Toute demande d'inscription doit être envoyée par mail à cette adresse : forum@maman-blues.fr, en précisant le pseudonyme sous lequel vous désirez être identifiée sur le forum (afin de protéger votre anonymat).
Bien à vous.

Quand les vieux démons reviennent...

Frunobulax
Messages : 30
Enregistré le : 25 janv. 2016, 08:13

Re: Quand les vieux démons reviennent...

Message par Frunobulax » 17 mai 2016, 20:40

hirondelle a écrit :Maintenant que le temps est moins maussade, arrives tu à trouver des moments plaisirs pour baisser cette pression: balades, soleil, nature..... :coeur:
Oui on peut dire ça. J'ai dû sortir prendre l'air un soir où mes beaux-parents étaient là, car je craquais, et je suis passée par un coin de nature tout près de chez nous, magnifique en cette saison, avec une roseraie. :coeur:
:coeur: Maman d'Alexandre (novembre 2015) et de Charlotte (janvier 2018) :coeur:

hirondelle
Messages : 6064
Enregistré le : 05 févr. 2014, 23:55

Re: Quand les vieux démons reviennent...

Message par hirondelle » 18 mai 2016, 11:32

Alors à renouveler... ce sont ces petits moments de plaisirs qui permettent de se recentrer sur soi... si tu y arrives de cette façon, ça permet de couper les ruminations et de travailler sur la concentration :super:
Toutes ces pierres sur lesquelles on se hisse … Et qui font de nous un édifice
On a tous au fond du mental ...Toutes ces choses fondamentales
Qui nous poussent et qui nous font pousser
Cachées là au fond du mental ...Ce sont les choses fondamentales

Frunobulax
Messages : 30
Enregistré le : 25 janv. 2016, 08:13

Re: Quand les vieux démons reviennent...

Message par Frunobulax » 29 mai 2016, 20:28

Bonjour,

Le courant entre la psychologue et moi est passé, on a dépassé la durée de la séance de 20 mn en plus ! Bon, c'était un premier contact. C'est encore trop court pour expliquer tout ce qui se passe et ce qui s'est passé (j'ai une longue histoire de famille), du coup ça part un peu dans tous les sens... Je la revois mardi.

Je suis toujours émotionnellement très fragile, un rien peut me faire plonger : tout à l'heure mon bébé m'a mordue en tétant (les dents du bas poussent) et j'ai poussé un cri, puis je lui ai dit qu'il ne fallait pas qu'il fasse ça, il s'est mis à pleurer parce qu'il a eu peur et je me suis mise à sangloter de le voir comme ça, de l'avoir fait pleurer...

Je ne sais pas comment je pourrai gérer ma vie et la sienne, si je me mets à pleurer à chaque fois qu'il a peur, ou qu'il se fait mal, ou qu'il est triste... Ces crises de larmes peuvent me prendre même en regardant un film, ou voir quelqu'un qui fait la manche dans la rue, ou même à l'évocation d'un souvenir heureux... Tout se transforme en tristesse...

Tout à l'heure mon compagnon revient de son après-midi jeux de société avec ses parents qu'il aura été chercher à la gare, qui viennent donc garder le petit comme toutes les semaines, et je n'ai pas envie de les voir. C'est de pire en pire, je suis tendue en permanence quand ils sont là, leur venue est synonyme de frustration de ma part car je n'ose pas leur faire de remarques. J'ai peur de ne pas dire les choses calmement, de directement m'énerver avant de passer par la case de l'explication calme. Et ça me bouffe de l'intérieur.
:coeur: Maman d'Alexandre (novembre 2015) et de Charlotte (janvier 2018) :coeur:

weshallovercome
Messages : 14789
Enregistré le : 10 janv. 2010, 23:24

Re: Quand les vieux démons reviennent...

Message par weshallovercome » 30 mai 2016, 12:41

Sens-toi légitime à dire : avec MON bébé et chez moi, vous devez faire à MA manière. Si tu te sens en droit de le dire, tu sauras le dire calmement.
Pleurer facilement (ça ne va pas durer ...) ne nuit pas à ton pitchoun du moment que tu peux le verbaliser : "ceci ou cela me rend triste, tu n'y es pour rien" ...
Ta thérapie va te consolider et te redonner confiance, et tu te sentiras de taille face à ces moments qui te semblent encore redoutables.
"une maman qui te ressemblerait" William Sheller

Frunobulax
Messages : 30
Enregistré le : 25 janv. 2016, 08:13

Re: Quand les vieux démons reviennent...

Message par Frunobulax » 17 juin 2016, 21:17

Bonsoir à tous,
Je vais mieux en ce moment, il s'est passé quelques jours sans crises de larmes, juste après une période vraiment très dure. Je suis encore fragile mais la thérapie me fait du bien.
Même vis-à-vis de mes beaux-parents, j'ai été calme et patiente la dernière fois que je les ai vus. Peut-être aussi parce qu'au boulot ça ne va plus du tout, du coup je suis contente de rentrer à la maison, même si les grands-parents y sont ! :hehe:
Je m'explique, dans les grandes lignes : on s'est tous pris un avertissement oral par le directeur régional (en entretien un par un, c'est mieux... grrr...) car les chiffres dégringolent, et que le moral de l'équipe est contre-productif. En ce qui me concerne, on a cherché à me faire admettre que ma vie de famille n'est pas compatible avec ma vie professionnelle, bla bla bla, mais le pire c'est qu'en ayant croisé par hasard une collègue d'une autre équipe qui finit tout juste son congé mat, j'ai compris que ce directeur essayait de se débarrasser des jeunes mamans... Bref dans une ambiance pareille j'ai décidé de prendre les choses en main en cherchant un autre poste.
:coeur: Maman d'Alexandre (novembre 2015) et de Charlotte (janvier 2018) :coeur:

Avatar du membre
petitnouguat
Messages : 561
Enregistré le : 13 mars 2014, 13:18
Localisation : Alpes de Haute-Provence 04

Re: Quand les vieux démons reviennent...

Message par petitnouguat » 17 juin 2016, 21:27

Frunobulax a écrit :Bref dans une ambiance pareille j'ai décidé de prendre les choses en main en cherchant un autre poste.
Tu as bien fait. Si tu n'es plus heureuse dans ce travail il ne faut pas persister. Comme tu dis tu es encore fragile mais tu sais ce qui est bon pour toi :super:
Grâce à toi, je suis moi :coeur:

weshallovercome
Messages : 14789
Enregistré le : 10 janv. 2010, 23:24

Re: Quand les vieux démons reviennent...

Message par weshallovercome » 20 juin 2016, 14:54

C'est sûr, c'est ce que tu as de mieux à faire ! cette résolution, ainsi que ta meilleure assurance dans ta vie de famille, montrent que tu reconstruis ta confiance en toi-même :super:
"une maman qui te ressemblerait" William Sheller

Frunobulax
Messages : 30
Enregistré le : 25 janv. 2016, 08:13

Re: Quand les vieux démons reviennent...

Message par Frunobulax » 18 oct. 2017, 08:46

Coucou les filles,

Après une longue absence je me décide à prendre le temps de revenir poster, à un moment où je décide de me reprendre en main. Actuellement enceinte de 6 mois de mon 2ème bébé, j'ai de nouveau traversé une période difficile mais ça va déjà mieux.

Je fais un petit résumé, ça vous évitera de tout relire : j'ai souffert de dépression (post-partum mais pas forcément, en fait...) quelques mois après la naissance d'Alexandre, 2 ans très bientôt :coeur: , et mes problèmes de boulimie, en sommeil depuis environ 7 ans, étaient revenus.

Cette grossesse se passe un peu moins bien que la première qui avait été sans nuage : davantage de nausées et plus longtemps, grosse fatigue (j'imagine qu'avoir un petitou dans les pattes n'aide pas :hehe: ), beaucoup de coups de blues et quelques idées noires, notamment la peur d'accoucher prématurément, allez savoir pourquoi j'ai ça en tête... Mais pas de problème majeur, en gros tout va bien.

J'ai fait l'erreur de comparer cette grossesse avec le carnet de bord de la première, notamment ma courbe de poids, et cette obsession est donc revenue : je me suis aperçue que j'avais 1 kg de plus au même stade et ça a suffit à me faire péter un câble ! Je n'ai pourtant pas pris beaucoup de poids pour Alexandre. J'ai ensuite eu la crainte de développer un diabète gestationnel à cause de cette pitoyable hygiène alimentaire, mais les tests sont normaux. Bref, toute cette pression que je me mets, en plus de la peur de ne pas arriver à gérer 2 enfants en bas âge et la culpabilité qui en découle, me mine vraiment.

J'ai donc décidé, à l'aube de ce 3ème trimestre, d'arrêter de me peser (la pesée chez le gynéco est amplement suffisante), de ne plus lire mon carnet, de prendre du recul face à cette grossesse et paradoxalement, prendre plus le temps de dialoguer avec l'enfant à naître, et de prendre plaisir pour toutes les petites choses qui s'offrent à moi.
:coeur: Maman d'Alexandre (novembre 2015) et de Charlotte (janvier 2018) :coeur:

Avatar du membre
Adelie
Messages : 2970
Enregistré le : 17 févr. 2010, 23:56

Re: Quand les vieux démons reviennent...

Message par Adelie » 19 oct. 2017, 19:02

Hello Frunobulax,
Et félicitaion pour cette 2ème grossesse !
C'est la saison du retour des anciennes sur le forum en ce moment !
Comme toi, tu vois, pour mon 2ème, j'ai fait des difficultés de ma première maternité, une force... c'est un peu caricatural mais j'ai vraiment décidé de ne pas me "prendre le chou"... et comme toi, j'ai "jeté" tout ce qui m'avait paru essentiel pour la première pour essayer de me recentrer sur moi, ce qui me faisait plaisir et me faisait du bien.
L'important c'est quand même ce que tu ressens. 1 kg de plus ou du moins ne veut rien dire ! Tu n'as pas le même âge, le bébé n'est pas le même non plus, demande peut être plus d'énergie. Tant que tes examens médicaux sont bons il faut lâcher du lest. La grossesse n'est pas une maladie et, globalement, notre corps sait s'adapter si notre esprit sait lui lâcher la grappe !
Quant à imaginer de gérer 2 enfants, tant que tu n'es pas en situation, tu ne peux pas savoir, pas plus que tu ne pouvais imaginer ce que serait vraiment la vie avec un premier bébé. Tu construira les choses avec ce nouveau bébé... il faut attendre de faire connaissance non, avant d'imaginer l'organisation non ?!?

Tiens nous au courant en tout cas si tu veux bien...
Adélie, une mère, maintenant en paix, de deux garçons nés en 2003 et 2007

Frunobulax
Messages : 30
Enregistré le : 25 janv. 2016, 08:13

Re: Quand les vieux démons reviennent...

Message par Frunobulax » 23 oct. 2017, 08:45

Merci Adélie.

Je viens de passer une très bonne semaine, plus sereine, et sans compulsions alimentaires. Est-ce ce calme dans l'alimentation qui a fait que je suis plus tranquille, ou l'inverse, je ne sais pas. Mais ce n'est pas très important, après tout.

Je ré-apprends aussi à ne pas culpabiliser quand je n'ai pas envie de faire quelque chose, et je me protège aussi de quelques relations néfastes dans ma famille : c'est à moi que je dois penser, et ne pas (trop) chercher à comprendre ou réparer les autres. Je l'ai fait pendant tant d'années !
:coeur: Maman d'Alexandre (novembre 2015) et de Charlotte (janvier 2018) :coeur:

Répondre