Toute demande d'inscription doit être envoyée par mail à cette adresse : forum@maman-blues.fr, en précisant le pseudonyme sous lequel vous désirez être identifiée sur le forum (afin de protéger votre anonymat).
Bien à vous.

Un psychanalyste répond, gracieusement, à vos questions

GYNEPSY
Messages : 108
Enregistré le : 20 oct. 2011, 23:17
Localisation : PARIS
Contact :

Re: Un psychanalyste répond, gracieusement, à vos questions

Message par GYNEPSY » 06 févr. 2012, 23:45

Adelie a écrit :C'est intéressant vos échanges, chers membres de MamanBlues et cela prouve combien le débat reste vif en France sur ces questions.

Je crois pour ma part que le plus important est le BON professionnel. Combien de mauvais psychanalystes font des dégâts considérables, combien de mauvais psychothérapeutes en font autant ! J'ai rencontré le pire et le meilleur à la fois dans ma pratique personnelle et mes expériences professionnelles.

La psychanalyse est un voyage, aucun de ceux qui, comme moi, se sont allongés de longues années, pour le prix d'un loyer par mois, ne le contesteront.
Ce voyage, pour faire court, m'a permis de me trouver. Pourtant, il n'a pas empêché que je sombre dans le gouffre de la difficulté maternelle à la naissance de mon premier enfant... c'est la psychothérapie qui m'a sauvée !!!

L'écoute de mon thérapeute, aujourd'hui, tous les mois, me permet encore d'avancer, de faire face, de comprendre mes émotions, ma relation à mes enfants, à mon conjoint, à mes parents... toujours et encore... mais, ce n'est naturellement pas la même expérience que celle du divan.

Aujourd'hui, à 40, je pourrai reprendre ce voyage intérieur stoppé au bout de 6 ans sur un transfert laissé en plan !...
Si je ne me lance pas alors que l'envie est en moi, c'est aussi, Gynepsi, parce qu'il est beaucoup plus difficile d'entreprendre ce voyage aujourd'hui, dans notre société. Les théoriciens pourront bien me dire ce qu'ils veulent, les contraintes financières, d'organisation, de durée, de pression sociale sont incompatibles avec la rigidité de la cure proposées par la plupart des psychanalystes.
Par ailleurs, je ne suis pas sûr que tout le monde puisse entreprendre ce processus. Les femmes que nous aidons sont dans l'urgence... l'urgence d'installer ce lien qui leur fait défaut avec leur enfant et d'aller mieux pour entrer dans la maternité... après oui, pourquoi pas... s'installer sur le divan si on a les moyens, le temps et les capacités d'élaboration...

Pour conclure, par ce qu'il est tard, si vous me présentez un psychanalyste compétent, souple dans ses RV, à des tarifs honnêtes, déclarés à l'URSSAF et habitant le Sud de l'Oise, je suis preneuse !!!
Des bons professionels, cela existe du côté des pychanalystes ET des psychothérapeutes.
La psychothérpie et la psychanalyse ne sont pas des expériences comparables.
Il n'est pas plus difficle d'entreprendre aujourd'hui, plus qu'hier, une psychanalyse.
La rigidité de la cure n'existe que pour les psychanalystes rigides eux-mêmes. Je n'ai jamais pratiqué dans la rigidité, pour ma part. Et il ne faut pas confondre la rigueur (je suis rigoureux) et le rigidité (qui est l'envers de ce qu'enseigne la psychanalyse).
Que la psychanalyse ne soit pas "faite" pour tout le monde, pour LA DEMANDE de tout le monde, j'en conviens, quoique... C'est à voir au cas par cas. Cela dépend comment on la présente au public. Si on la présente comme "rigide", alors,... oui... On effraye !
Le psychanalyste sait travailler dans l'urgence, je fais cela tous les jours depuis plus de trente-cinq ans, à mon cabinet, à l'Hôpital public et à l'association GYNEPSY.
Et, il faut cesser de dire que cela est une question de moyens. Il y a belle lurette que les psychanalystes dignes de ce nom adaptent leurs honoraires aux conditions de revenus de leurs analysants. Et, entre nous soit dit, les psychothérapeutes, que je sache, ne sont pas en reste pour s'aligner sur les tarifs des psychanalystes. Les psychanalystes sont et restent leur modèle,... même sur ce point !

"Pour conclure, par ce qu'il est tard, si vous me présentez un psychanalyste compétent, souple dans ses RV, à des tarifs honnêtes, déclarés à l'URSSAF et habitant le Sud de l'Oise, je suis preneuse !!!["

Des psychanalystes compétents, il y en a, il leur suffit d'avoir été correctement analysés eux-mêmes jusqu'au bout, qu'ils aient, en un mot, fini leur analyse. Souple dans ses rendez-vous, comment voulez-vous ignorer, aujourd'hui, cet état de fait social : je jongle toute la journée de 8H.30 à 21H. du lundi au vendredi, voire samedi et dimanche pour ce faire. Je ne dois quand même pas être le seul en Ile-de-France ! Qu'est-ce que pour vous des "tarifs honnêtes" ? Vous posez-vous la même question pour votre boucher ou votre boulanger, la RATP ou la SNCF ? Un vrai psychanalyste ne vit que de sa pratique, ce n'est pas un fonctionnaire ni un salarié. Il doit tout payer à partir de son chiffre d'affaires : SS, asurances, impôts, logement, cabinet, etc. A Paris, les honoraires d'un psychanalyste varient entre 60 et 80€ la séance, en moyenne. Mais, on peut bien sûr négocier des honoraires à 30€, 40 ou 50€. Moi, je fais cela tout le temps, avec les étudiant(e)s par exemple. La souplesse ne me pose aucun problème, pourquoi cela poserait un problème à mes confrères ? Ce temps est révolu. Et cela risque, à la longue de devenir des clichés un peu faciles : le psychanalyste incompétent, rigide dans ses rendez-vous, truands sur ses honoraires, non déclaré à l'URSSAF.
Même dans le sud de l'Oise !

Bien cordialement.
JML (président Gynépsy), psychanalyste, Paris

Avatar du membre
Adelie
Messages : 2970
Enregistré le : 17 févr. 2010, 23:56

Re: Un psychanalyste répond, gracieusement, à vos questions

Message par Adelie » 07 févr. 2012, 08:28

Je suis heureuse de vous attendre dire cela MAIS, des comme vous, croyez moi il y en a très peu et, du côté de chez moi, je vous assure, il n'y en a pas !
Je maintiens qu'il est plus difficile aujourd'hui d'entreprendre un tel processus...
Et je confirme également, je crois que mon témoignage le prouve, que psychanalyse et psychothérapie ne sont pas comparables... L'une pouvant très bien vivre à côté de l'autre dans le champ de l'aide et du soutien !
Adélie, une mère, maintenant en paix, de deux garçons nés en 2003 et 2007

Avatar du membre
Lisette
Messages : 9469
Enregistré le : 25 mars 2011, 07:18

Re: Un psychanalyste répond, gracieusement, à vos questions

Message par Lisette » 07 févr. 2012, 08:35

Voilà ce que je voulais dire dans ma réponse d'hier, plutôt courte....

Je cite Adelie : "Je crois pour ma part que le plus important est le BON professionnel."

"Les femmes que nous aidons sont dans l'urgence... l'urgence d'installer ce lien qui leur fait défaut avec leur enfant et d'aller mieux pour entrer dans la maternité... après oui, pourquoi pas... s'installer sur le divan si on a les moyens, le temps et les capacités d'élaboration..."

Nous donnons à ses mères qui nous font confiance des coordonnées en fonction de leurs région bien évidemment, de l'âge de leur enfant mais aussi de leur situation familiale et de l'urgence de leur situation.
Mais peut on choisir à leur place le thérapeute qui leur conviendra?
Pour ma part, c'est dans la personne d'une psychiatre que j'ai trouvée le bon professionnel. Les deux psychologues que j'avais consultées ne me convenaient pas. On ne m'avait d'ailleurs pas proposé de psychanalystes. En fait, j'ai cherché toute seule des coordonnées (un vrai parcours du combattant)

Je vais peut être vous faire bondir. Je trouve que dans cette bataille de professionnels, on oublie quelque peu le patient. mais l'important n'est il pas d'offrir un accueil soutenant, une première écoute, un lieu de repos en quelque sorte...
La perfection n'existe pas. S'accepter telle que l'on est, voilà le douloureux chemin à parcourir pour enfin devenir mère...

JULIETTE
Messages : 10091
Enregistré le : 10 janv. 2010, 22:21

Re: Un psychanalyste répond, gracieusement, à vos questions

Message par JULIETTE » 07 févr. 2012, 10:01

GYNEPSY a écrit :J'ai recueilli, au cours de ma longue carrière, beaucoup de personnes, - des femmes essentiellement, ce ne doit pas être pour rien -, qui avaient été, littéralement, "bousillées" par des psychothérapies pratiquées par des psychothérapeutes mal formés, manipulateurs et peu scrupuleux.
Il m'a fallu déployer tous les talents de la psychanalyse pour leur permettre de se reconstruire lentement,.. mais sûrement.
C'est donc, en ce souvenir, que mon ton s'est montré un peu vif, un peu trop vif.

Bien cordialement à vous, JULIETTE.
Merci de votre explication , en effet je comprend mieux votre réaction ,
Bien sur il y a de mauvais pros , et a tous les niveaux
je pense aussi que la réglementation en cours , n'aide pas le patient a faire forcément la distinction , entre le pro et celui que je nomerais ''pseudos pros '' qui utilise des pratiques holé holé ,,
nous savons bien que cela existe ,, des pseudo psyschotherapeutes qui portent tord aux psychotherapeutes de qualité ,,

Afin qu'il n'y ait en effet pas d'amalgame ou mauvaise interprétation de mes propos en tout cas, ou doutes sur les qualités des psychotherapeutes je pense important de préciser qu'il existe ,
- de trés bons psychothérapeutes , et nous en connaissons , certains sont méme membres de notre association depuis des années , ils ont la possibilités de nous lire donc je souhaite que ces personnes ne se sentent pas atteintes dans leur qualités profesionnelles et humaines ,car nous connaissonc la valeur et le travail de qualité qu'ils proposent .

- et une catégorie qui regroupent les pseudos pychotherapeutes ,
ainsi donc que l"amalgame ne soit pas fait entre psychotherapeutes et pseudos psychothérapeutes ,, il y a un monde qui les sépare et tout le monde n'est pas a mettre dans le méme panier . ( je ne dis pas que vous dites cela ,, je précise pour etre comprise )

Pour les pseudos psychotherapeutes ils n'intégrent pas notre carnet d'adresse , ni notre forum ni nos groupes de paroles . Si tentatives , ,, nous les 'remercions' immediatement notre équipe veille au grain .
Chez maman blues , nous sommes trés regardante sur les coordonnées que nous répertorions et qui nous servent a orienté les familles ou les mamans .
Faites nous confiances , méme si nous n'avons votre pratique ,, il y a de notre part une connaissance des dérives ,,et des antennes qui vibrent en cas de mauvaises ondes
bien cordialement a vous aussi , Gynespys

GYNEPSY
Messages : 108
Enregistré le : 20 oct. 2011, 23:17
Localisation : PARIS
Contact :

Re: Un psychanalyste répond, gracieusement, à vos questions

Message par GYNEPSY » 07 févr. 2012, 16:00

Je vous approuve totalement, JULIETTE.

Vous êtes, cependant, bien des professionnelles, à mes yeux, dans le champ des savoirs et des savoirs-faire que vous avez ouverts et dont "Tremblements de mères" témoigne, après lecture personnelle, remarquablement !

Bien cordialement à vous.
JML.
JML (président Gynépsy), psychanalyste, Paris

JULIETTE
Messages : 10091
Enregistré le : 10 janv. 2010, 22:21

Re: Un psychanalyste répond, gracieusement, à vos questions

Message par JULIETTE » 07 févr. 2012, 17:11

Je suis heureuse que nous nous soyons compris ,
Merci pour vos mots sur le livre , cela irat droit au cœurs des mères qui ont témoignés :)

malo
Messages : 180
Enregistré le : 08 mai 2011, 14:42

Re: Un psychanalyste répond, gracieusement, à vos questions

Message par malo » 07 févr. 2012, 20:21

et bien j'aurai aussi une question à vous poser , une question un peu "bébéte" peut_etre d'ailleurs !!! cette question concerne la difficulté maternelle en général ;
on est toutes différentes , avec des histoires particulieres et éloignées , mais quelle est votre "théorie" sur la question de ces dépressions , existe -t-il des profils des femmes plus aptes à tomber dans ces difficultés?

GYNEPSY
Messages : 108
Enregistré le : 20 oct. 2011, 23:17
Localisation : PARIS
Contact :

Re: Un psychanalyste répond, gracieusement, à vos questions

Message par GYNEPSY » 07 févr. 2012, 23:24

Je n'ai pas de "théorie" sur la question.
Quand cela arrive, cela surprend tout le mode, la personne concernée la première.

Chaque femme est dans sa différence, unique, et rien ne laisse prévoir "à coup sûr", cette dépression du post-partum et les difficultés maternelles qui l'accompagnent.
La question du "profil" n'est pas une question pour le psychanalyste, mais plutôt une question pour le psychologue, le psychiatre,... voire le sociologue.
Ceci dit, ce que j'en connais, c'est qu'il n'y a pas de "profil" type ou non.
Les fragilités de chacune ne sont pas toujours là où on les pense, là où l'on croit les voir... C'est toujours plein de surprises... et l'inconscient est toujours dans le coup !
JML (président Gynépsy), psychanalyste, Paris

malo
Messages : 180
Enregistré le : 08 mai 2011, 14:42

Re: Un psychanalyste répond, gracieusement, à vos questions

Message par malo » 08 févr. 2012, 10:58

merci pour votre réponse !
quand vous dites l'inconscient est toujours dans le coup , pouvez vous nous en dire un peu plus ?
je ne comprends pas trop ce que c'est "l'inconscient" :( ce sont des choses que nous avons vues ou entendues ou vécues qui nous paraissaient trop dures à "digérer" et que nous avons ouliées , refoulées ??
si c'est le cas c'est un peu inquiétant pour nos loulous , ils vivent une période entre 0 et 2 ans dont ils ne garderont pas un souvenir conscient plus tard (enfin je crois que les souvenirs commencent plus vers 3 ans ) , mais ils nous voient angoussées , pleurant , tristes , ou pire .. :/ on est donc en train de fabriquer un "inconscient "pas terribles pour nos loulous alors ? toutes ces choses difficiles , ils ne les comprennent pas , ils étaient tranquillou dans notre ventre , ils sortent et c'est la cata ! 8/ on peut imaginer qu'ils "refoulent"(je ne connait pas trop les termes psy adéquats! :rouge: ) toutes ces choses là ? je ne sais pas trop si je suis claire ?

GYNEPSY
Messages : 108
Enregistré le : 20 oct. 2011, 23:17
Localisation : PARIS
Contact :

Re: Un psychanalyste répond, gracieusement, à vos questions

Message par GYNEPSY » 08 févr. 2012, 14:07

L' inconscient ?
Cela désigne l'ensemble des processus mentaux qui ne sont pas consciemment pensés.
En psychanalyse, l'inconscient est un lieu inconnu de la conscience : une "autre scène" ("Ein Andere Schauplatz", dit Freud en allemand).
Dans la première théorie de Freud (appelée "Première Topique"), c'est une "instance" (c'est-à-dire un système). Il le note (Ics). Cette instance est constituée de contenus refoulés qui échappent aux autres "instances" (le Préconscient et le conscient (Pcs-Cs)). Dans sa deuxième théorie (appelée "Deuxième Topique"), l'inconscient n'est plus une instance mais sert à qualifier le "ça" (réservoir des pulsions de vie, de mort, sexuelles...), et pour une grande part, le "moi" ("ego", la conscience et la volonté) et aussi le "surmoi" (qui produit sur le sujet une pression morale issue du complexe d'OEdipe et de l'interdit paternel (la "loi")).
JML (président Gynépsy), psychanalyste, Paris

Répondre