Toute demande d'inscription doit être envoyée par mail à cette adresse : forum@maman-blues.fr, en précisant le pseudonyme sous lequel vous désirez être identifiée sur le forum (afin de protéger votre anonymat).
Bien à vous.

Future maman très anxieuse

Avatar du membre
petitnouguat
Messages : 561
Enregistré le : 13 mars 2014, 13:18
Localisation : Alpes de Haute-Provence 04

Re: Future maman très anxieuse

Message par petitnouguat » 11 juil. 2016, 15:54

LiliAlhena a écrit :
Ah, et sinon, j'ai revu ma psychologue jeudi et elle a remis en doute le diagnostic du psychiatre : elle pense plutôt que je suis une personne "hypersensible" que quelqu'un qui souffre de trouble de l'humeur.
Lili
C'est juste une façon d'être. Avec ta psy tu vas apprendre à te connaitre de plus en plus et arriver à gérer tes émotions.
Grâce à toi, je suis moi :coeur:

weshallovercome
Messages : 14789
Enregistré le : 10 janv. 2010, 23:24

Re: Future maman très anxieuse

Message par weshallovercome » 12 juil. 2016, 15:43

Avoir un terrain hypersensible (dont on peut travailler les fragilités pour moins en souffrir) n'empêche pas de pouvoir souffrir à un moment d'un trouble de l'humeur, sur lequel on peut aussi agir.
En tout cas, je lis dans ta prose, outre ta réussite que je qualifierais de brillante (si si si, même avec la sale note sur l'une des épreuves) et dont je te félicite :winner: , plein de bons signes : ta confiance dans la santé de ton pitchoun, le fait qu'il prend corps littéralement dans ta vie et tes pensées, ta palpable tendresse pour lui :coeur: , ton goût de te projeter dans l'avenir, une certaine sérénité retrouvée ...
Alors M. Lili n'est pas au diapason, mais ne t'en sens pas responsable, tu fais amplement ton possible. Comme dit Sandie, tu n'es pas sa mère et ... il est en train de le comprendre, je crois, avec un peu d'aigreur ... :mrgreen: il va finir par l'accepter; quoi qu'il en soit, pour toi en ce moment il est essentiel de penser à toi-même, pour pouvoir être tournée à fond vers ton bébé lorsqu'il arrivera et ne pas te sentir effacée et submergée par ses besoins.
"une maman qui te ressemblerait" William Sheller

LiliAlhena
Messages : 25
Enregistré le : 02 mars 2016, 09:53

Re: Future maman très anxieuse

Message par LiliAlhena » 30 juil. 2016, 16:22

Bonjour,

Un petit mot rapide pour vous prévenir que j'avais accouché Dimanche 24 Juillet de mon petit garçon. Accouchement rapide mais compliqué : mon placenta s'est décollé et j'ai fait un hématome rétro-placentaire massif. A peine arrivé au CHU de Nantes, on m'a emmené pour faire une césarienne d'urgence. Mon fils va bien, même s'il a encore besoin de lunettes à oxygène pour respirer et d'une sonde gastrique pour se nourrir. Il est en soins intensifs et moi je viens de rentrer aujourd'hui. De mon côté, ça va pas fort du tout : je vis très mal cet accouchement, il y a eu de problème familiaux après la naissance entre mon père et mon conjoint, je vis mal le retour de couche, les douleurs de la césarienne et surtout, je vis encore plus mal d'être rentrée à la maison sans mon petit bout.

Je reviendrais pour un message plus long, je voulais juste vous prévenir.

A bientôt,
Lili

hirondelle
Messages : 6144
Enregistré le : 05 févr. 2014, 23:55

Re: Future maman très anxieuse

Message par hirondelle » 30 juil. 2016, 19:01

ah la la , ça se déroule rarement comme on l'avait envisagé....
Bon quand même malgré la difficulté, on peut dire que vous vous en sortez bien car un hématome rétroplacentaire pris trop tard peut être dramatique.... Je sais, ça ne fait pas ton bonheur non plus!
Il est à quel terme ce pitchou?
Prend le temps de te remettre, te reposer et prend bien tes antalgiques en systématique tant que les douleurs sont encore là...c'est encore frais donc les douleurs sont encore normales même si elles doivent régresser jour après jour...
Protège toi de ton père en ce moment où il n'est pas question qu'il débarque... vous avez suffisamment à faire.... Garde bien contact avec l'Umb... sollicite les si besoin...
Je pense bien à toi
Je t'embrasse :coeur:
Toutes ces pierres sur lesquelles on se hisse … Et qui font de nous un édifice
On a tous au fond du mental ...Toutes ces choses fondamentales
Qui nous poussent et qui nous font pousser
Cachées là au fond du mental ...Ce sont les choses fondamentales

hirondelle
Messages : 6144
Enregistré le : 05 févr. 2014, 23:55

Re: Future maman très anxieuse

Message par hirondelle » 30 juil. 2016, 19:02

Ah j'oublie l'essentiel: Félicitations et bienvenue à ton petit loup :fleur1: :fleur1: :fleur1:
Toutes ces pierres sur lesquelles on se hisse … Et qui font de nous un édifice
On a tous au fond du mental ...Toutes ces choses fondamentales
Qui nous poussent et qui nous font pousser
Cachées là au fond du mental ...Ce sont les choses fondamentales

LiliAlhena
Messages : 25
Enregistré le : 02 mars 2016, 09:53

Re: Future maman très anxieuse

Message par LiliAlhena » 04 août 2016, 07:43

Bonjour les filles,

Merci Hirondelle !
Je sais qu'un accouchement se passe rarement comme on le souhaite mais je ne pensais vraiment pas que ça se terminerait ainsi. Je pensais accoucher normalement au CHU quand nous avons pris la voiture. C'est en arrivant dans la salle de naissance et en constant que c'était pas les eaux que j'avais perdu mais du sang. J'ai commencé à paniquer et après j'ai pas vraiment eu le temps de comprendre ce qui se passait qu'on m'emmenait d'urgence en salle d'op sans rien m'expliquer. J'ai eu la peur de ma vie, j'ai cru que j'allais y passer et mon fils aussi. Ils voulaient que je me détendre mais j'étais tellement paniquée...
Le réveil en salle de réveil a été dur et je suis restée dans les vapes jusque tard dans la nuit, j'ai même pas eu la force d'aller voir mon fils aux soins intensifs, je me suis contentée des photos que mon mari avait prises. Depuis, ce n'est pas évident tous les jours : le séjour à la maternité a été difficile, impossible de dormir correctement plus de deux heures d'affilées a cause de la douleur, du bruit ambiant, du moral défaillant, des problèmes familiaux qui sont venus se greffer la-dessus.
Les problèmes familiaux parlons en : mon père a été infecte avec mon mari, il l'a traite comme un moins que rien et tout ça parce que mon mari lui a dit que j'étais interdite de visite les deux premiers jours. C'est parti totalement en sucette : mon père a hausse le ton et a osé dire a mon mari qu'il n'était rien pour moi, qu'il était interchangeable alors que lui serait mon père tout sa vie. Ca a complètement dégénéré et mon mari a perdu son sang froid... Mardi, lors de sa visite avec ma grand-mère, mon père a complètement ignorée mon mari, pas un bonjour, une tête de cent pied de long, etc... Et pour calmer les choses, mon mari a dû quitter ma chambre. Le lendemain c'était un peu mieux mais pas la panacée non plus et depuis mon père veut que je le tienne au courant tous les jours mais lui ne m'appelle pas sauf pour me reprocher de pas l'appeler... Bref, ce n'est vraiment pas simple, je me sens vraiment mal que ça se soit passé ainsi... Je me sens responsable des problèmes qui se sont passés, j'ai l'impression que le fait que j'accouche en avance n'a fait qu'engendrer des problèmes et n'a apporté de bonheur à personne...

Je suis rentrée à la maison samedi, j'étais bien les premières heures et ensuite, crises de larmes incontrôlées, nausée, à la limite de vomir. Dimanche c'était un peu mieux jusqu'à temps que le fer qu'ils m'ont donné me rende malade. J'ai donc arrêté le traitement et depuis j'ai des nausées par intermittence, sans doute des nausées d'angoisse. Hier soir, par exemple, je me suis sentie tellement angoissée que nausée, j'en ai marre... J'ai accouché et je suis toujours malade. En plus, je ne peux plus prendre mon anxiolytique car il est incompatible avec l'allaitement. J'essaye de gérer sans mais des fois c'est dur, j'ai des crises de larmes, je me sens nulle, j'ai l'impression qu'on ne va jamais y arriver, je suis fatiguée et j'ai du mal à me reposer...

Mon fils est toujours en soins intensifs, il respire tout seul comme un grand. On essaye les mises au sein, mais il a du mal a téter, il tetouille plus qu'autre chose. Or, la condition pour qu'il rentre en hospitalisation à domicile est qu'il soit autonome pour se nourrir...

hirondelle
Messages : 6144
Enregistré le : 05 févr. 2014, 23:55

Re: Future maman très anxieuse

Message par hirondelle » 04 août 2016, 15:44

LiliAlhena a écrit :Je me sens responsable des problèmes qui se sont passés
Hop hop hop responsable de quoi? C'est qui les adultes qui doivent donner l'exemple et prendre soin de toi quand tu vas mal?
Ton père n'a pas son rôle de père... Malheureusement des parents toxiques existent...
Tu dois te débarrasser de cette culpabilité: tu n'es pas sa mère...

Ton mari ne s'est pas laissé faire et je crois qu'il a bien raison... c'est allé un peu loin mais il le fallait sans doute...
Par contre ton mari n'est pas ton père et ne le sera jamais jamais.Sa réaction est malgré tout légitime puisque c'est une position de défense, de ta défense. Parfois il faut malheureusement blesser pour faire comprendre. Qu'ils ne s'adresse pas la parole n'est pas dramatique si ça peut le tenir à distance.
Ton père est tel qu'il est, tant pis.
Ne cède pas à ses appels. Des nouvelles oui mais sans doute pas tous les jours... Impose lui la cadence qui te vas bien.

Mais SI, il existe des anxio compatibles avec l'allaitement... Retourne voir ton médecin ... Il peut vérifier sur le site LECRAT...
A lUMB, ils sont tout à fait informé de ce qui est compatible ou non.
Es tu en contact avec eux? Intensifier ton suivi me parait plus que nécessaire.

Pour bébénou il respire seul c'est formidable! Un souci en moins et pas le moindre.... La succion va venir progressivement : rarement bien avant au moins 36 semaines. Dans une semaine il devrait avoir bien progressé. Le fait qu'il tétouille est qu'il en a envie; c'est bon signe....

Quand revois les professionnels pour ton propre suivi? Où en es tu? :coeur:
Toutes ces pierres sur lesquelles on se hisse … Et qui font de nous un édifice
On a tous au fond du mental ...Toutes ces choses fondamentales
Qui nous poussent et qui nous font pousser
Cachées là au fond du mental ...Ce sont les choses fondamentales

LiliAlhena
Messages : 25
Enregistré le : 02 mars 2016, 09:53

Re: Future maman très anxieuse

Message par LiliAlhena » 15 août 2016, 22:45

Bonsoir,

J'ai enfin réussi à trouver du temps pour venir donner des nouvelles et vous parler un peu.
Depuis le 4 Août, il s'en est passé des choses dans ma vie : tout d'abord le retour à la maison qui n'a pas été des plus simples, les journées aux soins intensifs puis en néonatologie, et enfin la sortie de mon fils.
Depuis mon accouchement, mon moral est très oscillant et souvent bas. Comme je le disais sur mon dernier post, le retour à la maison a été dur, j'ai été très angoissée par tout et n'importe quoi. Bizarrement, les seuls moments où je me sentais un peu plus sereine sont ceux que je passais aux soins intensifs avec mon fils. Mais il m'est quand même arrivé de craquer nerveusement, et souvent les infirmières puéricultrices étaient là. Elles m'ont écoutée et rassurée, et cela m"a fait du bien. Elles m'ont même encouragée à aller consulter mon médecin traitant pour qu'elle me donne des anxiolytiques compatibles avec l'allaitement et aussi m'ont conseillé de penser à me reposer plutôt qu'à me fatiguer à rester pendant dix heures au CHU. J'ai pu voir mon médecin traitant rapidement et elle m'a donné du Seresta 10 mg qui est l'anxiolytique de choix pour une mère qui allaite. Depuis que je le prends, ça va un peu mieux : mes sensations de nausées permanentes ont nettement diminuées même si elles reviennent à la charge dès que je m'angoisse, j'arrive mieux à dormir et je me sens moins souvent oppressée. Mais bon dès que j'ai une petite contrariété ou qu'un petit truc m'angoisse, c'est reparti pour un tour.

Le séjour de mon fils aux soins intensifs a duré jusqu'au Samedi 6 Juillet. Le transfert en Néonatologie s'est fait sans préavis et le changement d'équipe médicale a été rude. Nous sommes passées d'une équipe à notre écoute à une équipe qui avait plutôt tendance à nous juger et à nous critiquer. On ne passait pas assez de temps avec notre fils; si on partait pour se reposer un peu, nous avions le droit à des réflexions du type "Vous partez déjà?"; si par malheur nous arrivions plus tard que nous avions prévu, encore des réflexions... Cette équipe médicale m'a donné l'impression que j'étais une mauvaise mère et m'a poussée à rester quasiment 24h d'affilées sur place. J'ai extrêmement mal dormi, eu terriblement mal au dos pendant plus de trois jours à cause de la nuit passée dans leur clic-clac tout pourri et j'ai commencé à me sentir énormément oppressée. Obligée d'augmenter mes doses de Seresta pour tenir le coup et je n'ai même pas pu faire une seconde nuit là-bas malgré la présence de mon mari. Trop mal au dos, épuisée physiquement et moralement. J'ai d'ailleurs pris la décision d'arrêter progressivement l'allaitement car tirer mon lait ne faisait qu'aggraver mon mal de dos. J'ai réussi à foutre en l'air 6 mois de travail avec ma Kiné en trois semaines d'allaitement... Contrairement à ce qu'on avait crû, l’infirmière qui s'occupait de notre fils cette nuit-là a bien accueilli cette nouvelle et nous a conseillé pour le sevrage. Cette nuit-là aussi, nous avons décidé d'arrêter les mises au sein car il n'y avait eu aucun progrès en 6 jours et de passer au biberon de lait maternel. En effet, la seule condition pour que mon fils sorte du CHU était qu'il soit autonome sur le plan alimentaire. Et avec les mises au sein, il ne l'était pas. Une fois que nous sommes passés au biberon, les progrès ont été phénoménaux : il a pris complètement tous ses biberons et on lui a enlevé sa sonde gastrique, et deux jours plus tard, il était sorti.

Et voilà donc, depuis Mardi dernier notre fils est à la maison. Cela m'a fait un bien fou de ne plus faire tous ses allers et retours entre chez nous et le CHU, de pouvoir dormir dans mon lit, de pouvoir m'occuper de mon fils dans notre appartement et ne plus dépendre des infirmières puér. Bref, c'était le bonheur. Sauf que bon, notre fils ne sait pas trop distinguer le jour et la nuit, et est donc très actif la nuit entre minuit et quatre, voire cinq heures du matin. Dur, dur de l'entendre pleurer et de ne rien pouvoir faire. La première nuit nous avons tout tenté et rien n'a marché, nous avons un peu paniqué et je me suis sentie bien démunie. J'étais fatiguée, à bout et au final, il a fallut attendre le biberon suivant pour qu'il s'endorme. Depuis, c'est un jour sur deux qu'il reste éveillé et je pense avoir trouvé la solution : augmenter la ration du premier biberon de la nuit. Je vais voir si ça marche cette nuit.

Sinon, concernant mon moral, comme je le disais, il est oscillant. Des jours, je vais bien et j'optimise; d'autres, je me sens oppressée toute la journée et je vois tout en noir. Dans ces moments, je me pose des questions telles que "Va-t-on y arriver ? Vais-je pouvoir supporter de faire du nuit hachurée longtemps ? Vais-je aimer mon fils ? Est-ce que avoir un enfant valait le coup ? Est-ce que je vais m'en sortir lorsque mon mari va reprendre le travail ?". J'ai parfois l'impression de me sentir débordée, d'être une mauvaise mère lorsque je ne supporte plus de l'entendre pleurer alors qu'on a tout fait pour le calmer, j'ai peur qu'on n'y arrive pas, que la reprise du boulot soit trop dure, que je pète un câble et que je n'arrive plus à assumer mes rôles de mère, femme et prof...

Sinon pour répondre à ta question Hirondelle, j'essaye de continuer mon suivi mais j'ai eu l'idée saugrenue d'accoucher lorsque tout le monde est parti en vacances : mon psychiatre, l'équipe de l'unité mère-bébé, la pedo-psychiatre qui me suivait. Heureusement, j'ai pu avoir quelques contacts avec ma psychologue qui a pris de son temps perso pour m'écouter et me soutenir. Demain, l'unité mère-bébé rouvre et je vais prendre rdv avec la pédo-psychiatre car j'ai besoin d'évacuer pas mal de choses, notamment mon ressentis vis à vis de mon accouchement, du suivi au sein de la maternité puis du séjour de mon fils au CHU. Et demain, j'ai aussi ma sage femme libérale qui passera nous voir et passer un peu de temps avec nous pour nous conseiller.

Voilà désolée pour ce pavé un peu désorganisé mais ça m'a fait du bien de pouvoir consigner tout ça pour écrit. J'ai eu peu tendance à tout garder pour moi, même si mon mari fait de son mon mieux pour me faire parler. Et à force de tout garder, je m'oppresse et le seul moyen d'évacuer la pression c'est de pleurer...

A bientôt,
Lili

Sandie
Messages : 583
Enregistré le : 04 sept. 2015, 18:12
Localisation : région Rhône-Alpes

Re: Future maman très anxieuse

Message par Sandie » 16 août 2016, 08:49

hello et merci d'être venue ici nous raconter ton histoire de ces dernières semaines.
Prends le temps de relire toutes les questions que tu te posent dans ce dernier post...constate tu qu'elles sont toutes au futur ? Ton mental te projette constamment dans ce qui va ou ne pas être, peut être ou pas se passer..
Ce petit bébé qui vit avec vous est dans l'instantané, il n'est que "d'os et de lait" pour le moment. C'est lui qui a tout à apprendre à ses parents : vivre et être maintenant et uniquement maintenant.
Te projetter ne fera qu'augmenter ton mal-être, même s'il s'agit d'essayer de trouver de l'espoir. Aucune de tes réponses ne trouvera réponse dans le futur. Par contre elle trouve une réponse maintenant :
est ce que tu es là aujourd'hui malgré la nuit difficile ?
est ce que tu es présente à ses besoins : changer ses couches, lui donner à manger, le bercer ?
tente de te concentrer sur chaque jour, c'est une véritable victoire.

S'agissant des pleurs de bébé et de la fatigue, ils sont bien réels..et c'est là qu'il est bon de pouvoir se relayer (papa est en congé ? la famille ou les amis peuvent aider ?). ne pas hésiter à déléguer ménage, repas et autre ballade en poussette pour dormir la journée. Se relayer une nuit sur deux et user des bouchons d'oreille...Ca ne fera pas de toi une mauvaise mère qui ne veut pas s'occuper de son enfant 24/24 et 7/7 parce que ça, ça s'appelle se sacrifier...

hirondelle
Messages : 6144
Enregistré le : 05 févr. 2014, 23:55

Re: Future maman très anxieuse

Message par hirondelle » 16 août 2016, 12:04

merci pour les nouvelles Lili...

C'est difficile mais tu avances. Par chance les professionnels qui te suivent rentrent de congés.
Et toujours ce "Et si...."
J'ai trouvé sur un site (visionpositive.be) un exercice qui me fait du bien et qui globalement dit que le passé n'existe pas, le futur n'existe pas: qu'il n'existera que quand tu le vivras, qu'au moment présent... et j'avoue que ça aide à moins anticiper, à vivre le moment présent.

Comme te le dit Sandie, n'hésite pas à passer le relais.. tu n'en seras pas moins une mauvaise mère.
Dans certaines cultures,, on te dirait qu'il faut tout un village pour élever un enfant...
Tout ce qui te fera du bien sera bénéfique à ton enfant et te permettra d'acquérir la sérénité plus vite.

N'hésite pas à venir ici déverser ton trop plein :coeur: :super:
Toutes ces pierres sur lesquelles on se hisse … Et qui font de nous un édifice
On a tous au fond du mental ...Toutes ces choses fondamentales
Qui nous poussent et qui nous font pousser
Cachées là au fond du mental ...Ce sont les choses fondamentales

Répondre