles précoces (souvent d'expression somatique) liés aux dysfonctionnements de la triade : père, mère, nourrisson. Elle est pratiquée le plus souvent sous forme de thérapie conjointe. Une partie de l'ouvrage est relative au cadre et aux modes d'intervention du psychanalyste. Une seconde partie est consacrée aux composantes familiales de la relation. Une troisième partie détaille des situations cliniques concrètes. Avec un texte inédit en français de D.W. Winnicott


Lane Christopher : « Comment la psychiatrie et l'industrie pharmaceutique ont médicalisé nos émotions »
Connaissiez-vous l'importance du DSM? Né aux États-Unis après la Seconde Guerre mondiale, il est devenu dans les années 1980, avec plus de trois cents maladies mentales répertoriées, le Manuel diagnostique de référence de la psychiatrie mondiale, y compris en France. Pourquoi un tel succès? Qu'a-t-il révolutionné dans la pratique clinique? Et d'où vient que les psychiatres américains l'ont imposé en dépit de partis pris contestables? L'enquête magistrale menée par Christopher Lane - profitant des archives inédites de l'Association américaine de psychiatrie - nous ouvre les coulisses de cette vaste et ubuesque entreprise de classification des "troubles" mentaux, subventionnée par les géants de la pharmacie, appuyée par la surpuissante FDA (Food and Drug Administration), bénéficiant du concours des universités, de la complicité des médias, et du redoutable savoir-faire des agences de publicité. Car avant de vendre un médicament, il faut vendre la maladie. Et cela n'a jamais été aussi vrai que pour le "Trouble de l'anxiété sociale ", pathologie vedette aux États-Unis, qui, à en croire le DSM, caractérise indifféremment la timidité, ou bien la peur d'uriner dans des toilettes publiques, ou tout simplement celle de faire une gaffe... Comment en sommes-nous arrivés là? Quelles stratégies ont été mises en place pour imposer la priorité de la recherche diagnostique sur la pratique clinique? Comment l'histoire de la psychiatrie a-t-elle pu être aussi radicalement réécrite comme si Freud et la psychanalyse n'avaient jamais existé? Un livre percutant qui vient à point nommé éclairer un débat d'actualité bien connue des Français, premiers consommateurs européens de psychotropes. Biographie de l'auteur : Spécialiste d'histoire intellectuelle, lauréat de la prestigieuse fondation John Simon Guggenheim, Christopher Lane enseigne et occupe une chaire de recherche à l'université Northwestern de Chicago.

Korff Sausse Simone : « Éloge des pères »
Présentation de l'éditeur :" Il n'y a plus de pères... " Et quand on parle de ce père justement, c'est en termes négatifs : il est absent, manquant, inconsistant. Il démissionne, prend la fuite, ne tient pas son rôle... S'il est présent, tendre, attentif, on le traite de papa poule, le voyant comme un double ou, pire, un concurrent de la mère. Pauvre père ! Quoi qu'il fasse, ça ne va jamais. A' croire que tout le monde a la nostalgie du pater familias, autoritaire et distant, et qu'on ne supporte pas de le voir occuper une nouvelle place, se détacher d'un modèle qui n'a plus cours aujourd'hui. Le père dérange-t-il ? Pourquoi la société a-t-elle tendance à le nier et à tenir compte essentiellement de la mère ? Ce sont les questions que pose Simone Korff-Sausse, montrant que le père n'est pas un mythe et que les hommes contemporains, loin de démissionner, sont en train d'inventer des modèles de paternité tout à fait inédits. Ce changement en profondeur peut être considéré comme une révolution dont les conséquences sur la famille sont plus positives que certains ne le laissent entendre. Biographie de l'auteur : Simone Korff-Sausse est psychanalyste et maître de conférences à l'université de Paris-Diderot Paris 7. Elle est l'auteur de plusieurs ouvrages, dont D'Œdipe à Frankenstein. Figures du handicap (Desclée de Brouwer, 2000), Dialogue avec mon psychanalyste (" Pluriel ", 2005) et Plaidoyer pour l'enfant-roi (Hachette Littératures, 2006).

Le Dû Maï: "Bord de Mères"
Il était une fois une maman de maintenant... Une maman bien dans son temps, une maman "bien", socialement parlant. Un boulot, une maison cocon, une voiture sûre, et même le papa pour parfaire le tableau! Cependant, Papa et Maman, ils ne le sont pas encore. Pas le temps jusqu'à maintenant. Une carrière à mener, des sous à placer, le bus à attraper, une réputation à forger, la maison à payer... Et puis, le temps ayant passé, le sablier bien écoulé, ils se sont dit qu'il manquait l'héritier. Normal. Alors, ayant tout calculé pour bien tout préparer, ils se sont mis à avoir envie d'avoir un bébé. Évidemment, ils sont pressés. Faut pas oublier qu'ils sont bien ancrés dans la société. Et dans la société d'ici et de maintenant, on est pressé. Normal, banal. Time is money, il paraît. Sitôt décidée, sitôt fécondée, sinon, c'est pas bon. Il faut le trait bleu dans la fenêtre blanche de la pipette-pipi aussitôt dit. Mais voilà... Deux mois, trois mois, ça ne marche pas...Parution : Décembre 2005. ISBN 2.95 14 224-2-3
Coe Jonathan « La Pluie, avant qu’elle tombe », Roman
« La Pluie, avant qu’elle tombe » est la saga gigogne, de la Seconde Guerre mondiale à aujourd’hui, de trois générations de femmes maltraitées par leur mère. Ivy préfère son caniche Bonaparte à sa fille Beatrix, laquelle verra dans Thea la source de tous ses errements, laquelle sera contrainte d’abandonner sa petite Imogen, aveugle, à une famille d’adoption. Des mères égarées, des filles perdues, des femmes au-delà de toute consolation : le désamour maternel « ronge toute estime de soi et dénie les fondements même d’un être »
http://www.elle.fr/elle/loisirs/livres


Golse Bernard, Christelle Bénony : Psychopathologie du bébé
La psychiatrie du bébé ne représente pas seulement une extension de la discipline psychiatrique aux âges les plus précoces, mais véritablement une nouvelle manière d'aborder la question des racines de la vie psychique.
Un certain nombre de troubles peuvent désormais être décrits au niveau du bébé en tant que personne, pourvu que l'on tienne bien compte du fait qu'il s'agit d'un être en formation et non pas seulement, comme c'est le cas de l'adulte, d'un individu en évolution. La psychiatrie du bébé ne doit donc céder à aucun " adultomorphisme " : elle a ses propres modèles, descriptions et outils. Le présent ouvrage, tout en abordant quelques aspects de la psychiatrie périnatale (de la conception jusqu'à l'âge de 18 mois), est centré sur la période postnatale durant laquelle le bébé ne saurait être pensé en dehors de son fonctionnement dyadique et triadique.

Sandner Catherine: L'après accouchement : Tout ce qui vous attend vraiment
Vous pouvez vous sentir déboussolée après votre accouchement, ne plus reconnaître votre corps, avoir honte de vous sentir épuisée et pas si épanouie... L'auteur, elle-même maman de deux enfants, lève les doutes qui peuvent vous assaillir, vous aide à évacuer culpabilité et perfectionnisme et vous délivre, avec franchise et naturel, de précieux conseils pour vivre sereinement cette période si particulière. De l'arrivée à l'hôpital aux premiers mois après l'accouchement, l'ouvrage aborde toutes les préoccupations des jeunes mamans : sur le corps et ses transformations, sur l'allaitement, sur les sentiments envers le bébé, sur le quotidien, sur le couple et les relations sexuelles... De nombreux témoignages de récentes accouchées, enrichis de citations de blogueuses et d'auteurs, permettent de partager le parcours intime de jeunes mères et leur vécu réel, sans tabou ni fausse pudeur. L'expérience des mères est étayée par l'investigation de l'auteur et l'intervention de professionnels à l'écoute des mamans (sage-femme, médecin, ostéopathe, sophrologue, sexologue, psy et pédopsychiatre, expert en maternologie...) pour des conseils concrets et adaptés. Catherine Sandner, consultante, chroniqueuse, journaliste et auteur, entre autres, du roman Juliette fait de la télé chez Stock, de plusieurs titres dans la collection On n'est pas des gourdes chez Hachette Pratique et du blog lemondedejuliette.over-blog.net.


Scovino Sylviane : L'Enfant étoile
Avec justesse et humilité, Sylviane Scovino nous raconte le parcours intime d'une femme de notre époque qui souhaite un deuxième enfant à la quarantaine passée.
Elle apprend au fil de sa grossesse que l'enfant qu'elle porte est atteint d'un lourd handicap mental et assiste sans voix au parcours médicalisé, d'une violence inouïe, qui lui est imposé. Un texte authentique, servi par une langue qui sait prendre en charge la pudeur et la violence des sentiments.

--------------------------------------------------------------------------------
Sujet : CR de notre AG - Ajouté le : 16/04/2009 14:46 - Auteur : betty_blue
--------------------------------------------------------------------------------

Assemblée Générale : Samedi 04 avril 2009
COMPTE RENDU ET PROCÈS VERBAL DE L’ASSEMBLÉE GÉNÉRALE
ET DE L’ASSEMBLÉE EXTRAORDINAIRE


Samedi 9 avril s’est déroulée notre 2e assemblée générale avec le vote du bilan moral et financier de l’année 2008, le renouvellement du Bureau ainsi que l’adoption en séance extraordinaire des nouveaux statuts plus appropriés au fonctionnement de notre association.

16 personnes étaient présentes à cette assemblée.
L’AG s’est ouverte à 11h00 et s’est terminée à 12H00.

La coprésidente sortante Siwik Nathalie a procédé à la lecture des deux bilans, points par points.

Des commentaires et précisions ont été apportés :

• MB également référencée sur des sites belges et roumains.
• Le 29 juin 2008 participation d’Isabelle Cordier à la fête de l’association Roquette:
• Dépôt du nom Maman Blues, déclaration à l’INPI faite le 25 septembre 2008 sous le numéro 08 3 600 846, enregistrement au BO numéro 09/09 Vol.II du 27 février 2009.
• Pour le bilan financier, les 2/3 des ressources proviennent du mécénat Fondation CNP Assurances et sera consacrée au financement des projets en cours (livre, plaquettes et CD)

Puis il a été procédé aux votes par les membres de l’association 2008 à jour de leur cotisation 2009.
La possibilité de voter par correspondance avait été prévue.

21 personnes se sont prononcées (personnes présentes ou ayant voté par correspondance)
11 Membres présents :
10 ont voté par correspondance :

Résultats des votes :
21 Votes positifs pour le bilan moral :
21 Votes positifs pour le bilan financier :

L’assemblée a donné quitus aux deux bilans.

[center]COMPOSITION DU BUREAU DE L’ASSOCIATION MAMAN BLUES 2009 :

Beauvois Temple Nadège : élue avec 21 voix
Fonction au sein de l’association : Coprésidente - Trésorière

Bernard Carolyne : élue avec 21 voix
Fonction au sein de l’association : Coprésidente

Cordier Isabelle : élue avec 21 voix
Fonction au sein de l’association : Coprésidente - Trésorière adjointe

Leticia Préaux-Rodriguez : élue avec 21 voix
Fonction au sein de l’association : Coprésidente

Moulin Christine : élue avec 21 voix
Fonction au sein de l’association : Coprésidente - secrétaire

Siwik - Chevalier Nathalie : élue avec 21 voix
Fonction au sein de l’association : Coprésidente

Urbain Michel Juliette : élue avec 21 voix
Fonction au sein de l’association : Coprésidente

Après le vote et la pause repas, s’est déroulée l’assemblée extraordinaire à l’issue de laquelle nous avons procédé au vote des nouveaux statuts.

21 personnes se sont prononcées pour.
Les statuts joints ci dessous ont donc été adoptés ce samedi 04 avril ; ils seront transmis, après signature par le Bureau, à la Préfecture de Police, de même que la composition du nouveau Bureau et le compte rendu de l’assemblée Générale.

Au cours de la journée nous avons également abordé plusieurs sujets :

• Projet de nouvelles plaquettes d’information : Nous avons proposé aux professionnels de l’unité de Maternologie de Saint Cyr, de s’associer à la refonte des textes des plaquettes de l’association. Un accord de principe nous a été donné. Il convient désormais de trouver un texte commun à tous. Michel Dugnat et Claudette Buisson seront de nouveau sollicités pour ces nouvelles plaquettes.

• Le point sur le livre en commun. : Les témoignages sont en cours de relecture par les éditions de l’Instant Présent.

• La refonte du site et le CD d’information. : un grand retard a été pris sur la refonte du site, qui se fera à partir du second semestre 2009, quant au CD d’information mai et juin devront lui être consacré.

• L’association MB 35 et son bilan pour l’année 2008 : Bilan joint à la fin.

• La mise en place du relais MB sur Lyon : Bilan joint à la fin.

• Le dossier de presse : terminé pour l’année 2009, disponible en fichier PDF sur demande auprès de : association_maman-blues@voila.fr.

• Déclaration de notre Nom à l’INPI : numéro national : 08 3 600 846 (dépôt le 25 septembre) enregistré et publié au BO de la propriété industrielle no 09/09 Vol II du 27 février 2009.

• Unité mère enfant le Vinatier à Bron (69) : Notre association a été saisie par un des membres de notre forum du risque de fermeture ou de restructuration de ce service au profit de l’installation d’une unité d’addictologie. Notre relais sur Lyon a tout de suite pris contact avec le médecin psychiatre responsable Mme Elbaz qui nous a reçues le 2 avril. Nous avons également remis une lettre au directeur de l’hôpital Mr Valmary, exposant nos inquiétudes et notre opposition dans l’éventualité d’un tel projet. Nous allons contacter un maximum de personnes,afin de les inviter à se manifester contre ce projet préjudiciable à la santé maternelle psychique sur la région de Lyon.

• Précision du rôle du Bureau : Celui-ci est responsable légalement et moralement des activités de l’association et des propos, décisions, avis qu’elle peut prendre ou émettre. Il a des obligations administratives et comptables : avertir le Préfecture de police en cas de changement de statut, d’objet, de cadre, tenue des comptes bancaires – Il veille à la modération sur le forum de discussions- Il représente l’association et initie des projets dans le cadre de son objet et dans le respect de sa philosophie – Il recherche des mécènes ou des subventions – Il participe à des colloques, manifestations au nom de l’association ou pour l’association- Il réunit des informations qu’il met à la disposition de ses membres. Il contribue à la médiatisation de l’association et de son objet …

• Participation et intervention de notre association aux journées des Doulas : le 8 mai 2009 à 16h30 en séance plénière où nous présenterons notre association et notre futur livre.

Puis s’est tenu le groupe de paroles sur le thème du couple dans la tourmente de la difficulté maternelle.
L’assemblée s’est terminée aux alentours de 18 heures.

Notre prochaine réunion Maman Blues aura lieu le samedi 13 juin 2009.

Pour le Bureau 2009
Nadège Beauvois Temple


ASSEMBLÉE EXTRAORDINAIRE DU SAMEDI 04 AVRIL 2009 :
NOUVEAUX STATUTS DE MAMAN BLUES.


Article 1er: Dénomination
Il est fondé pour une durée indéterminée entre les adhérents aux présents statuts, une association nationale régie par la loi du 1er juillet 1901 et le décret du 16 Août 1901, ayant pour titre : MAMAN BLUES

Article 2 : Objectifs et philosophie de l’association

Objectifs :
De témoigner de manière large* et non exhaustive de ce qu’est la difficulté maternelle, de la faire connaître et reconnaître dans toute sa dimension humaine, maternelle, émotionnelle et psychique.* C'est-à-dire au-delà du cadre médical et de la nosographie psychiatrique.
De témoigner également de ses éventuelles conséquences – transitoires ou durables - aussi bien pour la mère que pour son enfant, son compagnon, sa famille et ses proches ...
De soutenir, d’informer, de conseiller et d’orienter éventuellement vers des professionnels de la santé, toutes personnes concernées par ce problème de santé : mère mais aussi père, enfants, famille et entourage.
De soutenir et/ou faire connaître les professionnels ou futurs professionnels de la santé, de la petite enfance et du secteur social qui œuvrent ou œuvreront dans ce cadre de santé publique, qui apportent ou apporteront réflexions, prise en charge et soutien autour de la difficulté maternelle.
De constituer avec ces mêmes professionnels ou futurs professionnels un relais d’information et de ressources qui sera mis à la disposition du public concerné par la difficulté maternelle.
De soutenir et/ou si besoin de collaborer/s’associer avec différentes associations, collectifs d’usagers de la santé ou professionnels non médicaux qui dans le cadre de leur activité ou profession peuvent informer ou accompagner les parents ou futurs parents ou faire connaître ce problème de santé.
De sensibiliser l’opinion et les pouvoirs publics à ce sujet.

Philosophie:
L’association exprime clairement sa totale indépendance morale et financière.
Elle n’appartient à aucun courant médical, philosophique, politique ou religieux. Elle se veut néanmoins respectueuse des opinions ou croyances de chacun de ses membres mais interdit tout prosélytisme religieux ou politique en son sein.
Ce que nous nommons « la difficulté maternelle », est un état existentiel, un état de maternité psychique, à la fois universel et singulier, pouvant générer certains problèmes de santé tant pour la mère que pour son enfant.
Notre association reconnaît donc qu’il puisse exister différentes façons d’appréhender ce sujet, de lui donner un sens ou de l’expliciter, mais aussi de prendre en charge les pathologies résultantes.
A ce titre, l’association permet que chacun de ses membres puisse dans le cadre de son activité au sein de celle-ci :
Témoigner de son vécu de la difficulté maternelle, de sa prise en charge et de l’expérience éventuelle qu’il en a retirée.
Exprimer et soutenir dans le cadre de la difficulté maternelle, toutes réflexions personnelles et/ou toutes préférences médicales, cliniques, philosophiques à condition qu’elles ne soient ni incompatibles, ni contradictoires avec les objectifs et la conception de la difficulté maternelle de l’association.
Ceci dans les limites du respect et de la place dus aux convictions et avis des autres membres de l’association.
En conséquence :
L’association admet, accueille, soutient et éventuellement promeut toute approche médicale, clinique, philosophique et citoyenne qui œuvre ou œuvrera dans le cadre de la difficulté maternelle.
Elle s’autorise toute prise de position, tout soutien et action dans ces différents domaines qu’elle estimera utile à la mise en œuvre de ses objectifs et à l’expression de ses revendications et doléances.
Elle met à la disposition de ses membres toutes les informations qu’elle recueille régulièrement, à charge pour eux de réfléchir et de se faire une opinion personnelle sur ces données.
Notre action et démarche se veulent ouvertes, respectueuses de tous et ne se substituent en aucune façon aux professionnels de la santé en charge de la difficulté maternelle.

Article 3 : Siège social
Son Siège Social est fixé à :
47 rue Balard, PARIS 75015.
Il peut-être transféré, par simple décision du Bureau et après en avoir informé tous les membres et la préfecture.

Article 4 : Les moyens
L’Association s’engage à trouver et mettre en œuvre tous les moyens susceptibles de répondre à ses objectifs, tels que :
Écouter, soutenir et orienter éventuellement les mères et leurs familles concernées par la difficulté maternelle.
Diffuser de l’information auprès des femmes et des familles, des étudiants, des professionnels des secteurs de la santé et de la petite enfance et des politiques (plaquettes, témoignages, rencontres).
Organiser, réunir des groupes de réflexion, d’analyse et proposer des mesures d’utilité publique dans ce secteur de la santé.
Organiser ou participer à des sessions de formation avec des professionnels de la santé ou des intervenants non professionnels dont le domaine de recherches et de réflexion peut aider à la réalisation de ses objectifs.

Article 5 : Les membres de l’Association (admission)
Est membre de l’association toute personne (physique ou morale : association) qui adhère avec les objectifs et la philosophie de notre association et qui souhaite soutenir et/ou participer à ses activités.
Il doit faire acte de candidature qui sera examinée puis validée par le Bureau.
Le Bureau se réserve le droit de refuser toute inscription qu’il jugerait non compatible avec la philosophie et les objectifs de l’association.
Une cotisation annuelle sera exigée pour chaque adhérent.
Le montant annuel en est fixé chaque année par le Bureau.
Le Bureau peut proposer une adhésion moindre pour les personnes déjà membres d’une association agréée par nos soins.
Il est recommandé de posséder une adresse électronique à jour pour des raisons de communication.
L’association ne communiquant que rarement par courrier postal.

Article 6 : Les catégories de membres
On peut distinguer au sein des adhérents deux catégories :
Les membres simples ayant payé leur cotisation annuelle.
Les membres d’honneur : nommés par le Bureau qui apportent une caution morale ou médiatique à l’association ou qui ont apporté à l’association un soutien ou une aide substantiels.
Seuls les membres simples ont une voix délibérative dans le cadre des assemblées générales ordinaires et extraordinaires.

Article 7 : Radiation
La qualité de membre se perd par :
Démission envoie par lettre simple à l’association.
Décès
Décision prononcée par le Bureau pour : non paiement de cotisation après rappel à l’intéressé, pour comportement ou propos contraires ou incompatibles avec les objectifs et la philosophie de notre association ou pour motif grave : l’intéressé ayant été invité auparavant à se présenter devant le Bureau pour fournir des explications.

Article 8 : Les ressources
Les ressources de l’Association comprennent :
Le montant des cotisations
Tous dons faits à l’association (comme par exemple une cotisation de soutien c'est-à-dire inférieure à la cotisation de l’année en cours mais ne donnant pas lieu à la qualité de membre,)
Les subventions éventuelles de l’État, des collectivités territoriales (communes, départements…) et de leurs établissements publics.
Tout autre moyen matériel ou financier dans la limite de l’objet de l’association. Exemple : mécénat.

Article 9 : Les fonctions des membres du bureau et membre de l’association
Les fonctions de membre du Bureau de l’association et membre de l’association sont bénévoles.
Cependant, certaines tâches effectuées pour l’association par un membre du Bureau ou un membre simple peuvent être indemnisées sur décision du Bureau et sur présentation de justificatifs.

Article 10 : le Bureau
L’association est administrée par un Bureau composé de membres élus pour un an par l’Assemblée Générale.
Pour être éligibles, les candidats doivent être à jour de leurs cotisations et s’engager moralement et à la hauteur de leur disponibilité, à participer aux différentes actions de l’association. Ils œuvrent bénévolement.
Le nombre des membres du Bureau est au minimum de 3 et dans la limite de 10.
Seront déclarés élus les candidats qui auront eu le plus de voix et dans la limite des 10 places.

Article 11 : Réunion du Bureau
Le Bureau se réunit au moins une fois par an, sur convocation par mail ou courrier simple du ou des coprésidents ou à la demande du quart de ses membres adressée par courrier postal à l’association.

Article 12 : Assemblée Générale ordinaire
L’Assemblée Générale ordinaire comprend tous les membres de l’Association.
Elle se réunit au moins une fois par an.
Au moins un mois auparavant, le Bureau adresse une convocation et l’ordre du jour à tous les membres de l’association par envoi d’un courrier électronique (dit : mail).
L’Assemblée Générale Ordinaire pourra délibérer si :
Au moins 1/3 des membres de l’association est présent ou représenté*.
*Le vote par correspondance postale ou mail est accepté.
Les décisions sont prises à la majorité des voix des membres présents ou ayant voté par correspondance mail ou postale.
En cas d’égalité des voix, celle(s) du ou des présidents présents est /sont prépondérante(s).
La présence au minimum d’un des coprésidents est obligatoire.
Si une AG ne réunit pas 1/3 des membres (présence effective + représentation par correspondance) une nouvelle Assemblée Générale sera convoquée dans le mois qui suit, et pourra valablement délibérer, quelque soit le nombre de membres présents ou représentés.
La présence au minimum d’un des coprésidents sera toujours obligatoire.
En cas de demande de la moitié des membres présents ou d’un des membres du Bureau présent, il pourra être discuté d’un point qui n’était pas prévu à l’ordre du jour.
L’Assemblée Générale est présidée par un des Coprésidents.
Elle vote le bilan moral et financier de l’association.
Elle étudie les autres questions à l’ordre du jour, concernant les buts et moyens de l’Association.

Article 13 : Assemblée Générale Extraordinaire
Sur demande d’un coprésident, de l’ensemble du Bureau ou d’un tiers au moins des adhérents, un des coprésidents peut provoquer une Assemblée Générale extraordinaire, suivant les formalités prévues à l’Article 12.
Elle est seule compétente pour modifier les statuts de l’Association.

Article 14 : Représentation en justice
L’Association est représentée en justice par un de ses coprésidents ou toute autre personne jouissant du plein exercice de ses droits civils et est déléguée, à cet effet, par le Bureau par le biais d’un mandat écrit.
L’Association a pouvoir d’ester en justice et donne délégation permanente, pour ce faire au Bureau.

Article 15 : agrément prêt du nom Maman Blues
Le nom de Maman Blues propriété de l’association peut faire l’objet d’un prêt lors de la création d’associations qui souhaitent œuvrer dans le cadre exclusif de la difficulté maternelle, sur un plan local ou à l’étranger.
Cet agrément sera défini par une charte et sera établi pour une durée déterminée ou indéterminée entre les deux associations. Il pourra être révocable.

Article 16 : Dissolution
En cas de dissolution prononcée :
Par deux tiers au moins des membres présents à l’Assemblée Générale Extraordinaire, un ou plusieurs liquidateurs sont nommés par celle-ci et l’actif, s’il y a lieu, est dévolu (selon les dispositions de l’article 7 du décret 61-9 du 3 Janvier 1961) à une association poursuivant un objet similaire : c'est-à-dire dans le domaine de la périnatalité.

Le Compte rendu de l’assemblée générale du 04 avril 2009 et les nouveaux statuts de l’association ont été lus et approuvés par le Bureau de l’association Maman Blues.

Fait à Paris le 04 avril 2009.
Beauvois Temple Nadège Bernard Carolyne
Cordier Isabelle Leticia Préaux-Rodriguez :
Moulin Christine Siwik Nathalie
Urbain Michel Juliette
"C'est ce qui échappe aux mots que les mots doivent dire" Nathalie Sarraute
Céder sur les mots , c'est céder sur les idées.

Avatar du membre
betty_blue
Messages : 2842
Enregistré le : 10 janv. 2010, 22:14

Re: A DECOUVRIR - A SAVOIR - A LIRE ....

Message par betty_blue » 29 janv. 2010, 22:42

Association Maman Blues 35 :


Rapport d’activité 2008 et projets d’activité 2009
Responsables : Deschamps Anne Stéphanie et Guillemot Ingrid
En savoir plus : http://www.maman-blues.org/mb35.php
Communication, diffusion d’information autour des difficultés périnatales
Communication (via RV et entretiens) sur la création de Maman Blues 35 et des groupes de parole, développement du réseau, auprès de :
- CCAS / CDAS / Pôles et centres sociaux, maisons de quartier
- Maternités (sages-femmes cadres et psychologues) : Hôpital Sud, Hôtel Dieu, Sagesse, St Grégoire
- Réseau Bien Naître en Ille et Vilaine
- Praticiens libéraux rennais : sages-femmes, gynéco, pédiatres.
- Diffusion auprès de CAF et famille + l’étoile
- Contact pris avec CAF / REAAP
- Diffusion auprès d’associations parentales rennaises, intervention auprès de l’association Parent’aise.
- Journalistes (Rennais, info métropole, radio)
- Entretiens avec des psychologues
Actions concrètes auprès du public, soutien des parents
Actions de communication :
- 1er forum de la parentalité et petite enfance en mai 2008
- Forum des Initiatives parentales nov 2008
- Semaine d’exposition au pole social du Blosne (semaine du 15/10) dans le cadre des 20 ans de Sources
- Intervention auprès de l’association Parent’aise : réunion d’information
Groupes de parole, en partenariat avec l’association Sources.
Principe :
Public : parents (pères, mères, proches) éprouvant des difficultés autour de la naissance d’un enfant.
Sur inscription (3 participants minimum, 10 max), la participation est gratuite, le groupe de parole est animé par un bénévole de Maman Blues 35 et Sources, en présence d’un psychologue spécialisé dans les difficultés maternelles. Groupe ouvert, proposé 1 fois par mois en soirée (20h30-22H00). Les bébés de moins de 1 an peuvent être acceptés ponctuellement (absence de solution de garde, allaitement…). En cas d’annulation de la rencontre prévue (nombre d’inscrits insuffisant), une rencontre individuelle est proposée.
Un groupe de parole a eu lieu en novembre et janvier, 4 parents présents à chaque groupe ; retours positifs.

Actions prévisionnelles 2009 :
Communication et partenariat
- Développer contacts avec le CG35 puis PMI et crèches associatives/ accueils collectifs petite enfance
- Diffuser info auprès des crèches municipales rennaises.
- Développer partenariat avec CMPP et CAMSP
- Participer à un temps fort CAF et famille (autour de l’arrivée d’un enfant)
- Contacter ASFAD (centre maternel), SAFED, ARPELS, école sage-femme
- Contacter planification et planning familial
- Proposer le thème au Midi des parents (UDAF)
- Contacter responsable RAM pour diffuser l’info MB35 auprès de tous les relais I&V
Réalisé début 2009 :
- UDAF P Gallais rencontré ; info Maman Blues 35 envoyée pour diffusion aux associations adhérentes
- CPAM : M. Bienvenu souhaite 300 dépliants pour mise à disposition sur table lors des réunions Etapes santé ‘Ma vie de Future maman'.
- Étoile : lieu centralisant toutes les inscriptions crèche et infos mode de garde pour les parents rennais. Structure émanant de la Caf et ville de Rennes.
- Pole santé du Blosnes : volonté commune de mettre en place un partenariat sur actions (futures) mères.
Actions auprès du public, soutien des parents
- Nouveaux groupes de parole : en partenariat avec Sources, le samedi matin à partir de mars 2009 ;
- Proposition de groupes de parole dans d’autres lieux, tels que cafés parentaux, ou auprès d’autres associations rennaises
- Rencontres individuelles
- Participation au 2ème forum de la parentalité
- Projet de mise en place d’un groupe de parole pour femmes enceintes et rencontres individuelles
- Permanences
- Proposition d’animation d’ateliers en partenariat avec d’autres associations ou structures (PMI)



Relais Maman Blues Lyon et sa région


Responsables : Mahé Mélanie et Moulin Christine

Présentation de Maman Blues et du relais aux professionnels :

Mme Ritz Huguette : psychologue clinicienne en service pédopsychiatrie
Mme Rochette Joëlle : psychologue clinicienne CMP, et enseignante à la faculté de Lyon
Ces deux professionnelles ont rencontré, Maman Blues au colloque d’Avignon et ont proposés leur aide pour la mise en place du relais. Contact avec Mme Rochette par mail et téléphone.

Mme Petitcolin Michelle : psychologue clinicienne- psychanalyste - travaille autour de la naissance - enseignante à la faculté de Lyon.
Nous avons rencontré Mme Petitcolin et échangé autour de la difficulté maternelle et des groupes de paroles que nous prévoyons.
Elle nous a remis plusieurs coordonnées de professionnels travaillant autour de la naissance sur la ville de Lyon.

Docteur Péchiné Christiane : Pédopsychiatre, a coécrit le code de déontologie de l'intervention mère enfant avec les docteurs psychiatres Delassus et Benoit.
Prise de contact et retour très enthousiaste de cette dernière qui n’est plus en activité aujourd’hui mais ravie de notre action et de notre projet pour la région.

Docteur Elbaz Cuoq Nathalie : Psychiatre responsable de l’unité mère bébé « Serge Lebovici » de Lyon, hôpital du Vinatier. L’unité est menacée de fermeture, par le chef de service qui souhaite ouvrir une addictologie. La difficulté maternelle donnant droit à des financements moindres. Mme Elbaz a besoin du soutien de tous les professionnels de la périnatalité, ainsi que des associations oeuvrant dans le cadre de la périnatalité. Rencontre avec elle le deux avril dernier, en présence de Nadège Beauvois Temple et Christine Moulin. Plus de lit a temps plein depuis septembre 2008, supprimé par le chef de service Mr D’Amatho Thierry.


Présentation de Maman blues aux associations :

Présentation au « Jardin Couvert », lieu d’accueil parents enfants:
Rencontre avec la secrétaire général Mme Chessel - visite des locaux - échanges autour de nos activités - plusieurs bénévoles professionnels travaillent dans ce lieu (pédopsychiatre, psychiatre, psychanalyste, …).Le jardin couvert a été réalisé a l’initiative de Denis Vasse psychanalyste, il s’est inspiré des lieux d’accueil de Françoise Dolto. Plaquettes professionnels et parents remises, invitation de Mme Chessel à une matinée rencontre avec les intervenants du jardin couvert, envisage cette mâtinée en juin prochain.


Contact presse régionale :

Contact pris avec Carine Vera, rédactrice en chef de BEBEZINE magazine : Régional distribué dans les crèches, PMI, pédiatres, pharmacies, alètes garderies.
 Article sur le baby blues et la dépression du post partum (notre association, le relais et leurs coordonnées ont été cités)

Mise en place du groupes de paroles : en attente d’un lieu.
Démarches et inscription faites auprès de la maison des associations de Lyon3e, « Château Sans Souci »
Sommes en attente d’une validation de notre dossier. (Tous les dossiers pour ce lieu sont bloqués jusqu'à mi août)
Nous avons également été contactées par le centre social et culturel de St Genis Laval (6km du centre ville de Lyon) :
La responsable, éducatrice familiale et sociale a proposé de mettre à notre entière disposition une salle de notre choix.
Présence d’une petite salle de conférence, les transports en commun vont jusqu’au centre social et culturel.
Elle est très intéressée par notre projet et a même proposé de monter un dossier de demande de subventions pour nous. Ce centre est assez axé sur la parentalité et a déjà un groupe de parole : « Parents d’ados » + un groupe de mamans qui a été mis en place en 2004, mais sans orientation particulière.
Nous serions les bienvenues.

À suivre !

Réalisations à ce jour :
- Charte du relais Maman Blues Lyon Grenoble
- Règles des groupes de parole de Lyon

Pour en savoir plus :
Nous demander le dossier de presse spécial relais Lyon.
association_maman-blues@voila.fr
--------------------------------------------------------------------------------
Sujet : une exposition à Paris - Ajouté le : 23/04/2009 21:42 - Auteur : betty_blue
--------------------------------------------------------------------------------

MATERNITES, un monde d’amour et de tendresse



Exposition de l’Université Paris Descartes

du 15 avril au 7 mai

Réfectoire des Cordeliers

Dans le cadre de sa politique culturelle et de sa mission Savoir et Culture, l’Université Paris Descartes, université de l’Homme et de sa santé, propose, sur le thème des « Âges de la vie » une première exposition :

MATERNITÉS, un monde d’amour et de tendresse
50 oeuvres d’art classique et d’art premier illustrent le thème de la mère et de l’enfant : un regard croisé qui, au-delà de la pluralité des formes et des cultures, explore ce lien sacré fait d’amour et de tendresse. Vierges à l’enfant du monde occidental, guanyin chinoises, maternités africaines, népalaises, précolombiennes… de bois, de pierre, de terre cuite… accompagnées d’objets liés aux rites de fertilité sont là pour rendre un émouvant hommage à chaque femme qui donne la vie.

Sandra Martagex, peintre, et Patrick de Wilde, photographe, en sont l’expression contemporaine.

Du 15 avril au 7 mai 2009

Ouverture de 11h à 18h du lundi au samedi

Fermé le vendredi 1er mai et samedi 2 mai

Entrée libre

Réfectoire des Cordeliers

Collège des universités de Paris

15 rue de l’Ecole de Médecine – Paris 6e

Métro Odéon - RER Saint-Michel

Pour plus d’information, consultez le dossier de presse ou contactez le Service Communication de l’Université Paris Descartes au 01.40.46.17.43 ou par mail
--------------------------------------------------------------------------------

Dans le cadre de l’exposition, 3 conférences gratuites vous sont proposées :
Lundi 20 avril, à 18h

> > Du lait au lien : les enjeux de l���allaitement

> > Catherine ROLLET, professeure à l’Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines

> >

> > Du lait au lien... Ou du lien au lait ? L’allaitement est une affaire complexe, entre nature et culture, qui n’a cessé de constituer une énigme. Aujourd’hui encore, les scientifiques continuent de s’interroger : quel rôle joue le lien noué au moment de la naissance, et bien avant, entre la mère et l��enfant, sur la production lactée de la mère ? Le lait maternel possède-t-il des propriétés vraiment spécifiques ? Si le lien prime la fonction physique, pourquoi ne pas choisir le biberon plutôt que le sein ? D’autant plus que le biberon peut créer une distance propice à l’autonomie de l’enfant et réintroduire le père dans la prime éducation de l’enfant... Toutes ces questions et bien d’autres surgissent lorsqu’on évoque la fonction de nourrissage des petits d’hommes et de femmes.

Lundi 27 avril, à 18h

> > Du foetus au bébé. Approches psychanalytiques

> > Bernard GOLSE, professeur à l’Université Paris Descartes

> >

> > La médecine foetale se trouve actuellement en plein essor et elle transforme les représentations que nous avons de la vie prénatale. Le foetus perçoit-il, le foetus pense-t-il ? D’étonnantes pistes de r��flexion s’ouvrent désormais à nous, qui nous permettent de mieux comprendre les pré-requis nécessaires à l’instauration de l’appareil psychique chez le bébé.

Mercredi 6 mai, à 18h

> > La mère et l’enfant dans la peinture européenne du XVe au XXIe siècle

> > Brigitte BOURET, conservateur en chef du patrimoine, Musée J. Déchelette, Roanne

> >

> > Le thème de la maternité est présent dans la peinture européenne depuis l��ère chrétienne. Pendant de nombreux siècles, la Mère qui a engendré le Dieu : la Vierge, est la référence magistrale. Vierge en majesté, Vierge à l’enfant, Vierge de douleur, au-delà de la référence religieuse, les peintres vont, à leur manière, évoquer les simples rapports d’une mère et de son enfant. Au fil des époques, détournant le sujet initial, ils "humanisent" les liens étroits des deux sujets. La représentation de l’enfant, négligée à la fin du Moyen âge, devient un véritable modèle à la Renaissance, puis un sujet pictural aux siècles postérieurs. De Raphaël aux artistes contemporains, la conférence propose un regard sur la naissance, l’allaitement, les premiers pas, l’éducation, les jeux, le bonheur familial mais aussi les craintes et les douleurs. La puissance du lien maternel suscite chez les artistes au fil des siècles, une sensibilité "intimiste", suggèrant ainsi une relecture thématique et nous soulignant une relation paticulière que nous avons tous plus ou moins vécue. Parallèlement à la relation exclusive qui unit mère et enfant, la conférence témoigne en transversalité de l’évolution de la peinture européenne du XVème au XXIème siècle.
--------------------------------------------------------------------------------
Sujet : Groupe de paroles sur Lyon - Ajouté le : 25/04/2009 22:08 - Auteur : betty_blue
--------------------------------------------------------------------------------
Notre relais sur lyon organise son premier groupe de paroles,
Le samedi 16 mai
De 14h30 à 16h 30

Au centre social et culturel des Barolles
48/ 50 place des Barolles 69230 Saint Genis Laval
Bus ligne 10 arrêt Basses Barolles centre

Nous attendons votre venue
Pour tous renseignements contacter Mélanie ou Christine sur :
relaismblyon@laposte.net
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 01/05/2009 17:51 - Auteur : betty_blue
--------------------------------------------------------------------------------
Cordialement

Nadège Beauvois



La Vidéo de l’émission La grande discussion sur France 5

cliquez sur :

http://les-maternelles.france5.fr/index ... 090430.asx

Thème : Les conditions de l’accouchement influencent-elles le caractère de nos enfants ?

Après avoir passé neuf mois bien au chaud dans le ventre de sa maman, bébé débarque. Et pour de multiples raisons, cet événement ne se passe pas souvent comme les parents l’avaient imaginé.

En quoi la naissance est-elle un moment si déterminant ? Quelle est l’influence de la façon dont le bébé vient au monde sur son développement ? Peut-on rattraper les rencontres manquées ?

Intervenants

Dr Marc Pilliot, pédiatre au centre hospitalier de Tourcoing et président de la Coordination Française pour l’Allaitement Maternel (CoFAM) ;

Dr Christophe Massin, psychiatre et auteur de l’ouvrage Le bébé et l’amour, paru aux éditions Aubier en 1998.



Diffusion du reportage Zone interdite sur M6le 3 mai, sur l'unité de psychologie périnatale, à Lyon. : Parents fragiles, enfants en danger

Pouponner n'est pas un jeu, et devenir parent peut même s'avérer une étape difficile à surmonter. Chaque année en France, 4500 filles de moins de 18 ans deviennent mères. Elles passent des jeux d'enfants aux jeux amoureux et se retrouvent enceintes, cumulant maternité et adolescence. Parfois, chez certains bébés, les médecins ont du mal à savoir ce qui relève de la maladie et du problème psychologique. A Lyon, le service dirigé par le professeur Yves Boudart étudie les comportements des nourrissons en souffrance. Certains parents, incapables de supporter les pleurs de leur nouveau-né, se mettent à le maltraiter. Le syndrome du bébé secoué a des conséquences graves comme des lésions au cerveau, parfois irréversibles. Une équipe de «Zone interdite» a mené l'enquête.


--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 09/05/2009 20:04 - Auteur : betty_blue
--------------------------------------------------------------------------------

Pourquoi créer un lieu de parole pour parents en difficulté autour de la naissance d’un enfant ?



A l’origine de la création de Maman Blues 35


Il arrive souvent qu’en parlant à d’autres femmes d’un vécu de maternité difficile, une grande compréhension mutuelle se manifeste, comme si les dires de l’une renvoyaient au vécu (réel, imaginaire, ou inconscient) de l’autre. Comme si les mots de l’une faisaient écho aux maux de l’autre, ou d’une autre connue d’elle.

Certaines femmes vivent des moments de la maternité douloureusement, traversent des moments d’angoisses (de quelque ordre qu’il soit), de solitude profonde ; certaines vivent mal leur grossesse, ou sont même empêchées d’avoir un enfant par peur de la grossesse, ou de l’accouchement, ou de la mère qu’elles pensent devenir ; d’autres gardent un mauvais souvenir de l’accouchement, étape vécue parfois comme un véritable traumatisme, et qui, faute d’être parlé ou véritablement écouté, marquera de son empreinte le corps et le cœur de la mère, de son enfant, et influera sur leurs relations futures. Pour d’autres mères encore, c’est le séjour à la maternité lui-même, dans les suites de couches, qui sera vécu douloureusement, et source (ou catalyseur) des difficultés maternelles à venir (informations contradictoires de la part de l’équipe médicale, jugement porté sur les pratiques maternantes de la jeune mère, équipe médicale pressée n’ayant le temps d’accomplir que le suivi technique de la mère et de l’enfant, peu d’écoute et pas les moyens de prendre le temps d’une sincère empathie, pas d’intimité – viol permanent des moments d’intimité mère-enfant, qui gêne le développement d’une harmonie mère enfant, bruit permanent source de stress, visites des proches et de ceux qui rendent visite à la ‘colocataire’…)

Bref, un certain nombre de femmes portent un poids émotionnel douloureux autour du devenir mère. Mais combien d’entre elles réussissent véritablement à en parler, autrement que par quelques mots incidemment lâchés ici ou là ? Combien peuvent réellement revenir sur ces moments pénibles de la maternité, en parler encore et encore jusqu’à en guérir réellement ? Combien de femmes sont tout simplement conscientes de leurs difficultés, masquées parfois par une grande fatigue physique qu’on met sur le compte du rythme de vie du bébé, ou masquées parfois par un état de grande excitation euphorisante ou une multitude de projets, bref un état inhabituel mais qu’on n’identifie pas comme tel ?

Certaines réussissent à oublier (ou oublient sans même y penser) ces vécus difficiles, d’autres n’y parviennent que partiellement (émotions prêtes à ressurgir intactes lors d’une grossesse ultérieure, ou à l’évocation d’un souvenir douloureux par une autre mère), voire n’oublient pas du tout ; quoiqu’il en soit ces douleurs maternelles colorent les relations mère enfant, qu’on en ait conscience ou non, elles font partie de leur histoire commune, de la proto histoire du bébé, et de la mère qu’elle est devenue. Parfois ces difficultés ne seront palpables qu’à travers les vécus de grossesse (ou d’absence de grossesse) de leurs filles elles-mêmes.

Faute de pouvoir parler, les femmes gardent en elles ces vécus douloureux, mais la douleur atteint parfois des sommets tels qu’elle ne peut plus être contenue, qu’elle menace la vie de la mère ou de son enfant ; il est alors nécessaire, quasi-obligatoire, pour la survie (physique, psychique) de la mère et/ou de son enfant, de prendre en charge ce couple mère enfant (suivi psychologique, psychiatrique, hospitalisation en maternologie).
Les difficultés vécues autour de la maternité ont peu de place et de moyens pour s’exprimer : le suivi de la grossesse est hautement technique, la mère-en-devenir n’est pas contenue psychologiquement, et elle peut se sentir en quelque sorte abandonnée à la naissance de son bébé, alors même que le processus du devenir mère ne s’est pas nécessairement enclenché, ou est à peine ébauché, voire totalement paralysé par la réalité du bébé, la réalité de l’accouchement ; la jeune accouchée se trouve, ou se sent, lâchée par l’équipe médicale, parfois même par l’entourage, le centre d’intérêt s’étant désormais déplacé sur le bébé ; et la mère vit son hémorragie émotionnelle toute seule, dans cette paradoxale solitude malgré la présence des siens, elle se vide de ses repères, dans la tourmente émotionnelle qu’est la naissance, comme elle s’est vidée de son bébé, et ce vide affreux laisse place à des angoisses fondamentales, qui peuvent parfois s’avérer morcellantes.

La naissance fait naître un être physique, mais pas nécessairement psychique ; elle fait naître une mère physique, mais pas forcément une mère psychique. La naissance psychologique de l’un et de l’autre peut être empêchée par un vécu de maternité douloureux, voire traumatisant.

Il est fondamental de poursuivre l’accompagnement de la mère et de son bébé dans leur naissance psychique réelle à tous deux. Il faut cesser de croire à la simultanéité de ces différentes naissances, cela n’a rien d’obligatoire, de nécessaire, de naturel ni d’instinctif. La grossesse ne s’arrête pas à la date de l’accouchement (d’ailleurs une mère peut continuer à se représenter, se penser enceinte, après la naissance de son enfant). Le suivi ‘médical’ de la grossesse ne devrait s’achever que lorsque les vécus douloureux ou problématiques de la maternité ont été levés, lorsque la mère psychique et le bébé psychique peuvent entrer en relation et se donner mutuellement naissance.


J’aimerais donc créer un lieu de parole pour les femmes enceintes et les jeunes mères qui ressentent le besoin d’exprimer, en groupe ou en entretien individuel, certains vécus de maternité difficiles voire traumatisants – maux que les professionnels de la santé ne peuvent (ne veulent) entendre par manque de temps, excès de technicité, et représentation duelle du corps et de l’esprit.

Un lieu où les (futures) mères trouvent soutien empathique et écoute bienveillante, sans jugement, ni minimisation ou banalisation de leurs sujets d’angoisse – cette minimisation dégrade l’image de soi de la mère : « puisque le médecin me dit que je n’ai pas à angoisser, qu’est ce que j’ai donc à continuer à me faire des nœuds à la tête et à m’affoler pour rien, c’est fou que je n’arrive pas à contrôler mes pensées, je devrais faire comme les autres femmes qui, elles, ont l’air beaucoup plus sereines que moi, plus heureuses, plus fortes, et donc mieux armées pour accueillir leur enfant ». Un lieu où l’amour maternel ne soit pas considéré comme instinctif, immédiatement évident. Un lieu où la femme puisse reprendre confiance en elle, en ses capacités, où elle cesse de voir l’Autre (le médecin par exemple) comme porteur de Vérité : c’est la femme elle même et personne d’autre, qui porte sa vérité, et il faut l’aider à ne pas laisser les autres se l’approprier (pas facile quand on est fragilisée par la crise de maternité).

Un lieu où l’on s’inscrive en faux contre l’idéalisation de la maternité, où l’on refuse les images toutes faites de maternité nécessairement épanouissante. Un lieu où l’on aborde une autre réalité de la grossesse, alors même que la grossesse aura été fortement désirée, et longtemps attendue. Où l’on a conscience que le dictat du bébé parfait – objet idéal, programmé, désiré, pensé, aux contours bien dessinés, prévu par les parents pour répondre à leurs attentes (et celles de leur environnement socio-familial), leurs désirs, et investi d’un mandat transgénérationnel lourd, peut compromettre, paralyser (par excès de contraintes) le processus de parentalité. Où l’on a conscience de l’effet parfois ravageur de l’excès du tout-maîtriser-à- tout- prix, de la conception à l’après naissance. Même l’enfant imaginaire est en partie maîtrisé, restreint dans son développement par l’image échographique. Un lieu où la femme cesse de courir après la mère idéale qu’elle imaginait devenir, pour être simplement mère de son enfant ; où elle puisse relier les rivages qui séparent le bébé réel du bébé imaginaire.

Je voudrais un lieu où l’on redonne à la grossesse tant psychologique que physiologique, une certaine liberté d’expression, et où l’on puisse accueillir l’ambivalence des (futures) mères.

Femmes enceintes :

Je voudrais que les femmes puissent venir y parler de leurs angoisses physiques et psychologiques, angoisses à devenir mère, de leurs angoisses face au changement de leur corps, du séisme émotionnel que la grossesse représente, de cette crise identitaire majeure qu’est la grossesse, de leurs émotions ravivées d’ancien bébé, ex-petite fille de leur mère, de ce passé relationnel avec leur propre mère, de leur projection d’elles-mêmes en tant que future mère, de leur image d’amante au sein du couple conjugal, de leur représentation du futur père, de leur futur couple parental ; qu’elles puissent venir parler de leur bébé imaginaire, de la place de l’enfant à venir dans la fratrie qu’elles font naître, de leur propre fratrie, de leur culpabilité à l’égard de leur(s) aîné(s), à l’égard de leurs propres parents-devenant-grand-parents.

Qu’elles puissent venir parler de leur peur de l’accouchement, de l’éventualité (parfois angoissante) de la césarienne, du vécu ravivé de leurs précédents accouchements ; qu’elles puissent en parler encore et encore sans se faire museler par le rassurant ‘ne vous inquiétez pas, tout va bien se passer, et vous ne sentirez rien avec la péridurale’ – fin de la discussion.
Il faut savoir entendre aussi que ces angoisses peuvent parler de l’ambivalence de la mère face à son futur enfant.

« Ces mouvements de haine et d’ambivalence non élaborée sont l’objet d’un déni véritable de nombreux soignants de la petite enfance qui probablement ne sont pas prêts à les reconnaître et les élaborer eux mêmes. », Nathalie Boige.

Je voudrais un lieu qui permette à cette ambivalence, à cette haine du fœtus de s’exprimer, puisque l’équipe médicale n’a pas les moyens de l’accueillir. Il faut savoir l’accueillir, lui donner un contenant (matérialisé notamment par le lieu de parole), la laisser s’écouler, sans la museler par des réassurances technico-médicales.

Il faut permettre aux mères de parler de leur (parfois immense) déception de porter un garçon plutôt qu’une fille ou vice versa ; ne jamais banaliser ni sous estimer cette déception, l’enfant à naître est porteur de cet élément de son histoire, que la mère dépasse sa déception première ou qu’au contraire elle ne réussisse jamais à faire le deuil de la fille ou du garçon imaginaire qu’elle n’a pas eu(e).

Je voudrais un lieu où l’on se préoccupe tout simplement de la grossesse psychique des femmes, car tout comme la grossesse physiologique elle comporte ses étapes : or personne ne se préoccupe vraiment de son développement (sans toutefois tomber dans le piège de la normalisation). La grossesse psychique est une notion fondamentale, malheureusement encore trop souvent négligée, par manque de moyens (temps, connaissance, capacité d’écoute réelle).

Post natal :

Je voudrais que les femmes puissent venir parler du vécu de leur accouchement, revenir sur le déroulement de l’accouchement et des premières heures, premières journées qui ont suivi ; leur permettre de mettre des mots sur ce qu’elles ont pu vivre de manière traumatisante dans leur corps, les aider à trouver du sens à ce qu’elles ont vécu, leur permettre d’identifier leurs émotions, et y mettre de l’ordre ; les aider à s’approprier l’histoire de leur accouchement et les émotions qui y sont rattachées.

Je voudrais qu’elles puissent parler de leur déception face à leur enfant réel, comparé à leur bébé imaginaire ; qu’elles puissent dire sans honte qu’elles ne se sont pas senties heureuses quand on leur a mis le bébé dans les bras, qu’elles ont peut-être même éprouvé du dégoût, de la haine pour lui, vu ce que qu’il leur avait fait subir et souffrir ; qu’elles puissent dire qu’elles n’ont rien ressenti, aucun mouvement affectif pour lui, qu’elles ne se sont pas senties mère de ce bébé étrange, rien qu’une immense lassitude et aucune envie du tout. Qu’elles puissent dire ce ventre vide, ce cœur vide, leur incapacité à se sentir mère, leur peur de devoir assumer un bébé, leur peur de ne savoir l’aimer, de ne savoir s’en occuper, leur peur de faire mal, leur peur de lui faire du mal, de ne pouvoir vivre avec lui, leur peur de ne pas réussir à l’allaiter, leur peur de l’empoisonner, leur peur de l’allaiter aussi. Leur peur de ne pouvoir être heureuse avec lui, peur de ne plus jamais pouvoir être heureuse, peur de ne plus jamais connaître l’insouciance, de ne plus jamais être libre, d’être enchaînée pour toujours à un autre dont elles auront à jamais la (l’écrasante) responsabilité, peur de n’être plus qu’un couple parental et non plus conjugal, peur de n’être plus qu’une mère et non plus femme, peur d’être imparfaite, moins parfaite que ses amies, moins parfaite que notre mère idéale, que notre mère.

Qu’elles puissent parler de leur incapacité à se détacher physiquement de leur bébé, de leur inquiétude permanente quant à la santé et au bien-être de leur enfant, de leur préoccupation maternelle extrême, obsédante, envahissante.

Qu’elles puissent parler de leur regret d’avoir fait cet enfant, de leur rejet, voire de leur haine envers lui, sentiment d’autant plus culpabilisant qu’elles auront peut être longuement et mûrement réfléchi le projet d’avoir un enfant, vécu des difficultés ‘conceptionnelles’, connu un parcours d’AMP.

Dans le fond, l’objectif de ce lieu de parole est de libérer la parole au-delà de la honte et culpabilité ressenties, de lever le voile auprès d’un « écoutant » (en entretien individuel) ou d’autres femmes partageant le même type d’expérience (en groupe de parole). Il faut aider les femmes en souffrance à percevoir et prendre conscience de leur mal-être, et du fait que cette souffrance n’est ni normale (masochisme féminin, fruit du refus de l’ambivalence ressentie envers leur bébé) ni un passage obligé de la maternité. Alors seulement elles pourront accéder aux soins proposés par des professionnels spécialistes de la maternologie.


Asted
Coprésidente de maman blues 35
"C'est ce qui échappe aux mots que les mots doivent dire" Nathalie Sarraute
Céder sur les mots , c'est céder sur les idées.

Avatar du membre
betty_blue
Messages : 2842
Enregistré le : 10 janv. 2010, 22:14

Re: A DECOUVRIR - A SAVOIR - A LIRE ....

Message par betty_blue » 29 janv. 2010, 22:43

Ajouté le : 09/05/2009 20:10 - Auteur : betty_blue
--------------------------------------------------------------------------------

Un joli rêve dans un terrible cauchemar
« Le bonheur est au bout du chemin » (mon médecin)


J’ai 30 ans lorsque je tombe enceinte d’un petit bébé très désiré. Cela fait 4 ans que je vis avec mon ami, 6 ans que nous sommes ensemble...

La grossesse

La grossesse se passe très bien, malgré une petite angoisse au départ (à cause du distilbène).
Je mets tout en oeuvre pour ne pas ressembler à ma mère, plutôt de nature anxieuse (grossesses difficiles, perte d’un bébé, manque de confiance dans les médecins...) et donc je me blinde en ne lisant aucun livre, en restant sur mon petit nuage. Je décide que le corps médical sera forcément compétent et que tout se passera bien.
Je suis heureuse de voir mon ventre s’arrondir de jour en jour...

L’accouchement

On me laisse une semaine supplémentaire par rapport à la date prévue d’accouchement.
Je fatigue un peu et l’angoisse monte (vais-je savoir accoucher ?).
On décide de provoquer l’accouchement, je dois donc rester une nuit (seule, sans mon ami, je suis déçue) à la maternité.
Le lendemain, perfusion, déclenchement, rien ne se passe comme prévu : le coeur du bébé ralentit, et même si c’est courant, je n’y connais rien et je panique. Je n’ai pas encore de péridurale et tout à coup une contraction extrêmement violente arrive : je souffre terriblement et j’ai à nouveau une peur panique pour le bébé. Le personnel suit le protocole : péridurale, puis anesthésie pour finir avec une césarienne en urgence.
Nous pouvons tout de même vivre l’accouchement ensemble avec mon ami et nous gardons un bon souvenir de la présentation de notre petit garçon. En plus je suis très fière que ce soit un garçon, après plusieurs génération de filles du côté maternel.
Je ne vis pas mal le fait que ce soit une césarienne, pour moi c’est un soulagement, tellement j’ai eu peur.

Le post-partum

Le lien se fait avec mon fils, mais trois semaines après je sombre dans un état dépressif avec des crises d’angoisse quotidiennes et divers symptômes dont un particulièrement effrayant : la sensation d’amnésie du ressenti de soi. Je sais qui je suis, mais je ne le ressens plus.
Du coup ce symptôme entraine une sensation de dissociation : je suis là sans être là, je m’entend parler aux gens... je suis terrifiée par ce que je ressens et la dépression s’accentue. Tout me semble insurmontable (m’occuper de mon bébé) et le desespoir s’installe dès le matin quand mon ami part au travail, je pleure, je vais vomir tellement je suis envahie d’angoisses. Des angoisses diffuses, sans objet parfois.
J’ai le sentiment que la journée va se terminer et ma vie avec.
Je suis rapidement prise en charge par ma belle-mère chez qui nous allons vivre 1 mois tous les trois. Elle me laisse ma place de maman et fait son maximum mais cela ne suffit pas.
Je suis très vite suivie par un psychiatre, puis au bout d’un an par un autre mais les résultats ne sont pas spectaculaire.
Je tente de reprendre le travail, mais je suis arrêtée au bout d’un mois pour une année....
Au travail j’ai la sensation que je ne reverrai jamais mon fils, qu’un nuage noir va m’engloutir ou bien lui... C’est intenable, même si je continue d’assurer en apparence. Le sentiment de dissociation et de ne plus savoir qui je suis est à son comble.
Avec mon fils je connais des moments merveilleux malgré tout, je me sens pas une maman très épanouie, mais je ressens beaucoup d’amour.
Ma grande souffrance c’est que j’ai le sentiment de ne pas pouvoir profiter de ce joli rêve, comme si je m’auto-empêchais d’être heureuse...

Avec le temps, grâce à mon ami, à mon médecin traitant, à ma famille , mes parents , une amie qui est venue presque tous les jours chez moi, une belle-soeur, aux anxiolitiques, la rencontre des mamans sur le forum de Maman Blues et la reprise du travail la deuxième fois... tout s’est apaisé.
Le bonheur était effectivement au bout du (long) chemin...
Depuis, un deuxième bébé est arrivé. J’ai été suivie par une psychologue sspécialisée en psychisme et périnatalité un an au moins avant de mettre ce joli projet en route.
Le post-partum cette fois fut nettement plus serein et du coup plus heureux.

*************************************************************************************************


A la naissance de ma fille, j'ai débuté une psychose puerpérale. le rythme
de mes pensées devenait effréné. J'ai eu de graves insomnies.
Une hospitalisation s'est imposée quelques jours après la naissance.
Alors qu'il s'agissait d'une grossesse désirée et que je n'avais pas eu
d'antécédents auparavant.
Heureusement le traitement s'est révélé efficace, j'ai pu retrouver ma
famille au bout de 15 jours.
ensuite j'ai été suivie, pendant plusieurs mois, par une psychiatre et une
psychologue.
Le sentiment d'amour maternel a mis environ un an à se déclencher.
maintenant ma fille a trois ans, nous sommes très complices et l'idée de
devenir à nouveau mère apparaît aujourd'hui comme une évidence.

**********************************************************************************************************



Un début difficile, mais du bonheur au quotidien aujourd’hui


Lorsque j’ai vu que le test de grossesse virait au positif, j’ai littéralement sauté de joie. D’ailleurs, notre chien qui croyait que c’était un nouveau jeu de celui qui saute le plus haut était tout sautillant également. Je me suis alors demandé comment l’annoncer à mon amie, de façon la plus romantique possible bien sûr. Et puis j’ai tout simplement pris le téléphone pour l’appeler au boulot. Ca faisait 3 ans que nous attendions cette bonne nouvelle alors je ne pouvais plus attendre. Elle a explosé de bonheur à son tour, en m’ayant demandé une dizaine de fois si j’étais sûre du test.

Ensuite, il y a eu les 9 mois d’attente, de préparation. La grossesse m’allait très bien. J’étais en forme, contente de voir mon ventre s’arrondir de jour en jour. Ma compagne était au petit soin pour moi. L’accouchement s’est déroulé à merveille, nous étions impatientes de voir la petite bouille qui allait partager notre vie et bien évidemment c’était le plus beau bébé du monde !

Rien ne me laissait donc présager ce qui allait se passer ensuite. Dès le 1er jour, je me suis sentie désemparée. Je ne m’attendais pas à ressentir cela, c’est-à-dire rien de ce que l’on appelle l’instinct maternel. Je ne sentais rien entre mon enfant et moi, je ne savais pas comment la calmer quand elle pleurait, je ne savais pas comment faire avec elle. J’avais le sentiment qu’on avait oublié de me donner le mode d’emploi. Je n’arrivais pas à la nourrir correctement et je m’en voulais, j’avais l’impression qu’elle pleurait dès que nous étions seules et ses pleurs étaient terribles pour moi. J’avais peur d’être seule avec elle.
A la maternité, les sages femmes et autre personnel m’ont dit que ça allait passer, que les crises de larmes étaient normales, qu’il ne fallait pas s’inquiéter.
Je me sentais nulle, j’avais le sentiment de ne pas l’aimer alors que nous l’avions attendue si longtemps et avec tellement d’amour.
Je me disais qu’une fois à la maison, ça irait mieux, que nous serions chez nous. Mais les choses se sont empirées, jusqu’à un fameux soir où notre petite fleur avait beaucoup pleuré et là, l’idée de la balancer par la fenêtre m’a traversé l’esprit. J’ai posé notre fille dans son lit, et j’ai éclaté en sanglots. Elle avait alors 2 mois.
Mon amie ne savait plus quoi faire, elle était aussi désemparée que moi. Elle a réussi à calmer notre fille et nous avons décidé d’aller chez le médecin le lendemain. Nous avions déjà parlé plusieurs fois avec notre médecin traitant qui a été très à l’écoute de notre problème. Nous avons décidé ensemble de me mettre sous antidépresseur, pour pouvoir assurer avec notre petit bout et pour pouvoir traiter cette dépression post-partum comme on l’appelle. Parallèlement, nous avons cherché des solutions pour trouver un soutien psychologique. Le parcours a été difficile et encore grâce à notre médecin traitant et aussi notre sage femme, nous avons trouvé une psychologue clinicienne avec qui je travaille encore actuellement pour tenter de comprendre pourquoi cette naissance et les débuts avec ma fille ont été si difficiles.

La présence de ma compagne a été un réel soutien, bien plus que cela même. Sans son écoute, son désir de m’aider, je ne sais pas comment je m’en serais sortie. Cette période a été très difficile pour elle aussi. Elle devait s’occuper de moi et de notre fille. Beaucoup de choses ont reposé sur ses épaules pendant plusieurs semaines. Du fait de la peur que j’avais de rester seule avec notre fille, je lui en voulais de ne pas pouvoir rester avec moi. Dès qu’elle partait travailler, j’avais une boule qui se mettait en place dans mon ventre et qui ne disparaissait que lorsqu’elle rentrait le soir. Je ne me rendais même pas compte que les choses étaient difficiles pour elle également. Elle cherchait à m’aider mais ne savait comment faire. J’avais beaucoup de colère en moi, et mon amie en a été la principale victime (ainsi que notre chien !). « Merci à toi mon amour d’avoir su m’écouter, d’avoir eu cette patience et cette force de rester à mes côtés ».


Un an après la naissance de notre fille, il m’arrive encore de me sentir nulle mais j’ai pris plus d’assurance en moi et un lien existe vraiment entre nous maintenant. Quand nous nous regardons dans les yeux, quand je la serre dans mes bras, quand je la regarde s’éveiller et même quand elle pleure, je sens ce petit quelque chose qui s’appelle peut être la fibre maternelle mais que j’appellerai tout simplement l’amour qu’une mère peut ressentir pour son enfant.

Aujourd’hui, le deuxième bébé est à l’ordre de jour et j’avoue que j’angoisse un peu à l’idée que les choses puissent se passer de la même façon. Mais, mon amie et moi avons réussi à mettre des choses en place et à nous entourer pour faire en sorte que ce soit différent.

Je souhaite par ce témoignage pouvoir aider les parents qui vivent une situation similaire, c’est pourquoi j’ai également décidé d’adhérer à l’association Maman Blues 35.
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 09/05/2009 21:48 - Auteur : betty_blue
--------------------------------------------------------------------------------
http://zigszags.free.fr/mobilisationdes ... tition.php

PETITION DE SOUTIEN AUX SAGES-FEMMES
--------------------------------------------------------------------------------

ATTENTION, SAGES-FEMMES EN DANGER
5 années d'études après le bac qui ne sont toujours pas reconnues …
Sans Sage-Femme, finis l'accompagnement et la bonne prise en charge de la naissance en douceur …

Nous avons besoin de votre soutien !

Signez, pour nous aider, la pétition qui sera remise à la délégation chargée des négociations et adressée au Premier Ministre, au Ministère de la Santé et de l'Enseignement Supérieur, à l'Assemblée Nationale et au Sénat pour la reconnaissance de notre profession médicale.
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 11/05/2009 08:13 - Auteur : betty_blue
--------------------------------------------------------------------------------
Quelques informations à la date du 11 mai 2009.

Prochaine réunion Maman Bues :
Samedi 13 juin à la maison des associations Paris 15 (ordre du jour et horaires non définis pour le moment).

Deux pétitions importantes :
Celle mise en place par notre association :
http://www.lapetition.be/en-ligne/risqu ... -4242.html
Et celle de soutien aux sages femmes :
http://zigszags.free.fr/mobilisationdes ... tition.php

Rappel : Relais Maman Blues Lyon , le 16 mai 2009
Mise en place du premier groupe de parole sur Lyon le 16 mai 09. Adresse : Centre social et culturel des Barolles- 48/50 place des Barolles - 69 230 Saint Genies Laval.Ligne de bus 10 arrêt : Basses Barolles

Rappel : association Maman Blues 35 Rennes le 16/18 mai et 13/16 juin 2009
Nouveau témoignages de mamans sur notre site :
http://www.maman-blues.org/forum/list.php?forumid=91
L'association Maman Blues 35 tiendra une permanence au Café Clochette, 37, rue de Dinan à Rennes le samedi 16 mai et le samedi 13 juin de 10h à 11h3O. Prochaines dates des groupes de parole : le 18 mai et le 16 juin 2009, dans les locaux de Sources, 2 allée de Lucerne à Rennes.

le Green le 14 mai à 20h45
«La première demeure »les traces du prénatal dans les œuvres d’art la sculpture d’Henry Moore en rapport avec le concept de « césure » de bion. Simone Korff Sausse psychanalyste. Lieu de réunion du grenn : Mditel: 28, boulevard pasteur 75015 paris. Métro : pasteur ou montparnasse

Rappel : Semaine Mondiale de l’Accouchement Respecté 2009 13/15 mai Marseille
Dans le cadre de la Semaine Mondiale de l'Accouchement Respecté 2009, L'Alliance Française pour l'Accouchement Respecté, « Dessine moi un bébé », et « Césarine » organisent le 13 mai Puyricard, et le 15 mai à Marseille, des rencontres autour des naissances par césarienne.

Rappel : 12e Rencontres de la coordination Nationale à Creil les 15/17 mai 2009
En pleine lutte pour le retrait du projet Bachelot-Sarkozy, ces rencontres de Creil vont permettre d'accroître les convergences et les mobilisations en cours ! Et surtout rappeler que les destructions liées aux choix politiques menés dans la santé depuis de nombreuses années continuent partout et s'annoncent nombreuses... Ivry (plus de 2000 accouchements) ferme le lendemain de nos rencontres, le 18 mai ! La loi BACHELOT est dommageable, notre histoire récente le prouve ! Des Comités, Collectifs et Associations vont analyser lors de ces rencontres Les dégâts des restructurations, centralisations et privatisations déjà réalisées...
Venez nombreux à Creil. Vous êtes toutes et tous les bienvenu(e)s. Une conférence de presse aura lieu le samedi matin 16 mai à 11h30. Nos amis de Creil pour prendre en charge votre hébergement ont besoin de vos inscriptions.
Contactez Paul CESBRON responsable de Creil : cesbron@wanadoo.fr
Et récupérez les fiches d'inscriptions sur notre site :
http://www.coordination-nationale.org/a ... 0Creil.htm

le 19 mai Catherine Bergeret Amselek présentera son nouveau livre à la librairie le Divan à partir de 20 heures "la vie à l'épreuve du temps" . 203 rue de la Convention Paris 15. Métro Convention.

Rappel : Réseau Ombrel le mardi 9 juin 2009. Lille (59)
Voir fichier joint à ce mail : le réseau Ombrel organise une journée autour de l’accompagnement de la césarienne. Inscription gratuite mais obligatoire.
http://www.ombrel.fr/

L’Espace Parentèle de la maternité de l’hôpital Trousseau le mardi 9 juin 2009. Paris
Voir fichier joint. Dans le cadre des activités de l’Espace Parentèle de la maternité de l’hôpital Trousseau, nous organisons une journée professionnelle sur le thème des mutilations sexuelles féminines, le mardi 9 juin. Nous y invitons les professionnels de l’hôpital et les partenaires du réseau de l’est parisien. Vous trouverez en pièce jointe la plaquette et la fiche d’inscription. Merci de diffuser cette information le plus largement possible.

Jean Marie Delassus le 17 juin 2009 université Paris Sorbonne
Colloque pluridisciplinaire : "Le nouveau-né, un objet philosophique ?"
Avec JMD : « La fracture ontologique du nouveau-né »
Responsables scientifiques : Jean-Michel Besnier (Université de Paris-Sorbonne) Philippe Descamps (Cerses. CNRS - UMR 8137).
Renseignements : http://pagesperso-orange.fr/nouveau-ne/
http://cerses.shs.univ-paris5.fr/spip.php?article327
Contact/informations : philippe.descamps@sciences-po.org

--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 15/05/2009 16:24 - Auteur : betty_blue
--------------------------------------------------------------------------------
le 19 mai prochain Catherine Bergeret Amselek, auteure psychanalyste, présentera son nouveau livre à la librairie le Divan à partir de 20 heures:
"la vie à l'épreuve du temps" .

203 rue de la Convention Paris 15. Métro Convention.

j'ai reçu une invitation à ce sujet que je peux partager avec d'autres personnes.
Si cela vous interesse, Il vous suffit de me le signaler sur le mail de l'association :
association_maman-blues@voila.fr

Trés cordialement à tous
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 22/05/2009 21:29 - Auteur : betty_blue
--------------------------------------------------------------------------------
Quelques informations
à la date du 22 mai 2009.

Association Maman Blues

 Mercredi 27 mai à 19 heures :
Maman Blues en direct sur télessonne : http://www.telessonne.fr/web3/?Menu=Direct

 Samedi 13 juin, prochaine et dernière rencontre de Maman Bues avant l’été:
De 14 heures à 18 heures à la maison des associations, 22 rue de la Saïda, Métro Porte de Versailles Paris 15.Renseignements : association_maman-blues@voila.fr

 Fin septembre 2009 : Maman Blues a le plaisir de vous annoncer la parution de son livre :
« Tremblement de mère » aux éditions de l’Instant Présent. http://www.editions-instant-present.com/
Ce livre qui est un recueil de plusieurs témoignages et histoires autour de la difficulté maternelle est le premier du genre qui paraitra en France. Si vous souhaitez le découvrir et souscrire à sa parution, il vous suffira de télécharger le bon de souscription qui sera prochainement sur notre site dans la rubrique « documents à télécharger » :
http://www.maman-blues.org/documents_assoc.php
Et de le renvoyer aux EIP : Editions l'Instant Présent- 21 rue de Malassis - 91650 Breuillet- France.
Le bon de souscription est joint également à ce message , fichier à part

Le tee-shirt de notre association :
Pour plus de visibilité encore, Maman Blues met en vente son tee-shirt, découvrez le et osez nous soutenir en téléchargeant son bon de commande, sur le site :
http://www.maman-blues.org/documents_assoc.php
LE bon de commande également joint à ce message, fichier à part.

 482 personnes ont déjà signé notre pétition en ligne contre le risque de fermeture de l’unité mère bébé de Lyon, et vous ?
http://www.lapetition.be/en-ligne/risqu ... -4242.html


Association Maman Blues 35 Rennes le 13/16 juin 2009
Permanence au Café Clochette, 37, rue de Dinan à Rennes le samedi 13 juin de 10h à 11h3O. Prochaines dates des groupes de parole : le 16 juin 2009, dans les locaux de Sources, 2 allée de Lucerne à Rennes.

Association MAMAYAYA (Nîmes) le samedi 30 mai :
L’association Mamayaya vous invite à une projection-table ronde autour du livre
"la naissance, un voyage " de Muriel Bonnet Del Valle
http://muriel.bdelv.chez-alice.fr/
(rdv à 10h) au Lavoir du puits Couchoux. Toutes les personnes, parents et professionnels, qui s'intéressent à la naissance autour du monde sont les bienvenues.
Vers 12h un repas tiré du sac partage sera proposé.
Merci de votre coopération. Yael Catherinet. Coordinatrice 0620345499.
Retrouvez toute l'actualité de l'association sur : www.mamayaya.org


AGAPA : le vendredi 5 juin 2009 à 20 heures, Paris 17.
Depuis 1994 AGAPA accueille, écoute et accompagne toute personne en souffrance ayant vécu une interruption de grossesse, médicale, volontaire ou accidentelle. A l'issue de son Assemblée Générale, AGAPA vous invite à une conférence débat avec le docteur Marie-José Soubieux, pédopsychiatre et psychanalyste, auteur du livre : « Le berceau vide – Deuil périnatal et travail du psychanalyste » : vendredi 5 juin 2009 à 20h, au Centre Jouffroy - 70 rue Jouffroy, Paris 17ème.
Métro Wagram (ligne 3) - Bus 31, 94.
Pour faciliter l’organisation, merci de bien vouloir nous répondre à contact@agapa.fr
Nous serions très heureux de cette occasion pour vous rencontrer. Espérant votre présence, recevez, Madame, Monsieur, toutes nos amitiés, L’équipe d'Agapa

Réseau Ombrel le mardi 9 juin 2009. Lille (59)
Le réseau Ombrel organise une journée autour de l’accompagnement de la césarienne.
Inscription gratuite mais obligatoire. http://www.ombrel.fr/



L’Espace Parentèle de la maternité de l’hôpital Trousseau le mardi 9 juin 2009. Paris
Dans le cadre des activités de l’Espace Parentèle de la maternité de l’hôpital Trousseau, nous organisons une journée professionnelle sur le thème des mutilations sexuelles féminines, le mardi 9 juin. Nous y invitons les professionnels de l’hôpital et les partenaires du réseau de l’est parisien.

Jean Marie Delassus le 17 juin 2009 à Paris, université Paris Sorbonne
Colloque pluridisciplinaire : "Le nouveau-né, un objet philosophique ?"
Avec JMD : « La fracture ontologique du nouveau-né ».
Responsables scientifiques : Jean-Michel Besnier (Université de Paris-Sorbonne)
Philippe Descamps (Cerses. CNRS - UMR 8137).
Renseignements :http://pagesperso-orange.fr/nouveau-ne/
http://cerses.shs.univ-paris5.fr/spip.php?article327
Contact/informations : philippe.descamps@sciences-po.org

Mercredi 17 juin 2009, 21h , conférence de Monique BYDLOWSKI : Les enfants du désir
Discutants : Francis Drossart et Joëlle Rochette.
Lieu : à préciser ultérieurement. Argument : L'argument sera communiqué ultérieurement
Secrétariat Scientifique : Francis Drossart, 64, rue Saint-Louis-en-l’Ile, 75004 Paris.
Tél. : 06 85 21 25 57 E.mail : fdrossart@ch-perrens.fr .Pascal Herlem, 80, avenue de France, 74000 Annecy. Tél. : 04 50 23 78 24 E.mail : HerlemPascal@aol.com.Inscription : Entrée libre

Colloque lundi 22/06/2009 de l’École des Parents et des Educateurs IDF
La parentalité à l’épreuve de la pratique : http://www.epe-idf.com/

Association SOS Les Mamans
Découvrez cette association qui lutte pour les droits des mères et de leur (s) enfants (s) : http://www.soslesmamans.com/topic1/index.html
Et prenez connaissance de leur pétition contre la proposition de loi qui vise à imposer la résidence alternée pour les enfants de parents séparés par défaut. :
http://www.lapetition.be/en-ligne/non-l ... -4045.html


--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 31/05/2009 18:07 - Auteur : betty_blue
--------------------------------------------------------------------------------
Relais Maman Blues Lyon : groupe de paroles le samedi 6 Juin 2009

Le prochain groupe de paroles de notre relais MB Lyon aura lieu samedi prochain:
Le samedi 6 Juin 2009
Nous aurons le plaisir de vous accueillir de 14h30 à 16h00 au centre social et culturel des Barolles, 50 place des Barolles, 69230 st Genis Laval

Renseignements : relaismblyon|at|laposte.fr
Boissons et gourmandises seront les bienvenues…

--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 08/06/2009 15:41 - Auteur : betty_blue
--------------------------------------------------------------------------------
Bonjour

Notre dernière réunion et rencontre avant les vacances d'été aura lieu samedi prochain à partir de 14 heures au 22 rue de Saïda, Maison des associations, 75015 Paris.
Métro : Convention ou Porte de Versailles.

Nous vous attendons nombreux et nombreuses.
Pour tout contact ou renseignements suplémentaires :
association_maman-blues@voila.f

Nadège Beauvois/betty_blue
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 11/06/2009 13:18 - Auteur : betty_blue
--------------------------------------------------------------------------------
Informations à la date du 12 juin 2009.

!!! Prochaine réunion Maman Blues samedi 13 juin !!!
Maison des associations Paris 15 à partir de 14 heures. Parents, futurs parents, professionnels de la santé ou autre, soyez les bienvenus. Renseignements: association_maman-blues@voila.fr

« Les phrases assassines de nos maternités » :
un recueil de mots acides, maladroits et parfois fort méchants entendus par nos mamans blues. Le fichier sur demande auprès de notre boite mail.

Soutenez notre association et portez notre tee-shirt :
(en vente au prix de 12 euros pour les membres, 14 euros pour les non membres) : nous contacter par mail.

Notre futur livre : « tremblement de mères » en souscription (parution en septembre)
nous contacter pour recevoir le bulletin de souscription.

Et toujours notre pétition contre le risque de fermeture d’une unité mère bébé à Lyon :
http://www.lapetition.be/en-ligne/risqu ... -4242.html
593 personnes ont signé celle-ci à la date du 11 juin, et vous ?


Relais Maman Blues Lyon : samedi 04 juillet 2009
Troisième groupe de parole sur Lyon le 4 juillet 2009 de 14h30 à 16h00.
Adresse : Centre social et culturel des Barolles- 48/50 place des Barolles - 69 230 Saint Genies Laval.Ligne de bus 10 arrêt : Basses Barolles

Chilly Mazarin (91) à partir de juillet 2009: Groupe de Parole en partenariat avec l'association « Maman -blues »
Le cabinet de psychologie MELANIE DEBONNAIRE propose des groupes de paroles pré et post natals, qui ont pour objectifs d'apporter un soutien aux femmes enceintes et aux jeunes mamans. Ce groupe aura lieu 1 fois par mois pendant 2 heures. Les horaires restent encore à définir fonction des disponibilités des participantes. L'inscription devra être précéder d'un entretien individuel avec la psychologue, sur rendez vous. L'inscription est soumise à une participation individuelle de 30 € par mois. Une partie de la participation sera reversée à l'association « maman blues » pour accompagner leur démarche auprès des différentes structures. Le groupe sera co-animé par Mme DEBONNAIRE et par une bénévole de l'association « Maman Blues ».

Association Maman Blues 35 : les 13/16 juin 2009 Rennes:
L'association Maman Blues 35 tiendra une permanence au Café Clochette, 37, rue de Dinan à Rennes demain samedi 13 juin de 10h à 11h3O. Prochaines dates des groupes de parole : le 16 juin 2009, dans les locaux de Sources, 2 allée de Lucerne à Rennes.

Journée WAIMH du 19 Juin 2009 Recherches en périnatalité
Musée social CEDIAS, 5 rue Las Cases, 75007 Paris (métro Solferino)
Entrée gratuite pour les membres de la WAIMH Fr. (à jour de leur cotisation 2009)
30 € pour les non membres (inscription seulement sur place dans la limite des places disponibles).Renseignements : secwaimhf@noos.fr
09h00 Ouverture de la journée par Sylvain MISSONNIER/Matinée Président : Sylvain MISSONNIER
09h30 : François ANSERMET : Y a-t-il une science du sujet ?
10h00 : Albert CICCONE : L’observation clinique en recherche périnatale
10h30 : Discutant : Bernard GOLSE 10h40 : Discussion avec la salle
11h00-11h30: Pause
11h30: Antoine GUEDENEY : CAPDEP : la prévention précoce est possible
12h00 : Discutante : Drina CANDILIS.12h05 : Discussion avec la salle .12h15 - 14h00 : Déjeuner
Après-midi : Président : Pierre DELION
14h00 Jacques DAYAN, Christian CREVEUIL, Maureen N. MARKS, Sue CONROY, Michel HERLICOVIEZ, Michel DREYFUS, Sylvie, TORDJMAN, Eliane VANHECKE
Les déterminants de la dépression anténatale et ses conséquences. Étude de cohorte.
14h30 : Discutante : Anne-Laure SUTTER 14h35 : Discussion avec la salle
14h45 : Sylvie VIAUX-SAVELON, Ouriel ROSENBLUM : La surveillance échographique prénatale des grossesses à suspicion de malformation : étude du retentissement sur les représentations maternelles
15h15 : Discutante : Marie-José SOUBIEUX .15h20 : Discussion avec la salle
15h30 : Claude TABET, Pierre SCHMIDT, Catherine DUPUIS, Pierre DELION, Michel SOULE : La Maltraitance à fœtus : connaître, comprendre et prévenir
16h00 : Discutante : Véronique LEMAITRE 16h05 : Discussion avec la salle
16h15 : Conclusion : Pierre DELION 17h00 : Fin de la journée.

Jean Marie Delassus : le 17 juin 2009 université Paris Sorbonne
Colloque pluridisciplinaire : "Le nouveau-né, un objet philosophique ?" Avec JMD : « La fracture ontologique du nouveau-né » Responsables scientifiques : Jean-Michel Besnier (Université de Paris-Sorbonne) Philippe Descamps (Cerses. CNRS - UMR 8137). Renseignements : http://pagesperso-orange.fr/nouveau-ne/ http://cerses.shs.univ-paris5.fr/spip.php?article327
Contact/informations : philippe.descamps@sciences-po.org
! Article sur infanticide et déni de grossesse de JMD sur le site de l’huma !http://www.humanite.fr/2009-06-09_Socie ... -regne-pas

La Charité sur Loire samedi 20 juin à 16 h30 : projection « la naissance des parents « Laetitia Lambert:En avant première au cinéma Chrystal palace.17h30 intervention du psychosociologue Jean Epstein sur le thème de : « Devenir parent et père c’est quoi ? »

École des Parents et des Educateurs IDF colloque lundi 22/06/2009
La parentalité à l’épreuve de la pratique
http://www.epe-idf.com/portail/images/s ... %20epe.pdf

Hattenville (76) les 19 et 20 septembre : fête du maternage avec Matern’ et lait L’association Matern’et Lait, créée en 2005 pour le développement et la promotion du maternage, organise la « Fête du Maternage », une grande manifestation qui se déroulera le week-end du 19 et 20 septembre 2009 sur les terres accueillantes de la ferme pédagogique de l’Archelle, à Hattenville, en Seine Maritime.

Colloque : Penser l’infanticide aujourd’hui, Le 16 novembre 2009 à Paris. Colloque organisé par enfances&psy.

Colloque : « Corps et psyché : accords et désaccords » vendredi 27 novembre 2009 Paris 12
Ce colloque s'adresse à tous les professionnels intéressés par les questions relatives aux bébés, aux adolescents et aux sujets âgés. Ils y trouveront des expériences et des réflexions stimulantes pour leur exercice professionnel, à l'entrecroisement des pratiques dédiées à chacun de ces âges charnières.


Cordialement
Nadège Beauvois Temple/ betty_blue
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 23/06/2009 16:50 - Auteur : betty_blue
--------------------------------------------------------------------------------
Informations à la date du 12 juin 2009.

emain sur Europe 1 à 15h40 intervention de notre Coprésidente Léticia Rodriguez dans l’émission « Et si c'était ça le bonheur ? " présenté par Faustine Bollaert.

Nos prochaines réunions à la maison des associations Paris 15e :
samedi 26 septembre
samedi 10 octobre
samedi 14 novembre
samedi 12 décembre

Notre futur livre : « tremblement de mères » en souscription aux éditions de l’Instant Présent (parution en septembre) sur le site de :
http://www.editions-instant-present.com ... -p-12.html

« Les phrases assassines de nos maternités » :
Un premier recueil de mots acides, maladroits et parfois fort méchants entendus par nos mamans blues.
Le fichier sur demande auprès de notre boite mail : association_maman-blues@voila.fr.

Soutenez notre association et portez notre tee-shirt :
(en vente au prix de 12 euros pour les membres, 14 euros pour les non membres) : nous contacter par mail

Et toujours notre pétition contre le risque de fermeture d’une unité mère bébé à Lyon :
http://www.lapetition.be/en-ligne/risqu ... -4242.html
621personnes ont signé celle-ci à la date du 23 juin, et vous ?


Relais Maman Blues Lyon : samedi 04 juillet 2009
Troisième groupe de parole sur Lyon de 14h30 à 16h00.
Adresse : Centre social et culturel des Barolles- 48/50 place des Barolles - 69 230 Saint Genies Laval.Ligne de bus 10 arrêt : Basses Barolles


Chilly Mazarin (91) à partir de juillet 2009 : Groupe de Parole en partenariat avec l'association « Maman -blues »:
Le cabinet de psychologie MELANIE DEBONNAIRE propose des groupes de paroles pré et post natals, qui ont pour objectifs d'apporter un soutien aux femmes enceintes et aux jeunes mamans. Ce groupe aura lieu 1 fois par mois pendant 2 heures. Les horaires restent encore à définir fonction des disponibilités des participantes. L'inscription devra être précéder d'un entretien individuel avec la psychologue, sur rendez vous. L'inscription est soumise à une participation individuelle de 30 € par mois. Une partie de la participation sera reversée à l'association « maman blues » pour accompagner leur démarche auprès des différentes structures. Le groupe sera co-animé par Mme DEBONNAIRE et par une bénévole de l'association « Maman Blues ».
Plus de renseignements : association_maman-blues@voila.fr

Hattenville (76) les 19 et 20 septembre : fête du maternage avec Matern’ et lait
L’association Matern’et Lait, créée en 2005 pour le développement et la promotion du maternage, organise la « Fête du Maternage », une grande manifestation qui se déroulera le week-end du 19 et 20 septembre 2009 sur les terres accueillantes de la ferme pédagogique de l’Archelle, à Hattenville, en Seine Maritime.


Colloque : Penser l’infanticide aujourd’hui, Le 16 novembre 2009 à Paris:Colloque organisé par enfances&psy.


Colloque : « Corps et psyché : accords et désaccords » : Vendredi 27 novembre 2009 Paris 12
Ce colloque s'adresse à tous les professionnels intéressés par les questions relatives aux bébés, aux adolescents et aux sujets âgés. Ils y trouveront des expériences et des réflexions stimulantes pour leur exercice professionnel, à l'entrecroisement des pratiques dédiées à chacun de ces âges charnières.

--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 07/08/2009 08:25 - Auteur : betty_blue
--------------------------------------------------------------------------------
Bonjour à toutes et à tous,

Hier soir sur France 2 ( journal du 6 aout ) , reportage sur l'unité de Lyon qui s'occupe des bébés présentant des troubles psychologiques ( pleurs, anorexie, sommeil perturbé ...)
la vidéo en ligne ici : http://jt.france2.fr/20h/

Cordialement
Nadège Beauvois /betty-blue
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 27/08/2009 14:53 - Auteur : betty_blue
--------------------------------------------------------------------------------

Bonjour

Déjà la rentrée qui se profile... Vous êtes cordialement invité(e)s , membre ou non membre de l'association, parents, futurs parents, professionnels de la santé ou autre, à venir à notre première rencontre de la rentrée qui aura lieu le samedi 26 septembre de 14 heures à 18 heures.
Maison des Associations
22 rue de la Saïda
75015 Paris
métro Convention ou porte de Versailles
Renseignements: association_maman-blues@voila.fr

Cordialement
Nadège Beauvois/betty_blue
Pour le Bureau

--------------------------------------------------------------------------------
"C'est ce qui échappe aux mots que les mots doivent dire" Nathalie Sarraute
Céder sur les mots , c'est céder sur les idées.

Avatar du membre
betty_blue
Messages : 2842
Enregistré le : 10 janv. 2010, 22:14

Re: A DECOUVRIR - A SAVOIR - A LIRE ....

Message par betty_blue » 29 janv. 2010, 22:43

Ajouté le : 06/09/2009 20:54 - Auteur : betty_blue
--------------------------------------------------------------------------------
Bonjour à toutes et à tous ,

Déjà la rentrée, et les valises à peine rangées, Maman Blues retrouve son activité habituelle...

Vous trouverez plusieurs informations concernant notre association ainsi que quelques colloques ou manifestations autour de la périnatalité .

En vous souhaitant une bonne lecture ...

Cordialement

Nadège Beauvois Temple

Pour le Bureau de MB

Informations Maman Blues

√√ Notre prochaine réunion aura lieu : Le samedi 26 septembre à la maison des associations, Paris 15e, 22 rue de la Saïda. De 10 heures à 18 heures. Renseignements: association_maman-blues@voila.fr

Prochaines réunions le : samedi 10 octobre- samedi 14 novembre - samedi 12 décembre

√√ Relais MB Lyon, 3e groupe de paroles : le samedi 19 septembre 2009 de 14h30 a 16h00 - Salle Picasso- Centre social et culturel des Barolles - 50 place des basses Barolles 69230 St Genis Laval - Parking salle d'assemblée - bus ligne 10 Basses Barolles. Renseignement : relaismblyon|at|laposte.net

√√ Association Maman Blues 35 : Participation de MB 35 au forum de la parentalité de Rennes qui aura lieu le dimanche 27 septembre de 10h à 18h, Place des lices dans le centre de Rennes. Une conférence sur la dépression post-partum aura lieu à 11h. N'h��sitez pas à nous rejoindre ! Contact mail mamanblues35@gmail.com

√ Lire avec Maman blues : fichier joint ou sur demande auprès de notre boîte mail.

√ Notre futur livre : « Tremblement de mères » : En souscription aux éditions de l’Instant Présent (parution en septembre/octobre) sur le site de : http://www.editions-instant-present.com ... -p-12.html

√ « Les phrases assassines de nos maternités, tome 2» : Un deuxième recueil de mots acides, maladroits et parfois fort méchants entendus par nos mamans blues. Les 2 fichiers sur demande auprès de notre boite mail.

√ Soutenez notre association et portez notre tee-shirt : En vente au prix de 12 euros pour les membres, 14 euros pour les non membres : nous contacter par mail.

√ Et toujours notre pétition contre le risque de fermeture d’une unité mère bébé à Lyon :
http://www.lapetition.be/en-ligne/risqu ... -4242.html
646 personnes ont signé celle-ci, et Vous ?

Autres Informations ...

Hattenville (76) les 19 et 20 septembre : fête du maternage avec Matern’ et lait :
L’association Matern’et Lait, créée en 2005 pour le développement et la promotion du maternage, organise la « Fête du Maternage », une grande manifestation qui se déroulera le week-end du 19 et 20 septembre 2009 sur les terres accueillantes de la ferme pédagogique de l’Archelle, à Hattenville, en Seine Maritime.

« Être parent après l’inceste » Congrès AIVI du 3 octobre :
Renseignements et inscriptions sur :http://aivi.org/congres/
Si l'inceste affecte profondément la victime, il l’a rend aussi « malade de la famille ». Dans ces conditions comment perpétuer la vie, lui donner un sens, rompre la transmission de la perversion, comment construire sa famille? Pour la première fois en France, la parentalité des victimes d’inceste va faire l'objet d'’un congrès international. Nombreuses sont les victimes à ne pas devenir parents, nombreuses sont celles qui subissent leur parentalité et nombreuses aussi sont celles qui en font un atout majeur de reconstruction. Comment envisager de devenir parent alors que nos repères familiaux ont été vidés de sens? Comment aimer son enfant lorsque l’'on n'’est plus capable de s'aimer soi-même? Comment concilier désir d'enfant, relations conjugales, sexualité en souffrance, lorsqu'en plus la peur de ne’ pas être à la hauteur ou de reproduire l'inceste est présente? Pour ceux qui donnent la vie, se poseront toujours les questions des limites de l'expression de l’'amour envers l’'enfant et de la place de cet enfant dans la famille incestueuse d'’où il vient. Quand l’'enfant devient une raison de vivre, une raison de survivre à l’'inceste, quand la victime décide d'’être responsable d’une vie qu'elle protégera, être parent peut lui fournir les meilleures raisons de se rétablir, de rompre la chaîne de l’inceste, quitte à se détourner de sa famille d'’origine pour créer «Sa famille». Plusieurs recherches réalisées en France, au Canada et en Israël seront exposées et ponctuées de témoignages de survivants. L'objectif est d'apporter des éléments de réponse aux victimes qui deviendront parents ou pas, de favoriser la mise en relation des professionnels et acteurs du champ médico-social. Ceci afin de permettre un meilleur accompagnement des survivants non parents et des survivants parents, avant, pendant et après la grossesse, tant sur le plan médical que sur le plan social et psychologique.

2ème Journée Française sur le Déni de grossesse – Montpellier – Samedi 10 octobre 2009
Programme et inscription sur : http://www.afrdg.info/spip.php?article290&lang=fr

Conférence Jacques Salomé : samedi 30 octobre, Ville franche sur Saône 69 :
« Être parents ou enseignants aujourd’hui » Renseignements et inscription :
http://liensetco-naissances.ifrance.com/

« Désirs de père Images et fonctions paternelles aujourd’hui » :
Colloque L’Escabelle, Versailles le samedi 7 novembre.
Renseignements et inscription : L’Escabelle 50 rue Berthier, 78000 Versailles
escabelle78@free.fr
Université Inter-Âges, 6 impasse des Gendarmes (parking avenue de Sceaux)
Jadis trônait le pater familias. Imposant à sa femme et à ses enfants une domination sans partage, tourné vers l’espace public (social, économique, politique), il laissait à la m��re l’espace privé. « Tiers séparateur » entre la mère et les enfants, sa parole faisait loi.

On a pu croire qu’il s’agissait là d’un père éternel. On s’aperçut qu’en fait, fondé sur le modèle monarchique et monothéiste, il ne représentait qu’une période de l’histoire des pères. En effet, depuis 1789 et, surtout, durant la seconde moitié du XXe siècle, des mutations majeures ont érodé ce schéma traditionnel : émancipation des femmes dans les domaines économique (travail), politique (droit de vote) et sexuel (contraception, avortement), évolutions juridiques (autorité parentale, transmission du nom, garde partagée), sociales (familles monoparentales, recomposées, homoparentales), scientifiques (aide médicale à la procréation), etc.

À distance de la complainte sur le « déclin de la fonction paternelle » ou de la célébration des « nouveaux pères », se déc��le surtout l��éclatement du modèle traditionnel. Coexiste avec celui-ci, désormais, une pluralité de représentations comme de pratiques effectives de la paternité. Ainsi peut-on se demander s’il existe un « noyau » psychique invariant susceptible de spécifier ce que serait un père, indépendamment de l’histoire et de la culture.

En ces temps de redistribution incertaine et conflictuelle des places de chacun, comment se structurent psychiquement les différences entre le masculin et le féminin, le paternel et le maternel ? Comment les « désirs de pères » se construisent-ils aujourd’hui, à l’articulation d’histoires singulières et des mutations sociales en cours  ? La disparition d’une norme identificatoire unique est-elle, pour ceux qui deviennent ou souhaitent devenir pères, rupture dans la transmission, promesse d’un accès plus aisé à leur part féminine, source de libertés et de fragilités inédites ?...

Nous tenterons d’explorer durant cette journée en quoi les métamorphoses des représentations conscientes et inconscientes de la paternité modifient le devenir de l’enfant, la manière d’être parent et, chez les professionnels de la petite enfance et de la périnatalité, nombre de pratiques institutionnelles.

Colloque : Penser l’infanticide aujourd’hui, Le 16 novembre 2009 à Paris : Colloque organisé par enfances&psy.

Colloque : « Corps et psyché : accords et désaccords » : Vendredi 27 novembre 2009 Paris 12
Ce colloque s'adresse à tous les professionnels intéressés par les questions relatives aux bébés, aux adolescents et aux sujets âgés. Ils y trouveront des expériences et des réflexions stimulantes pour leur exercice professionnel, à l'entrecroisement des pratiques dédiées à chacun de ces âges charnières.
--------------------------------------------------------------------------------
Sujet : Nouveau groupe de paroles sur Paris en partenariat - Ajouté le : 18/09/2009 15:18 - Auteur : betty_blue
--------------------------------------------------------------------------------


groupe de paroles / groupe de psychothérapie en partenariat avec Maman Blues



Juliette Urbain Michel - Psychothérapeute
Cabinet au 10, rue des Deux Gares Paris Gare de l’Est
Et Cabinet au 2, rue des Prés 77700 Coupvray
Contact :juliette.urbainl@hotmail.fr ou juliette.urbain.michel@numericable.fr
 06 78 48 61 51


« Je souhaite proposer deux groupes de rencontre à compter d’octobre 2009 : un groupe de paroles pré et post natal, et un groupe de psychothérapie. Ils se tiendront au 10, rue des Deux Gares juste à côté de la gare de l’Est. Le groupe de paroles pourra être de temps à autre co-animé avec une bénévole de l’Association Maman Blues. Il est nécessaire d’être inscrite au préalable à chacun des groupes. »

- Le groupe de paroles
accueillera les femmes enceintes et qui s’interrogent sur le post partum, sur la réalité de l’accueil d’un bébé, et également les femmes en post partum qui peuvent vivre cette période de façon très différente pour chacune. Les femmes enceintes seront au préalable informées que certains échanges avec de jeunes mamans peuvent les confronter à une certaine réalité, mais en même temps leur permettre de mieux se préparer à l’arrivée de leur bébé. Les femmes y trouveront un soutien mutuel, des conseils, et une écoute psychologique de la part du thérapeute. Ces rencontres peuvent permettre de lier connaissance, de former un réseau d’information et de briser la solitude.
Ce groupe devra permettre des échanges entre les participantes, un partage du vécu de chacune et d’éventuelles informations, ceci dans le respect de chacune, dont le thérapeute se porte garant. Tous les sujets pourront être abordés : grossesse, accouchement, accueil du nouveau-né, relations avec le conjoint et la famille, etc…

- Le groupe de psychothérapie sera constitué d’un petit nombre de femmes souhaitant s’engager dans une démarche continue (une fois par mois), dans le but de travailler dans l’après coup sur ce qui a pu advenir lors de leur maternité. Ce groupe sera particulièrement orienté dans le soutien de l’après difficulté maternelle. Il permettra ainsi de travailler de façon psychothérapeutique avec un praticien formé à cette problématique, sur ce que la période de difficulté peut remuer de si profond, et sur les interrogations laissées en suspens. Cette épreuve peut en effet laisser en état de sidération ou de grand inconfort. Les mamans ont parfois le besoin de comprendre ce qui est arrivé, en lien avec leur histoire personnelle, et le fait d’être accueillie dans une écoute non jugeante peut être d’un grand bénéfice.
Les échanges également très cadrés dans le respect des participantes, auront lieu une fois par mois.

Un entretien individuel avec le psychothérapeute est demandé en préalable à toute participation aux groupes de psychothérapie et aux groupes de paroles.

Le groupe de paroles se tiendra un lundi par mois en fin de journée à compter d’octobre (horaire à confirmer : 18h00) ; tarif 30 euros par session ; durée 2h00.
Le groupe de psychothérapie se tiendra un lundi par mois en fin de journée également à compter d’octobre (horaire à confirmer : 18h00) ; tarif au prix d’une séance individuelle : 45 euros par session, durée 2h00. Les participantes s’engagent sur toute la durée du groupe continu, dans un souci de cohérence et d’efficacité.

Une partie de la participation sera reversée à l’Association Maman Blues.

Calendrier groupe de paroles : 26 octobre - 30 novembre -14 décembre
Calendrier groupe de psychothérapie : - 19 octobre-16 novembre -21 décembre
Suite du calendrier à voir selon participantes.
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 06/10/2009 14:15 - Auteur : betty_blue
--------------------------------------------------------------------------------

Association Maman Blues 35



Groupes de parole :
- Les lundis 12 octobre, 8 février, 26 avril et 7 juin de 20h30 à 22h00.
- Les vendredis 6 novembre, 8 janvier, 12 mars et 2 avril de 20h30 à 22h00.
- Les samedis 28 novembre, 30 janvier, 20 mars, 15 mai et 19 juin de 13h30 à 15h00.

Permanences au Café Clochette, 37 rue de Dinan à Rennes :
- Les samedis 10 octobre, 12 décembre, 6 février, 27 mars, 29 mai de 10h à 11h30.

Groupes de parole pour femmes enceintes :
- Le vendredi soir ou le samedi matin (dates à repréciser).
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 10/10/2009 09:37 - Auteur : betty_blue
--------------------------------------------------------------------------------
Informations Maman Blues


√ Prochaine réunion MB samedi 14 novembre à la maison des associations, Paris 15e, 22 rue de la Saïda.
De 10 heures à 18 heures. Ouverte à toutes et tous.
Renseignements: association_maman-blues@voila.fr
Prochaine réunion le :samedi 12 décembre

√ Relais MB Lyon samedi 28 novembre 2009 de 14h30 à 16h00 –
Salle Picasso- Centre social et culturel des Barolles - 50 place des basses Barolles 69230 St Genis Laval - Parking salle d'assemblée - bus ligne 10 Basses Barolles.
Renseignements : relaismblyon|at|laposte.net
Prochain groupe le samedi 23 JANVIER 2010
√ Lire avec Maman blues : une sélection de livres disponibles sur demande auprès de notre boîte mail. association_maman-blues@voila.fr

√ Notre futur livre : « Tremblement de mères » :
En souscription aux éditions de l’Instant Présent (parution en octobre) sur le site de : http://www.editions-instant-present.com ... -p-12.html

√ « Les phrases assassines de nos maternités, tome 1 ET 2» : Projet de BD avec une artiste en cours ...
Recueils de mots acides, maladroits et parfois fort méchants entendus par nos mamans blues. Les 2 fichiers sur demande auprès de notre boite mail.
√ Soutenez notre association et portez notre tee-shirt :
En vente au prix de 12 euros pour les membres, 14 euros pour les non membres : nous contacter par mail.

√ Et toujours notre pétition contre le risque de fermeture d’une unité mère bébé à Lyon :
http://www.lapetition.be/en-ligne/risqu ... -4242.html

816 personnes ont signé celle-ci, et Vous ?





Autres Informations  ...
Association Maman Blues 35
Groupes de parole :
- Les lundis 12 octobre, 8 février, 26 avril et 7 juin de 20h30 à 22h00.
- Les vendredis 6 novembre, 8 janvier, 12 mars et 2 avril de 20h30 à 22h00.
- Les samedis 28 novembre, 30 janvier, 20 mars, 15 mai et 19 juin de 13h30 à 15h00.

Permanences au Café Clochette, 37 rue de Dinan à Rennes :
- Les samedis 10 octobre, 12 décembre, 6 février, 27 mars, 29 mai de 10h à 11h30.

Groupes de parole pour femmes enceintes :
- Le vendredi soir ou le samedi matin (dates à repréciser).
groupe de paroles / groupe de psychothérapie en partenariat avec Maman Blues
Juliette Urbain Michel - Psychothérapeute
Cabinet au 10, rue des Deux Gares Paris Gare de l’Est
Et Cabinet au 2, rue des Prés 77700 Coupvray
Contact :juliette.urbainl@hotmail.fr ou juliette.urbain.michel@numericable.fr
 06 78 48 61 51
« Je souhaite proposer deux groupes de rencontre à compter d’octobre 2009 : un groupe de paroles pré et post natal, et un groupe de psychothérapie. Ils se tiendront au 10, rue des Deux Gares juste à côté de la gare de l’Est. Le groupe de paroles pourra être de temps à autre co-animé avec une bénévole de l’Association Maman Blues. Il est nécessaire d’être inscrite au préalable à chacun des groupes. »

- Le groupe de paroles accueillera les femmes enceintes et qui s’interrogent sur le post partum, sur la réalité de l’accueil d’un bébé, et également les femmes en post partum qui peuvent vivre cette période de façon très différente pour chacune. Les femmes enceintes seront au préalable informées que certains échanges avec de jeunes mamans peuvent les confronter à une certaine réalité, mais en même temps leur permettre de mieux se préparer à l’arrivée de leur bébé. Les femmes y trouveront un soutien mutuel, des conseils, et une écoute psychologique de la part du thérapeute. Ces rencontres peuvent permettre de lier connaissance, de former un réseau d’information et de briser la solitude.
Ce groupe devra permettre des échanges entre les participantes, un partage du vécu de chacune et d’éventuelles informations, ceci dans le respect de chacune, dont le thérapeute se porte garant. Tous les sujets pourront être abordés : grossesse, accouchement, accueil du nouveau-né, relations avec le conjoint et la famille, etc…
- Le groupe de psychothérapie sera constitué d’un petit nombre de femmes souhaitant s’engager dans une démarche continue (une fois par mois), dans le but de travailler dans l’après coup sur ce qui a pu advenir lors de leur maternité. Ce groupe sera particulièrement orienté dans le soutien de l’après difficulté maternelle. Il permettra ainsi de travailler de façon psychothérapeutique avec un praticien formé à cette problématique, sur ce que la période de difficulté peut remuer de si profond, et sur les interrogations laissées en suspens. Cette épreuve peut en effet laisser en état de sidération ou de grand inconfort. Les mamans ont parfois le besoin de comprendre ce qui est arrivé, en lien avec leur histoire personnelle, et le fait d’être accueillie dans une écoute non jugeante peut être d’un grand bénéfice.
Les échanges également très cadrés dans le respect des participantes, auront lieu une fois par mois.

Un entretien individuel avec le psychothérapeute est demandé en préalable à toute participation aux groupes de psychothérapie et aux groupes de paroles.
Le groupe de paroles se tiendra un lundi par mois en fin de journée à compter d’octobre (horaire à confirmer : 18h00) ; tarif 30 euros par session ; durée 2h00.
Le groupe de psychothérapie se tiendra un lundi par mois en fin de journée également à compter d’octobre (horaire à confirmer : 18h00) ; tarif au prix d’une séance individuelle : 45 euros par session, durée 2h00. Les participantes s’engagent sur toute la durée du groupe continu, dans un souci de cohérence et d’efficacité.

Une partie de la participation sera reversée à l’Association Maman Blues.
Calendrier groupe de paroles : 26 octobre - 30 novembre -14 décembre
Calendrier groupe de psychothérapie : - 19 octobre-16 novembre -21 décembre
Suite du calendrier à voir selon participantes.




 13 octobre et 25 novembre Hôpital Trousseau :
Cycle "Être parent aujourd’hui"
"Etre parents aujourd'hui"

La Mairie du 12e, en partenariat avec le Groupe Hospitalier Armand Trousseau – La Roche Guyon, le théâtre de l’Aquarium, et la Médiathèque Picpus, vous propose un cycle de réflexion autour de la parentalité.
Au programme : Exposition, projection de film, représentation théâtrale, conférences et débats.

L’espace Parentèle à l’hôpital Trousseau ouvre ses portes :
13 octobre 20 heures: L’hôpital Trousseau accueillera, à l’occasion de ce cycle de réflexion, la projection de « l’Odyssée de la vie ». Ce film documentaire de Nils Tavernier, réalisé sous la direction scientifique du Professeur René Frydman, retrace, de la conception à la naissance, les neuf mois de cette aventure exceptionnelle qu’est la grossesse. + débat avec l’équipe du pôle périnatalité de l’hôpital Trousseau. Hôpital Trousseau – Bâtiment Louis Chigot - Amphithéâtre Sorel – 26 avenue du Dr Arnold Netter
Mercredi 25 novembre : 20h : représentation de la Pièce « Jean Triste et Lauretta Pring »par la compagnie LELA.
C’est une histoire qui commence sur une vieille rengaine : ils se rencontrent, se marient, veulent un bébé. Ils forment un couple tristement comique jusqu’au premier accro. Lauretta ne parvient pas à aimer l’enfant qu’ils ont eu tant de mal à avoir. Ces deux manifestations seront suivies par des débats avec l’équipe du pôle périnatalité de l’hôpital Trousseau.
Hôpital Trousseau – Bâtiment Louis Chigot - Amphithéâtre Sorel – 26 avenue du Dr Arnold Netter
Nantes du 12 au 23 octobre 2009 : Questions de parents

Questions de parents 2009 : un temps pour les parents ; Du lundi 12 au vendredi 23 octobre 2009, a lieu la deuxième édition* de Questions de parents. 60 rendez-vous sur des questions de parentalité, 20 ateliers, 16 conférences, 24 rencontres portes ouvertes soit 12 journées et soirées consacrés aux parents sont proposés.
Être parents est une grande aventure, une merveilleuse aventure qui traverse au fil du temps des grands moments, heureux ou difficiles, des zones de plénitude comme d’importants tournants.
Vivre en famille, c’est gérer son organisation, ses rythmes, les relations qui s’y installent. C’est quelque chose de riche, mais qui peut être éprouvant, physiquement comme psychologiquement.
Être parents, c’est avoir un enfant ou bien s’y préparer. C’est l’aider à grandir, lui donner des repères, l’épauler au plus juste. C’est aussi se confronter à lui ou aux autres, se poser des questions, douter. Et parfois, c’est avoir besoin d’aide. Il existe de nombreux acteurs qui gravitent autour des familles.
En organisant "Questions de parents", la Ville de Nantes souhaite soutenir les parents, les informer, leur donner les moyens de rencontrer des associations ou d’autres parents, d’échanger sur des problématiques communes, de partager des expériences ou, tout simplement, de trouver des réponses à leurs questions.
"Questions de parents" propose une plus grande variété de sujets et d’intervenants et des temps forts à ne pas manquer.
Questions de parents, c’est 60 rendez-vous sur des questions de parentalité:
L'entrée est libre et gratuite pour tous les rendez-vous (certains sur inscription).
Consultez l'Agenda de Questions de Parents, au fil des jours...
Télécharger en pdf le programme complet de Questions de parents 2009
(Erratum: Dans le programme téléchargeable en .pdf, l'événement du lundi 19 octobre 2009 "Un bébé… joie et bonheur du couple?" est un groupe de paroles et non une conférence).
Renseignements: 02 40 41 90 00.
Site : http://www.nantes.fr/vie-quotidienne/ac ... rents.html

Samedi 30 octobre : Conférence Jacques Salomé
Ville franche sur Saône 69
« Être parents ou enseignants aujourd’hui »
Renseignements et inscription : http://liensetco-naissances.ifrance.com/
Jeudi 22 octobre 2009 à 20h30 à Lyon :
« Au revoir mon bébé » Dialogue sur le deuil périnatal

La Mairie du 4ème arrondissement de Lyon - 33 bd de la Croix Rousse, Métro Croix Rousse
Débat animé par Elisabeth Martineau et Dr. Agnès Satger, médecin à la PMI du Rhône
Par le biais de lettres, fictives mais inspirées de la réalité, Elisabeth Martineau et le Docteur Agnès Satger ouvrent un dialogue sur le deuil périnatal. Sensible et réfléchie, cette conférence permet de mieux comprendre le ressenti et les interrogations de tous ceux qui sont touchés de près ou de loin par ce drame humain.
Elisabeth Martineau est mère endeuillée, journaliste et auteure de « Surmonter la mort de l’enfant attendu – dialogue autour du deuil périnatal » publié en 2008 chez Chronique Sociale.
Agnès Satger est médecin à la PMI (Protection Maternelle et Infantile) du Rhône et travaille depuis plus de dix ans auprès de parents endeuillés et des professionnels.
Tarif normal : 7€. Adhérents et tarif réduit : 5€
Réservation obligatoire : reservationconference@yahoo.fr
Conférence organisée par La Cause des Parents, réseau d’échange, d’information et d’entraide entre parents.
www.lacausedesparents.org 04 78 27 96 08 maisonparentalite@free.fr
Versailles le samedi 7 novembre.
« Désirs de père Images et fonctions paternelles aujourd’hui » Colloque L’Escabelle,
Renseignements et inscription : L’Escabelle 50 rue Berthier, 78000 Versailles/escabelle78@free.fr
Université Inter-Âges, 6 impasse des Gendarmes (parking avenue de Sceaux)

Jadis trônait le pater familias. Imposant à sa femme et à ses enfants une domination sans partage, tourné vers l’espace public (social, économique, politique), il laissait à la mère l’espace privé. « Tiers séparateur » entre la mère et les enfants, sa parole faisait loi.
On a pu croire qu’il s’agissait là d’un père éternel. On s’aperçut qu’en fait, fondé sur le modèle monarchique et monothéiste, il ne représentait qu’une période de l’histoire des pères. En effet, depuis 1789 et, surtout, durant la seconde moitié du XXe siècle, des mutations majeures ont érodé ce schéma traditionnel : émancipation des femmes dans les domaines économique (travail), politique (droit de vote) et sexuel (contraception, avortement), évolutions juridiques (autorité parentale, transmission du nom, garde partagée), sociales (familles monoparentales, recomposées, homoparentales), scientifiques (aide médicale à la procréation), etc.
À distance de la complainte sur le « déclin de la fonction paternelle » ou de la célébration des « nouveaux pères », se décèle surtout l’éclatement du modèle traditionnel. Coexiste avec celui-ci, désormais, une pluralité de représentations comme de pratiques effectives de la paternité. Ainsi peut-on se demander s’il existe un « noyau » psychique invariant susceptible de spécifier ce que serait un père, indépendamment de l’histoire et de la culture.
En ces temps de redistribution incertaine et conflictuelle des places de chacun, comment se structurent psychiquement les différences entre le masculin et le féminin, le paternel et le maternel ? Comment les « désirs de pères » se construisent-ils aujourd’hui, à l’articulation d’histoires singulières et des mutations sociales en cours  ? La disparition d’une norme identificatoire unique est-elle, pour ceux qui deviennent ou souhaitent devenir pères, rupture dans la transmission, promesse d’un accès plus aisé à leur part féminine, source de libertés et de fragilités inédites ?...
Nous tenterons d’explorer durant cette journée en quoi les métamorphoses des représentations conscientes et inconscientes de la paternité modifient le devenir de l’enfant, la manière d’être parent et, chez les professionnels de la petite enfance et de la périnatalité, nombre de pratiques institutionnelles.

Colloque : Penser l’infanticide aujourd’hui, Le 16 novembre 2009 à Paris

Colloque organisé par enfances&psy.



Colloque : « Corps et psyché : accords et désaccords »
Vendredi 27 novembre 2009 Paris 12
Ce colloque s'adresse à tous les professionnels intéressés par les questions relatives aux bébés, aux adolescents et aux sujets âgés. Ils y trouveront des expériences et des réflexions stimulantes pour leur exercice professionnel, à l'entrecroisement des pratiques dédiées à chacun de ces âges charnières.


--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 02/11/2009 11:53 - Auteur : betty_blue
--------------------------------------------------------------------------------
MAMAN BLUES DS PLURIELLES.FR

http://www.plurielles.fr/parents/grosse ... 9-402.html
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 19/11/2009 08:51 - Auteur : betty_blue
--------------------------------------------------------------------------------

Prochain groupe de paroles de notre antenne lyonnaise
SAMEDI 28 NOVEMBRE 2009 de 14H30 A 16H00 ,
Centre culturel des Barolles /50 place des Basses Barolles /salle picasso /
69230 ST GENIS LAVAL
Pour tous renseignements contacter Mélanie ou Christine sur :
relaismblyon@laposte.net


Notre prochaine rencontre Maman Blues aura lieu :
Samedi 12 décembre 2009
À la maison des associations du 15e arrondissement à Paris, au 22 rue de la Saïda.
(Métro convention ou Porte de Versailles).De 10 heures à 17h30.
Renseignements : association_maman-blues@voila.fr

--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 29/11/2009 19:07 - Auteur : betty_blue
--------------------------------------------------------------------------------

Prochaine rencontre Maman Blues du 12 décembre annulée faute de participants.


*** Message édité par betty_blue le 02/12/2009 09:45 ***

--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 02/12/2009 09:44 - Auteur : betty_blue
--------------------------------------------------------------------------------

Samedi 6 février 2010 : MATERNITES TRAUMATIQUES
De 9h30 à 18h Organisé par Jacques André et Laurence Aupetit
Intervenants : Jacques André/François Ansermet/Laurence Aupetit/Drina Candilis-Huisman/
Muriel Flis-Trèves/Alberto Konicheckis/Blaise Pierrehumbert/Catherine Vanier
"Depuis qu'il est né, ma vie a basculé et rien ne se passe plus comme prévu. Je ne me reconnais plus ..."

Il est des maternités qui portent à la vie psychique un coup violent dont elle a bien du mal à se remettre. Un coup qui fait date et qui prend valeur de trauma. Trauma, le mot en psychanalyse s'est chargé d'ambiguïté, hésitant entre la "réalité" et l'impact psychique, et conduisant trop souvent à un modèle simpliste de causalité.
Le champ de la préinatalité, son importance et son développement récent, invite à la fois à reprendre la question et à interroger les fondamentaux de la psychanalyse.
Lieu : Association du Quartier/Notre-Dame des Champs/92 Bis boulevard du Montparnasse
75014 Paris/ Sur inscription /Nombre de places limité/ Participation aux frais 50 euros/
Étudiants : 10 euros/ Chèque à l'ordre du GRPC/à adresser au : Secrétariat du CEPP Université Paris Diderot Paris 7
UFR SHC
26, rue de Paradis
75480 Paris Cedex 10
De: Paris Diderot Formation permanente psycho <dfp.psycho@univ-paris-diderot.fr>
Objet: Journée scientifique Samedi 6 Février 2010 : Maternités traumatiques
À: ilyonita@yahoo.com


*** Message édité par betty_blue le 02/12/2009 09:47 ***

--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 18/12/2009 15:34 - Auteur : betty_blue
--------------------------------------------------------------------------------



11ème colloque de médecine et psychanalyse- Les 15, 16 et 17 janvier 2010 Paris
Le statut de la femme dans la médecine:entre corps et psyché
Sous la direction de Danièle Brun


Vendredi 15, samedi 16, Dimanche 17 janvier 2010 : Maison de la Mutualité 24, rue Saint Victor, 75005 Paris

Militantes, les femmes ? Certes, à en juger par l’ancienneté de leurs combats individuels et collectifs. Mais pourquoi faut-il qu’elles luttent et que, dans cette lutte, la référence à l’homme soit de quelque façon mentionnée ? Se faire entendre, écouter, identifier dans sa spécificité : l’histoire des femmes dans la culture, dans la psychanalyse et dans la médecine montre l’insistance de ce que, trop souvent, on a appelé une revendication.

Le statut de la femme dans la société contemporaine connaît d’incessantes transformations qui à la fois suivent et orientent l’évolution de ses désirs. Grâce à la contraception et à l’avortement, les contraintes du corps et de la condition féminine se sont allégées. Mais qu’en est-il de la condition de malade ? À trop mettre l’accent sur les représentations sociales et sur le corps, ne risque-t-on pas de privilégier l’anatomie sur la psyché ?

« Que veut la femme ? » : c’est la question que pose Freud en 1932 dans sa conférence sur « La féminité » qu’il définit comme un « continent noir ». Il lui faut renoncer à penser le devenir femme de la petite fille en contrepoint de la sexualité du petit garçon. Mais cette avancée dans son parcours ne contredit pas la phrase qu’il disait avoir emprunté à Napoléon et qu’il se plaisait à rappeler : « l’anatomie c’est le destin ».

L’univers de la médecine se prête à illustrer les pièges de cette formule mais également les pièges que contiennent les demandes des femmes. Que veulent les femmes aujourd’hui ? Qu’attendent-elles des progrès de la médecine ?

Sur quelles bases leur répondre ? Sur quels critères : socio-politiques, juridiques, médicaux, bioéthiques, biologiques, psychanalytiques ? Les paramètres ont changé, les techniques ont évolué, les familles sont en mouvement et les risques de l’instrumentalisation de la médecine ne sont pas moins importants que ceux de l’instrumentalisation des corps.

Construire, reconstruire, transmettre, anticiper, prévenir, garantir : telles sont désormais les aptitudes de la médecine qui connaît une féminisation croissante. Les femmes sont attirées par la profession médicale : cela change-t-il l’écoute et la prise en charge des patientes ? Rien n’indique que les praticiens soient moins aptes que leurs collègues femmes pour s’occuper des malades femmes. Il semble plutôt que certaines spécialités de la médecine soient des viviers d’interrogations sur le statut de la femme entre corps et psyché. Citons la gynécologie obstétrique avec tous les risques et les enjeux de la transmission, la médecine des petites filles et des femmes âgées, la chirurgie réparatrice. L’attitude des femmes est-elle spécifique dans ces différentes conjonctures, aux différents âges de la vie et selon les cultures ? Leur accorde-t-on un statut particulier ? Qu’en dire ? Comment le situer ?

Les trois journées de ce colloque favoriseront le croisement des témoignages issus de la pratique et de la réflexion des intervenants dans le champ de la médecine et de son histoire, dans celui de la psychanalyse, de l’éthique, de l’anthropologie, du juridique et de la sociologie.

Intervenants :
Pierre Aïach Sociologue, Paris/Sylviane Agacinski Philosophe, Paris/Jean Claude Ameisen,Président du comité d’EthiqueINSERM, Paris/Marie-Lise Babonneau,Psychologue clinicienne, Paris/Sophie Berville-Levy, Gynécologue obstétricien, Paris/Roger Bessis, Echographiste, Paris /Pascal Bolot, Néonatologiste, Saint- Denis/ Claude Boukobza, Psychanalyste, Paris/ Danièle Brun, Psychanalyste, Paris./ Monique Bydlowski,Psychanalyste, Paris /Catherine Caleca, Maître de conférences en psychologie clinique,Université de Caen/ Bernard Chervet, Psychanalyste, Lyon/ Krishna Clough, Chirurgien seinologue, Paris /Anny Cohen-Letessier, Dermatologue, Paris/ Sylvie Consoli, Psychanalyste, Paris/ Madeleine Dayan-Lintzer, Gynécologue obstétricien, Paris/ Marie-José Del Volgo, Maître de conférences,
Aix-Marseille 1/ Marc Dommergues, Gynécoloque obstétricien, Paris /Franck Dugravier, Pédiatre, Bordeaux/ David Elia, Gynécoloque obstétricien, Paris/Martine Frischmann, Psychologue, Paris/René Frydman, Gynécologue obstétricien, Paris/Marcela Gargiulo, Psychologue, Paris /Roland Gori, Psychanalyste,Marseille /Anne-Chantal Hardy, Sociologue, CNRS Nantes./Françoise Héritier, Anthropologue, Paris/Christian Hoffmann, Psychanalyste, Paris/ Jacky Israël, Pédiatre, Paris/ Gérard Jorland, Directeur de recherches au CNRS,Paris/ Nelly Korchia Valentin,Psychologue, Paris/Simone Korff-Sausse, Psychanalyste, Paris/Julia Kristeva, Psychanalyste, écrivain, Paris /Laurie Laufer,
Psychanalyste, Paris /Marie-Christine Laznik, Psychanalyste, Paris/Dominique Lecourt, Epistémologue, Paris /Michèle Lévy-Soussan, PH en soins palliatifs, Paris /Françoise Loux,Ethnologue, CNRS, Paris/Stanislas Lyonnet, Généticien, Paris/ Michela Maria Marzano, Philosophe, Paris/François Marty, Psychanalyste, Paris./Isabelle Maury, Journaliste, Paris/Philippe Mazet, Pédopsychiatre, Paris/Jacqueline Morisi, psychanalyste, Paris/Michelle Perrot, Historienne, Paris./Marc Perez, Paris/Jean-Pierre Peter, Historien, Paris/Lenio Rizzo, Pédopsychiatre, Trévise, Italie/ Ouriel Rosenblum, Psychanalyste, Paris /Catherine Saladin, Psychanalyste, Paris/Dominique Sandre, Néonatologiste, Dijon/ Benoît Schlemmer, Doyen de la Faculté de Médecine de Paris 7/ Didier Sicard, Ancien président du CCNE, Paris/Conrad Stein, Psychanalyste Paris, Directeur d’Etudes freudiennes, Rajaa Stitou, Psychanalyste, Montpellier /Jean-Christophe Thalabard, Endocrinologue, Paris/Alain Vanier, Psychanalyste, Paris/Catherine Vanier, psychanalyste, Paris/ François Villa, Psychanalyste, Paris/ Viviane Viollet, Paris/Geneviève Wrobel,Psychanalyste, Paris /Nathan Wrobel,Gynécologue obstétricien, Paris/Jean-Michel Zucker,Oncopédiatre, Paris./Micheline Moyal-Barracco,Dermatologue, Paris


DEROULEMENT :&#61558; Vendredi 15 janvier 20 h 30 à 23 h 00 :L'ALIBI DE L'ÉTHIQUE
Présidence et discussion : Pr. Dominique Lecourt
Table ronde avec les Prs. Didier Sicard et Roland Gori
Modérateur : Pr. Danièle Brun
Samedi 16 janvier : QUE VEUT LA FEMME ? QUE PEUT, QUE DIT LA MÉDECINE ?
Présidence : Pr. Benoït Schlemmer
Modérateur : Pr. Roland Gori
08 h 45 — Ouverture : IEC
09 h 00 — Pr. Julia Kristeva : Maternités
09 h 45 — Pr. René Frydman : Parentalité plurielle : décision unique ?
10 h 15 — Pr. Sylviane Agacinski : La femme à l'épreuve des P.M.A.
11 h 00 — Pause
Présidence : Pr. Alain Vanier
Modérateur : Dr. NathanWrobel
11 h 30 — Dr. Bernard Chervet : Le désir d'enfant et l'instrumentalisation de l'après coup
12 h 00 — Pr. Michela Maria Marzano : Construire, reconstruire, garantir : la médecine face au désir des femmes
12 h 30 — Dr. David Elia : Traitements substitutifs et féminité lors de la ménopause
13 h 00 — Discussion
13 h 15 — Déjeuner
LA PENSÉE DE LA DIFFÉRENCE
Présidence : Pr. Danièle Brun
Modérateur : Dr. Roger Bessis
14 h 15 — Michelle Perrot : Des usages féminins de la chambre.
15 h 00 — Pr. Jean-Pierre Peter : Quelques femmes au fil du temps de la médecine (XVIIIe-XIXe)
15 h 45 — Pr. Gérard Jorland : Misogynie fin de siècle
16 h 30 — Discussion
17 h 00 — Pause
17 h 30 à 20 h 00 — Ateliers - débats (voir détails ci dessous)
Dimanche 17 janvier : LE DESTIN DE L'ANATOMIE : QUELLES INCIDENCES SUR LA PSYCHÉ ?
Présidence : Catherine Vanier
Modérateur : Dr. Franck Dugravier
09 h 00 — Pr. Jean-Claude Ameisen : Questions de femmes en bioéthique
09 h 45 — Dr. Krishna Clough : Chirurgie des cancers du sein : mutilation, reconstruction ou conservation ?
10 h 15 — Pr. Danièle Brun : Sexualité féminine et soins maternels
11 h 00 — Pause
Présidence : Isabelle Maury
Modérateur : Pr. Jean-Christophe Thalabard
11 h 30 — Pr. François Marty : La psyché adolescente au féminin.
12 h 15 — Dr. Conrad Stein : Sur le féminin
13 h 00 — Discussion
13 h 30 — Fin du colloque

Ateliers - débats samedi 16 janvier 17 h 30 à 20 h 00
1 - Féminité : l'expérience de l'âge
Responsables : Catherine Caleca, Dr. Franck Dugravier Marie-Christine Laznik, Dr. Madeleine Dayan-Lintzer, Françoise Loux/ Modérateur : Pr. François Villa
2 - Ambivalence du désir d'enfant : Responsable : Pr. Ouriel Rosenblum/Dr. Monique Bydlowski, Dr. NathanWrobel, Nelly Korchia Valentin/ Modérateur : Dr. Dominique Sandre
3 - La femme et la transmission : les maladies liées à l'X : Responsable : Martine Frischmann/ Pr. Stanislas Lyonnet, Pr. Philippe Mazet,/ Marc Perez, Viviane Viollet/ Modérateur : Marcela Gargiulo

4 - Pédiatrie : Les petites filles qui grandissent : Responsables : Pr. Jean-Michel Zucker, Dr. Jacky Israël/ Catherine Saladin, Claude Boukobza/ Modérateur : Pr. Lenio Rizzo

5 - Chirurgies préventive, réparatrice et esthétique : désir d'être ou désir d'avoir ?
Responsable : Marie-Lise Babonneau/Dr. Sophie Berville-Levy, Dr. Anny Cohen-Letessier, Simone Korff-Sausse, Dr. Micheline Moyal-Barracco/Modérateur : Dr. Sylvie Consoli

6 - L'enfant à tout prix : Responsables : Catherine Vanier, GenevièveWrobel/Pr. Marc Dommergues, Dr. Pascal Bolot
Modérateur : Jacqueline Morisi

7 - La féminisation du corps médical : quels changements pour la pratique ?
Responsables : Dr. Michèle Levy Soussan, Pr. Christian Hoffmann/Anne-Chantal Hardy, Pierre Aïach/ Modérateur : Dr. Marie-José Del Volgo

8 - Biopolitique du corps féminin : Responsable : Pr. Roland Gori/Laurie Laufer, Dr. Roger Bessis, Rajaa Stitou
Modérateur : Pr. Alain Vanier

INSCRIPTION

1. Adhérents à la SMP à jour de leur cotisation 2009 :80 euros
2. Étudiants avec justificatif envoyé au moment de l'inscription 80 euros
3. Particuliers : Inscription réglée à partir du 02/11/09 160 euros/ Formation professionnelle continue 270 euros

Bulletin d'inscription à remplir en ligne sur www.medpsycha.org
Règlement par chèque bancaire libellé à l'ordre de la SMP**, à adresser à :SMP/ Agnès Cousin/77 rue Aristide Briand
92300 LEVALLOIS

Conditions d'annulation : Avant le 13/12/2009 : possibilité de remboursement avec 50% de retenue pour frais de dossier./ Après le 13/12/2009 : aucun remboursement ne sera effectué.

Secrétariat du colloque :
Tel : 09 52 10 39 54
Fax : 09 57 10 39 54
Courriel : agnes.cousin@medpsycha.org
(Mise à jour régulière des informations sur le site de la SMP) www.medpsycha.org

** Merci de préciser le nom de la personne inscrite au colloque dans le cas où il diffère de celui mentionné sur le chèque.

Comité scientifique : Pr. Roger Bessis, Pr. Danièle Brun, Dr. Michèle Levy-Soussan, Pr. Roland Gori, Marcela Gargiulo, Marie-Lise Babonneau, Pr. Alain Vanier.
Organisation administrative : Société Médecine et Psychanalyse, (SMP)
Centre de recherches « Psychanalyse et Médecine » (CRPM)/ Université Paris 7-Denis Diderot (GIS)/études freudiennes pour l'édition des Actes du 11e colloque, à paraître en janvier 2010
Avec le concours de l'IEC (Institut Emilie du Châtelet)
Secrétariat du congrès : Tél. : 09 52 10 39 54/Fax : 09 57 10 39 54
Courriel : agnes.cousin@medpsycha.org
Adresse postale (pour toute correspondance y compris l'envoi des chèques pour l'inscription) :
SMP/ Agnès Cousin/77 rue Aristide Briand /92300 LEVALLOIS
Mise à jour régulière des informations sur le site de la SMP : ww.medpsycha.org
--------------------------------------------------------------------------------
Ajouté le : 16/01/2010 11:16 - Auteur : betty_blue
--------------------------------------------------------------------------------
Colloque Allo Parents Bébé " La place du père ou les paternités actuelles" le 02 février 2010
Cette journée, destinée aux professionnels de la petite enfance, sera l’occasion à partir de la pratique des écoutantes et de l’intervention d’experts médicaux et scientifiques d’interroger la place du père aujourd’hui et de débattre autour des paternités actuelles.

Programme sur : http://alloparentsbebe.org/spip.php?article97
"C'est ce qui échappe aux mots que les mots doivent dire" Nathalie Sarraute
Céder sur les mots , c'est céder sur les idées.

Avatar du membre
betty_blue
Messages : 2842
Enregistré le : 10 janv. 2010, 22:14

lundi 8 février aux maternelles...

Message par betty_blue » 03 févr. 2010, 15:29

lundi 8 février aux maternelles...
Il sera question de la DPP... dans la séquence "L’Actu des Maternelles", après la grande discussion, aprés le bonus de Nathalie et Que font-ils loin de nous ?
MB devrait être citée ...
"C'est ce qui échappe aux mots que les mots doivent dire" Nathalie Sarraute
Céder sur les mots , c'est céder sur les idées.

Ka
Messages : 741
Enregistré le : 10 janv. 2010, 22:24

Re: A DECOUVRIR - A SAVOIR - A LIRE ....

Message par Ka » 03 févr. 2010, 21:39

C'est bien le 8 février 2010?

Avatar du membre
betty_blue
Messages : 2842
Enregistré le : 10 janv. 2010, 22:14

Re: A DECOUVRIR - A SAVOIR - A LIRE ....

Message par betty_blue » 04 févr. 2010, 20:22

oui le 8 février 2010 :merci:



Paris le 13 février, à la cité des sciences, 10 heures du matin :

Projection du film L'étranger en moi d'Emily Atef, samedi 13 février à 10 heures
http://www.cite-sciences.fr/francais/al ... nt_90.htm#
Prix du public Cinémascience 2009
L'étranger en moi d'Emily Atef, 1H40 (2008)
Projection suivie d'un débat sur le thème de l'instinct maternel, avec Lynda Lotte, philosophe et psychopathologiste (CNRS) et Drina Candilis Huisman, psychologue et psychothérapeute

Maman Blues sera présente …

Plus de renseignements sur ce film : http://www.evene.fr/cinema/films/l-etra ... -18469.php
Présentation
Rebecca, 32 ans, et son ami Julian, 34 ans, attendent leur premier enfant et en sont ravis. Lorsque Rebecca donne naissance à un petit garçon en parfaite santé, leur bonheur semble complet. Mais Rebecca ne ressent pas l'amour maternel inconditionnel qu'elle était censée éprouver et elle ne sait plus du tout où elle en est. Ne sachant pas vers qui se tourner, elle désespère d'autant plus que son propre bébé est pour elle un parfait étranger. Chaque jour qui passe, son incapacité à s'occuper de son enfant devient de plus en plus évidente. Ne pouvant en parler à quiconque, même pas à Julian, elle sombre dans le désespoir, au point de réaliser qu'elle constitue une menace pour son enfant. Après une crise, elle est hospitalisée. Petit à petit, elle remarque que le contact physique, l'odeur et le rire de son enfant lui manquent. Un éveil peut-être de la mère en elle... Finalement, la gravité de l'état de Rebecca est découverte et elle est internée dans une clinique. Elle commence alors à aller mieux et le fait de pouvoir toucher, sentir et aussi entendre rire son bébé commence à lui manquer...
"C'est ce qui échappe aux mots que les mots doivent dire" Nathalie Sarraute
Céder sur les mots , c'est céder sur les idées.

Avatar du membre
betty_blue
Messages : 2842
Enregistré le : 10 janv. 2010, 22:14

Re: A DECOUVRIR - A SAVOIR - A LIRE ....

Message par betty_blue » 12 févr. 2010, 12:39

j'avais oublié de le noter :

Maman Blues citée aux maternelles lors de l'émission du lundi 8 février, les maternelles, rubrique l'actu.
le Canada met sur pied un projet de dépistage et de diagnostic des mères en dépression ( pendant la grossesse ou aprés) : 50% des mères en dépression ne seraient pas diagnostiquées comme telles.
Nom du projet : beyond the baby blues
Plus de renseignements : http://www.beyondblue.org.au/index.aspx?link_id=94
Maman Blues est citée comme association française sur ce sujet.
vidéo : http://les-maternelles.france5.fr/index ... OCTEUR.asx
entre 46minutes 37 secondes et 48 minutes 38 secondes.
Puis une info sur Allo Parent Bébé .
"C'est ce qui échappe aux mots que les mots doivent dire" Nathalie Sarraute
Céder sur les mots , c'est céder sur les idées.

Avatar du membre
betty_blue
Messages : 2842
Enregistré le : 10 janv. 2010, 22:14

Re: A DECOUVRIR - A SAVOIR - A LIRE ....

Message par betty_blue » 21 mars 2010, 18:46

Invitation à notre assemblée générale samedi 03 avril 2010


Vous êtes cordialement invités à notre assemblée générale qui se déroulera à la Maison des associations de Paris 15, le samedi 03 avril 2010. De 10h00 à 17h30.
Merci de nous informer de votre venue par retour mail.
association_maman-blues@voila.fr

Très Cordialement

betty_blue/Nadège Beauvois Temple

Maisons des Associations Paris 15
22 rue de la Saïda,
Métro Porte de Versailles ou Convention
"C'est ce qui échappe aux mots que les mots doivent dire" Nathalie Sarraute
Céder sur les mots , c'est céder sur les idées.

Avatar du membre
betty_blue
Messages : 2842
Enregistré le : 10 janv. 2010, 22:14

Re: A DECOUVRIR - A SAVOIR - A LIRE ....

Message par betty_blue » 10 avr. 2010, 10:54

Chers membres du forum, nous vous souhaitons une bonne lecture du compte rendu de notre assemblée générale qui s'est déroulée il y a une semaine.
Nous vous rappellons que plus que jamais, notre association a besoin pour continuer cette année, d'adhérents et de personnes souhaitant s'investir activement et sur le forum de discussions et au sein de l'association ...
Cordialement à tous.
Nadège Beauvois Temple coprésidente de MB /betty_blue

COMPTE RENDU ET PROCES VERBAL DE L’Assemblée Générale : Samedi 03 avril 2010

Samedi 03 avril dernier s’est déroulée notre 4e assemblée générale avec le vote du bilan moral et financier de l’année 2009 et le renouvellement du Bureau pour 2010.
15 personnes étaient présentes à cette assemblée dont 12 membres de l’association.
L’AG s’est ouverte à 11h00 et s’est terminée aux alentours de 12H00 par le vote des bilans et l’élection du Bureau 2010.
La coprésidente sortante Nadège Beauvois Temple a lu les deux bilans, points par points.
Puis il a été procédé aux votes par les membres de l’association 2009 à jour de leur cotisation 2010. La possibilité de voter par correspondance avait été prévue.
25 personnes se sont prononcées (personnes présentes ou ayant voté par correspondance).
Résultats des votes :
Votes positifs pour le bilan moral : 25
Votes positifs pour le bilan financier : 25
Le minimum de votes (1/3 des membres 2009, soit 17 membres) ayant été obtenu, L’assemblée générale a donné quitus aux deux bilans 2009.
Puis eut lieu le vote des membres du Bureau 2010 :
Toutes les candidates ont été élues à l’unanimité : 25 voix chacune.

COMPOSITION DU BUREAU DE L’ASSOCIATION MAMAN BLUES 2010 :

Beauvois Temple Nadège Fonction au sein de l’association : Coprésidente – Trésorière.

Bernard Carolyne : Fonction au sein de l’association : Coprésidente.

Moulin Christine : Fonction au sein de l’association : Coprésidente - secrétaire

Siwik - Chevalier Nathalie : Fonction au sein de l’association : Coprésidente.

Urbain Michel Juliette : Fonction au sein de l’association : Coprésidente.

Le nouveau Bureau 2010 se réunira prochainement afin de déterminer ses actions et objectifs pour l’année 2010 et le début 2011.


Au cours de la journée, nus avons également abordé plusieurs sujets.
• Notre ouvrage en commun « Tremblements de mère » aux éditions de l’instant Présent est enfin terminé, après deux ans de longue mais nécessaire « gestation ». Il ne reste plus que la préface à rédiger. L’association a souhaité que deux auteurs et professionnels de la périnatalité : Nine Glangeaud et Michel Dugnat en soient les auteurs. Ceux-ci ont accepté.
• La refonte du site et le CD d’information. : Pour diverses raisons : indisponibilité des membres du Bureau, nombreux problèmes techniques de notre webmaster, ce projet a pris d’énormes retards. Seul le forum de discussions a été entièrement changé. Nous ne pouvons à ce jour vous donner de date quand à l’installation du nouveau site Maman Blues. Quant au CD d’information, une partie a été réalisée, mais nécessiterait d’être reprise en même temps que la rédaction des textes du nouveau site, pour plus de cohérence. Nous tenons à votre disposition en fichier mail le travail qui a été déjà réalisé pour ce DVD.
• A nouveau notre association souhaiterait travailler sur deux projets de plaquettes d’informations : la première à destination des futurs parents, qui serait remis à l’annonce de la grossesse et aussi à destination des professionnels de la santé pour les sensibiliser sur l’entretien du 4e mois, actuellement peu proposé aux futurs parents, et la seconde qui serait remise aux parents dés leur sortie de maternité et qui évoquerait cette période de latence dite du baby blues avec le risque de garder pour soi ses craintes, ses émotions, ses doutes ….
• Retour sur L’association MB 35 et son activité via sa présidente Ingrid guillemot qui était présente à notre AG. Résumé joint à la fin du CR.
• Retour sur la création du relais MB sur Crest dans la Drôme, mis en Place par Stéphanie Bœuf : Présentation jointe à la fin du cr.
• Retour sur deux colloques auxquels assistèrent plusieurs membres de MB : Celui de Marseille (les 18 et 19 mars) organisé par la Société Marcé Francophone ayant pour thème « intervenir a domicile en psychiatrie périnatale : modalités, partenariats, articulation avec le travail en réseau périnatal » et celui de Brest (les 26 et 27 mars) organisé par l’ EPAL et la RIBAMBELLE, autour de la naissance. Distribution de nos plaquettes d’information et prises de contacts avec des professionnels de la santé à cette occasion.
• Retour sur l’unité mère enfant le Vinatier à Bron (69) menacée l’année dernière de fermeture : Notre association qui avait été saisie de ce risque de fermeture, avait de suite pris contact avec le médecin psychiatre responsable de l’unité Mme Elbaz qui nous reçut aussitôt et écrit à plusieurs reprises (courrier postal, suivi de mails) au directeur de l’établissement qui jamais ne daigna nous répondre. Nous avons par la suite mis une pétition en ligne pendant plusieurs mois : 873 signatures furent récoltées, dont beaucoup émanant de professionnels de la santé. Notre participation à l’émission des maternelles sur les unités mère enfant en septembre dernier et une rencontre au ministère de la santé en octobre, accompagné du docteur Elbaz, afin d’exposer la situation de l’unité de Lyon, vinrent ponctuer notre mouvement. A ce jour la fermeture de cette unité est « gelée » jusqu’en 2012/2013. Affaire à suivre avec beaucoup de vigilance.
• Retour sur la mise en place en 2009 du relais MB Lyon sous la responsabilité de Moulin Christine et Mahé Mélanie : groupes, de parole, contacts auprès des associations et professionnels de la santé sur la région. Résumé joint
• Participation et intervention de notre association aux journées des Doulas, le 28 mai prochain : Notre association cherche une ou deux volontaires de l’association pour se joindre à la coprésidente Nadège Beauvois Temple qui fera l’intervention.
• Retour sur la diffusion du film : « un étranger en moi » d’Emily Atef : Distribué par Claude Brasseur, celui-ci a souhaité associer Maman Blues à la diffusion de cette œuvre sur le territoire et nous a écrit un message à cette intention, lu en AG. Message ci-joint
• Présence à notre AG d’une amie Doula espagnole Susana Prieto Mori : Après nous avoir fait part de son enthousiasme à la découverte de notre association, celle nous a demandé l’autorisation de s’inspirer du site afin de créer une structure similaire en Espagne ou peu de choses existent pour informer et soutenir parents et futurs parents dans le cadre de la difficulté maternelle. C’est avec grand plaisir que notre association acceptera de collaborer à ce projet.

Rapport d’activités de Maman Blues 35 ( Rennes)

1) Communication : par courrier, appel téléphoniques, dépôt d’affiches ou de flyers, par mail auprès de : Sages femmes, pédiatres, médecins généralistes, maternités, relais d’assistantes maternelles, crèches, CPAM, ASFAD, centres sociaux, écoles, médecin départemental responsable PMI, mouvement planning familial…
2) Forum : participation le 27 septembre 2009 au forum de la parentalité à Rennes.
3) Groupes de paroles : encadrés par une psychologue et une maman membre, gratuits, une fois par mois. 4 groupes ont eu lieu.
4) Permanence au Café Clochette
5) Projets débutés en 2009 pour 2010 : Réunion avec la CAF en juin 2009 en vue du temps fort : l’enfant chamboule tout, comment préparer l’arrivée de votre enfant ? « 15/27 mars 2010. Contact pris avec l’AMDR (service d’aide à domicile de Vitré pour intervenir auprès des travailleuses familiales et des bénévoles début avril 2010.

Retour sur la mise en place en 2009 du relais MB Lyon sous la responsabilité de Moulin Christine et Mahé Mélanie, deux de nos membres.
• Prise de contact avec les professionnels :
- Dr Elbaz Cuoq : Psychiatre de l’umb de Lyon, rencontre avec Nadège Beauvois
- Dr Boudart unité bébé de l’hôpital Rockfeller de Lyon (contact téléphonique)
- Réseau aurore périnatalité Corinne Dupond, sage femme : contact téléphonique.
- Dr Gonnaud : Pédopsychiatre.
- Rencontre avec Françoise Guerin psychologue clinicienne Caluire 69 : a travaillé à l’unité mère enfant de Lyon.
• Prise de contact sur le plan local :
- Rencontre avec les professionnels de la petite enfance de st Genis Laval.
- Présentation de Maman Blues aux directrices de crèche, de garderie, soit une douzaine de personne, à la demande de la responsable petite enfance de la commune : Mme Buisan.
- Rencontre avec la responsable petite enfance de st Genis Laval , et la conseillère municipale petite enfance. Depuis la présentation : prise de rendez vous avec le médecin de PMI locale pour le mois d’avril 2010, et rendez vous avec une autre conseillère municipale pour avril 2010 également.
• Contact avec les associations ou autres
Yael de l’association mamayaya à Nimes
Anne Evrard association ‘’bien naître ‘’
Maison de la parentalité courrier du 02 décembre 2009 : n’ont pas donné suite pour le moment.
• Dates des groupes de paroles : 7 groupes : 16 mai 2009 / juin 09 / juillet 09 Septembre 09 / novembre 09 / janvier 2010 / mars 2010
• Maman Blues répertorié :
Sur le réseau périnatal des hôpitaux de Lyon : réseau aurore
Mise en ligne sur le réseau périnatalité aurore rhone alpes de l’association maman blues et de l’antenne de lyonnaise,
Mise en ligne sur le site de mamayaya association parentale
• Soutient à l’ume de Bron :
Courriers aux députés : Michel Terrot Christophe Guillauto, Pascale Crozon, le12 mai 2009.
Rendez avec l’assistante parlementaire de Michel Terrot le 16 juin 2009 : Courrier de celui-ci au directeur de l’ume de Lyon et réponse à l’antenne de lyon
• Rencontre avec les pouvoirs publics
Rendez vous ministère de la santé le lundi 26 octobre 2009 : avec Mme Beauvois Nadège, Mme Caroline Bernard , Mme Moulin Christine et le Dr Ebaze Cuoq Nathalie psychiatre de l’ume de Lyon.
• Contact avec les journalistes :
Un témoignage dans famili magazine de septembre 2009 de Christine Moulin
Maman blues cité dans bébézine : article sur le baby blues dépression post partum, contact avec Anne Laure Guyot journaliste.
• Conférence :
Présence de maman blues à la conférence de Françoise Guerin sur les difficultés maternelles à Caluire Jeudi 19 novembre.
• 3 nouvelles membres adhérentes de la région lyonnaise : pseudos : Soleil, laeticia69, Chien-chien
• Les demandes faites au relais :
Plusieurs personnes nous contactent sur la boite mail du relais pour avoir des adresses de professionnels
• En conclusion : Le soutien pour l’unité mère bébé a pris beaucoup de temps et a « ralenti » les projets de rencontres ou autres, mais celui-ci était une priorité et pour l’année 2010 nous allons reprendre ce travail de rencontres qui est très important et encore bien d’autres projets à venir pour notre antenne lyonnaise, et pour maman blues évidemment…

Message de Claude Brasseur à propos du film « un étranger en moi »

Je ne pourrais pas être présent à votre Assemblée Générale. J’ai appris à vous connaître par le fait que je souhaite diffuser le plus largement possible en France le film d’Emily Atef – L’ETRANGER EN MOI- et j’ai beaucoup apprécié le fait que votre association aime ce film autant que moi. Le cinéma d’auteur a de plus en plus de difficulté à se faire une place sur les écrans de nos villes de plus en plus occupés par les films soutenus par une communication massive et obsédante. L’ETRANGER EN MOI, je le sais rejoint aussi vos objectifs. Cette œuvre attachante et juste peut aussi aider à votre combat car il n’y a rien de pire que le silence. Vous êtes bien placées pour le savoir. J’ai pour objectif de faire une tournée en province dans des salles amies même si je ne vais pas oublier Paris. Cette tournée débutera fin avril. Guéret dans la Creuse en sera le poin de départ. J’espère ensuite pouvoir organiser avec votre appui une projection dans chaque région de France.
Ainsi en septembre prochain, lors de la sortie officielle, on aura déjà bien parlé du film….
Merci à vous
Claude Brasseur


Mise en place du relais MB sur le Drôme (26) :

Les deux représentantes du relais de MB 26 sont: Julie LE PRIOL & Stéphanie BOEUF.

Prochain groupe de paroles : Le 13 avril 2010 de 19h30 à 20h30 au cabinet de Stéphanie BOEUF à Crest. Pour s’inscrire : 06 75 66 66 85.
GROUPE DE PAROLE MB26 :
Echanger avec d'autres des réalités vécues et des expériences émotionnelles, et pourquoi pas, trouver ensemble des solutions... ?
Gratuit

A quoi sert le groupe de parole ?
• Le groupe de parole vise un "étayage" par l'échange et la création d'un lien sécurisant avec les animatrices, un lieu et d'autres personnes, membres du groupe.
• Il permet un travail de mentalisation par l'élaboration de son vécu et de son ressenti autour de sa propre difficulté maternelle.
• Il permet l'accès à des informations ou des connaissances qui peuvent être communiquées par les animatrices de MB26.
• Il permet de cheminer vers une réassurance et la reprise de la confiance en soi par l'écoute des autres et le partage des expériences.

Le cadre du groupe de parole :
• Les groupes sont avant tout des moments de convivialité qui ont lieu en début de soirée, aussi nous proposons que chacun(e) amène une petite chose à déguster ou à boire (pas de boisson alcoolisées)...
• Il s'agit d'un groupe semi-ouvert : Il n'y a pas d'obligation de participer à tous les groupes. Le participant peut choisir d'y assister en fonction des thématiques proposées et selon ses propres motivations, le but étant de respecter le rythme et les aspirations de chacun.
• Néanmoins, lorsqu'il décide de s'inscrire au préalable sur un groupe, le participant s'engage à être présent sur la séance. S'inscrire, c'est prendre un engagement vis à vis de soi, vis à vis des animatrices et vis à vis des autres membres du groupe.
• Nombre de participants maximum: 8 /Durée: 1h

La méthode :

• Il s'agit d'une technique d'expression orale basée sur la circulation de la parole entre les membres du groupe dont les animatrices se portent garantes. En principe, nous ouvrons la séance avec une thématique, une citation, une image...
• Chacun est libre de s'exprimer à son rythme, comme il le souhaite dans un cadre respectueux des autres.
• Le but est de permettre un processus individuel de réflexion et de mise en mots de la sphère émotionnelle, qui sera accueilli, soutenu et partagé par le groupe.
• Le contenu des séances demeure strictement confidentiel.

Précision différentielle :

Le groupe de parole n'est pas une thérapie de groupe au sens propre du terme.
La thérapie de groupe fonctionne le plus souvent sur le mode d'un groupe fermé avec une responsabilité de ses participants et une inscription durable dans le temps. Elle a pour objectif le soin psychique ce qui n'est pas le cas du groupe de parole que nous proposons.

http://psychologuedrome.com/RelaiMamanBlues26.aspx


Notre prochaine réunion Maman Blues aura lieu le samedi 22 mai 2010.

Pour le Bureau 2010

Nadège Beauvois Temple

Compte rendu et procès verbal lu et approuvé par les membres du Bureau de l’association Maman Blues.
"C'est ce qui échappe aux mots que les mots doivent dire" Nathalie Sarraute
Céder sur les mots , c'est céder sur les idées.

Répondre