Toute demande d'inscription doit être envoyée par mail à cette adresse : forum@maman-blues.fr, en précisant le pseudonyme sous lequel vous désirez être identifiée sur le forum (afin de protéger votre anonymat).
Bien à vous.

Un psychanalyste répond, gracieusement, à vos questions

GYNEPSY
Messages : 108
Enregistré le : 20 oct. 2011, 23:17
Localisation : PARIS
Contact :

Re: Un psychanalyste répond, gracieusement, à vos questions

Message par GYNEPSY » 05 févr. 2012, 23:06

"devons nous toujours creuser ,décortiquer à jamais ?? "
"Pouvez me parler d'un travail analytique de la différence si il y en a une entre thérapie et analyse ,?"

A la première question, évidemment: non !
Il faut que ça vous tienne, ça vous taraude... Il n'y a pas de "devons-nous" qui vaille en ce domaine.

"Thérapie" et psychanalyse. Ce sont deux mondes différents qui s'excluent l'un l'autre. Car ce sont deux conceptions incompatibles du sujet humain.

La psychanalyse, c'est la psychanalyse. Discipline à part, qui se soutient d'une conception de l'Homme et d'une théorie du sujet humain. C'est la découverte de l'existence de l'Inconcient et de ses effets, par Sigmund Freud qui la fonde. Renforcée, pour nous Français, par un Jacques Lacan et sa lecture et son commentaire de Freud.
La psychanalyse c'est une méthode. Elle interroge le symptôme sans vouloir immédiatement l'éradiquer. Elle vise à révéler, à faire rencontrer au sujet son désir inconscient. Quand il l'a rencontré, cerné, il lui reste à choisir s'l en veut. Ce n'est pas au psychanalyste de choisir. Un psychanalyste est longuement formé à ne pas confondre ses désirs ou fantasmes avec ceux de son patient (analysant). Raison pour laquelle il a été lui-même analysé auparavant. C'est le transfert qui est son coeur, cadre dans lequel tout va se jouer. En fin de parcours, ledit transfert doit être, lui aussi, analysé. Même s'il n'est pas visé directement, la psychanalyse a un effet thérapeutique certain. La psychanalyse et les psychanalystes aiment la liberté, la liberté du désir, ils se méfient ainsi de l'Etat et de ses instances de contrôles (son regard) sur sa pratique du secret dans le cabinet. L'Etat qui veut tout régenter, contrôler, estampiller ne leur sied guère. La psychanalyse ne supporte ainsi pas de tiers. Le tiers, quelqu'il soit y est exclu : père, mère, professeur, Etat, Sécurité Sociale, assurances, etc. Le psychanalyste ne demande à l'Etat aucune reconnaissance d'Etat. La psychanalyse cherche a faire entendre sa difféence (la question dite du "sujet de l'inconscient", donc du sujet du désir), mais por combien de temps ? Face à un monde de psychothérapies qui ne cherche que, mécaniquement, à ré-adapter l'homme au monde (immonde) tel qu'il est. La psychanalyse, c'est la révolution du sujet et du désir, qui ne veut plus subir et être écrasé, cassé.

La Thérapie, même avec un "T" majuscule, n'existe pas. En ce domaine "psy", il s'agit toujours de psycho-thérapies, et au pluriel. Ce sont des techniques, 500 aujourd'hui, issues, toutes issues ou dérivées du courant de la psychanalyse depuis plus d'un siècle, qui lui ont emprunté ses notions, ses concepts, qui l'ont souvent pillé, renié, qui la singe et qui vomissent la plupart du temps sur elle. Elles n'ont généralement aucune conception du sujet, traite du symptôme, exploite le transfert, et réussissent a faire bouger, voire se déplacer le symptôme, sans trop savoir pourquoi. Et tout est à recommencer après un tel déplacement...Courtes au départ, elles sont de plus en plus longues actuellement. Elles font l'économie de l'inconscient et ne sont, pour beaucoup, que des techniques cognitivo-comportementales de réadaptation, bien rompues aux exigences d'un monde tel qu'il est. Elle utilise la suggestion, là où l'analyse, tout en l'encadrant, laisse l'entière liberté au sujet de construire son chemin au gré de son désir. Les psychothérapies aime l'Etat, les garanties, les contrôles, la reconnaissance sociale, une certaine idée de la science appelée "scientisme", ou idéologie de la science (ce qui n'est pas la science). Elles veulent conquérir tout le champ "psy" et souhaitent la mort par étouffement de la psychanalyse. Elles n'ont plus besoin du sujet tel que la psychanalyse l'a promu. Elles n'ont besoin que de son "Moi", pour le renforcer et l'adapter au monde de la marchandise tel qu'il se développe. Un manque ? Un objet, un produit, pour boucher ce manque. Jouissez des objets de consommation. De la jouissance,... mais plus de désir. Donc plus de sujet. Que des besoins à satisfaire dans une société ultralibérale de la consommation des marchandises... Le sujet devenant lui-même l'ultime marchandise à convoiter, acheter, à en jouir (pornographie, escort girls, par exemple).
JML (président Gynépsy), psychanalyste, Paris

JULIETTE
Messages : 10091
Enregistré le : 10 janv. 2010, 22:21

Re: Un psychanalyste répond, gracieusement, à vos questions

Message par JULIETTE » 06 févr. 2012, 07:44

je n'ai pas eu se sentiment pendant la thérapie que j'ai faite durant plusieurs années
Je déposais ce qui me venait à l'esprit sans influence que se soit ,ni sans être 'diriger ' , j'ai fais le lien toute seule entre les choses ,et justement j'ai appris à entendre les désirs ,, ceux que je ne m'autotirisais pas ,, mais parce que je prenais conscience de mon individualité en tant que personne et que ce travail justement me mener à la liberté de penses et de choisir ,
je suis surprise de tant de colere face a la thérapie qui pourtant me semble dans la majorité des cas être dans le respect sans tenter de formater les personnes ,, je n'ai par ailleur jamais entendu de psychologue ou de psychothérapeute ,, dirent du mal de la psychanalyse ,aussi je suis en effet très surprise de tant de rejet envers eux ,,et envers la psycho thérapie ,,

( ou alors ai je mal compris vos propos ,, )

il me semble qu'il n'y a pas de pratique meilleur qu'une autre mais seulement l'importance d'avoir face à soi un professionnel bienveillant ,
Et c'est il m ensemble la majorité de l'ensemble des pros tous confondus ,,psychothérapeute , psychologue , ect ,,, ,
D'autre part une de mes amies est psychothérapeute ,, et elle suis elle même une analyse depuis 10 ans ,,,donc il n'y a pas que les psychanalystes qui se sont analysés ,,, et à priori la encore c'est le cas de bcp de pros ,,

Votre réponse ,, me laisse perplexe ,

GYNEPSY
Messages : 108
Enregistré le : 20 oct. 2011, 23:17
Localisation : PARIS
Contact :

Re: Un psychanalyste répond, gracieusement, à vos questions

Message par GYNEPSY » 06 févr. 2012, 11:14

Mes propos ont été vifs, je le reconnais. Ils étaient faits pour vous faire réagir et provoquer un débat contradictoire... ! C'est fait !
Mais, sur le fond, mes propos restent valables.

En ce qui vous concerne, vous témoignez avoir fait une psychothérapie très proche de la psychanalyse.
Il y a, bien sûr, de très bons psychothérapeutes,... comme il y a de mauvais psychanalystes.
Un certain nombre de psychothérapies sont efficaces sur les symptômes, comme il y a des guérisons par la psychanalyse.
Beaucoup de psychothérapeutes sont ou ont été en psychanalyse et pratiquent une psychothérapie très proche de l'analyse.
C'est, bien heureusement, le cas de votre psychothérpeute, et tout à son honneur.
Bien cordialement.
JML.
Modifié en dernier par GYNEPSY le 07 févr. 2012, 08:02, modifié 1 fois.
JML (président Gynépsy), psychanalyste, Paris

JULIETTE
Messages : 10091
Enregistré le : 10 janv. 2010, 22:21

Re: Un psychanalyste répond, gracieusement, à vos questions

Message par JULIETTE » 06 févr. 2012, 11:58

GYNEPSY a écrit : Mais, sur le fond, mes propos restent valables.

JML.
C'est votre liberté de le penser , :) ,
avoir une telle certitude ,, ne me parait pas trés coherent avec ce que vous mettez en avant la liberté d'agir et de penser ,

car si vous etes peruadé de détenir la vérité sur '' la méthode '' ,,, ça limite le libre choix ,et la liberté donc d'adherer a une methode plutot qu'une autre ,
le patient n'est il pas libre et suffisament 'capable pour savoir lui méme si le choix de son '' psy'' est sain, ?

je comprend en vous lisant qu'il y aurait des methodes manipulatrices ,, dans ce cas il s'agirait d'un '' complot "" ,, on entre dans un autre dimension la non ?
vous ne parlez pas la ,, de vos confreres ,, psychologues cliniciens , psychotherapeute ect ,?,
Mais peut etre des derives ,, du genre ,, un membre de notre famille ,, nous a dit un jour , '' je suis devenue psychotherapeute ,Holistique ,( 8| ) ,'' ,, celui la méme qui n'a fait aucune analyse , aucune thérapie aucune formation de quoi que se soit ,, et dit '' soigner '' les gens ,, en une séance ,, leur donner la réponse a leur souffrance , il haie les psychiatres les psychanalystes les psychologues , les accusants de se faire du fric sur le dos de la souffrance humaine,, lui méme par ailleur se fait payer ,, on nage la en plein délire , en plein propos sectaire et dangereux , peut etre est ce a cela que vous pensiez ?

,


,

Avatar du membre
Lisette
Messages : 9340
Enregistré le : 25 mars 2011, 07:18

Re: Un psychanalyste répond, gracieusement, à vos questions

Message par Lisette » 06 févr. 2012, 12:13

Quelque soit la méthode, l'essentiel n'est il pas de se trouver...
Quand une mère vient demander de l'aide, nous n'allons pas analyser son discours pour voir quel type de médecins, elle doit consulter. Nous allons lui fournir une liste de professionnels compétents parmi lesquels elle fera son choix!
C'est ainsi que je le vois...
La perfection n'existe pas. S'accepter telle que l'on est, voilà le douloureux chemin à parcourir pour enfin devenir mère...

JULIETTE
Messages : 10091
Enregistré le : 10 janv. 2010, 22:21

Re: Un psychanalyste répond, gracieusement, à vos questions

Message par JULIETTE » 06 févr. 2012, 15:12

Je ne suis pas tout a fais d'acc Lisette :rouge: ,je pense que l'on a plusieurs choses a prendre en compre lorsque l'on oriente une maman vers un pro , d'abord son lieu d'habitation évidement , je crois important de prendre en compte l"age de l'enfant , en autre , si il y a d'autres enfant au sein du foyer , si la famille proche est soutenant ,, ect , je crois que selon la difficulté qui est rencontré il y a peut etre des adresses plus adaptées que d'autre ,, je me souviens d'une maman qui ne pouvait pas toucher son enfant , ,elle avait réintégrée le domincile de ses parents avec conjoint et bébé ,, les grands parents s'occupaient du bébé et d'elle pendant que le papa travaillait ,, donc la ,, je lui donné les coordonnées d'une unité mere bébé et ceux ci ont mis en place en supplement un accompagnement a domicile , cette maman n'etait pas venue sur le forum elle m'avait contacté par message privé directement , çà date de quelques années ,, en sortant de l'unité mere bébé ,personne ne lui avait donné d'adresse ,, je l'ai orienté encore ,, vers une psychologue clinicienne psychanalyste qui a mis en place un travail pendant quelques années , j'ai eu des nouvelles récemen et tout va bien , :)
je pense que dans cette situation il etait nécéssaire pour cette maman d'etre accompagné soutenue , dans un lieu contenant , conjointement avec son bébé pour pouvoir le rencontrer
ha bien sur je n'ai peut etre pas fait le meilleu choix ,, mais je pense en tant que bénévole non pro que cela m'a semlbé le plus adapté , en tout cas elle en a été ravie , je pense a elle avec bcp d'emotion :coeur:
C'est un exemple parmis d'autre ,mais de toute façon les pros avec qui nous sommes en reseau sont accés sur la difficulté maternelle et si nous faisons une "" erreur " d'orientation ils savent aussi modifier et éventuellement réorienté , :)

GYNEPSY
Messages : 108
Enregistré le : 20 oct. 2011, 23:17
Localisation : PARIS
Contact :

Re: Un psychanalyste répond, gracieusement, à vos questions

Message par GYNEPSY » 06 févr. 2012, 17:31

JULIETTE a écrit :
GYNEPSY a écrit : Mais, sur le fond, mes propos restent valables.

JML.
C'est votre liberté de le penser , :) ,
avoir une telle certitude ,, ne me parait pas trés coherent avec ce que vous mettez en avant la liberté d'agir et de penser ,

car si vous etes peruadé de détenir la vérité sur '' la méthode '' ,,, ça limite le libre choix ,et la liberté donc d'adherer a une methode plutot qu'une autre ,
le patient n'est il pas libre et suffisament 'capable pour savoir lui méme si le choix de son '' psy'' est sain, ?

je comprend en vous lisant qu'il y aurait des methodes manipulatrices ,, dans ce cas il s'agirait d'un '' complot "" ,, on entre dans un autre dimension la non ?
vous ne parlez pas la ,, de vos confreres ,, psychologues cliniciens , psychotherapeute ect ,?,

Mais peut etre des derives ,, du genre ,, un membre de notre famille ,, nous a dit un jour , '' je suis devenue psychotherapeute ,Holistique ,( 8| ) ,'' ,, celui la méme qui n'a fait aucune analyse , aucune thérapie aucune formation de quoi que se soit ,, et dit '' soigner '' les gens ,, en une séance ,, leur donner la réponse a leur souffrance , il haie les psychiatres les psychanalystes les psychologues , les accusants de se faire du fric sur le dos de la souffrance humaine,, lui méme par ailleur se fait payer ,, on nage la en plein délire , en plein propos sectaire et dangereux , peut etre est ce a cela que vous pensiez ?

,


,

C'est très intéressant d'essayer de se parler sur ce sujet.
C'est très difficile de le faire sur un forum.
Il y a toujours un côté immédiatement interprétatif qui vous saisit, une sorte de dimension un peu paranoïaque.
Qui a la vérité ? Chacun, chacune, bien sûr... !
Me concernant dans vos propos : rien de tout cela, vous allez un tout petit peu trop vite. Vous amalgamez, même sans vous en rendre compte.
Je n'ai jamais dit que j'étais persuadé de détenir la vérité, ni parlé d'un complot.
Vous me connaissez mal, je ne suis pas comme cela. Ne vous fiez pas à l'apparence de mes propos ci-dessus. Ne jugez pas trop vite, svp.

La psychanalyse est une méthode. Les psychothérapies utilisent esentiellement des techniques, ce n'est pas pareil. Donc cela ne se compare pas, au fond...
Il ne faudrait même pas, peut-être en parler ensemble, ne faire aucun rapprochement entre ces deux sortes de disciplines.

Je vous dis ma vérité d'une expérience professionnelle de plus de trente-cinq ans.
Vous en faites ce que vous voulez, bien entendu.
J'essaye, simplement de vous faire entendre quelque chose d'essentiel de la différence entre une approche psychanalytique ou un approche de type psychothérapique. C'était bien votre question, n'est-ce pas ? Elles sont incompatibles. Donc, elles sont incomparables également. Il n'y a aucune compétition entre ces deux approches. Il s'agit de deux conceptions radicalement opposées de l'homme. Après chacun, chacune est bien sûr libre de choisir.

Oui, bien entendu, il faut se méfier de certaines aventures psychothérapiques, parce qu'elles sont pratiquées par des charlatans, des pervers, dans des buts manipulatoires et mercantiles. Vous en citez vous-même dans la deuxième partie de votre message.
Mais, je reconnais aussi qu'il y a des psychanalystes incompétents.

Toutes ces questions sont très complexes, croyez-moi, et ne se traitent pas d'un revers de main.
Il faut une quinzaine d'années de divan pour "produire" un psychanalyste à peu près convenable. Il faut quelques semaines, parfois quelques mois pour "fabriquer" un psychothérapeute compétent sur une technique de psychothérapie. Mais quand le psychothérapeute a la bonne idée de faire son analyse, cela peut modifier les choses et lui faire comprendre un peu plus ce qu'il est en train de faire. Dans "psycho-thérapie", il y a le verbe grec ancien "therapein" qui veut dire soigner, voire guérir. D'où l'accointance de la psychothérapie avec la médecine (qui sont toutes deux dans le "therapein"). la thérapie (psycho ou médicale) vise à rétablir, à revenir à un état antérieur d'avant la maladie, la souffrance, jugé "bon". La psychanalyse ne vise pas, dès le départ, à soigner et guérir. Soigner et guérir arrivent indirectement, pas directement donc. La psychanalyse vise autre chose : à faire se rencontrer le sujet avec lui-même... D'où il s'ensuit une sorte de "guérison", de surcroît. Mais d'abord,... une naissance à lui-même !

Bien cordialement.
JML.
Modifié en dernier par GYNEPSY le 07 févr. 2012, 08:05, modifié 3 fois.
JML (président Gynépsy), psychanalyste, Paris

JULIETTE
Messages : 10091
Enregistré le : 10 janv. 2010, 22:21

Re: Un psychanalyste répond, gracieusement, à vos questions

Message par JULIETTE » 06 févr. 2012, 18:52

GYNEPSY a écrit :
JULIETTE a écrit :
GYNEPSY a écrit : Mais, sur le fond, mes propos restent valables.

JML.
C'est votre liberté de le penser , :) ,
avoir une telle certitude ,, ne me parait pas trés coherent avec ce que vous mettez en avant la liberté d'agir et de penser ,

car si vous etes peruadé de détenir la vérité sur '' la méthode '' ,,, ça limite le libre choix ,et la liberté donc d'adherer a une methode plutot qu'une autre ,
le patient n'est il pas libre et suffisament 'capable pour savoir lui méme si le choix de son '' psy'' est sain, ?

je comprend en vous lisant qu'il y aurait des methodes manipulatrices ,, dans ce cas il s'agirait d'un '' complot "" ,, on entre dans un autre dimension la non ?
vous ne parlez pas la ,, de vos confreres ,, psychologues cliniciens , psychotherapeute ect ,?,

Mais peut etre des derives ,, du genre ,, un membre de notre famille ,, nous a dit un jour , '' je suis devenue psychotherapeute ,Holistique ,( 8| ) ,'' ,, celui la méme qui n'a fait aucune analyse , aucune thérapie aucune formation de quoi que se soit ,, et dit '' soigner '' les gens ,, en une séance ,, leur donner la réponse a leur souffrance , il haie les psychiatres les psychanalystes les psychologues , les accusants de se faire du fric sur le dos de la souffrance humaine,, lui méme par ailleur se fait payer ,, on nage la en plein délire , en plein propos sectaire et dangereux , peut etre est ce a cela que vous pensiez ?

,


,

C'est très intéressant d'essayer de se parler sur ce sujet.
C'est très difficile de le faire sur un forum.
Il y a toujours un côté immédiatement interprétatif qui vous saisit, une sorte de dimension un peu paranoïque.
Qui a la vérité ? Chacun, chacune, bien sûr... !
Ma concernant dans vos propos : rien de tout cela, vous allez un tout petit peu trop vite. Vous amalgamez, même sans vous en rendre compte.
Je n'ai jamais dit que j'étais persuadé de détenir la vérité, ni parlé d'un complot.
Vous me connaissez mal, je ne suis pas comme cela. Ne vous fiez pas à l'apparence de mes propos ci-dessus. Ne jugez pas trop vite, svp.

La psychanalyse est une méthode. Les psychothérapies utilisent esentieement des techniques, ce n'est pas pareil. Donc cela ne se compare pas, au fond...
Il ne faudrait même pas, peut-être en parler ensemble, ne faire aucun rapprochement entre ces deux sortes de disciplines.

Je vous dis ma vérité d'une expérience professionnelle de plus de trente-cinq ans.
Vous en faites ce que vous voulez, bien entendu.
J'essaye, simplement de vous faire entendre quelque chose d'essentiel de la différence entre une approche psychanalytique ou un approche de type psychothérapique. C'était bien votre question, n'est-ce pas ? Elles sont incompatibles. Donc, elles sont incomparables également. Il n'y a aucune compétition entre ces deux approches. Il s'agit de deux conceptions radicalement opposées de l'homme. Après chacun, chacune est bien sûr libre de choisir.

Oui, bien entendu, il faut se méfier de certaines aventures psychothérapiques, parce qu'elles sont pratiquées par des charlatans, des pervers, dans des buts manipulatoires et mercantiles. Vous en citez vous-même dans la deuxième partie de votre message.
Mais, je reconnais aussi qu'il y a des psychanalystes incompétents.

Toutes ces questions sont très complexes, croyez-moi, et ne se traitent pas d'un revers de main.
Il faut une quinzaine d'années de divan pour "produire" un psychanalyste à peu près convenable. Il faut quelques semaines, parfois quelques mois pour "fabriquer" un psychothérapeute compétent sur une technique de psychothérapie. Mais quand le psychothérapeute a la bonne idée de faire son analyse, cela peut modifier les choses et lui faire comprendre un peu plus ce qu'il est en train de faire. Dans "psycho-thérapie", il y a le verbe grec ancien "therapein" qui veut dire soigner, voire guérir. D'où l'accointance de la psychothérapie avec la médecine (qui sont toutes deux dans le "therapein"). la thérapie (psycho ou médicale) vise à rétablir, à revenir à un état antérieur d'avant la maladie, la souffrance, jugé "bon". La psychanalyse ne vise pas, dès le départ, à soigner et guérir. Soigner et guérir arrivent indirectement, pas directement donc. La psychanalyse vise autre chose : à faire se rencontrer le sujet avec lui-même... D'où il s'ensuit une sorte de "guérison", de surcroît. Mais d'abord,... une naissance à lui-même !

Bien cordialement.
JML.

Non pas du tout je n'ai pas dit que vous parliez d'un complot ,, j,ai avancé le fait que en tenant compte de vos propos que si l'emprise serait aussi forte ,, cela équivaudrait a un complot ,, peut être me suis je mal faire comprendre ,,
Aussi ne prenais pas pour un amalgame mes propos , Car nous connaissons peu c'est un fait ,

Je ne remet pas en doute vos compétences j 'échange en fonction des miennes ,

C'était la differnece si il y avait entre les deux en effet que je voulais connaître , vous même avez reconnu que vous y aviez été un peu fort ,, dans vos explications dans le but de provoquer une réaction ,, , mais je ne juge pas j'étais simplement étonnée de sentir autant de colère m'a t il semblait et donc je chercher à comprendre au fond pourquoi



Je vous souhaite une bonne soirée

Avatar du membre
Adelie
Messages : 2970
Enregistré le : 17 févr. 2010, 23:56

Re: Un psychanalyste répond, gracieusement, à vos questions

Message par Adelie » 06 févr. 2012, 23:04

C'est intéressant vos échanges, chers membres de MamanBlues et cela prouve combien le débat reste vif en France sur ces questions.

Je crois pour ma part que le plus important est le BON professionnel. Combien de mauvais psychanalystes font des dégâts considérables, combien de mauvais psychothérapeutes en font autant ! J'ai rencontré le pire et le meilleur à la fois dans ma pratique personnelle et mes expériences professionnelles.

La psychanalyse est un voyage, aucun de ceux qui, comme moi, se sont allongés de longues années, pour le prix d'un loyer par mois, ne le contesteront.
Ce voyage, pour faire court, m'a permis de me trouver. Pourtant, il n'a pas empêché que je sombre dans le gouffre de la difficulté maternelle à la naissance de mon premier enfant... c'est la psychothérapie qui m'a sauvée !!!

L'écoute de mon thérapeute, aujourd'hui, tous les mois, me permet encore d'avancer, de faire face, de comprendre mes émotions, ma relation à mes enfants, à mon conjoint, à mes parents... toujours et encore... mais, ce n'est naturellement pas la même expérience que celle du divan.

Aujourd'hui, à 40, je pourrai reprendre ce voyage intérieur stoppé au bout de 6 ans sur un transfert laissé en plan !...
Si je ne me lance pas alors que l'envie est en moi, c'est aussi, Gynepsi, parce qu'il est beaucoup plus difficile d'entreprendre ce voyage aujourd'hui, dans notre société. Les théoriciens pourront bien me dire ce qu'ils veulent, les contraintes financières, d'organisation, de durée, de pression sociale sont incompatibles avec la rigidité de la cure proposées par la plupart des psychanalystes.
Par ailleurs, je ne suis pas sûr que tout le monde puisse entreprendre ce processus. Les femmes que nous aidons sont dans l'urgence... l'urgence d'installer ce lien qui leur fait défaut avec leur enfant et d'aller mieux pour entrer dans la maternité... après oui, pourquoi pas... s'installer sur le divan si on a les moyens, le temps et les capacités d'élaboration...

Pour conclure, par ce qu'il est tard, si vous me présentez un psychanalyste compétent, souple dans ses RV, à des tarifs honnêtes, déclarés à l'URSSAF et habitant le Sud de l'Oise, je suis preneuse !!!
Adélie, une mère, maintenant en paix, de deux garçons nés en 2003 et 2007

GYNEPSY
Messages : 108
Enregistré le : 20 oct. 2011, 23:17
Localisation : PARIS
Contact :

Re: Un psychanalyste répond, gracieusement, à vos questions

Message par GYNEPSY » 06 févr. 2012, 23:17

J'ai recueilli, au cours de ma longue carrière, beaucoup de personnes, - des femmes essentiellement, ce ne doit pas être pour rien -, qui avaient été, littéralement, "bousillées" par des psychothérapies pratiquées par des psychothérapeutes mal formés, manipulateurs et peu scrupuleux.
Il m'a fallu déployer tous les talents de la psychanalyse pour leur permettre de se reconstruire lentement,.. mais sûrement.
C'est donc, en ce souvenir, que mon ton s'est montré un peu vif, un peu trop vif.

Bien cordialement à vous, JULIETTE.
JML (président Gynépsy), psychanalyste, Paris

Répondre