Toute demande d'inscription doit être envoyée par mail à cette adresse : forum@maman-blues.fr, en précisant le pseudonyme sous lequel vous désirez être identifiée sur le forum (afin de protéger votre anonymat).
Bien à vous.

dépression prénatale

Répondre
Anderson
Messages : 43
Enregistré le : 16 nov. 2014, 00:07

dépression prénatale

Message par Anderson » 16 nov. 2014, 12:39

Bonjour,
Je voulais juste vous faire part de ce qui m'est arrivé pendant ma deuxième grossesse.
G fait une dépression prénatale sévère à 4 mois suite à de nombreuses peurs et grosse fatigue.
Peur de mourir, peur que mon mari meurt, peur de choses incroyables si bien que je voulais avorter .
G 38 ans avec qq PB de santé avec risque de cancer dans 20 ans mais bon j'y pensais pas trop avant.
C surtout mon corps qui me faisait souffrir avec courbatures, tension nerveuse, bref symptômes de l'angoisse et surtout le matin.
Je n'arrivais pas à me raisonner et prendre la vie du bon côté. Et mon mari ne comprenait pas ce qui m'arrivait comme ma famille.
G demandais de l'aide à mon gynéco et g vu une psychiatre qui aussi essayais de me rassurer mais si le soir je me détendais, de nouveau le
Matin c'était l'horreur et pour le tout je travaille à l'hôpital et voir des gens gravement malade 'n'arrangeais rien mais je ne pouvais pas rester chez moi car
Je ruminais sans cesse .
La psy m'a mis sous seresta et zoloft. J'étais tellement mal que j'ai qd même pris les médocs. C le traitement pour les femmes enceintes.
G enfin pu redormir correctement au moins même si les idées noires étaient encore là et les douleurs de le corps se sont amoindris.
Quand je fut en congés maternité, je dormais mieux et faisait deux siestes de la journée. G arrêté le seresta à 7 mois
G arrêté les AD 15 j avant l'accouchement et tout c'est bien passé.
Ma fille va bien. Elle est magnifique. Le papa était très présent pendant le post partum et ça m'a beaucoup aidé.
Je culpabilise beaucoup et je regrette que ma grossesse se soit si mal passée.
Surtout pour les médoc que g pris. Je suis sous mopral au long cours aussi.
Les médecins, pédiatres , pharmaciens m'ont rassurées .
Mais je culpabilise encore. Je continue les AD . et g une psychothérapie de soutien.
Mais j'ai vraiment l'impression de l'avoir un peu 'empoisonnée' ce qui ne m'aide pas à tourner la page.
J'espère ne plus penser à tout ça. Et je fais confiance à la médecine car il n'y a pas de données inquiétantes sur le développement des enfants.
L'important c que je m'occupe bien de ma petite avec tout mon amour.
Merci de m'avoir lu.
Si vous êtes dans ce désarroi, j'espère que cela pourra vous aider.

weshallovercome
Messages : 14789
Enregistré le : 10 janv. 2010, 23:24

Re: dépression prénatale

Message par weshallovercome » 18 nov. 2014, 15:40

Bienvenue parmi nous Anderson. J'ai déplacé ton sujet pour qu'il soit plus visible et que tu puisses davantage échanger avec les bluesnautes.
Tu dis que tu te sens toujours coupable :0 pourtant tu as conscience que tu n'as pas commis de faute ni de manquement, non ?
Penses-tu avoir retrouvé une joie de vivre, une sérénité satisfaisante ?
Outre le traitement, qui peut être au long cours, as-tu encore un suivi psy ?
Combien de temps y a-t-il que ta fille est arrivée? que ressens-tu pour elle, comment va votre relation ?
"une maman qui te ressemblerait" William Sheller

Anderson
Messages : 43
Enregistré le : 16 nov. 2014, 00:07

Re: dépression prénatale

Message par Anderson » 18 nov. 2014, 23:05

bonsoir weshallovercome,
merci de ton initiative car je m'étais trompée de forum...

en fait, je me répète ce que me dit la psychiatre que je vois tous les quinze jours : que j'ai fait ce qu'il fallait avec les moyens que j'avais, que les doses étaient tout à fait autorisées , que les enfants vont bien et que même elle , la psy, en prendrait si ça lui arriverait.
mais non je n'arrive pas à m'en convaincre et , je pense de façon obsessionnelle, que j'ai fait du mal à mon enfant en prenant ces médicaments ,que maintenant elle va souffrir à cause de moi de plein de trucs affreux .
ça fait que je me sens triste parce que je l'aime tellement . et toute la journée je me sens comme un coupable qui n'aura pas de rémission. je me sens fébrile.
et je n'ai plus de joie de vivre malgré le Zoloft dont on a augmenté les doses à 100mg /jour et Théralène pour dormir.
je ne pense qu'à elle et je suis heureuse de la voir le soir surtout qu'elle vient d'avoir 4 mois et qu'elle fait de beaux sourires et que son frère l'adore. je trouve ça tellement beau.
j'espère que je vais prendre sur moi. et enfin passer à autre chose.

hirondelle
Messages : 5991
Enregistré le : 05 févr. 2014, 23:55

Re: dépression prénatale

Message par hirondelle » 19 nov. 2014, 12:21

Bonjour Anderson et bienvenue parmi nous.

Tu es heureuse avec tes enfants et c'est bien l'essentiel.
Je pense que tu as fais ce qu'il fallait car aujourd'hui vos relations sont bonnes et tu peux profiter de tes enfants. Si tu ne l'avais pas fais, ton bb aurait ressenti ton mal être et ta rencontre aurait été catastrophique avec elle. Tu as sauvé votre lien. Tu ne l'as pas empoisonnée et loin de là.... tu l'as sauvée d'une turbulence certaine. Les molécules compatibles avec la grossesse sont tout à fait étudiée pour qu'il n'y ai aucun risque. Tu sais maintenant, on ouvre beaucoup les parapluies alors soit tranquille.
Merci à toi de venir témoigner sur le forum.
Tous ces échanges nous permettent d'avancer.
Toutes ces pierres sur lesquelles on se hisse … Et qui font de nous un édifice
On a tous au fond du mental ...Toutes ces choses fondamentales
Qui nous poussent et qui nous font pousser
Cachées là au fond du mental ...Ce sont les choses fondamentales

weshallovercome
Messages : 14789
Enregistré le : 10 janv. 2010, 23:24

Re: dépression prénatale

Message par weshallovercome » 19 nov. 2014, 14:49

Savoure les bons moments avec tes petits et essaie de les garder présents à l'esprit quand la culpabilité ou l'angoisse ou la tristesse t'envahissent. Ils finiront par prendre le dessus.
j'espère que je vais prendre sur moi.
Franchement, "prendre sur soi" fait du bien aux voisins mais pas à soi-même. Se contraindre, se forcer, augmenter la pression, c'est précisément ce dont on n'a pas besoin dans la difficulté maternelle. Au contraire, lâcher prise, renoncer à tout contrôler, s'autoriser des failles et des imperfections, ça c'est salvateur, et pour la mère et pour les enfants, qui ne sont jamais dupes des apparences.
je pense de façon obsessionnelle, que j'ai fait du mal à mon enfant en prenant ces médicaments ,que maintenant elle va souffrir à cause de moi de plein de trucs affreux
Mais cette culpabilité est irrationnelle et injustifiée, tu t'en rends compte maintenant grâce à cette psy. Elle vient sans doute de plus loin, de quelque chose que tu as pu croire impardonnable plus jeune et qui ne l'était pas, ou quelque chose d'infaisable qu'on a exigé de toi... pourrais-tu chercher de ce côté avec ta psy ?
"une maman qui te ressemblerait" William Sheller

Anderson
Messages : 43
Enregistré le : 16 nov. 2014, 00:07

Re: dépression prénatale

Message par Anderson » 19 nov. 2014, 23:14

Bonsoir,
Merci de votre intérêt.
J'ai découvert que récemment votre site
Pourtant je surfais sur internet pdt ma grossesse pour trouver des rèmèdes à mes angoisses mais la plupart des autres forums sont souvent culpabilisant et non fait qu'aggraver
Mes angoisses.
En tout cas, cette épreuve m'a permis de bien prendre en compte que je suis quelqu'un d'anxieux et que pour baisser l'anxiété je suis tjs dans l'anticipation pour tout contrôler et que tout se passe bien pour ma famille.
Et aussi je suis trop exigeante avec moi même par peur du rejet ds le travail,ou la société.


Vos messages me réconfortent
Ça me donne du courage pour lâcher prise sur mon ressenti de culpabilité.
Merci.

weshallovercome
Messages : 14789
Enregistré le : 10 janv. 2010, 23:24

Re: dépression prénatale

Message par weshallovercome » 20 nov. 2014, 12:10

D'autres ont vécu ça. S'éloigner d'un fonctionnement qu'on a toujours cru rassurant est très difficile, mais ça vaut la peine car c'est vraiment libérateur :)
"une maman qui te ressemblerait" William Sheller

Anderson
Messages : 43
Enregistré le : 16 nov. 2014, 00:07

Re: dépression prénatale

Message par Anderson » 21 nov. 2014, 22:51

bonsoir,
hier j'allais pas bien du tout, j'étais dans le mode obsessionnel sur ma grossesse et ma fille et, en mode automatique au travail.
je voyais la psy le soir : ouf....

et là en discutant, j'ai pris conscience que si je continuais comme ça à être triste, ma fille culpabilisera plutard aussi et je veux pas ça.
ma mère n'arrêtait pas de culpabiliser alors qu'elle s'occupait bien de nous, contrairement à mon père qui n'était jamais là et avait des aventures extra conjugales et je me rends compte que je suis son comportement (de ma mère... )

Alors , comme par magie ce matin je me suis sentie plus légère dans ma tête (après une petite relax et une bonne douche quand même)
je n'oublie pas cette épreuve mais j'ai envie d' arrêter de ressasser le passé et de changer profondément de fonctionnement comment tu dis Weshallovercome.

et pour ça j'ai analysé mon comportement au travail : j'aime mon travail mais je prend trop à coeur les réflexions que j'entends même si elle ne me concerne pas et ensuite je fais tout pour qu'on n'ait pas matière à me critiquer mais maintenant je me rends compte que c'est peine perdue car il y aura toujours qqn qui aura à redire.... Alors, je vais être bon avec moi-même quand je sens que je pars encore en mode "je dois être ou faire tout bien sinon on va me rejeter....", ou que je sens que j' exige trop de moi.

et pour ma famille, je vais arrêter d'angoisser sans cesse pour un rien (je commençais à avoir peur de faire des sorties sur Paris ou de longs trajets : on ne sait jamais....) ; et ça n'enlèvera rien de l'amour que j'ai pour eux .
c'est simplement revenir les "pieds sur terre".

je suis heureuse de vous écrire cela. :)

hirondelle
Messages : 5991
Enregistré le : 05 févr. 2014, 23:55

Re: dépression prénatale

Message par hirondelle » 22 nov. 2014, 11:19

Bravo Anderson,
Ce RDV t'a éclairé sur le fonctionnement qu'a eu ta mère et que tu ne veux pas reproduire.
A partir du moment où tu en as conscience, il est déjà évident que tu casses déjà ce fonctionnement et le schéma familial ne sera pas reproduit. Evidemment il te faut encore l'aide d'un psycho pour continuer à travailler sur ces mécanismes qui sont encrés en toi puisque c'est bien ta petite enfance qui t'a construit...
Anderson a écrit :j'ai pris conscience que si je continuais comme ça à être triste, ma fille culpabilisera plutard aussi et je veux pas ça.
Tout simplement prendre plaisir avec elle des petits bonheurs quotidien. Au jour le jour.....
.
Anderson a écrit :j'aime mon travail mais je prend trop à coeur les réflexions
Ne pas toujours faire une affaire personnelle des réflexions des autres: souvent c'est une façon d'exprimer un mal être qui n'est pas forcément dû à toi. Faire des autres des responsables de notre mal être est souvent un raccourci facile.
Fais pour le mieux dans ton travail et laisse aller (pour être polie.....).
Profite de ce WE encore doux :coeur:
Toutes ces pierres sur lesquelles on se hisse … Et qui font de nous un édifice
On a tous au fond du mental ...Toutes ces choses fondamentales
Qui nous poussent et qui nous font pousser
Cachées là au fond du mental ...Ce sont les choses fondamentales

guérir
Messages : 4883
Enregistré le : 04 févr. 2010, 19:29

Re: dépression prénatale

Message par guérir » 22 nov. 2014, 18:40

:super: quel virage! :coeur:
Être douce avec soi.même est une des clés voire LA clé.
Sois fière de toi.

Répondre