Toute demande d'inscription doit être envoyée par mail à cette adresse : forum@maman-blues.fr, en précisant le pseudonyme sous lequel vous désirez être identifiée sur le forum (afin de protéger votre anonymat).
Bien à vous.

Un psychanalyste répond, gracieusement, à vos questions

JULIETTE
Messages : 10091
Enregistré le : 10 janv. 2010, 22:21

Re: Un psychanalyste répond, gracieusement, à vos questions

Message par JULIETTE » 08 févr. 2012, 14:58

malo a écrit :merci pour votre réponse !
quand vous dites l'inconscient est toujours dans le coup , pouvez vous nous en dire un peu plus ?
je ne comprends pas trop ce que c'est "l'inconscient" :( ce sont des choses que nous avons vues ou entendues ou vécues qui nous paraissaient trop dures à "digérer" et que nous avons ouliées , refoulées ??
si c'est le cas c'est un peu inquiétant pour nos loulous , ils vivent une période entre 0 et 2 ans dont ils ne garderont pas un souvenir conscient plus tard (enfin je crois que les souvenirs commencent plus vers 3 ans ) , mais ils nous voient angoussées , pleurant , tristes , ou pire .. :/ on est donc en train de fabriquer un "inconscient "pas terribles pour nos loulous alors ? toutes ces choses difficiles , ils ne les comprennent pas , ils étaient tranquillou dans notre ventre , ils sortent et c'est la cata ! 8/ on peut imaginer qu'ils "refoulent"(je ne connait pas trop les termes psy adéquats! :rouge: ) toutes ces choses là ? je ne sais pas trop si je suis claire ?
Tu te demande si la dm que tu as vécue va laisser des traces ,,, si je comprend bien

, je ne crois pas si on explique ce qui c'est passé ,, ou se qui se passe que cela fabrique un inconscience traumatique , les enfants ont aussi la capacité d'entendre de comprendre
Le pire serait à mes yeux le non dit , le secret d'une dm ,, qu'aucun mot ne soit posé ,
On peut dire à son enfant ' maman est triste , ou pleure ou ect ,,' mais ce n'est pas ta faute ,,
Maman ou papa ont le droit d'être triste cela fait partis des émotions de la vie ,
Si lui dire est difficile , il est aussi possible de se faire aider par un pro pour le faire ,
Et puis il me semble qu'un enfant se construit aussi à travers son père , son histoire familiale les grands parents ,,
Maman n'est pas la seule à apporte de l'eau au moulin ,, si je peux me permettre la,expression,
Dans notre ventre aussi ils vivent nos émotions ,,
Personnellement je suis une maman qui a expliqué à ma fille , lorsqu'elle était bébé que j'étais très mal ,
Puis a nouveau expliqué quand à 7 ans elle a posé des questions sur sa naissance ,, et le c'était très claire ce qu'elle voulait savoir ,,Il ne faut pas se culpabiliser à tout bout de champ ou culpabiliser la mère parcequ'elle à pût ressentir , nous ne sommes pas des machines, , je crois indispensable de communiquer ! :)

Avatar du membre
Lisette
Messages : 9343
Enregistré le : 25 mars 2011, 07:18

Re: Un psychanalyste répond, gracieusement, à vos questions

Message par Lisette » 08 févr. 2012, 18:02

Malo,
Je me permet de prendre la suite de Juliette pour répondre à ta question d'inconscient.
Si tu fonctionnes avec une peur que ton petit loulou soit touché par ce que tu as vécu à son arrivée, tu peux ressentir une certaine culpabilité. Tu sais, si ma fille a des souvenirs inconscients de sa vie foetale ainsi que de ses premiers mois, elle risque d'être très perturbée. J'ai eu les chocottes qu'elle ait des séquelles de mes angoisses irrationnelles de ma grossesse et c'est bien ce que l'on a voulu me faire entendre. Mais je crois farouchement qu'avec le travail que nous avons fait sur nous et la parole, nos enfants peuvent trouver un bel équilibre. Bien évidemment ils peuvent avoir des réminiscences de ces instants de souffrance mais il est toujours possible d'en parler avec eux.
Pour ma part, je n'ai jamais caché à ma fille ce que nous avions vécu. Dés sa naissance, j'ai mis des mots sur notre rencontre. Lorsqu'elle en fera la demande d'elle-même, je lui en parlerais plus en détails. Mais je ne veux pas faire de sa naissance un non-dit dont elle pourrait d'autant plus souffir à l'âge adulte.
La perfection n'existe pas. S'accepter telle que l'on est, voilà le douloureux chemin à parcourir pour enfin devenir mère...

malo
Messages : 180
Enregistré le : 08 mai 2011, 14:42

Re: Un psychanalyste répond, gracieusement, à vos questions

Message par malo » 08 févr. 2012, 22:54

merci à tous pour vos réponses !
j'y vois plus clair et cela enléve un poids quand meme de se dire que rien n'est irrémédiable , rien n'est joué , la communication aide en cas de besoin, et au pire des cas si "sequelles" il doit y avoir , et bien on peut trouver de l'aide auprés d'un professionnel pour son enfant

JULIETTE
Messages : 10091
Enregistré le : 10 janv. 2010, 22:21

Re: Un psychanalyste répond, gracieusement, à vos questions

Message par JULIETTE » 09 févr. 2012, 07:48

Malo ,, je pense que la dm est aussi une épreuve mais elle nous concerne nous ,,
Je crois que parler à son enfant est essentiel ,, lui dire aussi que ce n'est pas faute ,, prendre en compte que lorsque l'on fait un cheminement ,un travail sur soi , nous avons appris une capacité à être à l'écoute , de soi et de l'autre ,
Personnellement je pense que je suis une maman plus attentive aux émotions de ma fille que si je n'avais pas vécu cette souffrance , elle m'a au final ,, pousser vers moi ,, à me connaître à aller la ou la ou j'avais enfouis des choses ,,
Cela m' à ouverte au monde à la vie , je suis en paix avec moi et cela Malo c'est aussi une richesse à offrir à nos enfants :)
Tout n'est pas noir , rien n'est figer , bien au contraire
Je crois que cette dm qui est vécue ne l'est pas sans raison ,, à un moment ou un autre p doit se confronter à soi même , à ses démons ,, ou encore découvrir notre propre maternité , c'est ce que nous faisons ,
Je ne suis vraiment pas convaincu que cela posent des séquelles indélébiles sur nos enfants ,
À condition d'être entendu dans cette souffrance , que l'enfant n'e supporte pas le poid , qu'il puisse lui même le dire ,
Tu as été accompagné ,,tu as entre les mains tous les outils pour ne pas transmettre des blessures

Avatar du membre
Lisette
Messages : 9343
Enregistré le : 25 mars 2011, 07:18

Re: Un psychanalyste répond, gracieusement, à vos questions

Message par Lisette » 09 févr. 2012, 13:53

Malo,
Je rejoins Juliette sur le fait que nos difficultés maternelles sont une épreuve bénéfique dans notre devenir mère et dans celle que nous sommes par la suite.
Si un travail est entrepris, nous en apprenons beaucoup sur nous mais aussi sur nos proches. Nous apprenons à prendre du recul, à nous remettre en question, à savoir s'affirmer aussi. A travers ce passage obligé (parce que je pense que si nous traversons une difficulté maternelle, ce n'est pas anodin. Il y a une cause, des causes...), nous sommes confrontées à notre moi profond, à nos peurs enfouies. Nous pouvons enfin nous dévoiler.
Je crois, comme Juliette, qu'il n'y a de séquelles irréversibles si un travail est entamé dès les prémices de la difficulté. Il est alors essentiel d'être entourée de ses proches mais aussi et surtout de professionnels compétents.
La perfection n'existe pas. S'accepter telle que l'on est, voilà le douloureux chemin à parcourir pour enfin devenir mère...

Avatar du membre
Lisette
Messages : 9343
Enregistré le : 25 mars 2011, 07:18

Re: Un psychanalyste répond, gracieusement, à vos questions

Message par Lisette » 09 févr. 2012, 15:35

Gynepsy,
A mon tour de vous poser une question que je vais essayer de formuler le plus clairement possible.
Je me demandais si le schéma que certaines d'entre nous essayent de ne pas reproduire, le schéma de nos parents, voire de nos mères en particuliers pouvait sauter une voire plusieurs générations. Nous voulons toutes apporter de l'amour et de la sécurité à nos enfants. Mais nous n'avons pas toutes eu un tel schéma familial et soit nous le reproduisons, soit nous faisons tout l'inverse, soit encore nous faisons une sorte de mic-mac des deux. Tout cela pour dire que je m'interrogeais sur le fait que, malgré toutes nos tentatives, est ce sur une génération bien plus éloignée, cela pouvait tout de même transparaître. Comment expliquer cela alors?
La perfection n'existe pas. S'accepter telle que l'on est, voilà le douloureux chemin à parcourir pour enfin devenir mère...

GYNEPSY
Messages : 108
Enregistré le : 20 oct. 2011, 23:17
Localisation : PARIS
Contact :

Re: Un psychanalyste répond, gracieusement, à vos questions

Message par GYNEPSY » 10 févr. 2012, 14:08

Lisette a écrit :Gynepsy,
A mon tour de vous poser une question que je vais essayer de formuler le plus clairement possible.
Je me demandais si le schéma que certaines d'entre nous essayent de ne pas reproduire, le schéma de nos parents, voire de nos mères en particuliers pouvait sauter une voire plusieurs générations. Nous voulons toutes apporter de l'amour et de la sécurité à nos enfants. Mais nous n'avons pas toutes eu un tel schéma familial et soit nous le reproduisons, soit nous faisons tout l'inverse, soit encore nous faisons une sorte de mic-mac des deux. Tout cela pour dire que je m'interrogeais sur le fait que, malgré toutes nos tentatives, est ce sur une génération bien plus éloignée, cela pouvait tout de même transparaître. Comment expliquer cela alors?

Oui, il peut "sauter une ou plusieurs générations".
Je ne comprends pas bien votre dernière phrase. On a le choix, par rapport à la génération précéente, en effet, de faire pareil, à l'envers,... ou différemment.
JML (président Gynépsy), psychanalyste, Paris

Avatar du membre
Lisette
Messages : 9343
Enregistré le : 25 mars 2011, 07:18

Re: Un psychanalyste répond, gracieusement, à vos questions

Message par Lisette » 10 févr. 2012, 14:10

En fait, pour être totalement clair, je me demande si le schéma de nos mères ou de nos grands-mères peut se répercuter sur d'autres générations que celles de nos enfant malgré que l'on ait bousculé ce schéma, malgré donc que l'on ait fait autrement?
La perfection n'existe pas. S'accepter telle que l'on est, voilà le douloureux chemin à parcourir pour enfin devenir mère...

GYNEPSY
Messages : 108
Enregistré le : 20 oct. 2011, 23:17
Localisation : PARIS
Contact :

Re: Un psychanalyste répond, gracieusement, à vos questions

Message par GYNEPSY » 10 févr. 2012, 15:19

Ce n'est jamais "magique", ni "mystique" ou "mystérieux".
Cela dépend de ce qui est "raconté" dans la famille, comment on en parle, avec admiration ou rejet. Ce quon appelle "le roman familial". Ce qui est rejeté n'est pas ce qui est le moins désirable, peut-être même au contraire. Si vous rejetez avec force quelque attitude ou comportement d'une arrière grand-mère, vous allez rendre vos enfants à qui vous en parlez, ou l'un de vos enfants, potentiellement, désirant d'adopter cette attitude ou ce comportement,... justement parce que vous le rejetez ! C'est donc par rapport à vos sentiment et affect exprimés que l'enfant aura à se situer, se positionner plus tard lorsqu'il aura à choisir et à construire ses propres comportements et attidudes, et façons de faire, vis-à-vis de son ou ses enfants.
Donc pas "mystérieux", bien loin de là,... mais ressortissant d'un certaine logique, plus ou moins consciente, ou parfois franchement inconsciente, ce qui veut dire à l'insu du sujet lui-même.
JML (président Gynépsy), psychanalyste, Paris

malo
Messages : 180
Enregistré le : 08 mai 2011, 14:42

Re: Un psychanalyste répond, gracieusement, à vos questions

Message par malo » 10 févr. 2012, 16:24

a mon tour de poser une question ... je n'avais pas repéré "votre rubrique" , mais maintenant que c'est fait , je ne vais plus m'arréter de poser des questions ! :mrgreen:
est ce qu'o peut dire que la difficulté maternelle est une difficulté dans le lien avec son enfant ?? est ce que c'est le dénominateur commun à toutes les difficultés maternelles ?

Répondre