Toute demande d'inscription doit être envoyée par mail à cette adresse : forum@maman-blues.fr, en précisant le pseudonyme sous lequel vous désirez être identifiée sur le forum (afin de protéger votre anonymat).
Bien à vous.

Compagnon et futur père : Je n'arrive plus à l'aider

Esteban
Messages : 28
Enregistré le : 28 févr. 2018, 11:34

Re: Compagnon et futur père : Je n'arrive plus à l'aider

Message par Esteban » 11 juin 2019, 21:41

Bonsoir,
Merci pour vos conseils. Nous avons malheureusement fait un peu le tour de tout... Ostéo, il n'a pas d’intolérance, pas de reflux, pas de dents en court... Pas de problème quoi. Il déteste être serré ou contenu, on a jamais pu le mettre en ventral dans un porte bébé (adieu mon rêve de tout faire avec mon bébé endormi dans l'écharpe...), du coup l'emmaillotage, je ne pense pas que ça améliore les choses.
Ce soir je suis de garde, Madame travaille. J'ai surtout gardé ces pleurs...

Je l'ai bercé longuement, il se frotte les yeux, se secoue, se redresse pour ne pas s'endormir. Alors je me suis allongé à coté de lui sur son tapis, je lui parlais doucement en le caressant. Même résultat, j'avais même l'impression de l'agacer plus qu'autre chose car il rejetait mes mains sur de lui. Je vois des choses dans ses yeux, des trucs qu'il explique à sa manière, mais je ne comprends rien :nono:
Comme si dormir c'était la loose, un truc de faible, ou un truc qu'il faut à tout prix éviter. Comment lui faire apprécier (oui j'adore aller me coucher, bouquiner, être avec ma femme :) ). Ce n'est pas un garçon anxieux, je ne le sens pas comme tel, sa nounou et sa grand-mère non plus. Il dort parfois avec elles deux, c'est aléatoire et il n'y a pas de recette miracle.

Je pensais qu'il faisait une fixette sur le sein de sa mère. Parce qu'en tétant, des fois il s'endort. Et ne s'alimente quasi pas autrement. Oui, il n'aime pas manger non plus... Et son poids stagne depuis le début de la nounou. Il peux passer des journées sans manger chez elle. Alors le médecin nous a conseillé de ne proposer le sein qu'après les purées le week-end, pour qu'il mange un peu plus riche.
Nous avons tenté ça se week-end, il a un peu mangé, rien d'éblouissant, mais curieusement il ne réclamait pas le sein. Du coup, j'ai écarté l’obnubilation du sein de la liste des trucs qui l’empêche de dormir ou du moins de la liste des trucs qui lui sont nécessaires obligatoirement pour trouver le sommeil.

Fatigués de l'entendre hurler et aussi parce que "les autres" le conseille et que nous rêvions de préparer à dîner et de manger les bras libres et les oreilles calmes (oui nous on adore manger :) ), nous l'avons laissé pleurer sans jamais fermer la porte et sans jamais cesser d'aller le voir régulièrement ou de lui parler de la pièce d'à côté. Trois mois plus tard, pas une once d'évolution.
En plus laisser pleurer son petit, je trouve ça affreux, mais je ne vois pas quoi faire d'autre.

Il nous pousse à bout, on lui parle mal, on lui crie dessus parfois. Pas souvent, mais ça arrive. Pas de geste violent, mais on en a envie. C'est insupportable de le voir aussi entêté devant un besoin si simple. Si au moins il avait peur ou mal, on pourrait l'aider.

L'ambiance à la maison est bonne. Nous avons fait des séances de couple chez notre psychologue avec ma femme et tout s'est éclairci. Nous nous sommes fait tout deux violence. J'ai détecté mes tords et les ai corrigé le jour même. La parole d'un tiers est tellement puissante !
Je maltraitais ma compagne du mal qu'elle m'avait fait et de ce fait, je nous empêchais tous les deux d'avancer. Je lui ai bien fait payé son infidélité, mais là il fallait que je cesse, j'avais besoin que quelqu'un me mette le nez dedans.

Alors on ne peut même pas accuser une atmosphère tendue pour expliquer tous ces pleurs. J'ai l'impression qu'on rigole bien tous les trois, il adore sa nounou et ses copains de nounou, sa grand-mère le voit souvent, ils se baladent ensemble...
Mais dès que la fatigue arrive, c'est un drame. On n'a essayé de le coucher à heures fixes ou seulement quand il se frotte les yeux, ça ne change rien. Musique sans musique, le noir, la pénombre, le jour, le bercer, le coucher endormi, les massages, les histoires, aller le voir souvent, ne pas y aller, lui parler gentiment des heures, se fâcher, doudou, tétine... Je pose des questions à des parents, jeunes et vieux pour trouver de l'aide. Mais on me regarde avec pitié, parce que presque 10 mois et toujours rien, ça fait long.

C'est dur, ça n'évolue pas. Ce qui me fait peur c'est de perdre mes moyens, de lui hurler dessus et de l'effrayer, qu'il ait peur de moi.
Je ne m'aime pas quand je n'ai pas le goût de m'occuper de lui, parce que le seul truc dont je rêve c'est glander. Il ne me donne pas envie d'être tendre et réconfortant. Je le trouve buté et ingrat.

J'attends le langage, mais bon... encore un an et demi à tenir, sans qu'il fasse tout exploser.

Merci de m'avoir lu, bonne soirée.
Modifié en dernier par Esteban le 12 juin 2019, 22:08, modifié 1 fois.

Héra
Messages : 1374
Enregistré le : 30 oct. 2016, 11:05

Re: Compagnon et futur père : Je n'arrive plus à l'aider

Message par Héra » 12 juin 2019, 21:47

Hello,

Semble t il avoir envie de communiquer? Si c'est le cas , vous pouvez peut etre essayer le language des signes ils peuvent l'apprendre avant la parole et parfois ca aide..;
Une idée comme ca en passant...
Héra

ritalea
Messages : 497
Enregistré le : 20 avr. 2016, 16:43

Re: Compagnon et futur père : Je n'arrive plus à l'aider

Message par ritalea » 13 juin 2019, 16:47

Effectivement vous avez tenté beaucoup de choses et vous êtes d'une patience extrême car je sais combien c'est couteux.
Esteban a écrit :
11 juin 2019, 21:41
Comme si dormir c'était la loose, un truc de faible, ou un truc qu'il faut à tout prix éviter. Comment lui faire apprécier
La seule chose qui me vient en te lisant, et en retenant principalement la phrase que tu écrite ci dessus, c'est peut être d'arrêter de penser au sommeil de votre enfant et de lâcher l'affaire. Il dort il dort, il dort pas c'est pas grave.
Oui le sommeil c'est primordial mais dans votre cas j'ai l'impression que lui "imposer" de dormir même quand il manifeste les signes de fatigue (se frotter les yeux etc) ne fait qu'empirer les choses et provoquer des pleurs durant de longs moments. Alors pourquoi pas essayer de le laisser avec vous, dans son transat pendant les repas, ou a coté de vous pendant que vous dormez. Il dort tant mieux sinon tant qu'il est calme ça va. APrès je ne sais pas si il reste calme justement…?

Mais du coup peut on en déduire qu'il ne s'endort que d'épuisement après avoir longuement pleuré? ou y a t il des moments où il se laisse aller plus sereinement au sommeil?
Transmettre la vie ne dispense pas de la vivre.
Benoite Groult

Esteban
Messages : 28
Enregistré le : 28 févr. 2018, 11:34

Re: Compagnon et futur père : Je n'arrive plus à l'aider

Message par Esteban » 15 juin 2019, 15:37

Bonjour,
merci pour vos réponses.

Bonne idée Héra, j'ai vu que ma compagne avait ressorti le livre de LSF le même jour.

Ritalea, si seulement il avait juste envie de jouer tard à côté de nous, mais non il se met en route à 18h quand on rentre à la maison et ne s'arrête que lorsqu'on va se coucher tous les trois. On dort ensemble depuis sa naissance on a jamais pu le mettre dans un berceau. La nounou non plus, quand il sieste chez elle, c'est dans la poussette.

On est pas buté sur l'heure où l'endroit du coucher. je serais ravi qu'il bricole à côté de nous le soir, je comprends, il ne nous voit pas de la journée, alors aller dans la pièce d'à côté tout seul...
On lui a aussi proposé de se reposer dans la pièce de vie sans succès.

On ne lui impose jamais de dormir. Mais il pleure épuisé plusieurs heures par jour et ne se calme et ne s'endort même pas dans les bras. Dès qu'il s’aperçoit qu'il s'est assoupi une seconde il lutte pour ne pas se rendormir.
Il nous pompe. Les fins de journée et les week-end sont horribles.

hirondelle
Messages : 6225
Enregistré le : 05 févr. 2014, 23:55

Re: Compagnon et futur père : Je n'arrive plus à l'aider

Message par hirondelle » 15 juin 2019, 21:29

c'est quoi ces enfants branchés sur secteur :mdr1: :pleur4:
Ma petite fille est pareil.... Elle lutte en permanence pour ne pas sombrer.... :mrgreen:
Toutes ces pierres sur lesquelles on se hisse … Et qui font de nous un édifice
On a tous au fond du mental ...Toutes ces choses fondamentales
Qui nous poussent et qui nous font pousser
Cachées là au fond du mental ...Ce sont les choses fondamentales

gama67
Messages : 896
Enregistré le : 16 avr. 2017, 14:48

Re: Compagnon et futur père : Je n'arrive plus à l'aider

Message par gama67 » 21 juin 2019, 03:39

Ce que je lis m'évoque deux choses :
- Les pleurs de décharge
- Bébé patate me donnait l'impression de lutter en permanence pour ne pas dormir. J'ai ajouté au rituel du dodo une phrase telle que 'si qqch d'intéressant arrive durant ton dodo, je viens te chercher tout de suite. Tu peux t''endormir tranquillement, tu ne rateras rien, promis'

Esteban
Messages : 28
Enregistré le : 28 févr. 2018, 11:34

Re: Compagnon et futur père : Je n'arrive plus à l'aider

Message par Esteban » 22 juin 2019, 09:53

gama67 a écrit :
21 juin 2019, 03:39
Bébé patate me donnait l'impression de lutter en permanence pour ne pas dormir. J'ai ajouté au rituel du dodo une phrase telle que 'si qqch d'intéressant arrive durant ton dodo, je viens te chercher tout de suite. Tu peux t''endormir tranquillement, tu ne rateras rien, promis'
C'est drôle c'est ce que je lui dis aussi. J'ai l'impression qu'il ne veut rien rater également :)
Le fait d'écrire ici et de formuler ça m'aide à me poser et réfléchir. Les derniers jours ont été pas mal. Il n'aime pas que je le caresse pour s'endormir ça l'énerve. Par contre il a besoin que je le touche... Je me suis mis un tabouret à côté du lit histoire de pouvoir y passer un peu de temps tranquille, je lui pose mon bras à coté de lui et c'est lui qui gère. Plusieurs soirs de suite la même chose, il aime tenir mon bras et poser sa tête contre ma main. Il s'endort plus profondément, c'est à dire que je peux le couvrir et sortir sans le réveiller. Avant impossible. On avance...

Merci encore pour vos interventions qui m'aident beaucoup. Bon week-end caniculaire :)

guérir
Messages : 4884
Enregistré le : 04 févr. 2010, 19:29

Re: Compagnon et futur père : Je n'arrive plus à l'aider

Message par guérir » 24 juin 2019, 21:57

Bonsoir Esteban,

C'est assez magique la parole, les échanges. Cela permet de mettre du tiers dans les situations, de prendre du recul.

Peut-être que bébé ne lâche pas prise parce qu'il est encore insécure dans le sens où il a encore besoin de construire sa sécurité psychique.
Et que tout ce que vous mettrez en oeuvre pour le rassurer ou l'apaiser l'aidera à se séparer.
Car s'endormir, c'est aussi se séparer.
Les rituels sont une aide précieuse car ils "bordent" l'enfant, le sécurisent.
Ainsi, il retrouve chaque chose à sa place, au même moment.

Esteban
Messages : 28
Enregistré le : 28 févr. 2018, 11:34

Re: Compagnon et futur père : Je n'arrive plus à l'aider

Message par Esteban » 11 août 2019, 13:50

Bonjour,
Notre garçon devient plus facile à vivre. Nous arrivons à le coucher avant de dîner et parfois il ne demande à nous rejoindre au lit que vers 1h du matin. Il y a des soirs de grosse colère où l'on ne peut rien, et d'autres où quelques câlins suffisent. Toujours pas de sieste en journée à part si on va se coucher avec.
Il rampe et va où il veut, du coup il nous suit dans la maison et réclame moins les bras. Les week-ends restent éprouvants et pas très plaisants. On a accumulé tellement de fatigue et de lassitude avec ma compagne que quand le week-end arrive, il veut je pense profiter de nous, mais nous, nous rêvons juste de silence et d'absence de responsabilité.

C'est assez affreux d'écrire ça mais j'ai commencé à m'attacher à lui et à l'aimer. Ça ne venait pas, j'étais inquiet. Et puis il a été malade vers 10 mois, suivi d'un week-end travaillé par ma compagne. Je l'ai eu avec moi quelques jours non-stop et quelque chose s'est passé. Depuis, même si je rechigne à le garder, je sais à l'avance que ce temps à deux va accroître mon attachement. Je le comprend mieux et voit ses progrès.
Je ne prend tout de même pas beaucoup de plaisir à jouer avec lui. Les bébés m’intéressent peu et le mien pas plus. Je suis sûr que plus grand j'aurais envie de m'investir bien plus, mais cette phase de l'enfant me lasse...

Ma compagne ne va pas bien, elle est épuisée, très irritable. Elle se met dans des états d'hystérie pour de petits tracas. Notre couple est en paix mais inexistant. Nous nous faisons bouffer par la logistique. Courir partout, les courses, les repas, le ménage, ne pas arriver en retard chez la nounou... C'est triste, pas intéressant. Notre complicité et nos rigolades ont foutu le camp. Je ne sais pas trop comment rendre notre quotidien chargé sympa. Je suis fatigué et j'ai la flemme de tout. C'est la période de l'année où je bosse beaucoup, ma compagne assure beaucoup de chose, notamment le petit.

En gros tout va bien, mais on ne rebondit pas. On est trop à plat et pas de moment de répit suffisant pour voir le verre à moitié plein.

Ça m'a fait beaucoup de bien de couché ça ici. Car j'ai un petit "formidable", "calme" et "joyeux". "C'est que du bonheur" il parait.
Bon dimanche :)

hirondelle
Messages : 6225
Enregistré le : 05 févr. 2014, 23:55

Re: Compagnon et futur père : Je n'arrive plus à l'aider

Message par hirondelle » 11 août 2019, 18:46

bonsoir Esteban
Une formidable nouvelle pour se bébé trouvé, retrouvé :super:
Rien n'oblige à s'accorder de suite. La vie demande parfois un temps d'adaptation, parfois de laisser grandir pour s'y retrouver...
Pour votre couple, n'auriez vous pas la possibilité de le confier un WE pour pouvoir souffler?
Il est impératif de retrouver du temps rien que pour vous.
La famille, des amies, ma nounou....
Qu'en penses tu?
Toutes ces pierres sur lesquelles on se hisse … Et qui font de nous un édifice
On a tous au fond du mental ...Toutes ces choses fondamentales
Qui nous poussent et qui nous font pousser
Cachées là au fond du mental ...Ce sont les choses fondamentales

Répondre