Toute demande d'inscription doit être envoyée par mail à cette adresse : forum@maman-blues.fr, en précisant le pseudonyme sous lequel vous désirez être identifiée sur le forum (afin de protéger votre anonymat).
Bien à vous.

Présentation et demande de témoignages sur l'insomnie

Flocon
Messages : 2
Enregistré le : 08 janv. 2017, 09:49

Présentation et demande de témoignages sur l'insomnie

Message par Flocon » 08 janv. 2017, 18:18

Bonjour,

Tout d'abord je me présente. Katia, 36 ans et maman de Marina qui vient d'avoir 4 mois.

Je pense que mon malaise a commencé bien avant la naissance de ma fille. En fait, avec mon mari on a mis 6 ans pour que je puisse tomber enceinte. Nous avons donc passé par un long chemin de traitements, d'échecs, d'attente et même de perte d'espoir d'avoir un enfant un jour. C'est finalement la FIV que nous a aidé et je suis finalement tombé enceinte. Sauf que ... au lieu de baigner dans le bonheur, j'ai passé toute ma grossesse dans une angoisse d'avoir une fausse couche, de perdre le bébé. J'attendais l'accouchement avec impatience comme un soulagement de donner naissance à un enfant vivant et en bonne santé. Au fond de moi, je ne croyait pas que je puisse porter ma grossesse jusqu'au terme, j'était prête à ce que ça s'arrête.

Le jour d'accouchement est enfin arrivé, mais c'est devenu encore pire une fois le bébé était naît. J'ai commencé à avoir peur que le bébé soit malade, qu'il meurt, qu'il lui arrive quelque chose. Je passais TOUT mon temps au dessus du berceau à le surveiller, j'ai fait une fixation au sujet de la "mort subite de nourrisson" et avait très peur qu'il s'étouffe dans la gigoteuse ou dans ses régurgitations. Le bébé pleurait beaucoup dès le début et je paniquant parce que je n'arrivais pas à comprendre pourquoi il pleure et ce qu'il faut faire pour le soulager. Ca me frustrait énormément, j'avais l'impression de ne pas être une bonne mère, incapable de prendre soin de mon enfant. En plus, je n'ai pas eu de montée de lait, je n'ai pas donc réussi à le nourrir au sein, ce qui m'a fait culpabiliser encore plus...

Dès les premières semaines de la vie de Marina je me suis mis dans un état de stress permanent, d'angoisse, de frustration, étant tout le temps en alerte avec le coeur qui bat très vite.

Quand elle a eu deux mois, mon corps a enfin dit STOP et j'ai craqué. J'ai arrêté de dormir... Au début je n'arrivait pas à dormir uniquement dans le même appartement que mon bébé, puisque j'avais peur d'être réveillée par ses pleurs. Mais j'arrivais encore à dormir en allant chez ma mère. Mais progressivement, ça s'est empiré et je n'arrivais plus à dormir même à l'extérieur de mon appartement. Cela veut dire que même si le bébé dort la nuit, moi je n'arrive pas à dormir (ni la nuit, ni le jour). J'ai essayé les somnifères les plus forts, des anxiolytiques, mais rien ne marche vraiment. Certaines nuits, je ne dors que 15 minutes. C'est devenu une vrai torture, puisque vous pouvez imaginer que je suis très fatiguée et envie de dormir, mais je ne suis pas capable de décrocher, de me déconnecter... Selon ma psychiatre, je me suis mise en veille.

J'ai de la chance d'avoir une famille très compréhensive. Il y a tout le temps quelqu’un de la famille pour s'occuper du bébé, puisqu'il y a des jours quand j'en suis pas du tout capable. Nous avons loué un studio à côté de notre appartement pour que je puisse aller y dormir la nuit, étant complémentent incapable de dormir dans le même appartement que mon bébé.

Inutile à dire que cette situation peut détruire ma vie si elle perdure. Ne pas dormir est une vrai torture: dans la journée je n'ai pas de forces, j'ai des vertiges, les nausée, un vrai enfer. Si ça continue, je risque de ne pas pouvoir créer un lien avec mon bébé, de détruire mon couple, de ne plus être capable de travailler et de continuer à souffrir.

J'entreprend tout mon possible pour m'en sortir. J'ai des rendez-vous avec une psychiatre une fois par semaine, on fait de la psychanalyse et essayons de chercher les raison de mon malaise dans mon inconscient, dans mes relations avec ma mère. Elle m'a donnée un traitement par antidépresseur. J'ai aussi demandé un rendez-vous avec une psychologue de l'EPE (école des parents et éducateurs) spécialisée dans les problèmes de la parentalité... J'essaye aussi de m'appuyer au maximum sur les autres pour lâcher prise, je sors de temps en temps avec mon mari. Du coup, je me sens mois angoissée qu'avant, mais je ne dors toujours pas bien et c'est invivable.

En venant sur le forum, j'espère avoir des témoignages positives de la part de celles entre vous qui ont vécu une situation similaire. Si vous avez aussi souffert des insomnies, comment avez-vous fait pour vous en sortir? Que est-ce qui vous a aidé? En combien de temps? Est-ce que la psychanalyse a été efficace? J'espère que j'aurais des réponses et vous en remercie..

Bien à vous

Héra
Messages : 1038
Enregistré le : 30 oct. 2016, 11:05

Re: Présentation et demande de témoignages sur l'insomnie

Message par Héra » 08 janv. 2017, 19:04

Bonjour Flocon,

Tu es au bon endroit, tu trouveras ici soutien et aide dans ces moments difficiles !
Déjà tu as fais le pas de demander de l'aide et de te faire suivre c'est Enorme! :super:
je ne peux pas trop répondre dierctement à tes questions sr l'insomnie car personnellement mon probleme est plutot inverse je pourrais dormir toujours... En revanche ce que tu decris de la peur de l'incomprehension d'un tout petit bébé j'ai connu... je pleurais de les voirs pleurer...(et oserais je te dire que cela m'arrive encore?) En grandissant ils acquiert plus de possibilités de s'exprimer et pour ma part (pour mes deux enfants) cela m'a aidé. Pour mon ainé nous avons meme utilisé la langue des signes afin q'uil puisse "parler" plus vite car nous le sentions en demande d'une "technique" pour s'exprimer et moi je desesperais de le comprendre... Nous lui avions appris les signes de bas style encore, j'ai faim, sommeil, pipi, mal ... bref les mots qui permettaient de mieux le comprendre et cela m'avait aidé.
6 ans de traitements pour avoir un bebe... forcement cela laisse des traces! Ne crois tu pas que tes angoisses peuvent en partie venir de la? un bébé "trésor" apres un si long parcours? c'est en tous les cas l'idée qui m'est venue en te lisant...
Dis toi bien que la mere parfaite n'est qu'imaginaire!!! nous sommes toutes imparfaites et devons nous convaincre (pas evident j'en sais quelque chose!) que malgre tout nous sommes les meilleurs des mamans pour nos enfants.
As tu essayé des techniques de relaxations? certaines l'ont fait et cela semble leur avoir apporté du bien etre.
Perso j'ai fait un peu de sophrologie avant la naissance du 2° car je faisais des cauchemard horribles et cela m'aidait à m'apaiser...
Bon tout ca ce ne sont que qq pistes/idées qui me sont venues en te lisant, d'autres bluesnautes auront sans doutes d'autres idées c'est toute la richesse de ce site!
en esperant que mes humbles mots t'auront apporté un peu de réconfort en te montrant simplement déjà que te n'es pas seule
plein de courage à toi
n'hésite pas à venir nous faire part de la suite des evenement
prends soin de toi
Héra

weshallovercome
Messages : 14789
Enregistré le : 10 janv. 2010, 23:24

Re: Présentation et demande de témoignages sur l'insomnie

Message par weshallovercome » 09 janv. 2017, 16:17

Bienvenue Flocon ! tu l'auras compris si tu as déjà un peu parcouru le forum et le site : tu n'es pas la seule à vivre cette épreuve. En particulier, d 'autres ont traversé l'immense déception de ne pas ressentir la joie et l'harmonie escomptées après l'interminable et si pénible parcours de la PMA, tout au long duquel on idéalise éperdument le moment de donner naissance tout en redoutant qu'il en vienne jamais et en se préparant continuellement au pire !
Comme l'a dit Héra, tu as accompli le premier "geste qui sauve" en allant consulter. L'EPE, ainsi que a PMI et tout ce qui peut se trouver près de chez vous comme accueils et activités parents-bébés, c'est également très aidant pour prendre confiance en soi et tisser le lien maman-bébé.
Cependant, l'impossibilité de dormir et l'hyper-vigilance que tu décris, et qui me rappellent le calvaire enduré par l'une de nous (Sanat), me poussent à soulever une question : connais-tu les unités mère-enfant (UME), et qu'en penses-tu ? ...
"une maman qui te ressemblerait" William Sheller

Flocon
Messages : 2
Enregistré le : 08 janv. 2017, 09:49

Re: Présentation et demande de témoignages sur l'insomnie

Message par Flocon » 09 janv. 2017, 17:08

Bonjour Héra et Weshallowercome!
Merci pour vos reponses, paroles d'encouragement et conseils!
J'ai entendu parlé des unités mère/enfant. Je trouve que c'est rassurant de savoir que ca existe, au pire je pourrais les appeler. Mais je voudrais essayer de me passer d'hospitalisation pour l'instant puisque ma famille arrive à m'aider et je m'occupe de la petite dans la mesure du possible.
As-tu été hospitalisé toi-même? Ca t'as fait du bien?

weshallovercome
Messages : 14789
Enregistré le : 10 janv. 2010, 23:24

Re: Présentation et demande de témoignages sur l'insomnie

Message par weshallovercome » 10 janv. 2017, 14:42

Non, et je le regrette; je n'ai pas eu connaissance de cette possibilité assez tôt. Mais d'autres membres de l'association et/ou du forum y ont trouvé leur renaissance. Les UME permettent à la maman de se retaper, mais aussi au lien maman-bébé de se construire, dans un environnement soutenant et contenant. Certaines proposent aussi des hospi de jour.
A toutes fins utiles, voici un lien :
http://www.marce-francophone.fr/unites- ... t-umb.html
"une maman qui te ressemblerait" William Sheller

Avatar du membre
petitnouguat
Messages : 561
Enregistré le : 13 mars 2014, 13:18
Localisation : Alpes de Haute-Provence 04

Re: Présentation et demande de témoignages sur l'insomnie

Message par petitnouguat » 22 janv. 2017, 11:07

Bonjour Flocon,

Bienvenue !

Comme ton témoignage me rappelle des souvenirs... Cet état d'angoisse permanent je l'ai connu dés la grossesse. Puis l'hyper-vigilance, ce sentiment terriblement éprouvent d'être sans arrêt en alerte, de ne jamais pouvoir se reposer, gêné par le moindre bruit de bébé. Ce que tu vis est vraiment très dur mais OUI on peut s'en sortir.
L'hyper-vigilance est un état dans le quel ton cerveau est sur le qui-vive en permanence et ne se repose jamais. Tu n'y es pour rien, il s'est "conditionné" tout seul à faire cela. L'angoisse, l'anxiété généralisé en sont souvent la cause. Et la grossesse et l’accouchement, surtout avec un parcours difficile peuvent déclencher un état anxieux, Et c'est sur cela que tu peux agir, avec l'aide d'un thérapeute type psychologue ou sophrologue. En verbalisant, en échangeant, tu vas calmer cette anxiété et peu à peu tu te sentiras plus détendue. Des choses comme la sophrologie, la méditation, du sport, de simples balades, même un bon bain chaud avec musique relaxante, sont des aides précieuses sont il faut user et abuser. Ton cerveau est conditionné à être en alerte, maintenant il faut l’entraîner à se mettre en pause :) .
Les unités mère-enfant sont des lieux propices pour cela car ils offrent un cadre rassurant et apaisant.

De quoi pense-tu avoir besoin pour mieux dormir ? Par exemple mettre bébé dans votre chambre, ou au contraire dans la sienne ? As-tu une idée de pistes pour améliorer tes nuits ? Moi j'ai eu besoin (c'était vital pour moi malgré les avis de notre entourage) d'installer un moniteur de surveillance car la mort subite du nourrisson m'obsédait et je n'en dormais pas. Bébé dormait dans notre chambre et même si j'avais retrouvé des nuits plus sereines je me suis rendue compte que le moindre de ses bruits me réveillait alors on l'a installé dans sa chambre, toujours avec le moniteur et le baby-phone. Bien-sûr je voyais aussi une sophrologue.

Courage :coeur:
Grâce à toi, je suis moi :coeur:

Mélisse
Messages : 90
Enregistré le : 27 sept. 2015, 14:43

Re: Présentation et demande de témoignages sur l'insomnie

Message par Mélisse » 23 janv. 2017, 22:08

Salut Flocon,

Juste pour te dire que l'hyper-vigilance et la disparition quasi-totale de sommeil j'ai connu. Je crois que le point culminant a été aux deux mois de ma fille également. Pour ma part je suis de base quelqu'un qui dort mal et qui a du mal à décrocher...mais suite à la naissance de ma fille, je n'arrivais pas à baisser en tension, en vigilance et j'ai fini par passer des nuits entières sans dormir, voire dormir 15 ou 30 min, j'étais suspendue au moindre de ses mouvements. Je te rassure, oui, ça passe. Tout ce que tu as mis en place va t'aider. De mon côté, ce qui a cassé le cercle c'est la première fois où j'ai senti que j'allais pouvoir enfin me reposer sur des personnes de confiance, des sortes de "mères" de substitution, bref, quand j'ai pu être rassurée pour la première fois. C'était assez fou (un peu magique en fait) : j'ai embarqué ma fille dans les transports parisiens et je suis allée à un rendez-vous pour intégrer une UME car je pétais les plombs. Là, j'ai vidé mon sac comme une dingue (pourtant j'avais auparavant déjà vu des psys). Mais je sais pas, une UME, c'est une sorte de maison, c'est un lieu de vie, c'est différent... La nuit suivante, j'ai dormi comme un loir : j'étais rassurée. Bon alors après c'est pas le conte de fée non plus : mes nuits n'ont pas été géniales une bonne fois pour toutes mais ce rdv m'avait donné le sentiment que ça y est, j'allais pouvoir baisser les armes...et le cycle infernal s'est brisé. Je pense que grâce à tout ce que tu as mis en place + les médicaments (oui ça aide aussi c'est sûr), tu vas réussir à lâcher un truc et retrouver un certain sommeil. Tu verras pour toi mais de mon côté c'est l'hyper vigilance qui contenait tout au début et une fois que celle-ci s'est effondrée, j'ai pu avancer dans la compréhension des choses qui m'arrivaient (et il y avait et il y a encore de quoi faire...)
Bon courage pour tout !

weshallovercome
Messages : 14789
Enregistré le : 10 janv. 2010, 23:24

Re: Présentation et demande de témoignages sur l'insomnie

Message par weshallovercome » 24 janv. 2017, 11:59

Merci Mélisse :coeur: ça fait plaisir de te revoir :hello:
"une maman qui te ressemblerait" William Sheller

Mélisse
Messages : 90
Enregistré le : 27 sept. 2015, 14:43

Re: Présentation et demande de témoignages sur l'insomnie

Message par Mélisse » 24 janv. 2017, 22:35

ça fait plaisir de lire ça Wesh :coeur:

Clara
Messages : 21
Enregistré le : 19 févr. 2017, 10:10

Re: Présentation et demande de témoignages sur l'insomnie

Message par Clara » 25 févr. 2017, 09:02

Bonjour
Je me retrouve totalement dans cette anxiete post partum. Ça fait du bien de savoir que l'on n'est pas seules !

Répondre