Toute demande d'inscription doit être envoyée par mail à cette adresse : forum@maman-blues.fr, en précisant le pseudonyme sous lequel vous désirez être identifiée sur le forum (afin de protéger votre anonymat).
Bien à vous.

Messages aux psychanalystes

GYNEPSY
Messages : 108
Enregistré le : 20 oct. 2011, 23:17
Localisation : PARIS
Contact :

Messages aux psychanalystes

Message par GYNEPSY » 18 août 2012, 15:34

Je m'explique :

Quels seraient les messages, les demandes, les conseils, les aspirations que les "mamans blues", intéressées à la question pour elles-mêmes ou leur entourage, pourraient faire passer aux psychanalystes de France et de Navarre,... afin d'améliorer les choses, les accueils, les écoutes, etc.... ? La pratique, en somme !

Appréciations, éloges, critiques, souhaits, propositions d'améliorations des "usagères", tout sera, à mes yeux, le bienvenu !

... Et je transmettrai, promis, au "milieu"... !

A vos plumes !

JML
psychanalyste, Paris
Président de Gynépsy
JML (président Gynépsy), psychanalyste, Paris

Avatar du membre
Adelie
Messages : 2970
Enregistré le : 17 févr. 2010, 23:56

Re: Messages aux psychanalystes

Message par Adelie » 18 août 2012, 21:26

Voilà une question dense qui demande réflexion... J'y réfléchis jusqu'à notre rencontre du 22 septembre...

Bonne soirée.
Adélie, une mère, maintenant en paix, de deux garçons nés en 2003 et 2007

pixie
Messages : 1803
Enregistré le : 10 janv. 2010, 23:22

Re: Messages aux psychanalystes

Message par pixie » 21 août 2012, 09:19

Bonjour,

et bien personnellement, je n'ai pas fait de psychanalyse donc j'avoue ne pas me sentir bien placée pour répondre à la question...A moins que la question ne concerne le monde de la psychiatrie en général? (psychologue et psychiatre)

Merci de cette question cependant :)

GYNEPSY
Messages : 108
Enregistré le : 20 oct. 2011, 23:17
Localisation : PARIS
Contact :

Re: Messages aux psychanalystes

Message par GYNEPSY » 21 août 2012, 22:46

Cela ne vous empêche nullement d'avoir une opinion, voire des idées, ou une pensée sur la chose...
JML (président Gynépsy), psychanalyste, Paris

GYNEPSY
Messages : 108
Enregistré le : 20 oct. 2011, 23:17
Localisation : PARIS
Contact :

Re: Messages aux psychanalystes

Message par GYNEPSY » 23 août 2012, 11:35

Alors qu'il la réclame, alors qu'on la lui confisque partout et tout le temps,... la plus grande liberté de parole laissée à un sujet, en fin de compte,... l'inhibe !
JML (président Gynépsy), psychanalyste, Paris

Avatar du membre
Lisette
Messages : 9209
Enregistré le : 25 mars 2011, 07:18

Re: Messages aux psychanalystes

Message par Lisette » 23 août 2012, 16:05

Bonjour Gynepsy,
Je réfléchis à votre question. La première chose qui me vient à l'esprit, c'est le fait que les pros ne soient pas nécessairement accessibles. Je m'explique. Si un pro passait dans les maternités pour écouter les mères dans leurs questionnements, leurs angoisses, je trouve que ce serait vraiment un gros plus parce que les mères ne sont pas toujours en capacités de parler ou plutôt de demander de l'aide. Un travail conjoint avec les pros de la périnatalité pourrait ouvrir de nouveaux horizons. Après je ne sais pas si les psychanalystes pourraient faire cas d'une telle proposition, qu'en pensez vous?
La perfection n'existe pas. S'accepter telle que l'on est, voilà le douloureux chemin à parcourir pour enfin devenir mère...

pixie
Messages : 1803
Enregistré le : 10 janv. 2010, 23:22

Re: Messages aux psychanalystes

Message par pixie » 23 août 2012, 18:46

Très bonne idée, mais encore faut-il qu'ils ne se borne pas à donner des médicaments... :-/
J'ai vu un psychiatre durant mon séjour à la maternité car je n'allais pas bien et j'appelais "au secours". Celui-ci m'a écouté mais ne m'a rien dit du tout (pas rassuré, rien de rien...). Il m'a donné une ordonnance sans rien m'expliquer. Moi je voulais qqch pour dormir. Je connaissais les anxios j'en avais déjà pris. Il m'a donné des antidépresseurs sans m'en expliquer le fonctionnement, les risques, les bienfaits...Et il m'a dit: "vous prendrez contact avec un psychologue et votre médecin traitant". Et puis débrouille-toi! J'ai appelé mon médecin mais pas de psy car je n'en connaissais pas je ne savais pas à quelle porte frapper.
Je sais bien qu'il faut aussi que la démarche vienne de nous, mais une petite adresse m'aurait grandement aidé, et l'adresse du site mamanblues aussi ;) . Ca je ne l'ai trouvé que plus tard. :)
Donc en résumé: rassurer la maman en lui disant qu'elle n'est pas seule dans ce cas (hyper important), que ça peut arriver et qu'il y a des moyens de s'en sortir (qu'est-ce que j'aurais aimé entendre ça!!!) Renseigner précisement la personne si elle doit avoir un traitement. Pour vous, les médicaments sont quelques choses de courant. Pour nous: ils font peur. Résultat, beaucoup de personnes arrêtent précocément le traitement par manque d'infos ou alors se renseignent sur le net et s'angoissent 2 fois plus! Accompagner la personne dans son désir d'aller mieux et lui donner une adresse, un numéro de téléphone, notre adresse internet ....Bref, une bouée de sauvetage à laquelle se raccrocher en cas de grosse panique.
Je ne sais pas si tout ce que j'ai dit concerne la psychanalyse... Moi, je ne serais pas contre une psychanalyse: mais à quelle porte frapper?

Avatar du membre
Lisette
Messages : 9209
Enregistré le : 25 mars 2011, 07:18

Re: Messages aux psychanalystes

Message par Lisette » 23 août 2012, 20:52

D'ailleurs, je renchérirais en disant que lorsqu'on n'a jamais connu la dépression, on ne connaît des pros de la santé psychique que ce que l'on a pu en voir dans des émissions télés, que ce que l'on a pu nous rapporter. On apparente ce monde à la folie et on se dit souvent que cela ne nous arrivera jamais. Mais quand on sombre peu à peu, comme le souligne Pixie, pouvoir tendre la main pour demander de l'aide est loin d'être aisé. Alors choisir entre psychiatre, psychologue, psychanalyste est encore plus ardu. Je crois qu'on se tourne vers la première personne qui nous écoute réellement.
C'est seulement quand on retrouve ses capacités que l'on peut vraiment choisir qui nous conviendrait. En tout cas, c'est ainsi que cela a été pour moi.
La perfection n'existe pas. S'accepter telle que l'on est, voilà le douloureux chemin à parcourir pour enfin devenir mère...

GYNEPSY
Messages : 108
Enregistré le : 20 oct. 2011, 23:17
Localisation : PARIS
Contact :

Re: Messages aux psychanalystes

Message par GYNEPSY » 24 août 2012, 00:00

J'approuve entièrement ce que viennent de dire pixie et Lisette.

Quand comprendrons-nous qu'il ne faut plus accueillir la souffrance psychique ainsi... ? Avec une telle violence, avec une telle surdité, une telle inattention... !
JML (président Gynépsy), psychanalyste, Paris

Avatar du membre
Lisette
Messages : 9209
Enregistré le : 25 mars 2011, 07:18

Re: Messages aux psychanalystes

Message par Lisette » 31 août 2012, 15:18

Je continue à réfléchir à votre question Gynepsy...
Je me disais aussi que peut être le psychanalyste devait devenir matériellement concret. Je m'explique. Cela peut paraître stupide mais je trouve que la psychanalyse reste dans les hautes sphères comme si ce métier était trop intellectualisé. On pourrait, je crois, demander dans la rue, combien de gens ont déjà consulté un psychanalyste et ce que cela représente pour chacun. Les idées préconçues seraient nombreuses à mon avis.
Pour ma part, je n'ai vu que psychologue et psychiatre et à aucun moment, le mot psychanalyste a été cité.
Peut être peut on se poser la question "pourquoi la psychanalyse reste en marge..."
La perfection n'existe pas. S'accepter telle que l'on est, voilà le douloureux chemin à parcourir pour enfin devenir mère...

Répondre