Toute demande d'inscription doit être envoyée par mail à cette adresse : forum@maman-blues.fr, en précisant le pseudonyme sous lequel vous désirez être identifiée sur le forum (afin de protéger votre anonymat).
Bien à vous.

Quand les vieux démons reviennent...

Frunobulax
Messages : 30
Enregistré le : 25 janv. 2016, 08:13

Quand les vieux démons reviennent...

Message par Frunobulax » 27 janv. 2016, 12:50

Bonjour à tous,

Maman d'un adorable petit garçon de bientôt 3 mois, j'éprouve depuis quelques semaines des difficultés et me retrouve psychiquement fragile. Le baby-blues a été très fort, comme de très nombreuses mamans, mais suite à quelques semaines de "mieux", mes anciennes crises de boulimie sont revenues, après une période de calme de 7 ans environ. Je n'arrive plus à me contrôler !

Je pense que j'ai dû me mettre une forte pression par rapport à la maternité. Naïvement je pensais qu'elle allait me transformer. Malgré une vie quotidienne évidemment chamboulée, à l'intérieur je suis la même, en pire ; j'ai l'impression de retomber dans mon adolescence...

En parallèle, je n'ai pas de problème d'attachement à mon fils, ni même d'angoisses particulières vis-à-vis de lui et son futur avec moi, avec nous...
:coeur: Maman d'Alexandre (novembre 2015) et de Charlotte (janvier 2018) :coeur:

weshallovercome
Messages : 14789
Enregistré le : 10 janv. 2010, 23:24

Re: Quand les vieux démons reviennent...

Message par weshallovercome » 27 janv. 2016, 13:52

Sois la bienvenue Frunobulax.
Idéaliser la naissance et la maternité et tomber de haut, ça, on l'a toutes vécu !
Traverser un mal-être qui peut nous ramener à de sombres heures du passé, également.
Se mettre une pression excessive, avoir trop d'exigence pour soi-même, pas mal d'entre nous aussi...
Quant aux réveil des TCA, c'est moins courant, mais pas inédit.
Rien n'est irrémédiable. Tu peux t'en sortir et tu as le droit d'être aidée, notamment par un soutien psychothérapeutique.
Déjà, tu peux t'appuyer sur de solides atouts pour retrouver la joie de vivre : le fait que tu te sens d'emblée attachée à ton bébé et ton absence d'angoisses.
Te sens-tu bien avec lui, vis-tu de bons moments ? Etes-vous souvent seuls tous les deux ? Le rythme te semble-t-il difficile à tenir ?
"une maman qui te ressemblerait" William Sheller

Frunobulax
Messages : 30
Enregistré le : 25 janv. 2016, 08:13

Re: Quand les vieux démons reviennent...

Message par Frunobulax » 27 janv. 2016, 20:15

weshallovercome a écrit :Te sens-tu bien avec lui, vis-tu de bons moments ? Etes-vous souvent seuls tous les deux ? Le rythme te semble-t-il difficile à tenir ?
Nous sommes quasiment toujours seuls ensemble (nous sortons quand même, je vois des copines, nous faisons du yoga post-natal, etc.) car le papa travaille, mais il a baissé son taux d'activité dès mon retour au travail le 8 février prochain.

Au début, je ne gérais pas du tout ses pleurs émotionnellement, ça va mieux de ce côté là. Je n'arrive juste pas à comprendre pourquoi les crises de boulimie ont "attendu" la fin décembre pour réapparaître (bébé est né début novembre).

Je pique des crises parfois, comme si ma patience n'existait plus : la fait que parfois je n'arrive pas à le mettre dans l'écharpe, ou d'autres choses insignifiantes et pas forcément liées à lui. Je me mets hors de portée de sa vue car je ne veux pas qu'il me voie comme ça et je cogne dans les coussins ou le matelas. Je sens une grande colère en moi mais je ne sais pas pourquoi...
:coeur: Maman d'Alexandre (novembre 2015) et de Charlotte (janvier 2018) :coeur:

weshallovercome
Messages : 14789
Enregistré le : 10 janv. 2010, 23:24

Re: Quand les vieux démons reviennent...

Message par weshallovercome » 28 janv. 2016, 11:58

Une grande colère oui. Savoir d'où elle vient et surtout comment l'évacuer ou la convertir en énergie constructive (taper sur des coussins comme dérivatif c'est déjà un bon début), et comment l'empêcher de réveiller en toi des pulsions autodestructrices ... serait un objectif de psychothérapie salutaire pour toi, il me semble.
Ta rencontre heureuse avec ton bébé, ta vie équilibrée, ta perspective de reprise du travail avec répartition plutôt équilibrée de la prise en charge du bébé entre son papa et toi, sont à la fois des réussites et des alliés. Prends bien soin de ce que tu as su construire pour triompher de ce qui te mine.
Penses-tu pouvoir chercher par toi-même un psy (ou par l'intermédiaire d'un soignant de confiance comme ton médecin ou ta sage-femme) ?
"une maman qui te ressemblerait" William Sheller

Avatar du membre
petitnouguat
Messages : 561
Enregistré le : 13 mars 2014, 13:18
Localisation : Alpes de Haute-Provence 04

Re: Quand les vieux démons reviennent...

Message par petitnouguat » 28 janv. 2016, 14:01

Bonjour et bienvenue parmi nous
Frunobulax a écrit : En parallèle, je n'ai pas de problème d'attachement à mon fils, ni même d'angoisses particulières vis-à-vis de lui et son futur avec moi, avec nous...
Voilà déjà un point très positif !

As-tu pu te confier au papa concernant cette boulimie qui refait surface ? Comment l'avais-tu "calmé" à l'époque ?

Devenir mère est un événement qui réveille souvent de vieux sentiments, parfois de la colère, à laquelle bien souvent on ne pensait même plus.
Tu pensais vivre un grand changement en devenant mère ? Je crois avoir écris dans mon histoire quelques chose de très similaire... En fait ce changement il s’opère petit à petit au fil du temps, sans que l'on ne s'en rende vraiment compte.

Parler avec un psychologue pourrait t'aider à faire sortir cette tension qui est en toi, car elle à besoin d'être évacuer (t'as de gros cousins chez toi ::d ?)
Grâce à toi, je suis moi :coeur:

Frunobulax
Messages : 30
Enregistré le : 25 janv. 2016, 08:13

Re: Quand les vieux démons reviennent...

Message par Frunobulax » 28 janv. 2016, 16:03

J'ai rendez-vous la semaine prochaine auprès d'une association sur les troubles de l'alimentation. On y rencontre des psychologues lors d'1 à 3 entretiens qui nous aident à trouver l'aide la mieux adaptée.

Mon compagnon est plus au moins au courant, même si je lui parle plutôt de gros grignotages et évite d'évoquer la boulimie... Il n'est pas vraiment familier de ce genre de pathologie et pour lui apparemment ce n'est qu'une question de volonté... Peut-être que je n'arrive pas à lui faire confiance sur ce point...

Dans les grandes lignes, mes problèmes ont commencé vers mes 10 ans, je m'étais mise au régime sans aucune raison (et sans dissuasion de la part des certains membres influents de ma famille...), la boulimie s'est installée vers 14 ans et a fini par s'estomper vers 26-27 ans, quand j'ai renoncé à toute forme de régime.

Aussi loin que je me rappelle j'ai toujours fui les conflits, quitte à me laisser marcher sur les pieds. Comme si les autres personnes avaient une forme d'autorité sur moi... La boulimie est à la fois un moyen de se réconforter et de s'auto-détruire. Je n'arrive pas bien à expliquer pourquoi je me terre dans ma coquille dès qu'on élève la voix, mais je pensais effectivement que devenir mère allait gommer ce problème...
:coeur: Maman d'Alexandre (novembre 2015) et de Charlotte (janvier 2018) :coeur:

Avatar du membre
petitnouguat
Messages : 561
Enregistré le : 13 mars 2014, 13:18
Localisation : Alpes de Haute-Provence 04

Re: Quand les vieux démons reviennent...

Message par petitnouguat » 28 janv. 2016, 16:29

C'est une très bonne chose que tu ai pris un rdv dans ce centre qui sera en plus adapté aux troubles de l'alimentation !
Effectivement tu vois toi-même que ce n’est pas de devenir mère qui te cause des soucis, mais c'est l'élément révélateur de quelques chose de bien plus ancien.

Pour ton homme, il leur est souvent très difficile de comprendre un mal-être si "féminin". En dehors d'un psy tu as peut-être une amie à qui te confier quand cela devient trop lourd à porter ? Ou peut-être ta propre mère ?
J’espère que ton rdv te fera du bien. Tiens nous au courant :)
Modifié en dernier par petitnouguat le 29 janv. 2016, 09:56, modifié 1 fois.
Grâce à toi, je suis moi :coeur:

guérir
Messages : 4883
Enregistré le : 04 févr. 2010, 19:29

Re: Quand les vieux démons reviennent...

Message par guérir » 28 janv. 2016, 18:45

Bonsoir Frunobulax,
Merci pour ta confiance. Tu seras ici en sécurité pour déposer ton histoire de petite fille, de femme, de mère. :coeur:
Devenir mère met en lumière ce qui est difficile pour nous dans notre intimité psychique. Devenir mère est cette occasion fabuleuse de ne pas faire l'autruche et d'aller creuser là où ça fait mal. Certes, c'est terriblement douloureux, déstabilisant mais cela vaut la peine pour tisser un devenir mère serein.
C'est pourquoi c'est important de se faire entourer de professionnels qui vont entendre et comprendre ce que tu vis.
Ton compagnon n'est pour le moment pas en capacité de prendre la mesure de ce que tu traverses. Avec tes mots, le temps, il va cheminer aussi. Car ce que tu éprouves, tes états d'âme ne sont pas la résultante de ta seule volonté !
Gommer le problème aurait sûrement été plus simple sur le moment. Mais sur le long terme, la prise de conscience que tu opères aujourd'hui est un cadeau.
Tu as peut-être consulté un ou des psychologues ou psychiatres par le passé ? Peux-tu te remettre en lien avec l'un d'entre eux en qui tu avais confiance ?

weshallovercome
Messages : 14789
Enregistré le : 10 janv. 2010, 23:24

Re: Quand les vieux démons reviennent...

Message par weshallovercome » 29 janv. 2016, 13:33

Avoir pris contact avec cette association est une démarche importante. Un premier pas décisif pour trouver l'aide appropriée. Comme le souligne Guérir, le périnatal est un temps de vulnérabilité mais aussi de plasticité et de lucidité, un temps propice à la connaissance de soi et à la réparation.
"une maman qui te ressemblerait" William Sheller

Frunobulax
Messages : 30
Enregistré le : 25 janv. 2016, 08:13

Re: Quand les vieux démons reviennent...

Message par Frunobulax » 29 janv. 2016, 18:09

Merci de votre soutien les filles. Malgré le mal-être dans lequel je me trouve (qui n'est pas permanent toutefois), j'ai l'intuition d'une étape obligée qui va me permettre d'en découvrir encore plus sur moi, peut-être sur mon couple, et d'autres choses dans ma vie...
petitnouguat a écrit :En dehors d'un psy tu as peut-être une amie à qui te confier quand cela devient trop lourd à porter ? Ou peut-être ta propre mère ?
J’espère que ton rdv te fera du bien. Tiens nous au courant :)
Ma relation à ma mère est assez compliquée, elle-même est victime de boulimie vomitive dans son cas (encore aujourd'hui)... Mais j'ai une amie extraordinaire à qui je peux tout dire, elle n'est pas dans le jugement et a 2 enfants en bas âge.
:coeur: Maman d'Alexandre (novembre 2015) et de Charlotte (janvier 2018) :coeur:

Répondre