Toute demande d'inscription doit être envoyée par mail à cette adresse : forum@maman-blues.fr, en précisant le pseudonyme sous lequel vous désirez être identifiée sur le forum (afin de protéger votre anonymat).
Bien à vous.

dépression prénatale

Répondre
Anderson
Messages : 43
Enregistré le : 16 nov. 2014, 00:07

Re: dépression prénatale

Message par Anderson » 10 janv. 2015, 22:32

bonsoir,

je fais pleins de rêves angoissants en ce moment: je perd du temps à faire ma valise, mes parents me disent qu'on a le temps alors qu'on arrive et qu'on rate le train.., puis avec mon mari et les enfants, on doit courir pour avoir une place dans le train du retour car afflux de personnes.. j'hurle sur mon mari car il fait rien comme je veux, puis on doit cacher des pommes contaminées qui devaient être utilisées pour faire un vaccin!! ouh làlà!

je ne sais pas si les rêves ont une signification : connaissez vous un bon livre dessus?

sinon, je reprend une peu plus de légèreté , et je suis un peu plus concentrée au travail.

je sens aussi que ma relation avec ma mère a changé, que j'ai vraiment coupé le cordon ombilical avec elle.
il faut dire que je l'ai pas mal sollicitée pendant ma grossesse , je l'appelais tous les jours,et ce dont je n'osais pas parler avec mon mari par peur de l'angoisser, je lui disais. elle a essayé de m'aider comme elle a pu et je lui en suis reconnaissante même si pour elle " c'est du cinéma...." si bien qu'un jour elle s'est emportée contre mon mari quand la petite avait un mois car je n'arrivais pas à sortir des ruminations anxieuses sur les médicaments pendant ma grossesse.
on a rompu les ponts puis elle s'est excusée au bout d'un mois et on s'est revu.

c'est un mal pour un bien car je me rends compte qu'en fait, j'étais trop dépendante d'elle : j'avais toujours besoin de son avis même si elle ne m'imposait rien, pour moi elle avait quasiment toujours raison. elle m'a tellement soutenu pour mes études que je me disais que c'est grâce à elle que j'ai réussi mon diplôme.

et je crois que maintenant je m'impose de réussir mes enfants : qu'ils soient en bonne santé, bon métier, des amis, un bon conjoint, des enfants
et que si tout ne se passe pas comme il faut, c'est que j'ai échoué là où ma mère a réussi avec moi et ma soeur, même si ma mère n'arrêtait pas de me rabâcher qu'elle aurait dû plus "pousser" ma soeur ( ce qui d'ailleurs me faisait culpabiliser aussi!) mais ma soeur va bien....

enfin, , je fais peut être fausse route...
mais je voulais le meilleur pour mon fils après sa naissance : j'achetais même des vêtements bio pendant un moment
et tout c'est exacerbé avec ma deuxième grossesse : cette nouvelle responsabilté de donner la vie et de faire en sorte qu'elle réussisse, qu'elle soit heureuse, qu'elle ne manque de rien, qu'on ne lui fasse pas de mal... s'est dressée devant moi comme une montagne alors que j'étais épuisée par tous les chamboulements qui nous étaient arrivés pendant un an et je n'avais plus la force de recommencer car je savais les hypothètiques dangers qu'ils pouvaient y avoir alors que pour ma première grossesse c'était l'aventure... et j'étais en forme!!

voilà pour ma petite discussion du samedi soir..... je me rabache toujours un peu mais ça me permet de prendre conscience de mes fonctionnements et d'arriver d'abord à s'accepter telle qu'on ainsi que les autres aussi puis à modifier progressivement ses reflexes pour enfin vivre sereinement avec les hauts et les bas tout en objectivité et tolérance.

bonne nuit.

hirondelle
Messages : 5987
Enregistré le : 05 févr. 2014, 23:55

Re: dépression prénatale

Message par hirondelle » 11 janv. 2015, 16:00

Bonjour Anderson,
Anderson a écrit :je sens aussi que ma relation avec ma mère a changé, que j'ai vraiment coupé le cordon ombilical avec elle.
Tu avais besoin de ça pour avoir confiance en toi... pour prendre ton envol et prendre ton rôle de mère..
.
Anderson a écrit :elle a essayé de m'aider comme elle a pu et je lui en suis reconnaissante même si pour elle " c'est du cinéma...."
Elle t'a aidé avec ses moyens et les moyens qu'on lui a donné à elle aussi...
Anderson a écrit :et je crois que maintenant je m'impose de réussir mes enfants
Faire pour son mieux sans se mettre la barre trop, ni leur mettre la barre trop haute, les accompagner dans la vie tout simplement...
Il faut faire naturellement, ne pas chercher l'extrême et la perfection. La perfection déstabilise les enfants et ne leur apporte pas une stabilité, ni une confiance en eux à l'âge adulte...
Bon dimanche :coeur:
Toutes ces pierres sur lesquelles on se hisse … Et qui font de nous un édifice
On a tous au fond du mental ...Toutes ces choses fondamentales
Qui nous poussent et qui nous font pousser
Cachées là au fond du mental ...Ce sont les choses fondamentales

weshallovercome
Messages : 14789
Enregistré le : 10 janv. 2010, 23:24

Re: dépression prénatale

Message par weshallovercome » 12 janv. 2015, 14:04

Baisser le niveau d'exigence envers toi-même, moins idéaliser ta mère, et prendre de l'indépendance vis-à-vis d'elle sans couper les ponts, sont d'excellents actes thérapeutiques pour toi :) et pour toute ta vie !
je ne sais pas si les rêves ont une signification : connaissez vous un bon livre dessus?
Pixie nous avait indiqué un site très riche, "l'ABCD des rêves", conçu par un psychanalyste d'inspiration jungienne (Jung = ex-disciple de Freud, dissident).
"une maman qui te ressemblerait" William Sheller

Anderson
Messages : 43
Enregistré le : 16 nov. 2014, 00:07

Re: dépression prénatale

Message par Anderson » 18 janv. 2015, 18:03

Bonjour,
Qu'il est long le chemin vers la sérénité.....
Je reste toujours dure avec moi même,sur ce qui j'ai fait subir à ma fille pendant la grossesse.
Je suis lucide sur plein de choses mais mon exigence d'être exemplaire pour qu'on ne reproche rien et qu'on ne me rejette moi et surtout mes enfants m'éloigne complètement de la réalité de la vie et de la tolérance que je prône.
S'il lui arrive des PB de santé, je vais replonger dans la culpabilité +++ .C'est comme si j'avais une épée de Damoclès
Au dessus de la tête et que je ne sais pas quand elle va me tomber dessus mais qu'elle tombera un jour.
Et l'angoisse physique et psychique est toujours bien présente moins intense que pdt la grossesse mais elle devient chronique.
Mon visage est toujours tendu malgré la couche de maquillage pour égayer tout ça et les éclats de rire sont rares.
C'est vraiment dommage .
J'ai toujours eu une tendance auto dévalorisante mais je ne voulais embarquer qui que ce soit et encore moins mes enfants.
Je vais essayer l'hypnose pour traiter mon anxiété .pourvu que j'arrive à éliminer tous ses ressentis négatifs et me focaliser sur le positif enfin!
Bien à vous.

hirondelle
Messages : 5987
Enregistré le : 05 févr. 2014, 23:55

Re: dépression prénatale

Message par hirondelle » 18 janv. 2015, 19:00

Bonne idée l'hypnose pour essayer de faire baisser cette anxiété chronique :super: As tu déjà le thérapeute?
Quel autre suivi as tu?
:coeur:
Toutes ces pierres sur lesquelles on se hisse … Et qui font de nous un édifice
On a tous au fond du mental ...Toutes ces choses fondamentales
Qui nous poussent et qui nous font pousser
Cachées là au fond du mental ...Ce sont les choses fondamentales

weshallovercome
Messages : 14789
Enregistré le : 10 janv. 2010, 23:24

Re: dépression prénatale

Message par weshallovercome » 19 janv. 2015, 13:05

L'hypnose a donné de bons résultats sur plusieurs mamans d'ici, pour différentes formes résistantes de difficulté :)
Etre maman te donne une belle occasion de sortir de fonctionnements anciens auto-destructeurs. Tu vas y arriver j'en suis sûre.
"une maman qui te ressemblerait" William Sheller

Anderson
Messages : 43
Enregistré le : 16 nov. 2014, 00:07

Re: dépression prénatale

Message par Anderson » 27 janv. 2015, 23:19

Bonsoir,
Je me décide à écrire ce soir.
Les jours passent et se ressemblent, et bof...
J'essaie toujours d' analyser ce qui s'est passé afin de faire "la paix " avec moi même
Mais ça reste encore bien confus....et la sérénité retrouvée encore bien transparente.
En plus j'ai des compulsions alimentaires qui apparaissent, j'ai pris du poids ...comme si je revivais ma grossesse physiquement.

Je suis en cours d'études sur mon histoire familiale avec un thérapeute, et je crois que ma timidité constitutionnelle et mon manque de confiance en moi vient de d'une culpabilité transgénérationnelle, celle d'être "un cheveu sur la soupe ": mon père a été adopté vers l'âge de deux ans ( enfant de la guerre: union entre un allemand et une française ,qu'il saura qd il retrouvera sa mère à 60 ans) pas très accepté par les oncles et tantes. Et ma mère est la 6 ème et dernière enfant , pass vraiment désirée également. Et mon ressenti profond est que
Je n'ai pas ma place de ce monde mais j'aimerais bien y être et pour ça je vais travailler le plus possible pour avoir une reconnaissance et m'en sortir si je me retrouve seule. Mais malgré mes efforts , même si parfois je suis contente de moi, je dois sans cesse repousser les limites car j'ai trop peur du rejet.et avoir des enfants c'est à nouveau recommencer
Et je ne supporterait qu'on rejete mes enfants . je pense vraiment que cette piste est fondamentale

Je vois bientôt une hypnothérapeute et je vais lui en parler.

Douce nuit.

weshallovercome
Messages : 14789
Enregistré le : 10 janv. 2010, 23:24

Re: dépression prénatale

Message par weshallovercome » 28 janv. 2015, 12:23

Dis donc tu as tout de même identifié des racines capitales de ton mal-être et de tes craintes. C'est une étape importante.
Tu dis que ton mieux-être n'est pas spectaculaire, mais tu sembles appréciablement apaisée depuis tes premières contributions. Et tu n'es pas encore arrivée.
J'espère que l'hypnothérapie va compléter la thérapie classique pour ton plus grand bien.
"une maman qui te ressemblerait" William Sheller

hirondelle
Messages : 5987
Enregistré le : 05 févr. 2014, 23:55

Re: dépression prénatale

Message par hirondelle » 28 janv. 2015, 12:35

Bonjour Anderson,
Bravo pour avoir identifié cette transmission générationnelle. Cette insécurité affective transmise identifiée va te permettre de casser ce schéma.
Tu es sur la bonne voie :super:
Anderson a écrit : j'ai des compulsions alimentaires qui apparaissent
C'est sans doute une forme de substitution au vide affectif, une façon de remplir ce vide mais au fur et à mesure de ta reconstruction, tu en auras moins besoin...
Tu as une bonne prise en charge, bravo :coeur:
Toutes ces pierres sur lesquelles on se hisse … Et qui font de nous un édifice
On a tous au fond du mental ...Toutes ces choses fondamentales
Qui nous poussent et qui nous font pousser
Cachées là au fond du mental ...Ce sont les choses fondamentales

Anderson
Messages : 43
Enregistré le : 16 nov. 2014, 00:07

Re: dépression prénatale

Message par Anderson » 30 janv. 2015, 22:20

Bonsoir,

j'ai vu l' hypnothérapeute. très intéressant....

Cette scéance, m'a permis de me revoir petite fille, celle qui avait peur d'aller à l'école et de parler en classe.
et là je l'ai rassurée et enfin je la voyais levant la main en classe, participer aux discussions avec enthousiasme.
ça m'a fait du bien.; pourtant on ne peut pas changer le passé mais ça a apaisé comme une certaine rancoeur (contre moi-même et mes parents qui ne m'ont pas aidés) en me permettant de tourner la page définitivement et de laisser cette petite fille s'épanouir à l'école dans un autre espace temps.....(ça chauffe là dedans. lol.!!!) on va voir maintenant si je vais m'affirmer un peu plus au boulot....( ça en boucherait un coin à certaines vipères...)

j'espère traiter d'autres passages de ma vie ainsi jusqu' au final, ma deuxième grossesse.....( en rêvant un peu)

et à terme, changer de fonctionnement car le besoin de reconnaissance, la peur du rejet, mon exigence d'^étre parfaite ne me permet pas de vivre mes aspirations profondes et au contraire alimente mon anxiété chronique; mais c'était le prix pour montrer que je ne suis pas comme mon père :égoïste, coureur de jupons, flambeur etc...

Vraiment, j'ai trouvé cette scéance d'hypnose très intéressante car elle nous aide à trouver le moyen qui est en nous pour nous aider à nous relever.
prochaine scéance dans 15 jours. j'ai hâte!

Bonne nuit.

Répondre